AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

filles de cendre (sara)

avatar
i'm on my way
i'm on my way
messages : 41 points : 0
pseudo : la brindille. (laura)
avatar : laurelt.
crédits : @kidd
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Mai - 22:26
SARA & LULA


Lula était au Starbucks, bloquée sur son écran de Mac quand son téléphone fit sursauter les autres étudiants concentrés près d'elle. La brune affiche un moue presque contrite avant de décrocher. C'est la voix d'Ana surexcitée qui agressa son tympan pour la prévenir de the soirée à ne pas louper, comme les dernières en date. Son interlocutrice cherche toujours à vendre les fêtes pour se trouver des accompagnateurs. Lula résiste quelques minutes avant de capituler après pour se débarrasser d'elle et continuer à éditer ses photos pour les poster. Sans chercher à se préparer, elle fait la fermeture du café et rejoint directement le bar. Elle est la première, le rendez-vous est dans une heure. Lula a le temps de gratter le code wifi avec son sourire colgate afin de continuer à bosser avant. Elle est obligée de s'arrêter lorsque les premières filles débarquent pour commander les boissons. L'instagirl fait la bise avant de commencer à essayer d'engager la conversation tout en cherchant des têtes qu'elle affectionne plus particulièrement. En attendant, elle enchaîne les cocktails sans réellement s'en rendre compte. Lula presque en retrait écoute les filles d'une oreille distraite, la vérité est que les bavardages futiles la fatiguent très rapidement, la brésilienne peut avoir la concentration d'un moineau lorsqu'elle n'est pas captivée. Son regard se porte sur une certaine Sara, Lula est persuadée de la connaître. Son visage lui semble bien trop familier sans qu'elle soit capable de se souvenir où elle aurait pu la croiser. Plongée dans ses souvenirs, elle finit par trouver la réponse à sa propre question. La poupée redresse son minois pour s'adresser à la belle. « Mais attends, ce n'est pas toi qui travaillais avec Pavel Harjo ? » demande la sirène brune en posant ses opales sombres sur la demoiselle. « Sara la traîtresse » elle se rappelle en affichant un sourire presque taquin sur ses lèvres pulpeuses. Lula sait que ce prénom n'est pas à prononcer devant Harjo qui dramatise à peu près tout. Elle sait perfectionnement qu'il exagère tout le temps, mais elle apprécie ce trait de sa personnalité. « Cela ne s'est toujours pas arrangé entre vous ? » la brésilienne demande puisqu'elle doit effectuer une mise à jour tout de même.

_________________

the chemical weapon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 337 points : 139
pseudo : margaux
avatar : yulia rose
crédits : liloo_59 (avatar) community of gifs (gif)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Mai - 8:06

la soirée qui ne fait que commencer. tu étais du service du midi et tu as pu récupérer ta soirée. t’es contente et t’en profite pour sortir. tu ne resteras pas tard non, pour ne pas énerver ace. tu n’as pas envie d’affronter une énième dispute. tu salues les quelques personnes déjà présentes en espérant tomber sur quelqu’un d’un peu plus agréable. rien à l’horizon si ce n’est des têtes peu connus voir inconnues. premier verre entre les mains, tu tentes. tu ne comptes pas boire beaucoup. non. deux. trois verres peut-être, maximum, rentrer chez toi convenablement, pas trop tard. tenter de jouer les petites filles modèles, celle que ton frère aimerait avoir, celle qu’il préférerait même si ce n’est pas dans tes gènes, comme ça ne l’est pas dans les siennes. vous êtes des meza, des piles électriques tournant à plein régime. Mais attends, ce n'est pas toi qui travaillais avec Pavel Harjo ? tu entends une petite voix. grande brune qui te scrute, tu plisses un peu les yeux tout en hochant la tête. oui, c’est toi. tu ne t’attendais pas à ce qu’no te reconnaisse de cette manière. nom entièrement prononcé, c’est qu’elle doit le connaître ton ancien patron. Sara la traîtresse qu’elle commente avec un sourire. tu t’esclaffes de rire, indéniablement. tu t’approches un peu plus d’elle. elle met du mouvement dans cette soirée que tu trouvais un peu trop plate. Cela ne s'est toujours pas arrangé entre vous ? tu secoues un peu la tête, de driote à gauche. oula non, il va me falloir des années pour remonter dans son estime. tu commentes, petit sourire aux lèvres. tu la regardes plus attentivement, et soudainement, tu percutes. mais t’es sa nana là, la nana des photos qu’il fait que mater non ? tu lances, les yeux un peu plissés. tu dévoiles le secret, sans aucun état d’âme. après tout, t’es bien sara la traîtresse, autant que tu lui dises qui elle est aux yeux de pavel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm on my way
i'm on my way
messages : 41 points : 0
pseudo : la brindille. (laura)
avatar : laurelt.
crédits : @kidd
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 22:31
Lula s’ennuie tellement qu'elle en vient à dévisager sans gêne les autres participants. Aussi cliché que cela puisse paraître, les soirées girly l'emmerdent assez. Lula est le genre de connasses -selon les filles- aux jambes fuselées qui préfèrent s'entourer d'êtres masculins. Le principal est qu'elle en a conscience et qu'elle le vit plutôt bien. Dans cette foule de visages qui ne l'interpellent pas -trop communs- elle croise un regard. Sara Meza. Un sourire prend place sur le minois de la brésilienne qui ne tarde pas à lui parler, pour palier l'ennui et le manque d'intérêt de la soirée. La brune l'écoute attentivement. « Parce que c'est ton intention ? » de remonter dans son estime ? La poupée se fait observatrice, scrutant Sara avant de lui offrir un vague sourire. Lula mise sur quelques mois pour que Sara se refasse une place auprès de Pavel si c'est réellement son intention. Sara lui fait comprendre qu'elle sait aussi qui elle est. La brésilienne se marre. « Je ne préfère même pas savoir ce qu'il fait devant mes photos » elle balance d'un ton léger. « Mais oui, son fantasme est ici » elle ironise en faisant semblant de poser avec assurance comme s'il s'agissait d'un titre qu'elle brandissait avec fierté. « Il n'est pas discret » Lula souffle parce que Pavel n'arrête pas de squatter son compte Instagram pour laisser h24 des commentaires plus qu'explicites. Elle ne s'en formalise même plus et a arrêté de le repousser au fil des mois. Le pire reste qu'elle s'est habituée et attend même que Pavel déploie une nouvelle fois son imagination sous sa photo fraîchement postée. « Rappelle-moi l'histoire, tu es allée voir ailleurs ? » elle demande sincèrement parce que c'est n'est pas une anecdote qui s'est réellement inscrite dans son esprit. Lula a simplement compris qu'il ne fallait pas parler de Sara devant Pavel, c'est tout, la brésilienne n'a pas cherché à creuser plus.

_________________

the chemical weapon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 337 points : 139
pseudo : margaux
avatar : yulia rose
crédits : liloo_59 (avatar) community of gifs (gif)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 9:45
tu l’observes, en silence, cette femme que tu ne sais pas tellement comment considérer. elle est étrange, en soi. elle te reconnait facilement et tu ne sais pas si tu dois en être flattée ou non. tu penches pour le non, malheureusement. elle ne t’inspire pas énormément de confiance. elle te semble même étrange, sur le coup. tu observes, en silence. Parce que c'est ton intention ? elle demande, curieuse de savoir si tu comptes retrouver ce que tu avais avec pavel. est-ce qu’elle serait jalouse ? ou simplement trop curieuse ? peut-être même les deux. toi, tu t’en fiches, t’es ouverte d’esprit, ça te plait même de lui parler, à cette demoiselle que tu ne vois qu’en photo, parfois très peu habillée comme sur cette photo qu’il a imprimé. c’est une possibilité envisageable. tu réponds, l’air de rien, un verre entre les mains. Je ne préfère même pas savoir ce qu'il fait devant mes photos tu hausses les épaules, t’imagines qu’il doit faire les trucs qu’un mec fait devant des photos olé olé. elle n’a pas besoin de se poser énormément de questions pour savoir exactement ce qu’il en est. ça te fait sourire, toi. Mais oui, son fantasme est ici elle balance, l’air de rien. elle ne se prend pas pour n’importe qui et il y a de quoi. elle est belle, tu ne peux le nier. et les chevilles, ça va ? tu demandes, doucement, en riant un peu. tu la taquines, simplement. Il n'est pas discret tu hoches la tête, vivement. alors ça, non, vraiment pas. il est accro, c’est tout. tu dis, l’air de rien. mais c’est vrai. Rappelle-moi l'histoire, tu es allée voir ailleurs ? tu éclates de rire, t’as l’impression de l’avoir trompé, comme si tu avais été en couple avec lui. ce n’est pas le cas, mais ça te fait bien rire. on peut dire ça comme ça mais.. j’dirai plutôt que mon avenir était ailleurs. j’avais besoin d’un patron qui bossait dans la cuisine mais genre pas des sandwich ou quoi. alors j’ai pris la porte et il l’a jamais accepté. fin de l’histoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
filles de cendre (sara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Filles de Ryiad
» lessive à la cendre de bois
» Salut les filles, c'est Frou-frou !
» les filles qui quittent leur cpe !
» les filles de drummond

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: williamsburg-
Sauter vers: