AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

not strong enough (lollie)

my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 897 points : 20
pseudo : cécé
avatar : zippora seven
crédits : Perséphone
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 22:52
météo: rafales de vent violentes

ton coeur qui bat encore et toujours. malgré ta dernière tentative. t’es là et t’es bien vivante, toujours dans ton lit d’hôpital. t’as presque pas dormis, les infirmières n’arrêtaient pas de passer toutes les demi heure comme pour vérifier si tu n’avais pas essayé de mettre fin à ta vie à nouveau. de toute manière t’arrivais pas trop à dormir, comme si ce dernier sommeil que t’avais eu t’avais foutu un coup. c’était un sommeil beaucoup plus profond que les autres, le genre de sommeil prêt à vous emmenez beaucoup plus loin. dans un endroit où tu te serais sentie enfin bien et comme chez toi. le vent qui te sors finalement de n’importe quel sommeil que tu pourrais avoir. c’est violent dehors et tu regardes par la fenêtre alors que t’es allongée dans ce lit. t’as l’impression que le temps ne passe pas ici. tu regardes l’heure tourner et c’est comme si l’aiguille était bloquée sur ce dix. tu soupires. t’as renvoyé beech et rory hier soir. tu sais qu’ils auraient encore été capable de passer la nuit à tes côtés juste pour être sûr. mais tu veux pas être surveiller en permanence. c’était pas comme si tu allais recommencer, même si l’envie n’était pas totalement partie. ce n’est pas comme si ta vie avait changé, les raisons de ton choix sont toujours réelles. et elles te font toujours aussi mal quand t’y penses. tu sais pas quand tu pourras sortir d’ici, sûrement dans pas trop longtemps. l’hôpital est plein paraît-il et ils auront sûrement besoin de ta chambre pour des cas plus importants que le tient. toi t’es juste la fille qui a voulu mettre fin à sa vie, alors que d’autres combattent pour survivre après un cancer. pathétique. tu te tournes dans ton lit, dos à la porte et face à cette fenêtre. t’observes l’extérieur, c’est le chaos et ça te rappelle encore une fois ta vie. un rappel constant, encore et encore. et t’aurais juste espéré ne plus avoir à vivre ça, t’aurais juste espéré que beech n’arrive jamais. mais tu ne peux pas lui en vouloir. parce que tu l’aimes de trop, parce qu’il avait ses raisons et que tu peux les comprendre. t’as toujours été égoïste et cette fois c’est lui qui a décidé de l’être. il t’as toujours pardonné, alors tu ne pouvais faire que de même.

_________________

( Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day )
Revenir en haut Aller en bas
i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 872 points : 0
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : lux aeterna, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 1:42
t’écoutes encore une fois le message que beech t’as laissé. billie a tenté de se suicider, à cause de toi, à cause de toute cette histoire. tu es la cause de tout ça. c’est toi qui l’a brisé comme elle t’a brisé. c’était ce que tu voulais au début, lui faire aussi mal que ce qu’elle t’a fait. pourtant, maintenant que c’est le cas, tu n’en retires aucune satisfaction. beech a raison à cause de tes conneries, emily a failli perdre sa mère alors qu’elle venait juste de revenir. tu t’en veux d’avoir été le déclencheur de sa tentative de suicide. tu ne voulais pas ça et tu ne le voudras jamais. voir billie souffrir a toujours eu le don de te faire souffrir, mais là c’est pire, t’as l’impression de mourir de l’intérieur. il faut que tu la vois, que tu te rendes compte par toi-même qu’elle va bien. tu sais que beech te tuera s’il te voit à l’hôpital, mais tu prends le risque. tu te prépares et prends emily avec toi. tu as déjà trop tardé à lui présenter et le résultat en a été cette tentative de suicide. tu pousses un soupir alors que tu attaches emily à l’arrière de ta voiture, en te battant contre le vent. le temps est en accord avec ce que tu ressens. ta vie est un vrai merdier depuis que billie est revenue. tu dis pas que tu t’en sortais mieux sans elle, mais presque. maintenant, t’as l’impression de nager dans des sables mouvants. tu bouges mais tu restes coincé sans vraiment arrivé à t’en sortir. t’aurais presque préféré qu’elle ne revienne jamais et que son aventure avec baldur reste un secret. t’aurais pas autant souffert de la situation. tu culpabilises d’avoir rouvert ton cœur à la jeune femme pour qu’elle te poignarde une nouvelle fois. et maintenant tu t’en veux parce qu’elle est dans ce lit d’hôpital. tu roules un peu plus vite que d’ordinaire, en faisant quand même attention parce que emily est avec toi. tu finis par te garer et tu prends une profonde inspiration dans le hall de l’hôpital alors que tu t’accroupis près de ta fille. « emily, la dame qu’on va aller voir aujourd’hui, c’est ta maman… » tu lui avoues alors qu’elle te regarde avec des yeux ronds. elle a toujours posé des questions sur sa mère et donc elle sait qu’elle existe mais elle ne l’avait jamais vu. tu t’étais refusé à lui montrer des photos, pour ne pas qu’elle souffre plus de son absence. « je veux que tu sois gentille et silencieuse. on est dans un hôpital, d’accord ma princesse ? » emily hoche simplement la tête trop abasourdie par la nouvelle. tu sais pas vraiment si elle comprend ce que ça implique. tu lui souris tendrement, déposes un baiser sur son front avant de demander la chambre de billie. vous prenez l’ascenseur pour vous y rendre et plus les étages défilent et plus tu stresses. qu’est-ce que tu vas lui dire ? est-ce qu’elle t’en veut ? est-ce qu’elle te laissera entrer ? est-ce qu’elle sera contente de voir emily ? tu sais pas et lorsque les portes s’ouvrent en face de toi, tu pousses un nouveau soupir. t’attrapes la main de emily dans la tienne pour te donner du courage et une fois devant la porte, tu te stoppes. est-ce la bonne solution ? et si beech est là avec elle ? tu tends l’oreille mais ce n’est que le silence qui te répond. elle est seule ? tu ne sais pas vraiment. nouvelle inspiration avant de frapper et d’entrouvrir légèrement la porte pour passer ta tête. tu n’as pas attendu qu’elle te dise d’entrer parce que t’aurais sûrement pris la fuite avant. tu la vois alors sur son lit, l’air fatigué et pâle et tu baisses les yeux honteux. c’est ta faute…

_________________
let's fly away.
la flèche a traversé ma peau. c'est une douleur qui se garde qui fait plus de bien que de mal.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 897 points : 20
pseudo : cécé
avatar : zippora seven
crédits : Perséphone
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Juin - 11:23
tu sais pas combien de temps tu restes dans cette position à observer la tornade dehors. tu n’as que ça à faire de toute manière, être là et pensée à l’état actuelle de ta vie. à penser à la façon dont tu pourrais réellement survivre. parce que même si beech t’as sortit de là, tout n’est pas fini, le chemin sera long. et tu ne sais pas si t’arriveras un bout un jour. tu sais pas si t’arriveras à retrouver ce sourire qui faisait étinceler ton visage à l’époque. ce réel sourire qui t’as quitté depuis bien trop longtemps. t’as l’impression de ne faire que semblant de sourire depuis ton départ y’a deux ans. t’as l’impression d’avoir laissé ton bonheur devant cette porte, au pied de loki et emily que t’abandonnais. ils le maintiennent probablement en otage maintenant, ne te le rendant jamais. parce que tu ne connaîtras jamais ta petite fille, tu n’auras plus cette chance. et c’est quand tu penses à tout ça, que tu sais pas pourquoi t’as décidé de dire à beech que t’allais te battre. t’en auras jamais la force. parce qu’ils sont ta force et qu’ils ne feront jamais partis de ta vie. tu ne  verras jamais ta fille grandir, tu l’avais décidé à l’époque, tout est de ta faute. tu sais pas comment t’as pu pensé que les choses changeraient. t’as fait trop de mal autour de toi et tu continues d’en faire. tu ne peux effacer l’image des larmes de beech et ton frère hier soir. tout ça encore une fois à cause de toi, tout ça parce que t’as été égoïste et que t’as cherché la simplicité pour tout oublier. mais t’es plus capable que de ça. tu ne sais pas ce qui se passera quand tu ne seras plus dans cette chambre, que tu ne seras plus sous surveillance toute la journée. tu sais que beech, rory et nolan prendront surement le relais. mais t’as pas envie d’avoir de baby sitter. t’as juste envie d’avoir cette paix éternelle toi. sauf que ton coeur faiblit dans ta poitrine en pensant au mal que ça ferait à tes quelques proches. t’as vu que tu l’avais détruit un peu plus ton meilleur ami, t’as vu que ton frère pleurait pour la première fois et tu ne peux plus les faire souffrir. alors tu vas devoir te battre pour eux. même si tu n’as plus l’envie. et puis t’entends qu’on toque à ta porte, tu ne prends même pas la peine de répondre. c’est sûrement beech, rory ou bien nolan qui viennent vérifier que tu respires toujours et que t’as pas tenté de mettre à ta fin à nouveau. en même temps ça serait compliqué, on pense même à te donner des couverts en plastique, la peur que tu t’ouvres peut-être les veines sinon. mais de toute manière tu n’as rien mangé aujourd’hui, t’as pas d’appétit. ton visage sûrement maigrie depuis quelques semaines, ton estomac qui n’arrive plus à avaler quoique ce soit. tu ne te tournes pas tout de suite dans ton lit. mais quand t’entends la porte s’ouvrir et que tu n’entends pas le son de la voix de quelqu’un, tu commences à te poser des questions. ta tête qui se tourne doucement, arrêt sur image. tu ne bouges plus loki ? ce n’est pas lui, ce n’est pas possible. tu te frottes les yeux. tu penses rêver pendant un instant. il n’est pas là et les cachets qui te donnes t’ont peut-être assommé un peu. t’es sûrement entrain de dormir et dans ton rêve loki viendrait te voir. mais tout ceci ne peut pas être la réalité. alors tu restes bloqué comme ça sur son visage sans avoir quoique ce soit à dire. la dernière fois que tu l’as vu, il t’annonçait qu’il y avait une nouvelle femme dans sa vie, il t’annonçait que tu ne verrais plus jamais ta petite fille. et c’est tout ton monde qui s’écroulait à ses pieds. tu ne le portes pas responsable de tout ce qui t’arrives, t’es la seule responsable. c’est toi qui a enchaîné les conneries et tu ne peux en vouloir qu’à toi-même. mais si tout ça est vraiment réel, tu te demandes ce qu’il fait là. tu te demandes comment il est au courant.

_________________

( Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day )
Revenir en haut Aller en bas
i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 872 points : 0
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : lux aeterna, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Juin - 12:32
quand t’as appris pour la tentative de suicide de billie, ton cœur s’est brisé une nouvelle fois. tu pensais que tu pourrais souffrir encore plus à cause d’elle, pourtant c’est le cas. la culpabilité te ronge, mais également la rage. tu te sens coupable, parce que tu es la cause de son état. tu as été trop dur avec elle alors qu’elle ne méritait pas forcément toute la haine que tu lui as donné. et la rage parce que tu trouves qu’elle a été lâche. c’était la solution de facilité de se suicider. elle aurait du se battre pour toi, pour emily, pour vous. alors, tu lui en veux d’avoir baissé les bras comme lorsqu’elle a appris sa grossesse, tu lui en veux d’avoir essayé de se tuer. mais pire encore, tu t’en veux à toi pour être la cause de tout ça et parce que tu n’arrives pas à ne pas lui en vouloir. c’est sûrement pour cette raison que tu prends emily avec toi pour lui rendre visite à l’hôpital. t’as réalisé que tu ne pouvais pas te comporter comme un connard jusqu’à la fin de ta vie. billie, comme emily ont besoin de se connaitre, de passer du temps ensemble. et même si ça t’enchantes pas plus que ça, parce qu’inévitablement, t’auras toujours peur que billie fuit, tu te dois de leur laisser cette chanson. tu as pris cette décision pour leur bien à toutes les deux, mais aussi parce que tu ne veux plus jamais recevoir d’appel te disant que la femme que tu aimes a failli mourir. parce que oui, malgré tout ce que tu ressens pour elle, t’es toujours amoureux d’elle. tu l’aimes encore de tout ton cœur et tu n’arriveras probablement jamais à lui fermer la porte de ton âme. tu l’as dans la peau cette femme et tout le mal qu’elle vous a fait, ne peut pas vous séparer. tu en as pris conscience quand t’as entendu le message de beech. alors, tu te dépêches d’aller à l’hôpital, avec ta fille. tu lui expliques que vous allez voir sa maman et qu’elle doit bien se comporter. t’es pas sûr qu’elle comprenne tout mais tu souris légèrement quand elle hoche la tête avant de te diriger vers la chambre de billie. tu sais pas si c’est une bonne idée de venir surtout si tu dois tomber sur beech. t’as pas peur de lui, loin de là, mais t’as pas envie que emily soit confrontée à votre dispute et sûrement aux coups qu’il en résultera. elle est trop jeune pour voir ça. heureusement, sur le chemin, tu ne le vois pas et tu pries pour qu’il ne soit pas à l’intérieur avec billie. tu frappes à la porte après avoir passé quelques secondes à te demander si tu devais le faire ou pas et tu passes juste ta tête dans l’embrassure pour observer la mère de ta fille. elle est pâle et fatiguée, on dirait un cadavre. tu baisses la tête honteux. c’est de ta faute si elle est dans cet état. tu es responsable de tout ça. ton prénom retenti dans l’air et tu redresses la tête, alors que tu restes sans expression. tu laisses le silence s’installer entre vous alors que vos yeux restent bloqués sur l’autre. qu’est-ce que tu devrais dire ? qu’est-ce que tu devrais faire ? emily commence à s’impatienter en te tirant par la main pour entrer et tu ouvres un peu plus la porte pour que billie puisse voir la petite. « on peut entrer ? » que tu demandes te doutant qu’elle dira sans doute oui pour votre fille, mais pour toi c’est pas sûr. « je peux attendre dehors si jamais. » tu précises pour lui faire comprendre que tu n’imposeras pas ta présence si elle veut passer du temps avec sa fille et ne te veut pas près d’elle. après tout, elle aussi, elle risque de t’en vouloir pour cette tentative de suicide ratée.

_________________
let's fly away.
la flèche a traversé ma peau. c'est une douleur qui se garde qui fait plus de bien que de mal.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 897 points : 20
pseudo : cécé
avatar : zippora seven
crédits : Perséphone
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 0:37
ce n’est sûrement pas le genre de visite à laquelle tu t’attendais. la personne que tu pensais voir. tu pensais que ça serait la tête de beech ou bien celle de rory qui passerait cette porte. et sûrement pas celle de loki. alors c’est ton coeur qui loupe un bond, deux bonds et puis t’as l’impression de partir dans un autre monde. il ne peut pas être réellement là non ? pourtant c’est bien le son de sa voix qui résonne. une voix que t’as attendu des dizaines et des centaines de fois pendant que t’étais endormie et que tu te sentais partir. c’est cette voix qui te guidait vers un endroit juste meilleur. il ne se rend pas compte loki à quel point il compte, à quel point votre fille compte. et tout ça parce que tu n’as pas su lui montrer. parce que t’as juste montré tout le contraire. même encore ces derniers jours quand tu voulais lui prouver que tu pouvais être digne de confiance. un secret qui ne devait jamais sortir. un secret qui a déchiré les derniers espoirs que tu portais et les derniers envies que t’avais de vivre. pourtant aujourd’hui t’es là et tu n’aurais pas eu cette visite, si t’étais réellement partie. tu ne sais pas ce qui le pousse à venir te voir, mais il est là c’est le plus important non. bien que tu ne saches pas à quoi t’attendre. mais il ne va pas s’en prendre à toi alors que t’es dans un lit d’hôpital non ? sauf que billie t’es pas prête. pas prête pour ce qui arrive. une petite tête qui apparaît quand il ouvre un peu plus la porte. et c’est les larmes qui montent au coin de tes yeux. une émotion intense qui prend part de ton corps. t’arrives plus à rien contrôler d’un coup. alors tu tournes juste la tête, tu laisses perler une larme, deux larmes. et tu les essuies d’un coup, tu essayes de reprendre ton calme. elle ne peut pas te voir comme ça, il ne faut pas. même si elle ne sait sûrement pas qui tu es. t’imagines qu’il ne lui a pas dit, c’est mieux qu’elle ne sache pas après tout. qui voudrait d’une mère telle que toi. tu reprends un peu tes esprits et tu gardes des yeux un peu humide, sans pour autant que les larmes s’en échappe. il commence à te parler encore et toi t’es juste hypnotisé, sans pouvoir répondre encore une fois. t’as l’impression d’être drogué avec ses médicaments non, non enfin c’est pas réellement ce que tu veux dire, il risque de mal te comprendre. bien sûr que tu veux qu’il vienne dans la chambre avec emily. pourquoi voudrais-tu qu’il attende dehors ? enfin je veux dire oui entrez tu sais pas trop quoi faire. t’as l’impression que c’est tout nouveau. cette petite fille que tu vois seulement pour la deuxième fois depuis que tu l’as abandonné. et tu ne sais même pas quoi lui dire, tu ne sais pas ce que tu as le droit de dire salut emily, tu te souviens de moi ? tu demandes doucement alors qu’elle s’approche. et puis tu regardes loki, relevant ta tête je…j’mattendais pas à vous voir t'aurais peut-être été plus descente. moins cadavérique. mais tu ne savais pas qu’il était au courant. t’aurais préféré qu’il ne sache pas. tu ne veux pas de sa pitié. et pourtant tu ne peux pas lui dire de s’en aller. balance entre ton coeur et ton cerveau.

_________________

( Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day )
Revenir en haut Aller en bas
i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 872 points : 0
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : lux aeterna, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 13:20
tu sais que tu fais le bon choix en amenant emily avec toi à l’hôpital. tu aurais du la laisser rencontrer sa mère bien avant qu’un drame de la sorte arrive. mais tu sais aussi que tu ne pouvais pas la laisser entrer une nouvelle fois dans ta vie avant d’être sûr qu’elle ne repartirait pas comme elle avait fait deux ans auparavant. t’hésites devant la porte parce que tu te sens responsable de ce qui se passe mais parce que tu lui en veux d’avoir encore une fois préféré la solution de facilité au fait de se battre pour ce qu’elle voulait réellement. t’as sûrement été trop dur avec elle et tu t’en veux pour ça. cependant, t’aurais jamais pensé qu’elle essaierait de mettre fin à sa vie. dans l’histoire, elle n’a pensé qu’à elle et pas à emily. à défaut de penser à toi, elle aurait du faire des efforts et se battre pour votre fille. tu pousses un soupir alors que tu toques et ouvres la porte de sa chambre. tu ne dis rien, observant les dégâts que tes mots ont fait sur elle. tu serres les dents, enfonçant l’émail dans la chair de ta joue. tu ne sais pas si elle voudra te voir, alors tu restes juste dans l’embrassure de la porte. quand t’es sûr qu’elle ne te foutra pas dehors, tu ouvres la porte un peu plus grand pour laisser apparaître emily. tu ne cesses de regarder billie et sa réaction te fait chaud au cœur. elle apprécie le cadeau que tu es en train de lui faire. tu la vois tourner la tête, sûrement pour pleurer un peu et tu lui dis que si jamais, tu peux attendre dehors. tu ne veux plus être la cause de ses pleurs et de ses maux. si elle ne veut pas de toi dans la chambre, tu partiras, la laissant seule avec la petite. quand un non sort de la bouche de billie, tu la fixes perplexe. non quoi ? non elle veut pas que vous entriez ou non elle veut pas que tu partes ? t’en sais strictement rien et tu attends qu’elle reprenne pour enfin comprendre où elle voulait en venir. c’était un non pour que tu restes loin d’elle. tu souris légèrement alors que tu entres avec emily, fermant la porte derrière toi. la voix de billie se fait à nouveau entendre et elle parle à votre fille. tu sais que votre enfant est en train de sourire. « je me souviens de toi. t’es la dame qu’est venue à la maison. la copine de tatie. » qu’elle dit tout d’abord. tu continues de sourire un peu avant de croiser à nouveau le regard bleu de billie. elle ne s’attendait pas à vous voir. à dire vrai, tu t’attendais pas à venir non plus. « je savais pas si c’était une bonne idée de venir. » que tu lances parce que tu ne veux pas mentir, tu ne veux plus de mensonges entre vous. tu finis par lâcher l’épaule de emily et elle s’avance vers le lit de billie tu la laisses faire en la couvant du regard. « papa m’a dit que tu es ma maman… » elle s’approche encore un peu avant de prendre la main de billie dans la sienne. « c’est vrai ? » et tu ne peux pas voir ta fille, mais tu peux aisément imaginer son regard rempli d’espoir. depuis le temps qu’elle attend de voir à quoi sa mère ressemble, l’avoir sous les yeux est un cadeau pour elle. t’espères que billie ne gâchera pas tout et qu’elle saisira cette occasion pour se faire pardonner son absence. t’es sûr que emily ne lui en voudra pas des deux années où elle a été loin d’elle. après tout, les enfants ne se soucient pas de ce genre de chose.

_________________
let's fly away.
la flèche a traversé ma peau. c'est une douleur qui se garde qui fait plus de bien que de mal.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 897 points : 20
pseudo : cécé
avatar : zippora seven
crédits : Perséphone
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 14:02
t’imagines que la surprise doit se lire sur ton visage. que loki ne doit pas savoir ce que tu vas répondre. pourtant pour toi la réponse est évidente, bien sûre que tu ne veux pas qu’ils partent. tu veux les voir, même si tu ne sais pas à quoi t’attendre. mais rien que le fait de la voir emplit ton coeur de toute sorte d’émotions, mais par dessus tout d’amour. l’amour que tu lui portes depuis que t’as su qu’elle allait naître un jour. cet amour qui n’a pas été assez fort pourtant pour que tu te battes pour elle à une époque. et tu t’en veux tellement. tu t’en veux à tel point que t’en es arrivée là. t’as fait des choses dont t’es pas fière dans ta vie et t’avais juste envie de les oublier. mais il faut croire qu’ils resteront ancrés en toi et que tu vas juste devoir apprendre à vivre avec. tu n’as plus vraiment le choix. mais aujourd’hui c’est leurs visages qui illuminent ta journée et même si t’as les larmes aux yeux, t’es heureuse. ce ne sont que des larmes de bonheur et de surprise. je me souviens de toi. t’es la dame qu’est venue à la maison. la copine de tatie. mince sourire sur tes lèvres, t’essayes, t’es pas la plus douée pour sourire en ce moment. mais tu n’as pas envie que votre fille te vois entrain de pleurer. même si elle pense toujours que tu n’es qu’une amie de sif. tu ne lui diras pas que tu n’es pas qu’une amie, mais sa mère. ce n’est pas de ton ressort, ça ne l’est plus maintenant. et tu laisses loki gérer comme il le sent. tu n’es plus personne pour imposer tes choix et tes envies. tu hoches alors la tête doucement oui c’est ça et ça me fait plaisir de te revoir que tu lui dis doucement. voix fluette, on sent l’émotion dans celle-ci et puis ton regard croise celui de loki. ton coeur qui bat plus fort d’un coup. malgré tout il a toujours cette emprise sur tout coeur. même si tu n’as plus ta place dans le sien. cette femme qui l’a pris. t’espères qu’elle saura juste les rendre heureux, comme toi tu n’as pas su le faire je savais pas si c’était une bonne idée de venir. tu secoues la tête. bien sûr que c’est une bonne idée, même si tu ne sais pas si tes émotions s’emporteront à un moment. tu peux bien garder ton calme juste le temps de leur visite. tu pourras toujours pleurer quand ils repasseront cette porte pour partir. tu pouvais pas me faire plus plaisir loki…vraiment t’affirmes, la voix portante pour une fois. tu n’as pas peur de dire que tu voulais vraiment les voir. il doit le savoir, que malgré tout ce qui se passe, t’as toujours envie de le voir et de surtout voir ta fille. même si celle-ci pense que tu n’es qu’une simple amie. ou en tout cas c’est ce que tu pensais papa m’a dit que tu es ma maman… ton regard qui ne sait pas où allait et qui alterne entre emily et loki. ton coeur qui s’arrête dans ta poitrine, ton souffle qui se coupe. et tu pars en apnée sans pouvoir rien faire. tu ne t’attendais sûrement pas à ça. c’est vrai ? qu’elle demande, alors que tu n’arrives toujours pas à parler. un verre d’eau que t’attrapes sur la table de nuit et tu le bois d’un traitre. puis tu poses à nouveau ton regard sur elle je…oui c’est vrai je suis ta maman emily l’émotion qui envahie ton regard. tu ne sais pas ce qu’elle en pense. tu ne sais pas si ça lui fait plaisir ou pas. sa réponse qui te terrifie maintenant. et ton regard qui monte vers loki pour souffler un merci du bout des lèvres. un son inaudible, qu’un mouvement de lèvre.

_________________

( Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day )
Revenir en haut Aller en bas
i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 872 points : 0
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : lux aeterna, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Aoû - 0:18
est-ce que tu regretteras ton geste ? tu sais pas vraiment. tu regrettes d’avoir été si cruel avec billie et de l’avoir conduit dans ce lit d’hôpital. si tu avais mis de côté ta colère, ta frustration et ta peine, peut-être que vous n’en seriez pas là aujourd’hui. peut-être que vous seriez en train de construire à nouveau quelque chose. sauf que ce n’est pas le cas, et que tu dois subir la vue de la femme que tu aimes toujours, malgré tout, dans ce lit, affaiblie. heureusement, son visage s’illumine quand elle voit le cadeau que tu lui as fait. pas de fleurs, pas de gâteau ni même de livres à lire. non, c’est bien plus inestimable ce que tu lui donnes. tu lui offres le droit de rencontrer sa fille, mais pas en tant qu’amie, non en tant que mère. tu as prévenu emily que vous alliez voir sa mère. maintenant, c’est à billie d’assurer la suite. toi tu n’es que l’intermédiaire. t’espères qu’elle ne merdera pas et que ça se passera bien. votre fille prend la parole et répond à la question de la blonde avec un sourire. pour le moment, elle ne mentionne pas le fait qu’elle sait que billie est sa maman. elle répond simplement et innocemment à une question qu’on lui a posé et tu vois bien un éclair de déception passer dans le regard de la jeune femme. elle lève son regard vers toi et t’es mal à l’aise. tu sais pas où tu dois te mettre, ce que tu dois dire. c’est leur moment à elle et t’as l’impression d’être de trop. alors, tu meubles le silence par une phrase que tu penses mais n’aurais jamais pensé dire à voix haute. billie secoue la tête pour te notifier que ce n’était pas une mauvaise idée. tu te doutais qu’elle répondrait ça. pourtant, toi t’as le sentiment que ce n’était pas forcément la bonne chose à faire. t’aurais sûrement du attendre qu’elle quitte l’hôpital, qu’elle aille mieux. mais si t’avais fait ça, est-ce qu’elle aurait eu un but dans sa vie ? une raison de vivre ? tu ne le sauras jamais et tu ne veux pas le savoir. t’as déjà failli la perdre une fois, tu ne veux pas recommencer l’expérience. parce que tu t’es rendu compte que plus que sa trahison, c’est son absence qui te fait le plus mal. tu te perds dans tes pensées sans même t’en rendre compte et c’est la voix de emily qui t’en sors quand elle demande la confirmation sur l’identité de billie. elle lui avoue que tu lui as dit qui elle était et le regard de billie sur toi te fait sourire légèrement. tu vois bien qu’elle panique, qu’elle ne s’attendait sûrement pas à cette question. elle prend un verre d’eau et le fini presque d’une seule gorgée. tu pourrais presque en rire et faire une remarque sur sa descente, mais tu n’en fais rien. c’est ce que tu aurais fait quelques années plus tôt. billie finit par porter son attention sur votre fille une nouvelle fois et répond à la question de la jeune femme. tu devines aisément que emily a un magnifique sourire sur le visage alors qu’elle grimpe dans le lit de sa mère pour la prendre dans ses bras. tu captes le regard de billie et son merci inaudible. tu peux voir toutes les émotions qui se bousculent dans ses yeux alors que tu hoches simplement la tête. tu ne l’as pas vraiment fait que pour elle. tu l’as fait pour emily. finalement, elle avait le droit de connaitre sa maman. d’ailleurs, elle s’accroche à la jeune femme comme si elle avait peur qu’elle ne s’enfuit. elle dépose sa tête contre la poitrine de sa mère, contre son cœur et elle sourit avant de reprendre la parole. « pourquoi t’es partie ? tu m’aimais pas ? » tu te crispes en entendant ces mots. emily sait que sa mère l’avait laissé, mais tu n’as jamais donné de raison, toi-même ne la connaissant même pas. tu n’aurais jamais pensé qu’elle puisse demander ça à billie. mais tu ne dis rien, te contentant d’observer la scène et la réponse que la blonde lui donnera. maintenant, c’est elle qui a les cartes en mains, pas toi.

_________________
let's fly away.
la flèche a traversé ma peau. c'est une douleur qui se garde qui fait plus de bien que de mal.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 897 points : 20
pseudo : cécé
avatar : zippora seven
crédits : Perséphone
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Aoû - 20:02
une journée qui a repris alors qu’il y a un jour tu ne pensais même pas revoir le jour. mais tu n’aurais pas eu la chance de voir son magnifique visage. tu n’aurais pas eu la chance de l’avoir contre toi. alors encore une fois tu ne peux que remercier beech. il s’est accrochée quand tu as abandonné. tu n’as pas fait tout ça pour porter l’attention sur toi, tu voulais vraiment en finir. mais aujourd’hui maintenant que tu es là, tu penses que jamais tu n’aurais revu le visage de ta fille si tout ça n’était pas arrivée. tu sais que loki culpabilise, tu peux le voir sur son visage. ile ne doit pas. si quelqu’un doit se sentir mal dans cette pièce, c’est bien toi, c’est toi qui a engendré tout ce qui s’est passé dans ta vie. c’est toi qui a pris les mauvaises décisions qui t’ont mené ici, sur ce lit. tu te permets de l’observer du coin de l’oeil alors que tu sens la tête d’emily contre toi. et comme à chaque fois que tu le regardes ton coeur se met à battre plus vite. tu es sûre qu’elle l’entend à travers ta poitrine. cette petite chose qui a tant grandit depuis la dernière fois où tu l’as porté dans tes bras. une journée froide. tu lui disais aurevoir devant la porte de chez son père et t’as juste abandonné le bateau après. quelle mère affreuse pas vrai ? mais aujourd’hui t’as une nouvelle chance, la chance de prouver que tu n’es plus cette personne. tu peux leur prouver à quel point tu les aimes. il t’as fallu du temps pour comprendre que loin d’eux tu n’existais pas réellement. tu ne récupéreras probablement jamais loki, il restera juste l’homme qui fera battre ton coeur, quand le sien bat pour cette autre fille. mais au moins tu as ta fille et elle sera là pour combler une part du vide qui s’est installé dans ton coeur. sauf que tu es coupée dans tes contemplation, t’es coupée dans tes pensées par sa petite voix.  pourquoi t’es partie ? tu m’aimais pas ? tu ne bouges pas, t’ouvres la bouche sans qu’un seul son ne sorte. ton regard qui se pose sur sa tête qui n’a pas bougé elle non plus. tu sens ton coeur qui se sert. la question qui fait mal mais qui est justifié et c’est une larme qui coule le long de ta joue avant de finir sa route dans ses cheveux. t’auras jamais des mots assez bon pour lui faire comprendre. parce que toi même tu ne comprends plus tes raisons de l’époque. t’as été si stupide, mais tu ne veux pas qu’elle croit que tu ne l’aimes pas. ça te fend le coeur. tu mets doucement une main sous son menton afin de planter ton regard dans le sien. non surtout ne crois jamais ça. je t’aimais plus que tout et aujourd’hui encore je t’aime emily. c’est juste que maman…maman n’était pas prête et elle avait peur de ne pas bien s’occuper de toi tu sais que tes mots ne valent peut-être pas grand chose. tu la serres doucement un peu plus contre toi alors que tu déposes un baiser sur le bout de son nez. mais à partir d’aujourd’hui je serais toujours là, si tu veux bien de moi tu souris doucement. t’es émotive. tu sens que tu pourrais craquer, mais pour elle encore tu te retiens. tu lèves doucement ton regard pour regarder loki, il a aussi sa permission à donner. tu sais que tu n’as plus l’autorisation de débouler comme ça dans leur vie. tu n’y as plus ta place, depuis le jour où t’es partie.

_________________

( Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day )
Revenir en haut Aller en bas
i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 872 points : 0
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : lux aeterna, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Oct - 12:50
tu sais que tu as pris la bonne décision en amenant emily avec toi, quand tu vois le sourire qui se peint sur les lèvres de ta fille, votre fille. jusqu’à maintenant, elle posait des questions sur sa mère mais tu avais toujours été évasif. mais aujourd’hui, alors qu’elle a sa mère devant les yeux, elle peut poser toutes les questions qu’elle a besoin à la principale intéressée. d’ailleurs, billie semble aller légèrement mieux parce qu’elle a sa fille dans ses bras. tu souris un peu, pas beaucoup. tu lui as pas encore pardonné ce qu’elle a fait avec baldur mais l’idée de la perdre de cette manière est tout aussi impossible. votre fille a besoin de sa mère. c’est triste qu’il ait fallu que billie attende à sa vie pour que tu t’en rends compte. tu te figes quand la voix de emily te sort de tes pensées. tu sais qu’elle est légitime et qu’elle se pose cette question depuis longtemps. tu vois la larme couler sur la joue de celle que tu aimes encore et tu détournes la tête gêné d’être le témoin de ça. t’aurais du partir et les laisser seul. pourtant, tu restes. curiosité malsaine ? peut-être bien, tu sais pas vraiment. tu laisses donc billie répondre à emily, mais elle ne dit rien de plus que ce que tu ne savais déjà. tu observes cette scène avec de la tendresse dans les yeux. elle embrasse votre fille et lui demande si elle veut encore d’elle dans sa vie. emily lève la tête vers billie et passe ses bras autour de son cou pour venir déposer son front sur celui de sa mère. « bien sûr que je veux de toi… t’es ma maman après tout. » et elle vient poser ses lèvres sur la joue de billie avec un grand bruit. tu détournes les yeux encore une fois pour leur laisser de l’intimité. ça te fait plaisir de les voir comme ça et tu t’en veux de les avoir priver l’une de l’autre, même si tu sais que tu le referais si c’était à refaire. t’as pensé à emily dans l’histoire, mais bien plus à toi. tu ne voulais pas souffrir, tu ne voulais plus être blessé par cette blonde que tu aimes encore malgré les années. alors tu as érigé ce mur, te servant de ta fille comme d’un bouclier. t’en es pas fier mais même comme ça, tu as souffert de la situation. soudain on toque à la porte et c’est une infirmière qui entre. elle vient prendre la tension de billie ainsi que vérifier ses constantes et emily la regarde tout sourire. « c’est ma maman. faut en prendre soin d’accord. » et la jeune femme regarde votre fille avec un sourire, lui promettant de bien en prendre soin. elle va pour partir, mais tu la retiens. « est-ce que c’est possible que vous preniez soin de emily quelques instants. on a besoin d’avoir une discussion. » tu sais que c’est beaucoup demandé mais l’infirmière accepte avec plaisir. tu les regardes partir et quand la porte se ferme, tu sens le regard de billie sur toi… tu te retournes lentement, et tu plantes tes yeux dans les siens tout en t’avançant. le silence vous enveloppe et tu viens t’asseoir près d’elle. tu prends sa main dans la tienne avant de parler. « je suis désolé. » c’est simple, court mais totalement sincère. tu t’excuses pour tout ce que tu as fait, tout ce que tu as dit. c’est sûrement pas suffisant, mais c’est tout ce que tu peux offrir pour le moment.

_________________
let's fly away.
la flèche a traversé ma peau. c'est une douleur qui se garde qui fait plus de bien que de mal.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 897 points : 20
pseudo : cécé
avatar : zippora seven
crédits : Perséphone
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Oct - 21:22
une petite blonde dans tes bras. ta petite blonde. la votre. t’en oublies presque la présence de loki, tellement elle est omniprésente et t’es bien trop contente de ça. ta peine qui s’envole en un instant quand elle est contre toi. une joie qu’elle émane et qui enveloppe toute la pièce. comme un remède que tu ne t’attendais pas à voir arriver. et tu te rends compte une fois de plus de l’erreur que tu as faite. tu te rends compte à quel point tu as besoin d’elle, sûrement plus qu’elle n’a réellement besoin de toi. parce qu’elle va bien, elle a loki, alors que sans elle, sans lui, t’es un total désastre. bien sûr que je veux de toi… t’es ma maman après tout. ses petites bras qui t’enlacent et cette larme qui perle une nouvelle fois, que tu chasses avant de sentir tes lèvres contre ta joue. ce ne sont plus que des larmes de bonheur qui s’échappe. parce que t’es réellement heureuse pour ce qui arrive. et tu n’as même pas le temps de répondre que l’infirmière déboule. tu lui en veux un peu de te couper de ton petit monde, de ce que tu étais entrain de vivre. parce que t’as l’impression qu’ils passent bien trop souvent dans ta chambre, juste pour voir si tu n’as pas encore tenté de te faire mal. mais avec un couteau en plastique ça serait bien compliqué t’imagines. c’est ma maman. faut en prendre soin d’accord. ses mots qui t’arrachent le plus beau des sourires, et tu la serres doucement contre toi. tu ne veux plus jamais la quitter, même si tu sais que tu n’auras pas le choix. tu sais qu’elle va repartir avec loki et tu ne sais même pas quand tu auras le droit de la voir à nouveau. est-ce que c’est possible que vous preniez soin de emily quelques instants. on a besoin d’avoir une discussion. qu’il demande. tu ne t’y attendais pas réellement. tu pensais qu’il était venue juste pour te l’amener. tu ne t’attendais pas à une quelconque discussions. ton regard fixé sur lui alors que tu fais un dernier baiser à emily. et puis ses yeux bleus qui trouvent les siens. un regard interrogateur sûrement sur ton visage, tu ne comprends pas réellement ce qui se passe. sa main qui attrapes la tienne sans même que tu t’y attendes. un frisson qui parcours ton corps tout entier. t’as l’impression que le dernier contact que t’as eu avec lui remonte à si longtemps. tu sens le pouvoir que ça te donne. tu sens ton coeur battre beaucoup plus fort, beaucoup plus vite. je suis désolé. tu secoues doucement la tête. tu soupires. de quoi loki ? que tu demandes comme si t’attendais réellement une réponse. tu sais pourquoi il dit ça et tu n’es pas d’accord. t’as pas à l’être… que tu dis alors que tu baisses doucement la tête. t’es la seule fautive de tout ce qui t’arrives. tes décisions que tu as prise dans ta vie, les mauvaises, les uns après les autres. cet hôpital, ce lit, ce n’est que la cause de tout ce que tu as fait. des mensonges que tu as pu lui cacher. et il n’a pas à s’en vouloir pour quoi que ce soit. tu serres doucement sa main. ton pouce qui caresse sa paume sans même que tu t’en rendes compte. un ancien réflexe sûrement. je… tu ne sais même pas réellement ce que tu veux dire. parce que t’arrives pas à mettre de mot sur ce que t’as fait. t’as du mal à en parler. je cherchais pas des excuses ou même de l’attention. tu veux qu’il le sache aussi. tu ne pensais jamais le revoir, jamais la revoir. ton but était juste de disparaître et t’as pas voulu faire tout ça, pour qu’il t’amène finalement ta fille.

_________________

( Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day )
Revenir en haut Aller en bas
i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 872 points : 0
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : lux aeterna, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Nov - 12:33
c’est difficile de voir ta fille avec billie de la sorte, parce qu’elle est tellement innocente qu’elle pardonne ces deux années d’absence à sa mère sans réellement se poser de questions. tu voudrais faire comme elle, et oublier tout ça. mais tu sais que c’est impossible. tu sais qu’importe comment tu verras les choses, il y aura toujours une partie de toi qui verra baldur avec elle, heureux. tu sais que tu ne devrais pas penser à ça pour le moment, mais c’est plus fort que toi. cette image te hante et tu ne sais pas si tu arriveras à t’en défaire un jour. mais pour le moment, tu plaques un sourire sincère sur ton visage alors que tu observes les retrouvailles mère/fille. emily est aux anges d’avoir trouvé sa maman et ne veut plus la lâcher. sauf que tu la fais sortir de la chambre parce que vous avez besoin d’avoir une conversation avec billie. tu as tout préparé dans ta tête. tout ce que tu veux lui dire, mais alors que tu prends sa main dans la tienne après t’être assis à ses côtés, c’est comme si ton esprit était devenu blanc. tout est brumeux à l’intérieur et la seule chose que tu trouves à dire est que t’es désolé. parce que c’est le cas. t’es désolé de l’avoir privé de sa fille quand elle est revenue, de l’avoir poussé à se suicider. c’est ta faute, tu le sais et même si billie ne semble pas être d’accord avec toi sur ce point, ça n’enlève absolument pas la culpabilité que tu ressens envers elle. la jeune femme serre ta main et tes yeux se déposent dessus et t’observes son pouce caresser ta peau. tu aurais pu sourire dans une autre situation. tu aurais pu apprécier ce moment, de l’avoir retrouver elle. mais tu n’y arrives pas. t’as le cœur au bord des lèvres. tu préfèrerais nettement qu’elle te crie dessus, qu’elle t’accable de tous ses maux. ce serait tellement plus simple que de la voir accepter tout ça comme si c’était normal. tu pousses un soupir alors qu’elle reprend la parole. tu le sais que ce n’était pas pour ça. elle voulait simplement mettre fin à ses jours parce qu’elle n’avait plus d’espoir. parce que t’avais aspiré la seule lueur qui aurait pu la sortir de cette merde. nouveau soupir qui s’échappe alors que tu serres tes doigts sur les siens. « je sais. » que tu murmures, le regard baissé. tu la connais billie et elle le sait. « cependant, ça n’empêche pas le fait que je sois désolé… » tu crispes ta mâchoire alors que serres ton poing libre. si tu avais été seul, tu aurais sûrement frappé dans un mur pour préférer la douleur physique à celle psychologique. « si je t’avais pas poussé à bout, tout ça ne serait jamais arrivé… » tu finis enfin par relever les yeux vers la jeune femme. ils sont larmoyants mais tu ne pleureras pas. « j’aurai pu priver emily de sa mère… je ne me le serai jamais pardonné. » que tu finis, détournant les yeux alors que ta voix se brise légèrement.

_________________
let's fly away.
la flèche a traversé ma peau. c'est une douleur qui se garde qui fait plus de bien que de mal.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 897 points : 20
pseudo : cécé
avatar : zippora seven
crédits : Perséphone
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Déc - 23:25
l’avoir si proche de toi, ta main dans la sienne, tu ne t’y attendais sûrement pas. voir emily, tu t’y attendais encore moins. tu ne pensais plus jamais revoir leur visage, que ce soit avant ou après ta tentative de suicide. tu pensais que tout était finis, tu pensais avoir tout perdu, avoir gâché la seule chose bien que t’avais dans at vie. cet enfant que tu as osé laissé de côté, comme si elle n’était rien, alors qu’au final elle est tout. elle est celle qui réussit à te faire sourire et pleurer en quelques secondes. elle est celle qui comble le trou que t’as dans le coeur. celle que t’aimeras toute ta vie et qui malgré ce que t’as fait te pardonne et t’aimes. t’as le coeur remplit d’amour pour elle. mais aussi pour lui. encore et toujours. tu ne pourras jamais l’oublier, parce qu’il est ancré dans ta peau, dans ton âme. alors tu le regardes là, comme pour marqué son image à jamais dans ta tête et t’aimerais te blottir dans ses bras, t’aimerais sentir à nouveau son corps contre le tient. cette chaleur qui avait pour habitude de te réconforter peu importe ce qu’il se passait à l’époque. jusqu’à ce jour, jusqu’à cette nouvelle, celle qui vous a séparé. et pourtant c’est la plus belle des choses aujourd’hui entre vous deux. emily, le soleil qui sort de toute cette noirceur. t’aurais voulu la revoir dans d’autre conditions, moins sombres, moins tristes. mais la vie en a voulu autrement, parce qu’encore une fois tes choix étaient juste stupides. et tu te sens obligée de les justifier. je sais. t’as la tête baissée. t’as le coeur qui bat trop vite et ta main toujours dans la sienne. tu n’oses pas la retirer, tu n’as pas envie de la retirer. mais juste cette envie de rester là comme ça pour toujours avec lui. si je t’avais pas poussé à bout, tout ça ne serait jamais arrivé… tu relèves la tête. ton regard qui cherche le sien et qui le trouve. humide. ton coeur qui se serre d’un coup, tu ne peux pas regarder ça. tes larmes qui montent automatiquement et une fois de plus c’est juste de la peine que t’as l’impression de propager autour de toi. et tu ne veux pas qu’il pense qu’il est le fautif. il y a tant de chose qui entre en jeux et tu n’as pas le temps de parler qu’il enchaine. j’aurai pu priver emily de sa mère… je ne me le serai jamais pardonné. tu serras sa main plus fort. eh regarde moi loki. que tu murmures doucement, tournant doucement son visage de ta main libre. tu plonges ton regard dans le sien, alors que c’est toi qui finis par craquer. les larmes qui coulent le long de tes joues. je…je suis là d’accord ? tu souffles doucement, ton regard dans le sien. ton coeur prêt à sortir de ta poitrine à tout moment. et aujourd’hui tu m’as fait le plus belle des surprises que je pouvais avoir. tu ne quittes pas son regard, t’as pas envie de revenir sur le passé. parce que tu pourrais dire que c’est de ta faute tout ça, que c’est parce que t’es partie. mais à quoi bon combattre là dessus. cette acte final était ta décision et sûrement pas la faute de loki. t’aurais juste pu décider d’être forte, d’accepter les conséquences, mais tu n’es juste pas assez forte et il n’y peut rien. je veux pas que tu te portes fautif pour ça, tu m'entends, ce n'est pas de ta faute. tu lâches finalement doucement sa main. ce n'est pas de ta faute..  un dernier murmures.

_________________

( Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» ∻ do you think your strong enough
» Comment choisir les bons produits pour nos cheveux ?
» Abdominoplastie AVANT/APRES: L'album-photo de Lollie
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: left over the sea :: park slope
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum