AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 104 points : 0
pseudo : marine.
avatar : christopher mason.
crédits : dark dreams.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Juin - 20:34
Code:
08. ~ temps sec
ce soir, tes mecs et de la bière. elles s'enchaînent, elles sont fraîches. elles ne t'explosent pas le crâne. c'est plutôt la drogue que tu as prise qui te fait vibrer la tête. tu aimes cette sentation, toujours, tout le temps. ce sont vos habitudes, vos conneries. tu ne réfléchis pas. tu ne calcules pas. tu vis. et tu subis par la suite les conséquences de tes gestes. mais tu n'anticipes pas, jamais. c'est probablement ton plus grand défaut. celui qui peut te faire perdre, à jamais, coolsen. parce que tu le sais, que tu devrais arrêter d'être aussi con avec lui. mais tu ne le fais pas exprès. parce que putain, tu l'aimes, à en crever. et en cet instant, tu y penses. beaucoup. tout le temps. c'est une obsession. ça te fait autant mal au crâne de l'imaginer que cette saloperie de drogue que tu avales. ce soir, tes mecs, ils ont ramené d'autres potes. des meufs aussi. tu t'en fous un peu, beaucoup. t'es dans ton coin. pensif. les doigts sur ton portable. t'essayes d'écrire un message à coolsen. mais les mots te manquent. tu as du mal. c'est compliqué pour toi, d'extérioriser. mais tu te dis que c'est ce qu'il faut que tu fasses. mais en vrai, ce n'es pas toi. c'est difficile. alors tu soupires. tu finis par ranger ton portable dans ta poche. tu te redresses, les mains sur tes cuisses. je paye la prochaine tournée ? que tu balances, comme ça. c'est cool, non ? plutôt.

_________________
au fil des illusions perdues,
je n'ai pas su voiler mes failles

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 734 points : 134
pseudo : margaux
avatar : thomas d.
crédits : ACARRE
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Juin - 10:59
on t'a invité, et t'as pas dis non. t'es sorti avec ce pote, qui connait ces potes, qui connaissent ces potes. au final, vous êtes toute une bande de mecs là, attablés. vous buvez, vous partagez un peu. ça te change les idées, c'est pas si mal, mais tu n'es pas bien certain de ce que tu voulais venir faire ici. t'as cette bière, entre tes mains, tu la bois, tu la termines, et tu te dis que t'en prendrais bien un autre. je paye la prochaine tournée ? que t'entends un type sortir. tu détournes ton regard sur lui, tu hausses les épaules, il est là, juste à côté de toi et tu ne l'avais même pas remarqué pour tout dire. aller, et quelque chose de plus fort cette fois. que tu balances, comme si tu prenais tes aises. tu ordonnes sans même savoir qui il est. tu t'en contre fiches en réalité. tu joues les princes alors que tu ne connais aucun de ces mecs et encore moins ces nanas qui ne cherchent qu'à rentrer accompagnées et se faire payer des verres. c'est une soirée comme les autres, finalement, tout ce qu'il y a de plus classique. alors tu cherches le type à côté de toi, juste parce que t'en as envie. tu ne le connais pas, et tu veux quand même savoir ce qu'il a dans le ventre. au pire, ça en finira au main, tu sais ce que tu vaux, tu sais que tu peux être dangereux et pourtant tu joues sur cette corde sensible. t'as déjà oublié que t'as du sang sur les mains robby ? t'as déjà oublié que tu devrais être enfermé, derrière des barreaux si ce n'est enchaîné à un lit trop blanc ?

_________________
une fois elle lui a souri quand elle est descendue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 104 points : 0
pseudo : marine.
avatar : christopher mason.
crédits : dark dreams.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 9:25
aller, et quelque chose de plus fort cette fois. tu ne le connais pas, mais tu approuves sa réflexion. tu t'échappes le temps de commander et tu reviens avec un plateau, rempli de plusieurs verre de rhum. du bon. de ceux qui font mal au crâne mais qui se dégustent avec passion. tu reviens t'asseoir aux côtés de tes potes et de ces mecs que tu ne connais toujours pas. et tu bois. c'est rapide, furtif. tu bois une longue gorgée avant de reprendre ton téléphone pour guetter les messages de coolsen. ce comportement ne te ressemble pas. et pourtant, tu te sens bête, dépendant et attaché. cette réaction ne te plaît pas, tu te sens faible et fragile. mais tu ne possèdes pas le choix. alors tu apprends, tu essayes de le faire, afin de progresser. de mieux l'aimer. mec, va baiser coolsen ou reste avec nous, mais choisis ! te souffle l'un de tes potes. ton coude dans ses côtes. sa manière de parler ne te plaît pas. fermes-la. ton portable dans ta poche. tu soupires, puis bois de nouveau une longue gorgée. gêné, ce n'est pas toi. ça te déplaît. j'la baise quand je veux. que tu souffles finalement, dans le but d'alléger les tensions. c'est débile, tu ne le penses pas. mais c'est toi, beau. un petit con. qui ne sait pas comment s'y prendre avec l'amour.

_________________
au fil des illusions perdues,
je n'ai pas su voiler mes failles

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 734 points : 134
pseudo : margaux
avatar : thomas d.
crédits : ACARRE
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 14:41
les verres qui ne tardent pas à arriver, tu te sers sans demander la permission, t'es là avec les autres après. tu bois, pour oublier que c'est pas ton groupe habituel, tu bois pour oublier que ce ne sont pas eux, que tu veux vraiment. des images qui traînent dans ton esprit et un prénom qui en ressort. tu crois imaginer quand tu l'entends. coolsen. qui parle d'elle ? ta meilleure amie, portée disparue. elle ne t'a rien dit, elle a pris son envol au moment où t'avais le plus besoin d'elle. tu tournes en rond, tu tournes encore et encore dans cette boucle infernale. tu détournes ton regard, tu suis la conversation, tes poings qui se serrent déjà. fermes-la. tu fixes, tu attends. j'la baise quand je veux. qu'il débarque, de nulle part. t'es pas capable de fermer les yeux. t'es pas capable de rester assis et ne rien dire. tu la défendras contre tout et n'importe quoi jusqu'à ce que tu ne puisses plus. alors tu te lèves, tout se passe vite. tu le soulèves sans chercher à comprendre. tu le pousses contre un mur. t'as la rage dans les yeux, le coeur qui bat trop vite. la dernière fois, t'as tué un homme comme ça robby, souviens-toi en. mais t'es pas capable de te souvenir. coolsen, c'est ta vie. tu répètes ça et j'te jure que tu ne pourras plus jamais parler. tu le menaces ouvertement, devant tout le bar, devant tout le monde. on vous séparera peut-être et tu l'espères parce que cette fois, gemma ne sera pas là pour te protéger de toi-même. personne ne sera là pour te protéger de ce que tu es capable de faire. tu ne le connais pas ce type, tu ne sais pas qui c'est.. et rien que ça, ça t'énerve, parce qu'elle t'en a pas parlé, parce qu'il en parle ouvertement, parce qu'il l'enfonce alors qu'elle a pris la fuite. est-ce que ça serait la faute de ce mec ?

_________________
une fois elle lui a souri quand elle est descendue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 104 points : 0
pseudo : marine.
avatar : christopher mason.
crédits : dark dreams.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 18:06
coolsen, tu l'évoques. et tout t'échappe. une force t'emporte, tu te retrouves plaqué contre un mur. un souffle coupé, une rage qui s'éveille aussitôt, des poings qui se serrent, un gorge qui se noue. c'est quoi ce bordel ? tu n'as pas le temps de réagir. tu te laisses porter, le regard vide. en attente de réponse. tu répètes ça et j'te jure que tu ne pourras plus jamais parler. tu ricanes aussitôt. il est drôle. mais tu comprends surtout qu'il connaît coolsen. et qui qu'il soit, il est assurément proche d'elle, et cette pensée te déplaît. qui est-il ? son mec, son ex ? un ami ? quelqu'un qui pourrait l'aimer mieux que tu ne sais le faire ? ça te rend soudainement fou. furieux et désemparé. ta vision qui se brouille. tes nerfs qui s'échauffent. tu es fatiguant beau. on te menace, on te plaque contre un mur, parce que tu t'es permis de faire une réflexion que tu n'aurais pas dû par rapport à coolsen, et toi, tu ne désires qu'une seule chose, lui foutre ton poing en pleine gueule. c'est quoi ton problème ? t'arrives pas à lui grimper d'ssus ? t'as besoin que je t'explique comment faire ? tu craches, avec une douceur qui ne te ressemble pas, juste pour le faire craquer. qu'il te dise, qu'il t'explique qui il est. parce que tu es sérieusement en train de bouillir à l'idée qu'un autre homme puisse la désirer, l'aimer, et vouloir la posséder. parce que tu l'aimes, comme un fou, et que tu ne peux pas supporter de t'imaginer qu'un autre homme puisse lui apporter ce que tu n'es pas capable de lui donner. tu ne le montres pas, mais tu es mal. très mal en cet instant. et tu sais que cette douleur qui te compresse le coeur peut te rendre impulsif, violent et dangereux. tu dois te contrôler, te calmer. mais ton rythme cardiaque ne cesse de s'accélérer. saloperie. saloperie d'amour qui te rend incontrôlable.

_________________
au fil des illusions perdues,
je n'ai pas su voiler mes failles

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 734 points : 134
pseudo : margaux
avatar : thomas d.
crédits : ACARRE
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 13:30
t’as pas réfléchis une seconde. tomber sur un type plus fort que toi ? t’en as rien à foutre robby. elle te manque coolg, t’y penses tous les jours depuis qu’elle a pris la fuite pour tu ne sais quelles raisons. t’y penses et tu n’hallucines pas quand tu entends ce petit con parler d’elle. tu el soulèves immédiatement de sa chaise pour le plaquer contre un mur. prêt à te battre. tu el tiens fermement et tu le dévisages. un petit blond qui te dégoûte déjà de sa dégaine. c'est quoi ton problème ? t'arrives pas à lui grimper d'ssus ? t'as besoin que je t'explique comment faire ? qu’il te lance. la goutte d’eau certainement, celle qui te fait déborder, celle qui te fait frapper. ton poing qui se serre et qui s’écroule contre sa mâchoire. pas flottante, dommage, il serait tombé k.o. là, ce n’est pas le cas. peut-être un goût métallique dans la bouche, mais rien de suffisant comparé à ce qu’il dit sur la blonde. crois moi j’ai pas besoin de conseil. tu le provoques, ouvertement. s’il veut jouer, tu vas jouer à ce jeu. des idées plein la tête. toi et coolsen, ça n’a pourtant jamais été comme ça, mais rien que pour le faire chier, tu pourrais ce mensonge sur tous les toits. tu le lâches à moitié, tu le regardes, tes poings serrés, il va riposter évidemment et ça terminera à l’hôpital, sans aucun doute. par contre, tu veux peut-être savoir comment on fait toi ? j’ai l’impression que tu sais pas.. t’as pas franchement le temps de continuer qu’il se jette sur toi. t’as pas le temps de l’éviter. tu prends un coup, et peut-être d’autre. le bar qui s’excite en même temps que vous et tu crois voir passer des vigils furieux. t’en as rien à foutre, tu tapes autant que tu reçois. deux petits cons qui se battent pour une nana.

_________________
une fois elle lui a souri quand elle est descendue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 104 points : 0
pseudo : marine.
avatar : christopher mason.
crédits : dark dreams.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 18:14
crois moi j’ai pas besoin de conseil. ta mâchoire qui souffre, qui hurle dans tout ton être. mais ce n'est rien à côté de ton coeur qui ne sait plus comment battre tant tu crains la place que possèdes cet homme dans le coeur de coolsen. tu ne sais rien de lui, tu ignores qui il est. il te frappe et tu ne dis rien. tu es ailleurs, perché. presque assommé. la folie qui s'empare de ton monde, ta vision qui se trouble. tu as mal putain, tu as vraiment mal. c'est fatiguant, éprouvant. tu veux seulement comprendre et t'en aller. par contre, tu veux peut-être savoir comment on fait toi ? j'ai l'impression que tu sais pas.. et c'est trop tard, parce que ton poing s'échappe également. tu le frappes, violemment. tu n'arrives plus à te contrôler. personne ne peut t'arrêter. tu ne mesures pas ta force, tu frappes, tu réceptionnes, et puis tu saignes. aucun son ne sort de ta bouche. pas même lorsque des mains s'emparent de tes bras pour t'attirer vers la sortie, la lumière. on te jette sur le sol. tu te redresses aussitôt. la paume de ta main qui glisse sur ton front, tu y découvres du sang. le tien, ou celui de cet abruti ? tu ne sais pas, tu ne veux pas savoir. je l'aime, enfoiré. tu craches presque. l'un de tes amis étend un bras devant ton torse. tu es conscient c'est inutile. absurde. à quoi bon ? si tu le désirais, cet homme pourrait disparaître dans une tombe.

_________________
au fil des illusions perdues,
je n'ai pas su voiler mes failles

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 734 points : 134
pseudo : margaux
avatar : thomas d.
crédits : ACARRE
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Juil - 9:54
le coup claque. oui, ça claque dans ton esprit qui se retrouve embrouillé mais tu ne t'arrêtes pas pour autant robby. les coups continuent de pleuvoir sans savoir si c'est bien lui que tu arrives à frapper. goût métallique en bouche, tu sens ton visage mortifié mais tu n'arrêtes pas. on te fait arrêter. des mains qui t'attrapent, te serrent, t'enserrent jusqu'à la sortie. tu frôles le trottoir, tu craches d'énervement, tu ne vois même plus où tu es. t'as que coolsen en tête. qu'elle et ses yeux inquiets posés sur toi. elle te demanderait d'arrêter, tu l'sais, pourtant tu lui as promis de la protéger envers et contre tout. l'épisode de vegas qui te revient en tête. jamais tu ne laisseras un type parler d'elle comme ça. je l'aime, enfoiré. que tu l'entends dire. le blonde aux cheveux longs dans ton champ de vision. mâchoire serrée, t'es pas capable d'entendre ces mots. ils sont faux, entièrement faux. tu hurles intérieurement. comment oses-tu ! tu gueules dans la rue en le montrant du doigt. t'es pas calmé robby, et t'aurais presque envie qu'il revienne te frapper. juste que pour que tu aies mal, juste pour que tu te souviennes de ce que ça fait de tomber une fois pour toi. t'es qu'une merde en manque de cul. tu continues, peut-être qu'il finira pas craquer une nouvelle fois. tu le dévisages, tu l'as bien amoché, mais t'imagines que t'es dans le même état que lui. moi je l'aime ! tu balances alors. tu ne sais pas, tu ne sais plus. tu l'aimes coolsen ? tu l'aimes coolsen. évidemment que tu l'aimes, mais de là, à aller le crier ? tu ne pensais pas. t'as pas fait attention. c'est sorti tout seul. tu pensais pas. t'as l'coeur qui bat, trop vite et l'envie de le frapper qui redescend. qu'est-ce que t'as dit robby ?

_________________
une fois elle lui a souri quand elle est descendue.
Revenir en haut Aller en bas
 
demons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marmotte le jour, petit démon la nuit
» Le point commun entre l'ange et le démon, c'est l'homme qui sommeille en eux.[PV Tristan]
» meera ✣ you've got your demons and they all look like me.
» Vente Demons du Chaos/Dark Angels/Empire
» Questions Démons du Chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: williamsburg-
Sauter vers: