AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

bang, bang (hongel)

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 237 points : 81
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Michael Malarkey
crédits : heavydirtysoul (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 16:22
un premier éclair qui se fait entendre. tu lèves les yeux. la pluie ne tombe pas, mais un orage est bien présent. ça ne te fait pas sursauter. en fait, tu marches les mains dans les poches dans les rues de la ville et tu admires le spectacle. t'as toujours aimé regarder les orages. admirer les éclairs qui déchirent le ciel. le week-end est là. fin de journée. tu ne sais pas exactement où tu vas. t'es pas encore reparti angel. mais tu commences à te dire qu'il serait temps que tu le fasses. les derniers messages que tu as reçu du cartel ne présageait rien de bon. plus tu restes ici, plus le danger devient grand. tu devrais faire tes valises, et vite. mais t'as aussi envie de rester et de protéger encore ta petite soeur. même si elle ne le reconnaît pas vraiment, tu sens qu'elle a encore besoin de toi. le mois de mai est déjà passé. le temps qui avance beaucoup trop vite à ton goût. tu ne sais même plus dire depuis combien de temps tu es ici à présent. trop longtemps sans doute. tu continues d'avancer. tu regardes les gens qui t'entourent. et ton regard qui se pose sur elle. tu t'arrêtes, net. honey. encore. tu ne pensais plus la revoir. tu sais que votre dernière conversation ne s'est pas très bien terminée. t'as dû lui dire une fausse vérité. t'as dû lui dire que tu ne l'aimais pas. alors que tu sais que c'est bien loin d'être vrai. tu l'aimes encore aujourd'hui. sans doute que tu l'aimeras à jamais. mais dans tes conditions, tu ne peux tout simplement pas t'attacher. à qui que ce soit. tu espères au fond qu'elle ne t'a pas vue. t'avances encore un peu. mais tu la vois s'approcher du coin de l'oeil. tu sens que bientôt c'est sur toi que va tomber la foudre. la nuit qui commence déjà à tomber. il se fait tard, mais les éclairs sont toujours là et honey arrive déjà à ta hauteur.

météo : éclairs sans pluie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : jessica alba
crédits : granger
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin - 11:31
tu erres dans les rues. tu reviens du parc où t’as pris des photos, un temps parfait, pas de pluie mais des événements météorologique fou. t’aimes que le ciel se déchaîne, c’est dans ces moments que tu te rends compte que vous n’êtes vraiment rien. tu te sens minuscule. encore plus depuis que tu perds les gens autour de toi. angel qui ne t’as jamais aimé. gaultier qui te laisses tomber si facilement. shin qui ne voudra sûrement plus de toi quand tu lui parleras de toute cette histoire. il te reste freya au moins, mais ses problèmes sont sûrement prédominants dans sa vie. alors la dernière échappatoire que t’as c’est la photographie. les éclairs qui se dessine sous ton objectif. t’es inspirée et tu restes dehors encore et toujours. tu finis par juste t’asseoir sur un banc pour continuer à observer le spectacle. c’est long et tu te demandes quand la pluie fera son apparition. tu ferais peut-être bien de rentrer avant qu’elle se pointe. tu finis alors par quitter ce parc, prête à rentrer chez toi. une soirée tranquille qui t’attends, sûrement un petit film et un pot de glace, comme une vielle. mais ton attention est très vite attiré par autre chose ou plutôt quelqu’un. c’est pas vrai, ça peut pas être lui encore. le destin qui se fou de toi et qui te le mets sur ton passage à chaque fois. comme pour te rappeler l’erreur que tu as fait un jour de t’accrocher. mais au final c’est une bonne chose, tu trouves que tu n’as pas assez eu l’occasion de te défouler sur lui la dernière fois. fille trop saoul qui ne savait pas comment réagir. aujourd’hui t’as possession de ton esprit. alors tu t’approches dangereusement de lui. tu réfléchis même pas et c’est ta main qui vient s’écraser contre sa joue ça c’est pour toutes les larmes que j’ai versé pour toi et bon dieu il y en a. quand t’as pensé qu’il était mort, ton coeur s’est arrêté de battre pendant un moment avant que ce soit les larmes qui prennent place t’es qu’un connard ta rage qui prend place. il ne mérite que ça après tout ce qu’il t’a fait subir.

_________________

      ( the hardest part of losing someone, isn't having to say goodbye, but rather learning to live without them. always trying to fill the void, the emptiness that's left inside your heart when they go. )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 237 points : 81
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Michael Malarkey
crédits : heavydirtysoul (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 9:29
tu l'as vue évidemment. comment ne pas l'avoir. tu espères juste pour quelques instants qu'elle ne t'a pas vue, de son côté. tu sais bien que tu l'as blessée lors de votre dernière conversation. t'as dû dire des mots que tu ne pensais absolument pas. dans le but de la protéger. uniquement dans ce but-là. parce que t'es fou amoureux d'elle encore aujourd'hui, mais tu ne peux pas le lui dire. tu ne peux pas. tu vois ses yeux qui se posent sur toi. tu comprends qu'elle va venir, qu'elle va sans doute te faire une scène et tu ne vas pas vraiment pouvoir l'empêcher de le faire en même temps. tu vois sur son visage qu'elle est énervée et tu te prépares déjà au pire. elle s'approche et puis tu la sens. cette gifle qu'elle t'envoie sur la joue. tu ressens aucune douleur physique. il faut dire que tu as déjà vécu bien pire. mais ça te brise le coeur de la voir aussi fâchée contre toi. elle te parle de toutes les larmes qu'elle a versée pour toi. et puis te traite de connard. c'est mérité tout ça, tu le sais bien. honey, je.. mais tu n'as pas le temps de finir ta phrase. après ça tout se passe très vite, tu n'as pas le temps de comprendre vraiment ce qui arrive. tu les entends, les freins qui crissent. s'arrêtant en pleine rue. voiture noire, fenêtre teintée. une personne qui sort rapidement. t'as pas le temps de réagir tu reconnais le visage et puis le coup part trop vite. tu veux la protéger et tu l'attrapes par le bras. l'attirant contre toi. mais c'est trop tard. t'as senti le coup. t'as senti son corps faire un mouvement. la voiture s'en va, aussi rapidement qu'elle est arrivée. tu sais qui c'était. le cartel. honey dans tes bras, tu sens qu'elle saigne. honey, mon dieu. tu poses ta main sur sa joue, tu regardes son visage. tu dois appeler les secours, au plus vite. t'attends pas, tu ne réfléchis pas. ton portable dans la main tu appelles une ambulance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : jessica alba
crédits : granger
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 22:46
il y a tout qui explose à l’intérieur de toi quand tu le vois. quand tu sens que tu vas pouvoir enfin lâché la haine que tu lui portes depuis l’autre soir. depuis que t’as appris la vérité, ta vie n’a été qu’un mensonge pendant deux années. ta relation avec lui n’a été qu’un mensonge et t’as envie de savoir pourquoi ? pourquoi te faire croire qu’il t’aimait si ce n’était pas le cas. des choses que tu ne comprends pas encore. tout est encore tellement trouble. mais il faut que t’arrêtes tout ça, que t’arrêtes de venir lui parler, même si c’est pour lui cracher ses quatre vérités. c’est la dernière fois que tu le fais aujourd’hui, gaultier avait sûrement raison, mais tu ne l’avoueras jamais. satané égo. sauf que tu entends le son de sa voix et puis un bruit monstre qui suit. tu ne comprends pas et il y a juste tellement de choses qui se passe en si peu de temps. toi t’as pas bougé de ta place, t’as juste regardé les choses se faire, sans pouvoir faire un mouvement. ton corps n’a pas bougé avant que tu sois tiré d’un côté par angel. mais c’est le choc, la balle entre en contact avec ton corps, tu sais pas vraiment où. mais c’est la douleur qui s’empare de ton corps d’un coup. et tu sens déjà ton corps s’affaiblir, tu le sens tomber vers le bas. t’as rien compris. tu sais pas pourquoi. mais t’es juste couchée dans ses bras, alors que la douleur s’étend. alors que la fatigue commence déjà à prendre possession de ton corps. tes yeux qui se pose sur lui doucement, alors qu’ils commencent déjà à se fermer doucement. sa main contre ta joue et cette chaleur qui s’empare de tout ton corps. ce simple touché qui signifiait tellement pour toi à l’époque. tu sens ton corps qui s’affaiblit, en même temps que ton coeur. t’as l’impression de vivre tes derniers moments. tu la sens cette larme qui perle le long de ta joue sans que tu puisses l’arrêter je… les mots ne veulent plus sortir. mais tu combats intérieurement, t’es plus forte que tout ça non je t’aime…toujours moi.. vérité douloureuse. tu n’étais pas venue pour lui dire des choses de la sorte, mais la vie ne se passe jamais comme prévue pas vrai ? tes yeux qui commencent à se fermer doucement, alors que t'as dernière image sera son visage. t'essayes de te battre pour rester éveiller, t'as toujours entendue dans les films qu'il fallait garder les yeux ouvert. mais c'est si dur. la douleur t'emporte petit à petit. mais tu te battras.

_________________

      ( the hardest part of losing someone, isn't having to say goodbye, but rather learning to live without them. always trying to fill the void, the emptiness that's left inside your heart when they go. )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 237 points : 81
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Michael Malarkey
crédits : heavydirtysoul (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 9:39
tout se passe très vite. tu pensais être sur le point de vivre un scène en présence d'honey qui t'en veut. tu le sais, elle a toutes les raisons de t'en vouloir après ce que tu lui as dit lors de votre dernière rencontre. mais tout s'arrête, soudainement. le coup qui part. t'as pas eu le temps de l'écarter assez. elle est touchée. tu le comprends en sentant son corps qui se cambre sous le choc, sous la douleur. les freins qui crissent, la voiture est partie. mais tu sais qui c'était. tu as compris qui a tiré le coup. tu le savais que tu la mettais en danger ici. et voilà le résultat. honey qui s'effondre dans tes bras, tu t'agenouilles, son corps coucher contre le tiens. t'as appelé les secours, rapidement. et à présent tu ne la quittes plus des yeux. tu vois qu'elle devient livide, son corps qui s'affaiblit, ses yeux qui se ferment petit à petit. il ne faut pas. ta main se pose sur sa joue et ses mots qu'elle prononce, doucement. toi tu la gardes contre toi, serrée contre toi. tu paniques. ton coeur qui s'affole. le temps qui semble paraître terriblement long avant que les secours n'arrive. honey.. il ne faut surtout pas que tu fermes les yeux. je t'en supplie reste avec moi. tu lui dis tout en continuant de caresser doucement son visage. tes yeux dans les siens, tu approches un peu ton visage du sien et tu murmures. je t'aime toujours, moi aussi. tu annonces, mais tu ne penses pas qu'elle t'a entendue. elle semble déjà partie, tu ne sais pas trop. les secours arrivent enfin. tu les laisses s'occuper, tu ne comprends plus ce qu'il se passe. tu deviens simple spectateur. on te pose des questions auxquels tu n'arrives pas à répondre et puis soudainement te voilà installer dans l'ambulance. tu prends la main de honey, tu ne la quittes pas des yeux. le trajet vers l'hôpital te semble interminable. arrivé sur les lieux, les médecins la prennent en charge et tu restes seul dans la salle d'attente. les affaires de honey à côté de toi. tu finis par prendre son portable pour écrire à la seule personne que tu connais de l'entourage d'honey. gaultier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1060 points : 150
pseudo : margaux (mags)
avatar : devran taskesen
crédits : mourning dove/amandine (avatar) bigflo&oli (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 10:35
une notification. tu ne la regardes pas tout de suite, occupé avec ce contrat entre les mains. ça te fait énormément de bien de reprendre le travail, depuis le temps que tu attends de retrouver ton bureau, tes responsabilités. t’es plus accusé gaultier, t’as plus rien à craindre. tu vas être papa d’une jolie princesse. tout va bien, en soi, si tu oublis le reste. ton téléphone, tu finis par regarder. tu lis le message, plusieurs fois. tu bloques dessus, de nombreuses fois sans comprendre ce que ça signifie. en réalité, tu paniques, t’as le rythme cardiaque qui a augmenté d’un seul coup. tu trembles. tu restes dans cette position de longues minutes avant de bouger. tu laisses tout en place, tu attrapes juste ton téléphone pour appeler ton chauffeur, qu’il se tienne prêt en bas. tu donnes deux trois informations à ton secrétaire et tu t’en remets aux autres. dans la voiture, tu ne sais plus quoi faire, quoi dire. cet homme que tu détestes et ta meilleure amie dont tu n’as plus aucune nouvelle depuis cette fois où tu lui as soufflé que tu n’accepterais pas cet homme. tu avais raison de le faire, il est dangereux. à l’hôpital, tu demandes honey, on t’indique une salle d’attente et c’est là que tu le vois. le regard plus noir que d’habitude tu t’approches et tu fonces. tu attrapes son col, tu le soulèves pour le coller au mur. t’es hors de toi gaultier. tu ne l’as pas vu depuis des mois et des mois. elle t’avait dit qu’il était en vie, t’aurais préféré que ce soit une blague. qu’est-ce que tu lui as fait ! réponds ! tu lui hurles dessus. tu sais que tu ne devrais pas, t’es dans un hôpital, mais tu ne sais plus te contrôler. non, t’as juste envie de le remettre dans sa tombe pour qu’il n’en sort jamais. tu le détestes comme tu n’as jamais détesté personne.


_________________
elle avait foi en lui
et elle en parlait tout l'temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : jessica alba
crédits : granger
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juil - 13:09
  il aura fallu que tu te prennes une balle pour finir à nouveau dans tes bras. pour entendre son coeur battre plus vite alors que le tient s’éteint petit à petit. tes yeux posés sur lui, la dernière image qu’il te restera à jamais. tu te sens déjà faible, tellement faible. et tu t’en veux de ne pas réussir à te battre plus. t’arrives même pas à savoir où t’as été touchée. la douleur qui s’est répandu dans tout ton corps, sans que tu puisses localiser quoique ce soit. alors tu lui dis ce que t’as sur le coeur, ses mots qui brûlent tes lèvres. honey.. il ne faut surtout pas que tu fermes les yeux. je t'en supplie reste avec moi. il te souffle en réponse, alors que tes yeux sont déjà entrain de se fermer. ta main qui serre juste la sienne quelques instant avant de lâcher prise totalement. tu te sens aller. je t'aime toujours, moi aussi. des mots que tu entends à peine mais que tu auras sûrement oublié bien vite. et puis le noir total. il fait froid et t’as l’impression de ne plus rien ressentir. t’es terrorisée à l’idée de mourir. tu veux pas mourir. tu veux pouvoir lui dire encore ses quatre vérités. tu vois pouvoir retrouver ton amitié avec gaultier. tu veux voir freya et javier a nouveau heureux. pourtant tu sens ton coeur s’arrêter totalement. pendant un instant tu penses que c’est vraiment la fin. mais tu te bats, tu te laisses plus aller.   femme dans la trentaine, blessure par balle à l’abdomen. elle a fait un arrêt sur la route, on a du la réanimer… alors ton coeur s’est vraiment arrêté, tes yeux qui s’ouvrent à nouveau quelques secondes. tu ne vois que les lumières forte au dessus de ta tête. t’es à l’hôpital. ça a l’odeur de l’hôpital. tu le sais, ils ont tous la même odeur, et t’avais l’habitude d’y amener ta mère quand t’étais adolescente. t’avais pas remis les pieds dans un hôpital depuis. et là c’est juste quelques images aux quelles t’as le droit, avant de repartir à nouveau. tu ne sais pas ce qui se passe autour de toi, tu sens juste l’agitation, parce que t’es sûre le point de les laisser tomber. alors ils se battent pour toi, ils se battent pour que tu restes en vie. le temps passe, les heures avancent et ils s'activent à réparer ce qu'il y a à réparer. il paraît que t'es tirée d'affaire, tu vas vivre honey, tu vas pouvoir voir tout ce que tu voulais encore. mais pour le moment tu dors juste dans une chambre blanche.

_________________

      ( the hardest part of losing someone, isn't having to say goodbye, but rather learning to live without them. always trying to fill the void, the emptiness that's left inside your heart when they go. )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 237 points : 81
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Michael Malarkey
crédits : heavydirtysoul (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Juil - 20:12
tout s'est passé trop vite. honey dans tes bras, les derniers mots que tu as pu lui dire et qu'elle n'a sans doute pas pu entendre. et puis les lumières de l'ambulance qui arrive au loin. tu montes avec elle. le trajet est difficile. tu les vois entrain d'essayer de la réanimer. ta tête enfouie dans tes mains, les larmes qui coulent sur ton visage. tu savais que ça allait arriver. tu savais que tu ne pouvais pas rester encore longtemps ici sans que quelque chose ne se produise. c'était arrivé, aujourd'hui. et c'est tombé sur honey. évidemment. t'es perdu. à l'hôpital il l'emmène. tu te retrouves seul et tu ne sais pas quoi faire. il te faut un moment avant de te décider à écrire à gaultier. tu sais bien qu'il ne sera pas content. t'avais déjà pu comprendre que le meilleur ami de la demoiselle ne te portait pas dans son coeur. mais il voudrait sans doute être au courant. t'as bien mis une heure avant de lui écrire, t'en sais rien. t'as plus trop de notion du temps. sans doute qu'il se passe encore une bonne heure avant que tu ne le voies arrivé. toi t'es assis sur une chaise. la tête dans tes mains. tu essayes de ne plus penser à rien. t'y arrives pas. tu ne penses plus qu'à elle. si elle ne survivait pas ? non il valait mieux ne pas envisager ça pour le moment. t'as entendu les pas précipités. t'as levé la tête mais tu n'as pas eu le temps de faire grand chose de plus. tu te sens décoller du sol et tu ne réagis pas. ça ne te ressemble pas vraiment ça angel. tu sais te défendre, normalement. ton regard qui se pose sur le sien. la haine qui se lit dans son regard noir. tu ne peux pas lui en vouloir. t'as merdé, angel. tu poses ta main sur la sienne qui tient ton col pour le forcer à l'enlever. sans y mettre beaucoup d'énergie non plus. t'as plus d'énergie pour quoi que ce soit. je.. j'ai rien fait. non ce n'est pas toi qui a appuyé sur la détente angel. mais c'est de ta faute si ces gens étaient là, c'est de ta faute si honey est à l'hôpital. elle s'est fait tiré dessus. je n'ai pas vu par qui. tu mens. tu sais qui c'était, en gros. peut-être pas la personne précise. mais ça vient du cartel, de ton cartel. mais tu ne diras rien. pas à gaultier. il faut attendre. tu te contentes ensuite de dire, en espérant que cela calmera gaultier, au moins un petit peu. tu reprends place sur un siège, tu attends. en silence. ça te paraît encore durer des heures avant qu'enfin un médecin vous annonce que vous pouvez aller la voir, mais elle est faible. tu te lèves d'un bond et puis tu te ravises. j'imagine qu'elle voudra plutôt te voir toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1060 points : 150
pseudo : margaux (mags)
avatar : devran taskesen
crédits : mourning dove/amandine (avatar) bigflo&oli (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil - 7:57
ta main qui serre son col, tut e demandes pourquoi tu ne lui lances pas ton poing en pleine figure, pour qu’il se souvienne au moins de cet instant. tu le hais, au plus haut point, tu le détestes pour t’avoir pris honey, tu le détestes pour être revenu d’entre les morts, tu le détestes pour tout le mal qu’il a produit. tu devrais le renvoyer d’où il vient, mais t’as promis à ta femme que tu ne ferais pas de bêtise. t’es à peine sorti de cette procédure qui t’incriminé, t’imagines que c’est pas pour y retourner. pourquoi t’as cette pression qui te démange au bout des doigts. je.. j'ai rien fait. il tente, de te persuader, mais tu ne le crois pas, absolument pas. tu ne peux pas le croire. elle s'est fait tiré dessus. je n'ai pas vu par qui. tu secoues la tête, ses mains qui se débattent, à moitié. si c’était vrai, il mettrait plus d’entrain à se sortir de là. tu ne le crois pas, cet homme et tu ne le croiras jamais. il faut attendre. qu’il te reprend alors que tu lâches enfin ta prise. tu vas te mettre le plus loin possible de lui pour éviter un drame et tu attends. ta tête entre tes mains. s’il lui arrive quelque chose, si jamais honey y passe, tu jures de détruire angel, tu jures de le détruire. les heures qui passent et toujours pas de réponse. tu t’apprêtes à te lever et demander quand on entre. elle est réveillée. angel sur ses pieds, il croit réellement que tu vas le laisser aller la voir ? j'imagine qu'elle voudra plutôt te voir toi. ouais. tu balances. t’as pas plus de mot pour un homme comme lui. tu suis la jeune femme pour qu’elle te conduise jusqu’à la bonne chambre, une porte qui s’ouvre. tu t’avances et tu la vois dans ce lit d’hôpital. ça te fait énormément de mal. tu lui avais dit, que ça finirait mal, tu lui avais dit, que c’était dangereux. tu avais raison. tout ça à cause d’un homme. tu t’approches doucement jusqu’à croiser son regard. tu ne souris pas, t’en as pas la force. tu m’as fait peur.. tu avoues, uniquement, c’est tout ce que tu trouves à dire, tout ce qui te vient. tu as eu peur, pour elle.

_________________
elle avait foi en lui
et elle en parlait tout l'temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : jessica alba
crédits : granger
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil - 11:44
 tes yeux qui s’ouvrent doucement. la lumière qui t’éblouit et la douleur qui s’immisce d’un coup. tu refermes les yeux, tu ne comprends plus rien. tu réfléchis à ce qu’il s’est passée, à où tu peux bien être. tout est flou d’un coup. tu te souviens d’angel, il était là et puis le trou noir. est ce qu’il est là ? il est sûrement déjà repartit, te laissant seule ici. de toute manière il n’a pas de réelle raison de rester. et la porte, un médecin qui commence à t’examiner. vous avez eu de la chance, la balle n’a touché aucun organe   alors c’est ça, tu t’es fait tirer dessus…pourquoi ? tu comprends rien et t’es juste seule là dans une chambre triste. le médecin repart déjà et toi t’essayes de te redresser un petit peu. mais ça te tiraille alors tu te laisses juste retomber sur le lit et tu souffles. tu ne supportes pas d’être immobilisée comme ça. tu te concentres sur l’extérieur, une belle journée dehors, tu ne sais même pas depuis combien de temps tu es là. mais le bruit de la porte te sors de ta contemplation. encore un médecin ? tu te tournes difficilement pour faire face à son regard. ton coeur qui se serre d’un coup. il est là. tu ne t’attendais pas à le voir. plus jamais. tu m’as fait peur.. et c’est automatique, tes yeux se remplissent de larmes. t’es émue de le voir là. bien qu’il t’ai abandonnée la dernière fois, bien qu’il t’ai fait mal. mais le voir, réveil juste tout l’amour que tu lui portes. cette amitié dont t’as besoin au quotidien, tu le sais. mais encore plus aujourd’hui, sauf que tu ne pensais pas qu’il serait là. gaultier… que tu murmures alors que les larmes commencent à couler. tu comprends pas grand chose. comment sait-il que tu es ici ? mais à cet instant précis t’as juste envie qu’il te prenne dans ses bras, il t’a tellement manqué. mais tu sais que cette amitié restera compliquée, toujours quelque chose pour vous séparer. ou juste vos sales caractères qui se mêlent de tout. qu’est ce qui s’est passé ? tu finis par demander doucement. ta voix qui n’est pas réellement présente. tout ce qui est présent c’est la douleur que tu ressens au ventre. la balle qui s’était logée dans ton abdomen. mais paraît-il que t’as été chanceuse…tu ne vois pas vraiment les choses du même point de vue…tu t’es fait tirer dessus…

_________________

      ( the hardest part of losing someone, isn't having to say goodbye, but rather learning to live without them. always trying to fill the void, the emptiness that's left inside your heart when they go. )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 237 points : 81
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Michael Malarkey
crédits : heavydirtysoul (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 8:50
il te laisse tranquille, il part s'asseoir loin de toi. et c'est là que commence ce long silence durant lequel vous attendez tous les deux des nouvelles. t'as le coeur qui bat trop fort. t'as peur pour honey. tu savais que ça finirait par arriver. t'étais pas parti pour rien à l'époque. t'avais voulu la protéger. tous les protéger, ta famille ici. tu reviens ici parce que ta soeur a tenté de se suicider, et maintenant ça. t'as bien l'impression que ça n'a pas fonctionné exactement comme tu l'aurais souhaité. tes yeux se posent finalement sur le médecin qui vient vous annoncer que vous pouvez aller la voir. tu te lèves, d'un bond. mais tu vois gaultier et tu réalises qu'il ne te laissera certainement pas aller la voir. tu le laisses donc y aller. il part sans même un regard. il te déteste, tu le sais bien. tu soupires. tu passes ta main sur ton visage. qu'est-ce que t'as foutu, bon sang. honey ne te le pardonnera jamais, c'est certain. tu avances doucement dans le couloir quand tu es sûr que la voie est libre. tu avances jusqu'à la chambre et tu attends là. tu ne vas pas les déranger tous les deux, mais tu voudrais tellement pouvoir rentrer et t'excuser. tu ne sais pas, tu hésites devant cette porte. t'es à deux doigts de faire demi tour, de rentrer chez toi. honey ne veut certainement plus te voir de toute façon. et pourtant ça te paraît important de la voir au moins une dernière fois. t'assurer qu'elle va bien, malgré tout. tu décides d'attendre, tu leur laisses du temps à tous les deux. ton tour viendra ensuite, pour autant que gaultier te laisse lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
 
bang, bang (hongel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ▲Leif△ bang bang, there goes your heart [U.C]
» Bang bang on your ass ! Phoenix Snowhite [OPEN]
» ✻ bang, bang, i shot you my dear.
» Cao Bang
» CAO BANG, Indochine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: get to the right-
Sauter vers: