AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

follow me (alben)

avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 521 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @roro; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 10:00
tu entres dans une petite boutique à la recherche de tissus, et tu fermes les yeux une seconde pour savourer l’odeur perdue de cette mercerie. plus ça va, plus tu apprends à connaître brooklyn et mieux tu te sens dans cette petite boutique agréable. il y fait doux, et bon vivre. t’as l’impression qu’elle se protège de toutes les crises actuelles, de toutes les bombes et de tous les conflits. t’as l’impression d’être chez toi. tu souris jusqu’aux oreilles, choisissant les tissus dont t’as besoin pour ta passion couture. t’es en train de te faire une robe, t’aimerais qu’elle soit prête pour l’été. hélas, il te manquait encore quelques chutes. tu discutes avec les vendeuses, tu fais de nouveau sourire mais une pression apparaît sur ton visage, depuis l’extérieur. une ombre qui passe derrière la vitre, ton sourire tombe doucement de tes lèvres. tu payes ton tissu et tu sais qu’on s’étonne de ta soudaine expression. t’as une idée de ce qu’il se cache derrière ses regards, t’as une idée de ce qui gâche ta bonne humeur du matin. tu prends une longue inspiration en quittant la boutique et tu marches la tête droite vers chez toi. tu sens toujours la même présence, et tu tiens tes ardeurs pour ne pas craquer. des pas se rapprochent, se glissent à tes côtés. tu comprends ce qu’il se passe. et tu reconnais l’odeur âpre et pressé de ton habituel agresseur. arrête de me suivre, aldo. ça va, ok ? j'peux me débrouiller. tu lances, sans t’arrêter pour autant. tu répètes toujours la même chose, et ça a toujours ce même effet ; il reste. il cherche. il veut des informations. et toi, tu refuses de les donner.

météo /pluie et soleil.

_________________
    ☾  ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm on my way
i'm on my way
messages : 36 points : 0
pseudo : marine.
avatar : alex pettyfer.
crédits : outlines.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Juin - 10:27
tu cours et ton regard la percute. tes envies changent instantanément. tu veux l'approcher, lui parler. alors tu t'arrêtes et tu t'approches. elle entre dans une boutique, cette boutique. tu l'attends. tu sais que tu la déranges, beaucoup. mais tu t'en moques. tu souhaites qu'üben craque, cède sous ta pression. elle cache quelque chose. un je-ne-sais-quoi qui t'échappe encore. tu veux comprendre, tu veux la comprendre. à tes yeux, üben est loin de n'être que cette femme qu'elle dégage : douce, naturelle et bienveillante. une femme fragile. tu n'y crois pas. il existe autre chose. de la noirceur, une profondeur et une faille. tu en es convaincu. et tu fais confiance à ton instinct qui se trompe rarement. quelques minutes plus tard, üben sort de la boutique. tu marches derrière elle, à la poursuite de ses pas. elle te sens, c'est une évidence. mais elle ne réagit pas, pas encore. tes pas sont plus élancés que les siens. et rapidement, tu la rattrapes. te retrouvant alors à ses côtés. un sourire taquin sur tes lèvres. tu attends. tu attends qu'elle cède et t'offre une parole. tu la connais, elle ne peut pas rester inerte. ta présence l'énerve et tu la provoques en te tenant avec ton arrogance familière à ses côtés. ton bras contre le sien. arrête de me suivre, aldo. ça va, ok ? j'peux me débrouiller. tu ricanes, furtivement. üben ne te surprend pas. c'est toujours la même chose, ces mêmes mots qu'elle emploi pour te rappeler que tu la déranges. oui, et ? tu t'en moques de sa gêne, cela ne peut pas t'empêcher de continuer à la poursuivre pour la découvrir. elle est devenue ta proie, ton objectif. tu ne lâcheras rien. tes mains que tu glisses dans la veste de ton sweat. je suis heureux de te voir. tu souffles, d'une voix basse et sereine. rauque et chaude. comment vas-tu ma belle ? tu lui demandes, faussement intéressé. tu vas l'énerver, là est ton but. qu'elle cède, la coriace. tu lui conseillerais bien de cesser de lutter, mais tu risques de réceptionner une claque en guise de réponse. tu ne possèdes pas encore l'envie de la voir exprimer son mécontentement par des gestes.

_________________
black coal
burning on the ground
spend an eternity
missing what used to be
i hope you remember me at night
love has forsaken me

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 521 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @roro; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Juil - 20:59
tu sentais une présence, et lorsque tu vois son visage ; ça ne t’étonne pas de reconnaître aldo. depuis qu’il est arrivé sur brooklyn et qu’il sait où tu te caches parfois, il se fait un malin plaisir à te suivre dès qu’il peut, dès qu’il veut. t’aimerais bien qu’il arrête, tu te sens mal à l’aise lorsque t’es surveillé. et depuis toujours, aldo a quelque chose contre toi. tu te souviens de la première fois que tu l’as vu, chez martin. il n’a pas osé sourire et il t’a fixé pendant tout le repas. t’as jamais été aussi mal à l’aise, tu n’as jamais osé rien dire non plus. pas même à martin. tu te tournes donc vers lui, et tu tentes d’éviter ses mouvements d’approche. tu grognes en disant que tu peux te débrouiller toute seule, mais il n’en dément pas. je suis heureux de te voir. tu ne le crois pas une seconde et tu recommences à marcher, faisant la moue et serrant ton sac contre ton épaule pour ne pas t’écarter contre lui. tu ne sais pas ce qu’il est capable de faire, et tu ne veux pas savoir. comment vas-tu ma belle ? tu sens ton ventre se tordre lorsqu’il t’appelle comme ça. tu fermes les yeux. il t’appelait comme ça, lorsqu’il s’approchait de toi. c’était son petit mot, c’était ton horreur quotidienne. je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler comme ça ! tu dis, sans cacher trop longtemps la rage que tu gardes entre les dents. tu ne veux pas qu’aldo devienne ton nouveau bourreau. je vais bien, je vis ma vie. et toi, tu ne voudrais pas vivre la tienne ? t’es sur tes gardes, comme toujours. t’aimerais qu’il comprenne que tu veux être tranquille, et seule. mais tu sais aussi qu’aldo est un pitbul, et qu’il ne lâchera rien tant que tu ne lui dit pas ton plus grand secret.

_________________
    ☾  ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm on my way
i'm on my way
messages : 36 points : 0
pseudo : marine.
avatar : alex pettyfer.
crédits : outlines.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 18:24
mains dans les poche, serein, confiant, tu marches aux côtés d'üben. tu sais que tu approches de ton objectif. tu l'énerves, énormément. elle n'est pas capable de le masquer et de mentir. tu la sens frémir lorsque tu emploies des mots qui la terme. comme ma belle. tu commences à voir, et à comprendre, que ce terme la rend folle. pour t'en assurer, tu continues de l'utiliser. tu t'en moques d'être considéré comme un mal attentionné. c'est le cas, tu ne t'en caches pas. tu es convaincu qu'üben est déjà que ce qu'elle ose montrer à tous. pour toi, il sommeille une bête, sombre, féroce et pulpeuse, à l'intérieur de sa cage. tu veux obtenir la clef, la libérer et t'amuser à l'apprivoiser. jouer avec, toujours, tout le temps. je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler comme ça ! tu souris, c'est exactement la réaction que tu attendais. je vais bien, je vis ma vie. et toi, tu ne voudrais pas vivre la tienne ? tu ne caches pas ton sourire, üben t'amuse, beaucoup. tu ne la regardes pas, plus, tu continues de marcher à ses côtés. démarche arrogante et prétentieuse. tout pour lui plaire et l'agacer davantage. tu lui adresses quelques regards en biais, rapide et furtif, pour lui rappeler que tu n'es pas loin, que tu la guettes et la surveille. mais je la vis pleinement, ma belle. tu souffles, moqueur. elle va réagir, elle doit réagir. tu es prêt à tout réceptionner, même une claque. parce que ça t'excite, ce jeu, cette quête. voir üben s'abandonner petit à petit à dans tes griffes.

_________________
black coal
burning on the ground
spend an eternity
missing what used to be
i hope you remember me at night
love has forsaken me

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 521 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @roro; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 23:27
tu t’es plusieurs fois demander pourquoi il te suit, pourquoi il réfléchit tant à toi et pourquoi il ne décide pas juste de te laisser filer, pour que vives ta vie comme il vit la tienne. tu sais que tu l’intrigues, mais t’aimerais savoir pourquoi. ta façon de parler, de marcher, de manger ? qu’est ce que t’as pu faire avec aldo pour qu’il se pose autant de questions sur toi, et qu’il n’en démorde pas surtout. un mec comme lui, ça ne reste pas sur une fille comme toi. déjà parce que t’es avec son frère, mais aussi parce qu’il a autre chose à faire. il pense à coucher, à voir du monde, à rêver d’ailleurs. et t’aimerais qu’il y aille, sans pour autant que tu sois la muse de ses heures perdues. t’es une proie qu’il ne peut pas avoir, peut-être. et il juge mauvaise ta sincérité envers son frère. peut-être. mais tu veux savoir, et ça te fatigue d’être cette épine de rose qu’on ne peut pas retirer du bouquet. tu te tournes vers lui, marchant plus vite et d’un pas plus assuré. mais ses jambes sont plus grandes que les tiennes, il te rattrape dès que tu tentes d’avancer plus vite. mais je la vis pleinement, ma belle. qu’il te dit, et tu t’arrêtes pour confronter son regard mesquin, enfin. tu restes un instant, croisant les bras sur ta poitrine. tu oses rester face à lui pour avoir les bonnes réponses, et tu oses lui demander exactement ce qu’il a contre, ou pour toi. alors pourquoi tu t’occupes de moi ? t’attends une réponse claire, même si tu n’as jamais voulu la poser. tu jugeais qu’il allait arrêter, mais ce n’est pas le cas. et dans ses yeux tu vois l’ancien regard de ton enfance, celui qui t’effraie. tu restes de face, concentrée. tu restes juste, mais t’es effrayée. comme tu l’as toujours été.

_________________
    ☾  ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm on my way
i'm on my way
messages : 36 points : 0
pseudo : marine.
avatar : alex pettyfer.
crédits : outlines.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 8:46
tes mots, une phrase, et tout s'arrête. elle cesse de marcher, ton corps stoppe instantanément ses mouvements. tu attends, tu l'attends. une réponse, une claque, un geste, un mot de sa part. tu l'attends. ses bras contre sa poitrine, tes yeux qui l'explorent. tu te questionnes, tu te demandes quand. quand vas-t-elle te dévoiler sa véritable identité ? il existe une sombre bête qui sommeille dans sa cage thoracique. tu en es intiment convaincu depuis que ton frère la fréquente. tu veux savoir. c'est ton objectif, l'un de tes enjeux. elle est bestiale, moins douce et lisse qu'elle ne le paraît. et toi, ça t'intrigue et t'intéresse. ça te motive et t'excite. c'est tout ton quotidien, ces batailles incessantes pour obtenir ce que tu souhaites. alors pourquoi tu t'occupes de moi ? tu hausses les épaules. c'est évident, non ? tu fais partie de ma vie. tu lui réponds, souriant, à nouveau. elle est la petite-amie de ton frère, ou du moins, elle l'était. avec ces milliers de kilomètres qui les séparent, tu doutes qu'ils puissent entretenir une quelconque relation. tu ne le pourrais pas. mais de manière plus globale, ton coeur n'est pas conçu pour aimer et donner de l'amour à une femme. tu as, pour l'instant, tant à apprendre sur toi-même. tant d'objectifs et de défis à surmonter. tu rêves d'une vie grandiose. tu n'as pas de place pour autrui dedans. alors comment peuvent-ils se perdre dans cette relation ? ils doivent profiter, l'un comme l'autre, loin l'un de l'autre. j'attends que tu acceptes de me présenter ta véritable personnalité. tu souffles, en te rapprochant d'elle. puis tu reprends ta marche, un pas, puis deux. elle devrait te suivre, elle va te suivre. parce que ta phrase, cette phrase, est destinée à la provoquer et à l'intriguer.

_________________
black coal
burning on the ground
spend an eternity
missing what used to be
i hope you remember me at night
love has forsaken me

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 521 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @roro; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Juil - 21:01
tu t’arrêtes sur le chemin, tu le regardes se tourner vers toi. il rit comme un idiot alors que tu n’as jamais été aussi sérieuse. a quoi il joue ? t’as toujours pas compris mais c’est bien ce que tu lui demandes cette fois. tu croises les bras, tu te veux droite et t’oublies ta fragilité devant lui ; exprès. tu veux l’impressionner et tu veux qu’il s’affiche sous ses jours réels, sous ses yeux forts et tu veux qu’il assume. tu pinces tes lèvres lorsqu’il s’approche. il répond, mais ça ne te convient pas. c'est évident, non ? tu fais partie de ma vie. tu lèves les yeux au ciel, fatiguée de ses attitudes. tu fais tomber tes bras au sol, tu souffles. ah ? et dans quel contexte ? t’ouvres tes yeux, et tu cherches de nouveau une réponse sur son visage que tu ne comprends pas. comment est-ce possible que les deux frères soient si différents, que leur relation soit si éloignée. tu ne connais rien de ce gars, sauf qu’il est intrigué par chaque pas que tu fais dans la vie. chaque mouvement, chaque avancée, chaque parcours. il se permet des commentaires, il juge et il cherche. toi, tu ne veux plus de ça. j'attends que tu acceptes de me présenter ta véritable personnalité. il ajoute alors. t’ouvres les lèvres mais rien ne sort. est-ce qu’il serait au courant de quelque chose ? impossible, t’en as parlé à personne. tu ne te laisses pas abattre, une idée germant dans ton esprit. ok, d’accord. tu passes devant lui en marchant d’un pas assuré. tu payes à manger, tu me poses dix questions auxquelles je dois répondre et ensuite tu me laisses tranquille. t’affirmes, te tournant vers lui d’un coup. d’accord ? tu ne sais pas dans quoi tu te lances, mais tu sais que tant qu’il n’aura pas ses réponses il n’arrêtera pas. et là, pour une fois, t’es assez fatigué de sa présence pour accepter de te jeter dans la gueule du loup pendant une heure. juste le temps de t’en débarrasser, pour de bon.

_________________
    ☾  ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
 
follow me (alben)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» follow the sign, right back to you ☆ db.
» Follow the white rabbit ∞ ALEXY
» ◊ FOLLOW YOUR DESTINY
» Follow Thru III - 9th Infantry Division - 5-7 Juillet 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: get to the right :: east new york-
Sauter vers: