AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

steal, stole, stolen (adiel)

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 272 points : 21
pseudo : margaux (mags)
avatar : t. fimmel
crédits : .nephilim (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Avr - 8:43
t'es un voleur michiel, et personne ne fait exception. revenir à Brooklyn, ça a quelque chose d'étrange en soit. tu as fuis, tu l'as quitté quand tu as compris qu'il valait mieux voir ailleurs. tu as voulu te venger à une époque de tout ce que tu as pu avoir, mais t'as vite compris que ces gens là ne sont pas des personnes normales. en réalité, elles sont dangereuses et tu l'as vite compris. t'es pas le bien, au contraire, mais t'es pas non plus le mal. tu as tué qu'une seule personne et tu n'en tueras jamais plus. tu as ce mac, ce type qui se servait de ta mère, ce type qui se servait de toi. tu l'as tué lui, mais tu n'as jamais voulu tuer quelqu'un d'autre. bref, la mafia c'est pas ton truc, mais ce n'est pas pour autant que tu te laisses marcher dessus michiel. t'es un petit malin. tu joues avec ce que tu sais faire et c'est cette chevalière que tu as récupéré. tu crois qu'elle appartient à ce cher angelo, mais t'es pas bien certain. tu sais juste que tu l'as récupéré via sa pouf. une petite qui traîne derrière lui. il a toujours fonctionné de cette manière, s'équiper des plus belles femmes. tu t'es toujours dis que c'était pour envenimer ses ennemis, pour leur faire tourner la tête et les toucher un peu plus fort encore. il est malin, mais tu l'es aussi. c'est pas une nana qui va te faire perdre la tête. tu t'installe à cette table, tu sais qu'elle ne tardera pas à venir. peut-être un piège, tu t'en fiches. tu attends, sagement, que ça te tombe dessus quand tu la vois entrer. faut avouer qu'elle est séduisante la miss.. madame. tu souffles quand elle approcher. qu'est-ce que je peux faire pour vous ? tu lances, l'air de rien, tel l'innocent que tu es; ou presque.

météo : brouillard épais
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 196 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar © balaclava, icons sign © anaelle et lyrics alexi murdoch.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Avr - 13:27
elle n'avait pas l'habitude qu'on lui fasse confiance, ada. bien plus suiveuse que leadeuse, elle avait appris à ne pas poser trop de questions et, depuis qu'elle avait commencé à sortir avec angelo d'alameida, à ne pas faire de vagues. alors perdre un bijou qui avait probablement coûté un bon paquet de fric à angelo -à moins qu'il ne s'agisse d'un héritage familial et dans ce cas, c'était pire encore-, c'était au dessus de ses moyens. la panique qui l'avais prise quand elle avait réalisé que la chevalière n'était plus dans sa poche, et le soudain souvenir de cet homme qui avait marché peut-être un peu trop près d'elle. elle n'aurait probablement jamais pensé à mal si elle n'avait pas réalisé qu'elle n'avait plus le bijou, bien trop obstinée à voir le bien partout. mais pas cette fois. pas alors que son avenir aux côtés d'angelo -et donc son avenir tout court- reposait là dessus. angelo qui n'hésiterait pas à passer sur elle sa colère si elle en venait à le décevoir. alors c'est d'un pas qu'elle veut déterminé qu'elle vient s'asseoir à la table du présumé voleur, bien qu'elle ne paye pas de mine face à tant de muscles et de prestance. le corps encore frissonnant du froid, l'esprit aussi embrumé que la météo, ada tâche de s'intimer au calme. il la salue, elle essaie de rester indifférente. mais ses traits sont trop incertains pour réussir à tenir ce masque. « rendez-la moi. » qu'elle demande d'une voix qu'elle veut ferme. elle ne sait pas quelle carte elle est supposée jouer, ada. elle n'a pas l'habitude d'exiger, elle qui se contente de demander de sa voix douce. mais elle joue plus qu'une paire d'escarpins dans l'histoire. elle joue son avenir, sa vie toute entière. et elle ose croire qu'un peu d'assurance feinte parviendra à lui sauver la mise.

_________________
.
someone reaching for me now,

through the dark reaching for

me now. need someone to hear

you when you sigh, someone to

wipe away those tears you cry.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 272 points : 21
pseudo : margaux (mags)
avatar : t. fimmel
crédits : .nephilim (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 20:07
elle s'installe là, en face de toi. petite poule qu'il se trimbale, le grand patron. qu'est-ce qu'elle vaut, la demoiselle ? t'en sais trop rien et t'es pas certain de vouloir le découvrir. tu penses simplement avoir récupérer ce qui t'appartient.. ou presque. bijou qu'il t'avait volé à l'époque devant ton départ qu'il n'avait pas apprécié, tu n'as fait que lui rendre la monnaie de sa pièce. tu avais tout prévu, comme à chaque fois. filature, une poche, ta main que tu as glissé dans sa poche et le tour était joué. elle est là, semblant assurée, mais avec cette petite touche qui te dit qu'elle ne sait pas ce qu'elle fait. tu te doutais qu'elle ne faisait que suivre, tu connais le milieu, tu sais d'où elle vient. c'est suis ou crève, une idée du genre. rendez-la moi. elle finit par affirmer, sans te perdre du regard, t'en fais de même. tes coudes que tu finis par poser sur la table, tu t'approches un peu, rapprochant tout ton corps de la jeune femme. bien et.. que dois-je vous rendre ? tu feins l'indifférence, tu joues la carte de celui qui ne sait pas de quoi elle parle. tu sais de quoi elle parle, mais tu veux l'entendre encore, sa petite voix. peut-être que tu touches quelque chose, peut-être que tu pourrais jouer sur ce fil tendu.. mais d'un côté, as-tu vraiment envie de t'attirer les foudres de la mafia du coin ? surtout de celle-ci ? non, bien sûr que non, tu n'en as pas envie. alors, tu joues sans jouer, sachant pertinemment que tu finiras par lui rendre l'objet mais peut-être qu'en contre parti elle pourrait retrouver le pendentif qu'il t'a pris il y a des années en arrière ? un bon moyen pour récupérer ce qui t'appartient, elle pourrait t'être utile sans même le savoir et c'est ce qui est plutôt bien. elle ne connait pas ses histoires, elle pourrait être seulement la messagère.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 196 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar © balaclava, icons sign © anaelle et lyrics alexi murdoch.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 21:42
son assurance feinte ne paye pas de mine face à celle naturelle de l'homme en face de qui elle se tient. cet homme qui paraît serein, qui semble parfaitement savoir ce qu'il fait, ce qu'il dit. pas comme ada, qui se force à soutenir ce regard qu'elle aurait habituellement fui pour ne pas donner l'impression de provoquer. tristement soumise à angelo, à sa vie, à sa dépendance maladive. ada ne s'est jamais battue mais n'a d'autre choix aujourd'hui que se trouver je ne sais quelle arme pour récupérer ce qui lui appartient. « bien et.. que dois-je vous rendre ? » l'innocence qu'elle devine fausse, celle qu'elle n'a que trop souvent vue affichée sur les visages des mafieux qu'elle côtoie. ses mains qui menacent de trembler et qu'elle cache sous la table, stoïquement posées sur ses cuisses. son corps qui se raidit quand celui de l'homme se rapproche, ne faisant qu'annihiler un peu plus sa fragile autorité. mais elle n'abandonnera pas, ada. « vous savez bien quoi. » ses sourcils qu'elle fronce, agacée de voir qu'il refuse d'avouer. mais une infime partie d'elle se demande. et s'il n'avait rien fait ? s'il ne savait vraiment pas de quoi elle parlait ? peu probable, mais ce simple doute suffit à la rendre encore un peu moins sûre d'elle -si tant est que ce soit possible. « si vous ne voulez pas avoir d'ennuis, donnez-moi cette bague et je ne dirais rien à personne. » un accord, c'était ce qu'elle pouvait faire de mieux. lui promettre qu'elle n'irait pas voir la police. ni angelo, bien qu'elle n'ira de toutes les façons pas voir ce dernier pour lui avouer sa perte, au risque qu'il décide de la prendre elle pour coupable.

_________________
.
someone reaching for me now,

through the dark reaching for

me now. need someone to hear

you when you sigh, someone to

wipe away those tears you cry.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 272 points : 21
pseudo : margaux (mags)
avatar : t. fimmel
crédits : .nephilim (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Mai - 9:51
tu joues sur l’indifférence pour vois à quel point elle craint de ne pas retrouver cette chevalière. est-ce qu’elle craint angelo comme tout le monde le craint ? tu te doutes que oui. il a imposé cet instant de terreur, il a imposé ses règles, ses choix, ses ambitions. tu étais là au tout début, tu étais là quand il n’avait encore rien. il était déjà tenace, il savait déjà ce qu’il voulait. tu la regardes alors qu’elle tente de te tenir tête, mais tu sens bien qu’elle n’a pas l’habitude de prendre les devants. pourtant, tu ne lui veux aucun mal à elle. tu considères qu’elle n’a rien à voir dans cette histoire. vous savez bien quoi. elle reprend, elle ne se démonte pas, tu hausses les épaules quand elle fronce les sourcils, tu tentes de lui prouver que tu ne sais pas de quoi elle parle. jusqu’où ira-t-elle pour récupérer ce bien ? si vous ne voulez pas avoir d'ennuis, donnez-moi cette bague et je ne dirais rien à personne. elle passe donc au menace. mais quand elle parle de personne, de qui parle-t-elle. angelo ? la police ? tu te doutes que mêler la police aux affaires d’angelo serait une très mauvaise idée. mais le mêler lui-même à cette affaire ne semble pas la meilleure idée du siècle non plus. alors ? je ne suis pas certain qu’angelo approuver de mêler la police à ses affaires. tu lances, lui faisant comprendre que tu sais de quoi il s’agit. tu mets les points sur les i, finalement, pour qu’elle comprenne que tu sais de quoi il s’agit. tu sais ce qu’il se passe ici, sous les beaux décors de brooklyn, tu sais qu’il y a bien des choses qui se font. ? mais passons, je ne veux pas d’ennuis et j’imagine que vous non plus, n’est-ce pas ? t’as toujours été manipulateur dans l’âme, pour être un bon arnaqueur, il le faut certainement. arnaqueur doublé d’un bon revendeur, tu sais utiliser les mots à ton avantage dans ce genre de situation. ? tout ce que je souhaite, c’est récupérer ce qui m’appartient. tu lui expliques brièvement. ? donc je vous rendrais ce que vous cherchez quand j’aurais récupéré mon bien.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 196 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar © balaclava, icons sign © anaelle et lyrics alexi murdoch.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 14:43
elle ne sait pas si ses paroles ont le moindre poids face à cet homme qui semble déterminé à la toiser d'un air faussement innocent. il a peut-être déjà pris sa décision -à savoir garder la chevalière- et il est peut-être simplement venu pour la narguer un peu plus, ou pour tâcher de lui soutirer encore quelques bijoux. elle ne sait pas vraiment quoi faire de plus, ada. le menacer encore, quand bien même ses paroles ne sont finalement que du vent. « je ne suis pas certain qu’angelo approuve de mêler la police à ses affaires. » cet homme connaît le terrain, elle n'en doute plus maintenant. il sait parfaitement à qui il a affaire et ça l'inquiète, ada. parce qu'il montre par cette simple remarque qu'il en sait au moins autant qu'elle et qu'elle n'a pas le moindre moyen de pression contre lui. les mots lui manquent et elle se mue dans un profond silence, démunie. elle devrait peut-être commencer à se faire à l'idée qu'elle ne récupèrera pas ce bijou. « mais passons, je ne veux pas d’ennuis et j’imagine que vous non plus, n’est-ce pas ? » les yeux qu'elle relève soudain vers lui, une lueur d'espoir passant furtivement dans ses prunelles. il semble un peu moins innocent, tout à coup. « non... » vient-elle doucement souffler, aussi intéressée que craintive de ce qu'il s'apprête à lui dire. et pourtant, elle avait comme l'impression d'être déjà pleinement dedans, dans ces ennuis. alors elle l'écoute, ses mains toujours posées sur ses genoux, retenant presque son souffle quand il commence son histoire. « tout ce que je souhaite, c’est récupérer ce qui m’appartient. » ça leur faisait un point commun. « donc je vous rendrais ce que vous cherchez quand j’aurais récupéré mon bien. » déboussolée par sa proposition. un peu agacée aussi, qu'il décide de la mêler à ses affaires sans qu'elle ait rien demandé.  « vous savez ce que je risque si je me fais prendre ? » qu'elle demande en fronçant un sourcil. « il serait peut-être mieux pour moi de tenter ma chance et de vous dénoncer à angelo. » elle aimerait sincèrement croire qu'elle risquait moins en agissant ainsi. malheureusement, ada était naïve mais pas complètement insouciante.

_________________
.
someone reaching for me now,

through the dark reaching for

me now. need someone to hear

you when you sigh, someone to

wipe away those tears you cry.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 272 points : 21
pseudo : margaux (mags)
avatar : t. fimmel
crédits : .nephilim (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 9:37
avec tes mots, elle comprend finalement que tu connais ce milieu, que t’es pas né de la dernière pluie. alors forcément, le ton de sa voix change petit à petit. tu vois qu’elle tente une autre technique. non... elle répond rapidement, elle ne veut pas d’ennui et en soit, tu ne veux pas lui en apporter. tu souhaites seulement récupérer ce qui t’appartient et pour ça, il faut que tu sois proche d’angelo. le meilleur moyen semble être la jeune femme, apparemment. elle semble faire partie de ces petites poupées qui le suivent à la trace et ça t’intéresse. pour qu’elle ait eu sa chevalière, c’est qu’elle compte, la petite. tu t’appuies donc là-dessus pour obtenir ce que tu veux. tu proposes, tu émets l’idée et tu attends de voir ce qu’elle va te dire. vous savez ce que je risque si je me fais prendre ? il serait peut-être mieux pour moi de tenter ma chance et de vous dénoncer à angelo. tu hausses un peu les épaules, l’air de dire qu’elle fait ce qu’elle veut. y’a pas de raison de se faire prendre, suffit d’être discrète, mais si vous préférez traiter directement avec lui.. pas sûr que ce soit mieux. t’expliques, vaguement, tu poses les coudes sur la table, tu te rapproches un peu d’elle. juste un collier, avec un pendentif, c’est tout ce que je vous demande. vous le faites, je vous rend la chevalière et je vous en devrais une. tu tentes. si jamais tu récupères ton bien, tu serais content et tu laisseras angelo et ses affaires tranquille. il t’a volé ce pendentif il y a des années en arrière, au fond, t’es pas certain qu’il l’ait toujours. d’un autre côté, tu le connais assez pour préserver tout ce qu’il peut voler, surtout quand ça appartenait à un ancien ami. t’as confiance, il doit toujours l’avoir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 196 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar © balaclava, icons sign © anaelle et lyrics alexi murdoch.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Mai - 22:08
elle envisage la possibilité de partir, ada. de fuir les problèmes, de se réfugier dans ce qu'elle connaît : la force des autres. elle n'aime pas avoir à se débrouiller seule et cet homme l'intimide, avec son sourire en coin et son regard intense. elle hésite. elle pèse le pour et le contre, quand bien même elle sait que les mots de cet homme n'auront aucun mal à avoir raison d'elle. « y’a pas de raison de se faire prendre, suffit d’être discrète, mais si vous préférez traiter directement avec lui.. pas sûr que ce soit mieux. » ada sent sa volonté s'envoler en une poignée de secondes. et elle sait à cet instant qu'elle dira oui. qu'elle ira où il lui demandera d'aller si ça peut lui permettre d'effacer son erreur, quand bien même elle n'y est pas pour grand chose dans cette histoire. ses lèvres qu'il pince, l'hésitation qu'elle tente de feindre bien qu'on puisse facilement lire dans ses prunelles que sa décision est déjà prise. « juste un collier, avec un pendentif, c’est tout ce que je vous demande. vous le faites, je vous rend la chevalière et je vous en devrais une. » et puis pourquoi pas, après tout ? l'idée qu'il puisse lui devoir un service commence à la séduire. elle se dit qu'une dette envers elle ne serait jamais de trop dans le cas où son fragile avenir s'effriterait sous le coup d'une mauvaise décision. « d'accord. » qu'elle cède. elle se lève, glisse son sac sur son épaule et s'éloigne, faisant signe à l'homme de la suivre. elle irait maintenant, chercher ce foutu collier. tant qu'elle en avait le courage. qu'angelo soit à la maison ou non, elle tâcherait de faire de son mieux. sur le chemin, elle se retourne légèrement vers lui pour croiser son regard. « je m'appelle ada. et je m'en souviendrai. » qu'elle souffle doucement. « que vous m'en devez une. » qu'elle rajoute timidement bien qu'avec une certaine détermination dans la voix. désireuse de lui faire savoir que, pour elle, ce n'était pas une promesse en l'air.

_________________
.
someone reaching for me now,

through the dark reaching for

me now. need someone to hear

you when you sigh, someone to

wipe away those tears you cry.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 272 points : 21
pseudo : margaux (mags)
avatar : t. fimmel
crédits : .nephilim (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 9:01
d'accord. qu’elle finit quand même par accepter. tant mieux. accord qui semble être passé, tu souris, doucement et tu la suis quand elle se lève et se dirige vers l’extérieur. t’espères pouvoir lui faire confiance, tu verras bien ce dont elle est capable. elle a l’air d’une petite qui n’ose pas prendre ses décisions toute seule, pourtant, elle vient de le faire, actuellement. à peine sorti, tu cherches ton paquet de cigarette avant de t’en sortir une et de l’allumer. je m'appelle ada. et je m'en souviendrai que vous m'en devez une qu’elle te lance, malgré tout, et tu souris, cette fois, réellement. déterminée, sûre d’elle. elle sait ce qu’elle veut, et tu apprécies. tu aimes ce genre de tempérament qui semble docile, mais qui en réalité, sait se rebeller. tu hoches la tête en lui tendant le paquet, sans rien dire. qu’elle se sert, si elle en désire une. je n’oublierai pas, ne vous inquiétez pas tu rajoutes mine de rien. malgré tout ce que tu es, tout ce que tu représentes, tu sais être un homme de parole. tu protèges ceux qui t’entourent, ceux qui t’aident, et la petite ada, tu l’aideras si elle en trouve le besoin. tu fumes tranquillement ta cigarette. tu as su me retrouver, j’imagine que tu sauras le refaire le moment venu ada. tu lui avoues, doucement, sourire aux lèvres, tes yeux bleus qui la scrutent un peu. deux options pour la suite. elle réussit et tout va bien. elle n’y arrive pas et tout peut aller mal. tu ne veux pourtant pas de problème avec ces types là. tu fouilles, un peu, tu sors une photo. vieille photo en noir et blanc d’une jeune femme. très peu habillée, jupe courte, des cheveux foncés comme le jais et un regard qui en dit long sur ce qu’elle traverse. tu le montres à ada, ton doigt pointant le coup de cette personne qui t’a donné la vie. c’est celui-ci. tu précises, pour qu’elle se fasse une idée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 196 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar © balaclava, icons sign © anaelle et lyrics alexi murdoch.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 11:49
elle a bien plus à perdre que lui dans cette histoire, ada. dans le pire des cas, elle se faisait attraper la main dans le sac en train de voler celui pour qui elle était supposée se dévouer corps et âme. le voleur quant à lui n'aurait qu'à s'en aller sans demander son reste, tirant sûrement un trait sur le collier qu'il convoitait mais gardant avec lui la chevalière qu'il lui avait volée. elle ne le reverrait alors plus jamais et se retrouverait, elle, à mendier quelques pièces -dans le meilleur des cas- sur un trottoir pour ne pas crever de faim. ada secoue soudain la tête afin de chasser ses idées noires et de dissiper la panique qui s'agite dans sa poitrine. elle ne pouvait pas laisser ses doutes paralyser ses muscles, sans quoi tout serait définitivement perdu. « je n’oublierai pas, ne vous inquiétez pas. » un regard qu'elle glisse vers l'inconnu, tâchant de deviner s'il est sincère ou non. elle n'a jamais été très douée pour cerner les autres, mais elle choisit de le croire, ada. elle choisit de s'accrocher désespérément à cette promesse et elle hoche sobrement la tête avec un fin sourire. elle hésite un instant avant d'attraper une cigarette dans le paquet qu'il lui tend. elle en profite pour lui demander son feu. parce qu'elle ne fume pas ada, ou à peine. mais elle veut se sentir forte. « merci. » qu'elle souffle en s'octroyant une taff mesurée. « tu as su me retrouver, j’imagine que tu sauras le refaire le moment venu ada. » elle l'espère, du moins. quand bien même une partie d'elle craint qu'il n'ait pour elle plus la moindre pensée une fois cette journée terminée. « j'aurais encore plus de facilité à vous retrouver si vous me donniez votre prénom. » qu'elle lance mine de rien. ada et son besoin permanent de se lier -et de s'accrocher- aux autres. « c’est celui-ci. » elle plisse les yeux pour détailler la photo et hoche la tête d'un air déterminé. elle hésite quelques instants à poser une question. de peur de se montrer trop curieuse et de le froisser. mais elle tente, finalement. « valeur sentimentale ? » souffle-t-elle à propos du collier en se cachant derrière sa cigarette dont elle tire une bouffée un peu trop forte et qu'elle tousse immédiatement. les voilà finalement arrivés devant chez angelo. tout reposait désormais sur elle.

_________________
.
someone reaching for me now,

through the dark reaching for

me now. need someone to hear

you when you sigh, someone to

wipe away those tears you cry.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 272 points : 21
pseudo : margaux (mags)
avatar : t. fimmel
crédits : .nephilim (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 14:28
merci. un souffle, alors qu'elle prend ensuite une cigarette dans ton paquet sans oublier d'emprunter en même temps ton feu. tu la laisses faire, et tu continues sur ta lancée. tu sais qu'elle saura te retrouver, tu feras en sorte de la recroiser, de toute façon. tu sais que t'en es capable. tu ne dis rien, pendant un instant, la laissant faire. j'aurais encore plus de facilité à vous retrouver si vous me donniez votre prénom. qu'elle commente, mine de rien, elle tente, et tu aimes cette idée qu'elle s'engage dans cette situation. elle prend les infos et tu n'as pas peur qu'elle te dénonce, qu'ira-t-elle dire ? michiel. tu réponds, uniquement, en commençant alors à fouiller pour sortir une photo, vieille photo que tu déplies légèrement avant de lui montrer le collier en question, ce collier qu'il faut qu'elle te retrouve, rapidement. elle observe la photo, silencieuse, même si tu attends les questions. tu sais qu'elle en posera. curiosité maladive. valeur sentimentale ? elle lance. tu restes stoïque. énormément de valeurs. dernière chose que tu avais de ta mère. tu te souviens encore quand elle t'a hurlé de te casser de la maison. couteau entre tes mains, tu la libérais du démons, mais tu semblais avoir pris sa place. tu l'as supplié de ne pas te jeter à la porte. t'as arraché ce collier dans la folie et t'as fini dans la rue. depuis, t'as toujours erré d'un côté, puis de l'autre, t'as jamais su t'accrocher jusqu'à liz. beaucoup oui. tu réponds uniquement, ne souhaitant pas en dire plus. tu remarques à peine le fait qu'elle s'étouffe presque avec sa cigarette. tu ranges ta photo quand vous arrivez et tu la regardes un instant. ne prenez pas de risque. pas des trop gros. ça peut attendre, elle peut y aller par étape. elle n'a pas besoin de se jeter dessus et de te le ramener dans l'heure. ce n'est pas ce que tu demandes. parfois, il faut faire preuve de beaucoup de patience.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 196 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar © balaclava, icons sign © anaelle et lyrics alexi murdoch.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Juil - 14:17
est-ce qu'il va lui donner son prénom ? elle s'est peut-être un peu trop avancée en donnant le sien avec tant de facilité. c'est qu'elle oublie parfois le milieu dans lequel elle baigne, ada. trop innocente sûrement, quand bien même une partie d'elle ne connaît que trop bien les coulisses de cette vie qu'elle mène. mais elle préfère se bercer d'illusions comme elle le fait toujours et croire que le temps qu'elle passe avec cet inconnu n'a rien d'hostile et tout de convivial. « michiel. » qu'il annonce sobrement. elle imagine qu'il lui dit la vérité, puisqu'il se serait sûrement montré plus bavard dans le cas contraire. mais qui sait, ada était de toutes les façons trop crédule pour réussir à percer quoi que ce soit à jour. elle hoche la tête en esquissant un fin sourire, satisfaite d'en apprendre un peu plus sur lui, même s'il ne s'agissait que d'un prénom. « beaucoup oui. » avoue-t-il quand elle lui demande si le bijou a pour lui une valeur sentimentale. ada pince les lèvres devant ses réponses de plus en plus courtes et elle comprend qu'il y tient, à ce collier. alors elle se fait la promesse muette de le lui ramener à tout prix. parce qu'elle a bon coeur, ada. trop bonne, trop... on connaît la suite. « ne prenez pas de risque. » est-ce qu'il dit ça pour elle ou pour ne pas voir s'envoler ses chances de récupérer son bien ? sûrement la deuxième option. « notre présence en est déjà un. » répond-t-elle doucement, à moitié pour elle-même. elle ne veut pas penser à ce qu'elle risque, elle en serait bien trop paniquée. alors ada sort de la voiture et entre dans le pavillon, tâchant d'avoir l'air naturelle. elle salut quelques hommes d'angelo, se glisse jusqu'à la chambre de ce dernier et se met à chercher le fameux bijou. il lui en faut, du temps. c'est qu'il en possède des choses, angelo. mais elle finit enfin par trouver. excitée de sa trouvaille, la jeune femme s'empresse de quitter la pièce et la maison, d'un pas sûrement un peu trop pressé. et alors qu'elle franchit le portail en direction de la voiture, une main ferme se pose sur son épaule et la force à se retourner. « qu'est-ce que tu fous là, toi ? » demande l'un des hommes de main d'angelo. l'euphorie laisse alors place à la panique.

_________________
.
someone reaching for me now,

through the dark reaching for

me now. need someone to hear

you when you sigh, someone to

wipe away those tears you cry.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 272 points : 21
pseudo : margaux (mags)
avatar : t. fimmel
crédits : .nephilim (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 7:34
la voiture qui se gare, tu la regardes, une dernière fois alors qu’elle s’apprête à franchir la porte. elle reste un instant là à attendre quand tu lui conseils – et demande – de ne pas prendre de risque. elle semble t’entendre, mais reste sceptique sur tes mots. notre présence en est déjà un qu’elle conçoit, elle n’a pas tort, alors tu te contentes d’hocher la tête. ton regard ne la lâches pas tout du long qu’elle remonte l’allée jusqu’à disparaître à l’intérieur de la maison. tu regardes ta montre et tu commences à compter. elle ne doit pas se faire prendre, elle ne doit pas chercher trop longtemps non plus. elle doit faire attention. le temps passe et la pression grimpe en même temps. elle met beaucoup trop de temps. elle devrait être ressortie maintenant. ton pied bouge, dans l’habitacle, mais tu ne peux pas bouger, tu ne peux pas entrer. ta respiration qui s’accélère un peu quand finalement elle sort. tu la vois, la porte qui s’ouvre, la fine silhouette qui s’en échappe, et cet air sur le coin des lèvres. elle semble avoir trouvé le précieux. seulement elle n’est pas seule et ne semble pas l’avoir remarqué. à peine va-t-elle sortir qu’une main l’attrape. tu ne réfléchis pas plus que ça avant de sortir de l’habitacle de la voiture et de foncer dans leur direction alors qu’il semble gueuler contre elle. elle semble effrayée, paniquée, et tu comprends alors à quel point elle est sous la coupe de ces hommes, de cet homme. ah mademoiselle ! vous avez trouvé un chargeur ? tu lances, comme si tu ne la connaissais pas, comme si tu n’étais qu’un type de passage. tu te tournes vers l’homme qui tient toujours férocement le poignée de la blonde. oh, enchanté, je suis carl. j’ai plus de batterie sur mon téléphone et j’ai un e-mail de haute importance à envoyer, alors j’ai croisé votre amie qui m’a gentiment proposé de me ramener un chargeur en contrepartie de quelques billets. tu sors déjà de ta poche une belle liasse qui fera taire l’homme assez facilement. t’espères qu’il la laissera partir. tu joues à l’arnaqueur, au type inoffensif. pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 196 points : 0
pseudo : ems, marina.
avatar : jessica morrow.
crédits : avatar © balaclava, icons sign © anaelle et lyrics alexi murdoch.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Juil - 19:57
elle crié victoire trop vite, ada. la faute à son insoucience qui la rend aveugle au danger qui la guette pourtant d'un peu trop près. elle aurait du le voir venir, ce grand baraqué qui l'attrape comme si elle n'avait pas plus de force qu'une enfant. et à en juger par son regard suspicieux, il l'a vue arriver de loin, lui. elle manque de bafouiller quand il lui demande ce qu'elle fait là, de sa grosse voix qui ne donne pas vraiment envie de le contrarier. « je... » elle commence et se demande comment elle va bien pouvoir terminer sa phrase. heureusement, le dénommé michiel et jusque là davantage un ennemi qu'autre chose - n'oublions pas qu'il avait tout de même volé cette maudite chevalière - vient à sa rescousse. « ah mademoiselle ! vous avez trouvé un chargeur ? » lance-t-il alors qu'elle peine à comprendre que c'est à elle qu'il s'adresse. mais elle comprend assez vite, ada, et elle pose sur lui un regard empli de reconnaissance alors qu'elle le laisse continuer son manège. « oh, enchanté, je suis carl. j’ai plus de batterie sur mon téléphone et j’ai un e-mail de haute importance à envoyer, alors j’ai croisé votre amie qui m’a gentiment proposé de me ramener un chargeur en contrepartie de quelques billets. » son histoire tient la route et elle se demande comment il a été capable de la trouver avec une telle rapidité - et surtout de la compter avec tant d'aisance. il doit avoir l'habitude des mensonges, cet homme là. ada ne peut s'empêcher de laisser glisser son regard sur la liasse de billets qu'il sort de sa poche. une chose était certaine, ce collier devait avoir une réelle valeur sentimentale tant il avait l'air d'avoir tout à fait les moyens d'en acheter un nouveau. « oui... enfin je veux dire non, j'en ai pas trouvé, désolée... » regard fuyant, elle n'ose fixer l'armoire à glace devant elle de peur qu'il ne lise la vérité dans ses prunelles. « pas foutue de trouver un simple chargeur... il en a des drôles de goûts, alameida. » qu'il rétorque avec dédain en jetant un dernier regard à michiel et elle avant de faire demi-tour pour retourner dans la maison. ada pousse un bref soupir de soulagement, tâchant d'ignorer l'insulte. elle sort ses mains de son dos, dans lequel se trouvait le fameux collier et le tend docilement à michiel. mission accomplie, au moins.

_________________
.
someone reaching for me now,

through the dark reaching for

me now. need someone to hear

you when you sigh, someone to

wipe away those tears you cry.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 272 points : 21
pseudo : margaux (mags)
avatar : t. fimmel
crédits : .nephilim (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 6:50
menteur professionnel. il n’est pas compliqué pour toi de sortir le plus gros mensonge qu’il puisse exister sans même sourciller. tu as des années d’expérience, des années à tenter de sauver ta peau. alors c’est naturellement que tu la sors de la, la jeune ada, c’est naturellement que le mensonge te vient et tu vois à sa tête qu’elle est perdue. c’est une bleue, une novice, et t’as du mal à croire qu’elle soit proche d’alameida. qu’est-ce qu’elle lui apporte au juste ? c’est ça, la véritable question. elle semble réellement innocente, presque perdue dans ce monde. elle doit biena voir des talents cachés ? peut-être celui d’amadouer ses ennemis comme personne. t’as pas envie de lui faire de mal, à la petite blonde, t’as même pas envie de la mettre dans la merde, ou quoique ce soit. c’est sûrement ça, son talent. oui... enfin je veux dire non, j'en ai pas trouvé, désolée... qu’elle avoue, doucement, les yeux qui se baissent. elle tente de mentir, c’est pas gagné. pas foutue de trouver un simple chargeur... il en a des drôles de goûts, alameida. tu n’oses rien dire, pour que ça ne te retombe pas dessus. bon tant pis, merci quand même. et tu tends la liasse de billets pour que l’homme ne reste pas plus longtemps. tu sais que ça ira dans sa poche et tu t’en fiches. tu le regardes s’éloigner, tranquillement avant de reposer tes yeux sur la petite blonde. tu lui souris, doucement, quand elle te sort le fameux collier. t’as ce sourire au coin des lèvres, un sourire rare. tu tends les mains pour le prendre et t’es déjà en train de l’analyser sous toutes les coutures. c’est le bon. ça te fait vraiment bizarre, de le retrouver après toutes ces années. vous êtes efficace, mais vous avez encore du chemin à faire dans l’art du mensonge. tu ne peux t’empêcher de commenter. tu fouilles dans ta poche, t’en sors un tissu que tu déballes et qui laisse apparaître une chevalière assez imposante. tu la lui tends. un deal est un deal. en attendant, je n’oublierai pas ce que vous avez fait. si un jour, vous avez envie de changer de vie, n’hésitez pas à me retrouver. tu lui laisses entendre. t’as retrouvé un bien, très précieux à tes yeux et t’en es presque trop content.
Revenir en haut Aller en bas
 
steal, stole, stolen (adiel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» At least we stole the show [PV Mathys, Dale & Hiro]
» ◊ topsites.
» ✰ modèle de présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: left over the sea :: fort hamilton-
Sauter vers: