AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

stars in your eyes /beloe.

avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1288 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jordy bann.
crédits : @eriam / @ofenbach.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 16:50
ça doit bien faire une heure que beli passe l’aspirateur sans dire un mot. depuis que t’es sorti de ta chambre ce matin et qu’elle a compris que vous alliez être obligés de passer la journée ensemble à l’appartement, elle t’évite par tous les moyens. petit déjeuner qu’elle est allée prendre dehors, courses pour six mois qu’elle a fait ; et particulièrement lentement. elle est rentrée, à tout rangé en mettant la télévision à fond et certifiant que c’était son feuilleton préféré. t’y crois pas une seconde, tu sais bien que ce n’est pas celui-là, son préféré. elle a donc pris l’aspirateur, une fois que c’était terminée, et après avoir zappé sur les quarante autres chaines en espérant tomber sur un autre feuilleton qu’elle jugerait de favoris. toi, pendant ce temps, t’as pas bougé du canapé. t’es resté là, à regarder beli jouer de sa mauvaise tête sans rien dire. t’attends qu’elle craque, t’attends un geste pour pouvoir lui parler, enfin. ça fait dix jours que ça dure, ça fait dix jours que tu tournes en rond et t’en peux plus. tu n’en sais pas plus que la dernière fois, sur ce que tu vas lui dire, mais t’aimerais au moins en parler. savoir ce qu’elle en pense, savoir si elle voit quelqu’un d’autres, si jamais les colocataires le savent, et si elle envisage un jour d’arrêter de t’éviter. t’attends le bon moment, écouteurs sur les oreilles pour couvrir le bruit incessant de l’aspirateur. quelques minutes plus tard, ça s’arrête dans un souffle. tu retires un écouteur, tu redresses le visage et tu la vois s’approcher du balcon pour aérer les tapis. tu sais que c’est l’occasion parfaite. elle monte sur le balcon, et frappe contre la rambarde pour retirer la poussière. tu sautes de ton siège, tu t’approches et tu fermes la porte, la laissant là ; coincée dehors, cheveux aux vents. tu ne souris pas, t’es même presque dur. tu tiens tes mains sur la porte pendant qu’elle grogne. je t’ouvre si t’acceptes de me parler beli. tu dis, déterminé à lui faire arrêter son cinéma. t’en as marre, c’est invivable.

météo / bourrasques de vent.

_________________
    stand up in the club, c'mon let's go
    if you want to dance, let's start a show,
    cause i want you to be mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 934 points : 26
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : beate muska.
crédits : self, tumblr, morrigan.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 23:45
une journée entière dans la même pièce que lui. tu sais qu'il le fait exprès noe. à rester là pendant que tu fais le ménage alors qu'il pourrait très bien aller voir dans sa chambre si le soleil est plus jaune que dans le salon. tu détestes cette situation mais tu préfères encore ne rien dire plutôt que d'avoir à entendre ce qui va très certainement sortir de sa bouche lorsque vous parlerez de ce qu'il s'est passé entre vous. ouais. t'avais bu. mais... ça ne change rien. t'as plus envie d'être son amie. t'as plus eu envie au moment même où tes lèvres sont entrées en contact avec les siennes la toute première fois. t'es certaine d'être passée déjà au moins cinq fois au même endroit avec l'aspirateur, ça devient ridicule mais... t'es sûre qu'avec le bruit, il ne pourra rien te dire. tu finis par en avoir marre, toi-même, fil tendu depuis des heures qui se mélange entre les pieds des meubles. tu mets bien cinq minutes à essayer de le ranger correctement avant de t'occuper des tapis. pas un regard vers lui. tu sais que ne croiser ne serait-ce que ses yeux serait la porte d'entrée à la discussion. les mains chargées jusqu'au balcon, tu ne te rends pas compte de ce qui se passe dans ton dos alors que tu te retournes pour rentrer et que tu trouves une porte fermée face à un noe de l'autre côté de la vitre. un regard noir et clair que tu lui lances. je t’ouvre si t’acceptes de me parler beli. chantage qu'il te balance en pleine figure. tu choisis de rester là, dans le vent quitte à attraper une pneumonie ou tu décides de rentrer et d'avoir cette discussion que tu évites depuis de trop nombreux jours. tu les comptes d'ailleurs, en secret. noe est malin, plus que toi on dirait. tu fais tomber le tapis à terre et tu croises les bras, tentant vainement de croire que tu pourrais tenir des heures seule sur ce balcon. tu commences déjà à avoir la chair de poule face aux bourrasques de vent froid. ok d'accord. tu ronchonnes en poussant la porte avec tes petits muscles pour entrer. de toute façon, tu savais très bien, en commençant la journée, qu'elle serait particulièrement merdique. vas-y, parle. tu le défis. de toute façon. tu sais que tu ne seras pas d'accord avec lui et que tu vas en souffrir, par avance. t'as pas envie de l'entendre te dire ce qu'il va te dire. et même s'il est certain qu'il a envie de rester ton ami, il n'en reste pas moins que tu n'as pas vécu seule ce que vous avez vécu et que tu n'imagines pas une seconde qu'il puisse penser à être ton ami alors que tu restes hantée par sa présence près de ton corps.

_________________

you're the epicenter,
like a huge adventure
growin' in my heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1288 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jordy bann.
crédits : @eriam / @ofenbach.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Mai - 12:30
le vent s’engouffre dans ses cheveux, et la vitesse la fait tourner un peu trop vite. t’es pris d’une légère panique à l’idée qu’elle tombe, mais elle s’approche et croise ton regard. tu sens la haine qu’elle te porte soudainement, coincée sur le balcon sans qu’elle ne puisse en sortir. tu lui poses un ultimatum pour qu’elle comprenne que tu veux lui parler, que t’es prêt à faire cet effort et qu’il faut qu’elle en profite. la petite tête de mule brune doit se calmer, si elle veut que vous avanciez tous les deux. tu la regardes avec insistance, toi aussi. tu l’engages dans une bataille que tu livreras sans merci, pour que vous trouviez une solution pour votre relation. soit tu restes et vous tentez d’aller au-delà de votre dispute et de votre échange fougueux de la dernière fois, soit tu quittes la colocation pour le bon. tu refuses de rester dans cette ambiance pénible. ok d'accord. elle murmure enfin, poussant sur la porte pour l’ouvrir. tu lâches prise et tu tiens son bras pour qu’elle ne tombe pas. tu sens quelques frissons te parcourir l’échine, et tu restes concentré pour ne pas flancher trop vite. elle te plait beli, tu le sais. tu t’en es rendu compte. mais t’as bien trop peur pour te lancer, tu ne veux pas de ce genre d’erreurs sur la liste de toutes celles que tu ne contrôles pas. t’as la chance de la garder près de toi, en amie. t’as la chance de ne pas tout faire foirer pour une fois, et de ne pas souffrir. alors tu veux la prendre, même si beli est peut-être la femme qu’il te faut. elle saura peut-être attendre, si jamais tu lui proposes. vas-y, parle. elle te libère d’un poids, elle te regarde avec un regard froid et dur. tu t’en veux de la blesser, tu t’en veux d’être ce que tu es. détends-toi s’il te plait .. j’vais pas te manger, et je sais que quand t’es comme ça, quoi que je dise, tu vas grogner .. tu prends une voix légère pour l’amadouer et tu t’installes sur le canapé. tu frappes le coussin à ta droite pour l’inciter à se poser avec toi. tu souris même, t’as pas particulièrement envie que ça se passe mal.

_________________
    stand up in the club, c'mon let's go
    if you want to dance, let's start a show,
    cause i want you to be mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 934 points : 26
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : beate muska.
crédits : self, tumblr, morrigan.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 2:55
un coeur qui se serre à l'intérieur. comme une éponge qui déborde de sentiments. ceux qui t'accablent aujourd'hui. beli qui tombe sur le seul oiseau qui ne voulait pas chanter pour elle. t'as toujours eu un don pour ces choses là beli, tomber amoureuse du voyou, du patron, sortir avec le mauvais garçon, accepter des trucs débiles. t'es la fille qui tombe toujours dans l'histoire compliquée sans même le vouloir. parce que tu n'en veux pas de ses complications hein ? tu pensais que ça pourrait être facile pour une fois. aimer un gentil garçon qui t'aime en retour ? c'est trop difficile alors ? tu t'accroches trop vite beli, et trop fort, comme d'habitude. on dirait que tu n'apprends jamais. et tu doutes d'en apprendre plus, les yeux rivés dans les siens, dans l'attente de mots que tu connais déjà. c'est bien ce qu'il t'a dit lorsqu'il t'a embrassé la première fois hein ? soyons amis beli, c'est mieux. mieux pour qui ? sûrement pas pour vous. t'en es sûre... ou pour toi alors... t'es pas dans sa tête, tu ne sais pas ce qu'il pense réellement. est-ce qu'il serait capable d'accepter ? de t'aimer ? de se laisser porter par le truc qui sommeille entre vous en ce moment ? tu serais tellement incapable d'être seulement son amie désormais. pas sans en avoir le coeur serré. détends-toi s’il te plait .. j’vais pas te manger, et je sais que quand t’es comme ça, quoi que je dise, tu vas grogner .. et tu grognes beli, pour ponctuer sa phrase débile. il a raison pourtant. il te connait trop bien noe. sûrement pour cette raison que vous êtes faits pour ça... vous aimer malgré vos défauts. il se trompe. tu regardes la place à côté de lui sans avoir envie de t'approcher. tu n'oublies pas ce que ça te fait beli. t'as beau avoir bu quelques verres, ce n'était pas assez pour te rendre capable de faire n'importe quoi. j'ai pas envie de me détendre noe... je sais déjà que ça va m'énerver, je nous fais gagner du temps là alors profites-en. tu dis, les pieds plantés dans le sol. tu ne bouges pas beli, mauvaise tête en action. t'es la pire lorsqu'il s'agit de jouer les grandes filles. la pire quand il faut devenir adulte et parler de choses sérieuses qui te font trop peur.

_________________

you're the epicenter,
like a huge adventure
growin' in my heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1288 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jordy bann.
crédits : @eriam / @ofenbach.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 16:44
tu t’installes sur le canapé en la regardant, tu tentes d’être à l’aise pour qu’elle t’imite. tu remarques cependant que ça va être compliqué. beli a le visage fermé, tu ne l’as d’ailleurs jamais vu comme ça. énervée que tu l’aies forcée à te parler, énervée de ton attitude et énervée de ne pas t’avoir pour elle – sûrement. t’aimerais lui expliquer ce que tu ressens mais parler à un mur de rage ne te tente guerre. tu prends donc une grande inspiration en lui demandant de se calmer et de prendre cette discussion comme une façon d’avancer, mettant son sang italien de côté pour une petite minute. juste le temps d’écouter ce que t’as à dire et de lire ce que t’as dans tes yeux. t’aimes passer du temps avec elle, tu ne regrettes pas ce qu’il s’est passé. mais tu n’es pas prêt à perdre ce que vous aviez, parce qu’une fois que tu l’aimeras trop elle partira comme toutes les autres. j'ai pas envie de me détendre noe .. je sais déjà que ça va m'énerver, je nous fais gagner du temps-là alors profites-en. elle lance, te laissant clairement perplexe. tu souffle de nouveau, passant une main dans tes cheveux pour la laisser dans ta nuque un instant. tu réfléchis sans rien dire, laissant le silence vous prendre de court. tu ne pensais pas que ce serait si difficile de faire un choix, et d’expliquer à une amie de toujours que c’était bien, mais que ça ne peut pas continuer. elle fait toujours la moue lorsque tu retrouves son visage de ton regard, et tu te lèves pour arrêter le massacre. j’ai pas envie de parler à la beli énervée. j’ai pas envie de me faire engueuler alors que .. j’veux dire, on est deux là-dedans ok ? alors prends un peu sur toi, essaye juste de m’écouter sans faire la gueule. entre adultes, tu vois ? t’as une voix calme mais hélas, tu n’arrives pas à contenir tes mots. t’as l’impression que t’aurais mieux fait de te taire, et que ça ne peut que faire hurler beli encore plus. tu tiens bon cependant, serrant les poings sur le canapé devant toi. t’attends juste qu’elle se calme, ou qu’elle explose.

_________________
    stand up in the club, c'mon let's go
    if you want to dance, let's start a show,
    cause i want you to be mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 934 points : 26
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : beate muska.
crédits : self, tumblr, morrigan.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Juin - 23:50
tu l'énerves d'une autre façon. tu le sais mais tu t'en fiches pas mal. parce que noe, il te fait mal sans le vouloir. vous n'avez pas parlé encore. et t'imagines que tu aurais préféré ne jamais parler finalement. t'es triste de la situation. t'as l'impression que ça ne se passe jamais bien dans tes histoires. t'aurais pu t'enticher de n'importe quel homme plus naze encore mais il avait fallu que ce naze soit lui... noe... un de tes meilleurs amis. il te manque déjà alors que ça n'est même pas encore terminé. tu peux crier beli, t'as envie de pouvoir crier pour ne pas l'écouter. surtout pas. tu le regardes, ce n'est pas ce qu'il attendait et alors ? toi non plus tu ne pensais pas qu'il pourrait réellement être ce genre de gars qui préfère rester ami. embrasser son amie, coucher avec son amie... c'est comme ça qu'on entretient l'amitié dans son monde ? t'es déçue et t'as pas envie d'y penser alors qu'il te lève en te regardant. la stratégie est là, il veut te montrer qu'il ne résiste pas mais toi non plus tu ne résistes pas beli, jamais... j’ai pas envie de parler à la beli énervée. j’ai pas envie de me faire engueuler alors que .. j’veux dire, on est deux là-dedans ok ? alors prends un peu sur toi, essaye juste de m’écouter sans faire la gueule. entre adultes, tu vois ? sauf que là, il n'y a que la beli énervée qui soupire de désespoir alors qu'il essaye réellement de te faire une leçon de morale. t'as d'autant plus envie de faire la gueule beli, jouant avec les mots exactement comme il le fait. il est trop calme, il parle trop facilement, il sait déjà trop bien ce qu'il va se passer ensuite, comme toi. si c'était réellement ce que tu attendais, la conversation n'aurait pas commencé de la même façon. tu te lèves à ton tour, le regard noir prête à l'accuser, comme toujours. t'as raison, on est deux. mais j'ai pas envie de t'écouter en souriant me dire que t'as juste envie d'être mon ami. j'ai pas changé d'avis. j'suis plus ton amie. tu balances sur la défensive avant de t'éloigner pour reprendre l'aspirateur entre tes mains. tu vas conclure comme ça beli ? tu glisses ton pied sur l'appareil pour le mettre en route violemment. c'est tout ce qu'il aura, c'est certain, toi, énervée, une vraie gamine. t'es plus adulte dans ces cas-là. n'en déplaise à noe.

_________________

you're the epicenter,
like a huge adventure
growin' in my heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1288 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jordy bann.
crédits : @eriam / @ofenbach.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Juil - 9:20
tu n’as pas envie de crier, à ce moment-là. t’aimerais que vous vous asseyez tous les deux face à face et que vous parliez calmement. tu ne demandes qu’à lui expliquer ce que tu ressens, et accepter ses sentiments. oui t’as peur. t’as toujours eu peur des femmes. elles n’ont jamais su t’écouter, répondre à tes attentes et faire de toi l’homme que tu es vraiment. sauf beli. sauf cette jolie brune qui depuis le départ sait te dire les mots que tu veux entendre, et te souffler un sourire lorsque t’en as besoin. c’était votre force à tous les deux, d’être amis. et bien sûr, ça ne peut plus durer. bien sûr, t’as été obligé de la prendre contre toi dans un élan de sentiments que tu refuses depuis des mois. tu redresses donc le visage pour une tentative d’accalmie, pour qu’elle respire et qu’elle t’écoute. juste une fois, sans grogner et sans se vexer. un silence vous sépare, et la voix de beli traverse de nouveau la pièce sur un ton que tu ne sais pas apprécier. t'as raison, on est deux. mais j'ai pas envie de t'écouter en souriant me dire que t'as juste envie d'être mon ami. j'ai pas changé d'avis. j'suis plus ton amie. tu prends une longue inspiration, ta main sur ton visage. tu te redresses doucement, marchant autour du canapé en plein milieu du salon. tu pensais devoir partir, parce que ce serait plus simple mais tu n’en as pas envie. tu t’en veux d’avoir laissé la situation te dépasser, et t’aimerais que ça redevienne comme avant. juste pour discuter autour d’un verre, pour la voir sourire. pour la voir te sourire. ça semble si loin cette époque. beli, je- tu te tournes pour la regarder, et tu baisses les bras. je ne sais pas faire ça .. j’vais .. j’vais te faire de la peine et .. quand je serai amoureux de toi, tu me feras de la peine. c’est toujours comme ça que ça se passe et .. je tiens trop à toi pour te perdre. voilà qui est dit, et assumé. ta vie se résume à la même histoire qui se répète, et tu ne veux pas que ça arrive de nouveau. pas avec elle.

_________________
    stand up in the club, c'mon let's go
    if you want to dance, let's start a show,
    cause i want you to be mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 934 points : 26
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : beate muska.
crédits : self, tumblr, morrigan.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Juil - 9:55
t'as l'aspirateur entre les mains. tu sens ton coeur qui s'emballe depuis tout à l'heure. tu devrais sans doute te calmer et lui dire correctement comment tu te sens face à lui. t'as l'impression qu'il n'écoutera pas de toute façon, perdu dans ses certitudes que vous ne devriez être que des amis. t'as les mains qui trembleraient presque alors que tu ne le regardes plus. tu sais que ça va arriver. il s'agite. tu penses qu'il va partir mais il reste, il tourne en rond alors que t'aurais préféré qu'il passe la porte et te laisse tranquille. beli, je- tu tournes la tête, réflexe. tu croises ses yeux. tu doutes une seconde, l'espoir qu'il te dire que tu te trompes, qu'il aimerait tenter quelque chose. mais ça ne se passe jamais de cette façon... pas dans ta vie en tout cas. t'as mal déjà, rien que d'y penser. t'as les yeux qui brillent. tu ne veux pas pleurer devant lui. tu ne veux surtout pas passer pour une petite fille capricieuse. c'était fondé. c'est là, dans le fond de ton coeur. et ça te fait déjà souffrir. je ne sais pas faire ça .. j’vais .. j’vais te faire de la peine et .. quand je serai amoureux de toi, tu me feras de la peine. c’est toujours comme ça que ça se passe et .. je tiens trop à toi pour te perdre. un enchaînement de sombres pensées. tu ne sais pas comment prendre ses mots. est-ce qu'il pense réellement que vous vous ferez du mal ? t'as pas l'impression qu'il en soit capable... il se prive. pour ça. parce que t'étais son amie d'abord. et que t'étais trop bonne amie pour qu'il renonce à ça. au cas où... tu ne sais pas quoi lui dire. tu n'as pas envie de le perdre non plus. être son amie serait le prix à payer pour continuer de pouvoir le côtoyer. j'ai pas envie de te perdre non plus. tu avoues d'une petite voix. c'est la vérité. c'est pour ça que tu restes ici... pour ça que tu n'as pas envie de renoncer à ta mauvaise tête non plus. n'est-ce pas trop tard ? n'en avez-vous pas déjà trop fait pour continuer à être des amis ? tu bloques. tu laisses tomber l'aspirateur. tu secoues la tête. mais je sais pas faire semblant. tu hausses des épaules, entourant tes bras autour de toi. tu te sens presque trop découverte face à lui. comme s'il savait exactement où te toucher sans même le savoir.

Spoiler:
 

_________________

you're the epicenter,
like a huge adventure
growin' in my heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1288 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jordy bann.
crédits : @eriam / @ofenbach.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 16:36
voilà que tu l’as dit, ce que t’as dans l’esprit. ton cœur qui se laisse entraîner trop vite dans l’amour, et les femmes qui ne savent pas te le rendre. pourquoi beli serait-elle différente ? pourquoi est-ce que vous ne pourriez pas vivre la même chose ? elle accepterait ton amour, sans limite ? elle serait différente des autres ? tu ne veux pas te lancer dans cette hypothèse, tu ne veux pas tenter le diable au risque de finir brûler et seul. perdre beli et son amitié serait bien trop dur, aussi. la seule qui a toujours eu une vraie place dans ta vie et qui a vu celui que tu étais franchement, pas juste l’homme qui recherche son père pour la gloire et qui fait ce qu’il peut pour se sortir d’une situation qu’il ne veut plus accepter. elle a vu la gentillesse et la peur que tu caches, et qu’on ne lit qu’au fond de tes yeux. tu tentes alors de lui faire comprendre que c’est trop compliqué, que ce n’est pas une bonne idée. tu cherches à la faire réagir. mais elle n’en dément pas, la belle brune. elle s’approche, elle rougit et elle affirme ses sentiments de nouveau. j’ai pas envie de te perdre non plus. et comment résister ? comment accepter de partir sans se retourner alors qu’elle te dit ce que personne ne t’a jamais dit. mais je sais pas faire semblant. tu te tournes, sur sa conclusion. celle qui n’a pas d’appels, celle qui ne peut pas être négociée. celle que tu vas devoir accepter. tu la regardes un instant, sûrement trop longtemps. t’as besoin de réfléchir, de poser ton esprit et de peser le pour, et le contre. t’as enfin une illumination, et tu te laisses aller. tu la fais prendre part à ce qu’il se passe dans ta tête, et dans ton cœur. et tu proposes quoi alors ? si .. si on commence quelque chose tous les deux .. tu me briseras le cœur. et si aujourd’hui je ne fais rien, c’est le tien qui se brise. triste vérité et pourtant, l’impossibilité de trouver la bonne équation pour résoudre votre amour.

_________________
    stand up in the club, c'mon let's go
    if you want to dance, let's start a show,
    cause i want you to be mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 934 points : 26
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : beate muska.
crédits : self, tumblr, morrigan.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil - 10:28
tu te calmes, t'essayes de faire comprendre ce que tu vis à l'intérieur. c'est difficile de... juste parler. t'as besoin de lui faire comprendre que tu ne vois pas les choses comme lui et que tu ne sais pas faire quand tu dois faire semblant ou... faire croire que tu ne ressens rien. c'est pire même, de devoir feindre de ne pas aimer profondément. t'es pas capable. et tu sais qu'il le sait... parce qu'il est l'ami qui te connait le mieux. le seul qui compte. ça aurait dû te mettre sur la voie plus tôt non ? trop tard maintenant... vous êtes face à une impasse où tu peines à faire demi tour. si tu le fais, tu sais que ce serait comme renoncer. et tu n'as pas envie de renoncer. parce que t'as aimé être avec lui. parce que t'as pas peur de te prendre un mur si c'est pour vivre ce truc. et parce que tu sais, au fond de toi, que vous pourriez manquer quelque chose si vous ne tentez jamais. il y pense. tu sais qu'il n'est pas comme les autres et qu'il essaye juste de se préserver. mais... et toi ? et tu proposes quoi alors ? si .. si on commence quelque chose tous les deux .. tu me briseras le cœur. et si aujourd’hui je ne fais rien, c’est le tien qui se brise. tu secoues la tête, un peu. t'es pas d'accord. tu ne comprends pas cette assurance avec laquelle il dit ces mots. pourquoi t'es si sûr que je vais te briser le coeur noe ? tu demandes, ce n'est pas ton intention. jamais. c'est souvent le tien qu'on brise d'ailleurs. ça te fait moins peur que d'ignorer les sentiments que tu éprouves en ce moment. pourquoi ça lui ferait peur, à lui ? tu ne comprends ps cette manière de se préserver si... prenante. pourquoi ? t'as sans cesse des questions auxquelles tu cherches des questions. et tu l'obliges sans doute à parler de trop mais peut-être que c'est ce dont vous avez besoin pour avancer et trouver un moyen de ne pas vous déchirer dans une histoire qui n'a fait que dégénérer ces derniers temps. t'as tout aimé, tu referais tout. est-ce que ça veut dire qu'il regrette ? tu ne veux pas y penser... ça te brise le coeur rien que d'imaginer qu'il aurait préféré ne jamais t'embrasser.

_________________

you're the epicenter,
like a huge adventure
growin' in my heart.
Revenir en haut Aller en bas
 
stars in your eyes /beloe.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Glossy smoky eyes???
» ELF (Eyes Lips Face)
» Les fashion stars
» Les bases du Smokey eyes ??
» The Normandy all stars.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: left over the sea :: fort hamilton-
Sauter vers: