AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

it might kill us (rilaire)

i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 694 points : 102
pseudo : step aside (caca)
avatar : allie silva.
crédits : @ava; quote to self. @sign; lonewolf, popcorn.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Avr - 14:52
quelques messages t’ont suffi pour déjà être en route. tu ne sais pas encore si tu vas réussir à en parler à ton amie, mais t’as envie de souffler une seconde et surtout de reprendre ta vie comme si robby était loin, bien loin de ta tête. tu t’es faite avoir, et tu le regrettes tous les jours au point de devenir folle. t’aimerais revenir en arrière, et tu le feras sans hésiter si t’en avais la possibilité mais manque de bol, tu ne peux pas. alors t’attends, t’attends la sentence qui peut tomber à tout moment. une photo sur le net, quelqu’un qui commence à vouloir de toi, ou même robby qui revient à la charge. tu ne sais pas si t’as peur de lui, ou peur de ce qui pourrait t’arriver. et c’est pour ça que tu n’en parles pas, que tu n’as pas prévenu peter et que tu ne chercheras pas encore à éviter ce chaos. tu te contentes de vivre avec. un sourire face au miroir, tes mains dans tes grosses boucles. tu fais bonne figure avant de quitter ton appartement, sac en bandoulière sur ton manteau clair. tu voulais prendre une veste, mais il fait encore trop froid. tu ne veux pas être malade, tu ne veux pas être mal, ça ne ferait que t’achever davantage. tu sautes donc dans tes nouvelles baskets et tu prends le métro pour rejoindre claire. t’espères profiter de ce moment, ne pas devenir folle avec cette histoire. t’espères aussi que la roue va tourner, que claire t’apportera une bonne solution. quoi qu’il en soit, tu veux passer un bon moment et c’est déjà une étape de plus que la veille, ou seule ta chambre te servait de sanctuaire. tu sors enfin, tu gravis les marches pour rejoindre l’appartement où elle loge avec deux garçons. tu frappes fort et tu vois que la porte s’ouvre. pas cassée, juste déjà ouverte. tu te permets alors, faisant exprès beaucoup de bruit. claire ? je rentre hein, c’est ouvert .. elle t’attendait pourtant, mais elle ne doit pas être loin tu sens déjà son parfum, couvrant l’odeur masculine de l’appartement.

météo / temps sec et nuageux.

_________________
    i use to walk by you, holding your hand in the snow. i'm now walking alone, with a dirty ring around my finger.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Avr - 23:16
ça faisait plusieurs semaines que tu n'avais pas eu de nouvelles de riley, et l'inquiétude commençait à pointer. bien sûr, c'est déjà arrivé que vous ne puissiez vous voir pendant des jours parce que vous aviez vos propres vies à côtés, mais vous échangiez des sms entre temps. mais là rien, nada. et tu ne pouvais t'empêcher de penser que quelque chose lui était arrivé, voilà pourquoi quand elle t'a répondu, te proposant de se voir, tu lui as dit qu'elle pouvait venir à l'appartement. les garçons avaient râlé pendant une bonne dizaine de minutes quand tu as débarqué dans le salon pour les virer dehors, mais tu étais ferme, cet après-midi tu ne voulais pas les avoir dans tes pattes. ce serait votre moment entre filles, si riley décidait de pointer le bout de son nez. une fois rhys et brynjar partis, tu allas chercher quelques affaires dans ta chambre avant de te mettre à ranger le salon. la tâche ne te prit pas tant de temps que ça, parce que tu faisais toujours attention, tu n'étais pas maniaque mais tu aimais vivre avec un certain ordre dans l'appartement. tu jettes un coup d'oeil dehors, les nuages assombrissent un peu la lueur du jour, donnant un aspect grisâtre qui te donnait envie de te recoucher dans ton lit avec ton ordinateur portable, un bon film et un paquet de bonbons. tu étais affairée dans la cuisine, préparent des moelleux au chocolat quand tu entends une voix féminine s'élever dans l'appartement. claire ? je rentre hein, c’est ouvert .. tu souris, enfournant tes gâteaux dans le four, et mettant le minuteur sur une douzaine de minutes, ça devrait suffire. ton sourire s'élargit quand tu aperçus riley dans le salon, la prenant dans tes bras, tu la serres fort. riley, je suis contente de te voir, tu lui dis, te détachant d'elle tout en attrapant ses mains. tu veux boire quelque chose ? j'ai des moelleux au four si ça t'intéresse. tu lui proposes, lui indiquant la cuisine d'un mouvement de la tête.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 694 points : 102
pseudo : step aside (caca)
avatar : allie silva.
crédits : @ava; quote to self. @sign; lonewolf, popcorn.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Mai - 13:38
tu pousses la porte de l’appartement et tu passes ta tête pour voir si tu trouves claire. tu ne connais pas bien cet endroit, elle vient d’y emménager. tu sais juste qu’elle est avec des mecs, et ça se voit tout autant que ça se sent. t’as hâte que ton amie mette un coup de jeune et de femme dans cet endroit triste. tu l’appelles et elle se montre enfin, sortant de la cuisine. doucement, elle se glisse dans tes bras. tu l’accueilles par la même étreinte et tu souris à l’idée de la retrouver. une bonne odeur fruitée et ses cheveux qui chassent ton visage comme t’imagines que tes boucles le font sur le sien. elle se détache et prend tes mains. riley, je suis contente de te voir. tu gardes ton sourire, répondant à cette amie de longue date. moi aussi, mon chat. comment tu vas ? tu demandes, voyant claire s’éloigner déjà. tu la suis, posant ta veste et tes chaussures dans l’entrée. tu veux boire quelque chose ? j'ai des moelleux au four si ça t'intéresse. tu hausses les sourcils et tu rejoins claire rapidement. tu sais toujours m’amadouer comme il faut toi, hein ? claire a toujours été avenante, et elle aime satisfaire ses hôtes. toi, t’en as toujours profité. t’as du thé glacé ? j’ai un peu chaud, avec le trajet .. tu secoues ta main devant ton visage, t’as marché assez vite pour rejoindre claire ici et le temps sec te rend moite. tu vas même te laver les mains une minute, pour prendre un peu de fraicheur. bon du coup, comment tu vas ? tu reprends, car tu sais que ta première question est passée à la trappe. tu prends le torchon pour essuyer tes mains, tu files dans le salon pour quitter la cuisine assez lugubre. les meubles sont beaux, mais c’est assez masculin. trop pour toi. t’es bien ici ? tu ajoutes, curieuse de connaître son avis maintenant qu’elle est installée.

_________________
    i use to walk by you, holding your hand in the snow. i'm now walking alone, with a dirty ring around my finger.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Mai - 18:46
au départ quand tu étais arrivée dans cette colocation, tu avais eu l'impression d'être une petite souris débarquant dans un clan de chat. tu n'avais jusqu'à maintenant jamais vécu en dehors de l'appartement familial. alors vivre avec des garçons, c'était tout nouveau. mais les garçons avaient de suite essayé de te mettre à l'aise, tu avais encore besoin d'un peu de temps pour y laisser ta trace, mais c'était déjà ça. lorsque riley arrive, tu mets les gâteaux au four, t'as hâte qu'elle puisse y goûter. tu n'es pas forcément très douée en cuisine, mais la pâtisserie, tu as toujours aimé ça. tu la rejoins dans le salon, la prenant dans tes bras en la saluant. moi aussi, mon chat. comment tu vas ? tu souris, te détachant d'elle. ça va bien. j'ai demandé aux garçons de nous laisser l'appartement, tu ajoutes rapidement. riley te suit quand tu te diriges vers la cuisine, proposant quelque chose à boire. ce serait bien mieux de parler avec de quoi boire et manger. tu sais toujours m’amadouer comme il faut toi, hein ? sourire amusé, tu lui jettes un regard moqueur. t’as du thé glacé ? j’ai un peu chaud, avec le trajet .. tu hoches la tête, ouvrant la porte du frigo pour en sortir une bouteille. tu avais acheté quelques bouteilles de jus de fruit et de thé glacé la dernière fois, une habitude que tu avais prise à tamara. bon du coup, comment tu vas ? tu lui tends un verre puis verse le contenu dedans. je pensais mettre du temps pour m'habituer, mais les garçons sont adorables avec moi. tu réponds, tu étais sincère. tu avais de la chance d'être tombée sur eux, même si au fond tu avais encore beaucoup de choses à apprendre. t’es bien ici ? tu ne peux qu’acquiescé.  j'ai enfin l'impression de pouvoir respirer, tu sais mes parents avaient être rarement présents, c'était étouffant. tout ce qu'ils attendaient de moi, je ne pouvais rien faire sans leur accord. tu racontes. alors qu'ici, je me sens libre.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 694 points : 102
pseudo : step aside (caca)
avatar : allie silva.
crédits : @ava; quote to self. @sign; lonewolf, popcorn.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Mai - 9:09
tu entres dans l’appartement de ton amie, un joli sourire sur ton visage encerclé de boucles dorés. tu laisses tomber tes affaires dans l’entrée, et tu prends place pour discuter et être à l’aise, avec claire. elle s’approche pour te prendre dans ses bras, tu la serres contre toi en fermant une seconde les yeux. elle est heureuse de te voir, comme tu l’es toi aussi. une amitié comme tu les aimes, et comme t’aimes les garder malgré ta vie qui s’effrite jour après jour. ça va bien. j'ai demandé aux garçons de nous laisser l'appartement. tu souris et tu danses une seconde, montrant que tu peux faire ce que tu veux – vous serez seules et à l’aise. tu attends la suite de ses réponses, regardant son visage avec un air inquiet sur sa place ici. mais elle gère la chose, claire. avec brio. je pensais mettre du temps pour m'habituer, mais les garçons sont adorables avec moi. tu souris, ravie. t’as un peu soif, alors tu demandes à ce qu’on te serve. claire s’y atèle, et tu prends le verre d’une traite lorsqu’il glisse entre tes doigts. ça te fait un bien fou de sentir un peu de fraicheur dans ta gorge, et tu retrouves sûrement quelques couleurs grâce au sucre présent. j'ai enfin l'impression de pouvoir respirer, tu sais mes parents avaient beau être rarement présents, c'était étouffant. tout ce qu'ils attendaient de moi, je ne pouvais rien faire sans leur accord. alors qu'ici, je me sens libre. tu comprends très bien ce qu’il lui arrive, et la sensation qu’elle semble avoir au creux de sa poitrine. tu hoches donc la tête, heureuse qu’elle le soit enfin. et bah écoute, tant mieux. j’suis contente si les mecs sont sympas, et que tu te sentes mieux. tes parents ne t’appellent pas trop ? tu t’intéresses à ce qu’il semblait être quelque chose, pour claire. ses parents, leur façon de voir et de faire les choses. toujours une sacrée histoire, malgré leurs absences répétées. ça doit bien faire un mois que j’ai pas appelé la mienne, elle va finir par me tuer. t’ajoutes, te mordant doucement la lèvre ; honteuse.

_________________
    i use to walk by you, holding your hand in the snow. i'm now walking alone, with a dirty ring around my finger.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Juin - 23:23
nouveautés que tu accueilles avec plaisir, ça te change et t'aimes ça. jusqu'à maintenant, t'avais l'impression de vivre dans une prison dorée, et même s'il te faudrait du temps pour te faire à l'idée que tes parents n'avaient plus d'emprise sur toi, tu sentais l'excitation du renouveau. riley s'intéresse à ton installation, comment ça se passe avec tes deux nouveaux colocataires. deux garçons, bien plus que ceux que tu avais le droit d'inviter au penthouse familial, et encore quand t'arrivais à en inviter un seul, tu pouvais sortir le champagne. mais tu la rassures rapidement, rhys et brynjar avaient été plus que cordiaux avec toi, ils te laissent prendre tes marques comme bon te semble. riley écoute tes paroles, ne montrant que quelques expressions comme des sourires, ses yeux se plissant naturellement, rendant son visage encore plus joli que d'ordinaire. elle était belle riley. sourire sincère que tu lui adresses, ravie de pouvoir passer les prochaines heures tranquilles avec elle. et bah écoute, tant mieux. j’suis contente si les mecs sont sympas, et que tu te sentes mieux. tes parents ne t’appellent pas trop ? tu mets quelques secondes à répondre, continuant de virevolter dans la cuisine entre la table où riley se trouvait et le four pour vérifier où en était tes gâteaux. ma mère m'appelle au moins trois fois dans la semaine depuis mon départ. tu avoues, en remettant une mèche de cheveux en place. des invitations pour des galas, principalement. je crois qu'elle cherche à me caser avec le fils d'un de ses collaborateurs. ça t'étonnerait même plus venant d'elle, des souvenirs de rendez-vous arrangés alors que t'avais à peine quatorze ans te revenant en mémoire. cette femme était prête à tout parfois, dommage pour elle, t'avais pas vraiment envie de lui faire plaisir. et toi alors, comment vas-tu ? tu lui demandes, tournant ton visage vers elle. tu t'inquiètais pour elle, son silence depuis plusieurs semaines n'ayant fait qu'accentuer cet état d'esprit.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 694 points : 102
pseudo : step aside (caca)
avatar : allie silva.
crédits : @ava; quote to self. @sign; lonewolf, popcorn.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 10:40
t’es ravie de voir que claire s’en sort dans ce nouvel environnement et tu te mets à l’aise d’ailleurs, profitant de la situation. t’aimes bien vivre toute seule parce que t’es pas du genre à partager. et puis, tu veux être prête si jamais oz revient. c’était votre endroit, et t’as pas envie de le changer sous prétexte qu’il a voulu partir. peut-être qu’il reviendra, peut-être qu’il ne voudra pas s’éloigner trop longtemps, qu’il changera d’avis. tu ne veux pas que vos habitudes s’écrasent dans le temps. mais le plaisir d’avoir un grand salon et de pouvoir le partager, c’est un plaisir. tu le ressens là, en tombant dans le grand canapé et ne sentant aucune pression d’étouffement. tu retrouves le regard de ton amie, tu lui demandes si sa mère s’inquiète. tu penses à la tienne aussi. il faut que tu l’appelles. ma mère m'appelle au moins trois fois dans la semaine depuis mon départ. tu ris, ça ne t’étonnes pas du personnage. des invitations pour des galas, principalement. je crois qu'elle cherche à me caser avec le fils d'un de ses collaborateurs. tu ris encore, et tu supposes que ça pourrait être marrant d’avoir une mère comme ça pendant une journée. on y va ensemble, si tu veux .. j’pense que ça peut être marrant. t’es prête à tout pour oublier ton teint morose, de toute façon. tu veux sortir, vivre et bouger. et tu comptes bien sur claire pour t’accompagner, de temps en temps. et toi alors, comment vas-tu ? elle demande, contre ta volonté. tu n’aimes pas parler de toi, c’est toujours trop déprimant. tu hausses les épaules, tu tapes quelques mots sur ton portable pour noter l’appel que tu dois passer à maman. j’sais pas trop. c’est .. c’est compliqué en ce moment. j’fais que des conneries. tu redresses ton visage sur claire, tu la regardes un long moment. tu vas lui en parler ? t’en sais rien. t’as peut-être pas la force. depuis .. depuis qu’oz est parti, je sors .. je bois. je vois des mecs .. j’fais pas attention .. et .. tu t’arrêtes en chemin, t’y arrives pas. c’est bloqué dans ta gorge, faisant remonter l’envie de retirer ta peau, touchée par robby et ses fièvres folles.

_________________
    i use to walk by you, holding your hand in the snow. i'm now walking alone, with a dirty ring around my finger.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 21:39
ça te fait du bien de voir riley, après tous ces jours sans lui parler, sans la voir. ça te permet aussi d'avoir de la compagnie, puisqu'au final les garçons étaient souvent de sorties. tu devais t'y attendre, ils avaient chacun leur job, alors que toi à part la danse, c'était pas comme si t'avais un boulot stable. même si avec tout le fric de tes parents, c'était pas comme si t'avais besoin de bosser pour gagner ta vie. quand riley te demande si tes parents prennent de tes nouvelles, tu ne mets pas longtemps à répondre, juste le temps de prendre soin de ce que tu préparais. ta mère essaiera toujours de faire passer ses intérêts avant les tiens, même si tu ne vivais plus avec eux. elle ne pensait qu'à elle, qu'à ce que ça pourrait lui apporter. tu finissais par t'en moquer, t'allais pas lui faciliter la tâche cependant. on y va ensemble, si tu veux .. j’pense que ça peut être marrant. tu ne peux retenir un ricanement, amusée par ses mots. t'étais pas certaine que ça soit sa tasse de thé. on peut toujours, si t'aimes les mecs qui pensent qu'à leur fric et se faire des nanas. bon t'exagérais sûrement. assez parlé de toi, tu lui demandes la question qui te brûle la langue depuis que tu avais reçu ses messages. riley ne répond pas tout de suite, ce qui ne fait qu'accentuer ton inquiétude, augmenter le nombre de questions qui te traversaient l'esprit. j’sais pas trop. c’est .. c’est compliqué en ce moment. j’fais que des conneries. tu fronces les sourcils, ne comprenant pas tout de suite. riley finit par relever son visage vers toi. depuis .. depuis qu’oz est parti, je sors .. je bois. je vois des mecs .. j’fais pas attention .. et .. t'as l'impression de comprendre, tu sens ton coeur se serrer en la regardant. t'as .. t'as couché avec un autre ? c'était la suite logique de sa phrase, du moins pour toi. et vu ce qu'elle venait de te dire, tu pouvais pas penser autrement. tu lui reproches pas ça, oz est parti en la laissant derrière, tu en voulais au jeune homme pour la peine qu'il lui causait.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 694 points : 102
pseudo : step aside (caca)
avatar : allie silva.
crédits : @ava; quote to self. @sign; lonewolf, popcorn.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Juil - 21:20
tu veux soutenir ton amie dans cette épreuve, et t’as envie d’être en sécurité quand tu sors maintenant. une belle robe, de hauts talons, un peu de temps à se préparer avec claire pour rejoindre cette soirée où rien ne peut vous arriver – t’en aurais peut-être besoin. et même si tu ne sais pas si c’est une bonne idée, si tu ne devrais pas faire une pause, tu profites de cette excuse pour saisir l’opportunité d’oublier de nouveau ce qu’il se passe dans ta vie avec deux verres – si ce n’est plus. on peut toujours, si t'aimes les mecs qui pensent qu'à leur fric et se faire des nanas. tu souris, haussant les épaules. on sera toutes les deux .. rien ne compte d’autres, non ? tu lui envoies un clin d’œil et tu souris. t’aimes être avec claire et tu n’as pas peur de cette soirée. au contraire, t’as confiance. ce n’est pourtant pas ce que dicte ta vie, et tu commences doucement à en parler à ton amie blonde lorsqu’elle te le demande. ton ventre se serre et t’as la gorge qui sèche doucement. t’as du mal à parler, à finir tes phrases. une crise de panique, de nouveau ? c’est possible. tu serres tes mains l’une contre l’autre, tu prends de longue inspiration et tu entends claire penser à voix haute. tes yeux se ferment. si seulement c’était aussi simple que ses mots qui paraissent si doux. t'as .. t'as couché avec un autre ? tu prends une nouvelle inspiration et tu mords ta lèvre. tes yeux figés sur tes mains, tu n’oses pas redresser le visage. claire pourrait ne pas comprendre, comme elle va sûrement se jeter sur toi pour te soutenir. est-ce que t’es prête pour ça .. t’es sais rien. mais tu ne peux pas garder ce secret plus longtemps. t’y arrives pas. c’est trop lourd à porter toute seule. je- j’buvais trop un soir .. j’ai- j’ai oublié ma soirée. je- je me suis réveillée dans mon lit avec un inconnu. quelques jours plus tard, il me faisait chanter avec des photos .. de moi- nue. tu ne pleures pas, t’as trop honte. tu sens juste la rage qui grimpe et la peur d’en dire plus. ta voix est toute petite, tout fluette. tu ne sais pas dire la suite, tu ne sais pas expliquer qu’il a couché avec toi, sans même que tu t’en souviennes et peut-être même sans que tu sois consciente.

_________________
    i use to walk by you, holding your hand in the snow. i'm now walking alone, with a dirty ring around my finger.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Aoû - 17:00
en y pensant, t'avais jamais amené d'amis au gala où tes parents te traînaient. il y avait vahé, soën et theo, mais ça uniquement parce que vous faisiez parti du même cercle d'amis, et que tu les connaissais depuis des années. vous veniez avec vos parents, et une fois là-bas, ils vous laissaient dans un coin, comme si vous n'étiez que des accessoires pour faire bonne figure. aller à une de ses soirées avec riley, se faire belles, porter des robes de couturiers que tu pouvais facilement t'offrir. juste être avec elle, dans un lieu scintillant tel un conte de fées. on sera toutes les deux .. rien ne compte d’autres, non ? sourire malicieux, à sa remarque. tu hoches la tête, ravie de voir cette étincelle dans son regard. c'est vrai. je me tiendrais au courant alors, la prochaine fois que ma mère m'en parle, c'est décidé. tu réponds, les yeux pétillants à l'idée. et puis l'ambiance qui change, riley qui se confie, qui s'ouvre. tu sens l'inquiétude monter, alors qu'elle continue. tu comprends peu à peu, ce n'était pas bien difficile, riley ne disait pas tout mais tu savais lire entre les lignes. comprendre ce qu'elle ne voulait pas dire à voix haute, ou ne pouvait pas. tu poses une main douce sur son bras, comme pour l'encourager à continuer. tu voulais l'aider, mais tu avais besoin d'en savoir plus. ce garçon, le voulait-elle vraiment ou non ? tu avais peur de ce qui allait suivre. je- j’buvais trop un soir .. j’ai- j’ai oublié ma soirée. ton coeur qui se serre un peu plus, alors que la suite de l'histoire se dessine enfin. je- je me suis réveillée dans mon lit avec un inconnu. quelques jours plus tard, il me faisait chanter avec des photos .. de moi- nue. tu enlèves ta main soudainement, les yeux écarquillés par la surprise. là tu ne t'y attendais pas. quoi ? tu lâches dans un souffle, atterrée. riley, je ... oh mon dieu. tu comprenais maintenant son silence radio, c'était horrible. tu ne pouvais t'empêcher d'en vouloir à oz, inconsciemment. s'il avait été là, rien de tout ça ne serait arrivé. tu en as parlé à quelqu'un ? son frère ou sa soeur, peut-être ? il te semblait impossible qu'elle reste seule, pas avec ce qu'il s'est passé.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 694 points : 102
pseudo : step aside (caca)
avatar : allie silva.
crédits : @ava; quote to self. @sign; lonewolf, popcorn.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Sep - 10:08
certains ne disent rien pendant des années, certains se cachent derrière leur vérité et ne veulent que jamais elle ne sorte. ils se font une carapace, ils s’y perdent. mais toi, tu n’as pas eu envie de vivre derrière ce qu’il t’es arrivé. t’as envie d’en parler pour que ça éclate, pour que ça te sauve. t’as toujours eu besoin d’extérioriser et aujourd’hui, t’assumes le fait d’être démonstrative et de parler de cette soirée qui ne veut pas quitter tes pensées. robby a détruit une partie de toi, il s’en sert par pur plaisir. et tu trouveras un jour un moyen de le lui faire payer, malgré la peine et la pitié que tu lui portes. claire a aussi ses soucis, et t’es prête à te changer les idées coûte que coûte. tu l’accompagneras alors, vous irez ensemble et vous vous soutiendrez. c'est vrai. je me tiendrais au courant alors, la prochaine fois que ma mère m'en parle, c'est décidé. tu souris une dernière fois avant de laisser les mots sortir de tes lèvres et d’afficher la vérité devant ton amie blonde. tu la regardes, tu baisses les yeux et tu parles sans t’arrêter. tu sais que lorsque tu commences, tu ne peux pas t’arrêter. tu sais qu’il faut que toute la vérité soit offerte sur la table et que tu n’aies plus à en parler ensuite. c’est fait, c’est dit, et tes yeux se remplissent doucement de larmes. quoi ? claire ne comprend pas, elle en est surprise et choquée. riley, je ... oh mon dieu. elle panique, comme elles le font toutes. alors tu t’approches d’elle pour rejoindre ses bras et laisser tes larmes couler le long de tes joues. tu serres ton amie contre toi, un peu de force mais tu refuses de ne pas profiter de ce plaisir. t’en prends le droit. tu t’éloignes quelques secondes plus tard, tu sèches une larme. et tu reprends doucement ta respiration. tu n’es pas quelqu’un qui vit ce genre de chose, normalement. tu n’es pas une proie facile. tu ne l’étais pas, tu l’es devenu. tu en as parlé à quelqu'un ? elle demande alors, te faisant hausser les épaules. à toi ? à toni .. à oz. j’ai besoin d’en parler .. je- je ne sais pas combien de temps je vais tenir .. rob- il s’appelle robby. il ne me lâche pas. tu ne voulais pas donner son prénom, mais c’est trop tard. une nouvelle larme tombe, tu l’essuies d’un revers de manche. t’es à bout de nerf, officiellement.

_________________
    i use to walk by you, holding your hand in the snow. i'm now walking alone, with a dirty ring around my finger.
Revenir en haut Aller en bas
 
it might kill us (rilaire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Shop] Cute Can Kill (It)
» [Shop] Kiss me Kill me (fr)
» Régles Campagne Kill Team
» Régles Kill Team
» [Shop] Ciali in kawaiiland (It)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: williamsburg-
Sauter vers: