AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

un coeur qui bat sous ma peau. (joala)

i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Avr - 13:35
tu vis sans réfléchir depuis que tu as quitté cette soirée. t'as pas envie de penser à elle, ni même de te dire qu'elle t'attend peut-être. tu n'as pas envie de l'attendre non plus d'ailleurs. t'es blessé, en colère. elle n'arrivera définitivement jamais à te faire autant confiance que lorsque vous étiez des amis. t'as parlé avec des filles. tu ne les connais pas et elles ne te connaissent pas non plus. tu te dis qu'au moins, t'arriveras potentiellement à te changer les idées. veines pensées probablement. t'en sais rien. t'as dédié dix ans de ta vie à louka. qu'est-ce que tu fais maintenant ? tu ne sais plus... tu l'as toujours voulu elle... peut-être que tu n'aurais pas dû te lancer là dedans. fille pleine de problèmes et d'insécurités que tu as du mal à gérer. tu entres dans le bar où vous vous êtes donné rendez-vous. t'as pris deux semaines de plus de pause. t'as pas choisi... ta cheville ne va pas mieux. t'as l'impression que ça n'ira jamais mieux désormais... chemise sombre et jean retroussé. t'as pas l'impression de faire quelque chose de bien mais... tu le fais quand même. t'avances sans réellement savoir si tu la reconnaîtras, la fille de la photo. tu cherches, t'es peut-être arrivé le premier. tu glisses tes yeux sur l'écran de ton téléphone pour regarder l'heure. deux minutes de retard pourtant. tu t'approches du bar pour commander un verre, quelque chose de fort... mais pas trop... t'as besoin d'être conscient. t'as même pas tant envie de t'oublier dans l'alcool joa... t'as juste besoin de voir si tu serais capable de faire ça, vivre loin de louka quand elle habite ton corps depuis tes dix-sept ans. tu soupires alors que ton regard tombe sur un visage qui te dit quelque chose. tu souris un peu en t'approchant. nala ? tu demandes, sans réellement être sûre. cette fois, c'est toi joa... t'es pas un blond des plages qui ment seulement pour pouvoir atteindre la vraie blonde de tes rêves. tu caches tout ça derrière un mur, peut-être que t'arriveras à trouver le bonheur autrement non ? t'as envie aujourd'hui, loin d'elle, le coeur fêlé par ses doutes et ses peines que tu sembles incapable de guérir.

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Avr - 20:48
tu sais pas dans quoi tu te lances ce soir. application sur laquelle t'étais inscrite sans vraiment y aller. ce gars avec qui t’avais parlé à l’époque, son retour hier et déjà une soirée avec lui ce soir. une soirée avec un gars autre que viho, tu sais pas si c’est la meilleure des idées que t’ai eu dernièrement. ton coeur qui n’est fait que pour une personne. lui. mais tu peux pas, malgré tout tu sais que c’est toujours pas bon pour lui, pour sa vie. ça a déjà été une cible une fois, ça t’as suffit. alors t’essayes de l’oublier, c’est son anniversaire aujourd’hui, tu lui as dit que t'avais pas le temps de le voir. mensonge, tu l’évites à nouveau. parce que c’est plus simple de ne pas le voir, parce que tu craquerais encore, tu plongerais encore une fois la tête la première dans ses bras. tu voudrais goûter à nouveau à ses lèvres. t'es bien trop compliqué pour lui, il lui faut autre chose, il lui faut une fille simple qui saura prendre soin de lui et pas le rabaisser. mais ce soir t’es là pour l’oublier ou en tout cas essayer. t’as fait des efforts, t’as mis une belle robe, t’as pas l’habitude. t’es pas vraiment à l’aise, tu sais pas si t'en fait trop. le bar que tu trouves assez vite, tu le cherches du regard mais il ne semble pas être là. tu t’es peut-être trompée dans l’horaire, tu vérifies, mais tu remarques juste que t'es tout bêtement en avance. tu t’installes alors au bar et tu commandes déjà une bière. quelques billets et tu commences à boire, perdue dans tes pensées. t’entends finalement une voix qui t’en sort. tu te tournes doucement, sourire sur tes lèvres. t'as pas l’habitude pour ce genre de chose joaquin je suppose t’es heureuse qu'il ressemble à sa photo et de ne pas tomber sur un vieux pervers je suis désolée, c’est la première fois que je fais ce genre de chose, j’ai pas trop l’habitude une certaine timidité qui s’installe chez nala la lionne. tu sais pas trop comment procéder, tu sais pas si lui est plus habitué on essaye de se trouver une table ? tu prends quand même un peu les dessus, t'es pas censée être cette fille timide, c'est pas toi.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Avr - 9:43
tu sais ce que tu cherches dans ce rendez-vous complètement improvisé. t'as fait ça sans réfléchir et t'imagines que c'est injuste pour nala... tu sais bien qui tu aimes mais t'as peur que ça n'arrive jamais... vous étiez sans doute trop proches pour pouvoir vivre ce truc ensemble. tu regrettes de ne pouvoir être assez bien pour être plus que son ami. au final... t'as tout perdu... la louka que tu aimais et la louka qui était ta meilleure amie. t'en souffre trop lorsque tu te retrouves devant cette brune qui ne lui ressemble pas d'un pouce, l'aurait tu fais exprès ? tu lui sors un de ces sourires dont toi seul a le secret, celui des flores, celui qui marche sur tes soeurs en un rien de temps. joaquin je suppose. tu hoches la tête, toujours souriant. c'est ce que ta mère t'a appris non ? "rien ne vaut un sourire joaquin" qu'elle dit toujours lorsque tu manque légèrement de bonheur lorsque tu passes les voir. joa. tu lui dis. tout le monde t'appelles joa depuis la nuit des temps. il n'y a que ta mère qui t'appelle joaquin. pour te donner des leçons de vie. je suis désolée, c’est la première fois que je fais ce genre de chose, j’ai pas trop l’habitude. tu hausses des épaules. t'as sans doute plus l'habitude. des habitudes d'avant louka... des habitudes d'après louka... on essaye de se trouver une table ? tu hoches la tête. ouais d'accord. tu dis en commandant un verre pour l'emporter avec toi sur une table à l'écart de la foule. tu soupires quand tu t'installes. alors ? tu fais quoi dans la vie ? rappelle-moi, j'ai oublié. longtemps que tu n'avais pas relancé de conversation avec cette femme que tu n'aurais probablement jamais rencontré en temps normal. une manière de briser la glace comme une autre quand tu sais que ce genre de malaise ne serait jamais arrivé avec louka. tu la connais déjà trop et elle te connait au moins tout autant. elle te manque surtout... gamine blonde qui hantera probablement tes jours jusqu'à ce que son souvenir meurt dans ta poitrine... ou que tu meurs tout court... tu l'as tellement aimé. tu ne vois pas comment tu pourrais t'en remettre...

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Avr - 13:40
il est là. il est beau. mais il n’est pas viho. ton coeur qui ne réagit pas, qui ne réagiras probablement jamais. parce que t'as toujours le visage de viho en tête et ça sera toujours le cas. t’es encore le goût de ses lèvres contre les tiennes. et ce gars il est là, t'es sûre qu’il est gentil, tu devrais lui laisser sa chance, mais t'as du mal. mince sourire sur tes lèvres, t’es sûre que le sien à fait craquer des tonnes de filles d’accord joa ça sera plus simple à dire, tant mieux. tu l’observes un peu, sans trop de gêne, alors que pourtant tu sais pas trop quoi faire de plus. ce manque d’expérience dans le domaine. tu t'expliques, t’essayes de faire comme si tout ça pouvait être normal. tu te lèves pour quitter le bar, tu passes tes mains doucement sur ta robe. tu sais pas si elle rend bien sur toi, t'as même pas osé te regarder dans le miroir avec ça sur toi. t’as pas l'habitude, fille de la rue, qui ne met jamais de robe. t’essayes d’être quelqu’un d'un peu différent, pas cette fille froide que les gens pensent que tu es. et puis tu le suis, embarquant ta bière au passage. pas question que tu finisses totalement saoul ce soir, tu veux garder tes moyens face à lui. et puis t'es pas le genre de fille à cocktail, t'es pas comme toutes celles qui commandent des gin tonic, des sex on the beach ou ce genre de truc qui coûte une blinde pour au final pas grand chose. vous trouvez une table, c’est pas le calme absolu mais c'est déjà mieux que quand vous étiez au bar. vous serez un peu mieux ici tu penses. et il commence déjà avec une première question. c'est sûrement comme ça que ça se passe. apprendre à se connaître je tiens un garage, du coup je répare des voitures premier mensonge. ta couverture de tout les jours quand on te demande. ce que tu dis sans ciller. t'as l’habitude maintenant. les gens qui ne s’attendent d’ailleurs pas du tout à ça venant de toi   toi c'est cascadeur c’est ça ? tu te souviens vaguement de ce que t'as vu sur son profil à l’époque. dans le fond t'as pas bien fait attention, t’espères ne pas être totalement à côté de la plaque.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Avr - 14:23
tu ne sais pas réellement comment faire ça. tu as perdu l'habitude et tu n'as pas tellement le même entrain qu'avant. cette fois, tu n'es plus le même non plus. t'es amoureux, toujours. et elle ne se doute probablement pas que si tu es là c'est surtout pour te tester. t'as envie de te laisser un peu aller pour pouvoir vivre un peu. en dehors de louka. t'as l'impression d'avoir passé toute ta vie avec elle. toujours amis, toujours collés l'un à l'autre. c'était bien, ça te plaisait, c'était sans doute trop... t'es toujours triste joa... t'arrives pas à te faire à l'idée que ce soit terminé, d'une façon ou d'une autre. ça s'est mal terminé.. surtout.. pas un mot depuis la dernière fois. pas un appel, pas un message, pas une apparition. on est loin de cette relation que vous vivez avant même d'être un couple, à se voir tous les jours sous prétexte d'une amitié qui était la meilleure. tu perds tout d'un coup... tu te rends compte que ce n'est pas comme la dernière fois. c'est pas comme si elle ne t'avait pas aimé... elle est juste incapable d'avoir confiance, en toi, en elle, en vous. tu soupires et t'essayes d'oublier, pour être complètement avec cette fille qui te pense réellement intéressé par elle. je tiens un garage, du coup je répare des voitures. tu hoches la tête avec un sourire, c'est surprenant mais... c'est cool. tu commentes, essayant de l'imaginer avec les mains sous le capot d'une voiture. t'as jamais fait ça toi. d'ailleurs, tu ne conduis pas souvent de voiture, accroché à ta mobylette depuis que t'es gosse. t'as ton permis, seulement quand tes soeurs ont besoin de toi. toi c'est cascadeur c’est ça ? tu hoches la tête une nouvelle fois avalant une gorgée de ton verre. ouais c'est ça. tu glisses pour confirmer. mais c'est pas la grande joie en ce moment. je suis blessé, à la cheville et ça ne se remet pas comme je l'espérais... tu dis, un peu blasé par tout ce qui se passe dans ta vie en ce moment, comme si le sort s'acharnait contre toi. t'es tenté de reprendre sans dire à personne que tu n'as pas l'accord du médecin, t'as besoin de ça dans ta vie pour oublier... c'est dangereux, tu pourrais y risquer ta vie mais... t'es pas bien et t'as besoin de faire quelque chose pour cesser de repenser tout le temps à elle.

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Avr - 23:28
 soirées auxquelles t’es pas habituée, t’as jamais fait de rendez-vous après une rencontre sur internet. tu sais pas encore pourquoi t’es vraiment là. tu sais pas ce que t’essayes de te prouver. parce que tu sais bien que c’est pas comme ça que t’arriveras à oublier viho. même si ce gars est probablement parfait lui aussi à sa manière. tu tentes quand même, tu fais la discussion, tu bois ta bière et t’es juste naturelle. t’es juste cette fille célibataire au coeur pris qui essaye de se réorienter. tu sais pas son histoire à lui. tu sais pas vraiment quel type de gars c’est, tu sais même pas s’il cherche quelque chose de sérieux. au pire tu t’en fou un peu, t’as peut-être besoin de ça en vrai, juste un coup comme ça. mais y arriverais-tu réellement ? pour le moment t’es juste entrain de mentir sur ton boulot et tu vois bien qu’il est surpris, c’est toujours l’effet que ça fait. mais en réalité t’y connais vraiment pas grand chose en voiture, t’as du apprendre deux trois trucs pour que ce soit crédible quand tu dis ce que tu fais aux gens tu t’y attendais pas vraiment ? que tu dis avec un léger sourire tu m’aurais bien vu faire quoi ? t’as envie de savoir. voir comment il pourrait te voir, ce qu’il pense qui te correspondrait. il va surement tomber à côté de la plaque, parce que bien que tu sois pas garagiste, on s’attend pas non plus à ce que tu fais réellement. surtout pas avec cette tenue là. tu sais pas quand c’est la dernière fois que t’as mis une robe. et puis tu t’intéresses à lui, métier que tu trouves très intéressant, tu te demandes un peu comment ça se passe tout ça. il te parle de sa cheville et t’avais bien remarqué qu’il marchait un peu difficilement sur un pied. tu supposes que du coup il ne travaille pas et que ses journées doivent être ennuyante. sûrement pour ça que lui ai venu l’envie de pimenter un peu sa soirée oh mince, qu’est ce qui s’est passé ? bière que tu portes à tes lèvres pour boire encore un peu. petit à petit tu sens déjà cette pression tomber, une conversation normale qui se fait entre deux personnes qui cherchent à se connaître.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Mai - 23:31
t'imagines que tu la voyais faire autre chose. t'y as pas tellement réfléchi lorsque tu as posé la question mais il est vrai que la réponses t'a surpris. tu ne pensais pas qu'elle était de ce genre de fille à évoluer dans un monde principalement masculin. ça te plait dans un sens. t'as l'impression que ça change pour une fois. et qu'elle s'éloigne un peu plus de louka, dans sa façon d'être. elle n'a rien à voir avec elle d'ailleurs. ta louka, elle est blonde, et extrêmement blanche, elle a les yeux bleus et un sourire tout rose. nala, elle est différente et c'est sans doute ce dont tu as besoin aujourd'hui pour te permettre d'aller de l'avant. tu t’y attendais pas vraiment ? elle voit sans doute juste du premier coup sur ton visage. t'es pas très bon pour cacher les choses joa, puis... t'as jamais essayé de le faire, tes soeurs ont toujours été particulièrement habiles pour te faire avouer en un tour de bras. tu m’aurais bien vu faire quoi ? tu hausses des épaules avec un sourire en la regardant. tu bois un peu, tu sais que tu vas dire des conneries mais elle ne t'en voudra sans doute pas, elle doit avoir l'habitude maintenant. un truc bien cliché je pense. genre... j'aurais dit que t'étais encore étudiante tu vois.. tu proposes avant de parler de ton propre métier à toi. celui que tu as commencé à faire après avoir fait des études dans le sport. pas longtemps mais c'était passionnant et assez pour te donner l'envie de baser ta vie sur le risque. oh mince, qu’est ce qui s’est passé ? tu hausses les épaules. t'aimes pas tellement parler de ça dans un sens. parce que ça ne se rétablit pas comme tu l'espérais et que tu as envie d'y retourner malgré tout, quitte à prendre encore plus de risques. j'ai sauté, je suis mal tombé. c'était loin, j'ai pas géré les appuis, ça m'a fait mal et ça fait encore mal depuis. tu expliques avec une moue. t'en as marre de cette situation. c'était plus facile quand tu étais avec louka. maintenant, tu ne peux rien faire d'autre pour occuper tes journées lentes et vides.

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 14:00
t’aimes toujours faire croire aux gens que t’es une fille qui travaille dans la cambouille, qui se salit les mains. parce que t’aimes voir leur regard. alors tu te demandes juste toujours comment les gens te verrais réellement. parce que dans le fond tu fais pas du tout ça, mais tu te doutes aussi qu’il tape toujours quand même completement à côté de toi. quand on te voit on ne pense pas qu’un quartier t’appartiens dans la rue. en même temps t’as pas la tête du travail et c’est bien ça qui te fais chier, parce que les autres en profite. parce que les mecs sans prennent à toi sans scrupule, ils n’en ont rien à faire que tu sois une fille ou pas. dans la rue il n’y a pas de pitié. alors toi t’encaisses juste, jusqu’au jour où t’encaisseras plus. c’est pour ça que tu veux apprendre à te battre, parce que t’as plus viho à tes côtés pour empêcher tout ça et il n’y a qu’à lui que tu faisais vraiment confiance pour ta vie. tu souris finalement à la proposition qu’il te fait. t’aurais pu, mais ta vie était déjà destiné à autre chose. pourtant au départ en sortant de l’orphelinat tu pensais faire des études, tu savais pas encore de quoi, mais sûrement un truc dans le commerce. alors quand t’as appris que tu reprenais le business de ton père au final, c’était tout benef. je crois que les études c’était pas vraiment fait pour moi et dans le fond tu le penses vraiment. parce que tu te serais fait chier en cours. tu le sais, t’aurais sûrement continué à foutre ta merde comme à l’internat et t’aurais fini par te faire renvoyer, t’en es presque sûre d’ailleurs faut faire des études pour devenir cascadeur ? t’es curieuse, tu sais vraiment pas comment on peut en arriver là. t’as tellement d’interrogations face à ce métier. comme si c’est ce qu’il voulait faire depuis jeune ? peut-être a t’il rencontré des stars aussi. tu trouves vraiment ça intéressant. et pourtant tu vois que quand tu lui parles de tout ça, il ne sourit pas réellement, il n’y a pas d’entrain, tu comprends la raison, sa jambe. et il t’explique alors ce qui s’est passé, t’imagines la douleur que ça doit être. t’as encore jamais rien eu de cassé, mais peut-être que ça ne saurait tardé, entre les mecs qui te jettent contre des murs et ceux qui essayent de te tirer dessus ça finira bien par passer la douleur finit toujours par passer et t’espères que c’est juste ce qui arrivera, que t’arriveras à ne plus avoir mal au coeur en pensant à viho. tu gardes finalement tes questions pour toi, parce que tu sais pas trop s’il veut encore parler de son boulot.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 18:38
je crois que les études c’était pas vraiment fait pour moi. tu ris un peu en hochant la tête. t'arrives à comprendre. t'es un peu... le vilain petit canard de la famille pour ça. t'es le seul à n'avoir pas été beaucoup plus loin que les études secondaires. des mois en sport pour abandonner au moment où l'occasion s'est présentée. d'ailleurs. t'as toujours été particulièrement turbulent à l'école. celui qui faisait rire les autres pendant que ta soeur jumelle ne faisait que calmer l'humeur des adultes autour de vous. elle t'a toujours sauver la mise. moins maintenant qu'elle est partie. elle te manque. pire quand tu penses que t'y es pour quelque chose dans cette histoire. elle avait besoin d'air et tu la comprends. tu l'appelles tous les jours, sans lui raconter tes fameux déboires. avec louka. avec tout ce que tu as vécu ces derniers jours. estelle... elle rentrerait autrement hein ? parce qu'elle n'aime pas te voir comme ça. parce qu'elle n'aime pas savoir que tu vas mal, même quand elle va mal elle aussi. d’ailleurs faut faire des études pour devenir cascadeur ? tu secoues la tête un peu. j'imagine qu'on peut faire des trucs ouais.. mais j'ai rencontré la bonne personne au bon moment pour ma part. tu avoues, un coup de pouce du destin que tu n'as pas repoussé. de toute façon, t'as plus l'occasion de le faire pour le moment, on t'a trouvé un remplaçant sur le tournage où tu devrais te trouver en ce moment. ça finira bien par passer. tu hoches la tête. t'imagines aussi, t'aimerais bien en tout cas. t'avales le reste de ton verre. t'as l'impression de vivre un silence gênant alors qu'en réalité, tu n'es pas gêné pour un sou. tu veux qu'on sorte d'ici ? y'a trop de bruit. tu proposes. vous pourriez aller vous promener et puis... je pourrais te montrer quelques figures. tu dis avec sourire. pas celles où tu pourrais te blesser encore plus mais... t'as des choses à faire encore et ça fait longtemps en ce moment que tu n'as pas chauffé tes muscles.

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 23:52
 tes quelques questions qui s’enchaînent, son boulot qui t’intéresses beaucoup. t’imagines que pour garagiste il n’y avait pas beaucoup de questions à poser, mais cascadeur c’est peu courant. en tout cas tu n’as jamais eu l’occasion d’en rencontrer et ça t’intrigue. il te répond assez vite, presque en évitant t’as l’impression. tu souris quand même et tu ne veux pas plus l’embêter sur ça. alors tu laisses juste tomber et tu ne réponds pas par rapport au question. t’imagines que la vie est juste faite comme ça avec des moments de chance. toi t’attends toujours qu’elle te sourit la chance. même si ta vie tu l’acceptes comme ça, tu sais qu’elle pourrait être dix fois mieux. il te manque juste quelques trucs ou plutôt quelques personnes. et puis il te propose de sortir, bonne idée ah ouais ? c’est ta technique d’approche pour toutes les filles ? tu ris doucement. t’imagines que ça doit fonctionner. ça doit être impressionnant ce qu’il peut faire. bien qu’il ne pourra sûrement pas te faire des trucs trop spectaculaire avec sa blessure. mais t’as quand même hâte de voir. peut-être que ça fonctionnera sur toi et que t’auras envie d’en voir plus. envie de le voir plus à la fin de cette soirée. t’as envie d’y croire un peu, t’as envie de réussir à l’oublier. laisse moi juste finir mon verre et je suis à toi tu finis tout ce qu’il te reste d’une traite. une descente assez facile, après tout ce n’est qu’une bière. tu le regardes tu souris et tu te lèves déjà. il a raison, vous serez sûrement bien mieux dehors. et puis t’as une idée derrière la tête, un endroit où tu pourrais l’amener. mais tu te dis que c’est pas vraiment la porte d’à côté et qu’avec son pied ça sera pas vraiment pratique. mais après tout vous pouvez toujours prendre le taxi. enfin pour le moment tu te diriges juste vers l’extérieur avec lui à tes côtés. t’es beaucoup plus à l’aise qu’au début. tu trouves pas si ennuyeux au final. tu te laisses même aller alors t’avais une idée précise en tête ou pas du tout ? toi t’as la tienne. mais elle peut toujours attendre pour la suite. soirée qui peut être longue, t’as pas vraiment envie de rentrer chez toi. cet appartement qui est vide, t’as l’impression qu’elijah est de moins en moins là, sûrement toujours chez sa copine.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Mai - 13:02
ce bruit ne fait que te rappeler combien t'étais passablement tendu le soir où tout a basculé entre louka et toi. t'as besoin de calme, t'as besoin de penser à autre chose. ça fait des jours que tu n'as même pas tenté une roulade. t'as besoin de te changer les idées et nala était censée être là pour t'aider à le faire. t'imagines qu'il n'y a que de cette manière que tu y arriveras. ah ouais ? c’est ta technique d’approche pour toutes les filles ? tu hausses des épaules. non. juste avec toi. tu réponds presque trop facilement. t'as jamais eu attirer louka de cette manière. tu ne faisais même pas encore le mariole à l'époque où tu l'as rencontré. aujourd'hui, t'as envie de faire les choses comme elles viennent. t'as envie de montrer ce que tu sais faire pour séduire. parce qu'au fond, t'as jamais été draguer de toi-même. toutes les filles que tu as connu pendant ton amour pour louka... ce n'était rien. des filles qui entraient seules dans un jeu que tu n'avais même pas mis en place. louka te manque beaucoup quand t'y penses trop. t'as envie de te vider la tête joa. laisse moi juste finir mon verre et je suis à toi. tu souris un coup. elle boit vite. heureusement. et déjà, vous prenez la route. ça ne se voit pas comme ça. que ta cheville n'est pas encore rétablie. tu pourrais mentir. tu vas finir par mentir parce que tu n'en peux plus. t'as envie de reprendre quelque chose qui te fait du bien à défaut de pouvoir retrouver louka comme tu l'aimerais. alors t’avais une idée précise en tête ou pas du tout ? tu ris un peu en enfonçant tes mains dans tes poches. tu hausses des épaules. j'sais pas. t'imagines ça comment toi ? ce que je fais ? tu demandes, curieux tout à coup. t'as envie de savoir ce qu'elle pense de ton métier. ce qu'elle te pense capable de faire. t'es certain qu'elle n'arrivera même pas au niveau 4 de ton expertise mais... ça devrait suffire avec ta cheville. t'as pas besoin de sauter de trop haut, ni même de te prendre pour un super héros. sauter entre deux immeubles, ce n'est que pour la caméra. ce soir, t'es soft joa. t'as personne pour te sécuriser. personne pour t'empêcher de perdre la vie ou l'usage d'un membre...

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 21:54
finalement tu prends de plus en plus de plaisir à être là ce soir. mais viho qui est toujours présent dans un coin de ta tête, comme si tu ne pourras jamais l’effacer. comme s’il était juste là ancrer à jamais. pourtant un jour il faudra bien que tu l’oublies, tu dois le faire. pour lui. pour sa sécurité. t’es sûre que ce con qui essaye de te tuer serait encore capable de le prendre en course pour te faire du mal s’il savait vraiment ce qui se passer dans ta tête. mais ton attention se porte sur un garçon ce soir et il est face à toi. tu joues un peu, t’essayes de faire les choses bien. sa réponse qui te fais sourire. réponse rapide, il a l’air sincère tu m’en vois ravie sourire sur tes lèvres. t’arrives à faire les choses naturellement, tu supposes que c’est pas si dur que ça au final. qu’il suffit juste de se laisser aller à être soit-même. une envie d’ailleurs qu’il te propose et ça te convient totalement. voir autre chose que l’intérieur de ce bar, tu ne demandes que ça. soirée qui avance. tu sais pas comment tout ça va finir, parce que tu ne le connais pas. mais l’inconnu ne te fais pas peur et t’es même excitée par tout ça. ta boisson finie en un rien de temps et l’air extérieur qui fait du bien. petit vent qui vient doucement caresser vos visages. et tu veux déjà savoir ce que vous pourriez faire. t’en oubliais presque déjà qu’il était censé te faire une démonstration, mais il n’oublie pas de te le rappeler. question à laquelle tu réfléchis un peu, tu vois ça comme dans les films toi. mais t’as pas envie de mal juger les choses pour tout te dire à part les films j’ai pas vraiment d’image, alors j’imagine un peu des trucs fous mais t’imagines que sa jambe ne lui permettra pas tout ça. alors tu réfléchis un peu les cascadeur je les vois comme les personnes qui remplacent les stars pour un truc trop compliqué, trop dangereux, c’est un peu ça ?   tu parles trop, t’enchaînes rapidement tes mots enfin bon tu ferrais mieux de me montrer sinon je vais pas arrêter de parler tu souris doucement. et t'attends curieuse de voir.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Juin - 15:00
t'es curieux de savoir ce qu'elle pense de ce que tu fais en général. t'as plus été avec de l'inconnu depuis longtemps maintenant, tu ne dis rien ou... tu ne te fatigues même pas à essayer de répondre aux questions. parce que tu côtoies du joli monde joa... t'es curieux parce que tu l'as voulu ce rendez-vous joaquin... tu t'es inscrit à nouveau. t'as voulu penser à autre chose que louka et t'imagines que tu pourrais finalement y arriver en faisant quelque chose d'un peu fou pour une fois. pour tout te dire à part les films j’ai pas vraiment d’image, alors j’imagine un peu des trucs fous. tu ris un peu. c'est exactement ce que tu fais non ? tu fais des films toi... on ne voit juste pas ton visage, jamais. mais tu fais les trucs fous que les personnes qui montrent leur visage ne font pas. personnes à préserver après tout. toi, t'es seulement le gars qui peut se blesser. on s'en fiche hein ? on pourrait te remplacer par n'importe quel autre cascadeur qui te ressemble de dos. les cascadeur je les vois comme les personnes qui remplacent les stars pour un truc trop compliqué, trop dangereux, c’est un peu ça ? tu hoches la tête, c'est exactement ça. enfin bon tu ferrais mieux de me montrer sinon je vais pas arrêter de parler. tu ris désormais. tu lèves un peu les yeux pour voir où tu pourrais te mettre en scène. t'aimes pas tellement le faire devant tout le monde. je remplace les stars pour les trucs trop compliqués et trop dangereux. tu confirmes avec un sourire avant de lui prendre la main pour l'attirer avec toi dans un immeuble. un appel pour l'ascenseur avant de t'engouffrer dedans pour taper le le dernier étage. un escalier seulement pour trouver la porte qui mène au toit. t'es pas sûr que ce soit très légal mais tu vas quand même le faire hein ? t'as dû déjà me voir dans des films... mais... j'suis le brun qu'on voit de dos généralement. tu pousses la porte du toit. ce sera bien ici. tu glisses, jolie vue sur le pont. t'imagines que t'aurais aimé amener louka ici, pour bien d'autres choses mais... c'est comme ça hein ? la vie sera sans doute toujours autrement que tu le pensas.

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 11:15
discussion qui tourne autour de son boulot et t’es vraiment intéressée. t’as jamais eu l’occasion de rencontrer un gars qui fait ça ou même une fille. c’est sûrement plus intéressant de parler de ça, plutôt que de toi et soit d’un boulot que tu ne connais pas ou alors de toi entrain de livrer les toxico de la ville. sûrement pas la meilleure des choses à raconter à un gars au premier rendez vous. bien que tu ne sois pas sûre qu’il y en aura un deuxième. il est sûrement parfait joaquin, mais il n’est pas lui. et même si t’arrives à oublier un peu viho, il reste encore là, dans un coin de ton cerveau. t’imagines qu’il ne partira pas aussi facilement et qu’il va te falloir du temps. juste du temps. mais ce soir tu veux voir si tu peux totalement l’oublier, il faut que tu continues à t’intéresser à ce gars et rien qu’à lui. alors tu parles, tu dis ce que tu penses, tu sais pas si c’est la vérité ou pas. alors tu continues juste et t’enchaînes sans jamais t’arrêter presque. le souffle court à la fin. tu vois qu’il est amusé par tout ça et tu ne peux t’empêcher de rire toi aussi un peu. tu t’es laissée un peu emportée. t’as rencontré des stars du coup ? la question que tu te poses depuis un moment, alors que tu comprends qu’il fait réellement ce à quoi tu pensais. mais t’as même pas le temps de réagir qu’il attrape ta main et qu’il t’amène quelque part. un immeuble dans lequel vous rentrez, ce n’est sûrement pas chez lui et quand vous arrivez sur le toi, tu supposes que c’est le genre de chose que vous n’avez pas vraiment le droit de faire normalement. mais après tout ce n’est pas ça qui va t’effrayer alors que tu travailles dans l’illégalité la plus complète. ici tu ne risques pas vraiment gros, à part d’être exclus de l’immeuble. et puis tu te rends compte qu’il t’a un peu piqué ton idée. tu voulais l’emmener sur les toits. pas celui-ci mais un avec une vue sur tout brooklyn. tu pourras peut-être encore le faire au moins on a pas besoin de courir pour éviter les paparazzis t’imagines que la vie de star ne doit pas toujours être simple, bien qu’il ne soit pas à plaindre non plus. mais toi t’aimes passer inaperçu dans les rues sans être reconnu à chaque coin. et puis tu comprends qu’il veut et montrer d’ici mais d’un coup tu te demandes ce qu’il va te montrer, pourquoi cet endroit particulier ? tu vas pas sauter d’un toit à l’autre au moins là ? t’imagines que quand ils font ça dans des films ils ont quand même un minimum de sécurité. il n’est pas assez fou pour faire ça pas vrai ? mais après tout tu ne connais rien de lui.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Juil - 9:06
t’as rencontré des stars du coup ? qu'elle demande curieuse. et tu hoches seulement la tête pour laisser un peu de mystère à cette information. bien sûr que tu as rencontré des stars. mais t'en dis jamais trop. t'aimes pas tellement parler de ça de toute façon. ça rend les gens envieux. et tu n'aimes pas les gens envieux... tu joues rapidement son jeu joa. t'as envie de faire des choses que tu n'as plus fait depuis longtemps aujourd'hui. t'as l'impression que le monde s'est arrêté depuis que tu as arrêté de faire des cascades. ça te manque. t'as envie de faire plein de choses ce soir joa. même des choses dangereuses. ce n'est sûrement pas une bonne idée mais... t'imagines que pour l'instant, c'est la seule chose qui te permet de ne pas penser au manque de louka aussi... parce qu'elle te manque encore plus que ton travail... et que tu n'arriveras sans doute pas à combler ce vide, pour le coup.. au moins on a pas besoin de courir pour éviter les paparazzis. tu ris de bon coeur en secouant la tête. t'en fais pas va... on me confond rarement avec une célébrité. tu ris en passant ta main dans tes cheveux. il me faudrait lui ressembler aussi de face... et ça, c'est plus compliqué. tu souris. c'est pas plus mal dans un sens. t'as un bon salaire, de jolies façons de travailler mais surtout pas les désavantages à être une star de cinéma. tu vas pas sauter d’un toit à l’autre au moins là ? tu hausses des épaules. tu souris en coin et tu t'éloignes un peu pour regarder le bord du toit. t'évalues. t'essayes de voir si t'es capable de le faire avec ta cheville foulée et sans sécurité. le but est quand même de faire des choses dangereuses après tout. c'est pas très loin, il y a un autre toit un peu plus loin entre les deux. t'imagines que t'en es capable sans trop de risque. tu reviens vers elle. tu souris. j'pense que je vais me contenter de faire des saltos. tu proposes un peu déçu. t'as trop peur de faire n'importe quoi et de manquer le coche une fois de plus. t'as besoin de reprendre le travail. pas de faire n'importe quoi. le toit, c'était seulement pour être seuls. tu ne sais pas encore bien ce que tu cherches ce soir. mais t'as envie de trouver. t'es en jean. c'est pas tellement les bonnes conditions pour l'état dans lequel tu te trouves mais t'y vas quand même, sans les mains. facilité incroyable, jusqu'à ce que tu retombes sur les fesses. manque d'entraînement depuis des jours. tu ris comme un con d'être aussi ridicule.

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 20:58
 t’as des questions qui viennent au fur et à mesure. mais il ne répond même pas à la dernière. t’as le droit à un simple hochement de tête qui ne te permets même pas de savoir si c’est un oui ou un non. tu croises doucement tes bras, un peu déçue de cette réponse. mais tu gardes à l’esprit que oui, t’as envie de croire qu’il en a vu. t’en fais pas va... on me confond rarement avec une célébrité. il me faudrait lui ressembler aussi de face... et tu souris. tu penses que la vie est beaucoup plus simple comme ça. tu ne sais pas comment les stars font pour assumer toutes ces personnes qui leur court après pour un simple selfie. toi ça te dépasses cette idée. et puis tu commences à avoir un peu peur de la raison pour laquelle il t’amènes sur le toit. t’as peur qu’il ai des idées de folie. t’as bien vu que son pied c’était pas forcément la joie, alors tu demandes et il commence à avancer entre les deux toits pour observer. un instant tu penses qu’il va sauter et ton coeur s’arrête de battre. tu ne peux imaginer l’adrénaline que c’est de sauter comme ça j'pense que je vais me contenter de faire des saltos. tu respires normalement à nouveau. c’est sûrement mieux comme ça, même si t’imagines qu’il aurait aimé donner le meilleur de lui même je préfère, je voudrais pas me retrouver à appeler une ambulance, pour un premier rendez vous et tu ris doucement. mais d’un coup tu te perds juste dans tes pensées. tu penses à ce mot rendez vous que tu viens d’utiliser et ça te fais bizarre. t’as jamais eu ça avec viho et pourtant tu sais qu’il est le seul dans ton coeur. c’est bizarre à dire. mais tu n’as pas besoin de tout ça pour le savoir. joa il est génial, pour le peu de temps que t’as passé avec lui tu le trouves génial. t’arrives déjà à rire si facilement à ses côtés et dans le fond c’est tout ce qu’il te faut toi. mais il reste un problème, c’est qu’il n’est pas lui. tu remarques à peine qu’il commence à faire ses saltos et tu reviens à la surface seulement quand tu vois qu’il se rate. et tu l’entends rire. alors sans même faire attention, ton rire résonne doucement avec le sien j’étais impressionnée… jusqu’à cette chute   tu le taquines un peu. tu ne sais même pas faire la roue, alors forcément que t’aurais été réellement impressionnée devant des saltos, mais pourtant tu ne les as même pas vu. ton regard qui était ailleurs, comme tes pensées je peux t’amener ailleurs ? c’est aussi sur des toits, mais il y a un petit quelque chose en plus des idées que t’as derrière la tête depuis quelques minutes. un endroit que tu ne partages pas avec tout le monde, mais avec lui t’en as envie. parce que t’as quand même envie que ce soir soit beau.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 15:25
je préfère, je voudrais pas me retrouver à appeler une ambulance, pour un premier rendez vous. tu souris en coin, tu fais la malin, t'avais pas prévu de donner l'impression d'être un débutant. t'as jamais eu cette impression avec louka, parce qu'elle finissait par faire quelque chose de ridicule aussi pour que tu ne te sentes pas si ridicule. elle te manque beaucoup, tu le réalises et tu ne sais pas quoi faire contre ça... plus lorsque tu remarques qu'elle n'est pas là et qu'elle finira sans doute par ne plus jamais être là. ton altercation avec nora te fait réaliser encore plus que tu as perdu quelque chose que tu ne seras sans doute plus en mesure de posséder. louka t'en veut et elle ne pardonne pas si facilement... tu le savais déjà, tu pensais juste être assez spécial pour pouvoir passer entre les mailles de sa tristesse. c'est fini maintenant, t'as compris, tant pis pour toi. t'auras essayé. tu ne pensais pas que tu la perdrais cependant. sur les fesses, t'es plus tellement là, même si tu ris. t'as envie de te changer les idées joa et quand tu l'entends qui rigole aussi, tu lèves les yeux et tu lui souris, nala est la seule fille qui pourra t'aider ici... tu le sais déjà... j’étais impressionnée… jusqu’à cette chute. tu ris un peu, tu levant pour pouvoir te retrouver à sa hauteur à nouveau. tu sauras te rattraper. tu sais faire des choses mieux que ça. même en étant blessé. tu le sais déjà. je peux t’amener ailleurs ? c’est aussi sur des toits, mais il y a un petit quelque chose en plus. tu souris du coin des lèvres et puis, tu hoches la tête. tu fais glisser une mèche de ses cheveux derrière son oreille. tu te demandes si c'et une bonne idée. ça n'a pas la même saveur qu'avec louka... il faut que tu arrêtes de penser à elle de cette manière quand tu es avec quelqu'un d'autre... par respect. tu prends sa main finalement. tu es mon guide. tu préviens, parce que tu ne sais pas où vous allez mais tu es curieux, malgré tout. peut-être une manière de faire tes preuves, enfin et de l'impressionner plus qu'en tombant sur le plat de ton derrière.

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Aoû - 17:05
tu l’observes, tu le regardes faire ses figures et t’es vraiment impressionnée. t’es à peine capable de faire une roulade avant toi. ça te fascine et ça te donne envie. t’as envie d’apprendre ce genre de chose, peut-être qu’il pourrait t’apprendre. mais c’est ça chute qui te remets dans le droit chemin. tu t’inquiètes un peu et puis tu l’entends rire, alors c’est d’un ton rassurée que tu te mets à rire avec lui. au final tu te sens bien, t’arrives à sourire, t’arrives à rire. même s’il n’est pas là. peut-être que t’arriveras quand même à vivre sans lui, même s’il sera toujours dans un coin de ton coeur, te rappelant chaque jour que t’es à deux doigts de le perdre. t’as envie de montrer quelque chose à ton tour à joa. tu ne l’as jamais montré à personne avant, ton petit coin. mais ce soir t’as envie de faire les choses bien, t’as envie de pouvoir avancer. il s’approche, une mèche de tes cheveux qu’il replace. mince sourire sur ton visage, t’es un peu gênée. mais t’es agréablement surprise. tu ne t’attendais pas à ce que tout ça aille si vite, à ce que tu te sentes si vite à l’aise au final à ses côtés. il émane cette aura naturelle qui te fais du bien.   tu es mon guide. qu’il dit au final en prenant ta main. tu regardes vos deux mains qui se lient pendant un instant et puis finalement tu prends la route. tu marches vite, peut être un peu trop des fois, t’en oublies son pied. mais après les figures qu’il t’a fait, ce n’est resté qu’un mince détail pour toi. vous finissez vite dans les bas quartier de brooklyn, ceux que tu connais comme ta poche. t’en fais pas c’est plus très loin et puis j’te sauverai si quelqu’un nous agresse tu plaisantes en le regardant. tes yeux rieurs et t’ouvres la porte d’un bâtiment. les escaliers qui montent, c’est long, mais pour arriver tout en haut il faut un petit moment. la porte du toit qui se dessine, tu la pousses et place un caillou que tu laisses toujours là pour ne pas qu’elle se referme. t’as sûrement pas le droit d’être ici, mais est ce que quelque chose comme ça t’as déjà arrêté dans ta vie. fermes les yeux que tu murmures. pour le moment ce n’est qu’un simple toit, mais il faut aller de l’autre côté pour voir ce qu’il se dessine réellement à l'horizon.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Sep - 8:03
tu la suis comme si rien n'avait d'importance. comme si tu ne sentais pas les tendons tirer dans ton talon. tu t'en fiches. t'as envie de vivre quelque chose pour une fois. le temps ne s'écoule plus de la même façon maintenant que louka n'est plus dans ta vie. t'as envie de pouvoir te changer les idées. et nala semble la personne toute indiquée pour t'aider à oublier les quelques événements récents. t'en as besoin, plus que de pouvoir arranger les choses avec louka. nora pourra dire ce qu'elle veut, t'es convaincu que, quoique tu fasses, ce ne sera jamais assez pour ta blonde. elle n'est jamais assez rassurée, ni même assez sûre d'elle pour accepter ce que tu es et ce que tu veux de vous. le temps est sans doute responsable. et toi aussi... de n'avoir pas réussi à faire ce pas avant. d'avoir attendu tes vingt-sept en faisant mille erreurs avant. et alors ? tu pensais que c'était la fin qui comptait toujours ! le fait que ce soit elle que tu aimes plus que tout. que ça fasses des mois ou des années, quelle importance ? ça en a pour elle... on dirait... t’en fais pas c’est plus très loin et puis j’te sauverai si quelqu’un nous agresse. qu'elle dit lorsque vous arrivez dans des endroits que tu n'as encore jamais visiter. sans doute parce que ça grouille de personnes que tu n'aurais pas envie de rencontrer. tu ris un peu. tu sens qu'elle pourrait dire vrai, après tout. tu montes avec elle, tu la suis et tu la laisses faire, comme si elle avait réellement l'habitude de placer ce morceau de caillou dans l’entrebâillement de la porte. fermes les yeux. qu'elle demande. et tu baisses les yeux sur elle, avec un sourire. un peu surpris par sa demande. tu t'exécutes pourtant. tu te demandes si tu fais le bon choix, une seconde. si tu voulais me tuer, t'aurais pu le faire sur l'autre toit hein. tu lances, malin alors qu'elle te guide à l'aveuglette. tu ne peux pas dire que t'es habitué à ce genre de chose. t'as toujours eu que louka en tête. et même maintenant, tu te dis qu'elle te manque et que t'aurais aimé être avec elle en train de faire ce que tu fais maintenant. les choses ne fonctionnent plus comme avant. et tu regrettes de ne pas être capable de lui donner exactement de qu'il lui faudrait pour tout accepter.

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 8:48
les rues que tu connais par coeur. ce chemin que tu n’as plus pris depuis longtemps, mais t’en oublies rien. il est toujours là graver dans un coin de ta mémoire. et tu sais que tu ne pourras jamais oublier ce chemin vers le bonheur en quelque sorte. même si t’es déjà venue des centaines de fois. même si tu t’es posée ici pendant des heures des fois, juste toi. seule avec tes pensées. et bien t’es sûre pourtant que tu te feras encore éblouir par cette vue comme à chaque fois. t’as hâte qu’il découvre la vue. même si t’aurais aimé qu’à sa place ce soit viho. t’aurais aimé que tout soit plus simple pour que tu n’ai pas à le repousser. mais cette suite d’événements dans ta vie à tout chambouler, de la mort de tes parents, jusqu’à cette balle qui a transpercé sa jambe. t’as pas capable de le mettre encore plus en danger. tu ne peux pas te résigner à ce qu’ils finissent comme tes parents. si tu voulais me tuer, t'aurais pu le faire sur l'autre toit hein. sa remarque qui te fais sortir de tes pensées. tu ris doucement, alors que tu attrapes sa main pour le mener vers le bord de l’autre côté. cette vue qui se dessine sous tes yeux. le pont de brooklyn. t’en as passé du temps ici quand t’étais plus jeune, quand t’étais à l’orphelinat et que tu fuguais le soir. t’avais l’impression que d’ici le monde t’appartenais et ce soir même si ce n’est pas viho, t’avais envie de faire les choses bien. parce que pendant un court instant joua avait réussit à te le faire oublier. et au fond de ton coeur, t’avais cette espoir qu’il l’efface totalement un jour. tu peux les ouvrir. un sourire sur tes lèvres. ton regard qui n’est plus que posé sur lui. tu ne regardes plus la vue. t’as juste envie de voir sa réaction à lui. juste envie de voir ses yeux s’illuminaient comme toi quand t’as découvert cet endroit il y a bien longtemps. t’as l’impression que la vie avance vie, peut-être même bien trop vite.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Oct - 19:19
ta confiance que tu portes en elle tout à coup. il n'y a pas de raison. après tout, tu ne la connais que depuis quelques heures. et t'es pas sûr que ce soit exactement ce que tu devrais faire aujourd'hui, avec ton coeur brisé et l'impression que rien ne pourrait réellement le réparer de tout ce que tu viens de vivre. ou tout ce que tu ne vis plus justement. louka te manque, par respect pour nala, tu devrais juste lui dire que tu ne veux que te changer les idées. t'as pas l'intention d'oublier. tu ne pourrais jamais en aimer une autre joa... mais fièrement, t'es pas capable de rester seul alors qu'elle refuse de faire le pas vers toi qu'elle devrait faire. tu gardes les yeux fermés et tu frissonnes lorsque tu sens sa main tirer sur la tienne pour te guider où elle le souhaite. tu luttes pour ne pas ouvrir les yeux. t'es tenté mais... tu dois faire confiance malgré tout. l'appréhension te guette. t'avances en aillant peur de butter dans quelque chose mais enfin, elle s'arrête pour laisser à tes autres sens un moment de répit. tu peux les ouvrir. elle t'autorise enfin alors que tu mourrais d'envie de pouvoir voir. t'as le ventre noué. après tout, elle pourrait t'avoir mené n'importe où mais... quand tu ouvres les yeux, tu ne vois une infinité de lumières dans un ciel sombre qui vous entoure. les étoiles, mêlées aux lumières de la ville. tu ne pensais pas qu'il lui y avoir ce genre de vie dans les environs de la ville. tout à coup, tu regrettes de ne pas être avec louka en ce moment. pour pouvoir lui montrer ce qui te fait penser à elle, combien t'es amoureux comme tu tombes amoureux de cette vue. ce n'était pas prévu mais... tu t'effondres sans le vouloir. tes genoux plient, tu secoues la tête en posant ton derrière à terre. t'as envie de pleurer joa... elle te manque. t'es incapable de vivre sans elle. et pourtant, tu dois le faire. c'est ça hein ? t'es censé pouvoir être capable de vivre malgré le vide qu'elle a laissé. tu passes tes mains sur ton visage, exténué tout à coup. tu ne parles pas, t'en as pas envie. il n'y a que cette vue et ... le manque que tu ressens.

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 396 points : 0
pseudo : cécé
avatar : giza lagarce
crédits : AILAHOZ
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Oct - 18:09
un sourire sur tes lèvres face à cette vue. et t’attends de voir sa réaction face à cette beauté. et elle est là la réaction que t’attendais, des yeux qui s’illuminent, comme les tiens à l’époque. en tout cas pendant un instant, mais t’as l’impression que cet instant ne dure pas. tu vois d’un coup tout son visage changer, tu vois ses genoux tombés à terre et tu ne comprends pas. t’as fait quelque chose de mal ? tu ne vois pas et t’es perdu face à la situation, sans savoir quoi faire. tu le regardes quelques secondes, lui laisses du temps. tu ne le connais pas après tout, tu ne sais pas quoi, tu ne sais pas trouver les mots qui pourront l’aider. et pourtant votre situation est similaire sans même que tu le saches. un coeur qui bat juste pour une autre personne. ça va ? que tu demandes alors que tu t’assieds face à lui. tu te mets à sa hauteur mais tu ne fais rien de plus. visiblement ça ne va pas, mauvaise question sûrement. je peux faire quelque chose ? t’es paumée, peut-être que tu devrais partir, le laisser seul. il n’est quand même pas suicidaire pas vrai ? t’aimerais pas avoir ça en plus sur ta conscience. la balle que s’est pris viho te suffit et te pourrit assez la vie au quotidien. tu t’en veux tellement que ça te ronge chaque jour. tu poses doucement une main sur le genoux de joaquin, ton regard sur lui. tu ne peux rien faire de plus, tu ne sais pas de quoi il s’agit. et tu ne t’attendais sûrement pas à ça pour un premier rendez-vous. ce n’est même pas avec lui que t’imaginais avoir un rendez-vous. toi tu voulais celui qui fait battre ton coeur chaque jour, toi tu voudrais juste que ta vie soit plus simple que ce qu’elle est en ce moment. et t’imagines que la sienne ne doit pas être facile non plus, pour qu’il se retrouve dans cet état face à toi.

_________________

      ( I fucking miss you, all day, every day. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 2079 points : 18
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : raphaël simacourbe.
crédits : self, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Nov - 22:45
ça ne tourne pas rond dans ton esprit. il y a louka, partout. elle devrait être là, près de toi, pour voir cette vue dont tu ne serais capable de faire une description. t'as jamais été aussi... soufflé par un paysage. sans doute le fait d'avoir le coeur en miette et de ne savoir comment le recoller. elle ne comprend sans doute pas ce que tu fais. mais t'es pas capable de rester sur tes deux jambes. t'as fini de faire le mariole de tout façon. il y a des choses plus importantes qui te barrent le coeur et que tu n'arrives pas à maîtriser. comme l'amour que tu ressens pour une fille qui n'est même pas capable de s'aimer elle-même. ça va ? elle demande en s'installant face à toi. tu pensais que c'était clair... à l'évidence, tu n'es pas en train de vivre un moment de joie et tu n'as pas non plus envie de dire que tout va bien alors que tout va mal. tu gardes seulement le silence. t'arrives pas à croire que tu arrives encore à ressentir des choses pour cette femme qui semble pourtant être plus égoïste encore que toutes les autres qui ont fait parties de ta vie. t'avais sans doute trop d'attente avec louka... je peux faire quelque chose ? elle demande. tu lèves les yeux vers son visage lorsqu'elle touche ton genou. tu n'es pas certain qu'elle puisse faire quelque chose pour toi mais... dans un excès de folie, pour te prouver que tu n'es pas seulement ce garçon qui se languit de la même fille depuis plus de dix ans, tu glisses tes mains autour de son visage de manière impulsive et tu poses tes lèvres sur les siennes. un baiser surprenant probablement, un baiser que tu essayes de lui donner avec du coeur même si tu n'aimes qu'une seule femme dans ta vie et que tu l'as probablement éloigné pour le reste de ta vie. tu le sais... tu sais que ce n'est pas louka et que tu n'aimes pas ça mais t'as envie de te laisser aveugler par ces choses, malgré tout.

_________________

la vie c'est une page blanche
qu'on dessine ou qu'on rature
un peu comme une étoile immense
qui cherche sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Cicatrisation Césarienne
» Boutons qui démangent, sans fièvre
» Boule sous la peau
» Peau jaune = fdt rose / peau rose = fdt jaune ?
» Elle pele sous les pieds
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: get to the right :: east new york
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum