AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

nice to see you again (momy)

i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Avr - 20:47
 soirée bien arrosée, tu sais pas quelle heure il est mais ça fait déjà plusieurs heures que t’es ici. plusieurs heures que t’enchaînent les verres, les danses avec des hommes. aucun qui ne te plaît vraiment pour le moment, aucun qui n’aura la chance de rentrer avec toi ce soir. tu sens que l’alcool est monté bien plus que tu ne l’imaginais à ton cerveau, t’as peut-être un peu trop abusé ce soir. t’en as besoin en ce moment, pour oublier tout ce qui se passe, toutes ces choses qui se sont enchaînées dans ta vie sans que tu puisses rien faire. un nouveau gars avec qui tu danses, peut-être qu'il sera plus à la hauteur. vos corps qui ondule sur le rythme de la musique. ses lèvres qui trouvent les tiennes tu ne le repousses pas, tu savoures même. goût sucré. voilà pour quoi t’es faîte et sûrement pas pour être mère. mais est ce que rentrer à nouveau avec des hommes tous les soirs et la bonne solution ? on a bien vu ce que ça a donné la dernière fois et tu serais pas capable de le revivre une seconde fois. tes yeux qui se posent finalement sur une personne que tu connais, tu la vois qui se lève. et tu sais pas pourquoi mais tu réagis au quart de tour pour la rejoindre. tu fais même pas attention à ce gars qui essaye de te rattraper. tu ne l’avais pas revu depuis cette fameuse fois où t’as essayé de sauver son sac sans grand succès. cette fois où t’avais encore ton petit pois en toi. tu la rattrapes, tu sais pas où elle allait. t’arrives encore à marcher, c’est une bonne chose vu tout ce que tu as ingurgité. t’attrapes doucement son bras hey amy, je m'attendais pas à te voir ici tu pensais pas qu’elle traînerait dans les bars avec sa jambe. mais après tout avec ce genre de journée super ensoleillée, ça donne envie de sortir. ça te fais plaisir de la revoir, t’avais beaucoup apprécié votre discussion de la dernière fois. mais à cet instant précis tu sais pas trop si elle voudra parler avec toi, alors que tu refoules sûrement une bonne odeur d'alcool.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Avr - 18:46
Rien ne progresse... Amy est dans le même état que quand elle est revenue à Brooklyn. Elle a l'impression que toute la rééducation du monde ne changera rien à l'état de ses jambes. Peut-être même qu'elle va devoir se coltiner un fauteuil roulant un jour. Elle ne veut même pas y penser... Mais c'est plus fort qu'elle pourtant. Ça la hante même... Elle a l'impression qu'elle ne sera plus jamais celle qu'elle était. La femme dynamique, et agile. Celle qu'on admirait si souvent... Elle se sent pathétique, et elle a bien besoin d'alcool. Elle quitte l'appartement qu'elle a trouvé, il y a quelques jours – encore une colocation. Elle prend le métro, et s'arrête un peu au hasard. C'est comme ça qu'elle a échoué dans ce bar. Elle a enfilé les verres de gin comme si c'était du petit lait. La note sera salée, mais tant pis. Elle n'allait pas vider les placards de sa colocataire de toute façon. Elle broie du noir, elle a le regard perdu dans le vague, à se demander encore et toujours ce qu'elle va faire du reste de sa vie. Et puis là, il y a une silhouette qui capte son regard. Une silhouette parmi tant d'autres, mais qui s'en distingue aisément... Celle de Mona. Elle la regarde, onduler au rythme de la musique... Mais le reste du spectacle la blesse. Elle, avec cet homme... Les baisers qu'ils échangent, et leurs corps si proches. Voilà tout ce qu'elle n'aura jamais avec elle. Elle se sent si ridicule, de se sentir aussi attirée par une fille qui ne ressentira jamais autre chose que de l'affection pour elle. Ça la blesse plus que ça ne le devrait. Au lieu de se manifester, elle se redresse, à l'aide de ses béquilles. Elle pose un billet sur le comptoir, pour payer ses consommations et ce verre qu'elle n'a pas fini. Elle ne veut plus voir ça, elle en a clairement assez vu. Ça aurait été beaucoup plus simple si Mona ne s'était pas montrée adorable avec elle, la dernière fois. Elle aurait préféré ça d'ailleurs... Elle prend la direction de la sortie, les traits du visage crispés. Et puis quelqu'un attrape doucement son bras. Elle s'apprête à jeter un regard noir à la personne en question, et puis elle la voit. Elle sent l'alcool à plein nez, mais elle s'abstient d'en faire le commentaire. « Les handicapés ont aussi besoin de boire. » dit-elle simplement. Elle non plus elle ne pensait pas la retrouver là, en tout cas. « Tu vas bien ? Je crois que ton pote t'attend là-bas. » lance-t-elle, d'un ton aussi neutre que possible, en le désignant du menton. Celui qui a eu le privilège d'échanger un baiser avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Avr - 0:13
 soirée agitée. tu profites, tu bouges comme jamais, comme si tu récupérais ta vie, alors que t’en as tué une autre. c’était comme s’il te manquait quelque chose à présent en toi, une partie de toi que t’as supprimé. et c’est probablement bête de se sentir comme ça, mais tu ne peux t’en empêcher. t’as l'impression que cette épreuve à fait ressortir des parts de toi que tu ne connaissais même pas. des parts que t’enfouissais au loin sous ta coquille. mais quand tu la vois au lieu, t’as enfin l’impression de voir quelque chose que tu connais ou plutôt quelqu’un que tu connais et ça te fais du bien. alors t’accours presque, enfin comme tu le peux, dans ton état. sourire sur tes lèvres, t’es vraiment heureuse de la voir et tu ne réfléchis même pas avant de parler. elle ne sourit pas, comme si elle n’était pas heureuse en retour. tu comprends pas vraiment et puis quand elle te répond, c’est comme une claque que tu prends. pourquoi ? pourquoi se rabaisse t’elle comme ça ? comme si toi tu l’avais fait précédemment oh non, c’est pas ce que je voulais dire. il me semblait juste que t’étais pas trop chaude pour sortir et tout ça t’as besoin de te justifier parce que t’as l'impression que ta phrase est mal sortie et qu’elle l'a mal pris. tu voudrais pas du tout de ça. toi t’es venue en paix, juste parce que t'avais envie de la voir, envie de lui parler. pour pouvoir passer un bon moment comme la dernière fois. elle continue avec son ton neutre, qui te refroidit, ton regard qui s’éteint un peu face à tout ça. elle t'en veut pour quelque chose ? oui et bien il peut attendre longtemps, moi je préfère être ici   que tu dis doucement sûre de toi, tu te tournes doucement pour regarder ce gars qui comprend probablement rien. tant pis, tu n’en as rien à faire. tu poses ta main sur son bras sans même t’en rendre compte, sourire sur tes lèvres, tu tiens pas vraiment l’équilibre. mais est-ce réellement une bonne idée ? tu ne risquerais pas de la faire tomber avec toi ? tu ne réfléchis pas vraiment, t’agis juste stupidement ouais ça va super que tu souffles. mais dans le fond ça va pas du tout, l’alcool te permets d’être euphorique alors qu’en en réalité ton coeur bataille contre la peine qui t’envahies. mais elle ne pourrait pas comprendre, parce que peu de personne sont au courant pour ton histoire, pour ce que t'as du affronter. et pourtant elle t’a vu enceinte, mais elle n’a juste pas pu le remarquer, étant donné que ton ventre n’était pas vraiment dessiné encore. et maintenant il ne grossira de nouveau plus jamais, parce que tu ne referas plus jamais la même erreur   tu partais ? tu veux pas qu'elle parte toi.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 15:12
Amy souffre en silence... Elle voit ce type, qui pose ses sales pattes sur Mona, qui l'embrasse aussi. Sale type. Elle, elle ne pourra jamais ne serait-ce que la toucher, elle le sait. Elle a jeté son dévolu sur la mauvaise personne. Maintenant, elle a juste envie de quitter ce bar, pour ne plus assister à ce spectacle-là. C'était une mauvaise idée, elle aurait mieux fait d'acheter une bouteille et de boire dans la chambre de sa nouvelle colocation. Elle n'avait pas besoin de voir ça, elle a déjà suffisamment le moral dans les chaussettes pour en rajouter une couche. Donc elle s'en va, elle prend la direction de la sortie comme elle peut le faire avec ses béquilles. Contre toute attente, Mona la voit et lui court après, la retenant par le bras. Amy est plus froide qu'elle ne l'aurait voulu, vexée. Elle ne veut vraiment pas que Mona se rende compte qu'elle est différente, ou qu'elle agit bizarrement. Heureusement, elle semble avoir assez d'alcool dans le sang pour ne pas penser comme il le faut. La brune tente de se rattraper, lui disant que ce n'est pas ce qu'elle voulait dire, qu'elle pensait qu'elle n'était pas vraiment partante pour sortir. « Si si, j'en avais envie... Mais je peux pas danser. » répond-elle. Pas comme Mona avec ce type. Impossible de se sortir cette image atroce de la tête. D'ailleurs, elle parle de lui, elle l'envoie vers lui même... Sauf que la brune n'a pas l'air décidée à y retourner, lui disant qu'elle préfère être ici. Ça ne la touche pas spécialement, parce qu'elle est ivre. Elle avait l'air de mieux s'amuser avec lui, et elle sait qu'elle ne lui apportera pas grand divertissement. « Il te plaît pas ? » La question sort toute seule, et tout de suite après, elle se dit qu'elle ne veut pas connaître la réponse. Mona répond à son autre question, lui disant qu'elle va bien. Elle se demande si c'est vrai... Elle semble avoir pris une sacrée cuite, pour quelqu'un qui va bien. Elle fait celle qui la croit, mais pendant ce temps-là elle la regarde. Elle n'a pas l'air de bien tenir sur ses jambes, elle non plus. Amy ne bouge pas, essayant de tenir autant l'équilibre que possible. C'est là que Mona lui demande si elle rentrait. « Ouais, j'ai pris quelques verres, et je vais sans doute rentrer chez moi. Tu veux pas que je t'appelle un taxi ? Ou si tu préfères venir dormir... » Malgré tout, elle se dit que laisser son amie rentrer toute seule ne serait pas une riche idée. Puis il manquerait plus qu'elle rentre avec ce mec, et qu'il profite d'elle. Elle n'a pas envie de laisser faire ça. Sa proposition de dormir chez elle n'a rien d'ambigu, au fond. C'est pas comme s'il risquait de se passer quoi que ce soit entre elles.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 22:52
t’es heureuse de la voir, de voir quelqu’un que tu connais et que t’apprécies. toi t’es heureuse ou en tout cas c’est ce que tu montres. mais amy elle te semble bizarre. elle te répond froidement et ça t’arrives à le remarquer même dans ton état second. tu sais pas si t’as fait quelque chose de travers, sûrement tes paroles qui sont maladroites. mais tu veux pas de tout ça. tu ne voulais pas dire des choses mal placée et tu t’en veux un peu, encore un peu plus. comme si tu t’en voulais pas déjà assez pour ce qui s’est passé dernièrement. elle te parle de ne pas pouvoir danser et toi tu sais pas trop quoi dire, tu ne sais pas souvent quoi dire quand tu vois que quelque chose tracasse les gens. l’alcool qui ralentie encore tes réactions, alors t’es juste là face à elle sans savoir quoi répondre. et puis elle vient déjà te parlais de ce type. tu comprends pas bien pourquoi ou ce que ça pourrait lui changer, mais toi tu réponds bêtement et machinalement, juste pour ne pas avoir à revenir sur ce qui ne va pas pour elle. tu regardes une fois de plus le gars, il a l’air de trouver une nouvelle cible pour ce que je veux en faire, oui il me plaît un mec sans attache, il est déjà passé à une autre fille. il est comme toi et c’est parfait pour passer une nuit à juste oublier qu’au final tu seras seule. t’as l’impression de ne plus être toi-même depuis quelques mois. les femmes qui t’attirent, ton coeur qui s’attendrie face aux relations. tu regrettes presque d’être seule, alors qu’avant t’écumer les bars à la recherche d’homme chaque soir. t’as l’impression que ça ne t’amuse plus tant que ça. une femme dans ton esprit. une femme que tu ne pourras plus avoir. mais ton regard se pose à nouveau sur amy, t’as envie de rester avec elle ce soir, envie de passer ta soirée avec elle, mais t’as pas l’impression que ce soit son envie à elle. tu vois bien qu’elle tente de partir et que ton arrivée n’a pas l’air de changer les choses. elle confirme tes dires et ton sourire s’affaisse mais juste l’histoire de quelques secondes, puisqu’elle te propose finalement de venir  chez elle. t’en as rien à faire de savoir si elle le pense vraiment ou c’est juste pour être gentille ouais j’aimerais bien ça tu sais pas vraiment pourquoi t’es si enthousiaste, mais t’as pas envie de la quitter ce soir. t’as besoin de présence, t’as besoin de gens que tu connais. des personnes qui pourrait faire renaître ton coeur.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Mai - 21:49
Amy n'est pas comme la dernière fois, quand elle a revu Mona. Comme si elle avait un quelconque droit sur elle, ce qui la fait mal réagir, c'est ce type qui posait ses mains sur elle. Elle a tellement détesté cette vision que ça la rend froide, glaciale même. Elle ose espérer que Mona soit trop ivre pour s'en rendre compte. Elle tient à peine debout, de toute façon. Amy, avec une certaine amertume dans la voix, la renvoie vers ce type, à contre cœur. Sauf qu'elle n'a pas l'air d'avoir tant envie d'y retourner. Elle lui demande alors si c'est qu'il ne lui plaît pas, espérant secrètement qu'elle lui dise que non. Mais est-ce qu'elle se serait laissée embrasser par un type qui ne lui plaît pas un minimum ? Sans doute pas. Elle se sent plus stupide qu'autre chose, en posant la question, et elle sait qu'elle va le regretter. Justement, ça ne tarde pas. Elle le regrette déjà, quand Mona lui dit qu'il lui plaît pour ce qu'elle veut en faire. Et elle la voit, coucher avec cet homme... Avoir cette place qu'elle aimerait tant avoir. Même si elle voudrait plus que ça, bien sûr. Elle ne sait pas pourquoi elle a jeté son dévolu sur cette fille, et pourtant... La voilà à serrer les dents, ne supportant pas cette image. Elle ne commente pas. Elle a même envie de vite partir d'ici. Mais elle ne se voit pas la laisser là, malgré tout. Elle n'a pas envie que ça finisse mal, parce qu'elle la sait vulnérable.alors, elle lui propose de venir dormir chez elle, se disant qu'elle y sera en sécurité... Et loin de ce type aussi. Elle n'a jamais vu quelqu'un d'aussi ravi que l'est Mona, à sa proposition, mais elle met ça sur le compte de l'alcool. Encore et toujours l'alcool... « D'accord. Viens alors, on s'en va. » Elle lui tendrait bien le bras pour l'aider à tenir debout, mais c'est compromis avec ses béquilles. Elles sortent, sans trop de difficultés, et puis Amy hèle un taxi qui passe au bon moment. Il s'arrête, et puis elle laisse monter Mona en première. « T'as des problèmes en ce moment, non ? » demande-t-elle alors que le taxi roule en direction de chez elle. C'est évident, de toute façon... Sinon, Mona n'aurait pas bu autant. Elle ne serait pas aussi différente, du moment où elle l'a retrouvée. Ça l'inquiète aussi, puisqu'elle ne sait pas trop ce qu'il se passe dans sa vie... Elles ne sont peut-être pas extrêmement proches, mais elle y est attachée plus que de raison.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Mai - 0:28
t’étais prête à partir avec ce type, prête à te donne corps et âme à nouveau à un gars. sûrement un qui n’en valait pas vraiment la peine, parce que chaque matin tu te réveilles à nouveau avec le même sentiment que la veille. rien n’a changé, t’es toujours triste. t’es toujours perdue. et chaque homme n’a pas réussi à changer ça. t’en demande beaucoup trop à ces mecs qui sont juste là pour se trouver une meuf qui saura leur faire plaisir. t’imagines qu’eux à la fin ils sont satisfait, alors que toi non. mais ça ils ne s’en rendent pas compte, alors qu’ils ramassent déjà leurs affaires pour repartir. tu dis à amy que ce gars te plaît pour ce que tu veux en faire. et c’est vrai mais tu sais que demain tu te diras une nouvelle fois que c’est plus ce que tu veux. sauf que tu recommenceras, dans l’espoir de tomber sur le bon, celui qui arrivera à te faire vibrer, comme laurel l’a fait avec toi. alors après tout ce soir tu prends conscience plus vite du fait qu’il ne t’apporteras rien. alors autant partir avec une personne que tu connais et que t’apprécies. tu suis alors amy sans rien dire de plus. tu la suis juste dans le silence le plus complet. juste une présence qui te fais du bien, parce que tu sais que ce soir tu ne seras pas seule. un taxi que vous trouvez. toi tu montes difficilement et maladroitement dedans. avant qu’elle te suive aussi. sa question ou plutôt son affirmation presque te surprends. ça se voit tant que ça, toi qui pensait le cacher sous ton euphorie. t’es grillée. le véhicule qui prend la route et toi t’évites le regard d’amy. est ce que t’as vraiment envie d’en parler, sûrement pas. t’as pas envie de faire remonter tout ça une fois de plus. les questions sur toi qui reste en suspend depuis plusieurs semaines. mais après tout tu ne peux pas ne pas lui répondre non plus je… tu la regardes finalement ouais... que t’avoues finalement sans rien dire de plus. t’étaler sur ton orientation sexuelle, sur ton avortement, tu sais pas vraiment si c’est la meilleure des choses. alors tu regardes juste à nouveau l'extérieur, comme si elle n'était pas à tes côtés. tu deviens à ton tour un peu moins euphorique.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 16:33
Jalouse d’un homme trop proche de Mona, parce qu’elle ne pourra jamais l’être. Elle ne sera que l’amie, parce que la brune n’est pas comme elle. Elle l’a compris, mais c’est toujours aussi douloureux, à chaque fois qu’elle s’en rend compte. Elle ne dit rien pourtant, essayant de ne jamais montrer à Mona ce qu’elle peut bien ressentir. Elle se montre présente pour elle, parce qu’elle voit qu’elle ne va pas bien. Si elle allait bien, elle ne serait pas dans un tel état… Et ça lui fait de la peine, à Amy. Elle ne sait même pas ce qui lui arrive. Peut-être qu’elles sont amies, mais pas au point de tout se confier. Elle ne connaît d’ailleurs pas grand chose de la vie de la brune. Elle sait où elle travaille, qu’elle a deux frères… Mais elle n’a pas les détails de quoi que ce soit, et inversement. En tout cas, elles prennent le chemin de chez elle, le taxi les y emmenant. Au moins, Mona pourra dormir dans un lit confortable, plutôt que chez ce type ou Dieu sait où. Qui sait, elle aurait pu finir ivre dans la rue, au point de ne plus savoir comment rentrer chez elle. Amy n’ose pas trop parler, elle la sent absente. C’est un peu comme si l’air frais avait dissipé l’euphorie de tout à l’heure. Finalement, elle lui demande si c’est qu’elle a des problèmes. Une petite partie d’elle espère que ce ne soit pas le cas, mais c’est évident pourtant. La dernière fois, ça avait été elle la plus pessimiste des deux, mais là, elle réalise que son amie a une part plus sombre. Tout le monde en a une, certainement, mais elle culpabiliserait presque de n’avoir rien vu quand elles s’étaient croisées, par le plus grande des hasards. Mona ne lui donne pas plus de détails, mais elle ne nie pas. Une moue triste se dessine sur les lèvres d’Amy. “Tu peux en parler si tu veux… Je serai muette comme une tombe.” lui dit-elle, sur le ton de la promesse. Elle n’est clairement pas du genre à aller raconter ce qu’on peut bien lui confier, au contraire. A part l’écouter, elle ne voit pas trop ce qu’elle peut faire de plus, malheureusement. Son nouvel appartement n’est pas bien loin, si bien que le taxi arrive bientôt dans le quartier où elle vit désormais.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 22:13
 t’es heureuse de ne pas rentrer seule ce soir. et tu te rends compte que t’avais pas vraiment envie de rentrer avec ce gars. tu te rends compte que ce n’est plus réellement toi. les coups d’un soir tout ça, ça ne te fais pas réellement oublier ce que tu veux oublier. mais pourtant tu continues, pensant que pendant un instant tu trouveras le bon. que tu trouveras celui qui arriverait à te faire oublier, comme elle pourrait le faire, comme il l’avait fait à l’époque. qui pourrait te faire ressentir des choses que t’as pas vraiment l’habitude de ressentir. alors ce soir tu rentres avec amy, parce qu’elle était là, parce qu’elle t’a proposé et que ça te fais du bien d’être avec quelqu’un que tu connais. même si tu restes silencieuse, face à cette fenêtre. face à cette ville que t’as l’impression de ne plus connaître. t’aimerais juste t’échapper, juste quelques jours. l’oublies pendant un certains temps. mais partir seule, à quoi bon. finalement elle a du se rendre compte que t’étais pas comme la dernière fois. rencontre pendant laquelle t’étais déjà perdue, mais au moins tu n’étais pas si triste. là c’est juste un néant qui s’offre à toi. tu te vois encore pleurer dans les bras de ton grand frère, chose que tu n’as pas pour habitude de faire. tu pleures pas, parce que pleurer c’est pour les faibles. mais tu portes tellement sur tes épaules. ton regard dans le sien, jusqu’à ce que tu détournes à nouveau le regard. elle te propose d’en parler, mais t’as pas l’impression que c’est le genre de chose qu’on peut dire à n’importe qui. pourtant t’es saoul et tu te sens l’envie de tout raconter. pourtant tu restes encore silencieuse le temps de regarder dehors un peu plus, le temps de réfléchir. il n’y a pas de réel mot pour annoncer tout ça, mais t’en cherches quand même. la voiture qui s’arrête, tu supposes que vous êtes devant chez elle. tu sors maladroitement de la voiture. tes jambes qui te tiennes à peine. mais tu te débrouilles comme tu peux. ton regard qui croise le sien et tu sais pas pourquoi mais tu sens que c’est le moment je…j’ai pause, le mot interdit. le mot qui monte dans ta gorge mais qui brûle tout sur son passage avorté… la tête qui se baisse, les yeux au sol, elle ne s'attendait sûrement pas à ça. et si seulement il n’y avait que ça. mais non les problèmes arrivent souvent par paire. et tu sais pas si c’est ta courte grossesse et tout ces changements d’émotions qui t’ont fait réagir par rapport à elle. mais tu t’es rendue compte qu’elle te manquait bizarrement et que t’avais envie de la voir. sauf que ça ne sera jamais possible.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 11:17
Amy est bien déterminée à prendre soin de Mona, à s'assurer qu'elle puisse bien rentrer et dormir quelque part. Elle ne fait pas confiance à ce type, sur lequel elle avait jeté son dévolu, rien que pour une nuit. Mona va venir dormir chez elle, là où elle a emménagé récemment, mais elle gardera ses distances, bien entendu. Elle sait ce que cette fille éveille chez elle, et elle tente d'en faire abstraction, d'être seulement l'amie dont elle a besoin. Elles sont dans le taxi, et c'est Amy qui prend la parole en première, lui demandant si elle a des problèmes. Elle en a forcément, pour s'être mise dans un état pareil. Elle se demande ce qui peut bien lui arriver, et elle lui propose d'en parler. Elle n'ira le répéter à personne, tenant à ce que Mona lui fasse entièrement confiance. Il n'y a sans doute pas de plus belle preuve d'amitié que ça. Mais elle n'a pas le temps de lui répondre qu'elles arrivent chez elle. Elle la laisse sortir, puis fait de même, se remettant sur ses béquilles. Elle clopine un peu, et elle la rejoint. Au même moment, elle croise son regard... Plein de détresse ? Elle ne saurait pas dire exactement, mais il est différent. Et puis, elle semble vouloir parler, mais rien ne vient. Elle ne la quitte pas du regard, elle ne la presse pas non plus. Elle patiente. Elle la regarde toujours, et Mona dit enfin le mot qui semblait si difficile à sortir. Amy ne s'attendait pas à ça du tout. Un chagrin d'amour, peut-être, mais pas ça. Elle se demande de qui ce bébé était, pourquoi elle l'a fait... Plein de questions se bousculent dans son esprit. « Merde... Je suis désolée... » souffle-t-elle, d'abord. Elle n'a probablement pas fait le deuil de ce petit-être encore. Et elle comprend beaucoup de choses maintenant, pour que Mona veuille s'oublier dans les bras de n'importe quel type. « C'est ce que tu voulais ? » demande-t-elle pour mieux la comprendre, savoir si elle regrette, si elle aurait aimé être mère... Mais peut-être que si elle l'a fait, c'est qu'elle n'était pas prête pour ça. Elle ne sait pas quoi en penser, en vérité... Même si elle se dit qu'elle aurait pu réussir. Elle lui fait signe de passer, pour qu'elles aillent dans son appartement, au chaud. Elle la guide jusqu'à l'ascenseur, qu'elles empruntent pour aller jusqu'à son étage. Puis elle ouvre la porte, la laissant toujours passer en première. Elles seront mieux ici que sur le trottoir, si elle a besoin de se confier à elle encore.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 20:08
tu sais pas vraiment pourquoi amy a voulu t'aider. pourquoi elle t'héberge chez elle. tu sais que vous aviez été amies à une époque, aujourd’hui sûrement encore il faut croire. sinon elle ne ferait probablement pas tout ça pour toi. tu ne te voyais pas refuser, parce que tu ne te voyais pas retourner vers ce mec. tu sais qu’il n’aurait juste été un pion de plus pour essayer de te sentir mieux, pour essayer d’oublier cette beauté brune. mais demain matin tu te serais réveillée toute seule avec l’illusion d’être abandonné. alors que les coups d’un soir ça a toujours été comme ça et qu’avant ça ne t’as jamais posé problème. tu finis par lui avouer t’as plus grande peine, la seule fois de ta vie où tu te remets en question. et ça fait mal. t’oses pas vraiment affronter son regard, tu sais que des tonnes de personnes sont contre l’avortement. et si elle en faisait partie ? et si elle te demandait de partir ? mais ses paroles arrivent vite à te conforter un peu ou au moins à supprimer la peur que t’avais d’être juger. tu ne sais pas si tu serais capable de le gérer. tu n’arrives plus à gérer tes émotions, qui se mélangent sans prévenir. le chemin de l’intérieur que vous prenez alors que tu restes un peu silencieuse. question que tu te poses toi-même toujours. est ce que tu le voulais vraiment ? ce n’était pas vraiment un choix du coeur mais plutôt de raison. tu te devais de le faire, un bébé qui ne pouvait pas être éduqué par une femme comme toi. et par deux parents qui ne sont même pas ensemble. vous êtes dans l’ascenseur et tu la regardes alors que les étages défilent je…oui mais pourtant ça n’a pas de logique, sinon tu ne serais pas si triste enfin c’est ce que je pensais vouloir…maintenant je sais plus ton coeur qui faiblit alors que tu lui racontes ta vie comme si de rien était. toi qui ne parle pas de tes problèmes habituellement. parce que tu préfères ne pas embêter les gens et puis tu vois bien qu’elle ne saura pas trop quoi dire, parce qu’il n’y a rien à dire. tout ça s’est passé maintenant et tu ne peux plus rien faire, à part être triste. son appartement qui se dessine sous tes yeux, c’est mignon. tu te tiens au mur pour pouvoir enlever tes talons. tu ne sais même pas comment tu faisais encore pour marcher avec. et tu retrouves une taille normale. tu t’en veux un peu de l’a saoulé avec tes problèmes mais on a pas besoin d’en parler, t’en fait pas mince sourire que tu tentes. toute ta joie qui est tombée depuis qu’elle t’a croisé au départ.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 16:15
Amy a rapidement compris que Mona n'allait pas bien. Elle l'a su tout de suite en vérité... On ne boit pas autant quand on va bien, sauf si on a quelque chose à fêter. Dans le taxi, son amie se fait discrète, pensive même. Elle lui montre qu'elle peut lui parler si elle le souhaite, si elle a besoin d'évacuer. Elle sera présente pour elle... Et pas seulement parce qu'elle a des sentiments pour elle. Elle a besoin d'en parler à quelqu'un, pour alléger un peu sa peine, et elle sera l'oreille attentive qu'il lui faut. Puis Mona lui confie avoir avorté. C'est sûr, Amy ne s'attendait pas à ça... Mais elle ne la juge pas. Elle n'est personne pour le faire, et elle voit bien que c'est suffisamment dur pour elle. Aussi, ce n'est pas le genre d'Amy, de juger comme ça, à la moindre confidence qu'on peut bien vouloir lui faire. Elle s'excuse, se doutant bien qu'elle vit cela comme un deuil... Et c'en est un. Puis, elle lui pose des questions pour mieux la comprendre, pour trouver les mots. Qu'un enfant soit désiré ou pas, elle a conscience que ça ne doit pas être une décision facile à prendre. On doit toujours avoir peur de le regretter par la suite. Mona lui confirme que c'est ce qu'elle voulait, alors que l'ascenseur monte jusqu'à l'étage où Amy vit avec Reika. Sauf que son amie n'a plus l'air de vraiment savoir si c'est ce qu'elle voulait. Elle semble tout remettre en cause. Le plus triste, c'est qu'il n'y a pas de retour en arrière possible, et ça, personne ne peut y faire quoi que ce soit. Elle se sent terriblement impuissante, de ne pas pouvoir l'aider autrement. « T'as peut-être juste besoin de temps... » souffle-t-elle. Du temps pour que ses blessures soient moins à vif, qu'elle puisse aller de l'avant en faisant le deuil de cet enfant. Elle se sent stupide aussi, de n'avoir que ça à lui dire. Elle sait qu'elle ne peut pas comprendre sa douleur, parce qu'elle ne l'a jamais traversée. Elles arrivent finalement dans l'appartement. Chacune se débarrasse de ses affaires. Et puis Mona reprend la parole, lui disant qu'elles n'ont pas besoin d'en parler. Amy, peut-être pas... Mais elle ? « T'inquiète pas Mona, si t'as besoin d'en parler, je peux t'écouter. Mais si tu veux penser à autre chose, je peux jouer ce rôle-là aussi. C'est toi qui décides. » Elle ne veut surtout pas la forcer à parler si elle n'en a pas envie, de crainte de remuer un peu plus le couteau dans la plaie. En attendant, elle cherche à la mettre à l'aise. « Tu veux que je te prête un pyjama ? Je vais te préparer le lit aussi, viens. » lui dit-elle en lui faisant signe de la suivre. La chambre d'Amy n'est pas vraiment personnalisée, mais elle est propre, et la décoration ne la rend pas froide non plus.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 23:28
 tu n’avais pas vraiment envie d’en parler, de faire remonter tout ça à la surface. mais tu te disais que ça te ferais peut-être un peu de bien. sauf que c’est tout le contraire. tout faire remonter à la surface ne fait que te faire encore plus mal. il faut juste que t’oublies. c’est une décision que t’as pris en âme et conscience. tu ne pouvais pas le garder et il faut que tu t’en rendes bien compte. t’aurais fait quoi d’un enfant toi sérieux ? incapable de prendre soin de toi, tu n’aurais pas pu le faire pour ce petit être. et c’est pour ça que tu ne comprends pas pourquoi c’est si dur pour toi de l’oublier. le temps voilà la réponse que la plupart des personnes te donnent et tu supposes qu’ils ont raison, mais toi t’as juste envie que ça s’arrête maintenant. t’as juste envie que le temps passe d’un coup, qu’il efface les blessures qui ont écorché ton coeur. ce coeur qui avant était vêtu de toute une carapace sûrement léger soupire. tu l’espères du plus profond de ton être. tu ne pourras pas supporter cette douleur à vie. ce regret éternel à besoin de partir. mais t’as pas envie de l’embêter plus longtemps, t’énerves déjà assez de personne comme ça en ce moment. et ce n’est pas toi, alors tu ne vas pas continuer avec elle. pourtant elle te laisse le choix, tu penses que c’est pas simple sympathie, parce qu’elle ne veut pas te faire croire que tu dois taire tout ça. mais pourtant tu n’as pas envie de plus en parler. pas pour le moment. t’as pas envie d’ouvrir ton coeur, t’as juste envie d’aller te coucher quand elle te parle de son lit. t’hoches la tête et tu la suis. l’alcool qui est encore un peu présent, qui et fais faire des choses sans trop réfléchir. alors quand t’arrives dans la chambre tu commences à retirer tes affaires sans vraiment penser au fait qu’elle soit là et que tu n’es pas chez toi. habitude. et tu te poses dans son lit, tu n’attends même pas le pyjama qu’elle pouvait te donner, t’es bien trop fatiguée pour enfiler quelque chose. elle te parlait de te préparer le lit mais il est très bien comme ça. tu la regardes alors doucement et tu soupires tu peux rester un peu avec moi ? j’ai pas envie d’être seule des nouvelles envie, que tu n’avais pas avant. enfin pas de la même manière. avant t’avais juste envie de sexe pour ne pas être seule. aujourd’hui t’as besoin d’une réelle présence réconfortante.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin - 19:38
Finalement, sans qu'Amy s'y attende le moins du monde... Mona se confie à elle, sur un sujet sensible. Elle a avorté, récemment, et elle le vit mal. Elle semble même regretter cette décision, et dans un sens, ça peut se comprendre. Elle doit se demander comment son bébé aurait été, se dire qu'elle aurait peut-être pu réussir à l'élever... ? Elle doit vraiment se poser un tas de questions maintenant que c'est fait. Elle ne sait pas si le temps suffira à panser ses blessures, mais celle-ci sera probablement toujours là. Elle a porté la vie, même si elle n'est pas allée jusqu'au bout, et ce n'est pas rien. Quoi qu'il en soit, elle fera tout pour la soutenir... Elle lui fait comprendre qu'elle peut avoir plusieurs. Qu'elle peut l'écouter comme essayer de lui changer les idées, ou simplement être là. Elle fera tout ce qu'elle veut... De toute façon, elle pourrait lui demander n'importe quoi qu'elle le ferait. Mona acquiesce, et Amy lui adresse un rapide sourire en comprenant qu'elle ne veut pas en parler plus que ça. Elle lui propose ensuite de lui prêter un pyjama, dans lequel elle pourrait être plus à l'aise, mais aussi de lui préparer le lit. Elle l'emmène, jusqu'à sa chambre, sans la moindre ambiguïté. Elle n'a pas le temps de refaire le lit que Mona s'installe, après avoir retiré quelques couches. Malgré tout, elle ne peut pas s'empêcher de se faire la réflexion qu'elle la trouve belle... Et qu'elle aimerait la rendre heureuse, la sortir de ses pensées noires. Sauf qu'elle ne peut pas avoir ce rôle-là, et qu'elle le sait. Mona la regarde, et lui demande de rester un peu avec elle, alors qu'elle s'apprêtait à aller se coucher sur le canapé. Comme dit, elle ne peut rien lui refuser, et sûrement pas ce soir où elle est au plus mal. « D'accord. » dit-elle avant de faire le tour du lit, et s'installer, avant d'appuyer ses béquilles contre le mur. Elle est mieux là, les jambes tendues. Ça repose ses bras aussi. « Tu peux rester autant que tu veux. Je travaille pas encore de toute façon. » reprend-elle, ensuite. Elle prendra soin d'elle autant qu'elle le peut, en jouant le rôle de l'amie, de la confidente, si elle en a besoin aussi. Elle sera tout ce qu'elle voudra.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 22:51
déjà prête à dormir et à sombrer. t’as pas envie d’attendre plus longtemps pour profiter de ce lit. tu sens que tes yeux s’alourdissent. la pression de ces derniers jours qui retombent en même temps que l’alcool que t’as ingurgité. t’as même pas fait attention à l’endroit où t’étais réellement. tu sais même pas quelle porte t’as pris pour arriver dans ce lit. t’es totalement perdue que ce soit géographiquement ou dans ta vie. tout ce que tu sais c’est que les draps sont doux et que t’as pas envie de passer ta nuit toute seule. t’as besoin d’un peu de réconfort, de la chaleur d’une autre personne. et la pauvre amy et la seule qui est ici ce soir. alors elle subit tes caprices de diva. alors amy vient se poser dans le lit sans même broncher. t’arrives à peine à tenir tes yeux ouvert pour la regarder, mais tu te tournes légèrement vers elle. ton regard dans le sien et vos visages à quelques centimètres. elle est belle amy. tu t’en rends encore plus compte à ce moment précis. tu sais pas si c’est parce que t’es fatiguée. mais elle te fais penser à laurel en quelques sorte. brune au yeux sombres. mais t’imagines que dans le fond elles ne sont pas du tout pareil. t’imagines qu’amy n’est sûrement pas branché femme de toute manière. mais tu te sens un peu bête de juste l’observer sans rien dire, alors tu prends finalement la parole merci, t’es vraiment gentille amy tu pourrais rajouter qu’elle est belle. mais un secret pour la soirée suffit, tu n’as pas non plus besoin de lui annoncer t’es nouveau penchant. elle risquerait encore de quitter le lit pour te laisser dormir toute seule. et ce soir tu ne peux vraiment pas. alors tu finis par te tourner et par fermer doucement les yeux. les secondes passent, peut-être même les minutes. mais tu n’arrives pas à dormir, il te manque quelque chose et tu sais quoi. alors dans un murmures t’oses demander tu peux juste me prendre encore dans tes bras…j’en demande beaucoup, je suis désolée tu sais que t’en demandes beaucoup et que ça peut paraître bizarre. sûrement. elle ne doit pas comprendre et peut-être même qu’elle refusera, t’en sais trop rien. tu n'oses pas tourner ton regard vers elle pour voir sa réaction. alors tu gardes juste les yeux fermés et t'attends, le coeur battant fort.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 17:47
Mona n'attend même pas qu'Amy ait préparé le lit pour s'y allonger. Elle aurait aimé avoir le temps de le faire, pour qu'elle soit plus à l'aise, mais elle sent que la brune avait besoin de se reposer. Elle la laisse faire. Là, elle ferait vraiment tout pour qu'elle aille mieux, quitte à oublier ses propres sentiments. D'ailleurs, quand elle lui demande si elle peut rester avec elle, elle ne se voit pas le lui refuser. Elle sait également qu'elle ne doit pas se faire de faux espoirs. Elle a besoin d'une amie, c'est tout. Elle la rejoint, elle s'allonge près d'elle. Ça lui fait quelque chose, d'être aussi proche de cette fille qui ne la laisse déjà pas insensible, d'habitude, en pleine rue et en plein jour. Peut-être que ce n'est pas bien, mais elle l'invite à rester aussi longtemps qu'elle le désire, parce qu'elle ne va pas bien. Leurs visages sont si proches... Mais elle est incapable de s'éloigner d'elle. Ça aura des conséquences, ça lui fera encore plus mal quand elle la reverra avec un homme, mais elle perd de ses forces quand Mona se trouve près d'elle. « C'est normal. » lui dit-elle doucement, se retenant de dire qu'elle ferait n'importe quoi pour elle. Il faut qu'elle cesse de penser comme ça... C'est purement et simplement impossible. C'est tout, y a pas à tergiverser... Mona se tourne finalement, fermant les yeux. En la voyant faire, Amy se dit qu'elle se fiche définitivement d'elle, autrement qu'en tant qu'amie. Ce n'est pas une grande surprise, mais ça lui fait un pincement au cœur malgré tout. À son tour, elle ferme les yeux sans rien dire. Et finalement, elle entend sa voix. Est-ce qu'elle est déjà endormie ? En train de rêver peut-être ? Elle ne peut pas avoir entendu ça... Et pourtant, elle ouvre les yeux, et elle réalise après quelques secondes ce que Mona vient de lui demander de la prendre dans ses bras. Elle a trop peur qu'elle entende son cœur marteler dans sa poitrine, à une vitesse folle comme il le fait toujours quand elle est dans les parages. Un instant, elle se demande si elle peut vraiment se permettre de le faire. Puis elle acquiesce, même si celle-ci ne la voit pas faire. Elle l'attire à elle, délicatement, se sentant défaillir un peu plus à chaque seconde. Elle fait attention, pour lui faire poser sa tête sur son épaule. « T'excuses pas... » murmure-t-elle, la tenant toujours contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 19:13
c'est normal. tu ne dis rien. tu respires juste un peu plus fort comme pour dire que t'as entendue. t'es pas sûre que ce soit vraiment normal. tout le monde ne le ferait pas, mais pourtant elle est là. elle est là pour toi. et tu sais pas pourquoi t’as besoin de toute cette affection d’un coup. comme si t’avais perdu quelque chose et que tu cherchais à combler ce manque. dans le fond tu l’as pas perdu, c’est toi qui a pris les décisions. la décision fatidique. et aujourd’hui tu regrettes peut-être un peu. choix de raison mais ton coeur te dit tout autre chose. alors t’as besoin de réconfort, t’as besoin de choses que tu ne demandes jamais. et tu t’en veux un peu de lui imposer tout ça à amy. elle n’a rien demandé, elle est juste tombé sur une toi un peu trop saoul, un peu trop triste. une version que peu de personne connaisse. peut-être un peu trop quand même en ce moment. tes frères, virgile, mattis, ils sont là pour t’aider dans tes pires moments. alors que normalement tu ne demandes jamais d’aide. normalement tu ne parles jamais de tes problèmes. mais ce soir tu rajoutes encore quelqu’un à ta liste, amy elle est d’un soutient réconfortant. et tu lui demandes de te prendre dans ses bras comme si vous étiez amies depuis toujours ou même amantes. tes nouvelles lubies, mais tout le monde n’est pas comme toi, tout le monde ne découvre pas sa sexualité aussi tard et t’es persuadée que amy est une homme à femme. mais finalement c’est ses bras que tu sens, ton corps qui se rapproche du sien et tu oublies déjà ce à quoi tu pensais. tu te laisses juste aller. ta respiration qui s’arrête quelques secondes, ton coeur qui bat un peu plus vite et tu sens une chaleur s’emparer de toi. d’un coup t’es bien. t’es bien là entre ses bras. t'excuses pas... pour tant tu ne peux t'en empêcher. d'habitude tu ne le fais pas mais il faut croire que tu deviens plus humaine avec tout ça. et maintenant t'as juste besoin de dormir. alors tu fermes à nouveau les yeux et tu ne dis plus rien. tu poses juste doucement ta main sur la sienne dans un dernier mouvement. et tu te sens déjà partir. il te manquait juste ça, ce réconfort, cette chaleur humaine qui te fais vivre ces derniers jours. sans ça tu te sens completement vide, alors qu’avant tu ne cherchais pas du tout à combler de vide, car il n’existait pas. avant tu menais une vie qui te plaisais. aujourd’hui tu t’endors dans les bras d’une femme, avec une pensée pour une autre pendant un court instant. mais tu penses surtout encore et toujours à ce bébé. tu sais que le réveil sera dur demain. tu n’as pas vraiment envie de revenir à la réalité.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Juil - 17:08
Faire dormir Mona chez elle, ce n'est probablement pas la meilleure idée qu'elle ait pu avoir. Cela dit, ça ne fait que la rendre plus certaine de ce qu'elle ressent pour elle. C'est plus fort que tout ce qu'elle a jamais ressenti. Elle ferait n'importe quoi pour elle, pour la soutenir. Elle peut l'écouter, comme la prendre dans ses bras... Tout ce que Mona lui demande, elle le fera. Alors oui, quand elle lui demande de la prendre dans ses bras, elle s'exécute. Elle sait que c'est tout ce à quoi elle aura droit. Sa seule crainte, c'est que la brune sente son cœur battre à tout rompre quand elle la reposera sur elle. Elle a enroulé ses bras autour d'elle, tout en douceur, lui ayant bien dit ne pas s'excuser. Elle n'est pas bien, et elle a besoin d'affection, de présence. Mona n'y répond rien, et ferme les yeux. Amy la regarde faire, sans bouger. Elle a l'air épuisée, et il y a de quoi. L'alcool l'a certainement assommée aussi. Quand elle l'a vue, à danser avec ce type, elle n'imaginait pas une seule seconde qu'elles finiraient par s'endormir dans le même lit. À son tour, elle la rejoint dans les bras de Morphée. Elle est paisible elle aussi... Elle rêve d'elle, comme si ça ne lui suffisait pas encore qu'elle soit à côté. Dans son rêve, elles sont juste bien toutes les deux, juste un peu plus proches... Et Amy qui la dévore de ses grands yeux amoureux, ses mains sur elle, sans la moindre gêne. Tôt dans la matinée, le jour perce déjà à travers le store électrique. Elle décale doucement Mona pour pouvoir s'extraire du lit, et tirer le rideau pour atténuer le jour. Elle la regarde quelques secondes, belle comme un ange. Puis elle s'éclipse de la chambre, fermant silencieusement la porte derrière elle. Elle en est toute bouleversée, de s'être réveillée à ses côtés... Et elle a terriblement besoin d'une cigarette. Elle va chercher son paquet et son briquet, pour aller fumer sur le balcon. Ça lui fait du bien, mais ça ne l'empêche pas de penser à cette nuit, à ce que Mona lui a révélé. Ça tourne en boucle dans sa tête... Au bout de quelques minutes, elle écrase sa cigarette dans le cendrier, puis elle se met à sortir ce qu'il faut pour le petit-déjeuner, en espérant qu'elle reste encore un peu. Elle n'ose pas la réveiller, alors en attendant, elle passe à la salle de bain. Elle n'a pas pensé à prendre ses vêtements dans la chambre, alors elle reste enroulée dans sa serviette, ses cheveux qu'elle laisse sécher d'eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juil - 10:57
une nuit paisible. un sommeil lourd qui te perds. tu ne sens plus rien, tu ne ressens plus rien. plus de malheur, c’est juste paisible et ses bras qui t’enlacent te font le plus grand des biens. tu rêves même un peu et t’aimerais rester là éternellement. oublier juste tout tes problèmes, juste tout oublier. si seulement tout était aussi simple que dans les rêves. tu gères tout, tu décides de ce qu’il s’y passe et personne n’a son mot à dire. c’est juste beau, c’est comme toi tu le veux. tu ne sens même pas qu’il y a du mouvement. t’es juste perdue beaucoup trop loin pour le sentir. tes yeux clos et tu bouges un peu. tu ne sens plus ses bras, tu ne sens plus cet espace clos qui te gardais en sécurité toute la nuit. alors d’un coup t’ouvres les yeux et tu la cherches du regard, mais la pièce est sombre. et elle n’est plus là, tu ne la sens plus. légère panique dans ton coeur. tu ne sais pas vraiment pourquoi. comme si t’avais cette peur qu’elle t’ai juste abandonné. tu ne sais pas qu’elle heure il est. un mal de tête présent qui tambourine contre tes tempes. tu te rallonges là un instant, un long moment et tu penses juste. tu te souviens lui avoir dit, elle sait pour l’horreur que tu as fait et pourtant elle était toujours là après. alors que toi tu te sens juste comme une affreuse personne pour ton acte. alors t’oses pas tout de suite la rejoindre. t’entends un peu de bruit dans les pièces d’à côté et tu sais pas combien de temps tu restes sans bouger. mais tu te décides finalement, tu te lèves. t’es toujours dans tes vêtements d’hier, sûrement les cheveux dans tous les sens et le maquillage qui a coulé. t’ouvres la porte et tu la vois finalement. elle est là dans sa serviette et tu remarques juste à quel point elle est belle amy. les gouttes qui coulent encore le long de son corps et tu détournes le regard avant qu’elle te voit faire de la sorte. salut que tu lances presque timidement. t’as honte de ton accoutrement alors qu’elle est comme ça devant toi. et tu sais pas quoi lui dire. tu sais pas quoi faire. tu ne t’attendais pas du tout à te réveiller ici quand ta soirée à commencer hier soir. tu t’attendais plus tôt à te réveiller dans le lit d’un homme avec qui t’aurais partagé une nuit torride. mais au final ce n’est pas du tout ce qu’il te fallait, la présence d’amy était beaucoup plus réconfortante. mais tu n’es pas chez toi et tu ne sais pas quoi faire.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Aoû - 0:11
C'est étrange pour Amy, d'enlacer Mona de cette manière pendant qu'elle dort... C'est bien différent de tout ce qu'elle avait pu imaginer, l'avoir contre elle. C'est encore plus fort qu'elle ne l'aurait cru, et l'avoir près d'elle n'a pas de prix. Elle sait que Mona est tourmentée, qu'elle regrette bien des choses. Mais elle la soutient comme elle le peut, sans vraiment savoir si elle peut trouver les mots pour l'apaiser. Elle ose espérer qu'avoir de la compagnie pour la nuit lui a fait du bien. Elle se réveille avant Mona, alors après l'avoir regardée quelques instants, elle quitte la chambre, avec un terrible besoin de fumer. Ça la détend, ça l'aide à penser à autre chose, quand elle n'a vraiment que Mona en tête. Elle la laisse dormir, elle fait ce qu'elle a à faire pendant ce temps-là. Elle veut qu'elle reste, vraiment elle en a envie. Mais elle se torture toute seule, à regarder la personne qu'elle ne pourra jamais avoir. Et finalement, elle entend sa voix, alors elle se tourne vers elle, un fin sourire aux lèvres. Même au réveil elle est belle... C'est pas donné à tout le monde. Il faut qu'elle arrête de penser de cette manière... Il le faut. Elle se fait du mal. Elle se le répète, mais rien n'y fait « Salut. » répond-elle. Elle fait quelques pas, sans être trop proche d'elle pour autant. « Bien dormi ? » demande-t-elle, attendant sa réponse. De ce qu'elle a vu, elle semblait dormir profondément, et être à l'aise avec elle. Jamais elles n'avaient été aussi proches que cette nuit. Elle aimerait pouvoir encore dormir avec elle, même si elle se dit que c'était sûrement la première et la dernière fois. « Si tu veux manger quelque chose tu peux te servir, je vais juste enfiler quelque chose. » explique-t-elle rapidement avant de partir dans sa chambre. La porte ouverte, sans vraiment de pudeur, elle laisse tomber la serviette, pour se couvrir d'un long t-shirt et d'une culotte. Ce n'est pas comme si elle comptait bouger aujourd'hui de toute façon. Elle revient finalement vers Mona, et s'assied en face. « Tu te sens mieux ? » demande-t-elle en la regardant. Elle a beaucoup bu hier... Elle a peut-être la gueule de bois, ou au moins le crâne explosé tellement elle a abusé sur la boisson.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Aoû - 12:59
des pas timide qui se fond. tu marches sans trop savoir vers où avant d’enfin tomber sur elle. un mince sourire sur ton visage, tu sais pas trop où te mettre. tu sais qu’elle t’a vu dans un sale état. tu sais que tu lui as avoué des choses que seuls tes proches savent. beaucoup de choses en une seule soirée. t’en as demandé beaucoup en retour aussi. Salut. Bien dormi ?  qu’elle te demande. et tu souris. si seulement elle savait comme ta nuit avait été paisible malgré tout. ses bras autour de ton corps qui ont su t’apporter le réconfort qu’il te fallait. oui vraiment bien, et toi ça allait ? j’ai été un peu invasive. que t’avoues. tu sais que peu de personne aurait accepté tout tes caprices. mais t’en avais réellement besoin et amy a été assez gentille pour céder. tu ne sais pas comment tu pourras assez la remercier.   Si tu veux manger quelque chose tu peux te servir, je vais juste enfiler quelque chose. tu hoches de la tête avant de la regarder passer à côté et partir vers une pièce. celle dont tu sors tout juste. tu ne bouges pas vraiment, jusqu’à ce que tu vois sa serviette tombée. t’aperçoit les courbes de son corps et tu n’arrives pas à détourner le regard. elle est si belle et tu te surprends à apprécier le corps d’un autre femme. depuis laurel aucune n’avait attiré ton regard, tu t’étais que peut-être elle était la seule au final. mais il faut croire que les femmes deviennent réellement ton truc. et puis elle commence à s’habiller et tu reviens à la réalité. tu n’as pas envie de croiser son regard et devoir lui expliquer pourquoi t’étais entrain de la matter. un aveu suffit. alors tu commences à ouvrir les placards à la recherche d’une tasse. tu ne manges pas vraiment le matin mais une tasse de café pourrait te faire le plus grand des biens. Tu te sens mieux ? tu sursautes un peu en entendant sa voix. tu savais pourtant qu’elle n’était pas loin. tu te tournes alors que tu n’as toujours pas trouvé ton bonheur. oui, merci vraiment…je…j’pense que sans toi hier soir j’aurais été moins bien ce matin tu sais que c’est la pur réalité et elle ne s’en rend peut-être pas compte mais elle a été d’un réconfort extrême. les tasses ? que tu finis par demander, t’as pas vraiment envie de t’attarder sur ton cas et ta tristesse de la vielle.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Sep - 17:43
Dans le calme, Amy a attendu le réveil de Mona. Elle ne pensait pas que ça lui arriverait un jour, de dormir avec elle. Elle n'a pas tenté d'en profiter à un seul instant, prenant seulement soin d'elle en essayant de mettre un peu ses sentiments de côté. Et finalement, elle se lève et quand Amy la voit, elle lui demande si elle a bien dormi. Bien vite, Mona lui retourne la question. « Non non, t'en fais pas. J'ai bien dormi aussi. » Elle n'aurait pas pu mieux dormi à ses côtés, même si elle s'est posée beaucoup de questions. Elle ne lui dit rien de tout ça, elle n'a pas besoin de savoir de toute façon. Elle l'invite à se servir, si elle veut manger quelque chose, et file se changer. Sans vraiment penser qu'on pourrait la regarder, elle laisse tomber sa serviette et met quelque chose de confortable. Elle ne se rend compte de rien, et sûrement pas du regard de la brune sur son corps dévêtu. Elle rejoint Mona dans la cuisine, aidée de ses béquilles. Elle lui demande aussi si elle se sent mieux. Ça en a l'air, et elle le lui confirme. Heureusement... Elle ne supporte pas de la savoir mal, se sentant à chaque fois aussi blessée qu'elle. « Les amis sont là pour ça, c'était pas grand chose. » lui répond-elle, modestement. Elle ne peut pas lui dire pourquoi elle a mis autant de forces pour qu'elle se sente bien. Elle la ferait partir en courant, c'est certain. Elle préfère se taire, et ne rester qu'une amie à ses yeux. De toute façon, elle ne sera jamais rien de plus, elle s'est déjà faite à l'idée, même si ses sentiments sont encore là. Quand elle lui demande les tasses, Amy s'avance, s'appuyant sur ses béquilles, avant de prendre appui sur le comptoir pour en sortir deux du placard. « Installe-toi. » lui dit-elle avec un sourire, lui désignant un tabouret du menton. « Café ? Tu veux manger un truc ? » demande-t-elle ensuite, prête à la servir. C'est son invitée, et elle la chouchoute comme elle le peut.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1311 points : 0
pseudo : cécé
avatar : anna speckhart
crédits : faust
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Oct - 22:47
une nuit à laquelle tu ne t’attendais pas. une nuit qui t’as fait beaucoup plus de bien que si tu l’avais passé avec l’autre con avec qui tu dansais. t’as trouvé que cette manière de faire à la base, parce que t’as toujours vécu comme ça. parce que t’as toujours couché avec tous les hommes qui t’attiraient. et puis ta vie a été chamboulé et t’as compris que ce n’était plus la réponse à tout tes soucis. t’as compris cette nuit, que t’étais bien mieux entre ses bras que dans les draps de ce gars. et tu te rends compte petit à petit que tu l’apprécies vraiment beaucoup amy. Non non, t'en fais pas. J'ai bien dormi aussi.   tu souris doucement et t’espères qu’elle ne te dit pas ça seulement pour te faire plaisir. t’espères qu’elle a vraiment réussit à dormir et que t’as pas été trop invasive. t’en demandes beaucoup ces derniers temps à tout le monde. et même à elle. mais elle est bien trop gentille avec toi. Les amis sont là pour ça, c'était pas grand chose.   tu hoches la tête. le mot amis qui résonnent. et c’est à ce moment que tu repenses à ses courbes. tu clignes des yeux. vous n’êtes qu’amies et ça ne changera pas. tu n’as pas envie de gâcher tout ça, en lui parlant de ta nouvelle orientation et du fait qu’elle te plaît sûrement un peu plus que ce qu’on pourrait croire.alors tu ne dis rien et tu penses juste à sortir des choses, à l’aider un peu après tout ce qu’elle a fait.  Installe-toi.   qu’elle tranche et il faut croire que tu n’as pas vraiment le droit. alors tu souris et tu t’exécutes tout simplement.   Café ? Tu veux manger un truc ?   elle demande et t’as vraiment l’impression d’abuser de son hospitalité. mais tu n’oses même plus dire non au final. je veux bien pour les deux. peu importe ce que tu as. tu dis alors que tu l’observes. tu la détailles de plus en plus. tu ne devrais pas, encore une fois. alors t'as trouvé un travail finalement ? que tu demandes un peu plus curieuse par rapport à elle et pour t'empêcher de la regarder trop longtemps.

_________________

( it always seems impossible, until it's done )
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 264 points : 0
pseudo : emy.
avatar : jaimie alexander.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 15:23
Amy n'aurait jamais pensé qu'elle partagerait les mêmes draps de Mona... Dans l'esprit de cette dernière, il n'y a sûrement rien d'ambigu. Après tout, elle avait seulement besoin d'un endroit où dormir, et que quelqu'un l'écoute un peu, ce qu'Amy n'a pas hésité à faire, tout en tentant de faire taire ses sentiments. Elle se décrit comme une amie, et c'est tout. Elle ne veut surtout pas faire en sorte que Mona soupçonne quelque chose, même si son regard en dit long, parfois. Elle fait toujours en sorte qu'elle soit bien, lui disant de s'installer. La brune accepte le café, comme de quoi grignoter. Elle met alors la machine en route, et sort des céréales et des fruits en lui faisant signe de se servir. Puis dépose le café devant elle. Elle ne se rend pas compte du regard de Mona sur elle, parce qu'elle sait pertinemment que c'est impossible. Elle en fait abstraction, se faisant couler un café avant de répondre à sa question. « Pas encore... Personne ne veut de moi pour le moment. » dit-elle, haussant les épaules. Elle peut comprendre au fond... Elle n'a aucune qualification, et puis elle ne tient toujours pas sur ses jambes sans béquilles. Enfin, elle s'installe face à son amie, et reprend « Mais il faudrait vraiment, parce que je ne peux pas encore participer pour l'appartement, financièrement. Et même si ma coloc est sympa, et ne me demande même pas un loyer, j'aimerais bien pouvoir l'aider. » explique-t-elle. Dans son malheur, elle a eu de la chance de tomber sur Reika, qui est plus que patiente par rapport à la situation. Amy a quand même toujours cette impression de squatter et elle n'aime pas ça. « Est-ce que tu sais s'il y a des postes libres où tu bosses ? » demande-t-elle ensuite, se souvenant de ce que Mona lui avait proposé. Derrière un bureau, qui sait... Elle est prête à apprendre sur le tas, à vraiment partir de zéro, même si ce n'est pas la vie dont elle rêvait.
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Orange Spice and all things nice
» Anniversaire Bébert de Nice
» Vol Paris Nice pas cher.
» PHOTOS TEMPETE sur NICE LE 4 MAI 2010
» 1905 - Sainte-Adresse, DUFAYEL, Nice Havrais ...
Page 1 sur 1 -

BROOKLYN OTR ::  :: get to the right
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum