AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

hula hoop (azel)

Invité
Invité

Ven 18 Sep - 3:44
no ragrets. je tourne sur ma chaise, les yeux rivés sur le plafond, paddy qui me gueule dans les oreilles et puis t'as moi qui écoute rien. j'pense à des formes, à des couleurs, des animaux, paysages. faut seulement que ce soit beau et le reste, on s'en fiche. j'arrive pas trop à me décider. je sais pas non plus où le mettre ce tatouage. j'pensais que pour le coup, dans le front ce serait bon. c'est pas un genre de pari, c'est juste que j'en veux depuis un moment déjà, j'arrive seulement pas à me faire pousser la paire de couilles pour aller chez le tatoueur. « c'est la mierda. » j'vois qu'une seule solution, c'est de débarquer, de choisir un dessin au hasard et puis voilà, le tatouage est fait. j'laisse paddy à l'appart, j'ai pas besoin d'un truc qui me gueule dessus ou qui se fou de ma gueule pendant que je verse une larme. dans le bus, j'me fais des playist pour le lendemain, je cohabite pendant une dizaine de minutes avec l'odeur de sueur du gars assis à côté sur le banc. je vois la place de femme enceinte libre. j'sais que c'est mal, mais j'ai une grosse hésitation à me faire pousser un ventre pour m'éloigner de l'odeur, même si je sais qu'elle va me suivre. trop tard, j'descends du bus, la vie est meilleure, l'air est plus pur. le salon de tatouage est au bout de la rue, j'y vais directement et c'est juste en déposant la main sur la poignée que je vois cette tête que je connaissais bien. une tête qui doit me détester, même si je sais pas si elle va me reconnaître. j'entre. « azel ? » j'ai envie de lui demander si elle veut que je lui fournisse les armes. après, elle peut bien me tuer, je le mérite au moins un peu.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 1152 points : 0
pseudo : morning wood. (vic)
avatar : charlotte mckee.
crédits : viceroy.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Sep - 16:54
le rouge et l'orange se mélangent pour donner naissance à un tourbillon de feu, à un morceau de colère. et cette légère touche de bleu qui détonne sur l'ensemble, comme une impression d'interdit, un zeste de désespoir. assise derrière le comptoir du studio, elle observe, du coin de la pièce, rose donner vie à un énième bout de paradis. elle la regarde tracer, colorer à même la chair de son client. son pied frappe le sol d'une mélodie aérienne, perchée à cent degrés sud, vingt-quatre degrés nord. elle plane, perdue quelque part à des milliers de kilomètres de là. ses yeux s'égarent, scrutent le mince voile de poussières danser une valse endiablée à ses pieds, totalement insensible à cette prétendue gravité. vestige de son ménage bâclé. et puis elle s'attarde sur le plafond griffé de dizaines de crevasses qui se meurt doucement sous les années qui passent. atmosphère vintage, ambiance feutrée. ses pupilles terminent finalement leur course sur les croquis de sa boss qui ornent les murs, chefs d’œuvres de couleurs et de vie qui habillent chaque recoin de la pièce. ses yeux rebondissent d'un détail à l'autre jusqu'à ce que ses paupières s’alourdissent, cinq grammes à la seconde. elle est bien. bercée par les voix feutrées de rose et du blond, elle s'endort doucement. de longues minutes s'écoulent, le temps s'échappe. elle finit quand même par émerger, histoire de faire un minimum semblant de bosser. elle s'empare une centième fois de son portable. toujours aucun message. la blonde soupire, se lève à contre cœur pour trier la montagne de paperasse qui la nargue de toute sa hauteur, les pensées encombrées par un jeune frisé. ouais. elle grimace. et puis la poignée qui grince, le bruit sourd qui la sort de ses pensées. elle relève la tête. une voix, un peu trop familière à son goût; azel ? elle se fige sur place, des feuilles de papier lui échappent des mains et s'étalent à ses pieds. elle déglutit, fronce les sourcils. sa voix est froide, glacée, dénudée de toute jovialité. bonjour, qu'est-ce que j'peux faire pour toi? elle fait un effort, pour rose, mais son regard parle de lui-même. en un seul coup d’œil, elle lui fait comprendre qu'elle sait parfaitement qui elle est et qu'elle n'a absolument pas l'intention de faire table rase du passé.

_________________
but what if you get tired of me ?
Revenir en haut Aller en bas
 
hula hoop (azel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon Jeudi
» Bien le bonjour! =)
» Les RSG font la UNE ... Nouvelles CSQ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: V3 :: rp abandonnés-
Sauter vers: