AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

drowning. (adin)

i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 211 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar by money honey et icons signature ©electre/little liars.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 19:10
elle pensait avoir tout fait correctement. elle y croyait, à ce doux rêve de luxe qu'on lui avait offert en contrepartie de quelques sacrifices. sa vie privée d'abord, qui se résumerait désormais à angelo et personne d'autre. elle pouvait également tirer une croix sur son libre arbitre puisqu'elle n'entreprendrait plus rien qui risquerait de mettre en péril le statut privilégié qu'on lui avait offert. et pourtant, ada croit voir ce soir son avenir s'effriter entre ses doigts sur le compte d'une simple erreur. une tâche qu'elle n'avait pas faite correctement. une heure de rendez-vous qu'elle n'avait pas su respecter, et la colère d'angelo qui s'était abattue sur elle, la congédiant d'un geste de main. elle aurait pu polémiquer, elle avait d'ailleurs bien tenté de le supplier avant qu'elle ne prenne peur quand une nouvelle lueur s'était soudain mise à briller dans ses prunelles. celle de la violence, de la rage. alors elle s'était tirée, avec rien d'autre sur elle qu'une petite robe noire et son téléphone. parce que rien ne lui appartenait vraiment dans cette maison. pas ses sacs de marque ni même les dizaines de paires d'escarpins achetées avec son argent à lui. elle était arrivée sans rien ada, et elle repartait de la même façon. les larmes brulantes au fond des yeux, elle erre dans les rues de brooklyn à la recherche d'un abri. encore sous le choc et bien incapable de décrocher son téléphone pour demander de l'aide. c'est probablement le hasard qui finit par la mener jusque devant chez colin, et pourtant elle songe à cet instant qu'elle n'a envie de voir personne d'autre. elle n'a pas encore craqué, tâchant de garder le peu de dignité qu'elle possède encore, les yeux rivés vers le sol pour ne pas laisser ses larmes couler. il fait une bonne trentaine de degré et pourtant elle est glacée de l'intérieur, en proie à un brutal retour à la réalité qu'elle n'arrive pas à assimiler. elle arrive jusqu'à chez lui. quelqu'un lui tient la porte, lui évitant de sonner à l'interphone. les escaliers qu'elle monte jusqu'à son étage. et elle frappe. deux coups légers, à bout de force. elle attend et il apparaît enfin, premier soulagement de sa désastreuse soirée. « j'ai tout gâché. » qu'elle souffle à demi-mots alors qu'elle sent sa retenue se briser. ses lèvres qui se mettent à trembler et ses prunelles noyées qui tentent de s'accrocher à celles de colin pour ne pas sombrer.

météo : soleil étouffant.

_________________
.
look at the stars look how they
shine for you.and all the things
that.you do they.were all.yellow.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 305 points : 0
pseudo : forward (marie).
avatar : drew taggart.
crédits : audrey, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 22:17
tu viens à peine de finir le travail, chaleur étouffante depuis le début de l'après midi, tu ne t'y attendais pas. t'es épuisé, tu transpires, t'es dégueulasse, tu le sens et tu n'aimes pas ça. tu ranges toutes tes affaires dans la coffre de ta jeep et tu prends la route jusqu'à l'appartement. la même routine depuis quelques jours, toujours quand plusieurs jours épuisants se succèdent. tu laisses tout en plan dans le parking en bas pour te détendre enfin chez toi. tes clés que tu abandonnes sur la porte à l'intérieur. tu t'enfermes pour pouvoir te glisser tout de suite sous l'eau froide de la douche. t'as jamais autant apprécié une douche, on dirait. tu reste bien là... une trentaine de minutes avant de te dire que l'eau froide va probablement finir par se tuer si tu restes assez longtemps pour en mourir d'hypothermie. tu passes des vêtements propres rapidement après être sorti de la douche puis t'allumes le répondeur du téléphone qui clignote depuis tout à l'heure. ta mère probablement. tu pourrais le parier pour un million sans avoir peur de perdre. tu ris presque lorsque tu entends sa voix qui s'échappe de l'appareil. elle qui te demande une nouvelle fois d'aller voir ta soeur parce qu'elle a quelque chose d'important à te dire. tu soupires. tu le sais et puis... t'as envie de la voir coleen. ça commence à faire, tu ne t'habitueras jamais à être si loin d'elle. l'indépendance lui convient probablement... toi... tu restes considérablement accroché à elle, quoiqu'il arrive. tu lèves les yeux lorsqu'on frappe à la porte. t'avais l'intention de prendre une bière et d'aller t'installer devant la télévision. programme qui change d'un coup. t'oublies pour découvrir ada sur le perron. tu ne t'y attendais pas. j'ai tout gâché. qu'elle lance, les yeux pleins de larmes. tu hausses des sourcils. surprise qui continue de s'étendre. tu secoues la tête. tu ne comprends pas. qu'est-ce qu'elle a tout gâché. tu t'approches d'elle pour relever son visage vers toi. viens, entre. tu demandes en l'attirant dans l'appartement. qu'est-ce qui se passe ? tu demandes, sérieux. t'aimes pas la voir comme ça. tu sais qu'elle est compliquée sa vie... en revanche, tu ne pensais pas que ça pourrait la toucher autant... elle avait l'air de s'en contenter jusque-là.

_________________

i really thought you were on my side
but now there's nobody by my side.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 211 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar by money honey et icons signature ©electre/little liars.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin - 20:41
t'es soulagée, ada, quand tu vois colin s'approcher, quand bien même ton estomac continue de se tordre face à la détresse dans laquelle t'es comme enfermée. t'as cette mince impression de ne plus être totalement seule depuis qu'il a ouvert la porte. pourtant, si tu croyais que sa présence aurait suffit à te redonner un brin de courage, tu sens que tes furieux efforts pour ne pas craquer sont brusquement réduits à néant quand tes prunelles trouvent les siennes. « viens, entre. » tu le suis sans broncher, docile, n'offrant qu'un très vague hochement de tête au passage, consciente que seul ton mutisme parvient encore à retenir tes larmes. colin a beau être là pour toi, tu n'as pas envie d'abuser de son hospitalité en t'écroulant sur son palier. ça ne ferait que ternir un peu plus l'image que tu as de toi-même à cet instant. tu te sens mal, ada. presque incapable de bouger quand tu songes à ce que tu pourras bien devenir si personne ne s'occupe de toi. « qu'est-ce qui se passe ? » tu voudrais lui répondre, à colin. lui expliquer clairement et calmement ta soirée et ses conséquences. mais t'es bien trop concentrée à tenter de contrôler tes lèvres tremblantes pour accomplir un tel exploit. tu restes debout face à lui, tête baissée, déterminée à échapper à son regard. « je suis une imbécile, colin. » tu commences enfin, les yeux rivés au sol et la voix tremblante. tu te repasses les événements de la soirée et la suite te vient douloureusement. « j'ai fait quelque chose qu'il fallait pas... j'ai énervé angelo et il m'a virée. » tu résumes, tâchant d'ignorer les détails de sa colère qui ne te font pas le moindre bien. tu relèves enfin les yeux vers lui, laissant couler tes premières larmes qui s'écrasent sur tes joues. « qu'est-ce que je suis censée faire ? je suis pas fichue de m'occuper de moi, j'ai rien et nul part ou aller. » une pointe de colère qui perce dans ta voix au milieu de tes larmes que tu ne cherches désormais plus à retenir. tu t'en veux tellement, ada. d'être aussi incapable et d'avoir tout gâché en un seul faux pas. on ne te demandait pourtant pas grand chose, si ? des tonnes de filles attendaient de prendre ta place et tu venais de leur offrir sur un plateau d'argent simplement parce que t'avais pas su être à la hauteur. 

_________________
.
look at the stars look how they
shine for you.and all the things
that.you do they.were all.yellow.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 305 points : 0
pseudo : forward (marie).
avatar : drew taggart.
crédits : audrey, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 1:35
tu n'arrives pas à comprendre. elle te semble toujours être plus vivante qu'elle ne l'est actuellement. qu'est-ce qu'il s'est passé de si terrible ? tu sais qu'elle ne traîne pas avec des perles. et t'aimerais tellement qu'elle soit capable de vouloir autre chose dans sa vie mais... c'est comme ça alors t'as seulement envie de l'aider pour pouvoir retrouver ce sourire qui semble déjà te manquer alors que tu ne pensais même pas qu'il allait disparaître de ses lèvres. je suis une imbécile, colin. tu secoues déjà la tête. tu n'aimes pas ses mots. et tu ne les crois pas. t'es certain que ce n'est pas de sa faute, de toute façon. elle n'a sans doute rien faire de mal... il lui a probablement donné l'impression d'être pire qu'elle ne l'est. pression psychologique que tu ne peux accepter. t'aimes pas la savoir où elle se trouve. tu ne penses pas que ce gars soit exactement ce qu'il lui faut... t'es pas capable d'adhérer en tout cas... j'ai fait quelque chose qu'il fallait pas... j'ai énervé angelo et il m'a virée. tu fronces un peu les sourcils. tu ne sais pas quoi faire alors que ses yeux, enfin, te regardent, baignés de larmes. tu ne t'y attendais pas, ça te choque. c'est lui qui l'a fait pleuré. elle pleure ce mauvais homme qu'il est avec elle. elle n'a rien fait, t'es certain. t'arrives pas à y croire en tout cas. qu'est-ce que je suis censée faire ? je suis pas fichue de m'occuper de moi, j'ai rien et nul part ou aller. tu n'as d'autre réaction que celle qui te pousse à glisser tes bras autour d'elle pour la réconforter. une main sur ses cheveux, l'autre caressant son dos. tu secoues la tête. arrête de dire ça. t'es plus capable de quiconque, ada. tu souffles sur le dessus de sa tête. tu t'écartes un peu pour glisser tes mains autour de son visage, effacer ses larmes. et tu m'as moi, et tu peux rester ici. tu lui dis avec un léger sourire, pour lui montrer qu'elle n'a pas rien, et qu'elle peut encore avoir un toit sur le dessus de la tête. tu ne sais pas si c'est une bonne idée mais... c'est la seule qui se présente à toi et la plus évidente alors que t'espères pouvoir trouver écho à ton sourire sur ses lèvres. tu ne la laisseras pas seule et ça, elle le sait... c'est bien pour cette raison que c'est chez toi qu'elle est venue frapper non ?

_________________

i really thought you were on my side
but now there's nobody by my side.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 211 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar by money honey et icons signature ©electre/little liars.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Juil - 23:43
tu n'as jamais voulu être un boulet pour qui que ce soit, et pourtant depuis que tu as mis les pieds à brooklyn, t'as comme l'impression que tu n'as jamais rien su faire d'autre. d'abord pour tes parents, contraints de travailler deux fois plus que dans votre norvège natale. puis pour ces quelques amis dont tu avais abusé de l'hospitalité quand ils étaient partis. et pour colin, aujourd'hui, alors que tu venais verser tes larmes sur ton meilleur ami qui n'avait rien demandé. mais tu n'y peux rien. t'es trop dépendante, ada, et maintenant que tu es venue frapper à sa porte, tu réalises que tu aurais été incapable de rester seule. arrête de dire ça. t'es plus capable de quiconque, ada. qu'il te rassure en t'entourant de ses bras. ça te réchauffe un peu le coeur, quand bien même tu sais qu'il dit surtout ça pour te remonter le moral. tu te perds dans ses bras, laissant tes paupières se fermer juste une poignée de secondes. ce n'était rien, ada, rien du tout. un mauvais rêve, un simple malentendu qui allait bientôt rentrer dans l'ordre. colin remet un peu de distance entre vous, juste assez pour poser ses mains sur ton visage et tenter d'y effacer tes larmes. t'es un bon menteur, colin. tu murmures en tachant d'esquisser un sourire quoi que la force n'y sois pas. tu lèves les yeux vers lui. tu te fiches d'avoir l'air désespérée ada, et c'est peut-être ça le problème, dans le fond. ta fierté quasi inexistante tant t'es habituée à suivre sans broncher. et tu m'as moi, et tu peux rester ici. c'est comme si le poids du monde quittait soudain tes épaules. tu n'as plus à te soucier de cette peur grandissante qui te mordait la poitrine à l'idée que tu n'avais peut-être nul part où aller. tu parviens enfin à esquisser un sourire presque convaincant alors que tes mains se glissent dans le dos colin. et tu replonges dans ses bras, l'étreignant avec force, étouffant un soupir de soulagement dans son cou. tu finis par te reculer. tu ne veux trop t'imposer, ada. pas plus que nécessaire. merci mille fois. c'est seulement temporaire, d'accord ? tu souffles, tâchant de retrouver ton calme. je vais arranger les choses... tu murmures, presque plus pour toi que pour lui. tu feras ce qu'il faut pour qu'alameida te reprenne, prête comme toujours à te jeter dans la gueule du loup.

_________________
.
look at the stars look how they
shine for you.and all the things
that.you do they.were all.yellow.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 305 points : 0
pseudo : forward (marie).
avatar : drew taggart.
crédits : audrey, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Aoû - 17:32
t’as jamais été très doué pour réconforter qui que ce soit. t’as déjà du mal avec ta propre sœur jumelle, comment pourrais-tu le faire avec quelqu’un qui ne partage même pas ton sang ? t’as l’impression que ça marche un peu pourtant quand elle te regarde pour te dire… t’es un bon menteur, colin. tu hausses des épaules, tu ne sais pas si c’est ça. t’as envie de croire que tu dis la vérité pourtant. parce qu’elle te semble être plus forte qu’elle ne le pense. ça te désole de lui laisser croire le contraire. t’as peu de solutions pour elle. t’as envie de lui en offrir une simple qui ne te coûtera rien si ce n’est de partager un peu ton espace avec une amie. elle se retrouve si vite à nouveau contre toi. tu ne t’y attendais pas. tu l’entoures de tes bras du mieux que tu le peux avec un léger sourire. merci mille fois. c’est seulement temporaire, d’accord ? tu hausses des épaules. tu te fiches pas mal de combien de temps elle reste ici du moment qu’elle n’est pas toute seule pour vivre ce qu’elle est en train de vivre. tu sais qu’elle est forte et qu’elle devrait trouver le moyen de se sortir de cette mauvaise passe. tu la connais assez bien. pas assez sans doute… t’en sais rien. sa vie semble entourée de mystères que tu n’es pas capable d’élucider. elle n’en dit jamais assez. assez à son goût en tout cas. je vais arranger les choses… qu’elle assure pour te rassurer. sans te rassurer pour autant. tu secoues la tête, tu soupires. tu ne sais pas si c’est une bonne idée au final. t’as pas l’impression que ce gars soit réellement bien pour elle. ça t’attriste de la laisser se perdre à nouveau là où finalement… elle peut tout perdre en un claquement de doigt. t’es sûre que tu as envie d’arranger les choses ada ? tu demandes avec sérieux tout à coup. tu ne la lâches pas, tes mains autour de ses épaules. tu devrais essayer de vivre sans lui, je suis sûr que t’y gagnerais. t’assures. tu guides ta main sur sa joue, t’as l’impression qu’il reste encore des traces de tristesse que tu n’as plus envie de voir. ça te rend fou que l’on puisse lui faire du mal comme ça… elle ne le mérite pas… et quand bien même… si elle le méritait, personne n’a le droit de la faire pleurer à tes yeux…

_________________

i really thought you were on my side
but now there's nobody by my side.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 211 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar by money honey et icons signature ©electre/little liars.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Sep - 15:50
tu sais que tu ne dois pas avoir l'air de grand chose à cet instant. tu voulais être forte, ada. tu voulais être de celles qui ravalent leurs larmes et se relèvent grandies des épreuves qu'elles traversent. mais la vérité c'est que tu ne serais rien sans l'aide des autres, ou du moins c'est ce dont tu te persuades chaque fois que tu viens t'échouer aux pieds de quelqu'un pour un peu d'aide ou de réconfort. peut-être qu'il ne te fallait pas grand chose pour prendre ton envol, juste un peu plus de confiance en toi et en tes capacités, plutôt que de t'enfermer dans l'idée que tu n'étais rien sans alameida. ce jour viendrait peut-être. en attendant, tu te persuades que tu sauras arranger les choses avec angelo et que ton erreur - mais en était-ce vraiment une ? - serait bientôt corrigée. tâche qui ne sera sûrement pas aisée mais à laquelle tu laisses tes pensées s'accrocher désespérément. t’es sûre que tu as envie d’arranger les choses ada ? qu'il lance, te tirant de ta rêverie. tu relèves la tête avec un vague "hum ?" sans comprendre tout de suite de quoi il parle. tu fronces les sourcils dans une vague incompréhension. bien sûr. tu rétorques, on ne peut plus sûre de toi. qu'est-ce qu'il avait en tête, colin ? tu n'allais certainement pas rester les bras croisés en laissant ta vie s'écrouler devant tes yeux. colin s'approche de toi, pose une main sur ta joue et pose ses prunelles dans les tiennes. tu devrais essayer de vivre sans lui, je suis sûr que t’y gagnerais. tu te perds dans son regard, essayant de voir s'il cherche simplement à te rassurer ou s'il pense ses mots. tu n'aurais de toutes les façons pas été capable de deviner grand chose sur son réel avis, mais tu décides un instant de croire qu'il le pense. tu commences à être souvent amenée sur la question, ces derniers temps. comme si le monde avait décidé qu'il était temps que ça change. tu finis par baisser les yeux, découragée. je ne crois pas être capable de faire ça. tu ne te dégages pas de son étreinte mais tu as désormais bien du mal à retrouver ses yeux. c'est pas si mal là bas, après tout. tu lances comme pour le rassurer. ou te rassurer ?

_________________
.
look at the stars look how they
shine for you.and all the things
that.you do they.were all.yellow.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 305 points : 0
pseudo : forward (marie).
avatar : drew taggart.
crédits : audrey, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Sep - 8:49
bien sûr. elle répond tout de suite. tu ne comprendras sans doute jamais cet attachement. cet homme n'est pas ce qu'il lui faut. t'es pas jaloux. simplement incertain qu'il soit bon pour n'importe qui... ada se met toujours dans des états incroyables... chaque fois qu'elle pense que c'est terminé. tu n'aimes pas ça. elle mérite bien plus que ce qu'il lui donne et tu n'es pas sûr qu'elle s'en rende compte, ou qu'elle s'en rendra compte un jour d'ailleurs... tu te demandes ce qu'elle penses réellement d'elle ada... est-ce qu'elle a besoin de quelqu'un ? vraiment ? t'es sûr qu'elle devrait essayer de ne vivre que pour elle, le temps de quelques semaines. elle irait mieux... elle serait moins... dépendante. elle ne viendrait sans doute plus jusque chez toi pour pleurnicher des agissements d'un homme qui ne la mérite toujours pas, les jours passant. t'en peux plus de voir ça... alors que tu ne le connais pas lui. il te semble être un homme des pires. de ceux qu'il lui faudrait oublier dès à présent. je ne crois pas être capable de faire ça. qu'elle t'assure. qu'est-ce que tu peux faire de ça colin ? t'as même pas de quoi le lui prouver... tu ne la connais que comme ça ada... alors tu soupires et tu la serres un peu plus pour la réconforter. t'aimes pas ça et tu ne le lui feras jamais croire le contraire. c'est pas si mal là bas, après tout. tu secoues la tête. des mots qui ne te plaisent toujours pas. comment peut-elle dire ça ? pas si mal ? c'est pas assez à ton goût... t'entends ada ? tu lui demandes alors... tu la tires par les épaules pour qu'elle te regarde dans les yeux... pas si mal ? vraiment ? tu interroges le regard dur. tu restes parce que c'est "pas si mal" ? tu continues, tu vas probablement trop loin mais... l'électrochoc semble nécessaire aujourd'hui. elle te revient hypnotisée, comme si elle n'avait pas le choix et qu'elle devait vivre de cette façon pour pouvoir être heureuse. ce n'est pas suffisant. ça devrait être merveilleux. ça devrait te faire sourire et te pousser à rester. pas te faire fuir pour frapper à ma porte ! tu t'exclames. elle ne comprend donc pas qu'elle semble malheureuse depuis ton point de vue...

_________________

i really thought you were on my side
but now there's nobody by my side.
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» (2.2) “ drowning dry w/tracey+ osha.
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: down to the sun :: flatslands
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum