AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

tout va bien (sirüben)

i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1239 points : 8
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : frimelda. (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 11:42
tu viens rarement dans cette zone de la ville. trop riche, trop de luxe pour toi.. t'es pas à l'aise, même si tu fais l'impasse sur ton ressentiment pour voir üben. c'est plus fort que toi, en ce moment. t'as peur qu'il lui arrive quelque chose, sans même savoir de quoi il pourrait s'agir. t'as juste besoin de savoir que tout va bien. ça te prend d'un coup, et ça ne quitte plus tes pensées. ce matin, tu t'es levé avec le sentiment qu'elle pouvait ne pas être au top de sa forme.. cette impression ne t'a plus quittée. même quand tu lui as écrit, à l'aurore et qu'elle t'a répondu que tout allait bien. t'as besoin de la voir, c'est nécessaire. pour calmer tes angoisses, en premier lieu. parce qu'üben, tu l'as rencontrée par hasard et depuis, tu t'fais violence pour la protéger. t'as peur qu'elle souffre.. y a dans ses yeux tout ce qu'il manque dans les tiens. la légèreté qui a disparu à cause des circonstances. t'as pas envie qu'elle perde ça, üben. parce que tu souffres de ne plus pouvoir voir le monde à sa manière. alors tu la protèges, tu l'étouffes sans doute. mais elle ne te le dit pas. par politesse ou par pudeur, peu importe.. t'es là, à park slope, le pied qui tape le sol et les jambes qui tremblent. t'attends, avec impatience. faut que tu t'assures que tout va bien. tu fumes une clope, puis une seconde.. sa silhouette que tu ne vois toujours pas. tu regardes ton téléphone portable, elle devrait être là.. pourquoi ? est-ce que ? non, tu refuses de croire que quelque chose lui est arrivé. sa frimousse te manque, son sourire aussi.

météo ~ temps parfait.

_________________

je rêve d'un ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 687 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @ibeyi; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 15:52
il fait beau, le ciel est bleu et t’as même pu sortir tes sandales. un jean que t’as remonté de deux ourlets et un petit haut qui dévoile tes épaules. pour une fois, t’as l’air d’une femme normale qui profite des beaux jours dans brooklyn, sans penser une seconde qu’elle sort de thérapie et qu’elle a encore mal dormi cette nuit. une façade sur ton visage, un soupçon de confiance en soit, alors que tu n’en as pas une once. tu fais bonne figure, pour sourire au passant et rejoindre sirius sous le platane indiqué. ça fait longtemps que tu ne l’as pas vu, et il te manque. t’aimes être à ses côtés, tu t’y sens en sécurité. et puis, ça change de ces autres hommes qui te regardent un peu trop, et qui oublient qui tu es et ce que tu as vécu. là, t’as l’impression d’exister ; toi, tes doutes et tes faux-semblants. tu marches donc, déterminée à le rejoindre et avec un large sourire sur le visage. tu t’avances un peu plus vite lorsque tu traverses les routes, tu regardes autour de toi en tenant ton sac à dos des deux mains, tu souris un peu trop mais tu t’en fous, c’est une belle journée et tu veux en profiter. t’as pas eu cours, tu t’es levé tôt pour faire le ménage et offrir un appartement propre à dalia. elle travaille, elle. donc c’est ton tour de faire le ménage. t’as laissé un peu à manger pour elle, si jamais tu ne rentres pas. t’as tout prévu, comme une grande. tu retrouves le platane donc, et sirius t’y attend. tu te colles derrière l’arbre, et tu t’approches en lui faisant peur ; ou en tentant de le faire. coucou toi. tu murmures, gardant ce même sourire en le retrouvant. tu te jettes dans ses bras, corps perdu retrouvé par l’assurance d’un homme qui tient à toi.

_________________
    ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1239 points : 8
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : frimelda. (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Mai - 14:40
tu te contrôles plus, sirius. t'es complètement borderline depuis que ta mère t'a balancé toutes ses vérités et que le reste a éclaté de lui-même. y a ces deux personnes qui se disputent en toi, le début de la folie, sans doute. y a le stark, y a le posen. et toi, tu sais pas à quel clan appartenir.. celui que tu préfères ou que tu détestes le plus. du coup, t'es tantôt l'un, tantôt l'autre. tantôt bourré d'assurance, tantôt inquiet. l'ombre, la lumière, le jour et la nuit. ce que tu partageais avec ton frère, avant, se résume parfaitement à ce que tu es. alors tremblant, t'attends. t'attends üben parce que tu te fais du soucis pour elle. un peu trop, sans doute. tu dois la gonfler à te montrer aussi insistant lorsque les crises de paniques se pointent mais tu te refuses à l'admettre, sirius. t'es persuadé qu'elle a besoin de toi comme on a besoin d'un parapluie pour se protéger d'une averse. peu importe, tu gigotes, tu tournes en rond, tes muscles sont crispés. aussi, quand elle surgit de nul part, tu pousses un hurlement tout en bondissant d'au moins un bon mètre.. coucou toi. son sourire, son regard mutin et son visage. ça devrait te réconforter mais tu viens d'avoir la frayeur de ta vie, sirius. tu passes une main sur ton front.. tu soupires, relèves les yeux sur elle et souris. elle a l'air d'aller bien, tu t'avances, tu prends ses mains dans les tiennes, les deux. comment tu vas ? elle te l'a déjà répondu par message, mais tu ne lâches pas l'affaire, sirius. t'as besoin qu'elle te rassure à présent pour descendre en pression. tu gardes en tête que c'est une mauvaise journée, tout ça parce que t'as une intuition sirius.

_________________

je rêve d'un ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 687 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @ibeyi; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Mai - 16:53
tu ne pensais pas que sa réaction serait si démesurée. il sursaute et tu vois la peur se loger dans le creux de ses yeux. tu te demandes une seconde si tu n’y es pas allé trop fort, sauf que ce n’était qu’un léger jeu. et sirius, il a toujours trop peur pour toi. il sursaute à la moindre réponse de ta part, à la moindre hésitation que tu peux avoir. t’as appris à vivre avec cette amitié que tu ne comprends pas bien, mais que tu veux garder. t’as l’impression de lui devoir toujours plus, en fonction de sa façon qu’il a de tenir à toi. alors tu souris pour le rassurer, et t’offres tes yeux les plus doux pour qu’il oublie une seconde sa peur. ça semble fonctionner, son regard change. tu vois de l’inquiétude maintenant, et tu sais qu’il a retrouvé son état normal du coup. comment tu vas ? il prend tes mains dans les siennes et il te serre fort, comme si tu venais de perdre un proche et que tu devais entendre des condoléances. tu souris alors, et tu réponds rapidement et avec confiance. je vais bien. tu commences, droite sur tes jambes habituellement si tremblantes. je mange cinq fruits et légumes par jour et je vais à l’école à vélo de temps en temps pour faire du sport. tu tentes un sourire et cette petite blague, espérant qu’il le prenne bien. tu serres à ton tour ses deux mains contre les tiennes et tu marches pour t’asseoir sur un petit banc à l’abris sous un gros arbre. et toi, comment tu vas ? tu demandes alors, espérant que tout va bien et t’inquiétant légèrement à ton tour. ces derniers temps, tu te demandes si sirius ne refoule pas ses inquiétudes sur ta vie. et t’aimerais qu’il te laisse entrer, pour l’aider. ça semble bien compromis, cependant.

_________________
    ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1239 points : 8
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : frimelda. (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 13:43
tu l'expliques pas sirius.. mais c'est comme ça. ce lien, il existe d'une manière indéfectible. üben, c'est devenu ta nouvelle "mission", en fin de compte. une manière comme une autre d'occulter tes malheurs pour te concentrer sur autre chose. sauf que t'en fais une obsession. et dès que tu perçois le moindre doute dans sa voix, ton coeur se serre. tu veux t'assurer qu'elle va bien, toujours. parce que tu refuses que quelqu'un d'autre connaisse l'enfer que t'as traversé ses derniers temps. et tu devrais pas, finalement.. c'est pas ton rôle, sirius. t'es pas son petit copain, encore moins son frère. t'es juste un ami.. juste ? t'en sais trop rien. elle te plait, c'est vrai. mais tu la regardes pas autrement que comme un oisillon fragile qui serait tombé du nid. quand tu prends ses mains et que tu lui poses ta question, t'es sérieux.. et rien ne peut paraître plus effrayant que ton regard à cet instant là.. toute l'inquiétude qui s'y glisse, c'est presque du harcèlement à ce niveau-là, non ? je vais bien. trois petits mots qui libèrent ton coeur, automatiquement. tu souffles, comme délivré d'un poids trop lourd sur tes épaules. je mange cinq fruits et légumes par jour et je vais à l’école à vélo de temps en temps pour faire du sport. tu ris jaune à cette provocation.. tu sais qu'elle plaisante, qu'elle te charrie. elle est consciente de cette obsession que tu noues à son égard mais elle ne te la reproche jamais vraiment. tu te dis que si elle en avait marre, elle ne viendrait plus te voir. t'es pas drôle, tu sais. tu dis d'une petite voix alors qu'elle te retourne la question et toi, comment tu vas ? alors que vous vous asseyez sur un petit banc.. bonne question, tu prends le temps de la réflexion. t'y penses souvent, à ton humeur. un jour avec, un jour sans.. ça varie, en fonction de ton sommeil tu crois bien. mais aujourd'hui, globalement, t'es dans un bon jour. je vais bien. - mensonge.. tu sais que c'est pourtant tout le contraire. mais sourire te fait du bien, et croire que tout est normal te rassure. j'ai congé ce week end. j'ai envie d'aller me baigner, tu veux venir ? t'es passé pro pour détourner la conversation et l'éloigner de toi, en ce moment.

_________________

je rêve d'un ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 687 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @ibeyi; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Juil - 21:18
sirius s’inquiète pour toi. voilà exactement ce qui qualifie votre relation. tu souris, tu tentes de le rassurer mais il s’inquiète pour toi. chaque minute, chaque seconde. t’es habituée, même si t’aimerais parfois qu’il profite de toi au lieu de s’inquiéter. tu joues un peu avec lui, du coup. t'es pas drôle, tu sais. il dit, et tu fais la moue pour te faire pardonner. tu t’approches pour embrasser sa joue et t’arrives à t’approcher encore un peu pour toujours le rassurer. tu te demandes parfois si ce n’est pas un soucis de famille, d’amour, de passé. et c’est pour ça que tu fais exprès d’être mignonne avec sirius. il en a besoin, comme il a besoin de toi et de douceur. tu demandes comment il va, et tu vois tout de suite qu’il cligne de l’œil. il le fait toujours lorsqu’il ose te mentir. je vais bien. je ne te crois pas. tu réponds tout de suite, sans même hésiter. t’es pas là pour écouter ce que tu ne veux pas entendre, et t’es pas quelqu’un qui mérite d’avoir les faux mots. tu fronces les sourcils, et il te propose une échappatoire. j'ai congé ce week end. j'ai envie d'aller me baigner, tu veux venir ? tu devais rentrer pour voir martin, mais il a annulé parce qu’il a une soirée. t’as pas mal pris la chose, t’as accepté depuis longtemps que ce n’était plus qu’une figure de style votre relation, et que ça ne servait à rien de se faire la gueule. oui, tu veux aller où ? coney island ? tu souris, t’as envie de te mettre en maillot et de faire croire à tout le monde que sirius est ton mec, pour qu’on te laisse tranquille. tu t’adosses un peu, tu le regardes. t’insistes. dis-moi ce qu’il ne va pas. tu veux l’écouter, et l’aider.

_________________
    ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1239 points : 8
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : frimelda. (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 13:36
à ne pas assez t'inquiéter d'avery, t'avais fini par la perdre. à la laisser croire que tout allait bien, t'avais laissé les problèmes la submerger et la dépasser. elle avait décidé de tout quitter, de te quitter toi principalement. t'avais accepté, non sans mal. t'avais souffert, sirius. et puis, t'as rencontré üben. un substitut ? sans doute pas, elle est bien trop différente mais toute aussi exquises. ses yeux, son regard, son allure.. si l'amour au premier regard existe, alors üben en était sans doute la preuve vivante. pour ne pas la perdre, t'avais sans doute décidé d'agir autrement, cette fois. tu t'inquiètes, sans doute trop. tu l'étouffes, parfois. c'est vrai qu'elle finira sans doute par t'esquiver elle aussi mais tu ne te reprocheras pas de n'avoir pas été assez attentif, n'est-ce pas ? elle t'écoute lui dire que tu vas bien, elle répond trop vite je ne te crois pas. et tu ne rajoutes rien. tu sais qu'elle a raison, tu sais qu'elle le prend sans doute mal. tu l'aimes, üben. mais pas assez pour lui confier tes problèmes ? ou peut-être cherches-tu seulement à la protéger ? qu'importe, tu la garderas à l'abri de tes propres éclairs. hors de questions que ta pluie s'abatte sur cette prairie verdoyante et ensoleillée que représente la jeune femme à tes yeux. tu lui proposes une alternative, elle sourit. son visage qui s'illumine un peu, ton coeur qui se réchauffe. oui, tu veux aller où ? coney island ? elle accepte, tu te sens encore mieux. tu hoches la tête de l'autre côté de la baie, à vrai dire. tu proposes. tu veux pas rester à brooklyn, tu préfères traverser son pont et trouver refuge à new york ou manhattan. te baigner dans d'autres eaux et profiter du temps ailleurs, plus clément. elle dit dis-moi ce qu’il ne va pas. et tu sais que tu dois le faire. alors tu attrapes sa main, et de l'autre, tu remets une mèche de ses cheveux en place. tu souris, sans la quitter du regard je viens d'apprendre que j'avais un demi-frère plus âgé que moi. et ça explique sans doute tout ce qu'il t'arrive en ce moment. je le vis assez mal, j'ai envie d'évasion. tu proposes, tu t'excuses à ta manière, douce et gentille. tu souris, également.

_________________

je rêve d'un ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 687 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @ibeyi; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Aoû - 13:55
siruis est une énigme autant que tu l’es. ne jamais dire ce qu’il ne va pas, toujours faire attention aux autres. sirius t’aime à sa façon, il fait attention à ce que tu fais et ce que tu es. il a la passion et l’appréhension qui se mélangent, t’as même parfois du mal à le comprendre. mais tu fais de ton mieux pour satisfaire ce qu’il porte sur toi, ce qu’il pense de toi et cette façon qu’il a de veiller sur toi. un regard, une hésitation ; tu refuses de croire qu’il va bien. tu refuses de croire que ce regard est innocent. non, il y a bien plus derrière ça. tu cherches à le faire parler, tu le suis où il veut. tu l’apaises, c’est ce qui vous unit. de l'autre côté de la baie, à vrai dire. il prend ta main et t’entraîne, tu le suis sans rien dire. tu veux juste entendre son histoire, qu’importe la destination. il passe par le pont, vous marchez doucement. il s’arrête, se tourne vers toi. tu souris lorsque sa main attrape une de tes mèches de cheveux pour la glisser derrière ton oreille. t’es jolie dans ses yeux, tu le vois. et ça te fait du bien, ça te fait plaisir. sirius pense, et tu attends. patiente, toujours. compréhensive, aussi. je viens d'apprendre que j'avais un demi-frère plus âgé que moi. qu’il dit alors, en gardant un visage heureux. tu comprends à ce moment-là qu’il ne sourit que parce qu’il te voit, et certainement pas par rapport à ce qu’il dit. je le vis assez mal, j'ai envie d'évasion. tu souris, tu comprends. ta main s’approche de lui. tu touches un peu sa joue, pour prendre ensuite sa main et s’en aller un peu plus loin. tu tournes, tu virevoltes, tu joues. on peut s’évader. tu reviens vers lui ensuite, dans cette même danse. tu veux le détendre, mais tu veux aussi qu’il extériorise ce qu’il garde de trop lourd dans sa poitrine. mais raconte-moi avant. un frère qui vient d’où ? comment l’as-tu appris ? quelques questions, sûrement les bonnes. tu l’espères. il faut qu’il parle, sirius. t’es aussi là pour ça.

_________________
    ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1239 points : 8
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : frimelda. (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Sep - 10:43
parce qu'elle représente dans les ténèbres qui t'entourent la seule part de lumière qu'il te reste, sirius. c'est sans doute pour ça que tu te montres aussi protecteur. tu voudrais pas qu'on la ternisse, qu'on la salisse. üben, c'est un peu de couleur dans ton quotidien monochrome et distordu. elle représente tout ce que tu veux et tout ce que tu n'as plus. son sourire, sa légèreté, son amabilité et sa naïveté. sa candeur mais également son innocence. quelque part, elle est le diamant que tu protèges des hommes, pour ne pas qu'on gâche sa beauté par des desseins superficiels et sans importances. tu voudrais que l'étincelle dans son regard ne s'éteigne jamais, sirius. c'est sans doute pour ça que tu te montres ainsi avec elle. parce qu'elle est belle dans tes yeux et qu'elle vaut tout l'or du monde. tu la respectes, la considères et l'admires. t'aimerais qu'elle te fasse plonger dans son univers, raison pour laquelle tu cherches à la voir si souvent. sa lumière te réconforte, sa chaleur également. alors quand elle te demande ce qu'il y a, t'hésites. t'as peur de lui dire la vérité. parce que la vérité peut être salissante et que si jamais tu prenais le risque de la lui dire, alors peut-être que tu finirais pas faire s'éteindre sa lumière. on peut s'évader. qu'elle te dit finalement, attrapant ta main pour danser un peu. tu souris, voilà ce qui te plait chez elle. oui, on peut s'évader, elle a raison. et tu vas t'évader. tu vas le faire avec elle, parce qu'il n'y a qu'elle qui arrive à décrocher tes sourires. mais raconte-moi avant. un frère qui vient d’où ? comment l’as-tu appris ? tu détournes ton regard, espérant que si elle n'affronte pas tes vérités les yeux dans les yeux, elle conservera de son innocence. c'était un ami. tu dis, te souvenant, te rappelant. je lui ai dit que ma mère m'avait parlé d'un enfant adopté sous x et il s'est reconnu dans mon récit. on a fait le test ensemble, il s'avère que c'était bien lui. tu tournes ton visage vers elle, souriant tendrement c'est une bonne chose.. qu'il soit mon ami. tu confesses.

_________________

je rêve d'un ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 687 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @ibeyi; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Sep - 15:24
t’es étonnée de la situation, tu ne pensais pas qu’il apprendrait un jour pareille nouvelle. t’as l’habitude toi, avec ta famille immense. t’as rencontré tout au long de ta vie ceux qui partagent le même sang que toi. mais c’est différent pour sirius, il avait ses bases et sa stabilité. tu prends sa main, tu la serres contre la tienne pour lui donner du courage et tu le laisses raconter ce qui doit être dit. t’es à l’écoute, comme toujours. t’évacues tes pensées dans les siennes, c’est toujours ce que tu préfères lorsque tu retrouves sirius. c’était un ami. tu t’en étonnes, ce n’est certainement pas un scénario commun. retrouver un frère par amitié, on n’entend pas ça tous les jours. il reprend, toujours enroué. je lui ai dit que ma mère m'avait parlé d'un enfant adopté sous x et il s'est reconnu dans mon récit. on a fait le test ensemble, il s'avère que c'était bien lui. tu ne joues pas la surprise même si c’est ce que tu ressens. tu ne veux pas montrer à sirius que c’est une situation compliquée, il est bien trop fragile pour ça. tu te contentes de serrer un peu plus fort sa main que tu tiens toujours dans la tienne. tu fais passer tes doigts entre les siens, tu prends la place que tu mérites, qu’il te laisse volontiers prendre. c'est une bonne chose.. qu'il soit mon ami. il ajoute alors, attirant cette fois ton regard et ton inquiétude. comment ça ? tu oses pour la première fois. tu ne penserais pas la même chose s’il n’était pas ton ami ? tu cherches à sortir la rage et la haine qu’il semble garder au creux de lui. tu veux comprendre, tu veux que ça sorte. ça lui fera du bien et tu pourras enfin l’aider comme il se doit.

_________________
    ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1239 points : 8
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : frimelda. (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Oct - 14:55
t'as jamais envisagé la situation sous un autre angle. c'est arrivé comme ça, ça doit être comme ça, sans doute. viho était un ami, viho est ton frère aujourd'hui. et tu le dis, comme tu le penses. c'est une bonne chose. parce que ça vous a permis de crever l'abcès ensemble sans attendre d'avoir à vous rencontrer. tu savais déjà tout de lui, t'as plus qu'à ajouter le mot "frangin" dans la case des informations personnelles. elle te regarde, sa main qui serre la tienne attire ton regard. comment ça ? tu ne penserais pas la même chose s’il n’était pas ton ami ? tu n'avais jamais envisagé la situation sous un autre angle, c'est üben qui brusquement, te pousse à le faire, sirius. et ton oeil change, alors que ton regard se perd déjà sur un point dans le vide. si viho n'avait pas été ton ami, t'aurais sans doute réagi différemment, c'est certain. ma mère m'aurait caché son identité aussi longtemps que possible, déjà. parce qu'au fond, ta mère avait dit ne pas avoir connaissance du nom de cet enfant. c'est donc un miracle que viho se soit reconnu dans ton histoire et qu'il ait eu l'idée de penser qu'il pouvait être ce gamin qu'elle avait fait adopter sous x. il serait arrivé comme un cheveu sur la soupe, si on avait décidé de le chercher. tu annonces, doucement. parce que viho, y avait pas eu besoin d'aller le chercher et surtout.. en plus, il avait besoin d'une transfusion et ma mère était compatible, donc dans notre malheur, il y a eu cet espoir. vain, mais présent quand même. au fond, si viho n'avait pas été un ami, ça aurait été plus difficile pour toi de l'accepter, également. aujourd'hui, t'es content de savoir que ton pote est aussi ton frère, que tu peux te reposer sur quelqu'un que tu connais déjà. c'est mieux, comme ça. tu la regardes sans sourire. y a ce point sur ton coeur pourtant, sirius. celui dont tu n'oses pas lui parler, pas encore.

_________________

je rêve d'un ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 687 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @ibeyi; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Oct - 18:11
c’est en soutenant sirius aujourd’hui que tu te rends compte que tu n’es pas la seule à avoir eu une enfance difficile. certains subissent des coups, d’autres des attouchements ; mais on ne parle pas assez des mensonges que les adultes arrivent à raconter aux enfants pour cacher leurs plus grosses erreurs. est-ce légitime ? on pense souvent quand on est trop jeune que ça ne l’est pas mais on apprend rapidement à grandir et à se rendre compte qu’on en fait des mensonges, nous aussi. tu n’as jamais avoué ce qu’il t’est arrivé üben, pas à tout le monde. et tu supposes que c’est normal puisque c’est ton secret. mais si ça ne l’était pas pour tous ? si c’était une trahison pour ta famille, pour tes amis et pour un amour que tu pourrais avoir mais que tu ne t’autorises pas ? certainement. alors sirius aujourd’hui t’interpelle, et tu comprends sa douleur tout autant que tu arrives à appréhender avec recul les mensonges des adultes. ma mère m'aurait caché son identité aussi longtemps que possible, déjà. tu te tournes vers lui, captant son regard à la fois dur et troublé. sirius ne cherche pas à être méchant mais juste à se faire une place dans cette histoire. il serait arrivé comme un cheveu sur la soupe, si on avait décidé de le chercher. tu ne comprends pas bien où il veut en venir, tu ne relèves pas cependant. tu sais qu’il a besoin d’extérioriser et pas de répondre à tes questions. en plus, il avait besoin d'une transfusion et ma mère était compatible, donc dans notre malheur, il y a eu cet espoir. tu souris, presque heureuse de la remarque de sirius. c’est un peu de chance, c’est beaucoup d’amour échangé. c'est mieux, comme ça. il termine alors, fataliste. tu fais glisser tes doigts entre les siens et tu serres assez fort. tu le réconfortes avec la situation et tu lui fais comprendre que t’es fière de lui. un ange passe entre vous, tu poses ta tête contre son épaule et tes cheveux bruns tombent le long de son dos. tu laisses le calme vous envelopper et tu soupires légèrement. t’aimes ce silence parfois, t’aimes être à l’aise avec sirius et laisser vos cœurs battre à l’unisson. tu veux manger un truc ? tu demandes après un instant à s’écouter respirer. ton ventre semble déjà crier famine.

_________________
    ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1239 points : 8
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : frimelda. (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Oct - 13:55
c'est pas compliqué pour toi de te livrer à üben, tu le fais même plutôt naturellement sans prendre conscience que pour la première fois depuis que tu la connais, les rôles s'inversent. c'est toi qui t'inquiètes généralement pour elle, toi qui viens aux nouvelles et toi qui prends soin d'elle. parce que tu l'as toujours senti plus fragile que toi et que, finalement, c'était sans doute l'inverse depuis le début. c'est ton propre reflet que tu vois dans ses yeux et l'image que tu renvois t'effraies, sirius. tu te croyais fort, insubmersible. tu pensais même avoir surmonter ces histoires sans grand mal mais tu réalises soudainement que t'as plongé et que tu ne réussis plus à remonter à la surface. la tête sous l'eau, prêt à te noyer. c'est la présence d'üben qui rassure ton coeur, ton être. tu souris en coin, quand elle serre un peu plus ta main. elle pose son visage sur ton épaule et ton corps se réchauffe doucement, tu regardes devant vous, tu dis plus rien. c'est court, mais ça te fait du bien, sans doute trop. tu acceptes la situation sans chercher à la repousser. t'es fatigué de faire semblant d'être fort. de jouer des coudes pour te montrer sous de fausses apparences. ici, t'es toi, dans tous tes états. meurtri, blessé et vaincu. y a qu'üben qui sait le voir et qui le comprend, quelque part. et puis, elle brise le silence doucement tu veux manger un truc ? tu ne la regardes pas, pour ne surtout pas bouger et ne pas perdre ce contact fabuleux que vous partagez présentement. tu le laisses durer un peu plus longtemps, sans rien répondre. aller manger ? pourquoi pas, mais tu te refuses de croire que cet instant se perde dans le temps et qu'il ne reviendra plus jamais. tu serres ses doigts un peu plus fort oui, volontiers. tu dis et l'univers reprend sa course, elle bouge, toi aussi. tu la regardes en souriant faiblement sans pour autant lâcher sa main. je connais un thai pas loin, ça te dit ? tu lui demandes, naturellement, comme si votre discussion se noyait déjà dans tes souvenirs et que tout allait bien.

_________________

je rêve d'un ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 687 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @ibeyi; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct - 10:56

☾ over the hills and far away, a million miles from la, anywhere away with you. i know we've got to get away. a place where no one else knows our names. just take me anywhere away with you.

dans le silence de la soirée qui tombe, tu laisses ta tête rejoindre l’épaule de sirius et tu enlaces tes doigts aux siens. tu n’es pas proche des hommes, mais pour toi tout est différent lorsque tu es auprès de sirius. t’as appris à lui faire confiance et à voir beaucoup de douceur dans ses doutes et dans son manque de confiance en lui. t’as appris à comprendre qu’il ne pourrait jamais te faire du mal, parce qu’il prouve tous les jours qu’il a peur pour toi et qu’il tient à toi. t’as donc ouvert ton cœur et tes bras pour accueillir ses doutes et couvrir les tiens de courage et de pansements qui te font grandir avec le temps. t’es heureuse quand t’es avec lui, t’es en sécurité et ça t’importe. ça t’aide. t’espères aider sirius par la même occasion. t’espères être le pilier qu’il est pour toi. ton ventre murmure la faim, tu proposes donc d’aller manger et tu brises le silence suivie de sirius. oui, volontiers. vous vous levez sans vous lâcher et vous marchez d’un pas rassuré jusqu’au restaurant. ton ventre hurle famine à présent et les mots de siruis ne rende que la tâche plus difficile. je connais un thai pas loin, ça te dit ? tu hoches la tête et tu le suis jusqu’au restaurant, jusqu’à ce que tu sois enfin assise, la carte entre les mains. on commande un peu de tout ? j’ai faim .. tu mords ta lèvre, retrouvant un bon appétit. tu ne t’avances pas mais tu places déjà le doigt sur plusieurs choses qui te donnent envie. sirius accepte souvent tous tes caprices. le serveur s’approche, vous commandez donc et tu te réjouis de passer un peu de temps à ses côtés face à un bon repas. comment ça se passe au bureau, dis-moi ? tu tentes de lui faire oublier ses démons pour parler de choses qui lui plaisent. tu souris, tu tends ta main pour retrouver la sienne. cette pression et cette présence te manquaient déjà.

_________________
    ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1239 points : 8
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : frimelda. (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Oct - 10:01
t'es pas habitué à ce qu'elle prenne soin de toi, üben. c'est plutôt l'inverse d'ordinaire. tu la trouves belle, üben. parfois trop pour ce monde moche dans lequel vous évoluez. tu voudrais la protéger de tout ce qui vous entoure parce que t'as appris, malgré toi, que la vie pouvait éteindre toutes les lumières et que l'étincelle que tu lisais dans son regard a trop d'importance pour que tu la laisses s'affaiblir par de mauvaises expériences. tu t'inquiètes sans doute trop pour elle, mais c'est plus fort que toi. la laisser se ternir ? jamais. elle est la lumière dont tu as besoin, en ce moment. mais aujourd'hui, c'est de son halo qu'elle te couve et tu sens ton coeur qui se réchauffe un peu. t'es important pour elle, d'une certaine manière, ça te réjouit. tu sais pas l'expliquer mais t'as noué une étrange connexion avec üben et savoir qu'elle s'inquiète, un peu, pour toi, ça change la donne. comme si subitement, il y avait quelque chose de plus entre vous. tu lui proposes thai, elle accepte. tu l'emmènes donc dans le restaurant que tu connais au coin de la rue et elle s'installe. tu aimes la fragilité que tu lis dans son regard, tu aimes également la candeur que tu retrouves sur certains de ses traits et quand elle lève les yeux vers toi, tu souris sans vraiment le vouloir. on commande un peu de tout ? j’ai faim .. tu acquiesces en silence, tu ne lui refuses jamais rien à üben. tu aimes lui faire plaisir, t'as besoin de lui faire plaisir. le vendeur prend la commande et tu laisses la jeune femme parler. tu trouves ça réconfortant de n'avoir pas à choisir, de n'avoir pas à prendre de décision, pour une fois. comment ça se passe au bureau, dis-moi ? elle tend sa main sur la table, tu la prends avec douceur. tu aimes ce contact nouveau, il te fait sourire. tes yeux se perdent sur ses doigts entrelacés aux tiens. la fille du propriétaire nous est tombée dessus la semaine dernière.. tu soupires avant de relever le regard mais rien de bien neuf, tu sais. c'est qu'une boucherie, toujours les mêmes gestes et les mêmes choses. tu souris, à moitié. regard éteint par la monotonie dans laquelle tu t'enfonces jour après jour. t'as plus grande motivation, en ce moment. et les études ? tu lui retournes la question.

_________________

je rêve d'un ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 687 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : jessica clements.
crédits : @ibeyi; @tumblr, t. swift.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Nov - 10:48
tu marches contre lui, accrochée à tout ce que vous représentez l’un pour l’autre. tu n’as aucune idée de où ça te mène, de ce qu’il t’apportera dans la vie mais aujourd’hui, c’est un réconfort que tu ne veux pas oublier et mettre de côté. tu l’aides, il t’aide. c’est le plus beau et le plus réconfortant les échanges. t’as pas eu une enfance facile, t’as pas été gâtée et pourtant – t’arrives à te rapprocher de sirius. c’est comme s’il n’était pas de gente masculine qui t’a maltraitée. c’est comme s’il ne faisait pas partie de cette planète, mais qu’il était juste arrivé là pour te protéger, pour t’aimer et te montrer qu’on a le droit d’être heureux. qu’on a le droit à une seconde chance. et tu la mérites, amplement. tu pousses la porte du restaurant, tu t’installes face à sirius. t’es presque triste de t’éloigner à ce point. tu voulais pas. mais t’as un peu faim, il faut que tu manges. tu engages donc la conversation, pour oublier le manque. tu t’intéresses à sa vie, à lui. à ce qu’il fait lorsqu’il n’est pas avec toi. la fille du propriétaire nous est tombée dessus la semaine dernière .. il raconte. tu attends la suite avant de réserver la bonne réaction. tu prends le menu, tu commandes de l’eau pétillante. mais rien de bien neuf, tu sais. c'est qu'une boucherie, toujours les mêmes gestes et les mêmes choses. et tu les imites, en riant. tu lèves la main avec ton couteau dedans, tranchant un animal invisible dans ton assiette. tu n’as vraiment aucune idée de comment fait sirius pour s’occuper de la sorte toute la journée. mais tu ne diras rien à ce propos. elle vous ait tombé dessus pourquoi, la fille ? tu supposes qu’elle voulait de l’argent, ou juste se faire bien voir. t’imagines biens sur sirius n’en a pas été impressionné. et les études ? il te demande ensuite. c’est ma dernière année, j’ai du mal à y croire. j’essaye de trouver des stages, mais ça va .. ça se passe bien. t’aimerais régler d’autres soucis personnels avant la fin de l’année. mais sasha va t’aider, pour ça. et t’es pas encore prête à en parler à sirius. il prendrait trop peur.

_________________
    ☾ it's like a kaleidoscope of memories; i think part of me knew the second i saw him that this would happen. i guess i just lost my balance.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1239 points : 8
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : frimelda. (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Nov - 8:56
elle est ton mirage en plein désert, üben. et tu persistes à la croire réelle, parce que tant que tu pourras l'approcher d'aussi près, tu restes persuadé qu'elle ne disparaîtra jamais. tu la touches, parfois, pour te rassurer, te réconforter. t'es pas encore assez dingue au point d'en inventer une femme comme elle, et pourtant. t'as du mal à croire qu'elle soit ton amie.. ou plus, ou moins, t'en sais rien. tout ce qui importe, c'est qu'elle soit dans ta vie, qu'elle témoigne de l'intérêt en ce qui concerne et qu'elle te laisse en faire de même. tu sais bien que parfois, tu dois l'étouffer à te montrer aussi protecteur envers elle. tu es presque sûr que souvent, elle se force à te répondre et à paraître amusée par ton comportement sachant pertinemment que si elle s'indignait ou te demandait d'arrêter, elle briserait quelque chose en toi. c'est sa manière à elle de prendre soin de toi, n'est-ce pas ? quand tu t'assieds face à elle et qu'elle te pose des questions sur ton boulot, tu souris à moitié. elle est douée, üben, pour ramener ce sentiment de normalité au creux de ta poitrine. parce que tout à coup, tu te sens vivant, et presque en paix. tu lui parles comme si tout allait bien, comme si vous étiez juste un couple d'amis qui s'échange des banalités. elle t'écoute, elle sourit, elle prend son couteau et mime des gestes dans le vide. merde, tu rigoles, sirius. t'as pas l'habitude, ça te brûle presque la gorge mais c'est agréable. elle ajoute ensuite elle vous ait tombé dessus pourquoi, la fille ? tu hausses les épaules, répondant rapidement. se faire bien voir par son père, je suppose. donner l'impression de s'intéresser à tout ça alors qu'elle n'a aucune idée du travail que l'on accomplit tous les jours. comme beaucoup d'autre, à vrai dire. tu fais un métier qu'on considère mal, bien souvent. c'est plus qu'un simple couteau que tu tiens entre tes mains et avec lequel tu coupes des tranches dans des morceaux de viande. il y a toute cette préparation avant, tous ces rituels et tout ce sang, également. tu détournes la conversation, tu lui demandes comment se déroulent ses études, elle dit c’est ma dernière année, j’ai du mal à y croire. j’essaye de trouver des stages, mais ça va .. ça se passe bien. et tu arques un sourcil. tu cherches dans quoi ? tu te doutes bien qu'elle ne cherche sans doute pas dans la boucherie, sirius. mais t'aimerais lui apporter ton aide, si tu pouvais le faire. je peux peut-être t'aider. sourire franc et sincère qui se dessine sur tes lèvres.

_________________

je rêve d'un ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Quand tout va bien il faut le dire aussi ;)
» mesure clarté nucale très élevée... au final tout va bien!
» Mon fils aime me faire mal
» Que peu entrainer un RCIU ????
» Première écho
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: left over the sea :: park slope
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum