AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

it's the fault of patrick ! (nadje)

avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 632 points : 1
pseudo : adoko/pauline
avatar : levi stocke
crédits : adoko
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Mar - 18:59
à quitter brooklyn pour les affaires, tu as totalement oublié que la st paddy's day approchait et pour tout dire, tu ne t'es même pas rendu compte que la célébration avait commencé quand tu es arrivé l'autre soir. pourtant la ville semble avoir prit la couleur de cette fête : le vert. il résonne même dans quelques coins de rue de la musique irlandaise. pour être un habitué des voyages, tu as eu la chance de partir en irlande à cette époque. cela remonte à quatre ans, tu y es allé avec jon. vous avez bu les meilleures bières du pays et il se serait peut  être dingue de le dire mais c'est la vérité : vous avez fait tous les pubs de dublin…presque. de cette virée tu en garde de bons souvenirs. du goût de ce whiskey irlandais à la danse langoureuse de ses danseuses avec qui vous avez terminé vos nuits.
c'est un brin nostalgique que tu repenses à tout ça, tandis que tu arpentes les petits quartiers de l'ouest de brooklyn.  il y a foule sur les trottoirs et sur la route. tu ignores les détails du programme, mais tu t'attends éventuellement à voir passer un char d'une minute à l'autre si ce n'est pas un homme déguisé en lutin. s'il est relativement tôt, certains sont déjà ivres  de joie. ta montre affiche dix-neuf heures trente-deux. tu pourrais boire une bière en te mêlant à l'agitation mais tu as surtout envie d'un bon café. tu as bossé toute la journée sur williamsburg, à aménager l'intérieur de ton local fraîchement acheté. dans le tumulte des chapeaux verts et autres costumes, tu te fraye un chemin jusqu'au portes de ce café. tu pourrais perdre le sens de l'orientation dans cette vague humaine mais bientôt ta main vient se poser sur la poignée de la porte. tu n'as pas le temps de la pousser que tu sens quelqu'un te pincer les fesses. sérieusement ? tu oublierai presque que la tradition exige que l'on pince ceux qui ne sont pas aux couleurs de la saint patrick. tu fais volte face mais pas le temps de voir qui est le coupable… tu reprends de l'élan pour entrer dans ce café où tu te sens déjà soulagé par le silence et la tranquillité qui semble s'en dégager. mais à croire que tu n'as pas de chance - est-ce que cueillir un trèfle à quatre feuilles t'aurait épargné cette mésaventure ? -  on te bouscule, tu rentres dans quelqu'un… c'est son gobelet entier de boison chaude qui vous arrose. ˝merde ! j'suis désolé !˝ face à toi, une jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 436 points : 0
pseudo : wise (amandine)
avatar : ali collier
crédits : self, faust, ANOBRAIN, SOHA et marie
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Mar - 11:37
tu comprends rien à ce qui se passe aujourd’hui. des gens en verts, de partout, des rues couvertures de vert et de fleurs bizarres. tu les trouves tous étranges. une tradition que tu ne comprends pas, une de plus. mais t’apprécies pas forcément ce qui se passe. pas tous les aspects en tout cas. tu as l’impression d’étouffer devant autant de verts, certains sont déguisés d’une manière étrange, plus que cela même. long soupir, toi qui voulais juste boire un café, tu as l’impression d’être en train de passer dans un autre monde. des gens avec des boissons alcoolisées font déjà la fête dans les rues. tu tentes d’éviter les plus alcoolisés. tu ne comprends rien à ce monde qui devient totalement fou. tu tentes de continuer d’avancer quand quelqu’un finit par te pincer les fesses. ni une, ni deux, tu te retournes vers la personne pour lui mettre une giffle en plein visage. il n’a pas l’air de comprendre pourquoi tu agis de la sorte mais tu t’en moques. tu avances vite, le plus rapidement possible pour trouver un café. tu finis par entrer dans le premier qui croise ta route. calme, pas trop de monde, ça te permet de te détendre un peu. tu fais la file patiemment, peu de monde assis mais pas mal de monde qui commande. tu attends bien sagement quand celui devant toi bouscule la personne qui vient d’être servie. manque de bol c’est sur toi que la boisson tombe. tu laisses échapper un petit cri devant la chaleur de la boisson avant de prendre des serviettes pour tenter d’enlever cette impression de chaud. non, ce n’est définitivement pas ton jour. « ˝merde ! j'suis désolé !» l’homme vient s’excuser même si ce n’est pas totalement de sa faute. « pas votre faute. » que tu viens dire tout en lançant un regard noir à celui qui a provoqué cette accident. tu es pleine de café, tout comme lui. c’est bien ta veine. tu continues de tenter d’essuyer les dégâts mais c’est déjà trop tard, tes vêtements sont bels et bien tâchés.

_________________

everybody's got a dark side, do you love me ? can you love mine ? nobody's a picture perfect but we're worth it you know that we're worth it will you love me ? even with my dark side ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 632 points : 1
pseudo : adoko/pauline
avatar : levi stocke
crédits : adoko
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 25 Mar - 19:09
ce n'est pas juste chaud. en fait c'est totalement brûlant ! tu es prêt à répliquer un peu violemment envers le maladroit mais en entendant la petite voix de la jeune femme en face de toi, tu te calmes direct. tes yeux verts se plongent dans les siens. à en croire son froncement de sourcils, elle aussi est contrariée par cet arrosage accidentel. ˝pas de votre faute.˝ dit-elle assez bas mais d'une voix appuyée, son regard assassin. elle s'affaire à essorer son haut mais le mal est déjà fait, le café déjà bien imbibé par le tissus de vos vêtements respectifs. voilà qui est fâcheux et en plus tu n'aimes pas spécialement faire la lessive jeff. faudra quand même penser à laisser tremper ta chemise si tu veux qu'elle revienne. putain, quel con ! et il ne s'excuse même pas, continuant son chemin comme si de rien n'était. le coupable est un lâche, un égoïste. il a déjà foutu le camp. ˝ça ne vous a pas trop brûler ?˝ demandes-tu à la jeune femme. un fin sourire étire tes lèvres en constatant son acharnement. ˝je crois que ça sert plus à rien, mademoiselle.˝ tu ris un peu, essais de relativiser. cela aurait pu être pire après tout. on perturbe un peu la file, obligeant les gens à nous contourner pour passer. du coup, je me fais griller mon tour. c'est le pompon ! ˝venez…˝ d'un signe de la main tu invites la jolie blonde à filer vers un coin du café pour libérer la place. les gens sont trop pressés c'est bien ça le foutu problème. ˝les gens sont si impatients qu'ils en oublient la politesse ! à croire que la fête prochaine grille leur cerveau.˝ une pause tandis que tu cherches une table où vous pourrez vous installer. enfin tu ignores si elle a envie de boire un café et surtout avec toi. ton regard sur les grandes fenêtres tu vois au-dehors la frénésie populaire. ah…l'ivresse. un passant se cogne contre un poteau. léger rictus moqueur sur tes lèvres.

_________________
en cette belle saison,
j'irai cueillir
ton joli coquelicot ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 436 points : 0
pseudo : wise (amandine)
avatar : ali collier
crédits : self, faust, ANOBRAIN, SOHA et marie
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Mar - 16:32
t’avais pas besoin de ça en ce moment nad. t’avais pas besoin d’avoir cette sensation de café chaud qui se déverse sur toi. tu pourrais crier si tu étais ce genre de filles, si la vie ne t’avait pas déjà assez bousillé. la douleur tu connais, trop, bien trop pour commencer à t’exciter comme une folle pour la chaleur d’un café. tu mets en avant que c’est pas sa faute. car c’est le cas. par contre, le type devant toi, tu le fusilles du regard, t’avais vraiment pas besoin de ça aujourd’hui. tu tentes de rattraper un peu les dégâts mais c’est pas évident, pas du tout même. ton haut sera surement à jeter. toi qui a déjà pas d’argents, ça va pas arranger tes affaires. t’as comme une envie de pleurer et ça te tue, tu hais cela, cette sensation d’être de plus en plus à fleur de peau depuis qu’une créature grandi en toi. «ça ne vous a pas trop brûler ? » qu’il vient te demander. bien plus gentil que la raison de votre malheur, celui qui est parti, celui qui ne s’excuse pas. « non non, moi va bien.» que tu viens lui dire alors que ton accent se fait entendre. un sourire sur ses lèvres que tu tentes de lui rendre même si ce n’est pas évident pour toi. « je crois que ça sert plus à rien, mademoiselle.»  qu’il vient te dire et tu acquiesces doucement. parce que le connard est déjà loin. « venez…» qu’il vient te dire et acquiesces encore une fois. tu as du mal à parler. vous partez dans un coin du café même si tout n’est pas forcement ce que tu voulais aujourd’hui. «les gens sont si impatients qu'ils en oublient la politesse ! à croire que la fête prochaine grille leur cerveau. » tu ris rien qu’un peu. « gens chiants. » que tu viens dire, parce que c’est le cas. parce que tu n’aimes pas trop  la situation actuelle. « moi pas aimer fête… » que tu rajoutes. toi, tu n’as jamais été pour les fêtes surtout celles qui rends les gens débiles.

_________________

everybody's got a dark side, do you love me ? can you love mine ? nobody's a picture perfect but we're worth it you know that we're worth it will you love me ? even with my dark side ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 632 points : 1
pseudo : adoko/pauline
avatar : levi stocke
crédits : adoko
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Avr - 16:52
tu l'as invité à rejoindre une table, sans te soucier une seconde qu'elle puisse être pressée ou être attendue quelque part. mais si cette jeune inconnue n'avait pas envie de rallonger votre rencontre, elle aurait déclinée ton invitation - n'est-ce pas ? alors tu es là, en train de t'installer sur la banquette posée en face de celle où la jeune femme s'assoit. ses gestes sont d'une incroyable douceur. à ton oreille, sonne encore sa voix aux intonations d'un autre monde. il y a aussi eu son petit sourire à l'allure timide…te voilà encore bien perdu dans tes pensées. ˝gens chiants.˝ tu poses tes yeux verts sur son visage et un fin sourire s'invite dans ton épaisse barbe. te voilà amusé. d'un hochement de tête tu affirmes l'argument de la jeune femme. ˝moi pas aimer fête…˝ sur ce point-là, tu n'es pas du même avis. disons que tu as juste été pris à dépourvu aujourd'hui. tu as oublié la st patrick alors que d'ordinaire tu es le premier à être enthousiaste pour la célébrer. mais cette année, t'enchante t-elle autant ? l'absence de jon change la donne…mais au contraire tu sais que tu devrais profiter au maximum en son honneur. c'est ce qu'il aurait voulu. ˝je m'appelle jeff, enchanté.˝ ta main tendue vers la jeune femme, tu attends un signe de sa part. tes longs doigts ouverts chaleureusement. et même si tu es curieux de savoir de quel pays elle est originaire, tu ne lui poseras pas la question. pas tout de suite du moins. c'est d'abord l'heure des présentations d'usage pour vous approprier l'un et l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 436 points : 0
pseudo : wise (amandine)
avatar : ali collier
crédits : self, faust, ANOBRAIN, SOHA et marie
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Avr - 20:02
t’es surprise de tomber sur quelqu’un de gentil. sans doute parce que tu vois de plus en plus le monde comme remplis de gens loin de l’être, sans doute parce que tu n’as plus confiance dans les autres. que cela ne changera sans doute plus jamais. t’es incapable de voir les choses différents, totalement. mais t’acceptes quand même de t’asseoir à la même table que lui. sans doute parce que tes émotions sont déjà mises à rude épreuve. que tu ne sais pas vraiment quoi penser de tout cela, que t’es déjà plus que perdue. langue que tu n maitrises pas encore dans son intégralité. langue qui est encore plus difficile quand tes émotions sont à fleur de peau, comme aujourd’hui, comme bien souvent depuis que tu as cette chose qui grandit en toi. ça ne se voit pas encore. un miracle mais ça ne durera plus très longtemps, ça finira par avoir une incidence dans chaque moment de ta vie, dans chaque période de ton existence et tu ne pourras rien faire pour changer les choses, vraiment rien. parce que t’es pas faite pour être mère, parce que cet état de chose ne changera jamais. « je m'appelle jeff, enchanté.» l’inconnu finit par se présenter, par ne plus en être un par la même occasion sans que tu saches vraiment ce que tu pourrais dire de plus que « moi nad. » parce que c’est qui tu es. parce que c’est la seule chose que tu es en ce moment. t’es plus grand-chose, t’es vraiment loin d’être quelqu’un. t’es en train de te perdre, petit à petit, de plus en plus, bien trop sans doute. sa main qu’il te tient, dans laquelle tu viens déposer la tienne, bien moins longue. bien plus fine. plus féminine également. tu laisses un petit sourire apparaitre sur ses traits, pour faire face au sien. c’est compliqué pour toi la rencontre, c’est trop de souvenir, trop de possibilité, trop d’impossibilités aussi. t’es trop perdue dans un sens.

_________________

everybody's got a dark side, do you love me ? can you love mine ? nobody's a picture perfect but we're worth it you know that we're worth it will you love me ? even with my dark side ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 632 points : 1
pseudo : adoko/pauline
avatar : levi stocke
crédits : adoko
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Avr - 21:16
tu n'as aucune idée de ce que peux penser la jeune femme de toi. on dit souvent que tu impressionnes par ton allure. certains disent même que tu ne mets pas tout le monde en confiance. est-ce dut à ton apparence un peu robuste ? tu n'en sais rien. dans tous les cas, tu trouves ses préjugés totalement absurdes - voire - vexant. tu n'as pas pour habitude de juger ceux que tu ne connais pas. ni même aux premiers abords. tu aimes bien apprendre à connaître l'autre avant de tenir des propos douteux à son égard. tu veux être sûr de ton ressenti. tu ne comprendras définitivement jamais les gens qui se fixe leur opinion dès la première seconde. ton esprit divague mais tu fixes toujours la jeune femme en face de toi. tu aimerais lui demander de quel coin elle vient. mais tu ignores si la question est appropriée. aussi simple soit-elle. tu te penches un peu en avant. juste assez pour t'appuyer contre tes coudes. ˝moi nad.˝ tu penses au diminutif de son prénom. tu aurais bien aimé l'entendre en entier. te voilà quelque peu frustré, sur ta faim. mais peut être est-ce ses beaux yeux qui t'encouragent à ne pas lui en tenir rigueur. tu as juste l'impression de marcher sur des oeufs avec la jeune femme. tu la sens terriblement craintive, sur ses gardes. tu ne sais quoi faire pour la mettre à l'aise. et tu te dis que finalement, tu dois l'ennuyer. la retenir de son plein gré peut être. ˝vous voulez boire quelque chose ?˝ te voilà prêt à lui payer un chocolat, un café si elle veut. ou même un cookie qui te fait sacrément de l'oeil derrière la petite vitrine du comptoir.

_________________
en cette belle saison,
j'irai cueillir
ton joli coquelicot ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 436 points : 0
pseudo : wise (amandine)
avatar : ali collier
crédits : self, faust, ANOBRAIN, SOHA et marie
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Mai - 10:55
t’as jamais eu le loisir de laisser le moindre doute à autrui, t’as toujours été déçue nad, d’une manière ou d’une autre. pare que les hommes, ça fait bien longtemps que tu as arrêté e le faire confiance ou de crois ce qu’ils pourraient bien te dire. t’as laissé une chance à l’une d’entre eux et ta situation est plus difficile qu’elle n l’était auparavant… alors non, tu ne feras plus cette erreur. cette erreur de croire qu’un homme peut avoir de bons côtés. t’es méfiante, pour ta survie, pour la survie de cette chose en train de grandir en toi. le seul brin de vie dans ton corps mort depuis longtemps… alors non, t’arrives pas à faire comme si, comme si tu te méfiai pas aussi un peu de ce gars qui a pourtant l’air bien gentil mais la confiance, t’as oublié ce que c’était, depuis un moment déjà… t’es un peu craintive quand tu le vois te fixer, tu sais que tu pourrais lâcher la bombe qui vit en toi pour le faire partir, ça marche avec les hommes pas vrais ? les hommes qui veulent que ça… tu pensais qu’il était autre, long soupire avant de te reconcentrer sur le présent, sur cet homme à tes côté, inconnu au bataillon. inconnu qui se présente qui reste pour autant inconnu… parce qu’un prénom, ça ne te dis pas grand-chose sur une personne et pourtant tu lui donnes également le tien. « vous voulez boire quelque chose ?» tu ne comprends pas sa gentillesse, elle est difficile à comprendre encore plus maintenant qu’il n’est plus, qu’il t’a laissé et que tu ne sais plus quoi faire. tu hoches de la tête. « si vous vouloir. moi pas vouloir vous embêtez. » peur de la solitude, peur du contact, animal apeuré, elle est loin la jeune fille qui avait confiance en elle, cette femme qui malgré les épreuves pouvaient conquérir le monde. la femme qui avait une carapace si étanche que rien ne pouvait passer. elle est perdue cette femme, totalement…

_________________

everybody's got a dark side, do you love me ? can you love mine ? nobody's a picture perfect but we're worth it you know that we're worth it will you love me ? even with my dark side ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 632 points : 1
pseudo : adoko/pauline
avatar : levi stocke
crédits : adoko
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 12:34
tu attends sa réponse quant à ta proposition. lui payer un café, pourquoi pas quelque chose à manger avec. dans ce silence, tu la regardes, sans trop garder tes yeux longtemps posé sur elle. de peur de la déranger. de prendre ton attention pour abusive. c'est loin d'être le cas. la jeune femme te fait penser à un agneau. hors, tu ne doutes pas un instant qu'elle puisse avec un caractère surprenant. explosif qui sait. mais assurément plus expressif que présentement. tu t'attends à quoi jeff ? que cette jeune inconnue se dévoile alors que vous ne vous connaissez pas ? c'est trop rêver. c'est trop demander. ˝si vous vouloir. moi pas vouloir vous embêtez.˝ tu souris en coin, attendri par son accent, par sa douceur. par sa pudeur. tu redresses tes épaules pour poser un instant, ton dos contre la banquette. tes mains sur la table, tu souffles de bonne humeur : ˝très bien. je vais nous chercher ça.˝ tu te lèves enfin, empoigne déjà ton portefeuille lui-même rangé dans la poche intérieure de ta veste. tu abandonnes nad, fais la file jusqu'à une caisse. tu jettes un coup d'oeil au-dessus ton épaule pour t'assurer qu'elle ne s'enfuit pas. tu trouverais ça dommage, qu'elle s'envole, qu'elle s'enfuit. c'est ton tour. tu commandes deux cafés. classiques, avec des dosettes de sucre au cas où. faut dire que tu ne lui as même pas demandé ce qu'elle voulait vraiment boire. si elle aime le café noir comme toi. pour ravir vos papilles, tu désignes le cookie qui te fait de l'oeil depuis que tu es entré dans l'établissement. ainsi qu'un muffin à la myrtille. nad prendra ce qui lui chante. tu aimes les deux. ˝merci.˝ tu adresses au vendeur avant de faire volte face pour retourner à votre table. soulagement. nad est toujours là. tu reviens, posant la commande. tu te rassois et prends ton gobelet fumant pour en boire une petite gorgée. ˝prenez ce que vous préférez.˝ tu parles des gâteaux. puis tu rajoutes, bien trop tenté : ˝excusez-moi si je vous demande ceci mais…vous avez un accent russe. enfin, vous venez de ce coin là ?˝ elle n'est pas obligée de répondre. tu ne lui en voudra pas si elle te fou un vent.

_________________
en cette belle saison,
j'irai cueillir
ton joli coquelicot ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 436 points : 0
pseudo : wise (amandine)
avatar : ali collier
crédits : self, faust, ANOBRAIN, SOHA et marie
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Juin - 10:33
t’as du mal à parler. t’as du mal à te confier à un inconnu. t’as du mal à faire comme si. à te montrer comme une personne normale. cela fait trop longtemps que tu n’as plus été une personne normale nad et t’es même plus que certaine d’en être capable. t’acceptes son café et en même temps, t’as pas vraiment envie d’en faire trop. t’arrives pas à en faire trop d’ailleurs. t’arrives seulement à acquiescer simplement. c’est la seule chose que tu peux faire. c’est le seul geste vers autrui dont tu es capable. ce n’est pas grand-chose mais t’as un peu perdue. perdue avec ton passé, ton présent et même ton avenir, tu ne sais pas dans quelle direction tu vas aller. t’es à la croisée des chemins sans pour autant en voir un qui se détache du lot. clairement pas même. « très bien. je vais nous chercher ça.» tu hoches de la tête. tu n’as rien d’autres à ajouter. t’as pas forcément envie d’ajouter quelque chose. tu le laisses aller ce presque inconnu. t’as pas confiance mais c’est normal de ne pas avoir confiance. encore plus quand il s’agit de toi. tu pourrais mettre en avant que tu peux payer toi-même ta boisson mais en même temps, t’as plus tellement d’argent nad et plus vraiment de moyens de t’en procurer. alors un petit truc offert, tu peux pas cracher dessus. mais tu vas pas pour autant devenir une gentille petite fille, ce n’est pas ton genre… tu te mets tout de même à sourire en voyant qu’il continue de te regarder. est-ce qu’il a peur que tu t’en ailles ? sans doute. est-ce que tu y as pensé ? un peu, rien qu’un peu… il ne met pas trop de temps à revenir jeff. avec les deux cafés et du sucre. tu souris quand tu le vois revenir également avec des petits gâteaux. il a l’air gentil en tout cas. il a l’air de vouloir te faire plaisir et ça te fait du bien dans un sens. un peu de bien dans tout ce que tu as en ce moment. « merci ». que tu dis quand il dépose ton gobelet de café juste devant toi. tes mains s’en emparent. t’aimes la chaleur, t’aimes le chaud et surtout cette sensation de contrôle que tu as l’espace de quelques instants. « ˝prenez ce que vous préférez.» tu souris. « merci » que tu dis encore une fois avant de t’emparer du muffin. tu as faim nad. un peu trop souvent en ce moment mais c’est parce que tu n’es plus toute seule non plus. t’as cette chose en toi. cette chose contre laquelle tu ne sais pas trop quoi penser… « ˝excusez-moi si je vous demande ceci mais…vous avez un accent russe. enfin, vous venez de ce coin là ?» ton regard qui se fait méfiant. il va sans doute le remarquer mais tu ne peux pas faire autrement malheureusement. c’est plus fort que toi. tu as pris l’habitude de ne pas croire les autres. « oui.» que tu dis sans doute un peu trop sèchement. tu devrais te montrer plus ouverte mais c’est difficile pour toi vraiment. « et vous venir de où ? » que tu viens tout de même demander tout en prenant une bouchée du muffin.

_________________

everybody's got a dark side, do you love me ? can you love mine ? nobody's a picture perfect but we're worth it you know that we're worth it will you love me ? even with my dark side ?
Revenir en haut Aller en bas
 
it's the fault of patrick ! (nadje)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation Patrick
» activites pour la St- Patrick
» Patrick Swayze pèse moins de 50 kilos
» Patrick Bruel
» Daniel Lavoie, Patrick Fiori et Garou...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: left over the sea-
Sauter vers: