AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

storybook (luly)

avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 572 points : 87
pseudo : margaux
avatar : thomas d.
crédits : nymphea
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Mai - 13:38
la tête plein, le sommeil qui te manque. il faut que tu bouges. tu sors de cours, tu regardes l’heure. presque 17h. t’as pas franchement envie de croiser ton père et tu as désespérément besoin de dormir. tu décides donc d’aller à la salle de sport, tu te dis que si tu prends le temps de te fatiguer, peut-être que ce soir, tu dormiras sans te réveiller. tu passes rapidement chez toi, tu évites tout le monde. tu croises juste le regard de gemma, à un moment donné, un regard qui en dit long, et pas assez en même temps. pourtant, ça te rend un peu plus docile, sur le coup. sac de sport sur l’épaule, tu files sans réfléchir plus que nécessaire. tu roules doucement, tu te gares et tu sors de ta voiture pile au moment où une averse a décidé de venir rendre visite au coin. tu grognes, tu râles quand tu pousses la porte de la salle de sport. tu dis bonjour, vaguement et c’est dans les vestiaires que tu vas directement. short, marcel, t’es prêt à aller pousser de la fonte, ce que tu fais assez souvent. tu aimes t’entretenir, tu aimes prendre le temps de garder ce corps que tu as. tu as conscience de ton corps et tu en joues parfois un peu trop. aujourd’hui, c’est vide. pas un chat. t’as les machines pour toi tout seul. même pas de cours à côté, tu trouves ça étrange. sûrement le temps qui en a découragé plus d’un. tu entends pourtant des bruits de pas alors que t’es là, allongé sur la machine. les mains encerclant la barre de poids, tu relèves le regard pour croiser la silhouette d’une petite brune que tu connais. lana. tu la regardes, haussement de sourcils indélicat. tu admires la vue ? tu lances, fier de toi, un peu trop. t’es comme ça, malgré tout. tu taquines les nanas, tu joues de ton physique parce que tu sais que tu n’as que ça. à côté, t’es qu’un petit con. un fils à papa manipulateur qui déverse l’argent sans aucune once de bienséance. alors tu la regardes à peine, tu continues de soulever tes poids. tu forces, tu fais le beau, tu fais le fier, juste pour voir comment elle réagira. l’envie de te changer les idées, finalement, elle tombe à pic.

météo : averses rapides

_________________
une fois elle lui a souri quand elle est descendue.
Revenir en haut Aller en bas
 
storybook (luly)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour luly qui m'a réclamé une blague de blonde...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: get to the right-
Sauter vers: