AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

love till the end (isoy)

avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 726 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ben nordberg.
crédits : @unknown. @tumblr & self.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 15:16
en seulement quelques jours, t’as l’impression qu’un monde s’est écoulé. ta vie ne tient plus qu’à un léger fil l’eau, qui goutte parfois sans que tu ne t’y attendes. un arrêt sur image sur une vie incontrôlée, perdue dans des pensées troubles et impénétrables. t’es un jeune homme qu’on ne laisse pas vivre, qui se coince entre les aléas de la vie. ils sont nombreux, ils ne te laissent pas vivre comme tu l’aimerais. ce matin-là, tu te réveilles avec une gueule de bois étrange. l’impression vague d’avoir bu des tonnes, sans pour autant l’avoir fait. tu n’as pris que quelques bières, tu t’es endormi très vite comme un enfant qu’on fatigue au parc. tu t’es endormi sur les sentiments partagés d’avoir trouvé un certain réconfort contre un corps chaud. sûrement pas celui qu’il faut, mais celui qui s’est gentiment présenté. elle est belle, elle sourit et elle ne te juge pas pour tes actes du passé. au contraire, c’est toi qui le fait et tu t’en mords les doigts. tu te lèves doucement, la terre tournant autour de ta tête. une main dans tes cheveux trop longs, une pression dans la poitrine sur la journée qui t’attend. tu marches jusqu’à la douche que tu prends bien froide pour te réveiller et évacuer les effluves de cet alcool invisible. tu secoues ton cerveau, tes membres et tes pensées pour ne voir plus qu’une chose ; le visage de ton fils que tu retrouves dans quelques heures. tu ne peux pas être en retard, tu ne le seras pas. il est déjà tôt, il le sera encore plus aux yeux d’isaure si une minute te retient d’elle. tu ne peux pas décevoir ton fils, et encore moins sa mère. elle reste la maîtresse de la situation, et même si vos cris vous séparent en ce moment ; ton cœur bat bien plus fort pour elle que pour n’importe qui d’autre. tu t’habilles léger, il semble faire beau. tu sors pile à l’heure, préparé à cette journée que tu t’octroies tienne. tu ne penses plus aux autres, tu ne vois plus tes frères ou même les autres femmes de ta vie. tu retrouves ta vie rêvée, celle que tu caches pour la garder secrète et éternelle. le métro te dépose quelques minutes plus tard et tu soupires, heureux et stressé à la fois. isaure est pleine de surprises, et t’aimerais bien qu’elle soit bonne cette fois. son visage à travers la petite fenêtre, il fait encore plus chaud que quand t’es parti. et tu souris, croisant son regard. t’as sûrement l’air bête, comme à chaque fois que tu la vois pour la première fois.

météo / coups de soleil assurés.

_________________
    i'm killing the habbit, finding my own path
    through time and space. holding my own love
    and my lonely destiny.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1004 points : 10
pseudo : marine.
avatar : cailin russo.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Mai - 9:26
aujourd'hui. mélange de sentiments que tu ne montres pas. que tu ne peux pas dévoiler à ton fils qui ressentirait que tu es perturbée, inquiète. il comprend, quasiment tout. cet homme qui te connait mieux que personne. qui pose toujours ta main sur ton coeur lorsqu'il voit tes yeux s'assombrir. qui dépose ses lèvres sur ton front lorsqu'il te sent en colère. qui se cache entre tes jambes lorsqu'il te sent sur la défensive. il fait attention, à tout, à toi. ton combat quotidien, c'est d'en faire bien plus pour lui qu'il ne t'apporte. c'est difficile. tu vis, tu respires, tu vibres, pour gabriel. il est tout, il le sera toujours. et aujourd'hui, tu es inquiète. tu te demandes si tu as pris la bonne décision. affronter tes parents, pour oser avancer et te créer un futur qui te semble plus juste pour gabriel. ce qui te motive, c'est le bonheur de ton fils. uniquement. et tu penses qu'en agissant comme tu le fais, c'est ce que tu essayes d'atteindre. alors tu es là. dans ce parc, comme à votre habitude. il fait beau. gabriel cours dans l'herbe, un ballon dans les pieds. tu restes debout, profitant de cette légère brise qui fait virevolter ta combinaison contre ta peau. tissu léger. à l'opposé de ton coeur lourd. tes lèvres pincées. prête à exploser. et il arrive. tu le sens avant de le voir. il arrive. ton regard captant le sien. il arrive, jusqu'à toi. bonjour .. tu souffles, doucement. tu dois rependre le contrôle de tes émotions. c'est toi qui doit guider cette rencontre, mener la danse. il ne peut pas faire ce qu'il veut. tu ne veux pas attendre, tu as besoin de faire ce que tu as promis. maintenant, tout de suite. gabriel, viens s'il-te-plaît. tu l’appelles, et il arrive rapidement, souriant. sa main attrape aussitôt la tienne. il agit toujours de la sorte lorsqu'il se retrouve auprès de quelqu'un qu'il ne connaît pas. et encore plus lorsqu'il remarque que tu n'es pas proche de cette personne. tu t'agenouilles pour te retrouver à sa hauteur, tu n'aimes pas lui parler en gardant cette hauteur. tu aimes la proximité. ta main libre sur sa joue. tu te souviens de mon ami que je t'ai dis que je voulais te présenter ? c'est lui, c'est toy. gabriel te regarde longuement, il se pose des questions. mais il finit par acquiescer et tendre sa petite main vers toy. tu n'oses même pas imaginer à quel point le coeur de cet amour que tu as perdu doit vibrer. probablement tout autant que le tien, si ce n'est d'avantage. c'est fou. cette scène est irréelle. et pourtant, elle te réchauffe autant qu'elle te tétanise. toy, ne fais pas de la merde. s'il-te-plaît.

_________________
nous sommes de ceux qui cherchent
à désirer ce qui est enfoui,
tout ce qui est caché,
et qui demande qu'à être sorti.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 726 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ben nordberg.
crédits : @unknown. @tumblr & self.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 14:33
tu t’approches d’elle lorsque tu la vois, sur le banc. elle est toujours aussi belle, même si son air peur rassuré te donne envie de faire demi-tour. t’as l’impression qu’elle ne veut pas de cette rencontre, qu’elle préférerait mourir que de te laisser approcher son fils. et pourtant, c’est quelque chose que vous partagerez toute votre vie. bonjour .. elle dit, ravalant un sourire. salut. tu réponds, tant bien que mal. gabriel, viens s'il-te-plaît. tu te tournes avec hâte pour voir ton fils s’approcher. ton cœur se serre comme jamais, et tu comprends par son regard qu’il ne sait pas qui tu es, encore moins ce qu’il semble vous lier. il s’approche de sa mère en tendant la main et elle se met à sa hauteur pour lui parler. etrangement, tu fais de même. t’as pas envie de lui faire peur, encore moins de le laisser penser que tu changerais les habitudes de sa mère. tu le fais sûrement pour isaure aussi, pour la rassurer sur tes intentions et sur tout l’amour que tu peux porter à cette famille que tu ne connais pas, et que t’as mis du temps à comprendre. on t’a tenu éloigné, même s’il est facile de croire le contraire quand on connait ton histoire, ton passé et tes dérapages. ta vie aurait pu être différente si t’étais resté pour isaure, si sa mère avait accepté de donner les lettres. si sa mère avait accepté ta présence et ce que tu as fait à sa fille. tu te souviens de mon ami que je t'ai dit que je voulais te présenter ? c'est lui, c'est toy. tu souris, tentant de ne pas l’effrayer. il hésite et tu comprends. t’aurais eu la même réaction à son âge, surtout si on te présentait quelqu’un qui ne s’apparente pas comme un proche de maman. tu prends une longue inspiration lorsqu’il te regarde de ses yeux naïfs mais faussement au courant de la situation, et tu souris d’autant plus lorsqu’il jette sa main vers toi. tu l’attrapes au vol sentant ta gorge se serrer. tu vois le regard suppliant d’isaure, tu tentes de ne pas le prendre comme une menace et de rester concentré. un dernier souffle et tu tentes une discussion, comme tu peux. salut bonhomme. tu commences, toujours assez léger. je suis toy. je suis content de te rencontrer ! tu ne sais pas ce qu’il se passe à ce moment-là, mais t’aimerais en être spectateur. au creux de ta poitrine c’est l’explosion, et face à cet enfant qui est tien ; t’as du mal à garder ton calme. tu te figes face à lui, t’aimerais poser mille questions et tu ne sais même pas par quoi commencer. fatigué de tes jambes accroupis, tu t’assieds par terre sans réfléchir. c’est quoi ta couleur préférée ? tu demandes alors, tentant de créer une connexion entre vous et de détendre sa mère qui suffoque juste à côté.

_________________
    i'm killing the habbit, finding my own path
    through time and space. holding my own love
    and my lonely destiny.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1004 points : 10
pseudo : marine.
avatar : cailin russo.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 19:23
toi, moi et gabriel. rien que vous trois. ailleurs, absents de la réalité. moment suspendu. ton coeur pendu aux lèvres de toy. et cette nausée, cause de ta peur infatigable, qui te tord le ventre et la gorge. tu aimerais ne pas craindre cette rencontre, la vivre avec intensité et les yeux rempli d'amour. mais tu es sur ta réserve. tu as peur. énormément. de tout le mal que pourrait provoquer toy. tu ignores pourquoi. tu lui fais confiance, malgré tout. malgré votre histoire, son contexte et ses non-dit. tu lui fais confiance. aveuglément. parce que ton premier sentiment, ce qui te motive, est l'amour que tu éprouves pour ton fils et pour son père. et c'est en cette émotion que tu essayes de puiser ta force et de maintenir ta raison a la surface de ton esprit. salut bonhomme. tes doigts qui se crispent, ta mâchoire qui se resserre sur elle-même. c'est compliqué. je suis toy. je suis content de te rencontrer ! gabriel te regarde, quelques secondes, comme pour obtenir ton approbation. il est loin d'être idiot. il comprend, tout, toujours. ta main qui vient caresser sa joue et ton visage qui lui exprime que oui, il peut se détendre et profiter de cet instant. il peut faire confiance à cet inconnu. c’est quoi ta couleur préférée ? le visage de gabriel s'illumine, c'est déjà un grand artiste pour son petit âge, qui adore se perdre durant des heures au sein de ton atelier pour te conseiller sur tes choix de peinture. le vert ! maman m'a dit que c'était la couleur de l'espoir et également des yeux de mon papa. ton ventre qui se tord, encore. gabriel parle toujours de son père. tu n'as pas menti à toy. il te questionne, sans cesse. ses petites mains qui viennent se poser sur les joues de toy. tu lui as donné ton approbation, il ne possède plus aucune inquiétude à s'approcher de cet homme dont il ne connaît rien. votre fils, du haut de son petit mètre, est un humaniste dont l'immensité du coeur te dépasse et réchauffe ton âme. comme les tiens aussi ! il dit en souriant, amusé par cette découverte. tu en ravales difficilement ta salive. tu te redresses. décidée à prendre du recul. doucement. sans prévenir. pour laisser les deux hommes de ton existence, ensemble. sans toi. tu dois t'éclipser. par respect envers toy mais également pour ton fils qui doit apprendre à connaître son père. bien que tu ne sois pas encore prêter à lui révéler son identité. tu dois t'éloigner, partir. ce que tu fais. doucement. en allant t'asseoir sur ce banc, à quelques mètres d'eux. tu as besoin de souffler. de détendre ton coeur qui ne supporte plus ses propres battements. c'est trop vite, trop fort. tes yeux qui brillent. tes sens dans tous ses états. tu as besoin d'air. et tu les laisses, vivre, se découvrir.

_________________
nous sommes de ceux qui cherchent
à désirer ce qui est enfoui,
tout ce qui est caché,
et qui demande qu'à être sorti.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 726 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ben nordberg.
crédits : @unknown. @tumblr & self.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 22:15
tu remarques qu’isaure n’est pas bien, et tu comprends. d’un coup, la peur et les doutes s’envolent et tu comprends tout ce qu’elle a tenté de t’expliquer. subjugué par la beauté de ton fils, tu cherches des réponses dans ses yeux brillants. mais c’est isaure qu’il regarde, et tu te surprends à adorer la complicité qu’ils ont tous les deux. il t’apaise, cet enfant. il te fait oublier tes problèmes et tes erreurs. il te rappelle que dans cette vie, t’as bien réussi quelque chose. tu l’as réussi lui, même si tu n’as fait que donner à isaure quelques gémissements et des promesses non tenues. tu pourrais être le con que tu sembles être ces derniers temps, mais t’y arrives plus. pendant une seconde, la seule chose qui importe ; c’est ta famille. isaure, gabriel. c’est tout. tu t’approches de lui doucement, tu ne veux pas mettre sa mère de côté. t’aimerais une photo de vous trois, t’aimerais qu’elle sache à quel point ça compte pour toi. mais tu remarques qu’elle s’éloigne déjà un peu, laissant ton fils s’approcher de toi. tu lui demandes quelle est sa couleur préférée et il s’éclaire, il s’illumine. tu souris, bêtement. mais c’est tellement beau de lui plaire avec une simple question. c’est tellement fort d’arriver à faire ça, alors que tu ne le connais pas encore. le vert ! maman m'a dit que c'était la couleur de l'espoir et également des yeux de mon papa. tu penses à une vitesse folle, et gabriel aussi. tu le regardes droit dans les yeux, et il remarque ce qu’il semble être une évidence. tu remarques les pas d’isaure qui s’éloignent, tu n’arrives pas à la retenir ; trop intéressé par l’enfant qui réalise que la vérité est juste sous son nez. comme les tiens aussi ! tu souris, hochant la tête. oui, c’est marrant .. et donc, tu as une chambre verte ? tu demandes, tournant juste les yeux vers isaure qui s’est assise sur un banc un peu plus loin. tu remarques que sa poitrine se soulève et qu’elle n’est pas à l’aise. alors tu t’assieds là, face à elle. et tu proposes à ton fils de faire pareil. tu la rassures. on s’assied comme ça, face à maman ? comme ça elle nous voit, d’accord ? d’accord. et il s’installe en tailleur, face à isaure. tous les deux, vous la regardez de loin. il te répond à ta question, et tu reportes ton attention sur lui. j’ai pas une chambre verte. j’voulais choisir la couleur, mais mamie ne voulait pas. tu souris, tu soupires. il y a beaucoup de choses que ta mamie .. ne souhaite pas .. tu retrouves isaure des yeux, tu lui fais signe de revenir. elle est déjà trop loin, et tu ne veux pas qu’elle se mette à l’écart. c’est à trois que tu veux fonctionner. pas l’un vers l’autre, ou l’autre vers l’un. sans jamais être le bon nombre.

_________________
    i'm killing the habbit, finding my own path
    through time and space. holding my own love
    and my lonely destiny.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1004 points : 10
pseudo : marine.
avatar : cailin russo.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 21:30
cet instant, celui que tu as attendu pendant toutes ces années de silence, d'absence. cet instant, qui te fais vibrer de l'intérieur tout autant qu'il te terrifie. tu as mal, tu es touchée. tu as peur, tu es excitée. ton palpitant qui explose avec tant de fougue que tu crains qu'il détruise ta cage thoracique. tes mains déposés sur ton ventre, tu essayes de chasser ce noeud que tu possèdes à l'estomac. c'est prenant, terrifiant.  silencieuse, distante, tu les observes, tu les écoutes. oui, c'est marrant .. et donc, tu as une chambre verte ? ta gorge asséchée. tes lèvres pincées. tu as envie de crier, de pleurer, d'exploser de colère et de joie. c'est perturbant, cette valse de sentiments. des émotions multiples qui ne possèdent aucune limite. tu dois te canaliser. et là, tu observes toy s'asseoir face à toi. on s'assied comme ça, face à maman ? comme ça elle nous voit, d'accord ? d'accord. gabriel qui imite son mouvement. tu comprends, toy est de ton côté. son geste te touche, beaucoup. toujours, évidemment. tu dois te calmer, vraiment. alors tu essayes de prendre une longue et profonde respiration. j'ai pas une chambre verte. j'voulais choisir la couleur, mais mamie ne voulait pas. il y a beaucoup de choses que ta mamie .. ne souhaite pas .. l'intensité de cet échange te bouscule. et le geste de toy, qui t'appelle. tu ne réfléchis, ton corps s'élève et tu t'approches. te laissant tomber à leurs côtés. les jambes repliées contre ta poitrine. tes bras croisés autour de tes cuisses. ton regard que tu gardes posé sur gabriel. tu as besoin d'y lire et de comprendre ses émotions. oui mais dans notre nouvelle maison avec maman, c'est moi qui vais choisir et ma chambre sera verte ! hein maman ? il demande ton approbation. sauf que toi, ce qu'il dit, exprime, ça te fait peur. parce qu'il explique à toy ce que tu as prévu de faire sans que tu n'ai eu le temps de le faire auparavant. tu ne préfères pas parler, par peur de trahir ton émotion. tu te contentes d’acquiescer. mais chut, c'est un secret, mamie et papy ne sont pas au courant ! gabriel est convaincu. et tu te sens encore plus mal. tu rougis, presque. c'est déstabilisant. mais pour ton fils, tu essayes de maintenir ton courage et ta confiance dans ton projet bancal. partir, conquérir la liberté. prouver et montrer à tous que tu es capable de te débrouiller seule. c'est un pas que tu effectues vers toy, un autre. tu espères qu'il va comprendre.

_________________
nous sommes de ceux qui cherchent
à désirer ce qui est enfoui,
tout ce qui est caché,
et qui demande qu'à être sorti.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 726 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ben nordberg.
crédits : @unknown. @tumblr & self.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 17:10
tu termines ta phrase en appelant isaure, qu’elle s’approche de vous. tu n’imagines pas gabriel et toi comme un duo, mais bien comme un trio qui contient isaure et son air triste et perdu lorsqu’elle est loin de son fils. elle s’approche en traînant les pieds et tu lui fais un peu de place à côté de gabriel, à côté de toi, dans ton cœur. tu ne pourras jamais laisser isaure de côté, tu ne pourras jamais arrêté de l’aimer. t’aimerais juste avoir plus de temps pour elle, pour la rendre heureuse et lui offrir une vie qu’elle mérite ; tout comme gabriel mérite aussi la lune, le soleil et l’océan. un jour, tu te rattraperas. un jour, t’offriras tout ce que tu as. tu souris à ton fils, sans qu’il ne sache que sa vie est lié à la tienne. ça te donne un avantage, et son innocence te fait rêver. tu n’as jamais eu l’occasion d’être comme ça, enfant. t’as tout de suite dû t’occuper de ton frère, de tes frères. et depuis, tu n’as jamais arrêté. tu souris un peu plus, imaginant faire un petit frère à gabriel. tu regardes isaure, t’es soudain amusé mais pas certain qu’elle soit d’accord. et elle aurait raison. oui mais dans notre nouvelle maison avec maman, c'est moi qui vais choisir et ma chambre sera verte ! hein maman ? tu retrouves le regard de gabriel et tu souris un peu plus. une nouvelle maison ? tu viens de comprendre l’information et tu réalises. elle va partir ? déménager ? ton cœur se serre, t’as peur soudain que cette vie magique et utopique t’échappe. mais chut, c'est un secret, mamie et papy ne sont pas au courant ! il ajoute, t’obligeant à tourner la tête vers sa mère. tu l’interroges, et elle sent la pression tomber sur ses yeux et ses épaules. elle sait que tu veux savoir de quoi ça parle. tu ne peux pas utiliser gabriel pour ça, tu ne peux pas aller jusque là. alors tu regardes isaure, mais c’est à ton fils que tu parles. oh, alors tu vas avoir une nouvelle maison avec maman ? tu ne pensais pas qu’elle serait assez forte pour quitter sa mère, et toutes les histoires qui s’en suivent. tu ne pensais pas qu’elle le ferait, alors tu n’en as pas parlé. mais l’idée d’être avec isaure est toujours dans ton esprit, même si tu ne peux pas te le permettre.

_________________
    i'm killing the habbit, finding my own path
    through time and space. holding my own love
    and my lonely destiny.
Revenir en haut Aller en bas
 
love till the end (isoy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: down to the sun :: flatslands-
Sauter vers: