AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

meeting again. (coleen)

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 434 points : 12
pseudo : margaux, chocolate punchy.
avatar : dylan rieder.
crédits : ailahoz (avatar) & moi-même (signature).
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Mar - 11:42
Le portail qui grince, trop usé, trop fatigué. Il a été poussé bien trop de fois, ce portail, cela ne fait aucun doute. Mais jamais par Ronnie. Parce que Ronnie lui, il reste devant. Il n’a jamais mis les pieds au cimetière. Pas une seule fois. Et encore moins depuis que son père y repose, six pieds sous terre. Il n’ira pas sur sa tombe. Ni aujourd’hui, ni demain. Peut-être un jour, quand lui-même sera père. Pas pour lui pardonner non, pour lui montrer que malgré son exemple foireux, lui il a réussi. Et lui raconter ô combien Jade est rayonnante. Qu’il aurait pu la détruire mais qu’elle a toujours été plus forte que lui. En attendant, il reste là, assis sur ce banc devant l’entrée du cimetière. Cigarette entre les lèvres, regard perdu droit devant. Il attend un peu, parce que ça fait quelques temps qu’il a pris cette habitude. Attendre quelques instants. L’attendre elle. Parce qu’il sait qu’elle est là. Comme tous les dimanches, à la même heure. Il sait qu’elle va voir sa grand-mère, pour lui apporter des larmes c’est vrai, mais surtout de l’amour. Et où qu’elle soit, Ronnie est persuadé qu’elle le reçoit, cet amour de sa petite-fille. Et ses mots, aussi. Le paradis n’est pas si loin. Beaucoup moins loin que l’enfer qui a accueilli son père. Ronnie tire une dernière fois sur sa clope, puis il la laisse tomber sur le sol avant de l’écraser avec son talon. C’est à ce moment-là qu’il voit sa silhouette s’approcher. Alors il se lève et marche jusqu’au portail. Elle a les joues rosies et les yeux qui brillent. S’il savait s’y prendre, il lui offrirait une étreinte. Mais il reste là, mains dans les poches. Il lui lance un mince sourire, malgré tout. « Est-ce que tu lui as dit bonjour de ma part ? » Parce qu’à travers les histoires que Coleen lui a raconté, Ronnie s’est attaché à sa grand-mère comme si c’était la sienne. Et peut-être que plus tôt que prévu, il poussera ce portail trop usé. Pas pour son père, mais pour accompagner Coleen jusqu’à sa grand-mère.

_________________
heavy dirty soul.
quand vous ne savez plus qu'un jour vous saviez rire,
quand le mal a choisi votre âme pour empire,
quand tous les romantiques et les tristes du monde,
ont choisi votre cœur pour se mettre à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1272 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : emily didonato.
crédits : ava, lolitaes ; sign, tumblr & j. timberlake.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Mar - 20:16
t’as pris de jolis fleurs, t’en avais envie. tu te souviendras toujours de celles qu’elle préfère, celles qu’elle mettait sur le balcon. mais pour une fois, c’est toi qui choisiras celles que tu poses harmonieusement sur la tombe. t’es passé chez le fleuriste, il te connait. t’as demandé autre chose, il en était surpris. t’as juste répondu par un sourire, t’en allant à pieds jusqu’au cimetière. tu ne sais pas si tu y verras les habitués, puisque t’y vas deux fois par mois mais plus ça va, et moins ça te blesse. tu ne veux pas dire que tu oublies, loin de là, mais tu sais qu’elle n’est jamais loin et qu’elle t’accompagne. tu poses les fleurs, tu te moques des anciennes qui fanent déjà et tu racontes quelques histoires. t’as déjà parlé de ton mariage, tu avais omis les doutes que t’as sur ce que mattis veut pour vous deux. cette fois, tu laisses entendre quelques questions et tu attends de trouver les réponses un jour – au fond de ton cœur. tu lui fais confiance, pour tout – mais t’aimerais que certains efforts soient faits, tu ne peux plus le cacher. il le sait, il a les cartes en main. mais tu l’aimeras tout autant, et peut-être même plus. ta vie ne peut pas s’éloigner de la sienne, tu ne veux même pas l’imaginer. et c’est ça que te dit ton cœur. sa générosité, tu veux en profiter. mais cette bague est la preuve qu’il veut de toi, qu’il veut avancer à tes côtés. et pour aujourd’hui, t’as envie que ça suffise. une grande inspiration, ta main sur la photo de ta grand-mère et une larme qui coule. elle te manque, comme jamais. t’aimerais lui raconter, l’écouter rire et l’écouter te dire que c’est le bon, que l’amour ne se commande pas. qu’il faut juste en profiter. tu sors, ensuite, marchant doucement. tu jettes les anciennes fleurs et t’es surprise par une voix. tu la reconnais tout de suite, t’espérais le retrouver ici. est-ce que tu lui as dit bonjour de ma part ? tu te tournes, c’est bien ronnie. tu secoues tes mains, tapant pour retirer la terre. toujours. tu sais bien qu’elle t’adore ! une bise sur sa joue, tu cherches le produit pour laver tes mains dans ton sac. comment tu vas ? tu demandes, tes yeux dans les siens. tu ne lui as pas dit, mais il sera ton témoin. tu pourrais en profiter et l’annoncer, d’ailleurs.

_________________
    see, what's the point of waiting anymore? because girl, i've never been more sure. this ring here represents my heart and everything that you've been waiting for. ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 434 points : 12
pseudo : margaux, chocolate punchy.
avatar : dylan rieder.
crédits : ailahoz (avatar) & moi-même (signature).
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Avr - 11:48
C’est elle qu’il attendait devant ce portail. La jolie Coleen. Parfois, on rencontre des personnes comme ça. Des personnes avec lesquelles tout est évident dès les premiers instants. Quelques mots échangés, et on comprend. Ronnie avait compris, tout de suite. Coleen allait être une amie très proche. Il n’a pas l’habitude de ça, lui qui ne laisse personne s’approcher. Mais avec elle, tout était différent. Avec elle, tout était évident. Il y réfléchissait souvent, à vrai dire. À leur rencontre, à leur amitié. À ses yeux, tout était clair comme de l’eau de roche. Mais il n’arrivait jamais à trouver les bons mots pour en parler. Peut-être parce que les mots qu’on utiliserait pour eux n’existent pas. « Toujours. Tu sais bien qu’elle t’adore ! » Il sourit, puis se racle nerveusement la gorge lorsqu’elle dépose une bise sur sa joue. Il devrait essayer, lui aussi, d’offrir quelques gestes comme ça. Pour la saluer. Une étreinte, une bise, ne serait-ce qu’une tape amicale sur l’épaule. La prochaine fois. « Comment tu vas ? » Il hausse les épaules. « Ça va. », qu’il répond simplement. « Je suis content de te voir. Je me demande toujours si je n’arrive pas trop tard. Mais à chaque fois, tu franchis ce portail et c’est toujours le même bonheur. » Son sourire s’étire davantage. Il allait bien jusqu’à présent, une journée banale. Un dimanche comme un autre. Jusqu’à ce que Coleen arrive. Alors ses dimanches prennent un autre visage. « Et toi, comment tu vas ? » Il laisse ses yeux plongés dans les siens quelques instants, avant de chercher sa bague de fiançailles du regard. Il attend qu’elle finisse de se laver les mains avec l’anti-bactérien qu’elle avait dans son sac, puis du bout des doigts, il attrape sa main gauche. « Elle est belle. » Il ne l’avait jamais vraiment regardée jusqu’à aujourd’hui. Il relâche alors doucement sa main, replongeant son regard dans le sien. « Tu es heureuse ? »

_________________
heavy dirty soul.
quand vous ne savez plus qu'un jour vous saviez rire,
quand le mal a choisi votre âme pour empire,
quand tous les romantiques et les tristes du monde,
ont choisi votre cœur pour se mettre à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1272 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : emily didonato.
crédits : ava, lolitaes ; sign, tumblr & j. timberlake.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Mai - 12:31
depuis que tu viens ici, tu croises souvent ronnie. il traîne là, dans un coin. il pense à la vie et il s’imagine sûrement ce que ces morts en pensent. toi, t’aimes sa façon d’être là pour toi. t’aimes sa façon de s’impliquer et de sourire à chaque fois qu’il croise ton regard. t’en as besoin, de cette impression et de ce soutien, surtout lorsque tu viens ici au cimetière. ta grand-mère était tout pour toi, et la perdre a été très dur. le temps passe, et tu oublies certaines choses. le son de son rire à elle, la douceur de son regard et de sa peau. ses câlins, sa façon de te regarder. heureusement, ta mère a pris les mêmes habitudes et t’aimes la voir les reproduire avec toi. mais ce n’est pas pareil. il manque malgré tout quelque chose, et tu comptes toujours sur ronnie pour te le rappeler. un sourire, la terre replacée et une bise sur sa joue. tu te redresses, face au tombeau et à ta grand-mère que t’aurais aimé avoir à côté de toi pour cette nouvelle vie que tu t’offres. un mariage, une annonce. elle aurait été trop belle, elle aurait tellement contente pour toi. ronnie compense, comme il peut. tu demandes comment il va, tu souris en le regardant. il est beau, comme toujours. ça va. réponse simple, qui continue sur d’autres jolis mots. je suis content de te voir. je me demande toujours si je n’arrive pas trop tard. mais à chaque fois, tu franchis ce portail et c’est toujours le même bonheur. tu souris, tu rougis. t’aimes ses remarques, t’aimes cette façon qu’il a de pallier au manque d’attention que tu peux parfois avoir. tu ne veux pas l’avouer, mais t’es assez égocentrique pour aimer être aimer. tu ne renies donc pas ses compliments, au contraire – t’en profite. et toi, comment tu vas ? il demande, avant de prendre ta main gauche dans la sienne. tu sursautes, tu ne t’y attendais pas. tu voulais répondre, mais ta bouche s’ouvre sans que le son ne sorte. elle est belle. tu souris, c’est vrai qu’elle l’est. t’as passé des heures carrées à la regarder, tu ne t’es pas encore lassée. et tu sais que tu ne pourras jamais, contrairement à tous tes autres bijoux. la bague de ta grand-mère, et celle de mattis. une bouche bouclée. tu es heureuse ? il demande alors, te laissant enfin le temps de répondre. tu souffles, tu retiens l’émotion qui va avec la situation. oui. beaucoup. tu serres ton poing, tu tiens l’amour entre les mains. je veux que tout se passe bien, à présent. je veux qu’on soit heureux tous les deux, et jusqu’au bout. tu penses à mattis, à ses possibles doutes et à tes craintes. tu les oublies, exprès. ronnie, tu .. tu veux bien être mon témoin ? tu te mords la lèvre, t’as parlé un peu vite. mais tu le veux lui, pour couvrir le manque que t’as dans le cœur.

_________________
    see, what's the point of waiting anymore? because girl, i've never been more sure. this ring here represents my heart and everything that you've been waiting for. ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 434 points : 12
pseudo : margaux, chocolate punchy.
avatar : dylan rieder.
crédits : ailahoz (avatar) & moi-même (signature).
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 23:01
Coleen est belle. Elle est belle même avec les larmes au bord des yeux, mais quand c’est le bonheur qui brille dans ses pupilles, elle l’est plus encore. Et c’est ce qu’il voit, Ronnie. Le bonheur. Et s’il avait l’ouïe assez fine, alors il entendrait la chamade de l’amour dans la poitrine de Coleen. Il la devine, même s’il ne sait pas à quoi ça ressemble. Ronnie est un étranger de l’amour. « Oui. Beaucoup. » Elle est peut-être même heureuse pour deux, ça compenserait son manque à lui. En tout cas, ça lui fait du bien de la savoir heureuse. Ça le soulage, d’une certaine manière. Il y a peu de personnes auxquelles il  tient vraiment, mais Coleen en fait partie. Indéniablement. Elle a une place capitale dans sa vie. « Je veux que tout se passe bien, à présent. Je veux qu’on soit heureux tous les deux, et jusqu’au bout. » Il sourit doucement. Il voudrait lui dire qu’il n’y a aucune raison que les choses se passent mal, et que lui, il est certain que tout sera beau. Mais il n’a pas le temps de répondre. « Ronnie, tu… Tu veux bien être mon témoin ? » « Témoin ? » Il écarquille les yeux, surpris. Son témoin. Puis il réalise l’ampleur de sa demande. Il réalise et c’est l’émotion qui le gagne. Son coeur qui se gorge d’un sentiment incroyable, et ses yeux qui commencent à briller. Mais il est nerveux, aussi. Il n’a jamais approché l’amour d’aussi près. « Je n’ai jamais eu d’amie comme toi Coleen. » Ça voulait tout dire. De ce qu’elle représente pour lui. De la place qu’elle a prise en si peu de temps. Parce que c’est ainsi. Il nous arrive de rencontrer des personnes spéciales, des personnes avec qui nous créons une connexion particulière dès le premier regard. Il sourit alors, avec les yeux, avec le coeur. « Évidemment que j’accepte. Je suis touché que tu me choisisses… moi… » Il lira plus de bouquins qui parlent d’amour. Il observera davantage les regards amoureux des passants qui se tiennent la main. Il fera ce qu’il faut pour être un témoin à la hauteur, et même plus. Il apprendra les leçons de l’amour pour Coleen. « Est-ce que… Est-ce que je peux… ? » Il ouvre ses bras, maladroit. Est-ce qu’il peut la prendre dans ses bras ? Il ne termine pas sa question, et s’avance vers elle, l’enlaçant un instant. Pour la première fois.

_________________
heavy dirty soul.
quand vous ne savez plus qu'un jour vous saviez rire,
quand le mal a choisi votre âme pour empire,
quand tous les romantiques et les tristes du monde,
ont choisi votre cœur pour se mettre à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1272 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : emily didonato.
crédits : ava, lolitaes ; sign, tumblr & j. timberlake.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 20:10
tu supposes qu’elle l’aurait été, si elle était encore là. ou du moins, elle aurait été devant toi, au premier rang. tu l’aurais regardé tout du long, pour être sûre de ne pas faire quelque chose de travers. t’aurais voulu être parfaite pour elle, et tu l’aurais sûrement été. tu sens les larmes monter sous tes yeux, et tu sens ton cœur s’emballer. elle a rencontré mattis une fois, ta grand-mère et elle a tout de suite vu ce qu’il se passait entre vous. elle a souri en te regardant, et elle a apprécié ton regard. celui que t’as toujours eu sur lui. t’es impressionnée coleen, par ce qu’il est et par ce qu’il fait. mattis est le premier homme que t’as admiré après ton père, et il sera sûrement le dernier. c’est aussi pour ça que t’es fière de l’aimer, et que t’es fière de possiblement devenir sa femme. tu juges que tu ne le mérites pas, qu’il aurait pu trouver n’importe quelle autre femme. elle serait peut-être plus jolie, plus flexible, plus agréable, plus mignonne et plus sympathique. elle ne critiquerait personne, elle n’aurait pas l’intention de dicter à la place des autres ce qu’il faut faire, elle serait peut-être plus aimable aussi. mais elle ne serait jamais aussi amoureuse que tu peux l’être. ton cœur ne bat que pour lui, et il n’a d’ailleurs battu de la sorte que pour lui. et tu sais que ça compte quelque part. sûrement plus que le mariage, plus que vos disputes et plus que les doutes qui semblent planer entre vous pendant les meilleurs moments de votre vie. l’amour compte toujours plus. tu reposes ton regard sur ronnie, tu te rappelles ce que ta grand-mère avait l’habitude de dire ; on aime toujours bien plus un jour qu’un autre. on s’aime aussi plus le lendemain. mais lorsqu’on sait que c’est le bon, on l’aime et on s’aime tous les jours. tu souris avec plaisir, et tu demandes enfin à ronnie d’être le témoin que tu as toujours voulu. le témoin qui représente l’âme manquante de ton mariage, et l’amitié franche. témoin ? il demande, surpris. tu souris toujours, regardant son visage heureux et ému de ta demande. tu le vois, il n’a pas l’habitude. je n’ai jamais eu d’amie comme toi coleen. il avoue alors, les yeux brillants par ta demande. il fait une légère pause, et tu attends sa réponse même si tu la connais. il te regarde, il sourit à son tour. évidemment que j’accepte. je suis touché que tu me choisisses .. moi .. tu n’aurais pas aimé quelqu’un d’autres. tu voulais qu’on soit sincère avec toi, tu voulais qu’on t’admire et qu’on ne te fasse pas d’ombre. et tu sais que ronnie est la personne parfaite pour le rôle. est-ce que .. est-ce que je peux ..? il ouvre ses bras, et tu souris cette fois en montrant tes dents. tu hoches la tête, ouvrant tes bras à ton tour. tu te blottis contre ses bras, et tu gardes ce sourire immense sur ton visage. merci, ronnie. je .. je n’ai pas d’amis comme toi non plus. et c’est vrai. personne n’est aussi franc, aussi vrai et aussi éphémère que ronnie.

_________________
    see, what's the point of waiting anymore? because girl, i've never been more sure. this ring here represents my heart and everything that you've been waiting for. ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 434 points : 12
pseudo : margaux, chocolate punchy.
avatar : dylan rieder.
crédits : ailahoz (avatar) & moi-même (signature).
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 17:59
« Merci, Ronnie. Je… Je n’ai pas d’amis comme toi non plus. » Coleen contre lui, Ronnie ferme les yeux une demi-seconde. À travers leur amitié, il apprend l’amour. L’amour qu’elle a pour Mattis et celui qu’elle aura toujours pour sa grand-mère. Il apprend la simplicité. La simplicité de leur amitié, de cette relation qu’ils entretiennent en toute franchise. Et puis il apprend la vie. Parce que la sienne a toujours été de travers, et que Coleen représente un point de sérénité et d’équilibre qu’il garde en ligne de mire. Il ouvre les yeux, finalement, et la libère de son étreinte. À travers son regard, il lui dit merci. Merci pour tout Coleen. « Je n’ai jamais assisté à un mariage. », il avoue. Pas la moindre invitation non plus. « Est-ce que les témoins doivent écrire un discours ? » Il réfléchit un instant, commence à formuler quelques phrases dans sa tête, déjà impliqué dans le rôle qu’elle lui a offert. Cette place qu’elle lui a donné. Il reprend finalement, plongeant son regard dans celui de Coleen. « J’ai envie d’écrire un discours. » C’est vrai, il en a envie. Parce qu’elle mérite qu’on raconte quelle femme incroyable elle est, et quelle belle histoire d’amour elle partage avec Mattis. Alors de toute son âme, il lui écrira quelque chose de beau. Avec ses mots, à lui. Il a encore une tonne de questions concernant le mariage. Quand il aura lieu. Où. Et puis… « Est-ce que je pourrais venir accompagné ? » Candy. C’est Candy qu’il voudrait avec lui ce jour-là. Parce qu’elle doit lui apprendre comment on vit quand on est en couple. Quand on est amoureux. Parce qu’elle a commencé ses leçons à Boston, et qu’il lui reste un milliard de choses à assimiler. Alors si Coleen le lui autorise, et si Candy l’accepte, la prochaine leçon aura lieu sur le terrain, au coeur même d’une histoire d'amour, d'un mariage.

_________________
heavy dirty soul.
quand vous ne savez plus qu'un jour vous saviez rire,
quand le mal a choisi votre âme pour empire,
quand tous les romantiques et les tristes du monde,
ont choisi votre cœur pour se mettre à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1272 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : emily didonato.
crédits : ava, lolitaes ; sign, tumblr & j. timberlake.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Juil - 22:14
blottie dans ses bras, tu ne penses à rien si ce n’est la vision de son visage à ton mariage. t’imagines très bien comment il pourrait s’habiller, et comment il pourrait te regarder. tu vois déjà le sourire de ta grand-mère à travers le sien, et t’aimerais tellement qu’il comprenne pourquoi tu lui demandes ça. certes, votre amitié est plus forte que n’importe quelle autre, et ça parle de ce que c’est. un manque à gagner que vous avez trouvé l’un pour l’autre, un amour que tu ne peux pas expliquer et que tu ne veux pas expliquer, pour que personne ne vous demande jamais comment vous vous êtes rencontrés, pourquoi vous êtes aussi proches et comment c’est possible d’être aussi silencieux mais de développer autant d’amour et d’amitié. t’as pas envie de devoir l’expliquer parce que ça se voit, ce que vous avez. et ça devrait suffire. tu t’éloignes de lui, et tu souris en retrouvant son regard. il semble soudain se poser beaucoup de questions. c’est une lourde responsabilité que tu imposes, mais tu lui fais confiance pour être parfait. je n’ai jamais assisté à un mariage. tu ouvres les yeux, un peu surprise. tu sens ton cœur s’emballer doucement, t’imagines qu’il a plein de question. tu souffles alors et tu proposes que vous vous installiez une seconde sur le banc, d’un geste de la main. t’as envie de t’asseoir après ce trop-plein d’émotions. est-ce que les témoins doivent écrire un discours ? tu hoches la tête, les yeux brillants. j’ai envie d’écrire un discours. tu ris, cette fois. ça tombe bien alors .. parce qu’il devra écrire quelque chose, et en parler devant tous les invités. et t’as bien l’intention de pleurer. est-ce que je pourrais venir accompagné ? il demande ensuite, et tu te tournes vers lui soudain très curieuse. bien sûr .. je ne savais pas- je ne savais pas que tu voyais quelqu’un. après tout, tu n’as jamais demandé. et t’en rougi de honte. tu aurais dû t’intéresser, tu aurais dû te demander. vos rencontres ici sont tellement chargées d’émotions que t’as oublié.

_________________
    see, what's the point of waiting anymore? because girl, i've never been more sure. this ring here represents my heart and everything that you've been waiting for. ☾ ☾
Revenir en haut Aller en bas
 
meeting again. (coleen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris, 1er mai, des militants du PS agressent des familles revenant du meeting de Marine Le Pen
» Meeting Tuning
» Grand meeting aérien à Châteauroux-Déols le 17 mai
» MEETING TUNING INTERNATIONAL à BRAGA 2012 au PORTUGAL
» base aérienne 702 - AVORD - Meeting du centenaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets-
Sauter vers: