AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

noeve / i hope you've missed me

avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 585 points : 5
pseudo : vercors/chloé.
avatar : alycia debnam-carey.
crédits : alaska, harry styles in sign of the times, i-am-bi-myself @tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 20:49
Depuis son lit, un gros manuel scolaire ouvert sur ses genoux croisés en tailleur, Eveline regardait du coin de l’œil son amie et colocataire, Emma, qui regardait une série devant son ordinateur. Exactement comme il y a quelques semaines, sauf qu’elles étaient désormais réconciliées. Elle se sentait mieux depuis, Eve. Il n’y avait plus cette ambiance tendue, froide, entre elles. La chambre qu’elle partageait était trop petite pour contenir une atmosphère comme ça, et ça n’aurait de toute façon pas pu durer bien longtemps. C’était soit elles faisaient la paix, soit ça éclatait. La deuxième option n’était pas vraiment souhaitable, parce que leur amitié aurait pu en pâtir réellement, sans peut-être de retour en arrière possible. Eve avait présenté ses excuses, donc, et petit à petit, au fur et à mesure de la soirée, elles s’étaient confiées l’une à l’autre, comme avant. Elle avait même l’impression qu’elles étaient plus proches encore. « Je me suis décidée, je crois ! » S’exclama-t-elle alors en refermant bruyamment son livre, et en mettant les pieds au sol. « Today’s the day. » Elle avait parlé à la jeune femme de l’épisode du bar, avec Noe et Daisy. Si vis à vis de son patron, elle avait fait mine de réfléchir, indécise quant à son avenir en tant qu’assistante, elle avait directement dit à sa colocataire qu’elle ne comptait pas démissionner. Elle savait qu’elle jouait avec le feu, mais elle voulait le faire poireauter. Juste assez pour lui montrer à quel point elle était importante pour lui ; c’était égoïste, elle en était consciente. Elle décida cependant, aujourd’hui, que Noe Weiss avait assez attendu. Elle se languissait de le revoir, la deuxième raison était là. Elle l’avouerait peut-être à Emma plus tard, que son patron lui manquait. Le job lui manquait, aussi ; ses journées paraissaient vides – ce qui, quand on ne s’appelait pas Eveline Solberg, aurait été une belle exagération. Si elle comblait une partie des heures qu’elle consacrait d’ordinaire au jardinier, elle s’ennuyait le reste du temps. Elle ne voulait pas trop étudier non plus, au risque de saturer, et elle n’allait pas faire la fête au beau milieu de l’après-midi. Il était donc grand temps, après deux semaines et demi, de faire son grand retour. Elle s’habilla en fonction de la météo, se recoiffa, se maquilla, et quitta la chambre après avoir fait un baiser à Emma à distance ; elle embrassa sa propre main, puis souffla dessus en direction de son amie. Une bonne demi-heure plus tard, elle était devant la porte de Noe. Elle s’était débrouillée pour venir à une heure où il était censé être chez lui, mais elle avait toujours la crainte qu’il ne soit pas là. Après tout, il n’avait pas que son boulot dans la vie, et peut-être était-il simplement en vadrouille. Elle toqua, confiante, un air à la fois doux et fier sur le visage.

(météo ; légère brise.)

_________________

We never learn, we been here before. Why are we always stuck and running from The bullets, the bullets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1288 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jordy bann.
crédits : @eriam / @ofenbach.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Mai - 11:21
ça fait plus d’une heure que tu te bats sur les planning, à afficher par terre des cartes pour reproduire les chemins les plus rapides entre tes clients. tu regrettes eveline qui avait une réelle habitude avec ces tâches, et elle le faisait bien. tu regardes ton téléphone naïvement, pensant qu’elle va t’écrire parce que justement t’as besoin d’elle. mais non, eve t’en veut. et tu sais qu’elle est assez têtue pour ne pas revenir de sitôt. tu poses donc ton téléphone, t’allongeant par terre pour fixer le plafond. ta vie tombe peu à peu en ruine, et tu perds du temps précieux à réfléchir, à imaginer, à rêver du passé. t’aimerais qu’il ne se soit rien passé avec beli pour que ton cerveau ne pense pas qu’à elle, chaque jour. t’aimerais aussi que daisy et eve se soient bien entendues tout de suite, et qu’elles t’accompagnent encore. t’as vu daisy, t’as passé du temps avec elle. mais eveline ne reviendra pas, et tu dois l’avouer malgré toi ; elle te manque. son léger sourire, ses sourcils parfois trop froncés parce que tu ne faisais pas ce qu’il fallait. t’étais pas le meilleur boss, mais elle était de loin la meilleure assistante. tu ne l’avoueras jamais devant elle, bien sûr. t’as trop de fierté pour l’admettre. mais elle le sait au fond d’elle, t’en a conscience. tu te redresses pour te faire couler un café, et tu ranges tout le bordel au sol. t’y arriveras pas, tu feras au mieux et puis c’est tout. ces derniers temps, tu prends du retard mais t’y arrives. alors ça ira. t’allumes la télévision, en fond sonore et tu bois doucement ton café. mal habillé, mal coiffé, tu n’attends personne et t’es bien surpris d’entendre la sonnerie de ton appartement. tu marches doucement à travers, t’assurant que personne n’est là. t’ouvres la porte sur la première concernée, et tu ouvres grands tes yeux ; sincèrement surpris. eve ? qu- tu t’arrêtes, pensant que ce n’est pas une bonne idée de l’agresser avec une question trop dure. tu tentes donc un sourire pour rester doux, calme et patient. eveline est revenue, finalement. tu veux en profiter. ça va ? tu demandes plutôt, te décalant pour la faire entrer chez toi.

_________________
    stand up in the club, c'mon let's go
    if you want to dance, let's start a show,
    cause i want you to be mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 585 points : 5
pseudo : vercors/chloé.
avatar : alycia debnam-carey.
crédits : alaska, harry styles in sign of the times, i-am-bi-myself @tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Mai - 19:50
Au grand soulagement d’Eveline, Noe était chez lui. Il lui ouvrit la porte, ne s’attendant probablement pas à la trouver là – elle ne l’avait pas prévenu de sa venue. Elle esquissa un grand sourire, comme s’ils s’étaient quittés la veille sur une bonne note. « Ça va et toi ? » Répliqua-t-elle, l’air de rien, avant de pénétrer dans l'appartement de son patron. Elle leva les yeux au plafond, puis posa son regard tout autour d’elle, comme si elle redécouvrait le lieu. Cela ne faisait que deux semaines qu’elle n’y était pas allée, pourtant, et rien n’avait changé. Elle se retourna vers Noe, sans se départir de son sourire. « Je t’ai manqué alors ? » Elle s’avança au milieu du salon, repéra l’endroit où se situait d’ordinaire son espace de travail, et remarqua qu’il était beaucoup plus en bazar que ce qu’elle l’avait laissé, deux semaines plus tôt. Elle espérait sincèrement que son absence avait perturbé Noe, et qu’il n’avait pas embauché quelqu’un d’autre en son absence. Aux États-Unis, il n’y avait pas la même sécurité de l’emploi qu’en France et, s’il le voulait, le paysagiste aurait pu la virer sans préavis. « Je me suis dit que j’avais assez attendu. » Eveline pensa que son patron interpréterait cette phrase comme il le souhaiterait, même si ce n’était pas difficile de comprendre qu’elle avait fait exprès d’attendre tout ce temps, pour le faire mariner. « Donc si tu veux toujours de moi eh bien… me voilà. »

_________________

We never learn, we been here before. Why are we always stuck and running from The bullets, the bullets.


Dernière édition par Eveline Solberg le Sam 10 Juin - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1288 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jordy bann.
crédits : @eriam / @ofenbach.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 14:04
lorsque tu ouvres la porte et que tu découvres le visage doux de ton ancienne assistante, tu sens tes mains devenir moite et ta salive se bloquer dans ta gorge. tu ne pensais pas qu’elle viendrait, t’avais même abandonné l’idée qu’elle se présente. tu balbuties quelques mots, tentant de comprendre la raison de sa venue. t’espères au creux de ta poitrine qu’elle te proposera son aide de nouveau, et qu’elle ne criera pas. ça va et toi ? elle semble rassurée et presque trop naturelle. eveline a toujours eu une sacrée carapace que tu n’as jamais réussi à percer. et pourtant, t’as essayé. tu souris alors, même si t’es bien plus gêné qu’elle et qu’il faudrait être aveugle et sourd pour ne pas le voir. ça va, merci. tu trembles de la voix, mais aussi des mains. tu pousses la porte pour la faire entrer même si tu n’est pas certain sur le coup que ce soit une bonne idée. je t’ai manqué alors ? elle demande, regardant autour d’elle dans ton appartement. tu prends une large inspiration, tu tentes de trouver une juste réponse ; mais rien ne vient. elle reprend heureusement, visant à percer le nuage noir qui se situe au-dessus de vous. je me suis dit que j’avais assez attendu. tu redresses ton visage sur le sien, tu plonges même ton regard inquiet dans le sien qui est bien plus affirmé, bien plus serein. tu te demandes même comment elle fait. donc si tu veux toujours de moi eh bien… me voilà. une simple présentation, un simple choix. t’as pourtant l’impression qu’il faudrait une réelle discussion, avant de se lancer tête baissée vers les mêmes histoires passées. je- tu t’arrêtes, faisant un tour sur toi-même, chassant tes cheveux du haut de ta tête. daisy est revenue aussi .. je lui ai fait faire une journée. tu préfères qu’elle le sache, mais tu n’oses pas croiser son regard pour autant. t’es sûre de toi .. ? j’veux dire .. tu veux revenir ? sincèrement ? tu ne veux pas qu’elle se trompe, ou qu’elle le fasse pour les mauvaises raisons. tu comptes sur elles, toi. sur elles deux.

_________________
    stand up in the club, c'mon let's go
    if you want to dance, let's start a show,
    cause i want you to be mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 585 points : 5
pseudo : vercors/chloé.
avatar : alycia debnam-carey.
crédits : alaska, harry styles in sign of the times, i-am-bi-myself @tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Juin - 20:21
Noe était visiblement mal à l’aise, et Eveline avait du mal à en saisir la raison. Elle avait souvent du mal à être empathique, de toute manière. Ce n’était pas volontaire, c’était dans son caractère ; et ça lui réussissait plutôt bien, à l’hôpital. C’est ce qui ferait d’elle une grande chirurgienne, plus tard. Non pas qu’elle se moquait du sort de ses patients, bien au contraire, mais elle arrivait à s’en détacher émotionnellement. À tout faire pour qu’ils aillent mieux, mais à ne pas être (trop) affectée par ce qu’ils vivaient. Si elle souffrait pour eux, elle n’était pas sortie de l’auberge : dans le service des grands brûlés, la souffrance était toujours présente. Ce n’était pas une simple opération des dents de sagesse, c’était le résultat d’un accident grave, de quelque chose d’horrible mentalement et physiquement. Ressentir la douleur de ses patients la rendrait folle. Bien sûr, avoir de l’empathie avec des victimes de brûlure était loin d’être du même acabit que l’empathie envers son patron gêné de retrouver son assistante, mais l’idée était là. Elle avait du mal à ressentir le trouble de Noe, et se contentait donc de le remarquer. Elle n’en changea pas son comportement pour autant. Elle fit une légère moue quand sa question resta en suspens, mais mit ça sur le compte du fait qu’il était surpris de la revoir, et pas qu’elle ne lui avait absolument pas manqué. Elle espérait que son absence s’était fait au moins un petit peu sentir. Son sourire se fana définitivement quand il lui annonça que Daisy aussi était revenue, et elle soupira. Cela était loin de l’enchanter, qui plus est de savoir qu’elle était revenue avant elle. Bien sûr. Elle avait dû frapper à sa porte dès le lendemain ; elle n’avait aucun levier de pression, de toute manière. Elle avait tout à y gagner, puisque Noe aurait pu trouver quelqu’un de bien plus compétent qu’elle, s’il le souhaitait. Eveline ne répondit donc rien, parce qu’elle ne voulait pas se disputer de nouveau. Elle était là pour reprendre le travail, pas pour se battre avec lui. Elle n’aurait qu’à tout faire pour le convaincre que Daisy était plus un poids qu’autre chose ; à moins qu’elle fasse des progrès, mais Eve ne misait pas là-dessus. « Évidemment que je suis sûre de moi ! Je serais pas là sinon. » Elle retrouva son sourire, oubliant l’épisode Daisy. Eveline faisait vraiment comme si ces deux semaines d’absence n’avaient jamais existé, ou en tout cas comme si elles n’avaient eu aucun impact sur Noe. « Tu sais, je t’aurais jamais abandonné. Quand je m’engage, c’est pour de vrai. Autrement, je serais venue te le dire dès le lendemain de… de l’autre soir. » Si elle avait eu la certitude qu’elle ne voulait plus travailler pour lui, elle ne l’aurait pas fait attendre aussi longtemps. « Je garde mon augmentation, par contre ? » Demanda-t-elle innocemment, en rigolant légèrement. Eveline était beaucoup trop décontractée pour la situation, et elle ne s’en rendait même pas compte. Elle n’avait absolument pas conscience du désarroi de son patron.

_________________

We never learn, we been here before. Why are we always stuck and running from The bullets, the bullets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1288 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jordy bann.
crédits : @eriam / @ofenbach.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 9:24
tu ne peux pas manquer le souffle d’eveline lorsque tu lui parles de daisy et de son retour. elle semble énervée de ne pas être venue plus tôt, elle semble même s’en vouloir. toi, tu ne veux pas d’histoires et tu ne veux surtout pas qu’elle revienne si c’est pour se battre de nouveau avec daisy. elle a été efficace la dernière fois et tu as besoin de petites mains en plus. eveline va devoir faire avec, tout comme daisy d’ailleurs. tu demandes donc si elle est prête à ça, et si elle est déterminée pour aller jusqu’au bout. tu n’aimerais pas finir seul une nouvelle fois, t’en as trop souffert. t’as une entreprise et il faut aller avec les responsabilités qui s’en suivent, et pas l’inverse. ce n’est pas une question de relation ou d’amitié, mais bel et bien un travail. tu ne sais pas encore comment gérer les gens, tu manques certainement de management puisque tu ne l’as jamais appris. mais dans le milieu du travail, la réaction d’eveline n’est pas tolérable. et tu ne veux certainement pas que ça arrive de nouveau. t’as moins confiance forcément, mais t’as besoin d’elle. tu le sais aussi. évidemment que je suis sûre de moi ! je serais pas là sinon. elle répond, presque vexée que tu demandes. mais tu restes droit dans tes bottes, à réfléchir plus d’une fois avant de fournir tes réponses. tu ne veux pas lui montrer que t’es heureux de la voir, pas déjà. tu sais, je t’aurais jamais abandonné. quand je m’engage, c’est pour de vrai. autrement, je serais venue te le dire dès le lendemain de… de l’autre soir. elle dit. et tu te tournes alors, parce qu’il te manque une information cruciale. pourquoi t’es pas revenue direct alors ? pourquoi t’as loupé quelques jours de boulot ? si elle dit être si sérieuse, alors pourquoi t’a-t-elle laissé dans la merde pendant une semaine ? je garde mon augmentation, par contre ? tu hausses les épaules, t’en sais rien. t’as pas réfléchis à ça. sûrement que oui, mais à condition de changer d’attitude. je sais pas .. j’veux dire, tu m’as planté .. donc fallait que j’assure tout seul. j’sais pas, c’est pas sérieux eve .. tu ne veux pas lâcher le morceau, pas comme ça. pas si facilement.

_________________
    stand up in the club, c'mon let's go
    if you want to dance, let's start a show,
    cause i want you to be mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 585 points : 5
pseudo : vercors/chloé.
avatar : alycia debnam-carey.
crédits : alaska, harry styles in sign of the times, i-am-bi-myself @tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 12:29
Eveline resta dans le déni quelques minutes de plus et fit mine de ne pas entendre la question de Noe. Elle enchaina sur son augmentation, comme si de rien n'était. Elle n'avait pas envie de s'expliquer, elle voulait juste reprendre son travail comme elle l'avait laissé. Elle n'était néanmoins pas dupe et savait qu'il faudrait qu'elle justifie son absence. Elle haussa les épaules à la réponse de son patron, qui n'était pas sûr de lui garder son augmentation. Eveline haussa les épaules et s'engouffra dans le salon. Ça commençait à la mettre mal à l'aise de rester debout dans l'entrée, comme si elle était prête à repartir. « Tant pis, te bile pas avec ça. C'est pas comme si j'en avais besoin pour vivre. » Elle esquissa un sourire, évitant un peu le regard de Noe. Elle n'était même pas ironique, en disant ça. Elle était contente si elle gagnait plus d'argent, bien sûr, mais ce qu'elle gagnait jusque-là, plus la bourse qu'elle avait des autorités françaises pour ses études à l'étranger, plus ce que lui donnait ses parents, lui suffisait amplement à mener sa petite vie d'étudiante. Elle soupira doucement, puis affronta enfin le regard de Noe. Elle décida qu'il valait mieux en finir tout de suite, comme ça la gêne serait passée et ils pourraient s'attaquer à autre chose. Noe devait le briefer sur ce qu'il s'était passé ces dernières semaines. « Je suis pas revenue directement parce que je voulais te faire mariner, » finit-elle par dire sans prendre de pincettes. Ça ne servait à rien de tourner autour du pot, pour finalement dire la même chose. Ce n'était pas le genre d'Eveline en tout cas. « Maintenant que j'en parle je suis d'accord que ça fait un peu puéril, mais j'avais vraiment besoin que tu comprennes que... » Elle hésita quelques instants, le regard ailleurs, puis elle se recentra sur son patron. « Que mon rôle était indispensable. Je suis pas indispensable, je sais que tu pourras toujours trouver une autre assistante, » Peut-être pas aussi bien que moi, par contre, pensa-t-elle, mais elle garda cette réflexion pour elle, « Mais voilà... que tu vois ce que ça fait, quand t'as plus ton assistante. Et pour que tu me fasses confiance quand je te fais une remarque sur un employé. » Elle pinça les lèvres et son regard était sérieux. Envolé, son air enjoué et innocent, qu'elle arborait encore quelques minutes plus tôt. « C'est pas parce que je l'aime pas, que j'ai dit ça de Daisy. Vraiment. »

_________________

We never learn, we been here before. Why are we always stuck and running from The bullets, the bullets.
Revenir en haut Aller en bas
 
noeve / i hope you've missed me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peyton Ҩ As human beings sometimes it's better to stay in the dark. Because in the dark there may be fear, but there is also hope.
» Dust (Fini).
» Rihanna censurée pour son clip S&M
» i missed you so much + matt
» (M/RÉSERVÉ) SANTIAGO CABRERA ›› send a hope upon a wave.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: left over the sea :: fort hamilton-
Sauter vers: