AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

afterwork. (ophelia)

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 101 points : 90
pseudo : emy.
avatar : caitlin stasey.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 21:59
Après une journée des plus ensoleillées, un léger brouillard vient surmonter le quartier. C'est la fin de la journée... Journée intense d'ailleurs. Plein de dossiers à traiter dans l'urgence. Elle a quitté le cabinet avec un peu de retard, mais là, elle a rendez-vous avec Ophelia. Elle ne saurait pas dire comment elles sont devenues amies, pourtant le courant est bien passé entre elles. C'est Joan qui lui a proposé de se retrouver dans un bar, pas très loin d'où elle travaille. Un verre ou deux ne lui feront pas de mal, après cette journée de folie. Comme elle, la jeune femme est déterminée sur le plan professionnel. En plus, elles vont se marier toutes les deux, bientôt. Ça leur fait un autre point commun, et donc un sujet de discussion de plus. Cependant, Joan est un peu ailleurs depuis qu'elle a été engagée dans ce cabinet. Retrouver Cole ne l'a pas laissée de marbre, contrairement à ce qu'elle se plaît à faire croire. Elle fait celle qui est passée à autre chose, à qui ça ne fait ni chaud ni froid, sauf que ce n'est pas vraiment ça. Elle a précipité la fin de leur relation, mais elle ne saurait pas dire jusqu'où ça aurait pu aller. Est-ce que, comme James, il aurait fini par lui demander sa main ? Elle n'aura sans doute jamais la réponse... Mais aussi parce qu'elle est trop fière pour poser la question, et qu'elle fait toujours celle qui est détachée de tout ça. En arrivant sur leur lieu de rendez-vous, elle réserve une table dans le bar déjà bien rempli, en attendant Ophelia. Un type la regarde déjà, et dans un geste subtile, elle lui montre sa bague de fiançailles. C'est un peu quand ça l'arrange... Parfois, ça ne la dérange pas tant que ça qu'on cherche à la séduire. Tout dépend du type en face.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 589 points : 240
pseudo : neptune. (zoé)
avatar : courtney eaton.
crédits : ava @marie. sign @balaclava, bonnie, erin hanson.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 23:42
fin d'une conversation téléphonique professionnelle. ophelia raccroche, mais ne range pas son téléphone pour autant. elle s'empresse de consulter ses derniers mails, ceux de l'après-midi. elle tient à être à jour, tous les jours. ce n'est pas toujours évident, elle pourrait même engager quelqu'un pour faire ça à sa place. elle a toujours engagé quelqu'un pour faire les corvées à sa place. mais ses mails, c'est autre chose. peut-être trop privé pour qu'un parfait inconnu s'en occupe, qu'importe ses qualifications. et puis elle s'en sort bien pour le moment, c'est le principal. la voiture s'arrête et le chauffeur lui signale qu'ils sont arrivés à destination. elle le remercie, puis s'empresse de sortir de la voiture tout en prenant soin de ranger son téléphone dans son sac. un manque de confiance peut-être, après tout elle n'est pas si familière avec ce genre de quartier. et puis avec le brouillard qui tombe, certains pourraient en profiter. quelques pas seulement la séparent de ce bar où joan l'attend sûrement déjà. après tout, elle travaille juste à côté. ophelia aurait pu arriver bien plus tôt si elle avait pris le métro, mais elle ne l'a encore jamais fait et elle préfère que ça reste ainsi. et puis elle est là, c'est le principal. une fois à l'intérieur, elle repère rapidement joan, déjà installée à une table, et surtout déjà en compagnie d'un autre homme que son fiancé si elle en croit les photos qu'elle lui avait montrées. un sourire se dessine sur ses lèvres alors qu'elle s'approche de la brune qui remballe l'homme en question en lui montrant sa bague. « ça ne marche pas à tous les coups, je te préviens. » elle lance une fois à sa hauteur, l'homme déjà bien loin de leur table. comme si elle venait de libérer une maladie contagieuse. ophelia soupire en s'asseyant à son tour, avant d'adresser un sourire à sa nouvelle amie. « tu vas bien ? » elle demande en captant le regard de joan avant de balayer la pièce de ses iris sombres.

_________________

it's not the endings that will haunt you, but the space where they should lie, the things that simply faded without one final wave goodbye.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 101 points : 90
pseudo : emy.
avatar : caitlin stasey.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Juin - 16:13
En fin de journée, Joan sait d'avance que ça lui fera du bien de passer du temps avec Ophelia. Elle s'entend bien avec elle, et elles ont pas mal de points communs qui font que le courant passe encore mieux entre elles. Elle l'attend déjà dans le bar, et visiblement, elle a tapé dans l'oeil d'un client. Sa bague de fiançailles ne suffit pas à l'éloigner. Probablement du genre gros lourd, il semble lui en falloir plus que ça. En tout cas, il n'est vraiment pas le genre de la jolie brune, alors elle tente toujours de le lui faire comprendre subtilement. Et finalement, c'est Ophelia qui arrive, en même temps que le type file loin de la table que Joan avait réservée. Comme le dit si bien son amie, montrer sa bague ne marche pas à tous les coups. Lui, ça avait plus l'air de le titiller qu'autre chose. « Dommage... Il n'était même pas charmant. » dit-elle ensuite, alors que son amie vient prendre place face à elle. Elle lui demande comment elle va. Elle pourrait aller plus mal, c'est clair. Sa carrière se porte bien, son couple pas si mal. Elle s'estime heureuse. Ça ne l'empêche pas de se poser plein de questions sur ces fantômes du passé qui resurgissent dans sa vie, sur son mariage à venir. Elle est comme ça Joan, à toujours s'interroger sur tout. D'être avec Ophelia, ça coupe court à ses pensées. Peut-être qu'elle lui en touchera deux mots après, de ce qu'elle ressent à propos de tout ça. Après tout, elles sont fiancées toutes les deux, elle doit bien se demander les mêmes choses. « Grosse journée, mais tout va bien. Et toi ? » Le serveur s'approche rapidement pour venir prendre leur commande, et elle laisse son amie faire avant de demander un Sex on the beach. « Alors ? Les préparatifs tout ça ? » demande-t-elle pour lancer la conversation, curieuse. De leur côté, ça avance doucement, même si elle n'a pas eu le temps de faire les boutiques de robes de mariée.

_________________
when you're young
we were so young when we thought that we knew how to love fought about anything, everything that did is function but we just gotta own that shit don't let it go like this maybe we can go from this, yeah @the chainsmokers ≈ young › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 589 points : 240
pseudo : neptune. (zoé)
avatar : courtney eaton.
crédits : ava @marie. sign @balaclava, bonnie, erin hanson.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 0:36
elle aurait dû s'en douter, c'est en venant dans ce genre d'endroits qu'on se fait le plus aborder. « ils le sont rarement. » elle soupire en levant les yeux au ciel lorsque joan lui apprend qu'il n'était même pas charmant. ces hommes-là accostent n'importe quelle jolie fille sans gêne, peu importe qu'elles soient fiancées, ou même mariées. ophelia ne fréquente pas beaucoup les bars. pas ceux-là, en tout cas. elle quitte rarement les quartiers les plus chics de la ville, finalement. et quand elle le fait, c'est principalement pour rejoindre un ami. une amie, en l'occurrence cette fois-ci. joan lui répond qu'elle va bien, malgré une grosse journée. elle veut bien la croire, le métier d'avocat n'est pas de tout repos. surtout dans une aussi grande ville que la leur, où des familles se déchirent tous les jours. en tout cas, ophelia sait pertinemment que ses parents ne risquent pas de divorcer eux, même si leur vie de couple est pratiquement inexistante aujourd'hui. tristesse. « pareil. » elle se contente de répondre d'un demi-sourire lorsque joan lui retourne la question. c'est alors que le serveur débarque, et ophelia jette un rapide coup d'œil à la carte avant de faire son choix. « un champagne cocktail s'il vous plaît. » joan, elle, commande un sex on the beach. elle aurait pu commander la même chose, mais elle est peut-être un peu trop habituée à son champagne ophelia. la conversation dérive rapidement sur leur principal sujet en commun, la raison même de leur rencontre : les préparatifs de mariage. « oh, tu sais, on n'est pas encore vraiment dedans. enfin, j'ai déjà commencé à planifier deux-trois trucs, d'où notre rencontre, mais comme c'est pour l'année prochaine, on a encore le temps. » elle explique en passant la main dans ses cheveux d'ébène. son sourire s'élargit rien que d'en parler. elle ne pensait pas se fiancer à même pas vingt-quatre ans ophelia, mais maintenant que c'est fait, c'est comme si tout avait plus de sens. c'est ce qu'elle ressent à chaque fois qu'elle pose son regard sur alfie. « c'est pour quand déjà toi ? » elle demande alors après un bref instant de silence. plus tôt qu'elle, c'est sûr.

_________________

it's not the endings that will haunt you, but the space where they should lie, the things that simply faded without one final wave goodbye.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 101 points : 90
pseudo : emy.
avatar : caitlin stasey.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 15:10
Etre accostée par un homme, c'est quelque chose qui arrive bien souvent à Joan. Le diamant qui brille à son annulaire devrait les alerter, mais même pas. C'est à croire qu'elle les attire encore plus maintenant qu'elle est fiancée. Quand elle sera mariée, ça sera probablement pareil. Ça doit avoir un côté inaccessible excitant, elle ne voit pas autre chose. Non, ce type n'était pas charmant, et elle grimace à la réponse d'Ophelia. Autrement, Joan se serait probablement prise au jeu, rien que pour un petit flirt sans conséquence. Ce bar est sympa en tout cas... C'est pas le plus chic, ni le plus pouilleux. Simplement un bon endroit pour s'amuser. Pour décompresser aussi, après une journée comme celle-ci, à traiter des dossiers plus importants les uns que les autres. Il n'y a pas de petit ou de grand procès, pour Joan. Pour Ophelia, c'est la même chose. Grosse journée. Elles commandent chacune un verre, et les choses sérieuses commencent. En même temps, elles se mettent à parler mariage, à l'initiative de Joan. Son amie n'est pas pressée, mais a déjà pensé à quelques trucs. « Oui, c'est sûr que vous êtes larges pour le moment. Tu me diras si tu veux qu'on fasse quelques boutiques un de ces jours. » Peut-être que ça pourrait les inspirer un peu, qui sait. Ce qui est certain, c'est qu'elle veut que son mariage soit unique. La brune lui demande pour quand c'est, pour James et elle. « Pour le printemps prochain, au mois de mai. » répond-elle avec le sourire. Il ne fera ni trop chaud, ni trop froid. Ce sera parfait, n'est-ce pas ? « Y a des moments où je me demande vraiment si c'est pas trop tôt, tu vois. Si on se précipite pas un peu. » dit-elle, pour voir si Ophelia ressent la même chose qu'elle, d'autant plus qu'elle est de deux ans sa cadette. Elle se demande aussi si ça durera, avec James, puisque ça n'a pas fonctionné avec Cole, ni avec Vincenzo. À croire qu'elle trouve toujours la petite bête.

_________________
when you're young
we were so young when we thought that we knew how to love fought about anything, everything that did is function but we just gotta own that shit don't let it go like this maybe we can go from this, yeah @the chainsmokers ≈ young › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 589 points : 240
pseudo : neptune. (zoé)
avatar : courtney eaton.
crédits : ava @marie. sign @balaclava, bonnie, erin hanson.
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 22:23
peut-être que tu ne penses pas assez aux préparatifs du mariage. peut-être que t'es pas encore assez dedans. mais à chaque fois que t'y penses, tu te dis que c'est dans quatorze mois, et ça te paraît tellement lointain. trop lointain pour que t'en fasses une priorité pour le moment. tu ne l'as même pas encore annoncé à tout le monde, et puis t'as tellement de choses à faire avant. « oui, c'est sûr que vous êtes larges pour le moment. tu me diras si tu veux qu'on fasse quelques boutiques un de ces jours. » elle te propose, et tu souris. t'as clairement pas l'habitude de ce genre de propositions, mais pendant longtemps t'as fréquenté les mauvaises personnes ophelia. encore un aspect de ta vie que t'es décidée à changer. « bien sûr. » tu souffles dans un sourire en t'imaginant toutes les boutiques que vous pourriez faire, ensemble. il faudrait que tu commences par revoir ton planning, déjà. t'as envie de faire ça bien. « t'as engagé quelqu'un d'ailleurs ? je veux dire, une organisatrice de mariage ? » tu demandes quand tu viens à y penser. si t'étais pas autant organisée et directive, t'en engagerais une, c'est certain. mais tu préfères faire ça toi-même. et puis, c'est pas comme si les moyens te manquaient. t'as pas besoin d'une wedding planner pour obtenir les contacts dont t'as besoin. « pour le printemps prochain, au mois de mai. » elle t'explique lorsque tu lui demandes pour quand est son mariage à elle. il lui reste tout juste moins d'un an pour tout organiser. ça peut paraître beaucoup, mais si on veut faire ça correctement t'estimes qu'un an c'est juste ce qu'il faut. « très bon choix. » t'hoches doucement la tête, toujours le sourire aux lèvres. t'aimes bien le mois de mai. et pas seulement parce que c'est ton mois d'anniversaire. c'est encore le printemps, mais les températures se rapprochent doucement de celles d'été. personne n'est en vacances, normalement. t'approuves, même si tu n'as clairement pas ton mot à dire. « y a des moments où je me demande vraiment si c'est pas trop tôt, tu vois. si on se précipite pas un peu. » elle lâche alors, et tu te demandes d'où ça sort. tu fronces légèrement les sourcils en lisant le doute dans son regard. t'as pas l'impression de te précipiter, toi. et pourtant, tu ne le connais pas depuis très longtemps, alfie. est-ce que tu devrais te poser ce genre de questions ? tu souffles, pour chasser tout ça de ton esprit. « t'as des doutes ? » t'oses demander, pour mettre les choses au clair directement. et puis tu te dis qu'elle ne te dirait pas tout ça si elle n'avait pas envie d'en parler, d'approfondir la question.

_________________

it's not the endings that will haunt you, but the space where they should lie, the things that simply faded without one final wave goodbye.
Revenir en haut Aller en bas
 
afterwork. (ophelia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: williamsburg-
Sauter vers: