AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

i just wanna feel.

i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1025 points : 0
pseudo : marine.
avatar : cailin russo.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 18:27
Code:
90. ~ averses rapides

déroutée, tu as quitté l'hôpital dans lequel repose ton ami depuis quelques minutes. tu n'arrives pas à retrouver ton chemin. tu éprouves le besoin de te poser, de reprendre ton souffle. c'est compliqué, les sentiments. l'amour, l'amitié. la peur et la crainte de perdre ceux qu'on aime. c'est une émotion qui torture de l'intérieur, qui brûle les poumons et qui tambourine contre les crânes. tes paupières closes, tu restes assise devant ce comptoir. un verre de rhum dans la main. tu n'arrives même pas à le boire. tu es ailleurs, pensive. en quête de réponse. rob, toy, et tout le reste. tu as mal. tu as envie de pleurer, de crier, de réagir. mais rien. tu restes inerte et tu sembles insensible à ce que tu viens de se produire. et pourtant. en toi, tout chavire, hurle et se débat. tu ne veux pas te laisser faire. la vie est parfois une brute, violente et maladroite. tu veux la combattre. ne pas lui autoriser et permettre de détruire ton coeur. mais tu ne fais rien. si ce n'est élever ta main pour boire une longue gorge de cet alcool qui n'est suffisamment à ton goût mais qui te brûle la gorge, te réchauffant le corps et l'âme. c'est suffisant. c'est tout ce dont tu as besoin, pour l'instant. jusqu'à, jusqu'à ce que ton regard croise celui de cet homme que tu ne connais mais qui ressemble à celui de ton ami et de toy. leur frère, l'aîné. tu le dévisages, un peu. pas longtemps. et tu souffles. je t'offre un verre ? qui qu'il soit, il ne peut pas être un étranger. pas maintenant. tu as besoin de parler, à lui, ou qu'importe. c'est un proche. bien que tu ne connaisses rien de sa personne et qu'il ignore tout de ton existence.

_________________
nous sommes de ceux qui cherchent
à désirer ce qui est enfoui,
tout ce qui est caché,
et qui demande qu'à être sorti.

Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 202 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Juin - 13:48
de toute façon, ils ne voulaient pas de toi, là-bas. après les formalités d'usage, l'hypocrite contentement de ton retour parmi les vivants, est venu le temps du malaise, de ces moments de flottement et de ces silences durant lesquels tu as toujours le sentiment d'être de trop. tu as profité d'un regard échangé entre toy et rob pour prétexter partir fumer une cigarette, et t'enfuir pour te vrai. tu reviendras, peut-être, sûrement, mais pas en tant que membre du clan bizarre et tordu des vaughn, plutôt en tant que jett, le mec paumé aux bons sentiments toujours déplacés. cette clope, tu la fumes quand même, sur ce trottoir détrempé alors même que les gouttes d'eau s'écrasent violemment contre tes joues. mais tu ne pleures pas, non, tu ne pleures plus, plus personne n'aura cet honneur depuis que rosie a eu le privilège de t’assécher. tu rentres dans ce bar en jetant ton mégot à moitié fumé, prend la première place qui s'offre à toi, jusque parce que tu es là, et que le temps te donne envie de te foutre en l'air. la blonde qui te capte de ses yeux, à côté de toi, tu la vois pas, jusqu'à ce que tu l'entendes souffler à ton adresse :  je t'offre un verre ? peu motivé par l'idée d'une conversation, tu tournes les yeux, reconnaît cette jeune femme effacée qui pleurait devant le lit de ton frère. peut-être sa copine, peut-être personne du tout. tu hoches la tête pourtant, parce que t'es là et qu'elle aussi, et parce que se foutre en l'air c'est bien plus facile à deux. un whisky, tu murmures simplement.

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1025 points : 0
pseudo : marine.
avatar : cailin russo.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Juin - 11:07
vos regards se croisent. peu de compassion, essentiellement de la compréhension. la nuance peut sembler faible, et pourtant, elle est immense. tu ne veux pas pleurer, tu ne veux plus le faire. jett, leur frère aîné. tu ne sais rien de lui. et pourtant, tu possèdes malgré tout la sensation de la connaître. rob t'en a parlé, toy également. tu ne sais pas si tu veux en savoir davantage. pas maintenant, dans ce contexte.un whisky tu acquieses et commande deux whisky au serveur. de la bonne qualité. tu refuses de te faire du mal en buvant de la merde. c'est l'avantage d'y connaître et de posséder beaucoup, trop, d'argent. tu lui tends rapidement son verre. trinque avec le sien. et boit une longue gorgée. plaisir mêlée à l’amertume de l'alcool. tu ne te sens pas à ton aise. tu es consciente que toy n'aimerai pas te savoir auprès de son frère. tu le sais, et pourtant. c'est le hasard. tu n'as pas choisi, rien demandé. tes mains posées sur tes cuisses. tu penses, trop. tu aimerais pouvoir chasser ces pensées incessantes. mais, tu n'y arrives pas. c'est incontrôlable. fatiguant et déroutant. un soupire t'échappe. tu bois, encore. lassée. tu travailles également pour le bordel ? cette parole qui s'évapore. c'est tout ce qui tu viens. ce n'est pas une bonne idée. c'est indiscret, maladroit. c'est tout toi, isaure. lui, doit tout ignorer de ton existence. débuter votre conservation par cette question va lui paraître étrange. qu'importe. tu es également fatiguée d'avoir sans cesse à bien te comporter. pour une fois que tu te laisses porter par ce que tu ressens.

_________________
nous sommes de ceux qui cherchent
à désirer ce qui est enfoui,
tout ce qui est caché,
et qui demande qu'à être sorti.

Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 202 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 14:09
tu ne sais pas encore si tu souhaites réellement lui parler. faire connaissance et prétendre que le monde tourne encore rond, ce n'est pas vraiment ton genre à toi, jett. d'ailleurs, tu te dis souvent que si tes frères sont encore autour de toi, c'est parce qu'ils n'ont pas le choix que de partager ton sang et tes galères. voilà des années que tu repousses la moindre tentative de lien d'affection, la moindre marque de tendresse à ton égard. aucune femme n'a encore trouvé grâce à tes yeux depuis elle, aucun homme ne semble être parfaitement digne de ton amitié. tu es comme un cavalier solitaire condamné à une vie d'errance, tout en appréciant même un peu ça. le serveur, un type à la mine sombre bardée d'une longue cicatrice, vous tend deux verres de cet alcool doré, qui te retourne un peu le coeur, mais qui fait presque du bien à ton corps en le brûlant un peu. tu voudrais te faire mal parfois, pour vivre juste un peu plus fort. elle trinque et vous buvez, avec les mêmes gestes lents et las aussi. tu sais qu'elle ne tiendra pas comme ça, elle dont la taille est si fine et la peau lisse comme celle d'une enfant. tu travailles également pour le bordel ? tu poses ton verre un peu brusquement, la mâchoire serrée. tu es fatigué, fatigué d'entendre parler de cet endroit et de supporter leurs enfantillages. mais pourquoi tout le monde pense que je n'ai que ça à foutre ? tu siffles entre tes dents, peut-être un peu trop sèchement. voyant son regard, tu reprends plus posément. non, je ne travaille pas pour cet endroit. marcus est capable de faire ses conneries tout seul. combien de personnes au juste sont au courant, d'ailleurs ?

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1025 points : 0
pseudo : marine.
avatar : cailin russo.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 21:09
ta question, indiscrète. ses traits qui se tirent. son verre qui frappe le comptoir. tes lèvres que tu pinces. tu ne veux pas le combattre, simplement comprendre, échanger. c'est tout. tu ne le cherches pas, ne tentes de l'apprivoiser. c'est seulement, et uniquement, deux âmes qui se tiennent compagnies. qui s'accompagnent. le temps d'un instant, d'une ivresse. mais pourquoi tout le monde pense que je n'ai que ça à foutre ?  tu souffles. tu comprends sa réaction mais, son geste t'échappe. il ignore que tu ne sais rien. le bordel, cette famille. tu ne sais pas, tu apprends. non, je ne travaille pas pour cet endroit. marcus est capable de faire ses conneries tout seul. combien de personnes au juste sont au courant, d'ailleurs ? tu hausses les épaules. je ne sais pas. que tu réponds dans un murmure. c'est vrai, tu ne sais pas. ton regard fixe ton verre. tu en bois de longues gorgées, encore. pas besoin de t'oublier pour mieux te retrouver. c'est paradoxal. mais tu ne connais. tu en possèdes le besoin et l'envie. cette journée éprouvante. la faiblesse de rob. l'éloignement de toy. c'est compliqué. difficile à supporter. mais tu te tais et tu avances, comme tu peux. je ne sais strictement rien de ce bordel si ce n'est qu'il existe. c'est tout. tu le regardes, presque désolée. et je ne sais pas non plus quels sont la nature de tes liens avec tes frères. ils n'en parlent pas, peu. tu devrais te douter qu'ils ne sont pas proches. mais, encore une fois, tu ne sais pas, tu ne sais rien. tu apprends. alors que tu te sens indifférente. oublies tes questions, bois. ce que tu fais, encore.

_________________
nous sommes de ceux qui cherchent
à désirer ce qui est enfoui,
tout ce qui est caché,
et qui demande qu'à être sorti.

Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 202 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 12:27
elle a l'air d'une enfant, et ça te fait chier. elle boit bien trop vite des verres d'alcool bien trop fort, et tu n'as tout simplement pas envie d'être responsable de ça. pas aujourd'hui, pas alors que flotte dans ton esprit la vision de ton frère alité et le sentiment que le sol se dérobe sous tes pieds. si l'on t'avait annoncé dans cette chambre d’hôpital la fin complète de l'humanité, ça n'aurait même rien changé à cette compression de ton cœur encore atrophié. je ne sais pas. souffle-t-elle presque comme si elle s'excusait, comme si elle était désolée même d'être là, d'avoir mal et d'exister. derrière ton air glacial s'attendrissent alors quelques émotions éparses, entre autres, une compassion nouvelle, discrète, silencieuse. le silence semble la dévorer alors qu'il ne fait que te nourrir. je ne sais strictement rien de ce bordel si ce n'est qu'il existe. tu hoches la tête, t'abreuves de ce liquide qui te brûle la langue et voudrait te faire flancher. c'est mieux ainsi, tu te dis.  et je ne sais pas non plus quels sont la nature de tes liens avec tes frères. tu termines ton verre dans un long soupir. une nouvelle dose avalée, une nouvelle minute d'écoulée, un nouveau silence d'installé entre vous. et cette jeune femme qui boit comme si sa vie se tenait là entière entre ses mains, dans ce verre à présent tâché d'alcool et de larmes contenues. mes frères ne m'ont pas vu depuis plus de cinq ans, tu souffles d'une voix sourde. alors j'imagine qu'ils me détestent. une inspiration, une main levée pour recommander dans l'espoir d'oublier enfin. qu'est ce que tu veux ? tu dis en tournant soudainement tes pupilles acier vers elle.

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1025 points : 0
pseudo : marine.
avatar : cailin russo.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 21:12
tu bois une gorgée, encore. mais tu t'arrêtes, parce que tu as déjà mal à la tête. tu ne veux pas vriller, pas déjà, pas comme ça. tu es auprès de jett. le grand frère de toy et rob. c'est important, ça doit l'être ? peut-être. tu l'ignores. tu ne cherches pas à obtenir de réponse. tu ne comprends rien, c'est fatiguant. tu souhaites que tout soit simple, différent. tes mains que tu déposes alors sur tes cuisses. un soupire qui t'échappe, léger. ton visage que tu laisses tomber en arrière, quelques secondes, pour étirer ta nuque. mes frères ne m'ont pas vu depuis plus de cinq ans il t'apporte une réponse, à l'une de tes questions silencieuses. tu comprends, un peu, mieux. alors j'imagine qu'ils me détestent. tu hausses les épaules. encore une fois, tu ne possèdes pas de réponse. rob ne t'a jamais vraiment parlé de son grand-frère. et toy, non plus. tu n'arrives pas à l'analyser. ton regard qui se tourne vers son visage. tes lèvres qui s'imbibent de nouveau de l'alcool. cet homme ne ressemble pas à ses frères. tu ne sais pas pourquoi, quelque chose t'échappe. tes petits yeux qui le dévisagent, un peu, sans que tu ne sois capable d'en conclure quoi que ce soit. qu'est ce que tu veux ? son regard qui te transperce. froid, presque menaçant. tu hausses les épaules, encore. rien. c'est vrai, tu ne veux rien. l'ivresse, peut-être ? même pas. tu ne sais pas. alors tu bois, encore. et toi, qu'est-ce que tu veux ? tu lui retournes sa question, c'est simple. réaction futile, tu fuies. tu n'es pas celle que tu aimerais être. tu devrais être plus forte, moins fragile. tu te pinces la lèvre, tes pensées incessantes te fatiguent. tu aimerais faire taire cette bousculade incessante. pourquoi es-tu venu le voir ? encore une fois, une question indélicate. sans réellement en prendre conscience. tu es stupide.

_________________
nous sommes de ceux qui cherchent
à désirer ce qui est enfoui,
tout ce qui est caché,
et qui demande qu'à être sorti.

Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 202 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 16:25
il y a trop de jeunes femmes à l'air égaré qui tournent autour de tes frères. lorsque tu découvres que celles-ci ne sont pas exploitées par marcus, elles traînent dans l'entourage de toy, ou bien de rob. toutes les mêmes, à tes yeux : de jolies blondes, aux yeux fatigués, à la peau lisse. bien le contraire des femmes qui t'attirent, toi. tu as toujours été les femmes spéciales, au regard de défi, à la peau tatouée, au style un peu à part. encore une fois et même dans le plus strict cadre de ton intimité, il faut que tu te démarques de tes frères, toi l’aîné, toi le solitaire. le serveur repose devant ton regard vide et ta mâchoire serrée un whisky arrosé de deux glaçons. tu hoches la tête en guise de merci, fidèle à ton précepte de n'ouvrir la bouche que pour faire mal ou provoquer quelque chose. elle n'a pas peur, lorsque de tes yeux d'un gris bleuté tu la dévisages. tu aimerais, pourtant, surement, qu'elle parte pour laisser plus de place au silence assourdissant de tes pensées. rien. elle porte de nouveau le verre à ses lèvres, alors que tu as presque envie de l'arrêter, soumis à un instinct qui porte des valeurs bien plus hautes que les tiennes. et toi, qu'est-ce que tu veux ? elle semble dans certain de ses gestes si lasse de la vie elle-même. et pourtant, elle a l'air si jeune. quelque chose en elle brise ta logique, vient perturber l'ordre naturel des choses. pourquoi es-tu venu le voir ? tu soupires. parce que je n'veux pas qu'il meure. tu as répondu aux deux questions en une fois, sans le vouloir, presque. qui est-ce que tu es, exactement ? tu finis par lui demander après un long silence ponctué de quelques gorgées d'alcool.

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1025 points : 0
pseudo : marine.
avatar : cailin russo.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Aoû - 11:27
partir, fuir. toy ne souhaite pas que tu fréquentes son entourage, ses frères. c'est dangereux, paraît-il. mais il existe rob, ton ami. l'authentique et l'unique. tu ne peux pas jouer avec tes sentiments. tu souffres, pour rob. et tu as peur, pour toy. c'est compliqué. tu fermes tes paupières, essayant de masquer ton inquiétude. jett, tu ignores tout de lui. tu ignorais presque son existence. tu as envie de comprendre, de le connaître. autant que tu as envie de le fuir afin de respecter le désir de tes proches qui ne veuillent pas te savoir mêlée à leur bordel de quotidien. c'est trop tard. tu es là, maintenant. et tu bois une nouvelle gorgée qui ne te fait toujours pas grimacer. tu apprécies l'alcool fort, puissant. et malgré ton maigre gabarit, l'alcool, tu le tiens. parce que tu le savoures, bien que les gorgées s'enchaînent trop rapidement qu'à tes habitudes. parce que je n'veux pas qu'il meure. évidemment. tu hausses les épaules, cette réponse, logique. tu te pinces encore la lèvre avant de reposer ton regard dans le sien. le silence s'installe, imposant. angoissant. tes mains qu tu déposes sur tes propres cuisses. le temps que tu aimerais détruire pour te contenter de l'instant présent, en cessant de te ronger pour un futur incertain.qui est-ce que tu es, exactement ? qui es-tu ? tu réfléchis, un peu, pas longtemps. personne. que tu souffles, en guise de réponse. doit-il savoir ? tu ne sais pas. tu te demandes si ta réponse est intelligente. si tu veux obtenir des réponses de sa part, tu devrais peut-être t'ouvrir, un peu ? te dévoiler, partiellement ? que risques-tu ? il est trop tard pour faire demi-tour. il t'a vu, à l'hôpital. près de son frère. fuyant le regard de son autre frère. tu n'es pas personne, tu es bien plus. une amie de rob ... et une connaissance de toy. c'est presque vrai. mais ça te fait rire, doucement, esquisser un faible sourire. n'importe quoi. tu es la mère de son fils. mais cette vérité, c'est celle de trop. que tu ne peux pas exposer. ou peut-être avec trois verres de whisky supplémentaire ? d'ailleurs, tu élèves ta main pour commander le suivant. je n'aurais pas dû venir. tu murmures. rob te déteste. et avec toy, c'est compliqué. ça te fait mal. tu craques. et tu bois.

_________________
nous sommes de ceux qui cherchent
à désirer ce qui est enfoui,
tout ce qui est caché,
et qui demande qu'à être sorti.

Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 202 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Aoû - 2:02
elle a cette façon incommodante de te pousser dans les retranchements de ta solitude, rien qu'en étant assise à côté de toi. animal sauvage que tu es, et proie en danger qu'elle représente, douce, égarée dans la forêt sombre de ta vie, dans la forêt sombre de votre vie à tous. dès le début, vous êtes nés auréolés d'un destin pourri. le genre d'histoire qui ne finit jamais bien, tu le sais depuis toujours. rob et sa maladie, toy et ses manies, marcus et sa tyrannie. vous déteignez sur les autres dans de longues traces noires, du sang noir comme vos âmes pourries de l'intérieur. y'a que rob qui s'en sortira à la longue, s'il survit encore quelques années pour vous enterrer tous. t'avale une gorgée rapide d'alcool pour faire passer cette pilule. le silence vous gagne et tu n'en es que satisfait, alors que ton regard ne se risque pas à glisser vers elle et que ton ventre se réchauffe sous l'effet de l'alcool. t'as pas été bourré depuis un moment, jett, mais ce soir rien de bon ne t'attend, de toute façon. personne. personne, ainsi donc il est encore possible dans ce monde abrupt de n'être personne ? tu n'y crois pas une seconde. une amie de rob ... et une connaissance de toy. tu tournes lentement ton regard vers elle. pile au bon moment, alors que son bras fragile se lève pour s'octroyer un nouveau verre. je n'aurais pas dû venir. tu l'attrapes au passage, ramène son bras vers toi, dans un geste protecteur sorti d'on-ne-sait-où. pourquoi, si elle est vraiment qui elle prétend être ? ton regard accroche le sien, sans introduction. fait le calcul, ma belle. on était que quatre, dans cette chambre, pour le voir. mes frères et toi. tu m'auras pas avec une pirouette aussi grossière que celle-là, je sais bien que tu es plus que ça. pourquoi est-ce que t'aurais pas du venir ? tu lui souffles, tout bas, ton visage plus proche qu'il ne l'était au début de cette conversation dangereuse.

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1025 points : 0
pseudo : marine.
avatar : cailin russo.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Sep - 20:37
geste interrompu par sa main. tu ne peux pas attraper son verre. tu l'interroges du regard. que fait-il ? pourquoi ? es-tu à ce point fragile, et est-ce aussi évident de le percevoir dans ton regard brillant ? son comportement te laisse croire que tu nécessites une protection. tu la refuses, tu n'en veux pas. mais, tu ne sais pas. alors tu te tais. tu te contentes de serrer tes doigts sur eux-même. fait le calcul, ma belle. on était que quatre, dans cette chambre, pour le voir. mes frères et toi. tu m'auras pas avec une pirouette aussi grossière que celle-là, je sais bien que tu es plus que ça. pourquoi est-ce que t'aurais pas du venir ? tu repousses sa main, gênée. tu possèdes l'envie soudaine de partir. c'est dangereux. cet homme est dangereux pour la protection de tes secrets, de vos secrets. tu te pinces la lèvre, secoues ton visage. tes bras que tu croises contre ta poitrine. tu n'arrives pas à masquer ton mécontentement, ton incompréhension, et ta perdition. tu te contentes de soupirer. sérieusement, laisses tomber. tu souffles. tu te renfermes. ne réalisant pas à quel point ton comportement témoigne sur ce que tu caches. en agissant de la sorte, tu lui ouvres la porte sur les mystères de ton existence. c'est dangereux. peux-tu me laisser le boire, s'il-te-plaît ? tu lui demandes, en tendant de nouveau ta main vers son verre. mais attends, isaure, pourquoi est-ce que tu attends d'obtenir son autorisation ? l'ivresse, déjà. évidente. la fatigue, également. la tristesse, surtout.

_________________
nous sommes de ceux qui cherchent
à désirer ce qui est enfoui,
tout ce qui est caché,
et qui demande qu'à être sorti.

Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 202 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 0:18
à l'instant même où tes doigts si longtemps écorchés rentrent en contact de sa peau fine, ses yeux accrochent tes pupilles d'une détresse et de beaucoup de questions. elle s'imaginait sans doute dans une grande candeur -une fausse, peut-être- entrechoquer des parcelles de ta vie ensemble, foncer dans le tas de ton existence et n'avoir à rendre aucun compte. s'il y a une chose que ces dernières années t'ont appris, c'est qu'un jour ou l'autre, nous avons toujours un compte à rendre à quelqu'un. le silence se fait et pourtant elle ne tire pas vers l'arrière, pas plus que tu ne relâches ton emprise. ce n'est qu'après lui avoir soufflé quelques mots de ta propre vérité qu'elle tente de se dégager. tes doigts glissent, nerveux, jusqu'au comptoir. t'as envie d'une clope. elle, soupire et s'agite, se ferme et s'enferme. sérieusement, laisses tomber. tu lèves les yeux au ciel, d'une discrétion sans pareil. après tout, pourquoi gâcher ton énergie à tenter de protéger une femme qui refuse même de s'ouvrir à l'espoir ? peux-tu me laisser le boire, s'il-te-plaît ? tes yeux se posent sur sa silhouette, sans aucune pudeur. sur sa taille fine, son visage enfantin, sur ses mains qui te semblent trembler un peu. tu lui diras oui puis tu le regretteras, sans doute. tu serais bien incapable de laisser une jeune femme ivre et seule dans un bar. tu hausses simplement les épaules, portant à tes lèvres ton propre breuvage. tu fais ce que tu veux, tu souffles, d'une voix absente. une, deux gorgée plus tard, tu te lèves, une clope entre les lèvres, t'as envie d'aller d'asphyxier les poumons sous cette pluie hostile. avant ça, tu lèves la voix sur elle. dis-moi juste un truc, si tu veux bien. à quel point mes frères sont dans la merde, selon toi ?

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1025 points : 0
pseudo : marine.
avatar : cailin russo.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Sep - 10:11
tu fais ce que tu veux. oui, tu fais ce que tu veux isaure. mais tu n'en possèdes pas l'habitude. tu es docile, tu écoutes, tu obéis. alors que tu rêves de liberté, d'indépendance et de grands frissons. un jour peut-être, demain qui sait. pour l'instant, tu préfères rester silencieuse et boire. boire pour oublier, boire pour apaiser cette douleur qui te fait constamment souffrir. là, sous le plexus. tu as mal, au coeur. parce que rob, parce que toy. parce qu'ils sont et représentent tout pour toi, à tes yeux. tu les considères, tu les aimes. tu bois. jusqu'à ce que tu le sentes bouger, jett, à tes côtés. tu le regardes. une clope entre ses lèvres. il est beau, différent. ils sont tous beaux dans cette fratrie. tous différent, authentique. ils t'intriguent, t'intéressent. tu les aimes, tous ces petits cons aux destins fragiles. pour des causes qui différent. rob est malade, toy est généreux. dis-moi juste un truc, si tu veux bien. à quel point mes frères sont dans la merde, selon toi ? tu hausses les épaules, tu connais si peu la situation des frères vaughn. tu aimerais. mais tu es mise à l'écart, pour te protéger, toi et ton fils. je l'ignore. et c'est vrai, il doit te croire. tu observes avec intensité la cigarette posée entre ses lèvres. et tu te redresses, tu l'attrapes et te diriges vers la sortie, l'entraînant avec toi. comme ça. c'est maladroit, mais c'est tout de même direct. tu sais ce que tu fais. tu crois. je ne connais pas aussi bien que tu peux le croire le quotidien de tes frères. tu lui tends sa clope, lui rends. tu ne veux pas fumer. seulement prendre l'air. réveiller tes poumons compressés. tes mains qui se glissent dans les poches arrières de ton pantalon. ton visage qui vient prendre appui sur le mur. je n'ai jamais mis les pieds dans le bordel, je n'ai pas le droit. tu expliques, rajoutes. lui permettant alors de comprendre que ton existence ne possède aucun rapport avec celle du bar. c'est vrai, tu n'es personne dans cet univers. et tu dois le rester, c'est nécessaire. primordial. tu respectes les désirs de toy. et mieux, tu le comprend. vraiment.

_________________
nous sommes de ceux qui cherchent
à désirer ce qui est enfoui,
tout ce qui est caché,
et qui demande qu'à être sorti.

Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 202 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Oct - 11:11
tu n'as aucune conscience encore de l'emprise que tu peux avoir sur elle. contrairement à d'autres bruns portant le doux et acide nom de vaughn, tu n'as jamais cherché à posséder qui que ce soit. et même lorsque rosie marchait devant toi, chaloupée et magnifique, et que tu la désirais plus que tu n'as jamais désiré qui que ce soit, posséder son corps ou son âme n'était pas de tes ambitions. tu passes parmi les êtres, vis auprès d'eux, apprends de leurs erreurs, mais jamais tu ne sembles vouloir t'accrocher à quelqu'un au point de devenir indispensable à sa vie. voilà pourquoi tu finis seul, et que l'issue n'en sera pas différente en cette nuit maussade. appuyé sur tes deux pieds dans une position fuyante, tu t'apprêtes à la laisser là, loin d'être courageux et préférant, comme à ton habitude, le retranchement à l'affrontement de tes propres démons, matérialisés dans la blondeur candide de cette jeune femme torturée. mais quelque chose te retient, un lien invisible qui vous rattache et que bien malgré toi tu sens se déployer entre vos deux coeurs : tes frères, cette capacité qu'ils ont toujours à être attachants et terribles à la fois. mais, la question sitôt lancée dans l'air, elle semble la balayer, démunie comme tu peux l'être toi-même. déçu, tes épaules tombent et tu sembles t'enfermer dans ton propre corps. je l'ignore. tu ne l'observes plus, tu n'as plus rien à attendre d'elle. tu refermes contre ta poitrine ta veste encore humide, quand elle saisit entre ses doigts fugaces ta cigarette, et file déjà. à peine surpris, tu la suis d'un pas lent, persuadé qu'elle n'ira de toute façon pas bien loin. je ne connais pas aussi bien que tu peux le croire le quotidien de tes frères. tu récupères ton bien en laissant tes yeux attraper les siens, l'espace d'une longue seconde, gagnant en intensité. tu ne dis mot, encore, laissant de la place à ses pensées confuses et abîmées. je n'ai jamais mis les pieds dans le bordel, je n'ai pas le droit. et quelque chose dans cette phrase te fait tiquer, alors que la flamme de ton briquet lentement s'éteint, et que tu inspires une première bouffée d'un lent poison. et qui t'interdit d'aller là-bas, dis-moi ? tu dis, curieux, l'esprit soudainement bien plus éveillé. tu sens que tu pourrais bien finir par obtenir quelques réponses, contre toute attente.

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» i just wanna feel.
» ~ i feel like my life is flashing by and all i can do is watch and cry
» CENDY ◊ girls just wanna have fun.
» MAC Temperature Rising Collection - Mai 2013
» Meg / Everything that drowns me makes me wanna fly
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: up high in the streets :: fort greene
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum