AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

to let myself go. (vincenzo)

i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 137 points : 6
pseudo : emy.
avatar : caitlin stasey.
crédits : leave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 21:26
Jupe crayon, joli chemisier, talons aiguilles... Elegante jusqu'au bout des ongles, Joan sort du cabinet pour aller chercher de quoi déjeuner. Manque de chance, il tombe quelques gouttes et ses cheveux commencent à boucler. Elle déteste ça, ronchonne un peu en remettant sa tignasse en place. Elle avance, ses talons qui claquent sur le sol, le soleil qui perce un peu. Elle prend le chemin de ce petit restaurant spécialisé dans les bagels. Elle pense à ces derniers mois... Au moment où elle a découvert que Cole bossait dans le même cabinet que celui dans lequel elle a été engagée. Bien que fiancée à ce moment, ça lui a fait quelque chose de le revoir, pas si changé que ça. Mais ce n'est pas comme si elle l'approchait. Y a bien ces fois, où ils se croisent dans l'ascenseur, où elle garde ses distances de crainte de lui céder comme avant. Et là, c'est le passé qui lui revient d'un coup. Un visage connu, des cheveux bruns... C'est avec lui qu'elle a trompé Cole, quand elle avait trop peur qu'il finisse par le faire. Elle a précipité la fin de leur histoire, alors qu'il prétendait n'être jamais allé voir ailleurs. Puis une nuit a donné quelque chose de plus long. Plus de deux années. Mais encore une fois, ça n'allait pas comme elle le voulait. Elle se sentait mise de côté, parce qu'il n'avait que la danse... Elle n'a pas supporté. Et là, son fiancé est trop routinier pour elle... A croire qu'elle ne sera jamais satisfaite. Elle s'est arrêtée devant lui, se faisant la réflexion qu'il a toujours autant de charme... Et puis un mot sort enfin. « Salut... » Pas grand chose, juste ça. À croire que la vie n'a de cesse que de remettre le passé sur son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
ok, my lost hours are for you
avatar
ok, my lost hours are for you
messages : 2429 points : 61
pseudo : sophie
avatar : gabriele
crédits : s.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 10:43

L'heure de déjeuner, Vince décide donc d'aller manger quelques part, un truc assez rapide avant d'aller travailler cet après-midi dans une école de danse, donnant cours de contemporain comme la plupart du temps. Sortant de chez lui, il marche dans les rues, sac de danse à la main, habillé d'un simple marcel et d'un jogging, casquette sur la tête. On ne peut pas dire que ce soit la plus belle tenue de sortie, mais il s'en fiche un peu. Il s'arrête devant un restaurant de bagels, ça fait longtemps qu'il n'en a pas manger, il se dit que c'est l'occasion ! Il regarde vite fait dehors la carte des différents bagels que l'établissement proposé et il relève la tête en entendant une voix, qu'il connait, celle de Joan. C'est son ex, ils sont restés un peu plus de deux ans ensemble. Sa plus longue relation avec une fille et pourtant, tout allait bien mais à ce moment là, Vince avait eu pas mal d'engagement pour la danse alors avec les répétitions, les cours de danse et d'autres choses encore, il n'était pas très présent pour la demoiselle et au final, ça a joué sur leur couple. Ils étaient bien ensemble mais voilà, ça ne convenait pas à Joan et même si Vince avait essayé de faire des efforts, c'était quand même son métier... Gagner de l'argent en étant artiste n'est pas facile alors si il devait être plus présent pour Joan et travailler moins, ça ne l'aurait pas fait non plus, alors ils se sont quittés. C'est aussi pour cela que maintenant, il préfère être célibataire, faire ce qu'il aime tant qu'il le peut encore. Il sourit un peu face à elle, elle est toujours la même, toujours aussi belle Salut... La seule chose qu'ils se disent et puis un blanc s'installe. C'est vrai que la revoir lui fait bizarre. Après leur séparation, ils n'ont pas gardé contact alors qu'ils auraient pu mais c'est vrai que Vincenzo l'a mal pris. Il comprend le point de vue de Joan concernant la danse mais il ne pouvait pas faire autrement donc au final, ça créait des tensions entre eux alors, autant mettre un terme à leur histoire avant ça ne s'aggrave encore plus Mmh, tu vas bien depuis... la dernière ?

_________________
« Choose a job you loveand you will never have to work a day in your life » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 137 points : 6
pseudo : emy.
avatar : caitlin stasey.
crédits : leave.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 11:19
C'est l'heure de déjeuner, et Joan a déjà pris le chemin de ce restaurant de bagels, sur mesure. Mais c'était sans compter sur une figure du passé, qui se dessine devant elle. Cet homme, il n'aurait dû être que l'erreur d'une fois, parce qu'il y avait Cole, que c'était lui qu'elle aimait... Elle l'avait trompé, simplement parce qu'elle était convaincue qu'il l'avait déjà fait de son côté. Sauf qu'il n'en était rien... Et puis, il y a eu plus, avec Vincenzo. Ils sont restés ensemble quelques mois, et puis après deux ans, la jeune femme ne supportait plus de passer après la danse, de se trouver au second plan... Elle l'a certainement aimé, peut-être pas autant que Cole, mais il y avait quelque chose. Il la traitait bien, avec respect. Trop exigeante et compliquée, pour elle c'est toujours trop ou pas assez. Il n'y a pas de juste milieu... Après leur rupture, ils n'ont pas gardé contact. Chacun a fait sa vie de son côté. Elle n'avait pas vraiment envie de lui parler encore, après ça, trop déçue. Le revoir est étrange, malgré tout. Presque gênant, parce qu'elle ne s'attendait pas à le revoir de cette manière... En vérité, elle pensait que ce jour-là était la dernière fois qu'ils se voyaient. Elle s'est trompée, et il est bel et bien là, à lui demander si elle va bien depuis la dernière fois, justement. Elle va bien. Tout roule pour elle, sa carrière, sa vie sentimentale avec son mariage à venir. « Hm... Oui, ça va très bien. J'ai été engagée dans un cabinet d'avocats y a quelques semaines, je suis fiancée... » énumère-t-elle, comme pour lui montrer qu'elle s'en est remise, quand bien même elle a souffert de leur rupture. « Et toi ? Toujours dans la danse j'imagine ? » C'est ce qui avait tué leur relation... Et mine de rien, elle l'a toujours en travers, s'étant imaginée qu'elle comptait assez pour lui, pour qu'il lui consacre plus de temps. À croire qu'elle n'est jamais satisfaite des hommes sur lesquels elle tombe. Son fiancé, toutes ses amies lui envient... Mais pour elle, il lui manque quelque chose. Pas qu'elle ne l'aime pas, au contraire... Peut-être que ce n'est pas aussi fort que ce qu'elle ressentait quand elle avait vingt ans.

_________________
when you're young
we were so young when we thought that we knew how to love fought about anything, everything that did is function but we just gotta own that shit don't let it go like this maybe we can go from this, yeah @the chainsmokers ≈ young©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
ok, my lost hours are for you
avatar
ok, my lost hours are for you
messages : 2429 points : 61
pseudo : sophie
avatar : gabriele
crédits : s.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 16:15

Avec Joan, ils sont restés ensemble deux belles années. Malgré les hauts et les bas, ils se sont aimés, du moins il le croit. En tout cas, lui il l'a aimé, peut-être moins à la fin de leur relation, quand ça n'allait plus trop. Vincenzo s'est aussi rendu compte que la danse prenait beaucoup de place dans sa vie et que ça ne plaisait pas forcément à la belle brune. Il a fait des efforts mais ça n'a jamais été assez pour elle alors ils ont fini par rompre. Depuis, Vincenzo n'a plus vraiment eu envie de se remettre avec une fille, il a pris conscience que la danse a une place intégrante dans sa vie. Il ne peut pas vivre sans, il a toujours besoin de danser, de travailler, de donner des cours, d'être avec sa bande d'amis danseurs. Pour lui, ça a toujours été important de faire un métier qu'on aime, même si ça prend énormément de place. Et puis en été, il a aussi pas mal de chose à faire, beaucoup d'activités pour les jeunes et les moins jeunes, quelques concerts dans lequel il dansait aussi.. Enfin, il n'a jamais vraiment été très présent pour Joan, c'est vrai qu'avec le temps il le regrette un peu mais c'est comme ça malheureusement. Il pose son regard sur elle après avoir enlever ses lunettes de soleil, toujours casquette sur la tête avec cette belle journée d'ensoleillement. On peut dire que les habitants new-yorkais ont de la chance du beau temps qu'il y a en ce mois de mai. Il l'écoute, souriant un peu bien que surpris qu'elle soit fiancée mais après tout, elle a le droit au bonheur elle aussi C'est bien alors, félicitations ! Il n'est pas très rancunier puis de toute façon, si ça n'a pas marché entre eux, c'est surtout à cause de lui. Il la regarde, haussant les épaules face à cette petite pique qu'elle lui lance Tu imagines bien, étonnant venant de moi, je sais De toute façon, c'est évident qu'il soit toujours dans la danse. Si un jour il doit quitter la danse, ce sera sûrement à cause d'une blessure...

_________________
« Choose a job you loveand you will never have to work a day in your life » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 137 points : 6
pseudo : emy.
avatar : caitlin stasey.
crédits : leave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 19:01
Entre Joan et Vincenzo, ça aurait pu être une belle histoire. Peut-être même celle de toute une vie. Mais comme toujours, la jeune femme n'était pas satisfaite de ce qu'elle avait avec lui. Il ne lui donnait pas assez d'attention à son goût, même s'il la traitait bien. C'est une femme compliquée, et son exigence causera certainement sa perte. Pourtant, c'est un peu grâce à ce trait de caractère qu'elle en est là aujourd'hui. Dure avec elle-même, elle travaillait jusqu'à l'épuisement pour atteindre son but. Elle ne voulait surtout pas être une copie de sa famille, dont les membres se complaisent à vivre dans l'illégalité la plus totale. Quoi qu'il en soit, elle ne se cache pas de montrer combien elle a réussi. Elle fait un job qui lui plaît, elle va se marier. Tout roule, n'es-ce pas ? « Merci ! » s'exclame-t-elle avec le sourire, avec toujours une certaine distance. Elle n'est pas totalement à l'aise, et puis elle ne trouve rien d'autre à lui demander que s'il danse toujours. À l'époque, elle avait trouvé ça sexy, de sortir avec un danseur... Et puis elle a pris conscience des contraintes, de tout le travail que ça demandait. Elle ne l'a réalise que quand leur couple a commencé à en pâtir. En tout cas oui, il danse toujours. Il ne répond pas vraiment à ce qui ressemblait plus à une pique qu'autre chose, mais elle a sa réponse quand même. « Et ça se passe bien ? J'espère que ça valait le coup. », que ça se termine entre eux... Sa carrière a intérêt d'être à la hauteur de tout ce dont elle a manqué, avant. Joan, c'est à croire qu'elle ne trouvera jamais chaussure à son pied. Y a eu le Don Juan, puis le bosseur acharné... Et là, le type trop parfait avec lequel elle s'enferme déjà dans une routine. C'est triste, d'en être là aussi jeune... Et c'est que face à son passé, elle finirait presque par se demander si ce n'est pas une erreur, de se marier aussi rapidement, avec un homme qui ne la fait pas vibrer comme un l'a fait.

_________________
when you're young
we were so young when we thought that we knew how to love fought about anything, everything that did is function but we just gotta own that shit don't let it go like this maybe we can go from this, yeah @the chainsmokers ≈ young©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
ok, my lost hours are for you
avatar
ok, my lost hours are for you
messages : 2429 points : 61
pseudo : sophie
avatar : gabriele
crédits : s.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 22:44

Parfois il se demande ce que la vie aurait été si il était resté avec Joan. Même avec des hauts et des bas, peut-être que leur couple aurait tenu encore aujourd'hui. Il a toujours su que Joan réussirait dans tout ce qu'elle entreprendrait dans la vie parce qu'elle est ambitieuse et qu'elle sait ce qu'elle veut.. Il hoche la tête, petit sourire aux lèvres, content de savoir qu'elle a réussi malgré tout. On ne peut pas dire qu'ils soient restés amis, au contraire, ils n'ont pas gardé contact et c'est la première fois qu'ils se revoient après leur rupture, ça fait très bizarre d'ailleurs. Il la regarde en haussant les épaules à sa question, est ce que ça se passe bien ? Il pourrait dire oui parce qu'il danse tous les jours, il donne court et aussi pas trop parce qu'il ne trouve pas de contrat en dehors des cours, avant, quand il était avec Joan, il avait des contrats professionnels pour des clips, des émissions TV ou même des concerts, maintenant un peu moins, voir quasi plus en fait. Il a quelques trucs par ci par là mais c'est tout... Après, Vincenzo est conscience que ce métier n'est pas facile et même si il ne trouve pas en dehors de ses cours de danse, il est content de pouvoir vivre de sa passion On peut dire que ça va... Le coup de quoi ? De rompre ? Rire nerveux après sa question, comme si ça valait le coup de rompre à cause de ça. Il sait pourquoi ils ont rompu, il sait que c'est de sa faute et de la faute de la danse mais est-ce que ça valait le coup, non En même temps, c'est toi qui supportait pas ça... Il comprend sa réaction mais elle a un peu trop voir beaucoup exagéré parce que Vince faisait des efforts, il essayait de rentrer plus tôt, de passer du temps avec Joan mais ce n'était jamais assez pour elle... Et puis voilà comment ça s'est terminé...

_________________
« Choose a job you loveand you will never have to work a day in your life » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 137 points : 6
pseudo : emy.
avatar : caitlin stasey.
crédits : leave.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 21:24
Peut-être qu'ils seraient allés loin, Joan et Vincenzo... Peut-être que c'est lui qu'elle aurai fini par épouser. Qui sait. Mais non, elle était trop exigeante pour que ça puisse arriver. Encore aujourd'hui, quand l'homme à ses côtés comblerait n'importe quelle femme, il lui manque quelque chose. Est-ce qu'elle sera heureuse un jour ? Elle l'a été, avant... Avant de tout ruiner. Elle a un don pour ça. De mauvaise foi, souvent, elle continue de blâmer les autres. Elle est toujours aussi amère, par rapport à Vincenzo qui l'a trop laissée à l'écart. Elle ne se fait pas prier pour le lui faire comprendre. Est-ce que ça valait le coup qu'il la laisse tomber ? Elle l'espère, tout autant qu'elle espère qu'il a des regrets... Elle ne sait plus sur quel pied danser. Elle se contente d'acquiescer, à sa question. Et puis à son tour, il lui ne manque pas de lui rappeler qu'elle ne supportait pas ça, que c'est à cause d'elle que ça s'est terminé. Elle secoue la tête, se demandant comment il aurait réagi à sa place. « T'aurais aimé que je te mette de côté toi ? » l'interroge-t-elle, son regard dans le sien. Y a la réponse dans la question, non ? Il n'aurait pas apprécié. C'est ce qu'elle se dit. Sauf s'il était encore plus tolérant qu'elle le pensait. « Enfin... On a commencé sur de mauvaises bases. C'était voué à l'échec. » ajoute-t-elle, se souvenant bien de comment ça a démarré entre eux. Elle a trompé Cole avec lui, elle l'a regretté... Et puis elle s'est laissée aller, se consolant certainement dans les bras du bel italien. Elle n'est pas fière de ce qu'elle a fait, quelques années plus tôt, c'est sûr. Elle ne peut pas revenir en arrière, de toute façon... Même si en le regardant, elle se rend compte de combien elle est nostalgique de cette période, où elle n'avait pas eu l'idée de dire oui à un homme, où son avenir était entre ses mains. Qu'est-ce qu'il en reste aujourd'hui ?

_________________
when you're young
we were so young when we thought that we knew how to love fought about anything, everything that did is function but we just gotta own that shit don't let it go like this maybe we can go from this, yeah @the chainsmokers ≈ young©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
ok, my lost hours are for you
avatar
ok, my lost hours are for you
messages : 2429 points : 61
pseudo : sophie
avatar : gabriele
crédits : s.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Juin - 10:29

On ne peut jamais prévoir le futur et même si ils sont restés ensemble quelques petites années, ça n'a pas fonctionné. Il préfère mettre un terme à la relation rapidement plutôt que de continuer et au final, se rendre compte que ce n'est pas la bonne. C'est vrai qu'à l'époque, Vince avait pas mal de projets contrairement à maintenant. Il était souvent à la salle de danse, chorégraphiait pour des clips ou autres, il n'était donc pas souvent à l'appartement pour Joan. Il comprend qu'elle en avait marre, c'est normal au final, il n'était pas souvent là mais est-ce que finalement, quand on aime quelqu'un, on est content pour celui ou celle qu'on aime qu'il réussisse dans la vie ? Normalement oui, hors Joan ne supportait plus qu'il la fasse passer en deuxième plan, au final c'est aussi ça qui a joué sur leur relation. Est-ce que Joan aimait vraiment Vince ? Est-ce que Vince aimait vraiment Joan ? Il la regarde, soupirant un peu à sa question, il n'en sait rien au final, comment aurait-il réagi ? Non, je pense pas mais d'accord, je travaillais beaucoup, après je te mettais pas complètement de côté non plus. C'est vrai, mine de rien ils ont quand même fait pas mal de choses ensemble quand il ne travaillait pas... Ils leur arrivaient de partir en vacances quelques jours à la mer pour profiter du soleil ou alors ils partaient juste sur un coup de tête faire du camping pour justement, se changer les idées et passer du temps ensemble. Certes, ils essaient de faire ça le plus souvent mais au final, ils le faisaient deux fois par an à peu près, c'est pas beaucoup mais ce n'est pas rien non plus. Il hausse les épaules à sa remarque, ouais elle a raison, c'était voué à l'échec Ouais t'as raison... Pour une fois qu'il approuve quelque chose, enfin il approuve, on ne sait jamais à l'avance ce qui peut se passer en s'engageant dans une relation !  Il avance dans la file et c'est au tour de la jeune femme alors il la laisse commander pour commander à son tour, il commence vraiment à avoir faim là.

_________________
« Choose a job you loveand you will never have to work a day in your life » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 291 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : chris wood.
crédits : avatar made by ©caca.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Juil - 20:37
ton estomac est deuxième sur la liste des envies que tu suis, cole. ceux qui te connaissent savent bien que le premier n'est pas ton cerveau mais bien une partie plus intime de ton anatomie. heureusement pour toi, ces envies là te laissent pour l'instant tranquille et c'est concentré sur ton menu à venir que tu rentres dans un restaurant de bagels du quartier. tu t'apprêtes à faire tranquillement la queue quand tu reconnais la chevelure -et quand tu dis chevelure, tu veux dire les formes- familière de joan. tu ne l'as pas croisée ce matin, sûrement parce que t'es arrivé avec deux heures de retard au cabinet que tu n'as cessé de te promener dans les locaux depuis. quoi qu'il en soit, tu as tout le loisir de reluquer ses jambes dénudées parfaitement mises en valeur par une paire de talons vertigineux. pas de doute cole, t'avais bon goût. tu doubles aisément quatre ou cinq personnes pour la rejoindre directement au comptoir sans même t'inquiéter des remarques agacées des clients dont tu piétines aisément le respect. mais c'est seulement quand t'arrives à sa hauteur que tu remarques le type debout à côté d'elle, en train de passer sa commande. angelo ? paolo ? otello ? tu sais plus trop, mais un truc qui finit par o et une dégaine d'italien qui se voit à des kilomètres. mais il pouvait bien manger des pâtes tant qu'il voulait, le garçon. tant qu'il ne les partageait pas avec ton ex. alors oui, vous étiez tous les deux des exs de joan, et ce grâce à incompréhensible décision de la jeune femme. mais t'avais été là le premier, cole. on dépose la commande de l'italien sur le comptoir et tu te fais une place en jouant des coudes jusqu'à son plateau avant de te pencher dessus en portant une main à ton estomac. « navré, j'ai failli vomir. faut arrêter de couper l'appétit des gens comme ça, vous savez. » tu lances dans un ton de reproche en te redressant, esquissant un franc sourire d'abord à valentino puis, pour finir, à joan.

_________________

If I should call you up, invest a dime and
You say you belong to me and ease my mind
Imagine how the world could be, so very fine
So happy together, me and you, you and me.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 137 points : 6
pseudo : emy.
avatar : caitlin stasey.
crédits : leave.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 14:28
Peut-être parce qu'elle est trop exigeante, rien ne fonctionne jamais comme Joan le voudrait. Peut-être qu'elle en attend trop des autres, d'elle-même aussi parfois. Peut-être que c'est ça qui fait que toutes les relations dans lesquelles elle s'engage sont vouées à l'échec. À Vincenzo, elle lui reproche de l'avoir mise de côté, tout ça parce qu'il était trop concentré sur la danse. Passer au deuxième plan, ça lui donnait l'impression qu'il ne l'aimait pas vraiment. Et elle alors, est-ce qu'elle l'aimait ? Ou est-ce qu'elle ne faisait que compenser avec celui qu'elle avait perdu ? Elle se met à se poser bien des questions, qui jusque-là, ne lui avaient jamais effleuré l'esprit. Quoi qu'il en soit, comme elle le lui dit, il n'aurait sans doute pas apprécie si elle l'avait mis de côté comme il l'a fait. Il se trouve des excuses, minimisant clairement le petit-ami misérable qu'il faisait. Et ça, ça agace d'autant plus la jeune femme. Elle se contente de balayer ce qu'il peut bien lui dire d'un revers de la main, avant de lui dire que de toute façon, c'était voué à l'échec entre eux. Ils ont commencé sur de mauvaises bases, et elle l'a souvent regretté. Il approuve, ne cherchant pas à la contredire. Elle se demande si elle doit être satisfaite qu'il partage son opinion, ou si elle doit s'énerver un peu plus contre lui. Et puis il la plante là, retournant à la file d'attente. C'est à elle de commander, et elle dit ce qu'elle veut à l'un des employés. Elle n'a clairement pas en tête de partager son repas avec Vincenzo... Elle songe même à remonter déjeuner dans son bureau. Derrière elle, elle entend des gens qui râlent, qui disent qu'un type n'est pas gêné. Et pour cause, il a dépassé bien quatre personnes pour arriver jusqu'à eux. Cole. C'est la cerise sur le gâteau... Elle roule des yeux, alors qu'il lui adresse un grand sourire. « Ok... Là c'est bizarre... » souffle-t-elle. Se retrouver entre deux hommes, dont un qu'elle a fait cocu avec l'autre... C'est terriblement gênant. Elle jette un bref regard, à l'un à l'autre, avant de marmonner à l'adresse de Cole, « Tu me suis ou quoi ? » C'est vraiment à croire qu'il en a fait exprès.

_________________
when you're young
we were so young when we thought that we knew how to love fought about anything, everything that did is function but we just gotta own that shit don't let it go like this maybe we can go from this, yeah @the chainsmokers ≈ young©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
ok, my lost hours are for you
avatar
ok, my lost hours are for you
messages : 2429 points : 61
pseudo : sophie
avatar : gabriele
crédits : s.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 20:14

Tu poses ton regard sur Joan, tu sais qu'elle a finalement raison. C'est vrai que tu aurais pu être plus présent pour elle lorsque vous étiez ensemble à l'époque mais la danse fait partie de toi, tu ne peux pas t'empêcher de penser à elle parce que c'est grâce à elle que tu gagnes ton salaire. Et être intermittent, c'est pas la chose la plus facile au monde, tu le sais et c'est pour ça que t'essaies de te surpasser à chaque fois. Maintenant, tu n'enchaînes plus autant de contrat, tu es plutôt professeur de danse et c'est tout. Les contrats professionnels te manquent beaucoup, la scène te manque terriblement aussi mais voilà, des nouveaux danseurs arrivent, toi-même tu en formes tous les jours alors ils prennent la place des autres danseurs et donc, ta place également. Tu hausses épaules avant de commander ton repas. Tu hésites avec plusieurs choix mais tu choisis ce que tu prends d'habitude, tu ne changes pas ou presque jamais, t'as pas envie de tester autre chose de peur d'être déçu. C'est comme l'amour, t'as été déçu, t'as plus envie d'être déçu alors tu t'engages à rien, tu devrais pourtant penser à ton avenir, à toi et peut-être à fonder une famille mais au fond de toi, tu te sens pas prêt et puis tomber amoureux, tu te demandes si tu sais vraiment ce que c'est, si t'as déjà connu ce sentiment, parce que toi, t'en as pas l'impression. T'es peut-être sorti avec des filles mais ça n'a jamais durer longtemps, tu ne les aimais sûrement pas autant que tu aurais dû, c'est pour ça que tu te poses beaucoup des questions. Ton plateau arrive et tu te fais bousculer par un homme, tu souffles et ton visage se tourne vers lui, tu le reconnais, c'est l'ex de Joan. Tu te demandes si il a fait exprès, tu le connais pas vraiment, juste de vue, tu rigoles, un rire exagéré parce que tu détestes quand on te fait ça tiens, on t'a jamais dit que tu avais un humour de merde ? Bon d'accord, t'as pas été très sympa mais lui non plus, tu comprends d'ailleurs même pas pourquoi il a fait ça, tu trouves ça tellement ridicule.

_________________
« Choose a job you loveand you will never have to work a day in your life » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 291 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : chris wood.
crédits : avatar made by ©caca.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil - 10:27
tu te dis que t'as plutôt bien fait de débarquer pour ce joyeux déjeuner, tant l'ambiance ne semblait pas au beau fixe jusqu'à ton arrivée. il n'a pas l'air particulièrement fascinant l'italien, et tu te demandes encore comment t'as pu te faire tromper pour un gars comme lui. peut-être avait-il des talents cachés ? là encore, pas aussi fabuleux que les tiens. « ok... là c'est bizarre... » pour elle peut-être, mais t'es comme un poisson dans l'eau, en ce qui te concerne. joan tourne la tête vers toi, visiblement peu ravie de ton intervention. « tu me suis ou quoi ? » l'égo castillo dans toute sa splendeur. t'avais tout de même d'autres occupations que de lui coller aux baskets même sur l'heure de déjeuner. quoi que. « non. » tu réponds simplement dans un sourire. ça lui ferait trop plaisir, à joan. tu préfères de loin jouer les indifférents et la laisser se défaire seule de l'embarras de la situation. y'a alors le rire de l'italien qui résonne à tes oreilles : un rire bien trop fort et presque gras. « tiens, on t'a jamais dit que tu avais un humour de merde ? » il n'a pas aimé ta blague alors ? tu te trouvais pourtant irrésistiblement drôle, cole. tu le laisses attraper son plateau et se tourner vers toi en te dévisageant avec dédain. « et non. » même tarif pour joan que pour - ah, son prénom vient de te revenir et ce n'est pas très glorieux - vincenzo. tu lèves brusquement le bras et viens faire sauter d'un geste son plateau des mains qui s'écrase par terre en déversant son précieux bagel sur le carrelage sale. tu hausses les épaules d'un air vaguement désolé avant de prendre sa place à la caisse et de passer ta commande, le plus naturellement du monde.

_________________

If I should call you up, invest a dime and
You say you belong to me and ease my mind
Imagine how the world could be, so very fine
So happy together, me and you, you and me.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 137 points : 6
pseudo : emy.
avatar : caitlin stasey.
crédits : leave.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Aoû - 22:09
Avec Cole, ça s'est terminé par la faute de Joan... Avec Vincenzo, pareil. Elle est exigeante, même trop. Elle ne tolère pas grand chose... Elle a besoin qu'on lui accorde de l'attention, et surtout besoin de savoir qu'il n'y a pas d'autre fille qu'elle, quand elle a un petit-ami. James semble parfait, à part quelques défauts qui n'en sont pas forcément. Il a même l'air trop lisse... Au final, ils ont tous quelque chose à se reprocher. Mais ça devrait plutôt être à elle de se remettre en question, non ? Bien sûr que c'est étrange pour elle, de se retrouver entre Cole, et Vincenzo. Son ex qu'elle a trompé, l'amant... Finalement, elle demande à Cole s'il la suit. Elle est persuadée qu'il pourrait le faire exprès, rien que pour la faire enrager. C'est tellement son genre... Non, apparemment ce n'est pas le cas. Elle se contente de rouler des yeux... D'un côté, elle aimerait avoir assez d'importance pour qu'il ait l'idée de la suivre, mais ça, elle ne le dirait pour rien au monde. Hors de question de lui faire ce plaisir. Vincenzo ne semble pas non plus apprécier la présence de Cole. Faut dire qu'il a fait forte impression... Et qu'il continue. Ils vont vraiment jouer à ça, tous les deux ? Joan n'a même pas le temps de s'interposer que d'un coup brusque, le cocufié fait sauter le plateau des mains de l'amant. Il prend sa revanche, maintenant ? Tout ça est puéril... C'était y a longtemps. Elle est certaine que ce n'est pas anodin. Ce n'est qu'après qu'elle fait quelques pas pour se placer juste à côté de Cole, tirant brusquement sur son bras pour qu'il la regarde. « Maintenant tu fais ta crise de jalousie ? » demande-t-elle, agacée, ne sachant vraiment pas à quoi il joue là.

_________________
when you're young
we were so young when we thought that we knew how to love fought about anything, everything that did is function but we just gotta own that shit don't let it go like this maybe we can go from this, yeah @the chainsmokers ≈ young©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
ok, my lost hours are for you
avatar
ok, my lost hours are for you
messages : 2429 points : 61
pseudo : sophie
avatar : gabriele
crédits : s.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Aoû - 12:31

Cole, tu le connais pas très bien, tu sais juste que c'est l'ex de Joan, avant toi. Tu comprends qu'il t'aime pas mais ça remonte à loin tout ça, tu te demandes pourquoi il continue à s'abstenir à ne pas t'aimer puis tout ça, ce n'est pas de ta faute, t'y es pour rien au final. Tu prends ton plateau et Cole te pousse en le faisant tomber, tu souffles et tu poses ton regard sur lui, un regard noir. T'as juste qu'une seule envie de l'encastrer, t'as le sang chaud, t'es italien Vince, t'as du mal à te contenir, surtout si on te fait chier comme ça mais t'essaies de te retenir tant bien que mal, pourtant tu le pousses quand même, tu peux pas trop te retenir non plus C'est quoi ton problème au juste ?, ton regard se pose sur les deux jeunes gens, t'as l'impression que c'est un coup monté, t'es un peu trop parano mais Joan ne réagit pas non plus alors que tu sais très bien que c'est un peu de sa faute tout ça, c'est elle qui a trompé Cole avec toi. Toi tu disais rien parce que t'avais rien à te reprocher, t'étais pas en couple à ce moment là, t'étais libre de faire ce que tu voulais, de te taper qui tu voulais jusqu'à ce que tu sois en couple avec elle. C'était pas prévu, ça s'est fait comme ça, elle a quitté Cole pour toi et maintenant, il a envie de te le faire payer Faut que tu passes à autre chose hein ! que tu lâches en grognant dans ta barbe, tu comprendras jamais ce genre de réaction, t'as l'impression que le gars se réveille maintenant alors que bon, y a quand même quelques années que Vincenzo n'est plus avec Joan, qui plus est

_________________
« Choose a job you loveand you will never have to work a day in your life » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 291 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : chris wood.
crédits : avatar made by ©caca.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Oct - 12:01
tu passes peut-être pour le pire des cons à faire ainsi la misère à joan et son toutou italien. et tu en aurais peut-être eu quelque chose à faire si tu n'étais pas... et bien, toi. mais rien de tout ça ne t'atteint, cole, et tu prends toujours ce malin plaisir à voir ces airs exaspérés sur les visages de tes victimes. « maintenant tu fais ta crise de jalousie ? » t'esquisses un sourire satisfait : tu passais effectivement très bien pour l'ex jaloux maladif à la fierté mal placée. et pourtant, ta jalousie n'avait rien à voir là dedans, tant ton ego savait qu'il n'était pas le moins du monde menacé par ce vincenzo. plus maintenant, en tout cas. « je sais que ça te ferait plaisir... mais non. c'est juste comme ça que j'aime passer mes pauses déjeuner. » tu rétorques dans un soupir avant de te tourner brièvement vers l'italien. « rien de personnel. » tu articules dans un souffle, lui accordant un faux regard d'excuse. « c'est quoi ton problème au juste ? » il s'énerve, le brun. ça ne te fait évidemment ni chaud ni froid et tu l'observes piquer sa crise en jetant de temps à autre un regard à joan l'air de dire "vraiment, c'est avec lui que tu m'as trompé ?". « faut que tu passes à autre chose hein ! » sûrement un bon conseil, quoi que tu sois largement passé à autre chose depuis le temps. à vrai dire c'est sans réel objectif précis que tu recommences à tourner autour de joan, si ce n'est celui de tester son si précieux couple. et tu ne l'aurais probablement jamais fait si vous ne vous étiez pas retrouvés à bosser dans le même cabinet. « en parlant de passer à autre chose, mon rancard de quatorze heures trente doit m'attendre. je vous raconterai ! » tu lances en jetant un oeil à ta montre d'un air soudain pressé. non, cole, tu n'as pas de rancard prévu à cette heure-ci, mais tu auras toujours le temps de t'en dégoter un d'ici là. tu prends ton déjeuner à emporter, leur adresses un grand sourire et quittes le magasin de bagels en leur laissant tout le loisir d'essayer d'avoir un déjeuner correct après ton exaspérant passage.

Spoiler:
 

_________________

If I should call you up, invest a dime and
You say you belong to me and ease my mind
Imagine how the world could be, so very fine
So happy together, me and you, you and me.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 137 points : 6
pseudo : emy.
avatar : caitlin stasey.
crédits : leave.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Oct - 23:27
A l'instant où Joan avait vu Vincenzo, elle avait su que ce déjeuner serait une catastrophe. Mais elle ne s'attendait pas à ce que Cole débarque, par dessus le marché. Se retrouver entre eux est gênant, et le comportement de Cole est clairement excessif. Comme toujours, n'est-ce pas ? Bien sûr qu'elle a l'impression qu'il joue les exs jaloux, alors qu'il n'a clairement rien à dire, quand bien même son ego a dû en prendre un coup. Il prétend ne pas être jaloux, et elle ne le croit pas. Il ne se donnerait pas en spectacle si ça ne lui faisait rien, non ? Elle a toujours eu du mal à le comprendre, et encore plus aujourd'hui. Puis elle n'aime pas spécialement se faire remarquer, pas dans ce contexte. « C'est ça... » souffle-t-elle, avant que Vincenzo ne s'emballe. Réaction normale, au fond. De temps à autres, elle capte le regard de Cole, et elle roule des yeux. L'italien reprend, lui disant de passer à autre chose. L'a-t-il fait ? Parce qu'elle... Elle se pose toujours des questions, et surtout depuis qu'ils se sont retrouvés à travailler dans le même cabinet. Ça ne devrait pas être le cas, et encore moins maintenant qu'elle est fiancée. D'ailleurs, il s'échappe, disant avoir un rencard. Ça n'étonnerait même pas Joan... Il doit les enchaîner, sans jamais que ça débouche sur quelque chose de sérieux. Elle le regarde s'en aller, partagée entre le soulagement et un soupçon de jalousie. Ou alors il ne l'a dit rien que pour s'en aller, et la faire enrager à la fois. Elle jette un regard à Vincenzo, lui disant au revoir par simple politesse avant de filer, le sac en papier à la main. Tout ce qu'elle veut là, c'est un peu de paix, et il n'y aura que dans son bureau qu'elle pourra la trouver. Avec un peu de chance...

_________________
when you're young
we were so young when we thought that we knew how to love fought about anything, everything that did is function but we just gotta own that shit don't let it go like this maybe we can go from this, yeah @the chainsmokers ≈ young©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: up high in the streets
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum