AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 379 points : 154
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : ASTRA
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 21:29
météo: averses rapides

 des gens qui viennent te dire qu’elle traînait dans les bas quartiers, qu’elle cherchait des choses dont tu n’as pas envie d’entendre parler. tu sais pas comment ils ont su que tu connaissais cette blonde. ils t’avaient probablement vu une fois quand tu traînais avec elle. t’en sais trop rien, mais la description colle parfaitement. t’aimes pas ce que t’entends. tu sais ce que c’est de tomber là dedans. t’en as vu des gens accro. t’en as même déjà un qui a débarqué chez toi, après cette douce nuit avec viho. souvenir déjà fort lointain, alors que maintenant tu l’as perdu à jamais. ton coeur qui se serre, ton coeur qui explose dans ta poitrine à cette pensée. il faut que t’avances, il faut que t’occupes tes pensées. alors t’as décidé que t’allais la voir, pour comprendre ce qu’il se passe. pour la sortir de là s’il le faut. ta blonde, enfin une des nombreuses blondes de ce groupe que vous avez. tu marches rapidement dans la rue, pas de parapluie et t’es trempée. tu t’attendais pas à cette pluie, elle t’a surpris alors que t’étais déjà à la moitié du chemin. averse qui est entrain de te faire dégouliner. t’arrives finalement au bas de son appartement. bien sûr pour une fois la porte n’est pas ouverte. rien pour te protéger alors que tu sonnes. t’espères qu’elle est là, normalement elle devrait. mais t’as pas prévenu, tu te pointes juste à l’improviste. effet de surprise, elle ne s’attend sûrement pas à ce genre de visite et de discussion. toi t’es là et t’as froid d’un coup, l’eau qui coule même sous ton tee-shirt. finalement elle t’ouvre et tu te presses de monter les escaliers jusqu’à sa porte qui est déjà ouverte. tu vois son visage. tu souris, tu fais comme si de rien était pour le moment salut, j’avais envie de te faire une petite surprise et puis au final c’est moi qui ai été surprise par la pluie tu soupires un peu. mais dans le fond c’est pas si grave, c’est plutôt ce qui arrive qui t’inquiète.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 23:24
plusieurs jours passés depuis cette fameuse nuit où tu t'es retrouvée au commissariat, appelant robby à l'aide. chevalier presque blanc venu à ton secours, tu lui devais tellement, la liste était longue. depuis tu avais tenté de faire comme si de rien était, tu avais pris quelques jours pour toi, loin de la bande. tu ne sais même pas ce qu'il a bien pu se passer ces derniers jours. tu t'étais plongée dans la danse, comme toujours quand tu fuyais tes problèmes. tu remets en place un livre dans ta bibliothèque, les pensées tournées vers cette histoire. comment allais-tu t'en sortir si robby finissait par tout découvrir ? et les autres ? c'était un passé que tu tentais d'oublier, de laisser dans le placard. un squelette bien gênant à tes yeux, si tes parents venaient à le savoir .. tu ne donnais pas cher de ta peau. tu soupires, ton visage dans tes mains. la peur qui dictait tes dernières actions, ton silence. tu le pensais enterrer, ce passé. la sonnerie de l'interphone qui sonne, te ramenant à la réalité. tu fronces les sourcils, tu n'attendais personne aujourd'hui, les garçons étaient de sortie. quand tu réponds, c'était comme si ton coeur s'arrêtait, la voix de nala résonnant dans tes oreilles. tu lui ouvres la porte, la main tremblante. tu t'en voulais d'être parano, si ça se trouve, c'était juste une visite de courtoisie. tu ouvres la porte, attendant son arrivée, sourire léger sur les lèvres. elle apparaît enfin dans ton champ de vision. salut, j’avais envie de te faire une petite surprise et puis au final c’est moi qui ai été surprise par la pluie. ton sourire s'étire, parce qu'elle avait bien besoin d'être séchée. tu te dégages du passage pour la laisser rentrer. pardonnes moi de l'image, mais tu ressembles à un chat mouillé comme ça, tu réponds, tentant de garder bonne figure. viens entres, tu ajoutes, l'amenant dans le salon. tu veux quelque chose à boire ? il fallait que tu te calmes, nala était ton amie, tu n'avais rien à craindre d'elle.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 379 points : 154
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : ASTRA
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Mai - 12:38
tu pars au quart de tour quand il s’agit de tes amis et de leur bien-être. t’as fait la même chose avec robby. tu t’es sentie forcée de venir le voir pour lui dire à quel point cette histoire avec sa vielle belle-mère était mauvaise. bien sûr il n’a rien voulu entendre, mais tu continueras à surveiller ça de près. t’as encore rien trouvé sur elle. mais tu continues à fouiller, parce que tu sais que quelque chose cloche chez elle. sauf que pour le moment c’est tout autre chose qui t’inquiète. claire et ce que t’as appris ou en tout cas ce que tu supposes. tu viens aussi un peu pour vérifier les sources. tu la vois finalement apparaître et tu souris alors que t’es trempée. t’es sûre que dehors la pluie s’est déjà arrêtée et que c’était juste pour toi. tu détestes les averses. tu ris alors à ce qu’elle te dit, t’imagines ton allure et tu veux bien la croire un chat un peu mignon quand même ? bien que tu sois plutôt une lionne, nala. ton prénom veut dire beaucoup. dans la rue t’essayes de te faire respecter comme tu peux. tu finis par rentrer chez elle, il te semble qu’elle vit en colocation tes colocataires sont pas là ?   tu souris doucement et elle vient à te proposer à boire un peu d’eau, je crois que j’en ai pas eu assez tu ris doucement. la situation devient à être drôle, mais tu sais que bientôt tu vas devoir reprendre ton sérieux. parce que tout ça est sérieux et tu veux pas réellement apprendre que ce qu’on t’a dit est vrai t’aurais une serviette peut-être ? j’aimerais pas trop mouillé le canapé tu continues à faire un peu comme si tout allé bien, t’as pas envie de lui tomber dessus comme ça. pas comme tu l’as fait avec robby, mais en même temps lui peut mieux le supporter. et puis vous êtes tous les deux pareils, alors c’était plus simple. là tu sais pas trop comment t’y prendre avec claire. tu supposes que tu ne devrais pas passer par quatre chemins, mais t’as peur qu’elle se braque completement.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 18:58
c'était peut-être une erreur de ta part, d'avoir voulu t'éloigner pendant quelques jours pour te remettre les idées en place, tu avais dû louper des trucs. mais ça t'avait fait du bien, tu te sentais mieux. pourtant en voyant nala devant toi, tu avais soudain des doutes. peur qui grandit parce que tu ne veux pas qu'elle sache. tu essayes de faire comme si tout allait bien, te moquant gentiment de son arrivée, elle ressemblait à un pauvre animal comme ça. image différente de celle qu'elle montre habituellement. surprise par la météo, tu ne peux que sourire. un chat un peu mignon quand même ? tu ris de bon coeur à sa remarque, alors que tu te décales pour la laisser entrer. tu seras toujours mignonne, même comme ça, tu plaisantes. même si mignonne n'était pas forcément le terme approprié pour parler de nala, non elle était forte, belle. tes colocataires sont pas là ? tu l'invites à te suivre jusqu'au salon, secouant la tête pour lui répondre. non, ils sont de sortis. tu réponds, tu savais pas trop où mais au moins tu étais au calme. un peu d’eau, je crois que j’en ai pas eu assez. sourire amusé, suivi d'un hochement de tête. le voyage est assez rapide, juste un passage dans la cuisine pour attraper et remplir le verre et à peine deux minutes plus tard, tu rejoignais de nouveau nala dans le salon. t’aurais une serviette peut-être ? j’aimerais pas trop mouillé le canapé. tu aurais dû lui proposer tout de suite, mais ta nervosité t'empêchait de fonctionner comme d'habitude. tu attrapes une serviette sur le panier de linge propre avant de lui tendre. t'étais nerveuse, même si t'essayais de le cacher. alors, qu'est-ce que tu racontes de beau ? pardon de ne pas avoir donné de nouvelles ces derniers jours .. j'étais occupée. comme les autres de la bande, mais tu sentais comme obligée de le dire. une excuse toute faite.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 379 points : 154
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : ASTRA
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 21:58
 ta visite est calculée pour une fois. tu sais pourquoi t’es là et tu sais ce que tu as à dire. même si tu vas surtout improvisé selon ce qu’elle a à te dire. t’espères juste qu’elle te dira que les gars ce sont trompés et que ce n’était pas vraiment elle. qu’elle n’essayait pas d’acheter le genre de substance que tu revends. pas elle. ça te fais quand même plaisir de la voir, ça faisait un petit moment. vie pas mal occupée. bien trop chamboulée par tout les derniers événements. et tu sais qu’aujourd’hui ne sera pas non plus de tout repos. la bande qui part un peu n’importe comment t’as l’impression et tu essayes de t’occuper de chaque côté comme si tu pouvais réellement faire la différence. mais en tout cas t’essayes. pour le moment c’est un sourire qui est prédominant sur ton visage, alors que vous plaisantez un peu. mais tu sais que l’ambiance va vite tourner. juste un verre d’eau et une serviette et vous voilà assise sur le canapé. elle te demande si t’as des choses à raconter, t’en as. t’as des choses à dire à propos de toi à ton amie. mais pour le moment ce n’est pas la question. parce qu’elle a été occupée et tu penses savoir pourquoi. même si t’as toujours l’espoir de te tromper. une gorgée d’eau, avant de la regarder claire… son prénom qui résonne alors que tu souffles doucement, évitant carrément sa question. t’es sûre qu’elle sait pourquoi t’es là dans le fond. t’aurais voulu la revoir dans d’autres circonstances j’ai croisé des gars du quartier qui t’ont reconnu, je ne sais pas comment. mais ils t’ont vu acheté des choses… de sale chose.. tu captes son regard. t’es douce dans tes paroles, t’as pas envie de la pousser. tu ne peux pas agir comme avec robby quand t’es avec elle. ce n’est pas le même genre de personne face à toi, le même caractère c’est pour ça que t’étais ‘’occupée’’ ? question rhétorique à laquelle tu penses déjà connaître la réponse.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 15:04
tu n'aimes pas douter des intentions de tes amis, et pourtant malgré la façade que tu affichais, il y avait cette peur qui grandissait. nala avait-elle entendu parler de ce qu'il s'était passé le soir où robby est venu te chercher chez les flics ? ou bien état-elle là pour tout autre chose ? tu fais mine de ne rien voir, tu joues la comédie en espérant qu'elle ne remarquera rien. un passage éclair dans la cuisine pour lui apporter un verre d'eau, une serviette que tu lui tends pour qu'elle se sèche, tu marmonnes des mots pour tenter de faire la conversation, des questions pour détourner peut-être la raison de sa visite, tu ne veux pas parler de toi. du pourquoi tu avais besoin de ce break. claire… sourire mince qui se fane, le ton de sa voix ne t'indique rien de bon. elle ne pouvait pas savoir, n'est-ce pas ? tu rejettes l'idée, qu'est-ce que tu croyais exactement, nala avait des contacts partout. j’ai croisé des gars du quartier qui t’ont reconnu, je ne sais pas comment. mais ils t’ont vu acheté des choses… de sale chose.. tu voudrais détourner les yeux, et pourtant quand tu croises son regard, tu ne peux pas, t'en es incapable. c’est pour ça que t’étais ‘’occupée’’ ? tu te mords l'intérieur de la joue, cherchant des mots qui ne venaient pas. tu voulais pas qu'elle croit que c'était récent, loin de là. mais face à son regard, tu pouvais pas mentir, elle le saurait de toute manière. je .. c'est pas arrivé récemment, nala. tu souffles, honteuse. parce que t'étais pas comme ça, il y avait une connerie à faire et tu l'avais faite. c'est tout. j'allais mal et je sais pas, j'avais besoin de plus j'imagine. tu repenses à cette soirée, ce garçon qui t'avait balancé son poing dans la figure. le mec qui m'a vendu ça, je l'ai revu il y a quelques jours. ça faisait des mois, et il m'a reconnu. je sais pas qui t'en a parlé, mais ça c'est mal fini ce soir-là. il avait pas accepté que tu refuses de le reconnaître, et l'alcool n'avait pas aidé.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 379 points : 154
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : ASTRA
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 11:51
 t’es là pour faire la morale. t’aimes pas ça, t’es pas la mère de tes potes. mais t’es leur amie justement et qu’elle amie tu serais si tu laissais juste les choses faire sans rien dire ? t’as pas envie d’être celle qui ferme les yeux et qui ne dit rien, alors qu’elle pourrait être totalement dépendante à cette merde aujourd’hui. les accro tu les vois et tu les côtoies tout les jours. c’est pas beau à voir et tu veux pas qu’elle tombe là dedans…surtout pas. t’as aucun scrupule à vendre ces choses aux autres, mais tu n’acceptes pas qu’on lui en vende à elle. tu croises sont regard à claire et t’y vois la détresse d’un coup. elle ne voulait probablement pas que tu saches. sinon elle t’en aurait parlé. mais t’es son amie, elle peut tout te dire, tu seras toujours là pour l’aider sans l’a jugé. tu t’en veux de n’avoir rien remarqué toi-même. on a été obligé de t’apprendre les choses par tes contacts. je .. c'est pas arrivé récemment, nala. ah bon ? tu comprends plus vraiment ce qu’il se passe, tu la regardes dubitative. t’as besoin d’avoir plus et tu sais qu’elle va t’en donner plus, enfin tu l’espères. maintenant que tu sais, autant tout lâcher.  j'allais mal et je sais pas, j'avais besoin de plus j’imagine. tu souffles, tes yeux qui roulent, t’as du mal à comprendre. parce que toi ça n’est pas du tout une idée que t’aurais. mais tu t’en veux de ne même pas avoir remarqué qu’elle allait mal. tu la regardes et tu sens que la suite arrive, alors tu ne dis rien. tu ne veux pas la couper, t’as peur qu’elle arrête tout après et qu’elle te chasse de chez elle au final le mec qui m'a vendu ça, je l'ai revu il y a quelques jours. ça faisait des mois, et il m'a reconnu. je sais pas qui t'en a parlé, mais ça c'est mal fini ce soir-là. t’es perdue. tu comprends plus rien, parce que claire elle ne précise pas grand chose, elle te laisse juste sur ta fin je…j’aurais du être là…voir que t’allais mal, mais c’est pas la solution…. ça détruit des vies et ça n’aide en rien au final tu n’en prends plus ? réponse qui te fais peur. mais dans tout les cas maintenant tu seras là et qu’est ce que tu veux dire par mal fini ? tu te souviens d’un coup de sa phrase, alors qu’elle te laissé sur la fin sans plus de précisions. mais toi tu veux plus.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 21:58
t'aurais dû te douter que ce lâche parlerait, même si ça faisait des mois, même si ça avait été des années plus tard, tu aurais dû savoir qu'on pouvait pas faire confiance à ce genre de type. le mince espoir que tu avais que nala n'était pas au courant venait de s'envoler, te laissant au pied du mur, à chercher un moyen de t'en sortir sans avoir la brune en face de toi te tirer les oreilles. tu envisages de nombreux scénarios, t'essayes de trouver une porte de sortie. mais tu dois te rendre à l'évidence, tu peux pas lui cacher des choses bien longtemps, pas sur ce sujet. alors tu lui dis, sans trop entrer dans les détails, t'as déconné un soir, tu t'es laissée entraîner dans l'espoir d'aller mieux le temps que la drogue finisse de faire effet. t'avais pas retenter l'expérience, contrairement à d'autre où il leur suffit une fois pour plonger. tu vois les expressions sur le visage de nala, comme si elle comprenait pas certains passages, comme si elle était perdue. tu sais pas ce que ce mec lui a dit exactement, mais tu te doutes qu'il a dû enjoliver la situation. je .. j’aurais du être là .. voir que t’allais mal, mais c’est pas la solution .. tu secoues la tête, elle pouvait pas non plus être partout, t'étais pas la plus à plaindre de la bande quand même. tu n’en prends plus ? tes yeux que tu reposes sur elle. tu pouvais pas savoir, y'a .. y'a que robby qui sait que j'ai merdé pendant un moment, que je voyais pas des personnes .. convenables. tu avoues, avant d'ajouter rapidement. j'avais beaucoup de pression, mes parents, la danse. j'arrivais plus à avancer, je me suis laissée tenter un soir. j'ai pas recommencé, ça m'a tellement foutu hors des rails. comme si ça pouvait justifier tes actes. et qu’est ce que tu veux dire par mal fini ? tu prends une grande inspiration. j'étais dans un bar avec des potes du studio, on prenait un verre et quelqu'un m'a bousculé. c'était le type qui m'avait vendu de la drogue, je l'ai reconnu tout de suite .. et lui aussi, mais il était tellement bourré. j'ai voulu nier, partir mais il insistait. tu détournes les yeux, faisant la grimace. sa copine a cru que je le draguais et ça a fini en baston. il m'a cogné sans s'en rendre compte. tu conclus, ne la regardant toujours pas.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.


Dernière édition par Claire Nott le Jeu 17 Aoû - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 379 points : 154
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : ASTRA
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juil - 11:27
  t’as qu’un but aujourd’hui, découvrir la vérité. celle que ton amie te caches depuis tu ne sais quand. celle que tu n’as pas venir venir. t’as du l’entendre de quelqu’un d’autre, avant de remarquer, qu’elle n’allait peut-être pas bien. qu’elle avait besoin de ces choses peut-être pour aller mieux. tu pensais être là pour tes amis. tu pensais qu’ils se sentaient assez en sécurité pour pouvoir te parler de tout. parce que jamais tu ne les jugerais. et pourtant t’es tombé sur le cul quand t’as appris. tu pouvais pas savoir, y'a .. y'a que robby qui sait que j'ai merdé pendant un moment, que je voyais pas des personnes .. convenables. robby sait et c’est un nouveau coup au coeur. tu devrais être satisfaite qu’elle n’est pas vécue ça completement seule. pourtant ça te fais mal de savoir que tu n’es pas celle qu’on choisit. égoïsme pure. mais là t’as tellement de mal à suivre, à comprendre tout ce qui se passe. claire avec des gens pas nets. tu sais pas ce qu’il lui passait par la tête et puis elle t’explique j’avais beaucoup de pression, mes parents, la danse. j'arrivais plus à avancer, je me suis laissée tenter un soir. j'ai pas recommencé, ça m'a tellement foutu hors des rails. t’es heureuse d’entendre que ce n’est que l’histoire d’une fois. t’espères juste qu’elle ne te ment pas pour que tu n’ailles pas chercher plus loin. tu sais de quoi les gens sont capables et t’as peur pour elle maintenant que t’as appris qu’elle avait testé. mais après tout tu peux lui faire confiance malgré tout non. tu feras attention maintenant. tu ne la laisseras pas essayer une deuxième fois ou pire devenir accro. tu veux pas de ces merdes pour les gens à qui tu tiens le plus. la bande c’est tout ce que t’as, ils sont comme ta famille au final. j’étais dans un bar avec des potes du studio, on prenait un verre et quelqu'un m'a bousculé. c'était le type qui m'avait vendu de la drogue, je l'ai reconnu tout de suite .. et lui aussi, mais il était tellement bourré. j'ai voulu nier, partir mais il insistait. sa copine a cru que je le draguais et ça a fini en baston. il m'a cogné sans s'en rendre compte. qu’elle te raconte. pendant un instant t’es presque soulagée. t’avais imaginé pire, tu sais de quoi son capable ces mecs c’était vraiment pas fait exprès le coup ? je te jure que je peux aller le voir sinon ! tu peux tout faire pour défendre claire, pas question que ce gars la frappe et que ça passe juste à la trappe. mais pour le moment tu prends juste doucement sa main promets moi que t’en reprendra plus jamais et que tu viendras me parler la prochaine si ça va mal. reste pas seule comme ça. elle avait robby tu sais, mais tu sais aussi qu’avec son père il fait face a déjà assez de choses comme ça. t’imagines que vous faîtes face tous à beaucoup de choses. robby qui ne te parle d’ailleurs même plus.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Aoû - 20:44
tu voulais pas que nala croit que tu l'avais mise de côté exprès, si t'avais pu, t'aurais jamais voulu que cette histoire ressorte, que robby soit mêlé à tout ça. lui-même était pas au courant de toute l'histoire, juste qu'il s'était mis à dos un type avec qui tu n'étais pas en bon termes à l'époque. un type qu'il fallait pas chercher. vous aviez failli prendre cher, juste parce que robby s'en était pris à la mauvaise personne, et que tu étais liée aux deux. mais c'était cette histoire qui vous avait vraiment rapproché, depuis ce jour tu savais qu'il serait toujours là pour toi. et pourtant même cette histoire de drogue, tu ne lui en avais pas parlé. pas totalement. tu voulais pas qu'il s'en mêle, qu'une fois de plus il se retrouve dans la merde parce que t'avais fait une connerie. surtout que cette fois-ci tu étais innocente, c'était pas ta faute si cette meuf avait pas assez confiance en son couple. t'aurais juste voulu que ce soit un autre type. tu lui expliques à nala, pour la toute première fois, la vérité. uniquement à elle. elle semble soulagée, c'est l'impression que tu en as, et tu veux la rassurer. pas d'histoires sordides, juste une bêtise que tu avais fait quand la pression était devenue trop lourde. tu vivais mieux maintenant, tu voyais et approchais les choses différemment. c’était vraiment pas fait exprès le coup ? je te jure que je peux aller le voir sinon ! tu secoues la tête, sourire léger aux lèvres. c'était un vrai phénomène, mais non, je pense pas que c'était voulu. il était tellement torché qu'il aurait pas reconnu sa mère. tu commentes, levant les yeux au ciel. mais sa copine menaçait de me torde le cou, c'est en l'évitant elle que je me suis prise lui. un ami m'a défendu, je crois que c'était lui qu'il visait. t'avais rien vu venir. et puis nala qui glisse sa main sur la tienne, tu la regardes à nouveau. promets moi que t’en reprendra plus jamais et que tu viendras me parler la prochaine si ça va mal. reste pas seule comme ça. tu sens l'émotion monter, tu clignes des yeux, comme pour empêcher des larmes invisibles de couler. c'est promis, nala. tu murmures simplement, mais sincèrement. et si on parlait de toi maintenant. ça fait un moment qu'on l'a pas fait.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 379 points : 154
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : ASTRA
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Aoû - 20:50
toute cette histoire qui tombe. tu sais que t’aurais jamais été au courant si tu travaillais pas dans la rue, si tu ne bossais pas dans ce milieu où tu n veux pas que tes amis tombent. t’en vends de la merde, ça te permets de gagner ta vie, mais tu sais à quel point c’est mauvais, à quel point ça rend accro. et c’est vraiment pas beau. ça devrait te faire culpabiliser de voir tout ces gens en manque qui vienne te voir et pourtant tu n’as aucune conscience quand tu les vois. ton père a commencé ça et tu comptes bien amené tout ça jusqu’à ta mort. mais tu ne veux pas que tes amis soient mêler dans cet connerie. alors quand t’apprends en plus qu’elle s’est fait frappé, ça te fais voir rouge. tu ne supporterais pas qu’on lui fasse du mal et qu’on touche un seul de ses cheveux. se prendre des coups tu sais ce que ça fait, ce n’est pas que physique, ça vous atteint aussi au moral. parce qu’on se sent impuissant, face à quelqu’un qui peut vous mettre à terre.  c'était un vrai phénomène, mais non, je pense pas que c'était voulu. il était tellement torché qu'il aurait pas reconnu sa mère. tu te sens obligée de rire légèrement, t’imagines la scène. ça t’aurais pas gêner de lui régler son compte ou plutôt demander à ton garde du corps de le faire. parce que toi tu sais pas te défendre, tu sais pas te battre. t’aimerais apprendre. mais sa copine menaçait de me torde le cou, c'est en l'évitant elle que je me suis prise lui. un ami m'a défendu, je crois que c'était lui qu'il visait.  bien sûr c’est la garce qui a foutu la merde. quelle sale histoire tout ça. mais au moins ce n’est rien de grave au final. ça t’importe beaucoup moins que toute cette histoire de drogue. c’est promis, nala. tu prends doucement sa main et tu souris. t’espères qu’elle ne te ment pas, parce que tu pourras l’apprendre à nouveau. mais tu ne dis rien. tu souris simplement, heureuse de connaître enfin la vérité. et si on parlait de toi maintenant. ça fait un moment qu'on l'a pas fait. tu souffles un peu. t’as pas vraiment envie de parler de toi, t’essayes d’éviter ce genre de conversation. pour ne pas te remémorer normalement. mais tu te sens un peu dans l’obligation de le faire après tout ça. après ses révélations. t’aimes juste pas parler de toi. je…il y a ce gars… que tu commences par dire, sans même savoir par où continuer. à quoi bon en parler de toute manière tout est déjà finit. enfin laisse tomber…de toute manière c’est mort avec lui… que tu dis alors que tu te lèves déjà pour aller chercher un truc à boire dans le frigo tu veux quelque chose ? que tu cries de la cuisine, attrapant une bière pour toi.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 17:08
t'étais touchée, et tu t'en voulais. nala s'inquiétait pour toi, et ça c'était beau et triste à la fois, parce que tu ne voulais pas lui faire ça. tu n'avais pas voulu lui en parler, c'était du passé, ça remontait à loin, tu voulais oublier. et tout ça revenait à la surface parce qu'un idiot n'avait pas su tenir sa langue. tu ne voulais pas qu'elle s'en veuille de n'avoir rien vu, ce n'était pas sa faute. tu avais déconné un soir, et tu avais payé. robby était courant d'une partie de ta période sombre uniquement parce qu'il s'était foutu à dos quelqu'un que tu connaissais et que le mec s'en était pris à vous deux sans se poser de questions, juste par vengeance. ça vous avait rapproché, mais tout comme nala, tu ne voulais pas le mêler à cette histoire. quand il est venu te récupérer chez les flics, t'étais restée fermée, tu n'avais rien dit malgré ses insistances. tu rassures nala, lui disant que le coup, ce n'était pas voulu, vu comment le mec était, tu étais toujours étonnée qu'il soit resté debout aussi longtemps. c'était sa nana qui a pété un plomb en le voyant te parler, tu lèverais presque les yeux au ciel tellement c'était ridicule. tu ne comprenais pas qu'on puisse se mettre dans un état pareil pour un mec, sûrement parce que tu n'avais personne à aimer de cette façon, la danse était ton premier amour, et ça t'allait bien comme ça. tu détournes finalement la conversation de toi, elle savait ce qu'il s'était passé, ce que tu lui avais caché depuis tout ce temps, maintenant tu voulais que vous parliez d'elle, de sa vie, de ce qu'il se passait. tu avais l'impression de ne plus suivre grand chose de ce qu'il se passe dans la vie de la bande, de tes amis. je .. il y a ce gars .. tu hausses un sourcil, une expression curieuse au visage, nala qui parle d'un garçon ? ça c'était nouveau, et tu voulais en savoir plus. tu observes ses expressions, les émotions qui passent dans son regard. enfin laisse tomber .. de toute manière c’est mort avec lui .. ce n'était pas la nala que tu connaissais qui parlait, du moins c'était ce que tu ressentais. tu connaissais une nala forte, vu son métier il fallait bien qu'elle montre qu'elle était la bosse. là tu entrevoyais une nala plus fragile. tu veux quelque chose ? tu lâches un soupir amusé. c'est plutôt à moi de te le proposer, tu réponds doucement même si elle est déjà debout, la tête pratiquement dans le frigo. de l'eau ça me va. mais change pas de sujet, qu'est-ce qu'il s'est passé ? tu demandes, un regard doux posé sur elle, comme pour l'encourager à parler. tu lui avais dit ce qui t'avait tourmenté, tu voulais faire de même avec elle, l'aider si tu pouvais.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
 
sermon.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: williamsburg-
Sauter vers: