AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

you, old friend. (ada)

avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1162 points : 34
pseudo : space oddity. (lisa)
avatar : mathilda bernmark.
crédits : morrigan (av) eilyam (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Avr - 17:40
Relever la tête, il n’y a que ça à faire. Elle ne peut pas revenir sur ce qu’il s’est passé. La situation lui a enlevé tous ses moyens. Elle a arrêté de sortir, de s’autoriser la moindre activité en dehors des cours et du boulot. Elle discute souvent, avec la Bebe de son arrivée à Brooklyn. Elle lui parle souvent à cette gamine inconsciente qui est arrivée avec ses dix dollars en poche et sa valise. Elle se considérera chanceuse d’avoir rien d’un poste d’assistante de plateau. Elle sait qu’elle a foiré, ses études, tout. Elle a vu ses camarades décrocher des stages dans les grandes boîtes de production, elle a vu une de ses anciennes amies jouer dans une série l’autre fois. C’est dans cette introspection qu’elle avait pensé à Ada. Elle l’associe quand même à une période relativement heureuse de sa vie. Elle avait encore des étoiles dans les yeux à l’époque, elle s’était trouvée cette amie à l’époque. Elles se serraient les coudes et elles n’avaient pas beaucoup d’argent, mais elle n’avait pas la boule au ventre en permanence. Ada avait choisi le mauvais chemin à l’avis de Bebe, ou plutôt elle s’était aveuglée par sa jalousie et sa fierté. Son parapluie s’était pliée au moins deux fois sur le chemin et elle est trempée jusqu’aux pieds. Tout lâche, jusqu’à son parapluie. C’est la dernière adresse d’Ada dont elle se souvient et elle n’est pas franchement rassurée à la vue du personnel de maison. Enfin, les types bizarres, ça l’étonne plus trop. Elle essore ses cheveux sur le tapis de l’entrée, gardant un visage inexpressif à la venue de l’autre blonde. Elle a déjà réclamé de venir la voir, elle ne va pas non plus lui sauter dans les bras. Et admettre son erreur (ses erreurs) ? « Salut, ils sont pas très accueillants chez toi. » Elle fait un peu clocharde avec ses cheveux qui dégoulinent et son mascara qui coule sous ses yeux. Pourtant elle a voulu faire un effort vestimentaire, pour paraître trop pauvre. Elle donne de son corps autant que ça serve à quelque chose non ?

météo ~ orage et pluie torrentielle

_________________
And I don’t wanna see what I’ve seen, to undo what has been done. Turn off all the lights let the morning come.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 196 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar © balaclava, icons sign © anaelle et lyrics alexi murdoch.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Mai - 15:57
l'allure impeccable, même dans sa propre maison. ou plutôt celle que partage volontiers angelo avec elle. la chaleur d'un foyer, le confort apaisant d'un endroit où elle pourrait être elle-même et pas cette femme fatale à l'apparence parfaite : ada ne connaît plus rien de tout ça aujourd'hui. le dernier lieu qui lui offrait ce genre de familiarité était ce petit loft qu'elle partageait encore avec sa mère, quelques années plus tôt. passé qu'elle tâche d'oublier, essayant de se conforter dans l'idée qu'elle ne connaîtra jamais vie plus facile que celle à laquelle elle s'accroche désespérément aujourd'hui. allongée sur le lit "conjugal" dans une petite robe rose pastel, ada se perd dans les bruits d'orages et de pluie, profitant d'un rare moment où elle ne doit pas courir après les prostituées d'angelo ou s'adonner à je ne sais quelle autre tâche ingrate qu'il lui aurait confiée. le mois de mai et sa météo imprévisible, les coups de tonnerres qui l'apaisent plus qu'ils ne l'effraient. mais on la sort bien vite de sa contemplation, ada. on crie son nom, on lui demande de descendre. comme si c'était elle qui se devait d'accueillir quiconque cherchait monsieur d'alameida. mais elle ne bronche pas pour autant et s'exécute, couvrant ses pieds nus d'une paire de talons -qui n'auraient pas eu lieu d'être si la maison ne faisait pas la taille d'un hôtel. « salut, ils sont pas très accueillants chez toi. » bebe. probablement la dernière personne qu'ada se serait attendue à voir après tant de temps à s'ignorer cordialement. elle s'approche doucement, dévisageant son ancienne amie dégoulinante de pluie. « tu t'es perdue, bebe ? » qu'elle demande avec une pointe d'ironie, quoique presque sincère tant elle ne comprend pas la raison de sa présence. ada reste plantée quelques secondes devant la porte, attendant peut-être que bebe lui demande un service. mais rien ne vient, et elle estime qu'il serait peut-être temps de la laisser entrer un peu plus loin que sur le pas de la porte. « viens, je vais te donner de quoi t'essuyer. » un signe de main pour lui indiquer de la suivre alors qu'elle monte à l'étage, laissant une trainée de pluie derrière elle et bebe qu'une femme de ménage se chargera bien de nettoyer. elle arrive jusque dans sa chambre et rentre un instant dans la salle de bain privée qui lui est associée. une serviette qu'elle en sort et qu'elle tend à la jeune femme, sans un mot de plus. la surprise encore sur les traits.

_________________
.
someone reaching for me now,

through the dark reaching for

me now. need someone to hear

you when you sigh, someone to

wipe away those tears you cry.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1162 points : 34
pseudo : space oddity. (lisa)
avatar : mathilda bernmark.
crédits : morrigan (av) eilyam (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Mai - 20:51
Elle arrive, reine dans sa demeure, toujours aussi élancée au détail près qu’elle est désormais habillée comme une vraie petite maîtresse de maison. Elle est rassurée de voir qu’elle n’a pas trop changé – du moins physiquement. Ada est surprise, pas étonnant. Elle est même assez contente de l’effet produit. En revanche, ce qui ne lui plaît pas vraiment c’est le ton employé par la jeune femme qui gâche définitivement le peu de plaisir qu’elle a eu un instant de la revoir. C’est pas gagné et elle regrette soudainement toutes ses bonnes intentions, prête à faire demi-tour. Elle la fusille du regard, prête à lui répondre que faudrait vraiment qu’elle fasse un gros détour pour se perdre dans ce quartier là et atterrir comme par hasard chez elle. Entre temps elle se rappelle qu’elle est venue en paix. « Oui s’il te plaît. » dit-elle simplement lorsqu’Ada décide de servir à quelque chose et lui propose de se sécher un peu. Elle suit l’autre blonde, essayant de ne pas se laisser trop impressionnée par le lieu et gardant pour elle sa jalousie. D’un côté quand on sait comment son pseudo mec gagne son argent, ça fait moins rêver. Elle suit en silence la jeune femme jusque dans la salle de bain et elle quitte sa veste pour l’étendre sur le bord de la baignoire. Bebe attrape la serviette que lui tend son ancienne amie avec un poli « Merci ». Elle se la passe sur le visage et enroule ses cheveux dedans le temps d’absorber l’humidité qui leur est tombée dessus. Elle garde le silence et visiblement Ada attend qu’elle lui explique la raison de sa venue. Logique. Elle se balance sur ses pieds, d’avant à arrière, bras croisés sur le ventre. « Tu as l’air … de bien t’en sortir. Tu as l’air d’aller bien. » qu’elle affirme en désignant la salle de bain pour ne montrer que cette pièce qui fait la taille de l’appartement qu’elle partage avec Jo. Toujours trop fière pour laisser paraître un peu de sympathie.

_________________
And I don’t wanna see what I’ve seen, to undo what has been done. Turn off all the lights let the morning come.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 196 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar © balaclava, icons sign © anaelle et lyrics alexi murdoch.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 23:02
le regard que lui lance bebe en dit long sur la difficulté palpable que lui causait sa présence sur le pas de sa porte. trop de temps avait passé pour qu'elle se contente de venir donner une simple visite de routine, l'air de rien. son geste devait reposer sur une bonne dose de réflexion après tant de temps de silence. à moins qu'elle ne se soit pointée qu'en suivant un simple coup de tête ? elle ne semble pas alcoolisée, bebe. ni trop désespérée, ce qui aurait pu expliquer qu'elle vienne frapper à sa porte. non, bebe a l'air de bebe, la même ou presque qu'il y a des années. « oui s’il te plaît. » quand bien même elle n'a pas l'air ravie de l'accueil qu'ada vient de lui réserver, bebe accepte malgré tout sa proposition de se sécher, franchissant finalement le seuil. « merci. » qu'elle lui lance, dans un ton qu'ada interprète comme un peu trop froid. elle est perdue, ada. elle ne saisit pas bien la raison de la visite de son ancienne amie qui semble presque prête à s'en aller aussi vite qu'elle est venue à en juger par les regards peu amènes qu'elle lui adresse. elle s'essuie, en silence. la scène est bien trop étrange, et ada sent la tension qui plane dans la pièce trop grande qu'est sa chambre. puis elle se décide, enfin. « tu as l’air … de bien t’en sortir. tu as l’air d’aller bien. » un constat qu'elle fait peut-être pour tâcher de lui faire plaisir. elle comprend rapidement qu'elle fait référence au luxe flagrant dans lequel elle nage depuis qu'elle s'affiche aux côtés d'angelo. fin sourire ironique sur ses lèvres alors qu'elle hausse les épaules. « je ne vais pas me plaindre, effectivement. tout ce dont une fille pourrait rêver, hein ? » ses bras qu'elle croise à son tour contre sa poitrine alors que ses paroles sonnent faux. l'argent et la sécurité, tout ce que bebe et ada avaient chacune avidement cherché. et pourtant, ada ne pourrait pas se prétendre heureuse. « et toi, comment vont... » les choses ? elle a sûrement trop de choses à rattraper, ada. « comment tu vas ? » qu'elle se ravise, sans trop savoir par où commencer. est-ce qu'elle est venue lui cracher son bonheur au visage, pour éponger un peu sa rancoeur ? trop incertaine, ada ne parvient pas à détendre ses muscles et darde sur son ancienne ami un regard un brin méfiant.

_________________
.
someone reaching for me now,

through the dark reaching for

me now. need someone to hear

you when you sigh, someone to

wipe away those tears you cry.


Dernière édition par Ada Hensen le Sam 17 Juin - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1162 points : 34
pseudo : space oddity. (lisa)
avatar : mathilda bernmark.
crédits : morrigan (av) eilyam (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Mai - 10:39
Jolie chambre, jolie robe, même jolies pantoufles. Il faut croire qu’elle a fait le bon choix Ada. Elle en était jalouse, avant. Enfin du moins, elle avait su trouver ce confort après lequel elles courraient toutes les deux quand elles s’étaient connues. C’est comme ça qu’elle a fait son choix. Puisqu’elle devait se débrouiller seule désormais, elle avait évincé la jeune femme comme si elle entachait à sa propre réussite. Voilà le résultat. Puis maintenant qu’elle la voit, tout ce luxe, elle se demande si ce n’est pas que la maison d’Hansen et Gretel. Elle n’est pas tout à fait certaine de vouloir savoir grâce à quoi Ada peut nager dans toute cette opulence. Elle est même surprise de constater qu’elle est contente de la voir, ça lui rappelle des jours meilleurs. Elle lui sourit, hochant la tête en regardant de nouveau autour d’elle. Elle a couru après ça aussi, elle n’a juste pas choisi la meilleure manière de le faire. Sans le vouloir. Elle se laisse encore impressionner par les appliques murales et la qualité du rideau de douche avant de reprendre la parole. « Il ne reste plus qu’à changer le personnel. » elle dit en souriant, c’est pas méchant, une simple constatation. Même si elle se doute que le choix des gorilles qui gardent l’entrée ne dépend pas d’elle. Elle ne met pas Ada en confiance, elle le sait. Elle n’a aucune raison visible de mettre les pieds ici, pas après avoir refusé toute aide de sa part. Et voilà Bebe qui débarque du jour au lendemain. « Ouais ça va, enfin il pleut quoi. Mais ça va. » C’est pas tout à fait vrai, mais est-ce qu’elle débarque pour déballer sa vie et repartir ? Même elle, malgré le fait qu’elles ne soient pas en très bons termes, elle trouve ça déplacé. Elle va y arriver à faire un petit effort tout de même. « Je me disais que ça faisait longtemps qu’on s’était pas vues et puis tu sais que c’était un peu bête la raison pour laquelle on se parle plus. » Puis finalement, elle s’est rendue compte que c’est quand même mieux de pas être toute seule.

_________________
And I don’t wanna see what I’ve seen, to undo what has been done. Turn off all the lights let the morning come.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 196 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar © balaclava, icons sign © anaelle et lyrics alexi murdoch.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Juin - 23:34
elles avaient trop de points communs bebe et ada, et c'était sûrement pour ça que les choses avaient aussi mal tourné entre elles. si ada n'était clairement pas la fille la plus rancunière au monde, elle savait ce que cet effort devait par contre coûter à la blonde. alors même si elle se traînait avec sa nonchalance un peu trop soignée, elle savait qu'un bon nombre de choses devaient lui trotter dans la tête.  « il ne reste plus qu’à changer le personnel. » bebe sans gêne et avec la langue toujours bien pendue. ada sourit doucement avec un léger haussement d'épaules. « je crois que c'est une sorte d'engagement à vie, ici. » qu'elle répond sans trop d'enthousiasme. elle voyait souvent les mêmes personnes dans ce domaine, comme s'ils étaient tous condamnés à rester pour ne pas ébruiter trop de secrets mal cachés. elle n'est pas mécontente de voir bebe changer de sujet, peu désireuse de se lancer dans de trop copieuses explications sur les activités illicites de sa nouvelle "famille". elle ne voulait pas lui montrer qu'elle ne s'en sortait peut-être pas aussi bien qu'elle voulait le croire. « ouais ça va, enfin il pleut quoi. mais ça va. » ada ne peut s'empêcher de froncer les sourcils, commençant à s'irriter de l'indifférence un peu trop soutenue de bebe. qu'elle ne mette pas les pieds dans le plat, ça, elle comprenait. après tout ce temps, elles n'avaient plus vraiment l'habitude des conversations à coeur ouvert. mais ada avait la désagréable impression de devoir se laisser balader par les humeurs et les envies de bebe sans savoir quoi faire des siennes, d'envies. « bebe... » qu'elle commence, prête à la rappeler à l'ordre. -ou du moins à essayer. « je me disais que ça faisait longtemps qu’on s’était pas vues et puis tu sais que c’était un peu bête la raison pour laquelle on se parle plus. » imperceptible soupir de soulagement. enfin, elle voit ses pensées confirmées. ada fait quelques pas dans la pièce avant de s'asseoir sur le bord du lit. « bête, je ne sais pas... j'imagine qu'on avait chacune nos raisons. peut-être pas les bonnes, certes, mais ce qui est fait est fait, hein ? » qu'elle rétorque en pesant ses mots, désireuse de ne pas accabler bebe sans pour autant la pardonner complètement. parce que ça lui manque, à ada, d'avoir quelqu'un sur qui elle peut compter. et que bebe pouvait bien avoir tous les torts du monde, ada n'avait plus envie de lui en vouloir.

_________________
.
someone reaching for me now,

through the dark reaching for

me now. need someone to hear

you when you sigh, someone to

wipe away those tears you cry.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1162 points : 34
pseudo : space oddity. (lisa)
avatar : mathilda bernmark.
crédits : morrigan (av) eilyam (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 11:15
La rancœur était peut-être plus facile à avaler maintenant. Avant, elle jugeait qu’elle avait rompu une espèce de contrat que Bebe s’était imaginée. Qu’elles ne se sépareraient qu’une fois qu’elles auraient toutes deux sorties leurs derrières de la mouise. Elle avait vu la jeune femme s’envoler vers cette vie dorée, offerte par cet homme que Bebe n’avait jamais rencontré – sans jamais vouloir le faire par ailleurs, pur instinct. Mais finalement, est-ce qu’elle pouvait encore lui vouloir aujourd’hui ? Moins aveuglée par sa défaite, elle éprouve même une certaine forme de peine pour Ada. Ce groupe non-identifié dans lequel évolue la blonde ne lui paraît pas plus sympathique que la clique qui engage Bebe. Peut-être même qu’elle se sent réconforter de n’avoir affaire qu’à une bande d’apprentis bandits quand les hommes qui encadrent Ada paraissent féroces rien qu’en la reluquant. Elle aimerait bien que son ancienne amie bouscule les choses, un peu d’éclats de voix. Mais elle semble attendre que Bebe développe le fond de sa pensée sans qu’elle ne soit pressée de le faire. Et puis elle a l’impression d’être en capacité d’éclater en sanglots si elle avoue à quel point ça lui a manqué d’avoir son soutien. « Tu as sûrement raison. » elle veut bien reconnaître, avec l’agréable sensation d’avoir pris une bonne décision en venant voir Ada. Les choses sont faites comme ça maintenant. Elle sourit un peu Bebe, soulagée de voir la jeune femme au moins un peu ouverte à passer l’éponge sur leurs erreurs passées. Même si sans le dire – faut pas exagérer non plus – elle veut bien reconnaître qu’elle s’est donné du mal pour que leur amitié soit réduite à néant. « C’est dommage parce qu’il m’est arrivé plein de trucs tout ce temps que j’aurais aimé te raconter. J’aurais bien aimé que tu me racontes comment ça se passe ici aussi. » Invitation à ce qu’elles retrouvent – même si ce n’est que pour ce soir – leurs rôles respectifs de confidentes. Autre pas que Bebe fait dans sa direction. « Ça roule ici ? Tu t’ennuies pas trop ? » Elle ne sait pas après tout, elle ne sait pas à quoi ressemble la vie de château.

_________________
And I don’t wanna see what I’ve seen, to undo what has been done. Turn off all the lights let the morning come.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 196 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar © balaclava, icons sign © anaelle et lyrics alexi murdoch.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 13:23
ada s'était depuis tout ce temps confortée dans l'idée qu'elle menait la belle vie aux côtés d'angelo. argent facile, quotidien sans difficulté si ce n'était celle de rester dans les pas qu'on avait tracé pour elle et desquels elle ne devait sortir sous aucun prétexte. elle ne réalise que maintenant le soulagement que lui procure la visite de bebe. elle en avait, des amies. les filles qu'elle croisait en soirée et avec qui elle échangeait quelques banalités et détails superficiels. rien à voir avec bebe avec qui elle pouvait être plus naturelle, quand bien même elle ne se rappelait plus vraiment ce qu'elle était supposée être quand elle n'était pas avec angelo. triste réalité qu'ada ne voulait pas partager. pas encore. elles avaient beau engager doucement des retrouvailles, elle se doutait que la complicité serait plus longue à revenir, et la confiance avec. « tu as sûrement raison. » ada esquisse un doux sourire en hochant la tête, satisfaite de voir que bebe est prête à entendre raison. « c’est dommage parce qu’il m’est arrivé plein de trucs tout ce temps que j’aurais aimé te raconter. j’aurais bien aimé que tu me racontes comment ça se passe ici aussi. » un vent de nostalgie souffle sur ada qui détourne un instant le regard. elle trouve soudain idiot d'avoir perdu autant de temps à se murer dans leur propre malheur plutôt que de partager ce qui pouvait bien ne pas tourner rond dans leurs vies. « il est jamais trop tard pour se rattraper. » propose-t-elle d'une petite voix en posant sa main sur le lit à côté d'elle afin d'inviter bebe à s'y asseoir. elle n'a plus de rancune, ada. elle veut simplement retrouver son amie. « ça roule ici ? tu t’ennuies pas trop ? » elle lâche un léger rire devant la simplicité de sa remarque. tout semblait tellement simple avec bebe. « y'a des bons et des mauvais côtés. on va dire que les bons côtés surpassent le reste. » répond-t-elle dans un haussement d'épaules. ada ou l'optimisme, pour ne pas changer. « comment les choses ont tourné pour toi, bebe ? » demande-t-elle en tournant la tête vers la blonde, les sourcils un brin froncés dans un signe de vague inquiétude.

_________________
.
someone reaching for me now,

through the dark reaching for

me now. need someone to hear

you when you sigh, someone to

wipe away those tears you cry.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1162 points : 34
pseudo : space oddity. (lisa)
avatar : mathilda bernmark.
crédits : morrigan (av) eilyam (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 11:18
C’est grisant à dix-huit ans de dire merde aux parents, de partir dans cette voiture trop vieille pour supporter le voyage et s’imaginer mener la grande vie à l’autre bout du pays. Pas d’attaches, des amis qui changent à chaque saison et étouffer les élans romantiques qui auraient pu secouer son cœur dans des relations souvent trop courte pour que six ans après elle se souvienne de leurs prénoms. Elle avait joué longtemps que cette liberté qu’elle s’était octroyée toute seule. Pourtant c’est une course contre la montre qu’elle a engagée et elle n’avait pas hésité à éjecter Ada de son chemin dès que l’apparente réussite de celle-ci avait mis en doute son propre dessein. Elle aimerait peut-être lui dire à Ada, à celle qui l’a vu à ses débuts, avec ses rêves plein la tête et un manque cruel de discernement. Elle aimerait lui dire, qu’elle voit ses exigences évoluer, qu’elle aspire à moins, à mieux. L’invitation de la jeune femme la fait sourire, et c’est avec le sourire qu’elle s’assoie aux côtés de la blonde. Elle s’autocongratule d’avoir au moins pris une bonne décision en venant enterrer la hache de guerre avec Ada. Avec sincérité, elle s’intéresse à ce qu’il se passe pour la jeune femme ici. Elle hoche la tête, se réservant bien de donner son avis sur la situation même si elle suppose qu’il doit en falloir une montagne de cadeaux pour accepter de gâcher sa jeunesse auprès d’un homme comme cet Angelo. « C’est clair que tu as une salle de bain clairement plus grande que l’ensemble de l’appartement que je partage avec une autre fille. » elle dit, préférant tourner leurs trajectoires différentes en dérision plutôt que de vraiment lui en vouloir comme ça avait été finalement le cas jusque-là. Quant à sa situation … oh ça pourrait être pire, non ? « Je pense que j’ai réussi à prouver en quelques mois que j’avais un manque cruel de capacité à bien cerner les situations. » Disons qu’il est peut-être temps pour elle de ne pas se laisser berner par quelques promesses d’argent et de gloire.

_________________
And I don’t wanna see what I’ve seen, to undo what has been done. Turn off all the lights let the morning come.
Revenir en haut Aller en bas
 
you, old friend. (ada)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan Plus Friend
» Coussin d'allaitement
» Et plus si affinités (Friends with Benefits)
» Ayrton Senna
» Aka's doll : Capucine's new friend (Enyo Irrealdoll) 17/09

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: get to the right-
Sauter vers: