AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

où que le vent nous mène. (flashback)

i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 1617 points : 91
pseudo : step aside (caca)
avatar : simon nessman.
crédits : ava @EYLIKA. /sign @tumblr, walking on cars.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Mar - 8:47
un réveil calme, un matin doux et pourtant une réelle angoisse dans la poitrine. aujourd’hui, tu n’as pas de quoi payer brynjar pour le loyer. une vingtaine d’euros dans la poche et un compte encore bloqué par les parents, jusqu’à ce que t’achète un appartement. pas assez important pour, mais bien trop sans pouvoir y toucher. un piège qui ne manque pas d’air, et qui n’est pas une surprise connaissant tes parents. t’as eu des nouvelles d’hava la veille, elle te propose de t’envoyer de l’argent. mais tu n’en veux pas. tu veux assumer, et aller jusqu’au bout. seul. tu t’en veux de ne pas être plus présent pour lila, tu t’en veux de ne pas savoir faire plusieurs choses en même temps. levé, douché, tu sors pour acheter de quoi manger. tu veux au moins utiliser tes derniers billets pour une bonne cause. t’as peut-être trouvé une solution, en plus. tu n’apporterais pas que de la misère. tu reviens, bryn est réveillé et levé. tu lui souris, un peu gêné. salut, j’apporte le petit dej. tu tends les sacs et tu te sépares de tes affaires pour allumer la cafetière. tu restes un peu ? il faudrait qu’on parle .. tu te lances, sans perdre une seconde. tu sais que ça ne va pas être facile, qu’il risque de te mettre à la porte. mais tu ne veux plus mentir, ou l’éviter. t’es un homme, tu vas te le prouver aujourd’hui.

_________________
    wings can be broken. love can crush hearts. hope can get down. but i always knew you'll be there for me.


Dernière édition par Rhys Guedj le Jeu 24 Aoû - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 208 points : 2
pseudo : amandine.
avatar : garret hedlund.
crédits : alaska, vinyles idylles
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Avr - 23:10
réveil difficile. le réveil qui sonne mais toi qui n’a pas forcément envie de te lever. t’es un peu ronchon ce matin. heureusement, tu as ta solution miracle, une bonne douche. tu te souviens du bon vieux temps où tu plongeais dans des lacs. ça te manque. ta nature te manque, comme bien trop souvent. mais tu veux être là pour ta sœur, avec elle. tu veux plus la laisser, plus aujourd’hui, plus jamais. ça te semble la meilleure solution. ça te semble la seule avec laquelle tu peux vivre. tu veux plus jamais revoir ta sœur aussi mal, vraiment pas. douche prise, tu te diriges vers la cafetière, normal, comme chaque matin tandis que tu entends la porte. tu regardes pour voir de qui il s’agit. tu vois rhys et tu souris. tu souris encore davantage quand tu sens la bonne odeur qui se dégage de son sac. clairement, il sait comment faire plaisir à ses colocataires. t’as un large sourire sur le visage. « salut, j’apporte le petit dej.» qu’il vient dire et toi, c’est tout content que tu prends le sachet qu’il te tend. « t’es vraiment le meilleur » que tu lui réponds, déposant le sachet sur la table. t’es prêt à manger et t’as même une faim de loup. t’as encore plus faim depuis que tu as senti la bonne odeur. cette odeur qui te donne envie de tout dévorer immédiatement. « tu restes un peu ? il faudrait qu’on parle ..» qu’il vient te dire et tu le regardes avec plus d’attention tandis qu’il allume votre cafetière. merde, t’avait pas remarqué ses traits tirés ni même ce drôle de sourire sur le visage. t’es pas assez réveillé le matin, surtout sans un bon café et ça te plait pas de pas avoir vu que tout n’allait pas forcement. « bien sûr. » que tu commences à dire avant de te rapprocher de lui. « qu’est-ce qui se passe ? » il t’inquiète tout à coup et t’aimes pas forcément cela.

_________________

we travel not to escape life, but for life not to escape us.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 1617 points : 91
pseudo : step aside (caca)
avatar : simon nessman.
crédits : ava @EYLIKA. /sign @tumblr, walking on cars.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Avr - 11:23
t’apportes le petit déjeuner, donc. tu fais plaisir à ton colocataire avant de lui retirer toute envie de passer du temps avec toi. heureusement, brynjar n’est pas du genre violent ou agressif. t’as une chance qu’il accepte, qu’il te laisse un peu de temps pour te retourner, pour trouver une solution. t’es vraiment le meilleur. tu ne sais pas s’il va encore le penser, s’il va être d’accord lorsque tu diras ce que t’as à dire. mais tant pis. tu lui auras fait plaisir pendant une seconde, et t’en souris. un peu fier, juste assez du moins. t’arrives pas à croire que tu sois dans cette situation, à avouer que tu n’as plus de thunes alors que t’étais parti pour être quelqu’un de bien. la roue tourne, t’attends qu’elle tourne dans l’autre sens d’ailleurs. elle se fait longue, elle se fait désirer. et pourtant, la vérité doit éclater. bien sûr, qu’est-ce qui se passe ? tu prends une grande inspiration, tu t’assieds et tu tends tes mains sur ta table. tu stresses, tu joues avec tes doigts. je- je suis désolé d’avance, mais .. je n’ai plus de thunes. j’me suis fait virer, j’ai pas de diplôme donc je ne trouve pas .. j’peux pas payer le loyer bryn. tu redresses le regard, même si t’as littéralement honte. tu ne l’avais jamais admis, ou même avoué. et ça t’arrache ta fierté de le dire. tu hoches la tête, tu hausses les épaules. je .. je ne te demande pas de comprendre, juste .. j’ai nulle part où aller. tu avoues, une fois de plus avec honte. mais t’as pas le choix ; s’il te vire, c’est dans la rue que tu dormiras. seul, et mangé par les rats. t’espères être compris, être entendu. t’espères avoir une bonne réponse, et trouver une solution qui vous convient tous les deux.

_________________
    wings can be broken. love can crush hearts. hope can get down. but i always knew you'll be there for me.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 208 points : 2
pseudo : amandine.
avatar : garret hedlund.
crédits : alaska, vinyles idylles
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Avr - 23:29
t’apprécies ce petit déjeuné surprise, tu t’y attendais vraiment pas et c’est une bonne chose pour toi vraiment. t’es content tout simplement. heureux d’un bon moment en sa compagnie. heureux que tout se passe bien. pour toi, pour lui, pour vous, c’est en tout cas ce que tu crois. c’est en tout cas ce que tu te demandes. mais dans le fond, tu hésites. tu hésites parce que tu vois un regard étrange sur le visage de rhys. quelque chose qui ne se trouve pas habituellement et ce qu’il te dit ne fait que t’amener à t’inquiéter encore davantage. t’aimes pas quand ton ami ne va pas bien. et t’es là pour lui, c’est quelque chose qui ne change pas, qui ne changera jamais. t’aies être là pour les autres tout simplement. tu le vois prendre une profonde inspiration. et tu attends, tu attends qu’il parle, qu’il te dise ce qui passe dans son esprit, ce qu’il fait qu’il soit ainsi, tout simplement. tu le vois s’assoir et tu attends patiemment, doucement, tu sais que tout va finir par bien se passer. tu lis le stress sur son visage, un stress que tu ne comprends pas forcément, que tu as beaucoup de mal à comprendre d’ailleurs. « je- je suis désolé d’avance, mais .. je n’ai plus de thunes. j’me suis fait virer, j’ai pas de diplôme donc je ne trouve pas .. j’peux pas payer le loyer bryn.» qu’il vient t’annoncer et tu comprends à la manière dont il te dit que c’est grave. et tu peux le comprendre, ne pas trop d’emploi, ne plus avoir d’argent c’est pas une situation facile. mais toi, tu es là, tu es prêt à l’aider autant de temps qu’il faudrait, tout simplement. tu lis une certaine honte dans son regard e t’aime pas ça. t’aimes pas qu’il se sente mal, il a aucune raison de se sentir mal. t’es son colocataire mais également son ami, tu va spas le juger pour ça. « je .. je ne te demande pas de comprendre, juste .. j’ai nulle part où aller.» et tu comprends. tu comprends pourquoi il t’en parle de la sorte. « et tu te demandes si je vais te virer. » que tu rajoutes. et doucement, tu viens poser ta main sur son épaule. « rhys, t’es mon coloc mais mon ami également. je serais toujours pour toi. » que tu commences à dire. « bien sûr que je vais pas te virer d’ici, c’est chez toi. » que tu commences à dire doucement. « j’ai pas de soucis d’argent, mon entreprise s’en sort bien et ça me dérange pas de payer les prochains loyers. le temps que tu retrouves quelque chose. » que tu avoues. t’es son ami et tu seras là pour lui. « surtout si tu m’apportes souvent ce genre de petit-déj. » que tu viens dire pour détendre l’ambiance tout doucement. « t’en fais pas mec, toi et moi c’est plus fort qu’une histoire de fric. » que tu rajoutes doucement et tu le penses totalement.

_________________

we travel not to escape life, but for life not to escape us.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 1617 points : 91
pseudo : step aside (caca)
avatar : simon nessman.
crédits : ava @EYLIKA. /sign @tumblr, walking on cars.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Avr - 9:47
tu te torts les doigts en expliquant à ton colocataire comment ça se passe, et ce que ça va donner pour vous deux et surtout pour toi. tu t’en veux de ne pas avoir de solution, de ne pas pouvoir t’engager et répondre à ses attentes. t’espères qu’il le voit, et qu’il en prend compte. et tu te demandes si je vais te virer ? il ajoute à la suite de tes mots. tu hoches la tête, peu sûr de toi pour une fois. rhys, t’es mon coloc mais mon ami également. je serais toujours pour toi. bien sûr que je vais pas te virer d’ici, c’est chez toi .. t’ouvres grands tes yeux et tu le regardes, ne comprenant pas comment on peut avoir une âme aussi charitable, face à toi et tes débauches d’enfant pourri gâté qui ne l’est certainement pas en réalité. j’ai pas de soucis d’argent, mon entreprise s’en sort bien et ça me dérange pas de payer les prochains loyers. le temps que tu retrouves quelque chose. tu hoches la tête, et tu refuses d’entendre pareille chose. tu ne veux pas être là, à te servir de lui. t’aimerais pouvoir aider, ou juste apporter quelque chose. mais tu te rends aussi compte que tu n’as aucune autre solution, hélas. bryn, j’te jure que- mais il te coupe, et tu retrouves son regard que tu avais perdu. surtout si tu m’apportes souvent ce genre de petit-déj. t’en fais pas mec, toi et moi c’est plus fort qu’une histoire de fric. tu restes là, tu lâches les épaules et tu souffles. t’as pas d’autres choix et tu le sais, t’es pas à même de négocier sur ce coup. j’suis désolé, j’te jure .. je pensais m’en sortir mais j’peux pas .. tu t’assieds sur une chaise que tu tires violemment, t’es dépité. mais j’peux laissé ma chambre pour quelqu’un, dormir dans le salon si ça t’arrange .. et puis, j’m’engage à te rembourser dès que je peux, bryn. j’te promets .. t’ajoutes, pitié au bord des lèvres et honte au bord des yeux.

_________________
    wings can be broken. love can crush hearts. hope can get down. but i always knew you'll be there for me.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 208 points : 2
pseudo : amandine.
avatar : garret hedlund.
crédits : alaska, vinyles idylles
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 15:15
tu comprends pas ce qu’il est en train de penser. jamais tu ne le mettrais à la porte parce qu’il n’y a pas les moyens. t’es pas ce genre de type. rhys c’est ton coloc et ton ami et puis, même à ton pire ennemi tu ne serais pas capable d faire une telle chose. tu comprends pas comment il a pu croire que tu serais capable de le virer, ça te semble tellement fou, sans doute parce que tu n’es pas ce genre de mec, sans doute parce que pour toi l’amitié à une grand valeur, une valeur si grande qu’elle ne te pousserait jamais à agir d la sorte. doucement, tu le regardes tout en lui avouant ta vérité, que ça t dérange pas de payer, qu’il est le bienvenu ici aussi longtemps qu’il le faudra, aussi longtemps que cela sera nécessaire. si le moment n’était pas grave, tu serais sans doute en train de rire devant la tête qu’il est en train de faire. tu lui avoues comment tu vois les choses, comment pour toi, payer et rendre service ce n’est pas grave. mais ce n’est pas le cas de rhys. tu vois à son visage qu’il n’a pas l’habitude que les gens agissent comme ça. t’aimerais lui faire comprendre que c’est pas du tout de la pitié, t’es juste son ami et les amis doivent s’entraider dans les coups durs. tu lui coupe la parole sans vraiment le remarquer, voulant juste détendre l’atmosphère et lii faire comprendre ton point de vue, tout simplement. « j’suis désolé, j’te jure .. je pensais m’en sortir mais j’peux pas .. . mais j’peux laissé ma chambre pour quelqu’un, dormir dans le salon si ça t’arrange .. et puis, j’m’engage à te rembourser dès que je peux, bryn. j’te promets .» t’aimes pas ce que tu vois. t’aimes pas la manière dont il tire sa chaise. cette sensation qui se dégage de lui, un mélange de dépit, de honte et de tout ce qui est négatif. t veux pas le voir comme ça. tu veux pas qu’il se sente mal. vraiment pas. « rhys t’excuse pas d’accord. t’es dans la merde, ça peut arriver à tout le monde. pas besoin de t’excuser. je fais pas ça parce que tu me fais pitié ou autre. t’es mon ami, t’as besoin d’aide, je vois pas pourquoi je te la refuserais. » que tu dis doucement, t’essayes de le convaincre, t’essayes de lui faire accepter les choses mais c’est compliqué, vraiment. « hors de question que tu donnes ta chambre, on louera celle qui était à kieran, t’en fais pas on va s’en sortir. » t’as envie de lui donner un peu d’espoir, le plus possible, t’as envie de lui faire du bien, le plus possible, tout ce que tu peux. lui changer les idées doucement. « si tu tiens tant que cela à me rembourser, tu peux venir travailler dans mon entreprise un petit peu ? et puis surtout arrêter de t’apitoyer sur toi-même rhys. tu vas t’en sortir je le sais. » tu as envie de lui donner un peu d’espoir, le plus possible même. ce n’est pas évident en tout cas tu le sais bien mais il peut compter sur toi, maintenant et à jamais.

_________________

we travel not to escape life, but for life not to escape us.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 1617 points : 91
pseudo : step aside (caca)
avatar : simon nessman.
crédits : ava @EYLIKA. /sign @tumblr, walking on cars.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Mai - 10:49
tu t’en veux de demander ça, tu n’as pas l’habitude d’être ce genre d’homme. depuis douze ans, tu t’occupes de toi-même seul, sans personne pour t’aider et sans demander à quiconque un centime. mais t’as eu la drogue, et ça aide. ça fait quelques billets à se glisser dans la poche. maintenant que tu veux être clean, t’as pas d’autres choix de que tout laisser filer, et de t’excuser pour tes erreurs. rhys t’excuse pas d’accord. t’es dans la merde, ça peut arriver à tout le monde. pas besoin de t’excuser. je fais pas ça parce que tu me fais pitié ou autre. t’es mon ami, t’as besoin d’aide, je vois pas pourquoi je te la refuserais. tu redresses tes yeux pour les plonger dans les siens. tu captes la vérité dans son regard, la sincérité d’un homme qu donnerait tout pour son entourage. tu souris, tu ne veux pas le contredire. t’as peur de lui faire de la peine, à présent. tu proposes de laisser deux chambres, de dormir sur le canapé. il refuse, bien sûr. hors de question que tu donnes ta chambre, on louera celle qui était à kieran, t’en fais pas on va s’en sortir. tu hoches la tête, tu souris. j’ai justement mis une annonce, et une fille a accepté de passer voir .. tu veux que je l’appelle ? elle s’appelle claire. tu veux montrer à brynjar que t’avais anticipé. si tu tiens tant que cela à me rembourser, tu peux venir travailler dans mon entreprise un petit peu ? et puis surtout arrêter de t’apitoyer sur toi-même rhys. tu vas t’en sortir je le sais. tu hoches la tête, t’es ravi qu’il te propose un peu de boulot, et tu seras bien heureux de te lever avec un but, et pas pour ne rien faire de la journée. tout ce que tu veux, ouais .. je pense que je peux aider, je suis assez doué de mes mains. tu les montres en riant, et tu poses ensuite assez fort celles-ci sur les épaules de ton colocataire et ami. merci, bryn. vraiment. tu n’aurais pas rêvé mieux, et t’es soulagé.

_________________
    wings can be broken. love can crush hearts. hope can get down. but i always knew you'll be there for me.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 208 points : 2
pseudo : amandine.
avatar : garret hedlund.
crédits : alaska, vinyles idylles
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Juil - 21:10
t’as jamais été un gars poche de tes sous, tu sais qu’ils sont précieux alors tu ne  les dépense pas pour des folies mais tu n’oublies jamais de te faire plaisir ou de   faire plaisir aux  personnes que tu côtoies. jamais, tu ne pourrais te  regarder dans une glace à nouveau si tu ne prenais pas la peine d’aider tes amis quand ils en ont besoin. tu comprends que  pour rhys ça ne soit pas être évident de demander de l’aide mais t’es là, t’es prêt à l’aider. t’as juste pas envie qu’il se sente à vie responsable de ne pas avoir su gérer à un moment. ça arrive à tout le monde de se retrouver dans une situation loin d’être évidente. t’es là pour tes amis comme t’aimerais qu’ils soient là pour toi si jamais tu te retrouves dans le besoin. même si pour le moment les choses se passent assez bien. mais aider ton ami, ce n’est vraiment pas un souci pour toi. quand il se met à sourire, tu as l’impression d’avoir gagné une guerre  c’est en tout cas l’image que la situation te donne. t’arrives à le faire sourire et pour toi c’est déjà un bon début. « j’ai justement mis une annonce, et une fille a accepté de passer voir .. tu veux que je l’appelle ? elle s’appelle claire.» tu l’écoutes et t’apprécies qu’l ait pensé à tout mais ça ne  t’étonne nullement. « c’est une excellente idée. » que tu lui fais remarquer, une  nouvelle colocataire ça ne peut être qu’une bonne chose c’est en tout cas l’impression que ça te donne. et puis si ça permet à ton ami de se sentir mieux c’est tout ce qui compte. « tout ce que tu veux, ouais .. je pense que je peux aider, je suis assez doué de mes mains. »qu’il te dit et ça te fait rire quand tu le vois te montrer ses mains avant de les poser sur tes épaules. « merci, bryn. vraiment.»   qu’il rajoute et tu ne peux t’empêcher de sourire. « de rien. » que tu dis n’étant pas franchement la personne la plus habituée aux compliments. « et puis, si tu te plaît, ça me dérange pas de t’engager tu sais. » que tu rajoutes, parce que toi, tu aimes bien connaitre tes employés, t’es pas le genre  de patron qui ne parle qu’aux hauts gradés, il y en a d’ailleurs pas tellement dans ton entreprise, tu préfères garder les petites structures. « d’ailleurs, tu pourras peut-être m’aider à me décider. » que tu commences à dire. « on me propose de développer davantage de magasins  de ma compagnie mais je ne sais pas si j’ai envie de transformer mes ateliers en une plus grande entreprise. »que tu viens lui dire, t’as envie d’avoir son avis, t’es certain qu’il sera bon pour toi.

_________________

we travel not to escape life, but for life not to escape us.
Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 596 points : 38
pseudo : audrey.
avatar : dove cameron.
crédits : forward › pando (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Juil - 22:36
t'étais nerveuse claire. t'allais rencontrer les deux hommes avec lesquels tu allais vivre à partir de maintenant. t'avais répondu à une annonce, une bonne occasion pour te séparer de ta famille, de tes parents et de la pression qu'ils te mettaient dessus. enfin t'attendais encore l'appel de rhys qui devrait confirmer ça, ta venue dans l'appartement. il t'avait dit qu'il le ferait bientôt, alors tu étais prête à tout moment, au cas où. tu voulais faire bonne impression, leur montrer que tu serais pas là pour foutre le bordel, enfin jamais volontairement. tes doigts qui pianotaient sur la table du café, ta boisson dans ton autre main, tu sirotais quelques gorgées de temps en temps, perdue dans tes pensées. comme d'habitude, ça tournait sur les mêmes sujets, la danse, tes parents. conflits éternels, ils n'aimaient pas ce que tu avais choisi de faire de ta vie, ta passion. ils voulaient que tu suives leurs voies, mais toi t'en avais pas envie. au fond, t'essayais de te dire qu'ils faisaient ça pour ton bien, parce que qu'ils t'aimaient, mais tu avais du mal. ils te prenaient pour leur poupée, celle qu'ils pouvaient modeler. tu en avais fini avec tout ça. tu sors de tes pensées quand ton téléphone vibre dans ta poche, tu clignes des yeux plusieurs fois, curieuse de voir qui t'appelait. un léger sourire naît sur tes lèvres quand tu vois le nom de rhys apparaître sur l'écran, peut-être que c'était l'appel que tu attendais ? tu réponds sans attendre, la conversation ne dure que quelques minutes, le jeune homme te disant que tu pouvais venir, ça te permettrait de rencontre brynjar, l'autre colocataire que tu aurais. tu regardes l'adresse que tu avais noté sur ton téléphone, et une dizaine de minutes plus tard, tu étais en bas du bâtiment. tu sonnes à l'interphone, pour signaler ton arrivée.

_________________
    .
    release this feeling, spread those wings and set me free. until the battle life ends, i’m a karma butterfly.
Revenir en haut Aller en bas
 
où que le vent nous mène. (flashback)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite reprise en français : Le vent nous portera, de Noir Désir
» oune video eud tcheu nous
» nos enfants nous épatent
» Ne nous fais pas entrer en tentation, mais délivre-nous du méchant. — Mat. 6:13.
» qu'est-ce qui nous conviendrait ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: williamsburg-
Sauter vers: