AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

heart and glitter. lies and mud. (zaila)

avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 2910 points : 15
pseudo : step aside (caca)
avatar : keilani asmus.
crédits : @morrigan. / @tumblr / @drake.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Avr - 23:54
tu regardes une dernière fois derrière toi, et tu rejoins barclay qui t’attend en bas. il t’a aidé à vider ta chambre. trois années à vivre avec eux, trois années aux états-unis, trois années qui sont passées bien trop vite. tu pinces tes lèvres, tu poses le dernier carton et tu verses une petite larme dans les bras de ton colocataire. celui que tu as le plus vu, celui que tu as le plus côtoyé. celui qui t’as le plus aidé, aussi. tu t’en veux de le laisser, tu sais que ça ne va pas être facile pour lui. mais tu tiens bon, et tu promets de revenir dès que tu peux. barclay jure que tu ne penseras qu’à ça, une fois que tu seras installée avec zaim. mais tu sais qu’il ne le pense pas vraiment. un sourire, et un départ. la voiture ronronne et tu roules vers le nord. t’as encore du mal à croire que tu vas vivre avec lui, et t’as encore du mal à croire que tu vas réussir à t’en sortir sans lui avouer tes fautes, sans lui avouer tes torts. sans admettre à voix haute que t’es sans papier dans quelques semaines. deux, pour être précise. t’as perdu du temps, t’as pas vu les jours passés et t’es à deux doigts à présent, de te faire renvoyer. tu prends une grande inspiration, tu te jures de nouveau que tout ira bien. c’est comme ça que tu fais, même si ça n’a plus aucune importance. tes pensées et tes mots ne suffiront pas, cette fois. tu reconnais la rue, tu souris. zaim est là, il t’attend. tu lui fais un signe, et tu sors de la voiture pour te jeter contre lui. bonjouuuur. tu dis, réellement enjouée à l’idée de vivre cette aventure, et de le faire avec lui. t’embrasses les lèvres doucement et tu t’accroches à ses bras. tu rêves éveillées, oubliant tes soucis bien moins singuliers. tu prends un carton, tu te détaches à contre cœur de ton prochain colocataire. tu m’aides ? tiens, prends celui-là .. et je ferai les autres trajets .. t’en donnes un à zaim, le plus lourd, et tu le suis avec un autre. tu poses dans l’entrée, après l’ascenseur. t’aimes déjà être ici, et t’en souris. un nouveau baiser, quelques mots et tu dévales les escaliers de nouveau. je reviens avec le reste .. mais t’es déjà loin, bien loin.

_________________
    ☾ ☾ ☾ i'm no longer sad, by night.
    i'm not confused anymore,
    i can trust somehow. ♡
    i'm not afraid to want you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1845 points : 36
pseudo : forward. (marie)
avatar : thom morell.
crédits : self, instagram.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Avr - 17:57
t'arrives pas à croire que le jour soit enfin arrivé. tu n'attendais plus que ça depuis des semaines. t'as eu l'impression que les jours se sont mis au ralenti depuis le moment où tu lui as demandé de vivre avec toi. t'as préparé ton appartement pour qu'elle puisse y vivre. il est grand maintenant que tes colocs ne sont plus là. et il te ressemble plus. t'espères qu'elle arrivera à donner à cet endroit un peu d'elle pour qu'il lui ressemble aussi. tu n'en doutes pas une seconde quand tu vois sa voiture tourner dans ta rue. tu l'attendais déjà sur les marches de ton immeuble. t'as pas pu attendre en haut quand elle t'a dit qu'elle partait de chez elle pour de bon. maintenant... chez elle, c'est chez toi. et t'as jamais été aussi heureux de pouvoir dire ce genre de chose. bonjouuuur. qu'elle s'exclame contre toi lorsqu'elle sort de sa voiture. bonjour. tu souffles. un bonheur que tu lis dans ses yeux. désormais, elle est là avec toi et ça te fait tellement de bien que t'en oublies pourquoi vous êtes là, au milieu de cette rue. elle prend un carton déjà, entre ses bras, pressée d'en finir et de vivre chez vous. tu m’aides ? tiens, prends celui-là .. et je ferai les autres trajets .. tu hoches la tête avec un sourire avant de poser un baiser sur ses lèvres au dessus du carton que tu prends entre tes bras. t'es heureux et enjoué toi aussi. tu montes avec elle. chez vous. et elle s'échappe déjà. je reviens avec le reste .. disparue dans la cage d'escalier. t'en ris alors que tu pousses les cartons dans l'appartement. regard attiré par un en-tête qui parait bien trop officiel à tes yeux. tu regardes dans l'encadrement de la porte, si elle est encore là. pas une trace de ses jolis cheveux bruns. tu t'en veux de prendre la lettre entre tes doigts pour la déplier et lire les quelques mots qui glacent ton sang en un rien de temps. expulsion donc ? t'as vu la date, t'as pas tellement pris le temps de calculer que tu savais déjà combien de temps il vous reste. t'es bloqué, sur la chaise, à relire les mots sans te rendre compte que tu n'avais probablement pas le droit de fouiller dans ses affaires. t'as pas tellement fouillé d'ailleurs... c'était là, sur le dessus, comme si elle attendait que tu le lises. t'as le coeur qui bat jusque dans ta tête. tu n'entends pas ses pas qui reviennent vers l'appartement alors que l'avenir se floute un peu plus dans ta tête.

_________________

when i fell for you,
i fell hard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 2910 points : 15
pseudo : step aside (caca)
avatar : keilani asmus.
crédits : @morrigan. / @tumblr / @drake.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 14:15
tu descends en vitesse pour prendre les derniers cartons. t’as dit à zaim de rester là-haut, tu n’en as plus que deux et tu sais que tu peux les superposer. des chaussures, pour la cinquième fois. tu savais que t’en avais trop acheté, et tu penses même à les vendre maintenant que tu les portes. tu montes donc les marches doucement, après avoir fermé la voiture à clé. tu tentes de ne rien faire tomber, et tu gémis lorsque tu te prends la rambarde dans la hanche. t’arrives fatigue, tu pousses la porte avec ta fesse droite et tu relèves les yeux sur zaim. zaim, tu peux m'aid- tu t’arrêtes en cours, le voyant avec une lettre entre les mains. tu regardes dans tes affaires, tu remarques que c’est la tienne. tu reconnais l’enveloppe, et le cachet du gouvernement américain. tu lâches les cartons, faisant un bruit d’enfer et laissant tes chaussures s’éparpiller sur le sol. tu sens la rage qui monte, mais aussi la peur. t’es stressée à l’idée de voir sa réaction, et t’avais pas envie qu’il fouille dans tes affaires. t’allais lui en parler, à un moment. tu voulais juste remonter la pente, avant. tu t’approches alors, jouant avec tes doigts nerveusement. tu sens que la pression monte, ça te retourne les boyaux. t’as jamais été comme ça, avant. mais là, l’amour entre en jeu. oh, tu- t’as lu ? tu dis, la voix tremblante et gênée. t’aurais aimé qu’il ne lise pas, et t’as envie de la lui retirer des mains mais tu n’oses rien faire. tu n’avances plus, tu le regardes simplement pour tenter de comprendre ce qu’il va faire, ce qu’il va dire. t’as peur qu’il te crie dessus, et qu’il te laisse en plan. t’as peur de te retrouver à la rue, parce que t’as menti. mais c’était pour son bien, pour ne pas l’obliger à te passer la bague au doigt s’il ne le veut pas. tu pensais à lui, c’était honnête. t’aurais dû écouter daisy, t’as l’impression qu’il aurait pu accepter au vu de son regard triste, et de son envie de comprendre ta situation. tu prends alors ton courage à deux mains et tu t’expliques tant bien que mal. je .. je voulais t’en parler, juste- j’ai eu peur. tu fais au plus simple, tu supposes qu’il a mille questions. tu baisses le regard, coupable de ta propre situation.

_________________
    ☾ ☾ ☾ i'm no longer sad, by night.
    i'm not confused anymore,
    i can trust somehow. ♡
    i'm not afraid to want you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1845 points : 36
pseudo : forward. (marie)
avatar : thom morell.
crédits : self, instagram.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Avr - 19:31
t'imagines déjà nombre de scénarios pour l'avenir. tu pensais que la vie allait être tellement facile maintenant, elle t'a dit oui tellement vite, tu ne pensais pas. ta preuve qu'elle t'aime et qu'elle veut vivre la suite aussi... mais maintenant, tu ne sais plus. tu regardes la date et tu la trouves tellement proche. t'es pas prêt pour ça. t'entends du bruit mais tu ne réagis pas. zaim, tu peux m'aid- carton qui tombe à terre. est-ce qu'elle comptait seulement t'en parler ? t'es triste et t'as peur. t'es tombé amoureux avec force. on t'a déjà quitté. brianna, elle est partie vivre à londres alors que t'étais encore là pour elle... ça a été comme ça tellement souvent pour toi. t'arrives pas à croire que c'est encore en train de se reproduire. oh, tu- t’as lu ? tu plis la lettre. et puis tu lèves les yeux vers elle. ouais. t'as lu. ça se voit sur ta gueule. t'as rien à dire. t'as juste peur et t'as le coeur qui bat tellement vite et fort que t'as les joues qui chauffent trop rapidement. tu secoues la tête. pas pour répondre mais parce que tu n'as pas envie d'y croire... je .. je voulais t’en parler, juste- j’ai eu peur. tu ne sais pas quoi dire encore, ni quoi faire. tu poses la lettre sur la table. tu te lèves. tu la regardes. t'as les yeux qui piquent déjà. t'es même pas sûr que ça compte en réalité. t'étais tellement content de pouvoir vivre avec elle. t'étais trop content de pouvoir passer une étape enfin. mais tu retombes sur la case départ d'un coup. un jour de bonheur. qu'est-ce qui va se passer ? tu demandes, voix brisée. tu regrettes d'avoir pris le droit de lire la lettre mais... t'es presque content de l'avoir fait, tu ne sais pas quand t'aurais pu connaître la vérité autrement, le jour même ? ou alors... jamais, elle retournée au mexique sans rien te dire. tu passes la main dans tes cheveux, tu serres les lèvres. tu vas partir ? tu continues, questionnement désespéré. tu connais déjà les réponses, mais tu veux qu'elle te le dise, tu veux entendre la vérité de sa voix et commencer déjà à faire ton deuil de son odeur dans tes narines.

_________________

when i fell for you,
i fell hard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 2910 points : 15
pseudo : step aside (caca)
avatar : keilani asmus.
crédits : @morrigan. / @tumblr / @drake.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Avr - 14:04
tu fais tomber le carton et tu laisses tes affaires tomber sur le sol. tant pis pour le bordel, t’as l’impression d’en avoir fait bien plus dans le cœur de zaim. tu le regardes et tu sens son monde s’écrouler autour de lui. tu vois les murs qui tombent et t’as l’impression de tomber par la même occasion. ton cœur tambourine dans ta poitrine, t’as peur de tout lâcher, t’as peur de parler, t’as peur de dire quelque chose de travers. et pourtant, pourtant t’as pas d’autres choix que d’assumer la vérité maintenant que t’as repoussé la date limite au maximum. dans une dizaine de jours, t’es dans l’illégalité aux états-unis et tu n’as pas d’autres choix que de retourner au mexique pour faire une nouvelle demande de visa. mais ça peut prendre des mois, voir des années. pendant tout ce temps, tu seras loin de zaim. et pourtant, tu poses tes cartons chez lui. comme si de rien n’était. tu sens les larmes monter sur tes yeux, regardant la peine de zaim et la prenant de plein fouet sur ton cœur, sur ton visage, sur ton corps. t’es impuissante alors que c’était ta décision, ton accord. tu pouvais anticiper, mais t’as pas réussi. qu'est-ce qui va se passer ? il demande alors, une fois que tu arrives à balbutier quelques mots. rien de clair, parce que tu n’as aucune idée de ce qu’il faut faire. tu penses aux messages de daisy, à l’envie de te marier avec lui pour rester. t’es sûre de toi, de toute façon. alors c’est maintenant, ou jamais. pourtant, t’arrives pas à lui mettre cet ultimatum. tu vas partir ? il demande ensuite, te laissant une nouvelle foir perplexe. tu hausses les épaules, tu hoches la tête pour faire signe que tu n’en as pas envie. j’veux pas partir, j’veux être ici moi. mais hélas, tu n’as pas de choix. mais .. mais j’ai pas pu faire les papiers à temps. c’est ma faute. tu t’avances vers lui, et tu sens les larmes couler le long de tes joues. t’as une solution, mais t’oses pas la dire. t’y arrives pas. t’as trop peur de le forcer. mais toi, tu ne veux pas partir. tu l’aimes trop pour le quitter. dix jours, dix jours pour lui expliquer et pour le faire craquer. tu te mords la lèvre et tu tentes de le toucher, mais tu recules ensuite. tu ne peux pas supporter sa peine, t’y arrives pas.

_________________
    ☾ ☾ ☾ i'm no longer sad, by night.
    i'm not confused anymore,
    i can trust somehow. ♡
    i'm not afraid to want you.


Dernière édition par Mila Cruz le Jeu 20 Avr - 9:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1845 points : 36
pseudo : forward. (marie)
avatar : thom morell.
crédits : self, instagram.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Avr - 17:41
tu n'arrives pas à gérer ce que tu viens d'apprendre. une impression de vivre une nouvelle épreuve après un rêve éveillé. tu la regardes, tu veux comprendre ce qu'elle pensait exactement. ses cartons dans l'entrée de ton appart et puis... ? elle s'en va dans deux semaines ? vous n'allez vivre que deux semaines ensemble ? toi, tu voulais vivre ta vie avec. tu ne peux pas croire que c'est en train de t'arriver. tu l'aimes. et tu ne veux pas qu'elle parte. t'as peur zaim, t'as le coeur qui bat fort, la lettre entre les mains. elle secoue la tête mais tu sens quand même que ton coeur se brise. t'as vu la date, elle l'a reçu depuis longtemps. elle ne t'a rien dit, elle t'a laissé croire que le bonheur serait omniprésent jusqu'à la fin de vos vies. j’veux pas partir, j’veux être ici moi. tu hausses des épaules, est-ce que ça change quelque chose ? l'envie ? elle partira quand même non ? c'est pas vous qui décidez dans cette histoire. les services de l'immigration seuls, eux qui semblent vouloir t'empêcher de vivre le bonheur que tu touchais pratiquement du doigt pour la première fois de ta vie. mais .. mais j’ai pas pu faire les papiers à temps. c’est ma faute. tu peines. tu secoues la tête. tu vois ses larmes et t'as peur de voir qu'elles prennent écho dans tes yeux. t'as peur d'être trop triste pour supporter ça. elle te manque déjà avant d'être partie. tu laisses tes bras tomber le long de ton corps. tu secoues la tête, ta main qui glisse dans tes cheveux. tu soupires. tu poses la lettre sur le plan de travail. je... t'as pas les mots. ta gorge se serre. t'oses pas t'approcher d'elle. tu prends seulement ta veste pour glisser tes bras dedans. j'ai besoin de prendre l'air. tu souffles, tu la contournes, tu t'échappes. t'as besoin d'elle surtout. tu glisses ton téléphone dans ta poche. il y a forcément une solution non ? tu descends les marches rapidement, trop rapidement sans doute. on dirait que tu fuis zaim... tu fuis la décision qui s'impose à vous. celle où toi, tu te retrouves encore seul après avoir aimé bien trop. t'es plus capable de ça... plus capable de te prendre des murs dans la gueule quand t'aimes plus que tu n'aimeras jamais personne d'autre dans ta vie.

_________________

when i fell for you,
i fell hard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 2910 points : 15
pseudo : step aside (caca)
avatar : keilani asmus.
crédits : @morrigan. / @tumblr / @drake.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Avr - 9:32
tu le lis dans ses yeux que tu l’as blessé, que tu lui imposes une situation qu’il n’a pas vu venir et qu’il ne peut pas contrôler. tu ne peux même pas le faire toi-même, d’ailleurs. coincée par ce qu’on t’impose, en tant que mexicaine de souche. coincée dans un pays que tu dois quitter dans quelque jour et face à un homme qui t’aime, et qui ne veut pas te voir partir. tu tentes de t’expliquer et de t’excuser mais t’as jamais eu à faire à une situation pareille. toi qui a toujours été libre et sans attache. toi qui est venue pour un homme mais qui ressort de cette aventure avec un autre. grand, fier, fort. tu sais que ton cœur bat à juste titre pour lui, mais face au monde entier et à ses bâtons qu’il glisse sous vos roues, cet amour ne fait pas le poids. tu te torts les doigts, tu balbuties quelques mots mais ça n’est pas suffisant. zaim se lève devant toi, il cherche la bonne chose à dire et il fait exploser tes questions, tes doutes et ton cœur. je .. tu le regardes, attendant qu’il trouve une solution. qu’il t’offre peut-être celle que t’avais en tête, même si tu refuses de la lui soumettre sans qu’il y pense. t’as pas envie de ça, c’est trop dangereux. tu préfères qu’il le veuille sincèrement, quitte à venir te le dire depuis brooklyn jusqu’au mexique. j'ai besoin de prendre l'air. il ajoute, te laissant là dans l’appartement qui devait devenir le vôtre. te laissant face à tes erreurs et tes yeux maintenant tristes. tu tentes, tu t’approches mais tu sais que s’il veut réfléchir une seconde, il en a le droit. je .. une petite voix et sa silhouette qui file déjà dans les escaliers. tu restes là, tombant sur une chaise. suis désolée .. derniers mots qui veulent tout dire dans une situation pareille. je t’aime, je suis désolée, je veux être avec toi, j’ai été idiote .. t’aimerais qu’il le sache et tu supposes qu’il s’en doute. tu hausses les épaules, essuyant une larme qui coule sur ta joue. tu n’as que toi à blâmer s’il préfère te quitter maintenant. tu n’as que toi à blâmer de penser t’accrocher à lui à quelques jours du départ, de lui mentir jusqu’au bout pour quoi ? laisser une lettre et filer en douce ? t’aurais pu. tu ne l’aurais sûrement pas fait. ses yeux dans les tiens, tu ne tiens jamais longtemps avec un mensonge. tu te lèves, tu prends ta valise pour la placer dans un coin. tu supposes que ça ne sert à rien de la vider maintenant.

_________________
    ☾ ☾ ☾ i'm no longer sad, by night.
    i'm not confused anymore,
    i can trust somehow. ♡
    i'm not afraid to want you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1845 points : 36
pseudo : forward. (marie)
avatar : thom morell.
crédits : self, instagram.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Avr - 14:03
tout devait rentrer dans l'ordre. il n'y avait plus rien pour te barrer la route. mila allait vivre avec toi et le monde continuerait de tourner autour de vous malgré tout. pourtant... le tien s'écroule alors que tu pousses la porte de l'immeuble. de l'air. t'as besoin d'air. tu t'arrêtes une seconde, tombant sur sa voiture, déjà parfaitement garée devant sa nouvelle maison. une maison pour deux petites semaines ? tu secoues la tête et tu prends la route, naturellement. t'as besoin de temps. de faire le point. tu veux qu'elle reste. à tout prix. mais la volonté, ce n'est pas suffisant contre les services de l'immigration. tu ne savais même pas... t'aurais pu la pousser à le faire, t'aurais pu même l'aider s'il le fallait. mais elle n'a rien dit, restant dans l'illusion d'un futur que vous n'aurez de toute façon pas... tu marches lentement dans les rues de brooklyn, les mains au fond de tes poches. tu connais ton quartier par coeur mais tu ne t'y sens pas chez toi aujourd'hui. comme si le fait de savoir que mila devra repartir te guidait vers un ailleurs toi aussi. tu pourrais la suivre ? mais tu viens d'acheter l'appartement... et puis... t'as le crédit sur le dos, un boulot que tu aimes bien finalement... ton frère qui compte sur toi aussi. t'as pas envie de partir zaim. tu veux seulement qu'elle reste. pauvre garçon qui continue de s'accrocher. deux semaines. c'est court... actions limitées qui s'offrent à toi. t'en as aucune dans la tête. pas de solution. destin funeste d'une histoire qui prenait pourtant un virage serré vers la suite de l'histoire. tu passes des boutiques sans les regarder. tu lèves les yeux sur une enseigne, au hasard d'une rue que tu ne connaissais pas. tu tournes la tête sur des diamants. souffle coupé. et si ? tu entres, sans réfléchir. t'as plus tellement d'économies. ce n'est pas raisonnable mais... à quoi bon être raisonnable si tu dois passer le reste de ta vie sans elle ? ta solution qui s'étend devant tes yeux. t'en choisis une. une qui lui ressemble. tu ne regardes pas les chiffres, tu prends le sac et tu t'échappes. est-ce que t'es prêt pour ça ? elle ne l'est pas. t'en es certain. mais toi, t'es pas prêt pour la laisser partir. tu reprends le chemin de la maison. plus les mêmes interrogations tout à coup. tu glisses le carré dans ta poche pour jeter le sac dans la poubelle en bas. tu montes les marches lentement, le coeur battant. et si elle était partie du coup ? t'ouvres la porte, vestiges de sa présence autour de toi, quelques cartons qu'il vous fallait déballer pour pouvoir vivre cette vie à deux. tu la cherches. tu la trouves, et tu l'enlaces, sans un mot. ce besoin de lui rappeler que tu l'aimes, malgré tout. t'as peur pour la suite. mais tu l'aimes. une solution. la seule qui brûle ta peau à l'idée qu'elle soit la seule à pouvoir décider de la suite. est-ce qu'elle fera ce pas vers toi si tu oses le faire vers elle ?

_________________

when i fell for you,
i fell hard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 2910 points : 15
pseudo : step aside (caca)
avatar : keilani asmus.
crédits : @morrigan. / @tumblr / @drake.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Mai - 10:01
tu tombes sur la chaise dans l’entrée lorsqu’il quitte l’appartement. tu sens l’émotion te prendre aux tripes et te retourner entièrement. les larmes montent au coin de tes yeux, tes dents se serrent dans ta bouche et tes mains chassent tes cheveux d’un coup humides, stressés par la situation. tu soupires longuement, tu refuses de bouger. t’as peur qu’il ne veuille plus de toi, qu’il ne veuille plus t’attendre. t’as peur de rester toute seule et de voir ton rêve américain s’effondrer parfaitement. t’as aussi très peur de te retrouver seule, maintenant que t’as goûté aux plaisir d’être une femme heureuse et comblée. tu chasses une larme, t’as envie de frapper dans quelque chose mais rien ne te vient, si ce n’est toi. t’es coincée dans ton erreur, et tu ne peux pas t’en défaire. tu repenses à ce que daisy t’avait dit, tu te demandes s’il y pense de son côté. tu maintiens ton envie de ne pas aller jusqu’à lui en parler, tu ne veux pas le mettre à porte à faux. tu supposes qu’il ne serait pas contre, tu l’espères. mais tu veux que ça vienne de lui, et pas de toi. tes yeux brillent, tu le sais. mais c’est de la honte et de la peine que tu ressens, et rien d’autre. un souffle doux et des bruits dans les escaliers. tu te lèves, tu redresses le visage et tu le vois arriver. il semble pensif mais de nouveau amoureux. tu le lis dans ses yeux, et il s’approche de toi pour que tu t’y loges. tu pleures d’autant plus, trop heureuse d’être aimée par un homme pareil. il tient à toi, il compte sur toi. et tu viens de le décevoir comme jamais. tu serres les poings, tu hurles en silence à l’intérieur de toi. zaim, j’te promets que je suis désolée .. et que, j’aurai du mieux faire .. tu sanglotes contre lui, tu ne veux pas qu’il te rejette. tes yeux se plongent dans les siens, tu tentes de lui parler avec tes pupilles désolées. si tu me laisses quelques temps, je peux .. rentrer au mexique et redemander un visa .. d’accord ? tu hoches la tête, tu supposes que ce sera une bonne idée, qu’elle sera satisfaisante. même si l’idée de le quitter si ce n’est une minute, te fait paniquer et te rend triste comme jamais.

_________________
    ☾ ☾ ☾ i'm no longer sad, by night.
    i'm not confused anymore,
    i can trust somehow. ♡
    i'm not afraid to want you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1845 points : 36
pseudo : forward. (marie)
avatar : thom morell.
crédits : self, instagram.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 17:06
t'es parti combien de temps ? t'arrives plus à réfléchir correctement. l'idée seule de la perdre pour toujours te donne de puissants frissons. tu ne peux pas imaginer une seconde la voir partir. pour une journée, pour une semaine, un mois ou plus. t'es pas prêt, t'as pas envie. t'étais pressé de faire une overdose. de la voir plus que tu n'as jamais vu personne. c'est fini maintenant. ce n'est plus possible alors ? t'es triste zaim. mais t'es surtout triste de n'avoir pas réellement de solutions aujourd'hui. la peur que la seule envisageable ne lui plaise pas. t'as envie de pleurer en écho à sa tristesse. t'aimes pas cette situation, où ton coeur explose contre ses larmes. zaim, j’te promets que je suis désolée .. et que, j’aurai du mieux faire .. tu serres les lèvres, discrètement. t'imagines qu'elle s'est fait prendre par le temps.. tu ne peux pas imaginer une seconde qu'elle ait pu le faire exprès. vous êtes trop bien ensemble pour laisser les choses se corser de cette manière. des vérités qui percent ses yeux. des vérités qui te disent qu'elle t'aime et qu'elle ne voulait pas te faire de mal. toi non plus... t'as pas envie que vous aillez si mal. si tu me laisses quelques temps, je peux .. rentrer au mexique et redemander un visa .. d’accord ? t'y penses. une seconde seulement. parce que tu n'arrives pas à l'envisager. t'as pensé partir avec elle aussi. tu t'y aies vu, une seconde. les plages, pieds nus, dans le sable. un été à l'ombre de son pays à elle... t'en rêves, dans un sens mais... tu ne peux pas lâcher tes responsabilités comme ça. t'es sur des affaires importantes et puis... t'es pas sûr d'avoir envie de quitter ton job de cette manière. tu secoues la tête du coup. t'as une solution toute prête, plus folle encore. ou... on peut se marier ? tu proposes, sans réellement savoir comment elle accueillera ta proposition. la bague que tu as acheté sur un coup de tête qui brûle dans ta poche. t'as peur qu'elle te dise que tu es fou, que ce n'est pas possible... alors que toi, t'es prêt depuis le début déjà. ce serait tellement facile, ce mois-ci, beau mois de mai, rapidement, juste deux témoins et un passage éclair en mairie pour régler un problème qui vous sépare..  dis oui s'il te plait mila... je sais qu'on devait seulement emménager ensemble aujourd'hui. et t'avais probablement l'intention d'attendre bien plus pour tout le reste mais j'veux pas que tu partes... tu souffles, tes yeux dans les siens. si tu préfères partir, j'te jure que je t'attendrais, je t'aime. mais j'aimerais mieux que tu restes. désespoir qui parle pour toi. désespoir qui parlera tant que vous serez en suspens.

_________________

when i fell for you,
i fell hard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 2910 points : 15
pseudo : step aside (caca)
avatar : keilani asmus.
crédits : @morrigan. / @tumblr / @drake.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 18:48
tu sens les larmes couler sur tes joues, et tu brûles à l’idée d’avoir été aussi idiote. t’allais lui en parler, t’as juste pas trouver le temps entre deux instants de bonheur. tu ne voulais pas tout gâcher. pourtant, c’est bien ce que tu fais à présent. tu laisses tomber tout l’amour qu’il avait pour toi, et tout ce qu’il peut se passer entre vous pour partir. obligée de quitter le pays, obligée de fuir pour retrouver tes anciennes habitudes. un retour chez les parents pour une vie que tu n’acceptes pas, un retour dans un pays que t’as oublié, que t’as mis largement derrière toi. tu n’es pas prête pour ça, tu n’en veux pas. alors tu pleures pour oublier, et t’espères du fond du cœur que zaim acceptera de rester avec toi malgré tout. tu peux repartir, faire une nouvelle demande. tu peux juste attendre que le temps passe, seule dans un pays lointain sans même franchir la ligne qui vous sépare, si ce n’est par quelques appels skype. voilà ce à quoi tu réduis votre couple, et tu t’en veux. tes yeux se lèves, tu te plonges dans son espoir bleu. un océan qui t’emporte et une solution que t’attendais, que tu ne pensais pas qu’il aurait, fait sauter ton cœur d’un coup. ou... on peut se marier ? tu le regardes et tu partages son espoir. c’est la solution qu’avait daisy, c’est ce qui pourrait t’empêcher de partir. mais est-ce une bonne idée ? est-ce qu’il est sincère, est-ce qu’il l’aurait fait si tu ne partais pas ? t’as pas le luxe de te poser ce genre de questions. dis oui s'il te plait mila... je sais qu'on devait seulement emménager ensemble aujourd'hui. et t'avais probablement l'intention d'attendre bien plus pour tout le reste mais j'veux pas que tu partes... il reprend, te laissant bouche bée face à lui. tu ne sais pas quoi penser, ou quoi dire. tu sens juste ton cœur battre à mille à l’heure contre ta poitrine. ça brûle, ça chauffe et tu ne sais pas comment l’arrêter si ce n’est en te jetant dans ses bras. si tu préfères partir, j'te jure que je t'attendrais, je t'aime. mais j'aimerais mieux que tu restes. il ajoute. tu ne veux pas partir, alors tu hoches la tête. tu baisses les yeux, pour le retrouve rensuite avec un sourire largement suffisant sur tes lèvres. oui, je – si t’es d’accord alors, oui, je veux ! tu enroules tes bras contre lui, pleurant des larmes de joie cette fois. tu oublies la tristesse et tes doutes, tu vas te marier avec l’homme que tu aimes. et même si c’est tôt, même si vous êtes jeunes, tu sais que ça marchera. tu sais qu’il est l’homme de ta vie, l’homme que tu aimes et l’homme qui te sauvera de cette situation irrécupérable.

_________________
    ☾ ☾ ☾ i'm no longer sad, by night.
    i'm not confused anymore,
    i can trust somehow. ♡
    i'm not afraid to want you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1845 points : 36
pseudo : forward. (marie)
avatar : thom morell.
crédits : self, instagram.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 23:06
t'es pas fou zaim. juste déterminé. tu sais ce que tu veux dans cette vie. mila. plus que personne d'autre. t'es certain, cette fois, que tu ne saurais vivre sans elle, quelques mois ou une vie entière. peu importe. t'étais prêt à vivre la grande aventure en lui proposant de venir vivre chez toi. désormais, tu préfères tout accélérer et lui demander de t'épouser le jour de son arrivée plutôt que d'avoir à supporter l'idée qu'elle puisse t'abandonner maintenant, si rapidement, si tôt, si près du but. tu souris un peu, le coeur battant dans l'attente terrible de devoir supporter son absence si elle préfère faire les choses dans les formes. t'as jamais rien fait dans les formes... et si tu dois te marier maintenant pour espérer vivre ton histoire d'avoir tous les jours à partir de maintenant, tu le feras sans reculer d'un pas zaim... elle est toujours là mila... elle te regarde avec ces yeux. de la surprise. de l'amour ? tu peines à lire lorsque tu es nerveux. peut-être qu'elle te trouvera simplement fou mais... c'est ce que tu es après tout, fou d'amour pour elle. oui, je – si t’es d’accord alors, oui, je veux ! qu'elle dit pour soulager ton coeur d'un coup. t'as pas encore réalisé alors qu'elle t'enlace. elle a dit oui ? non ? tu glisses tes bras autour d'elle pendant que ses mots s'installent confortablement en toi. ta tête dans ses cheveux, qui respire son odeur. elle a dit oui. un oui franc et honnête. quelque chose qu'elle veut, malgré tout. lier sa vie à la tienne. pour toujours. même dans l'urgence. t'en reviens pas d'en être là, si rapidement. tu la serres si fort. tu t'en fiches désormais. si elle t'épouse, elle reste. c'est tout ce qui compte. vous allez vous marier. simplement. tu te détaches une seconde, tu glisses une main sur sa joue et puis... tu l'embrasses délicatement, ton premier baiser de fiancé. vous ne le serez pas longtemps. dix jours au plus. pour que la date ne vous oblige pas à en faire les frais. t'ouvres les yeux dans les siens, un sourire sur tes lèvres, détendu d'un coup. comme si tout venait de se régler en un claquement de doigt. tu glisses ta main dans ta poche. j'ai acheté ça, y'a... dix minutes. tu dis en rigolant un peu. folies, comme toujours. jolie bague pour marquer un coup, celui qui montre bien que tu le veux plus que n'importe qui zaim. te marier, la garder, vivre heureux. et puis... passer à la suite encore. pas tout de suite cette fois. tu lèves l'écrin entre vous, un sourire sur les lèvres. tu ne voulais surtout pas faire ça sans pouvoir lui passer une bague à son doigt.

_________________

when i fell for you,
i fell hard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 2910 points : 15
pseudo : step aside (caca)
avatar : keilani asmus.
crédits : @morrigan. / @tumblr / @drake.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 11:28
tu n’as jamais connu de réel soulagement jusqu’à connaître celui-ci. les larmes de bonheur se mélangent à celle de la peur, et tu sens ton cœur trembler de partout à l’idée de te marier avec zaim et qu’il ait eu l’idée tout seul. t’attendais que ça, et tu ne voulais surtout pas que ça change, ou passer à côté d’une vie rêvée juste parce que t’as été trop naïve et trop flemmarde pour laisser la paperasse t’échapper. tu sens ses lèvres s’approcher des tiennes et tu réalises que c’est la réalité, et que tu vas vraiment t’unir dans quelques jours avec zaim. jamais tu n’aurais pensé ça lorsque tu l’as rencontré, et même si les choses vont vite et que votre amour s’est développé sans peine, tu te rends compte que t’étais faite pour ça. trouver l’homme de ta vie d’un coup, et te lier à lui rapidement. comme l’avait mama avec papi, comme l’ont fait ces femmes qui acceptent d’être dépendante d’un homme. tu te mords la lèvre, tu sèches d’un revers de la main tes larmes et tu souris de nouveau. emue, vraiment. prise d’une vague de sentiment et enfin heureuse. il sort une petite boite de sa poche, tu lèves tes mains contre tes lèvres. tu ne veux pas croire qu’il ait pris la peine de t’acheter une bague. tu ne veux pas croire qu’il soit si parfait. j'ai acheté ça, y'a... dix minutes. il dit, ne retenant pas de nouvelles larmes de bonheur. la petite boite s’ouvre et tu lèves ton doigt pour que zaim y glisse l’anneau. tu la regardes et tu pleures de nouveau, souriant par la même occasion. t’es un arc en ciel à toi-même, et tu ne veux jamais voir se moment s’arrêter. tes yeux dans ceux de zaim, tu te jettes à son cou en l’embrassant fortement. tu ne jures plus que par lui, par votre amour et ce qu’il se passe. il te sauve d’un retour dans le passé pour t’offrir un futur. t’emménage avec lui, tu l’aimes et il t’aime. ce mariage sera beau, amoureux et rapide. tout comme t’imagines ta vie. je t’aime, je t’aime, je t’aime .. tu dis, déposant un baiser pour chaque mot et celant cette union de ta personne. plus rien ne pourra t’arriver. plus rien ne te séparera de lui. c’est fini.

_________________
    ☾ ☾ ☾ i'm no longer sad, by night.
    i'm not confused anymore,
    i can trust somehow. ♡
    i'm not afraid to want you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1845 points : 36
pseudo : forward. (marie)
avatar : thom morell.
crédits : self, instagram.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 14:56
océan de soulagement. mariage tout à coup précipité. tu ne t'y attendais pas plus qu'elle quand t'y penses. pas de surprise préparée pendant des jours. pas de longs discours plein d'amour. la situation suppose déjà tout l'amour que tu ressens pour elle. jusqu'où tu es prêt à aller pour pouvoir la garder près de toi. tu vas loin. tu veux aller jusqu'au bout du chemin. celui qui te fera poser ta signature à côté de la sienne pour vous lier jusqu'à ce que la mort vous sépare. c'est ça les mots hein ? t'envisages l'éternité à votre propos. une bague qui glisse sur son doigt. tu n'aurais pu imaginer moment plus délicieux que celui qui vous lie en ce moment. tu l'aimes. et tu vas gérer cette histoire comme ça, parce que c'est ce qui vous ira le mieux pour la suite. tu l'épouseras pour lui permettre de rester avec toi. et tu resteras marier avec elle pour la vie parce que c'est comme ça que tu vois les choses zaim. tu ne pensais pas que ça se passerait de cette manière, tu ne pensais même pas que la vie te mettrait cette femme sur ton chemin mais maintenant... t'es certain que t'as supporté tout ce que tu as vécu avant pour pouvoir te retrouver contre ses lèvres à cet instant. t'imaginais ton mariage autrement mais... peu t'importe quand t'y penses, maintenant que tu as rencontré la femme de ta vie. tu soupires, tu souris, tu la serres contre toi, si fort. t'es bien, trop bien. je t’aime, je t’aime, je t’aime .. tu souris contre sa bouche. beaucoup d'amour. plus que tu n'en attendais. t'avais peur qu'elle ne veuille pas, juste parce que c'était trop rapide. pourtant tu la connais maintenant mila. t'es pas certain que quelque chose soit réellement plus rapide qu'elle dans la vie. c'est moi qui t'aimes. tu glisses. la même chose. les mêmes sentiments. la même envie de vivre l'un avec l'autre. bienvenue chez vous madame. tu glisses, à demi mot en attrapant ses joues pour l'embrasser un peu plus fort, avec plus d'amour, avec plus d'envie. la vie t'offre tout d'un coup. une femme, un foyer. la suite prendra sans doute plus de temps mais... t'es pressé de le vivre. tu l'obliges à reculer contre le canapé. tu glisses tes mains contre son corps, le long de sa cuisse. elle est légère, elle est ce qu'il te faut dans la vie. je t'aime. tu répètes, jouant avec sa peau pour vivre cet instant avec plus d'intensité encore. elle va rester avec toi. c'est tout ce qui compte au final...

_________________

when i fell for you,
i fell hard.
Revenir en haut Aller en bas
 
heart and glitter. lies and mud. (zaila)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» swatch glitter nxy cream palette
» glitter MAC
» Glitter & Ice
» Glitter & ice + urban decay & OPI
» Qui est Cécile de Oliveira, l’avocat de Lies Hebbadj?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: fort greene-
Sauter vers: