AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

and the flower grew wild /billeech.

i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1625 points : 0
pseudo : caca (step aside)
avatar : harvey n. hayden.
crédits : (ava) bonnie (sign) tumblr, self.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Mai - 22:13
and the flowers turn red, and the shadows go dark. did i make you disapeare, were you ever here at all ? baby baby on the floor, what did you come here for ? did you really said no ? baby, i use to know. ☾ ☾
le temps passe souvent trop vite, il est impossible de le rattraper une fois qu’il est parti. t’as essayé pourtant, en voulant sauver billie. tu t’es approché d’elle rapidement pour gagner ce temps perdu, pour sauver les secondes de trop que t’as mis à monter les marches. tu te vois là, ralentir et la sentir s’éloigner. c’est une sueur de trop sur le front qui te ralentit, et une vague d’eau qui te tombe dessus. son corps s’éloigne encore, et tu tends la main en hurlant pour la rattraper. mais billie, elle est déjà loin. elle s’enfonce dans les méandres d’une vie sans son, sans image et sans ouvrir les yeux. changement de décors, tu te regardes dans le miroir et peu à peu, tu te transformes. tu prends ses traits, changeant la couleur de tes cheveux et sentant ton visage se transformer. tu poses tes mains dessus et tu suffoques. tu sens que tu t’étouffes, comme si t’étais dans son corps lorsqu’elle a agi, comme si tu sentais sa douleur et que tout était de ta faute. tu hurles une fois de plus, et tu te réveilles en sursaut. essoufflé et en sueur, c’est bien la quatrième fois que tu fais ce cauchemars depuis les faits. tu perds ta respiration, t’allumes la lumière. tu dors seul ce soir, heureusement. la veille, t’as demandé à vale de te laisser. t’as senti que la nuit serait compliquée. tu fais tomber tes pieds contre le sol, t’enfermes ta tête dans tes mains. la peine est réelle, t’as eu trop peur de la perdre pour t’en remettre. et ces images te hantent de plus en plus, couvrant ton cœur d’un voile permanent et brûlant. la noirceur de son geste s’approche de toi, et tu n’arrives pas à la renvoyer d’où elle vient, à la renvoyer loin de vous deux. tu te redresses et tu ouvres les volets prenant une large bouffée d’air frais. le temps est sec, mais le soleil pointe le bout de son nez. c’est le point positif de cette matinée. c’est le week-end, tu n’as rien de prévu et tu viens de comprendre qu’il était temps que tu fasses ; assumer les faits et aller la voir. prendre de ses nouvelles, affronter son regard et discuter. trouver les bons mots, être fort pour elle ou alors tomber dans ses bras. tu verras bien. mais une fois la douche prise pour évacuer les tensions, tu prends le chemin de chez elle. tu marches doucement jusqu’à son appartement et tu hésites à frapper lorsque tu arrives devant sa porte. peut-être qu’elle n’est pas là, et t’en as une boule d’envie dans le ventre. t’as l’impression que ça ne va pas bien se passer, qu’elle t’en veut même si elle certifiait le contraire. t’as les traits tirés, t’aimerais être rayonnant. ta vie te l’interdit en ce moment. tu retrouves la peine que t’avais, lorsque t’as perdu maman. mais cette fois, tu dois l’affronter avec la vie. tu lèves alors la main et dans une grande inspiration, tu frappes. t’entends des pas, tu n’arrives pas à sourire. tu ne sais pas ce qu’il va se passer, et t’es effrayé. effrayé de la réalité.

météo /ensoleillé mais trop sec.

_________________
    mais t'étais où pendant tout ce temps, t'as fait quoi sans moi ? et tu penses à ce que j'aurai aimé te dire pendant tous ces mois ? j'ai vécu, moi.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 897 points : 20
pseudo : cécé
avatar : zippora seven
crédits : Perséphone
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Mai - 22:15
le temps qui passe et la tristesse qui ne s’en va pas. malgré tout, malgré la visite de loki à l’hôpital avec emily. parce que t’as du mal à y croire. t’as du mal à croire qu’un jour il pourrait réellement tout te pardonner. t’as peur qu’une nouvelle fois il t’annonce que tu ne peux plus faire partie de sa vie et celle de ta fille. elle est si jolie, elle a vos beaux yeux bleus. et elle te manque déjà. mais t’oses pas demander à loki pour la revoir, tu préfères le laisser revenir à toi. tu ne veux pas forcer les choses, tu ne sais même pas réellement s’il te laissera la revoir. alors t’essayes de ne pas te faire de faux espoirs. et pour le moment t’essayes juste de survivre, de t’alimenter de nouveau un peu. mais c’est dur, t’as l’impression que les aliments ne veulent plus rester à l’intérieur. t’as l’impression que le sommeil ne trouve pas son chemin chez toi. t’as l’impression que ta vie ne reprend pas de sens, mais après tout ça ne fait que quelques jours que t’es sortie de l’hôpital et tu n’as pas essayé de reprendre ta vie en main. tu devrais essayer d’aller de nouveau en cours, d’enseigner à ses jeunes. mais t’as peur de leur faire peur avec ton allure, t’as peur de t’effondrer devant eux à la première épreuve. alors tu erres juste dans ton appartement tel un zombie, nolan qui est encore là, ça te fais du bien de l’avoir à tes côté. t’entends une main résonner sur ta porte d’entrée. tu n’attends personne, nolan n’est pas là, sûrement entrain de corriger des copies à la fac ou tu ne sais trop. t’hésites un instant, tu regardes dans le juda et c’est beech que tu vois à travers. ta respiration qui se coupe, tu ne l’as pas vu depuis l’hôpital. tu sais pas si t’as la force de l’affronter, tu pourrais faire croire que tu n’es pas là. mais ce n’est pas crédible, tu ne bouges presque pas de chez toi. mais t’as pas envie qu’il te voit encore au plus bas, il en a assez bavé. tu prends une grand inspiration et t’ouvres finalement la porte. ton regard qui trouve directement le sien. depuis que t’es rentrée tu n’as fait que lui faire endurer ta triste vie et tu veux vraiment essayer de t’en sortir. tu sais que tu ne pourras pas sans lui à tes côtés. beech qui est bien trop important pour ton bonheur. tu le vois et tu te sens gênée face à lui pour la première fois de ta vie. parce qu’il t’a vu au plus bas. parce que s’il n’avait pas été là tu serrais partie. et même si c’est ce que tu voulais tu ne peux pas lui en vouloir salut un simple murmure et tu vas finalement te loger dans ses bras naturellement. parce que ça a toujours été comme ça entre vous et tu n’as pas envie que les choses changent.

_________________

( Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1625 points : 0
pseudo : caca (step aside)
avatar : harvey n. hayden.
crédits : (ava) bonnie (sign) tumblr, self.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 9:40
même si tu le pouvais, tu ne saurais expliquer la sensation qui te parcourt l’échine. une pression légère et quelques soupires intérieurs sur ses pas qui s’approchent. t’as peur qu’elle ouvre la porte, tout autant que t’as hâte de la voir et de t’assurer qu’elle va bien. t’aimerais qu’elle ne t’en veuille pas, qu’elle ne te tienne pas rigueur de tes derniers efforts, et du sauvetage in extremis de la semaine passée. billie est assez importante pour toi pour que tu ne t’en veuilles pas, jamais. mais est-elle assez forte aujourd’hui pour accepter ce qu’il lui ait arrivé et avancer ? rien n’est sûr. et c’est de ça, que tu es effrayé. elle ouvre la porte enfin, et ton souffle se coupe lorsque vos regards se croisent. tu restes un instant figé, attendant qu’elle fasse un pas de plus. t’as trop peur de t’avancer, et de ne pas prendre la bonne décision. la vie n’est pas toujours simple, et tu n’as pas l’habitude d’être dans une situation pareille. le conflit n’a jamais été ton fort, la preuve avec les nombreuses disputes que tu avais avec gaby. elle criait souvent seule, te laissant perplexe et sans voix. tu la laissais faire, jusqu’à ce qu’elle se calme et se jette dans tes bras. toujours la même rengaine, et une habitude que t’as prise aujourd’hui pour toutes les circonstances. billie ouvre ses lèvres, tu bois ses paroles comme un enfant qui attend l’accord pour aller à disneyland, les yeux brillants. salut. elle s’approche ensuite, collant sa tête dans ton cou et enroulant ses bras autour de toi. tu soupires, laissant toute la pression descendre au creux de ton ventre. tu enroules tes bras contre elle, une main dans sa nuque pour qu’elle ne t’échappe plus jamais. tu sens ton cœur qui vacille et les larmes monter au coin de tes yeux. tu retiens tout, tu ne veux pas craquer devant elle. t’en as plus la force. tu la tiens donc un instant, sans rien dire. pas besoin de briser ce moment fort, impossible de le faire. tu fermes donc les yeux, le vent dans tes cheveux courts et le souffle de billie contre ton torse. t’embrasses le haut de sa tête après quelques minutes, et tu cherches son regard pour t’assurer que rien ne vous séparera jamais mais tu ne trouves pas les mots. tu supposes que tout se dire dans un regard, et dans tes gestes. et pour le moment, ça te suffit. lèvres celées par la situation, pour encore quelques temps tu veux bien le croire.

_________________
    mais t'étais où pendant tout ce temps, t'as fait quoi sans moi ? et tu penses à ce que j'aurai aimé te dire pendant tous ces mois ? j'ai vécu, moi.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 897 points : 20
pseudo : cécé
avatar : zippora seven
crédits : Perséphone
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 12:04
 ses bras qui t’ont sauvé à un moment où tu ne le voulais pas. où tu souhaitais juste en finir. il ne l’a pas compris ou il n’a juste pas voulu le comprendre. mais t’es tellement faible que t’as trop besoin de lui pour pouvoir lui en vouloir. tu ne sais pas si t’aurais la force de tenter une fois de plus ce que t’as fait. mais t’es sûre d’une chose c’est que tu ne pourrais pas survivre à cette vie sans lui. t’as tellement besoin de lui que ça vient à en faire mal. ton coeur qui s’accroche à une des rares personnes qui sera toujours là quoiqu’il arrive, même après tout ce que tu lui as fait traversé. tu sais que son coeur a pris des coups par ta faute et tu t’en veux tellement. tu pensais que cette fois-ci aurait été le dernier coup de massue et qu’après il aurait juste eu à t’oublier. à oublier cette fille triste qui n’arrivait plus à assumer sa vie. personne ne peut comprendre ce que tu ressens vraiment, même toi tu ne le comprends pas vraiment. tu savais juste que c’était ce qu’il te fallait. pourtant tu ne l’as pas eu et maintenant tu serres juste un peu plus fort ton meilleur ami dans tes bras, sans jamais vouloir le lâcher. ton coeur qui bat fort dans ta poitrine contre son corps. on pourrait croire des fois des jumeaux, avec ce lien fort, alors même que vous n’avez pas le même sang. tu ne t’attendais pas à le voir aujourd’hui, au fond t’as peur qu’il t’en veuille juste pour ce que t’as fait. pour cette décision égoïste que t’as pris. et la sienne qui l’étais tout autant, sauf que c’est la première fois que tu le voyais faire une chose pareil beech. toi tu les enchaînes les actes égoïste et pourtant il est toujours à tes côtés et c’est ton coeur qui se serre d'un coup à cette pensée. tu es une amie médiocre, en plus d’une mère indigne. cette enfant que t’as d’ailleurs vu une nouvelle fois, dans le pire de tes états, ce n’était pas vraiment une image que tu voulais lui donner de toi. mais pourtant t’étais heureuse que loki ai pris cette initiative pour toi, pourtant t’arrives pas à te convaincre qu’une nouvelle fois il te laissera la voir. tu n’as pas fait tout ça pour qu’il se sente coupable, pour qu’il se sente obligé de revenir vers toi. tu n’en as jamais eu l’intention. ton regard qui remonte vers beech doucement et tu vois ses doux yeux sur toi. tu sens doucement les larmes monter à tes yeux. c’est un moment bien trop intense, mais tu ne pleures pas. tu ne veux plus pleurer, tu veux essayer de te battre et gagner cette chance que t’as de vivre encore. bien que tu ne sois pas encore sûre que ce soit réellement une chance. et vous restez juste silencieux tout les deux, comme si vous aviez peur de briser ce beau silence. vos regards l’un dans l’autre encore pendant un long instant je…j’savais pas que tu passais tu avoues. alors que t’es pas vraiment présentable. tu ne l’es plus depuis un moment. t’as encore du mal à dormir la nuit, t’as encore du mal à manger. mais tu fais de ton mieux ça me fait plaisir t’es toujours heureuse de le voir, même si tu ne le montres pas sur ton visage. c’est juste encore bien trop dur de sourire à cette vie.

_________________

( Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1625 points : 0
pseudo : caca (step aside)
avatar : harvey n. hayden.
crédits : (ava) bonnie (sign) tumblr, self.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 11:40
le temps se fait long lorsque tu la prends contre toi. t’as rêvé de faire ça depuis qu’elle s’est réveillée, depuis que tu l’as sauvé mais maintenant que tu t’approches, tu te sens comme forcé, comme obligé de continuer vos belles habitudes alors que rien ne va plus. rien n’est plus comme avant, et cette étreinte n’a pas la même saveur. elle s’accroche à toi, c’est vrai. et tu fais de même, embrassant son front et glissant tes doigts dans ses cheveux blonds. elle sent la femme perdue et triste, elle n’a pas son odeur d’enfant qui te plait tant habituellement. et tu le vois, le gros nuage noir qui se pose au-dessus de vos têtes. tu lui en veux de son geste, et tu supposes qu’elle t’en veut aussi d’être en vie. mais ni l’un, ni l’autre n’accepte de l’avouer. vous faîtes comme si c’était normal, comme si tous les deux – vous pouviez être heureux même si tant de différences et d’erreurs vous séparent. tu t’éloignes doucement, plongeant ton regard dans ses yeux. elle est toujours triste, absolument pas rassurée que tu l’aies sauvé. mais alors tu comptes ? t’es assez important pour elle, pour qu’elle se rende compte de ce qu’elle t’a fait ? et n’y a-t-il pas autre chose dans sa vie que loki et ses états d’âme ? ne peut-elle pas voir ce qu’elle a pourtant sous les yeux ? tu sens les questions qui s’enchaînent dans ton esprit mais tu n’as aucune force pour les lui poser. t’aurais peut-être pas du venir, c’était trop tôt. tu t’en rends compte maintenant, que t’aimerais que pour une fois, les choses ne soient pas que de son sens. t’aimerais qu’elle réalise qu’elle est partie sans rien dire et qu’elle revient pour se suicider sous ton nez. t’aimerais qu’elle imagine que ce se soit passé à l’inverse, pour son égoïsme que tu ne comprends pas. je .. j’savais pas que tu passais. elle dit, justifiant son accoutrement. tu la trouves plus belle lorsqu’elle sourit toi, les vêtements t’importent peu. ça me fait plaisir. elle ajoute, sans pour autant le montrer. et tu ne peux pas retenir une remarque. tu le regrettes, tout de suite après l’avoir dit. ça ne se voit pas vraiment .. tu la regardes toujours, essayant de maintenir tes propos. il t’arrive beaucoup de choses en ce moment, t’aimerais pouvoir en parler à billie comme avant. mais plus rien n’est comme avant, maintenant.

_________________
    mais t'étais où pendant tout ce temps, t'as fait quoi sans moi ? et tu penses à ce que j'aurai aimé te dire pendant tous ces mois ? j'ai vécu, moi.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 897 points : 20
pseudo : cécé
avatar : zippora seven
crédits : Perséphone
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 14:22
comme un mal aise entre vous deux. quelque chose qui vous retient. t’as pas envie que les choses changent, mais pourtant tu n’es plus la même. t’es plus la fille au sourire presque permanent qu’il a connu. la vie tu l’aimais à cette époque. tu connaissais pas encore loki quand vous vous êtes rencontrés. t’as l’impression que tout ça remonte à tellement d’années. et pourtant dans ta tête c’est comme si c’était hier, tu te souviens encore de ce premier regard que t’as posé sur lui. et ça avait été instantanée , comme si tu savais directement qu’il aurait cette place importante dans ta vie. tu n’aurais jamais pensé qu’un jour il te sauverait alors que t’aurais voulu mourir. pourtant c’est à ce point que ta vie à tourner et est tombée en lambeau. tu décides parler, parce que le silence te tues. il n’a plus rien à te dire à présent ? peur de te blesser peut-être avec ses mots. t’es fragile mais pas à ce point, enfin t’imagines. et t’oses y croire. mais pourquoi il est là s’il n’a plus rien à te dire ? tu te tortures intérieurement pour si tu peux. alors tu parles finalement et tu ne t’attends sûrement pas à son retour. ça ne se voit pas vraiment .. arrêt sur image. tes yeux qui se baissent, tes mains qui se tordent. il te balance ça comme ça et tu ne sais pas où te mettre. après tout il n’a pas tord. tu ne souris plus et tu ne ressembles plus à grand chose. mais tu ne pensais pas qu’il serait la personne à te le dire te ça fait sûrement encore plus mal quand ça vient de lui. parce que tu sais que c’est encore plus réel. tu fais des efforts, ils sont minimes, mais tu les fais et t’aimerais qu’il le remarque, mais il faut croire que ça ne se voit pas encore. je…désolée tu lèves ton regard vers lui alors que tu te mords l’intérieur des joues pour ne pas pleurer. tu sens le sang qui commence à couler à l’intérieur de ta bouche. tu ne veux pas craquer, pas alors qu’il vient de te dire ça. mais s’il s’attend à un sourire, il ne l’aura probablement pas et encore moins comme ça. tu prends sur toi pourtant, tu sais que t’as été la meilleure amie la plus pitoyable sur cette planète et tu ne sais même pas pourquoi il est encore là aujourd’hui. il aurait peut-être mieux fait de te laisser après tout, tu n’aurais plus été ce fardeau qu’il doit se coltiner. tu veux rentrer ? mais voilà ce qui sort de ta bouche. tes pensées que tu gardes pour toi, parce qu’elles seront sûrement bien trop blessante pour vous deux. même si c’est la réalité. mais la réalité fait mal.

_________________

( Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1625 points : 0
pseudo : caca (step aside)
avatar : harvey n. hayden.
crédits : (ava) bonnie (sign) tumblr, self.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 20:48
tu n’as pas envie de dire que c’est de l’égoïsme et que loki avait raison, mais tu doutes. pendant juste une seconde, tu vois la femme dont il parlait, et que tu ne voulais pas croire. une femme qui ne pense qu’à son malheur, qu’à sa tristesse et qui ne regarde pas ce qu’elle a autour d’elle. est-ce possible ? est-ce possible que ta billie, meilleure amie depuis la nuit des temps, se laisse couler loin de tous ceux qui l’aiment, sans même réfléchir ? ou alors, en réfléchissant trop ? tu doutes qu’elle retrouve loki comme ça, tu doutes qu’il veuille faire un effort. t’as été triste, t’as été brisé et aujourd’hui – tu ne sais plus quoi faire pour qu’elle se rende compte de son acte et qu’elle tente de puiser en toi la dernière once de force qu’il te reste pour la soutenir. tu dors mal, t’arrives pas à prendre de décision, tu éloignes la seule femme qui apparemment sait t’aimer aujourd’hui, parce que tu penses ne pas le mériter et tu murmures des mots qu’il aurait fallu garder pour toi, face à son visage fermé et brisé à son tour. tu ne serais pas l’égoïste de l’histoire, alors ? t’en sais plus rien. elle se tort les mains, elle s’enfonce sans pour autant afficher un sourire. t’as merdé, t’aurais pas dû. mais tu restes figé, sans faire un pas pour t’excuser. je .. désolée. ses yeux sont baissés, et tu sais qu’elle se mord la joue pour ne pas pleurer. tu lèves la ta main, passant sur sa joue pour l’empêcher de faire ça. elle s’est largement assez fait mal pour l’année, pour sa vie, pour toujours. juste un coup de main, juste une attention mais aucun sourire de ta part non plus. ça fait quelques jours que tu n’y arrives plus, et tu sais que sans billie, t’y arriveras pas. tu veux rentrer ? tu hoches la tête, tendant la main pour qu’elle entre avant toi. tu fermes la porte derrière toi, tu poses ta veste sur le portant. tu prends une longue inspiration, retrouvant le visage perdu de billie. tu t’approches pour embrasser son front et tu passes tes bras autour d’elle, de nouveau. je suis désolé billie. j’y arrives pas, sans toi. c’est dit, et tant pis pour l’égoïsme et tout ce qui s’en suit. tu ne veux plus t’occuper de ça. tu prends la main de billie, et tu tombes sur le canapé. tu vas parler, et peut-être que ça va te détendre. j’y arrive plus. j’veux dire, j’dors pas .. et j’arrête pas de repousser les gens alors qu’ils sont là pour moi. j’ai des idées étranges, pour la suite de ma vie .. tu ne veux pas trop en dire, t’as peur de ne pas lui rappeler de bons souvenirs. elise, vale, gaby … elle ne peut pas écouter ça billie. et pourtant, t’as juste envie d’en parler.

_________________
    mais t'étais où pendant tout ce temps, t'as fait quoi sans moi ? et tu penses à ce que j'aurai aimé te dire pendant tous ces mois ? j'ai vécu, moi.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 897 points : 20
pseudo : cécé
avatar : zippora seven
crédits : Perséphone
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 9:36
le revoir. tu ne pensais pas que ça serait si dur. mais pourtant c’est un constant rappel de ce que t’as fait. de ce que t’as tenté de faire en réalité. parce que beech il était là pour te sauver une nouvelle fois. la seule fois où tu ne voulais pas être réellement sauvée. mais tu le vois là face à toi, air triste sur son visage. tristesse qui s’accorde avec la tienne. et tu ne pourras jamais lui en vouloir. parce que tu l’aimes bien trop. parce que tu te sens aussi coupable. coupable de rendre sa vie plus compliqué depuis un moment. t’es partie, tu l’as laissé derrière comme les autres. et au lieu de t’en vouloir et de t’oublier, il s’est occupé de ta fille. t’as voulu repartir et au lieu de te laisser, il t’a sortit de ce lit dans lequel tu t’endormais paisiblement pour la vie. tu sais que malgré tout il sera toujours là, malgré tes actions. et tu veux faire mieux, tu veux qu’il finisse pas être fière de toi, de sa meilleure amie qui remonte la pente. mais en es-tu réellement capable ? tu n’arrives même pas à afficher un sourire sur ton visage pour lui aujourd’hui. il serait bien trop faux, alors que ton coeur ne fait que pleurer…des jours, des semaines même qu’il ne voit plus la lumière. comme si tu attendais que tout change d’un coup sans que tu ai même rien fait. mais ce n’est pas comme ça qui fonctionne la vie malheureusement. sa main sur ta joue comme s’il savait que tu te mordais pour ne pas pleurer. tu relâches la pression à l’intérieur de ta bouche alors que tu remontes ton regard vers lui. et puis t’essayes juste, petit à petit, de faire mieux, de paraître moins triste, le chemin va être long, mais tu commences par garder tes pensées les plus noires pour toi et par l’inviter à entrer. l’intérieur de ton appartement que vous trouvez, heureusement que nolan vit avec toi ses derniers temps, sinon ça serait sûrement un taudis inimaginable ici. parce que tu ne prends pas la peine de faire quoique ce soit. t’es pas le genre de personne qu’on aimerait fréquenter en ce moment. mais beech est là pourtant et c’est comme un déclic à l’intérieur de toi. tu sais que tu peux faire mieux, que tu dois faire mieux. pour ne plus avoir le droit à ce genre de remarque je suis désolé billie. j’y arrives pas, sans toi. tu entends ce qu’il dit et ton coeur fait une chute à l’intérieur de ton corps. pendant un instant t’essayes d’imaginer ce qui se serait passée si t’étais vraiment partie. mais ça fait bien trop mal de voir dans quel état il aurait pu être. ça t’énerve qu’il soit si dépendant à toi, t’aurais aimé qu’il choisisse une fille pleine de joie et qu’il te laisse juste de côté quand t’as commencé à couler. parce qu’il mérite bien mieux que cette personne qui tente de mettre fin à ses jours sans penser aux autres j’y arrive plus. j’veux dire, j’dors pas .. et j’arrête pas de repousser les gens alors qu’ils sont là pour moi. j’ai des idées étranges, pour la suite de ma vie .. il continue alors que vous êtes installés sur le canapé et ton regard se tourne vers lui. tu t’en veux tellement d’être la cause de tout ça. ce n’est certainement pas ce que tu veux pour lui. alors doucement tu prends ses mains faut pas que tu repousses les autres beech…faut pas que tu la repousses elle.. tu parles de cette fille qui est venue te voir à l’hôpital, vale. tu ne sais pas s'il sait, tu ne penses pas. elle ne l’a sûrement pas revu. je…un jour j’irai mieux….je te le promets tu souffles doucement et tu poses ta tête contre son épaule mais ça va être long et t’as besoin de gens autour de toi…. je suis un boulet pour toi en ce moment et t’as besoin de personnes qui te remontent à la surface…j’aimerais être cette personne, comme tu l’es pour moi…mais je suis encore trop faible tu tires ta force de lui, mais il ne pourra rien puiser chez toi raconte moi tes idées étranges beech…raconte moi s’il te plaît t’as besoin de connaître à nouveau sa vie. tu relèves ton regard vers lui et tu serres doucement sa main.

_________________

( Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1625 points : 0
pseudo : caca (step aside)
avatar : harvey n. hayden.
crédits : (ava) bonnie (sign) tumblr, self.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Aoû - 19:31
voilà des semaines que tu ne parles plus à personne, que tu t’enfermes sur tes pensées et sur ce que t’aurais aimé faire plutôt que d’agir. le retour sur tes décisions et ce que t’aurais aimé faire différemment. par rapport à billie, par rapport à gaby, par rapport à loki et même par rapport à vale. t’as mis tout le monde de côté, espérant trouver la bonne façon d’agir mais rien. il ne se passe rien. tu erres entre ton esprit et ton corps sans arriver à lier les deux. et face à billie ce soir, tu ne sais toujours pas si tu lui en veux ou pas. et ça, c’est bien plus grave que tu ne le pensais. t’hésites sur ta façon d’agir, t’hésite sur les larmes qu’elle fait glisser sur ses joues. ne lui fais-tu pas encore plus de mal ? mais ne t’a-t-elle pas brisé le cœur elle aussi ? billie a toujours été ton roc, mais sur ces derniers temps elle n’est plus présente. elle n’est qu’un fantôme dans ta vie, n’écoutant même plus ce qu’il peut se passer au creux de ta poitrine. n’écoutant qu’égoïstement plus que le sien, qui bat difficilement. t’es coincé entre l’envie de l’aider et l’envie d’être aidé. une grande inspiration et tu laisses la vérité exploser. tu ne caches plus ce que tu ressens à ta meilleure amie, t’arrête de penser qu’elle est différente et qu’elle ne mérite pas de savoir. billie est toujours la même, derrière ses blessures que tu dois couvrir. alors tu vas parler, tu vas raconter ce qu’il t’arrive et elle t’écoutera comme elle l’a toujours fait. faut pas que tu repousses les autres beech…faut pas que tu la repousses elle .. tu fronces les sourcils, ne comprenant pas bien comment elle peut savoir qu’il y a une femme dans tout ça. tu supposes qu’elle l’a lu dans tes yeux, comme elle lit toujours ce qu’il t’arrive sans que tu aies besoin de le dire. apparemment, ta billie n’est pas si loin finalement. je…un jour j’irai mieux….je te le promets. elle murmure, comme pour répondre à ce que tu viens de penser. tu la regarde, les larmes au bord des yeux. elle te manque tellement, et tu t’en rends enfin compte. mais ça va être long et t’as besoin de gens autour de toi…. je suis un boulet pour toi en ce moment et t’as besoin de personnes qui te remontent à la surface…j’aimerais être cette personne, comme tu l’es pour moi…mais je suis encore trop faible. tu soupires, approchant ta main de sa joue. tu veux être là aussi, tu veux la retenir pour que jamais plus elle ne se sente aussi faible. tu veux la soulever et ne jamais la quitter. ça va aller, je te fais confiance .. tu souris, approchant pour la prendre dans tes bras. tu serres fort son corps bien léger contre toi, et tu te promets d’arrêter les idées noires. raconte-moi tes idées étranges beech… raconte-moi s’il te plaît. elle demande avec envie. tu ne peux pas t’empêcher de sourire, retrouvant son regard du tien. je vais tout te raconter, promis .. mais .. tu ne termines pas, la reprenant contre toi. tu ne veux que ça, pour l’instant. le reste pourra attendre. le reste prendra son temps. votre amitié n’en a plus, elle.

_________________
    mais t'étais où pendant tout ce temps, t'as fait quoi sans moi ? et tu penses à ce que j'aurai aimé te dire pendant tous ces mois ? j'ai vécu, moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Puppy Flower
» palettes wet n wild cosmetics
» sebastien-wild
» Yellow - Flower garden set. Lami (Tanned skin)
» Royal Navy Corvette Classe Flower
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: left over the sea :: park slope
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum