AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

under control (jorji)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Avr - 13:25
matin étrange, une journée plutôt glauque. tu te lèves doucement, d’une humeur que tu trouves massacrante. c’est un bon début de le savoir, si tu veux l’anticiper. mais ce n’est pas réellement bon signe pour tes colocataires. tu tournes ton regard sur la lumière agressive de ton réveil, tu comprends qu’il est tard et que tu as de grandes chances d’être seul dans l’appartement. heureusement, d’ailleurs. tu marches en trainant les pieds jusqu’à la machine à café que t’allumes par réflexe. tu bailles, tu regardes quelques news sur ton portable et tu t’écroules dans le canapé, café au bord des lèvres et replay d’une émission de la veille. t’es rentré tard, t’étais de garde et t’as été agacé par certaines attitudes, par certains collègues. t’en es venu à te mettre à l’écart, à défaut d’exploser. tendu, t’as mal dormi et c’est cette journée maussade qui prend pour son grade, du coup. t’es ravi d’être seul, ravi de pouvoir passer l’après-midi en solo dans un salon, à jouer à la console et à te plaindre de cette journée qui s’éclaire de temps en temps, par un orage illuminé à défaut d’être bruyant. tu files à la douche en début de soirée, pour te réveiller et te préparer pour la soirée. tu sors ce soir, et t’as bien envie de profiter de cette soirée pour souffler et pour évacuer la pression. tu sors en serviette, tu prends une bière en écrivant quelques textos. t’as envie de jordan soit là, tu sais qu’elle te fera du bien et que ça te fera plaisir de la voir. t’écris aussi à kaz, savoir si t’as perdu un pote dans une bataille ou pas. tu t’habilles finalement, rejoignant tes potes dans un bar avant la suite de la soirée. très vite, tu redeviens cet homme qu’on apprécie. t’oublies tes problèmes et tes doutes, apaisé par l’alcool et la fête. t’es heureux de profiter du moment, et tu comptes bien continuer dans ce sens. vous marchez un peu, titubant déjà et tu passes la porte de la soirée derrière l’hôpital. un qg pour vos soirées, un qg pour vos évènements et de quoi retrouver les bonnes personnes, au bon endroit. un sourire t’interpelle, au bar. tu t’approches, embrassant le coin de ses lèvres bien trop rapidement pour qu’elle ne râle. tu m’attendais ? tu demandes, aguicheur avant l’heure. jordan ne résistera pas, ce soir.

météo / éclairs sans pluie.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 19:14
conversation téléphone, échanges de messages, et voilà que tu es déjà en train de te préparer. t'es rentrée plus tôt que prévu, devant un appartement vide. des vêtements que tu essaies, puis que tu changes de nouveau. tout un cinéma que tu fais pour aller à une soirée où il ne te regardera peut-être même pas. mais t'es comme ça, tu fais attention à tout dans les moindres détails jusqu'à finalement sortir de chez toi, chez vous même. le métro qui t'amène à l'hôpital, ce trajet que tu fais presque tous les jours pour aller travailler. aujourd'hui, tu vas directement te rendre du côté du bar, ce bar où vous traînez toujours tous ensemble. le bar attitré de l'hôpital même. tu t'y rends, toute souriante, mais un peu moins quand tu constates qu'il n'est pas là. étrange. il t'a pourtant dit qu'il sortait, et il t'a même demandé de venir. t'espères qu'il n'a pas oublié quand même. tu vas t'installer sur un des tabourets en hauteur et tu commendes un verre. tu prends rien d'alcoolisé, juste un coca. une petite boisson qui pétille, c'est tout ce que tu prends avant de sortir ton téléphone. tu te perds sur les réseaux sociaux quand tu le vois entrer. tu lui souris, immédiatement et il s'approche de toi. tu tends la joue alors que tu sens ses lèvres trop proches des tiennes, ou pas assez, t'en sais trop rien. tu m’attendais ? il demande, aguicheur, et tu rougis. heureusement pour toi, la lumière est tamisée à l'intérieur du bar, alors il ne devrait pas trop le remarquer. on peut dire ça oui. tu lui souris, tu te décales pour lui faire un peu plus face. tu vas bien ? alors.. tu voulais vraiment que je vienne ce soir j'ai remarqué, du coup, on peut dire que c'est toi qui m'attendais non ? tu tentes, t'aimerais juste compter pour lui. est-ce que c'est trop demandé au final ? t'en sais rien. tu tentes, pourtant.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 14:25
tu t’approches furtivement, tu cherches à la surprendre en trouvant son sourire dans la foule. elle est jolie, jordan, comme toujours. légère comme une plume, les cheveux voluptueux et le regard rieur. tout ce que tu aimes, depuis le premier jour que tu l’as vu. et tu t’es dit à ce moment-là, que tu ne pourrais jamais gâcher cette innocence, que tu la protègerai pour qu’elle soit heureuse toute sa vie. un ange gardien, sans qu’elle ne puisse mettre de mot dessus. tu t’approches donc, t’embrasses le coin de ses lèvres et tu savoures la douceur de sa peau. ça la trouble, tu le sais. et ton cœur se sépare de nouveau en deux. l’aimer, ou la laisser. la prendre contre toi, ou garder son corps et son cœur frais de tout passage. t’aimerais en être capable, mais son regard t’envoûte encore, cette fois. tu demandes si elle t’attend, tu te fais désirer sensiblement. on peut dire ça oui. elle se tourne vers toi, tu remarques ce qu’elle boit. un coca ? alors, elle ne veut pas boire jusqu’à ne plus se souvenir de rien ? pourtant, t’aimerais la voir se perdre dans les abysses de ton corps, de la soirée, de votre relation. tu vas bien ? alors .. tu voulais vraiment que je vienne ce soir j'ai remarqué, du coup, on peut dire que c'est toi qui m'attendais non ? elle se joue de sarcasme et tu souris, sans rien répondre. un sourire et un silence, pour te tourner vers le bar. tu captes le regard du serveur, tu demandes deux vodka/pomme. elles arrivent très rapidement, et tu pousses le coca de jordan. je vais mieux maintenant que je sais que tu peux t’amuser comme il faut .. c’est ton mec qui te fait boire des cocas ? un clin d’œil et le verre porté à tes lèvres. tu passes à autre chose, tu changes de registre pour la soirée. et toi, ça va ? tes yeux dans les siens pour les milliers de mots que t’as jamais voulu dire, pour tout ce que t’aimerais vivre suite à cette soirée. tu sens ton cœur qui bat, t’aimerais qu’il s’arrête. tu sais que ça n’arrivera pas.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Mai - 19:40
sonji qui fait ton apparition et ton coeur qui bat bien trop vite, bien trop fort. effet immédiat alors que les mots de ta grande soeur résonnent. ne pas craquer, ne pas tomber dans ses filets. c'est dur, compliqué, d'autant plus quand il t'embrasse si proche des lèvres. tu rougis, instantanément ton coca à moitié entre les mains quand tu te tournes vers lui. il sourit devant tes mots, il sourit simplement. un beau sourire. en même temps, qu'est-ce qui n'est pas beau chez lui ? je vais mieux maintenant que je sais que tu peux t’amuser comme il faut .. c’est ton mec qui te fait boire des cocas ? tu penches la tête d'un côté, une moue qui s'affiche sur ton visage. ton mec. ce type imaginaire qui n'a pour seul objectif de rendre sonji fou de toi. si seulement c'était possible. tu te contentes de lui offrir une petite moue alors qu'il vire ton coca pour faire place à quelque chose de bien plus alcoolisé. et toi, ça va ? il te relance, tu hoches la tête. tu pousses le verre d'alcool vers lui. ça va oui, mais j'suis enceinte alors l'alcool, on va éviter. tu balances, sereine. tu restes sérieuse avant d'éclater de rire. ça va détends toi, c'est une blague. tu relances rieuse, le verre de vodka contre tes lèvres, une gorgée que tu ingurgites rapidement. mais oui, je vais bien, surtout que j'avais prévu une pauvre soirée télé. on peut dire que tu m'as sauvé de mon ennui. tu souris, tu rebois une gorgée même si tu ne dois pas trop boire. t'es censée lui résister et t'es pas certaine d'en être capable avec un trop plein d'alcool dans le sang. t'es venu avec des copains j'ai vu. tu lances, l'air de rien, pour voir ce qu'il en dit; peut-être qu'il va passer sa soirée avec toi finalement, peut-être que tu seras au centre de l'attention. juste un temps, le temps qu'il trouve une femme accrochée à son mec, t'imagine. malheureusement, ça finira certainement comme ça.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 16:03
son sourire te rappelle celui qu’elle avait, ce jour-là. c’était quelques secondes avant le concert, elle était heureuse d’y aller avec ses potes et de t’y retrouver. tu te souviens que c’était déjà étrange entre vous, à l’époque. elle t’avait regardé longuement, elle semblait heureuse de te voir à chaque fois que tu proposais quelque chose. pourtant, t’étais plus vieux et tu n’étais pas l’homme qui était le plus intéressé par elle. ton poulain l’aimait bien, tu l’as vu tout de suite. mais jordan, elle s’en foutait. tu l’as aussi remarqué très vite. tu te souviens donc de sa tenue, qui s’approchait de ce qu’elle a mis ce soir et tu sens ton cœur se retourner sur une sensation de déjà-vu. elle est belle jordan, bien trop pour que tu n’y touches. et pourtant, t’en meurs d’envie un peu plus chaque jour. tu retrouves le présent, tu retrouves son regard et tu demandes comment elle va, intéressé par sa nouvelle vie de femme en couple. ça va oui, mais j'suis enceinte alors l'alcool, on va éviter .. tu manques de t’étouffer, de cracher ton verre en entier. tu retiens ta respiration et tu la regarde interloqué. bien sûr, elle rit. et toi, t’as l’impression d’être de nouveau à la petite école, à croire tout ce qu’on te dit. ça va détends toi, c'est une blague ! elle lance, et tu prends le temps de souffler, de retrouver ton rythme normal. mais c’est que t’es devenue super drôle, dis-moi. t’as pas envie d’en rire, même si c’est drôle et que t’aurais pu faire cette plaisanterie. mais oui, je vais bien, surtout que j'avais prévu une pauvre soirée télé. on peut dire que tu m'as sauvé de mon ennui. cette fois, tu retrouves ton sourire, t’aimes lorsqu’elle te rappelle qu’elle a besoin de toi. à ton service, voyons. tu reprends une gorgée pour faire passer la pilule de sa précédente blague, avant qu’elle ne reprenne la discussion. t'es venu avec des copains j'ai vu ? tu hoches la tête, même si tu les as laissé derrière sans scrupules. ouais. mais ils sont grands, ils peuvent chasser tout seul. tu pouffes, les imaginant courir derrière les petites nouvelles. qu’est ce que tu veux faire alors, pour pallier à ton ennui ? un clin d’œil, charmeur. tu continues de jouer avec elle, frôlant l’abus.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 8:20
il manque de s’étouffer et tu vois à sa tête que ta blague aurait pu être drôle si ça n’avait pas été toi. si tu avais parlé d’une copine, par exemple. mais c’est encore une chose qui n’est pas possible en soit. tu ne peux pas parler d’une copine en couple, il se jetterait dessus, tu le sais, et tu en souffrirais. mais c’est que t’es devenue super drôle, dis-moi.   qu’il lance, pas franchement convaincu par tes mots. tu te contentes de hausser les épaules et de changer de conversation pour qu’il retrouve sa bonne humeur. tu le remercies pour t’avoir forcée, t’imagines que tu as bien fait de venir ici, de sortir un peu. à ton service, voyons.   qu’il lance alors que tu pouffes un peu de rire. sonji, il est qu’avec toi ce soir, et tu te demandes comment ça se fait. oui, vous êtes amis, mais c’est un électron libre qui finit toujours par s’évader. tu te demandes juste quand est-ce qu’il s’en ira. sa bande de potes avec qui il est venu, peut-être que c’est eux qui finiront par l’accaparer. ouais. mais ils sont grands, ils peuvent chasser tout seul.   qu’il t’explique, rapidement. haussement de sourcils. chasser ? tout de suite les graaands mots. tu ne peux t’empêcher de souligner, même si t’as bien conscience que ce n’est que la vérité. ta vodka entre les mains, t’en bois quelques gorgées. c’est pas si fort, en même temps t’imagine qu’il y a très peu d’alcool et beaucoup de pomme, ça fonctionne comme ça dans les bars. ou peut-être que c’est juste traite. qu’est ce que tu veux faire alors, pour pallier à ton ennui ? son clin d’œil qui te fait tourner la tête. l’envie de lui proposer de s’enfermer dans les toilettes qui te traversent l’esprit, l’envie de lui demander de t’embrasser de ne plus te quitter. tu n’en dis rien, évidemment. je sais pas, tu veux qu’on se fasse un billard peut-être ? avant que je sois trop bourrée. tu lances, parce qu’après, tu risques de te tromper, de rentrer les mauvaises boules. t’es un cas, quand tu t’y mets, mais t’en as conscience, c’est déjà ça.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Mai - 15:25
tu jettes un coup d’œil en arrière pour voir si tu trouves tes potes, mais ils sont sûrement déjà mélangé à toutes les femmes de la soirée. tu retrouves donc jordan que tu gardes contre toi pour la soirée. ils chassent tout, tu le fais aussi. c’est simplement qu’entre vous, c’est une tout autre histoire. des jeux de regards, des échines frôlés et des secousses dès que possible parce que c’est ce qui fait ce que vous êtes, depuis toutes ces années. tu commences à bien connaître jordan, et à aimer la connaître davantage. tu n’aurais jamais pensé que ça se passerait comme ça entre vous, jusqu’à maintenant. jusqu’à ce qu’elle affirme avoir un mec. t’es l’homme de la situation maintenant, tu veux lui montrer qu’elle ne peut pas avoir un mec ; si ce n’est toi. et même si t’es pas celui qui lui faut, tu lui rendras la liberté. noyé par tes principes, t’enfouies au creux de ton cœur le fait que tu ne veux pas qu’elle soit libre mais tienne. chasser ? tout de suite les graaands mots. elle dit, en riant. vous buvez tous les deux, et tu fais le malin avec quelques sourires aussi. t’aimerais dire que tu chasses aussi, t’as peur d’être lourd. tu te retiens donc, proposant plutôt que profiter de la soirée. elle se tourne jordan, passant devant toi par son odeur d’été. tu la suis. je sais pas, tu veux qu’on se fasse un billard peut-être ? avant que je sois trop bourrée. tu hoches la tête, et tu l’accompagnes jusqu’aux tables de jeu. ok, mais on ne fait pas un billard simple .. tu dis, un sourire sur tes lèvres. t’es joueur, tu sais qu’elle aime les challenges. vodka-billard, où chaque boule dans le trou est un shot avalé. ou alors, strip-billard, dont tu connais le principe j’imagine. tu prends une canne que tu tiens contre toi, tu lui lances un regard qu’elle connait bien. celui que tu fais lorsque t’as confiance en toi, que tu sais ce que tu fais et que t’y vas sans hésiter. ce sera sûrement l’erreur de la soirée mais t’as envie de rire, t’as envie de profiter et sur tes mots ; vous avez déjà un public qui vous entoure. elle ne peut pas dire non, et elle doit choisir la bonne option. bienvenue en soirée médecine.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Mai - 21:12
sa tête qu'il hoche, alors il accepte de faire un billard, ça te va. tu n'es pas la plus douée, mais à force de pratique, ici, entre ces murs, tu commences à avoir un certain talent. tu n'en doutes pas en tout cas. alors tu souris, tu le suis, verre de vodka entre les mains. t'es déjà prête à affronter cette partie quand il te dit ok, mais on ne fait pas un billard simple .. qu'il te rappelle. tes lèvres qui se pincent et tes yeux qui se plissent, de quoi il parle ? qu'est-ce qu'il va te sortir comme jeu encore. tu attends, suspicieuse. vodka-billard, où chaque boule dans le trou est un shot avalé. ou alors, strip-billard, dont tu connais le principe j’imagine. il t'explique, rapidement, en prenant déjà les choses en main. canne, notamment, quand tu prends la tienne et que tu acceptes d'un signe de la tête. ça te va, mais qu'est-ce que tu vas choisir ? t'as pas envie de tomber dans son jeu, du moins, pas celui où tu finiras nue. t'en es pas capable devant les autres. t'es pudique jordan, en réalité. tu joues de ton regard, il en fait de même. qu'est-ce qu'il est beau.. il te perturbe. savoir qu'il pourrait retirer ses vêtements te donne envie de changer, mais non. va pour les shots. tu conclus, finalement. ça au moins, tu pourras gérer, ou du moins, tu pourras remettre tes fautes sur l'alcool. public déjà présent, les nanas qui suivent sonji, évidemment. tu roules des yeux avant de casser le triangle centrale. une boule rouge qui entre, tu décides donc de les prendre et c'est un shot que tu lui apportes une fois que le plateau a été servi par le barman. animation dans son bar, gratuite. entre lui et toi. le bonheur à l'état pur, si seulement tu n'avais pas ce mensonge collé aux baskets. si seulement tu ne le regardais pas de cette manière, il faut que tu te calmes.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 13:32
tu restes face à elle, la regardant de tes plus beaux yeux. t’imagines déjà le jeu, et tu te vois très bien faire exprès de perdre pour la tenter. t’es de ces hommes qui sait ce qu’il vaut, et même si jordan dit être en couple et que vous vous connaissez depuis des années, tu sais bien que ton corps lui fait de l’effet. tu sais bien qu’elle ne pourra pas résister longtemps à ce que tu dévoilerais. t’imagines aussi ses formes, sous ses vêtements souvent déjà trop courts mais aussi amples. elle sait chercher l’imagination des hommes, ta petite protégée. tu souris donc, sur toutes ces idées et t’attends sa réponse. ta canne de billard à la main, tu restes adossé à celle-ci pour la faire hésiter. elle te regarde, elle pense. tu sais qu’il se passe un millier de choses dans son esprit, et c’est justement l’effet escompté. lorsqu’elle prend la parole, t’as déjà compris quelle serait sa réponse. et t’es déçu, bien que tu ne le montres pas. va pour les shots. elle lance donc, et tu lèves les mains pour qu’on vous en serve un mètre. tu te tournes ensuite pour passer à côté de jordan. dans un élan furtif, tu glisses tes lèvres contre son oreille pour lui susurrer des mots qu’elle peut trouver doux, ou lourds. je t’ai connu plus joueuse, stephens. tu ne l’appelles que rarement par son nom de famille. seulement lorsque tu joues avec elle, comme tu le faisais quand tu l’as connu en première année. elle doit donc comprendre tes intensions. elle va perdre, tu vas la faire boire et vous retrouverez vos regards intenses de lorsque vous êtes alcoolisés. tu veux casser ? tu t’éloignes sur ses mots, ayant déjà placé les billes en triangle. c’est elle qui a l’honneur de jouer le premier coup. et t’espères qu’il sera assez bon pour qu’elle ait l’avantage. c’est inscrit, tu tiendras plus les shots qu’elle – même si t’as déjà bu quelques bières. elle n’a donc pas le choix, la belle, elle doit gagner pour s’en sortir. tu gardes un large sourire sur tes lèvres. t’es fier de toi. pour l’instant.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 22:00
tu optes pour les shots, t'y vois un moyen de passer à la trappe les futures bêtises que tu pourrais faire. tu ne veux pas te perdre, tu ne veux pas déraper puis tu ne peux pas retirer des vêtements. même si tu as terriblement envie de le voir retirer les siens, tu ne peux pas prendre ce risque pour ta propre personne. il devait se douter, non, il n'a jamais vraiment dû te voir dénuder. quelques fins de soirée, possiblement, dont tu ne te souviens pas de la fin, d'ailleurs. il commande les verres tandis que tu prends une des cannes. tu le vois passer, il te frôle et c'est ton coeur qui s'emballe. tu trembles de frissons devant son murmure. je t’ai connu plus joueuse, stephens. un sourire en coin, sur tes lèvres, tes joues qui rougissent instantanément. t'as l'impression d'être un adolescente devant son crush. c'est presque ça. respire jordan, n'oublies pas de respirer. tes yeux qui retrouvent les siens. il va jouer sonji, et tu vas devoir le suivre. tu ne peux pas te démonter. t'as accepté de venir. mais t'es en couple. un faux couple, oui, mais un quand même. t'as pas le droit à l'erreur. tu veux casser ? tu hoches la tête. tu te concentres, tu essaies de ne pas le regarder. sa vision pourrait te déstabiliser. tu tires, les boules frappent entre elles et tu mènes, de pas beaucoup. un shot pour lui. tu gardes l'avantage, deuxième coup. tu rates, tu grognes, un peu, évidemment. et tu le laisses prendre la suite, tu le regardes, tu penches un peu la tête d'un côté, puis de l'autre. me déçois pas wolfe. tu précises, avant un petit sourire en coin. t'as le droit de faire ça, n'est-ce pas ? tu as le droit de draguer sans draguer ? d'insinuer ? tu paniques, un instant, est-ce que tu as le droit de faire ça. premier coup. il marque. tu souris et tu t'empresses de prendre un shot et le vider. tu grimaces, sur la fin. t'as besoin d'un peu plus encore pour oublier ce que tu es en train de faire. oublier ce secret, oublier qui tu es presque. revenir à des mois et des mois en arrière. tu étais déjà accro à lui, mais tu avais peut-être une chance, moins tordue, beaucoup moins tordue que maintenant.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 16:19
t’es déçu de sa réponse, au début, mais tu ne le montres pas. tu te rassures rapidement en t’imaginant déjà gagné, comptant les shoots qu’elle devra prendre pour chaque boule que tu mettras dans le trou. a elle l’honneur, elle claque avec une force que tu ne soupçonnais pas l’amas triangulaire au fond de la table. tu pinces les lèvres, t’acceptes ton shooter avec plaisir. c’est pas encore dur à boire, mais ce n’est pas très agréable non plus. t’aimes boire pour boire, tu préfères habituellement prendre ton temps. etrangement avec jordan, t’en as pas vraiment. t’es pressé de la découvrir alors qu’elle est à tes côtés depuis longtemps. t’es pressé de briser sa carapace, alors qu’elle vient juste de la mettre. elle tire une seconde fois, elle rate et tu souris sur sa grimace. elle n’est pas à l’aise non plus, avec cet alcool fort et brûlant. tu plonges ton regard dans le sien une seconde, jouant ensuite ton coup. me déçois pas wolfe. elle murmure, attirant définitivement ton attention. tu souris, prenant la canne et t’exposant devant elle. t’es concentré, mais tu cherches plus à faire bonne impression qu’à marquer ; et tu n’y coupes pas. la boule ricoche et s’éloigne. tu te redresses râleur, tu prends ton shooter sans rajouter de commentaires. a elle de jouer, maintenant. tu restes à côté pour t’assurer qu’elle ne triche pas et lorsqu’elle se baisse pour atteindre la canne, tu t’approches quitte à presque toucher son corps. tu te loges dans la même direction de son dos, et tu jettes un œil hagard à ce qu’elle prévoit de jouer. tu sens ton souffle gonfler, et l’envie de lui changer son monde par la même occasion. tu la laisses tirer sans bouger, elle semble te prendre au défis. tu supposes qu’elle manquera son coup, et qu’elle sera obligée de boire par la pression que tu lui mets. mais concentrée, elle tape dans la canne et fais entrer la boule dans le trou. tu te redresses, tu grognes de nouveau. toi qui pensais l’intimider, ce ne peut être qu’un coup de chance. rien d’autre. c’est pas possible ! tu dis. autour de vous, on s’intéresse. et tu bois de nouveau face à elle. c’est encore son tour et tes yeux rivés dans les siens commencent à comprendre que cette partie va déterminer beaucoup de choses entre vous. peut-être même plus que tu ne le pensais. et ça te plait, bien sûr.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 9:56
quand c’est ton tour de jouer, tu souris et tu t’embarques sur le côté de la table de billard. tu observes avant de commencer à te pencher. tu le vois qui s’égard non loin de toi, son corps qui frôle le tien. tu sens les frissons, tu sens ton corps réagir, tu sens ton bas-ventre s’excité si facilement en sa présence. tu fermes les yeux, tu respires, il faut que tu te concentres. tu n’as pas le choix, tu dois te concentrer si tu ne veux pas boire un nouveau shooter et te jeter à son cou pour ne plus en partir. t’en serai capable avec l’alcool dans le sang. tu guettes, tu frappes et tu vois la boule qui tombe au bon endroit. tu souris, victorieuse, alors que tu l’entends râler. ça te fait rire, sourire, évidemment. tu le regardes, intensément. c’est pas possible ! tu hausses les épaules, jouant l’innocente. tu surveilles qu’ils boivent son verre avant de te remettre en position. tes yeux qui trouvent les siens. il se passe quelque chose, comme à chaque fois que tu te perds dans son regard. j’aurai sûrement dû choisir l’autre jeu. tu souffles, en souriant, ta tête qui se penche et qui l’imagine déjà à moitié nu. t’as chaud jordan, trop chaud pour réussir ton coup. de rien du tout, t’aurais balancé la canne un peu moins fort, et tu aurais gagné un nouveau point. tu souris, malgré tout, et tu vas prendre ton shoot. attention, il y a beaucoup de monde qui te regarde. tu joues, tu lui mets la pression, sagement. tu retires ta veste, la chaleur s’intensifiant dans ton corps sans savoir si l’alcool en est à l’origine ou uniquement sonji. une combinaison des deux, certainement. tu le regardes, jouer, tu te penches un peu. sûrement trop, tu ne fais pas attention, ton décolleté bien en vue comme si tu tentais de le déstabiliser alors que ce n’est même pas le cas. t’es parfois trop naïve, trop prude, et tu ne remarques pas ce genre de choses. alors quand tu croises son regard, tu ne le lâches plus. qu’il rate ou qu’il perd ça n’a plus beaucoup d’importance. tout ce que tu te demandes, c’est ce qu’il va se passer ensuite.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 14:55
tu n’es même pas déconcentré, officiellement. t’es juste ailleurs, incapable d’avoir la chance du joueur. tu t’amuses plus à faire gagner jordan, que d’arriver à jouer. au départ, tu trouves ça drôle mais rapidement, tu perds patience. elle te fait boire ; elle s’en sort bien. et dans cette histoire, tu vas finir par terre et elle te marchera dessus. tu ne peux pas accepter ça de toi, de cette soirée et de votre relation. le but c’est que tu lui fasses oublier son mec, qu’elle passe à côté de sa vie pour être avec toi. le but c’est que tu la fasses rougir de plaisir, sans même te préoccuper de son avis, ou de son petit cœur qui pourrait hurler pour ton corps et tes promesses. l’alcool te fait penser comme tu ne le veux pas, t’éloignant de cette jordan que t’as sauvé ; des années plus tôt. t’as évité une balle, t’as sauvé une vie pendant un concert. elle ne s’en doute pas, elle ne le sait pas et ça ne peut pas jouer en ta faveur. tu ne veux même pas qu’elle sache ça, t’as une réputation à tenir et tu feras la même chose avec jordan, même si ton cœur hésite parfois. t’es pas un homme à femmes, tu ne veux pas l’être. elle plante son regard dans le tien, elle se mord les lèvres et tu lis la chaleur dans son regard. j’aurai sûrement dû choisir l’autre jeu. tu ris, même si t’aurais aimé qu’elle le fasse aussi. a elle de tirer, tu fais le malin même si tu n’es pas serein et qu’elle pourrait encore gagner. heureusement, elle rate et boit. sagement, elle te regarde. et tu sens le bas de ton ventre hurler de désir. elle est belle, lorsqu’elle boit. elle vibre de plaisir, et aime jouer. attention, il y a beaucoup de monde qui te regarde. à toi, sans rater cette fois. tu te mets en position, regardant la balle plus que ses seins qui s’offrent à toi. tu les vois là, dans tes mains. tu les imagines, jouant contre ton corps sous les coups de reins. non, tu ne peux pas rater ce coup encore. il faut que tu gagnes, que tu la fasses boire. la motivation est là. tu frappes alors, rentrant une boule dans le trou, enfin. et bah voilà ! tu souris, tu ris même. quelques mecs vous regardent, tu vois qu’ils s’approchent de la table. c’est entre elle et toi, et pour le moment tu ne fais pas attention à ceux qui profite de la vue que tu as ; aussi. tu reprends la quille pour jouer de nouveau, tu tires parfaitement droit et t’en mets encore une. je ne sais pas si tu vas tenir le coup, jordy ! un surnom jamais prononcé, des erreurs de parcours. et le jeu qui dérive peut-être un peu trop, d’ailleurs.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Juil - 8:04
l’alcool te monte à la tête. même si tu es en médecine, même si tu as l’habitude de boire, de retourner ton esprit par l’alcool, tu n’en restes pas moine une piètre buveuse. quelques gouttes et tu te sens déjà monter. t’as les poils qui s’hérissent, les frissons dans ton corps et tu ne sais déjà plus ce que tu fais vraiment. tes seins à la vue de tous, tu ne le remarques pas jordan, penchée de manière un peu provocante, tu ne fais pas attention. tout ce qui t’importe c’est le coup de sonji. ça claque, ça sonne et il marque à nouveau. tu souris et tu vas chercher ton shoot en sautillant presque. et bah voilà ! tu approuves d’un signe de tête. tu hoches la tête de haut en bas, tu lèves ton shoot avant de le porter à tes lèvres pour le terminer. encore son tour, tu restes à côté des plateaux, les gens se rapprochent, des mecs. peut-être y voient-ils une opportunité, vu ton état. t’en sais rien, tu ne le remarques pas vraiment toi. encore un point, tu ouvres grand tes yeux. je ne sais pas si tu vas tenir le coup, jordy ! un fin sourire. jordy ? t’entends ce surnom d’une oreille et tu crois l’entendre de la bouche d’autres mecs. tu prends le shoot d’un geste un peu plus lent. je suis bourrée sonji ! tu lances, en pouffant un peu de rire. sourire espiègle en terminant le shoot de nouveau. la tête qui tourne et l’envie de lui sauter au cou. tu ne le fais pas. il te reste encore un peu de conscience. juste un peu. tu fais le tour tu t’approches de sonji cette fois, un bout de fesse qui atterrit sur le bord du billard. tu veux m’faire boire hein ? tu lances, en riant. aller joue, faut que ce soit mon tour. tu balances tes hanches. il rate. tu souris. tu reprends le jeu. tu tentes. t’es loin d’être précise. la vue un peu trouble en soit. ça monte vite. peut-être ton estomac vide. sûrement ton estomac vide. des bras qui t’aident, t’entourent, te guident. tu crois que c’est sonji toi. alors tu souris jusqu’à remonter le regard et rencontrer ses yeux. il est devant toi, alors qui est derrière toi jordan ? tu paniques immédiatement.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Juil - 16:54
tu vois bien qu’elle ne marche plus vraiment droit, et t’es pas sûr de le faire non plus. tu ris un peu, jouant avec la situation et tirant un certain avantage de ce qu’il se passe. tu sais qu’il faut faire attention, que des mecs se rapprochent de vous et qu’on vous observe. elle est jolie, jordan. elle rit, elle te cherche et certains en profitent autour de toi. t’aimerais d’un coup qu’elle arrête, mais tu la fais boire en tirant parfaitement dans les boules pour les faire tomber. tu sens ton cœur qui saute, et tu ris malgré tout. tu dois t’en foutre, sonji. ce n’est pas important pour toi, si ? tu veux juste la mettre entre tes bras, entre tes jambes et laisser la vie reprendre son cours demain. c’est comme ça que ça marche, non ? elle s’approche de toi, toujours heureuse de perdre. je suis bourrée sonji ! tu souris, la regardant prendre un dernier shooter. elle pose ses fesses sur la table, et tu t’approches les deux mains sur la canne. tu souris et t’approches ton visage, jusqu’à ce qu’elle s’éloigne. tu cherchais le rapprochement, mais l’alcool l’éloigne définitivement de toi. tu veux m’faire boire hein ? qu’elle demande. toi, tu hoches la tête bêtement. aller joue, faut que ce soit mon tour. tu prends la canne et concentrée sur son corps qui s’éloigne de toi, tu manques ton cou. tu te demandes si tu ne l’as pas fait exprès .. pour t’assurer qu’elle arrête de boire. tu fais la moue, tu te redresses et tu la regardes jouer. un mec s’approche d’elle, tu sens tes mains se serrer contre ta canne. tu la regardes, elle ne semble rien dire. au contraire, elle en profite. tu ne comprends pas, sentant ton ventre brûler de l’intérieur. tu serres aussi les dents, jusqu’à ce qu’elle capte ton regard et que tu comprennes ce qu’il se passe. elle a cru que c’était toi, et elle avait confiance. mais là, elle ne s’y attendait pas. tu t’approches alors, poussant par le col le mec qui se trouvait derrière elle. tu souris, pas du tout près à te battre. tu lèves les mains, pour l’annoncer. laisse tomber mec, ok ? d’ailleurs .. ce n’est pas votre spectacle mais bien le notre. on s’éclate, on profite. faîtes de même et laissez-la. ok ? tu t’es tournée vers tout le monde, pour ensuite retrouver le regard de ce gars qui s’était approché. il sourit, lui aussi. il a bien bu. en fait, tu la veux pour toi .. hein ? sinon, tu me laisserais y aller. elle n’attend que ça .. regarde son cu- il n’a pas le temps de terminer sa phrase, tu viens de lui écraser la mâchoire de ton poing.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 9:05
d’un coup, l’ambiance change. d’un coup, quand tu comprends que l’homme derrière toi n’est pas sonji, tu paniques. qui c’est ? qui se permet une telle chose ? t’es tétanisée de peur, c’est tellement pas toi, tellement pas dans tes habitudes. un tel rapprochement avec un inconnu. sonji, tu aurais eu confiance, sonji, tu l’aimes, c’est différent. là, c’est une toute autre histoire et ça doit se lire dans tes yeux. il ne tarde pas à venir, ton héros. il déplace l’homme et t’as l’impression de retrouver ta liberté. ses mains qui s’étaient installées sur tes hanches, t’as presque la nausée rien que d’y penser. tu te redresses, tu observes les deux hommes et les autres qui s’affairent autour, prêts à se lancer dans un nouveau spectacle qui te fait déjà trembler de peur. mais sonji lève les mains, il indique qu’il ne veut pas se battre et ça te rassure. laisse tomber mec, ok ? d’ailleurs .. ce n’est pas votre spectacle mais bien le notre. on s’éclate, on profite. faîtes de même et laissez-la. ok ? vous êtes chez vous ici, votre qg, votre bar, qui sont ces types ? l’homme aux mains perverses ne lâchent pas l’affaire, il s’approche, défie du regard. en fait, tu la veux pour toi .. hein ? sinon, tu me laisserais y aller. elle n’attend que ça .. regarde son cu- il ne termine pas sa phrase, non. tu vois le poing qui s’écrase contre sa mâchoire. c’est efficace. sonji ! tu balances alors en t’approchant sans te méfier de la suite. ses potes qui réagissent, sonji qui se retrouve seul au début mais bien vite accompagné de ses propres potes qui lâchent leur chasse pour l’aider. ça cogne dans tous les coins alors que tu paniques devant ce spectacle qui te glace le sang. tu cherches sonji, tu le vois avec le même type, tu vas pour intervenir, on te pousse à moitié, tu tombes, tu te cognes. tu sens les larmes te monter aux yeux, tout ça pour une stupide partie de billard, tout ça parce que tu as trop bu. ça va trop vite pour ton esprit embrumé jusqu’à ce que le patron accompagné d’autres mecs séparent la foule. tu te relèves, comme tu peux. tu frottes l’arrière de ta tête, tu vois du rouge sur ta main, tu ne t’en préoccupes pas. tu fonces, tu suis la foule qui est virée et tu retrouves sonji sur le trottoir. tu ne réfléchis pas, tu fonces sans lui laisser le choix, tu te heurtes à son torse que tu enveloppes de tes bras.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 10:09
tu n’as pas attendu qu’il termine sa phrase. t’as tout de suite su que ça ne valait pas le coup. ça fait une heure que tu bois, et l’alcool doit aider pour le lancement direct de ton poing dans sa mâchoire. il n’avait pas à s’approcher et encore moins à faire de remarques. personne ne touche à jordan tant que tu es là. tu ne peux pas toujours la protéger, mais lorsque c’est sous tes yeux, tu ne manques pas une occasion de montrer qu’elle t’appartient – à ta façon. sonji ! tu l’entends au loin, mais t’es couvert par la masse de gens qui s’approchent et qui répondent à ton premier coup. tes potes arrivent, les autres se transforment en masse. les coups partent dans tous les sens. tu manques de tomber une, ou deux fois. tu manques aussi d’enfoncer ton poing dans la mauvaise mâchoire. tes potes sont trop près, d’un côté ou de l’autre. t’as perdu jordan depuis longtemps, et contre ta volonté tu l’as même oublié. tu ne voulais pas que ça se passe comme ça, tu voulais juste profiter d’un moment avec elle. un moment qui vous appartient. mais les choses sont allées trop loin, trop vite. tu tiens ta main, t’attrapes un mur et tu sens des bras t’accrocher et te prendre dans une prise que tu ne peux pas contrer. les vigiles sont arrivés et séparent la foule. une seconde plus tard, tu manques de tomber – retenu par une voiture – dans la rue. tu doutes pouvoir revenir dans cet endroit une fois. cette fois, t’es allé trop loin et on sait que c’est ta faute. ou la faute de ce type. tu les vois tous sortir peu à peu, et les vigiles vous encouragent à vous casser bien vite, avant qu’ils appellent les flics. c’est à ce moment-là que tu repenses à jordan, et que tu la cherches du regard. tu te redresses, lorsqu’elle sort. elle te voit et se jette contre toi, ses bras autour de ton torse. tu ne comprends pas bien, tu entoures tes bras un peu tard autour d’elle. t’es sonné par les coups et par sa présence contre toi qui fait hurler ton cœur. tu prends une longue inspiration, ta main sur son crâne. tu regardes ta main, en sang. tu baisses sa tête, elle est blessée. ton cœur s’arrête, ton cerveau aussi. mon dieu, jordy ! tu lances, tirant ta belle vers la rue pour prendre un taxi. tu dois filer à l’hôpital pour vérifier ce qu’elle a. tout de suite. tu sautes donc dans le taxi lorsqu’il arrive, et tu la serres contre toi. j’suis désolé. tu dis, tes yeux dans les siens. tu sens l’alcool encore présent, et ton ventre qui se tort trop fort. tu t’en veux mais t’arrives même pas à lui montrer. t’es trop éméché, trop vague. trop sonné.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 12:30
ta tête collée contre le torse de sonji, tu vas de suite mieux. il est là, il n’a pas l’air trop amoché et t’en es ravie. rassurée, surtout. tu te cramponnes contre lui, et ce, même si ses bras ne se referment par sur toi. tu t’en fiches, t’as pas réfléchis, tu t’es jetée dans ses bras aussi. tu ne dis rien, tu écoutes son cœur qui s’active sans que tu ne le remarques vraiment, t’es encore trop éméchée pour le remarquer. ses bras se referment finalement sur toi, et tu respires de nouveau. mon dieu, jordy ! tu l’entends te dire. tu relèves la tête, tu ne comprends pas. l’étreinte est vite rompue, il t’entraîne et t’accapare alors que tu ne comprends toujours pas. le taxi qui arrive. il t’entraîne dedans et te rejoint alors que tu n’oses rien dire. j’suis désolé. tu fronces les sourcils, tu secoues la tête alors qu’il te serre contre lui. t’as ton palpitant qui grimpe rapidement au septième ciel. tu pourrais presque suffoquée d’être si proche de lui. tu m’as protégé, t’excuses pas. t’arrives à dire, simplement en relevant tes grands yeux de chat sur lui. tu le regardes, de tes prunelles foncées. tu vas pour dire autre chose, mais le taxi est déjà arrivé. quand tu sors, ta la tête qui tourne un peu, tu tangues. c’est l’alcool. tu le rassures immédiatement, sans savoir si c’est vraiment ça. vous êtes à l’hôpital, tu te doutais qu’il t’amènerait ici. t’es pas mécontente, il va pouvoir avoir des soins lui aussi, il n’aurait pas accepté sinon. tu attrapes son bras, sa main, tout ce que tu peux et tu te cramponnes. quand on vous voit arriver, on vous laisse passer. les passe-droits de bosser là-dedans. il faut que tu te fasses soigner. tu lui demandes, petite voix douce pour qu’il ne refuse pas alors que ta vue se trouble un peu. tu souris, malgré tout. tu prendras soin de lui, quoiqu’il arrive, mais il ne semble pas du même avis. il semble même vouloir t’ausculter lui-même. je me suis juste cognée en tombant. tu précises, doucement, quand un urgentiste vous accueille. tu n’as rien jordan, juste un coup contre la tête. ta vision, ton corps qui bouge, tu sais que c’est l’alcool. t’espères que c’est l’alcool.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 8:19
tu la prends contre toi comme si t’avais fait la plus grosse des erreurs. ça te rappelle votre première histoire passée, où tu la tenais de la même façon. elle avait manqué la mort, de justesse. et elle ne s’en souvient pas ; tu n’as jamais oublié. tu la tiens plus fort dans le taxi, pour qu’elle ne subisse pas la route et tu gardes sa nuque en visu, pour être sûr que ça ne s’agrave pas. elle est belle contre toi, elle te chamboule tout comme le fait l’alcool. tu t’excuses de tes actes, de lui avoir fait mal et de devoir la sauver de nouveau. tu t’excuses pour cette soirée et pour la proximité que vous avez l’un avec l’autre. tu ne devrais pas, tu ne peux pas t’en empêcher. tu m’as protégé, t’excuses pas. un souffle sec de ses lèvres, ses yeux dans les tiens. t’embrasses son front pour sa façon de réagir, sa façon d’être toujours aussi détendue lorsqu’elle est avec toi. tu lui fais cet effet, t’es heureux de ce fait. c’est l’alcool. elle ajoute, et tu hoches la tête vivement. c’est l’alcool. c’est toujours l’alcool. le taxi s’approche de l’hôpital et tu la fais sortir. vos têtes sont assez connues, il n’y a pas de soucis pour passer. tu entres et tu lèves ta main pleine de sang pour qu’on sache qu’il faut s’occuper d’elle. rapidement elle est prise en charge, et tu restes à côté pour ne pas la quitter. ton regard inquiet sur son visage, ses yeux, ses lèvres. tu sens que ta tête tourne, tu t’accroches au lit. il faut que tu te fasses soigner. elle dit, mais tu hausses les épaules. elle d’abord. un interne s’approche, et il demande vaguement ce qu’elle a. t’aimerais qu’il se concentre, mais tu te tiens droit pour ne pas perdre le nord. tu ne veux pas battre un nouveau visage, ou tomber droit parce que tu ne supportes plus les coups. je me suis juste cognée en tombant. elle raconte, et tu hoches la tête pour confirmer. tu prends une chaise en attendant l’examen, tu t’assieds. on vient te voir, une infirmière et elle passe sa main sur ton front. elle t’explique qu’il faut aussi que tu te fasses soigner, et que tu te reposes. tu te tournes vers jordan, ta main attrapant la sienne avec force. je reviens, ok ? pars pas sans moi. t’embrasse sa main et tu suis l’infirmière pour terminer dans un lit. elle te donne de l’eau, un doliprane. il faut que tu dormes, tu le sais. t’as peur de perdre jordan. t’as peur de ce qu’ils vont lui faire. mais tu fermes les yeux, exténué par cette soirée étrange.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 8:35
tu t’installes sur le bord du lit pendant qu’un interne s’approche. tu le connais, un peu. il est d’un an plus jeune que toi. tu lui souris, tu lui expliques que tu t’es cognée en tombant. contre quoi ? tu n’en sais rien, tu ne te souviens pas. tu n’es pas vraiment capable de lui expliquer. une infirmière ne tarde pas à arriver et à s’approcher de sonji. tu sens ce pincement au cœur quand elle touche son front et se met en valeur devant lui. tu ne dis rien. tu laisses faire. elle va le soigner, c’est ce qui compte. tes grands yeux de chat restent posés sur lui. il finit par te regarder en attrapant ta main. je reviens, ok ? pars pas sans moi. tu hoches la tête, tu souris même si tu as envie de pleurer. tu le laisses partir à contre cœur. tu ne te sens pas bien jordan. trop d’émotions. les mains de sonji, sur toi, ta tête contre son torse. son baiser sur ton front, puis ta main. tu en veux plus alors qu’il s’en va. il disparaît et tu sens les larmes monter puis filer sur tes joues. tu pleures et immédiatement on s’inquiète pour toi. tu secoues la tête. l’adrénaline tu réponds, immédiatement avant de te laisser faire. on t’ausculte, on te fait passer des examens, pour être sûr que tout va bien. tu as un dossier plutôt similaire, une perte de mémoire, une tête qui se cogne, alors les médecins s’inquiètent. t’as du mal à te calmer, demandant sans cesse des nouvelles de sonji. on te répond qu’il dort qu’il va bien. tu te laisses faire. les examens durent encore et encore jusqu’à ce que le résultat tombe. rien de grave, apparemment. juste quelques points. t’en es ravie, même si on te demande de surveiller et de revenir immédiatement si tu ressens le moindre étourdissement. tu demandes la chambre de sonji, sans plus attendre et on t’informe qu’il est réveillé et t’attend dans le couloir. bien des heures se sont écoulées depuis cette séparation que tu as mal vécu alors quand tu sors et que tu le revois, les larmes reviennent. tu t’en veux, tu vas l’inquiéter mais ça sort tout seul.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 9:28
ton sommeil est agité. tu te refais toute la scène du bar, changeant quelques personnages en super-héros. tu te perds dans les intrigues, te retrouvant toujours aux côtés de wonder-woman, au visage doux de jordan. forcément. tu sens que tu te tournes, que t’as le corps aussi agité que l’esprit. tu transpires un peu, sûrement les gouttes d’alcool. tu prends de longues respirations et tu tentes de t’en sortir sans encombre, sans perde la tête en chemin. un air frais te brûle le visage, tu changes de décors. t’es dans l’hôpital et tu erres habillé comme un patient. tu passes les portes jusqu’à arriver au bloc. la vitre s’ouvre, tu marches. t’as l’impression d’être un zombie. tu t’approches et tu reconnais jordan, à cœur ouvert. elle hurle parce qu’elle ne dort pas et tu t’approches pour la sauver. mais tu n’y arrives pas, retenu par tes songes et une vitre soudain présente entre vous. elle te regarde avec horreur, et tu te secoues d’un coup sec. tu te réveilles dans la foulée, un œil presque fermé et la bouche sèche. t’as soif. tu te tournes donc pour prendre de l’eau et tu relèves le lis pour reprendre doucement tes esprits. t’as peur pour elle, et tu te soulages enfin de voir sa petite tête s’approcher de toi. elle pleure, et tu tends tes bras pour qu’elle s’approche. eh, eh .. je suis là. ça va aller. t’as une fois de plus la mémoire qui flanche, le rappel de votre histoire. tu ne sais pas si c’est une bonne idée d’être aussi proche, peut-être qu’elle a appelé son copain. peut-être que t’as gagné une manche alors que tu cherchais à jouer les idiots. ce n’est pas ce que tu vois en tout cas, lorsque tu la prends contre toi et que tu serres son petit corps apparemment réparé tout fort. ils t’on bien soigné, c’est bon ? tu demandes quand même, pour être sûr. et t’embrasses de nouveau son front, tes yeux dans les siens. t’as .. t’as appelé quelqu’un ? tu demandes, comme si ça pouvait te donner l’autorisation de faire ce que tu ne devrais pas faire.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 12:07
tu as l’impression d’être une petite chose fragile. les larmes qui coulent quand tu le vois, comme si c’était la fin de l’épreuve. tu avances tandis qu’il ouvre ses bras. tu ne réfléchis pas plus longtemps pour te blottir contre son torse. son odeur mélangé à l’alcool, tu t’en fiches tu fermes les yeux pour te calmer. eh, eh .. je suis là. ça va aller. tu hoches la tête, tu renifles doucement en écartant ton visage pour le regarder ils t’on bien soigné, c’est bon ? qu’il demande, en embrassant ton front, comme dans le taxi. tes pleurs se calment, doucement. oui.. ils m’ont fait passer des scanners. ils étaient inquiets, tu sais, pour cette fois où je me suis cognée et où j’ai perdu ma mémoire. tu avoues tandis qu’il retire doucement ses lèvres de ta peau. t’as .. t’as appelé quelqu’un ? tu secoues la tête de droite à gauche. t’as pas appelé, non, personne. ni ta sœur, ni un de tes frères, ni même cole. t’as pas envie de le mêler à ce moment, il aggraverait les choses, tu penses. personne. j’veux juste qu’on rentre à la maison. tu demandes en lui offrant tes yeux de chat. tu veux rentrer chez vous. simon s’inquièterait s’il savait. parce qu’il était déjà inquiet la première fois, quand t’as perdu tes souvenirs. tu ne mentionnes pas ton faux petit-ami, tu fais exprès, tu ne veux pas qu’il rentre dans cette histoire qui vous appartient. tu passes une de tes mains sur tes joues pour chasser les larmes. viens on rentre. tu lances, ta main qui s’agrippe à son bras, ta main qui le tire un peu. tu veux rentrer. t’es fatiguée, t’as pas pu dormir encore, t’es imbibée d’alcool aussi. tu veux rentrer chez toi sans jamais quitter sonji. dans ton malheur, il y a cette part de bonheur. tu n’as jamais été aussi proche de lui et t’as le cœur qui bat bien trop vite.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Juil - 14:34
t’es essoufflé, à peine réveillé. t’as la vague impression d’avoir couru un marathon dans un rêve qui se termine juste maintenant. tu te tournes dans tous les sens, jusqu’à retrouver jordan. tu souffles soudain, comme si la petite était capable de t’apaiser. tu ne peux t’empêcher de le penser, et tu sens ton cœur s’emballer à l’idée de n’être plus qu’un esclave de ces sentiments incontrôlables envers jordan. t’as eu peur, et t’as besoin de la sentir contre toi pour te rassurer. tu sens que tu n’aurais pas dû aller aussi loin, que tu ne l’as pas assez protégé. t’as pas assuré et tu ressens à présent la peur et les tremblements que tu aurais dû avoir sur le coup, caché par l’alcool. tu demandes rapidement comment elle va, la serrant contre toi comme tu peux. t’embrasses son front, encore. tu prends trop soin d’elle. bien trop. oui.. ils m’ont fait passer des scanners. ils étaient inquiets, tu sais, pour cette fois où je me suis cognée et où j’ai perdu ma mémoire. tu hoches ta tête, ouvrant les yeux et retenant de nouveau ta respiration. tu ne veux pas qu’on te raconte ce qu’il s’est passé, tu ne veux pas qu’on lui raconte. elle ne peut pas savoir que t’as sauvé sa vie ce soir-là. ça ne ferait que compliquer les choses. et c’est ici, dans cet hôpital, que quatre ou cinq années plus tôt ; on l’a sorti de son coma et elle a oublié cette soirée. tu souris tant bien que mal, demandant si elle a appelé quelqu’un. tu veux sortir, tu veux qu’elle rentre se reposer. mais tu supposes bien que ce n’est pas qu’avec toi, qu’elle veut être. personne. j’veux juste qu’on rentre à la maison. t’es surpris, et tu tentes de ne pas le montrer. tu tentes de te redresser, et tu sens les courbatures de l’alcool monter dans tes bras. simon s’inquièterait s’il savait. sa famille. tu hoches la tete, sentant le rire monter jusqu’à ta gorge. bien sûr qu’ils s’inquièteraient, et ils te tueraient s’il savait tout ce que tu fais vivre à leur petite sœur. viens on rentre. tu te lèves enfin, aide par la jolie brune et vous marchez tous les deux pour retrouver un taxi et rentrer. t’as rien à signer, heureusement. vous sortez vite. c’est bon, dans dix minutes, on est à la maison .. tu la gardes de nouveau contre toi, sur la banquette arrière. c’est naturel. sûrement trop. mais peu importe, t’es bien. et elle semble l’être aussi.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 369 points : 93
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club/romane (ava)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juil - 12:24
t’as le cœur qui bat trop vite. entourée des bras de l’homme qui le fait battre à cette vitesse, il t’est impossible de le calmer. alors tu fermes les yeux et tu profites. son odeur a changé, un mélange d’alcool qui ne lui va pas si bien, mais tu t’en contenteras jordan. tu n’en demandes pas plus, finalement. un baiser sur ton front alors que tu te détaches pour lui demander de rentrer. tu ne veux pas rester ici, tu ne veux pas appeler un de tes frères, ou ta sœur non. encore moins cole, t’as pas confiance, t’es à fleur de peau, tu pourrais te briser sous ses propos déplacés. alors tu décides de rester accrochée à sonji, même si ce n’est pas la bonne solution. c’est bon, dans dix minutes, on est à la maison .. il t’annonce quand vous sortez de là. l’hôpital derrière vous, la nuit bien avancée, les phares de quelques voitures jusqu’à ce que le taxi arrive. tu t’engouffres et tu te retrouves bien vite dans ses bras, de nouveau. tu te blottis, en ayant l’impression d’être en sécurité. tes yeux qui se ferment un peu. tu ne dois pourtant pas dormir, faire attention à ta tête, alors tu ouvres tes yeux et tu tombes sur son visage d’ange. tu crois halluciner d’être aussi proche, si proches de son visage, ses lèvres, sa barbe. t’as envie de le toucher, de l’embrasser et d’oublier tout ce qui vous entoure. pourtant tu ne bouges pas, jordan, tétanisée devant cet homme que tu aimes certainement plus que toi-même. tes lèvres s’ouvrent, tu vas pour dire un mot, lui dire un mot, ou peut-être trois. trop tard. le taxi s’arrête et vous sortez. il t’aide à moitié pour rentrer dans l’appartement. les marches sont difficiles. tu lâches ton sac, par terre, bruit sourd, ton téléphone sûrement. il faut que tu ailles dormir jordan, ou te reposer mais tu as peur. alors tu le regarde sonji et tu demandes : t-tu peux rester avec moi ? tu demandes, cette timidité qui s’accroche à ta peau.

_________________
you're my paradise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 4026 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @blue comet. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juil - 20:18
elle se serre contre toi, au point que tu réalises enfin ce qu’il se passe. depuis quelques jours, t’oublies ta promesse de prendre soin d’elle et de faire attention à ses faits, ses gestes et ses habitudes. t’oublies que tu t’es promis de ne pas être l’homme qui l’aime ouvertement, mais juste un ami qui tient à elle peut-être un peu plus qu’il tient aux autres. tu t’étais juré de ne pas faire de faux-pas, de la laisser loin de tes histoires qui ne tiennent pas la route. elle était précieuse jordan, et t’aimais qu’elle le reste coûte que coûte. mais depuis que tu sais qu’elle a un copain, tu dérives. ce n’est plus le petit bout de femme que t’as sauvé quelques années plus tôt mais une proie que tu mets en danger. tu serres son visage conte ton cou, tu la tiens autant que tu peux pour te faire pardonner d’agir sans réfléchir et de changer vos habitudes. t’es un idiot sonji, tu ne fais attention à rien. et c’est trop tard maintenant, t’es embarqué dans une situation à laquelle tu ne sais pas résister. jordan est une femme. et tu t’es laissé emporter par l’homme que tu n’arrives pas à effacer sous certaines conditions. vous arrivez enfin, elle se laisse porter. lourde par la pression et par la soirée, mais légère comme une plume dans tes bras. t’ouvres la porte de votre maison, tu t’avances et elle laisse tomber ses affaires dans un bruit sourd. tu ne comprends pas, tu te tournes de peur. si elle s’était fait encore mal par ta faute ? heureusement non. elle te regarde de ses grands yeux irrésistibles, et tu lis sur ses lèvres les prochains mots qui sortent de sa bouche. t’as même du mal à les croire. t-tu peux rester avec moi ? est-ce l’alcool ou jordan qui parle ? ne veut-elle pas retrouver son copain, quelqu’un qui ne la décevrait pas comme tu l’as fait aujourd’hui ? t’aimerais résister et dire que tu ne peux pas faire ça, que c’est contre les promesses que tu lui as fait dans son sommeil. mais tu te laisses porter, hochant la tête pour l’accompagner dans sa chambre. t’y rentres presque jamais, et tu ne fais même pas attention aux détails. tu ne vois qu’elle. ton cœur bat fort, sûrement trop et tu n’arrives pas à le contrôler. tu retires ton jean par réflexe et fatigue, te glissant dans ses draps sans réfléchir. t’ouvres la couette d’un bras et tu l’attends, naïf. t’arrives pas à parler, t’arrives pas à mettre un mot sur tes émotions et sur la situation. tant pis. peut-être que jordan elle, saura le faire.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
 
under control (jorji)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» They will not control us, we will be victorious. | Sanaa.
» Damage control
» Gel Olive Oil Edge Control d'Organic Root Stimulator
» Aunt Jackie's Curls and coils In control conditioner
» Mac : Skin Refined zone et Oil control Lotion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: williamsburg-
Sauter vers: