AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

a child's eyes. (chelsea)

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 231 points : 66
pseudo : emy.
avatar : deborah ann woll.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Mar - 17:31
Avec la disparition de Javier, quelques années plus tôt, Freya s'était rapprochée des Moore. Ce qui les liait ? Maggie. La blonde a su tolérer la famille de la mère biologique de la jeune fille, et les a tous rapidement appréciés. Aujourd'hui, ils sont toujours aussi proches, les Moore ayant été un véritable soutien au cours de cette période. C'est donc sans hésiter qu'elle leur rend un service de temps en temps, ou qu'elle partage des repas ou des cafés avec eux. Leur présence lui fait du bien, et elle a gardé le petit garçon de Chelsea cet après-midi, profitant alors de son jour de congés. Ça lui évoque parfois ce petit morceau de Javier et d'elle qui n'a jamais vu le jour, et pourtant... Elle sourit, heureuse de s'occuper du petit garçon. Elle lui a fait faire des activités manuelles, dont une peinture à l'eau pour sa mère. Maintenant, elle joue avec lui et n'entreprend pas d'activité particulière en attendant l'arrivée de la jeune femme. Elle lui proposera certainement de rester un peu, se doutant que Maggie sera ravie de la voir aussi quand elle rentrera. Avoir du monde à la maison, surtout en ce moment, ça égaye un peu leur vie. Quoi de mieux qu'un enfant pour cela ? Le petit garçon dans ses bras, elle lui lit une histoire comme elle avait l'habitude de le faire avec Magnolia, il y a quelques années, avant de dormir ou simplement quand elle en avait envie. Le temps a passé vite, et la vie de Freya a bien changé... N'étant vraiment pas devenue ce qu'elle imaginait. Il y a cet homme avec qui elle vit, à qui elle porte de l'affection, mais qu'elle n'arrive pas à aimer... Parce qu'il y a toujours Javier quelque part, il ne la quitte jamais même s'il n'est plus celui qu'il était. Enfin, on frappe à la porte, et la blonde pose le livre sur la table basse avant de se lever avec le petit. « Il a été sage comme une image. » dit-elle avec un beau sourire en ouvrant à Chelsea, avant de lui tendre l'enfant si elle veut le récupérer. « Tu restes un peu ? » propose-t-elle, espérant qu'elle acceptera.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1043 points : 43
pseudo : forward. (marie)
avatar : olivia holt.
crédits : lempika, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Mar - 19:18
journée éprouvante. tu as passé des heures en examen pour mettre un point final à tes études. t'en reviens pas d'être bientôt à la fin de toute cette agitation qui dure depuis des années. bientôt, tu auras ton diplôme. bientôt tu pourras te lancer dans la vie que tu veux vivre, exactement comme tu veux la vivre. tu n'attendais plus que ça chelsea. pourtant... ta vie ne s'est pas déroulée comme tu l'avais prévu. un bébé sur les bras. ce n'était pas exactement ce que tu voyais dans ce joli tableau. tu marches détendue vers la maison de freya. tu connais l'endroit comme ta poche pour y avoir passé bien trop de temps. t'as tout rendu, maintenant le sort en est jeté. tu sais que tu seras lauréate. t'as travaillé dur pour ça. et tu sais que sans tes parents, tu n'aurais jamais pu rendre cela possible. aujourd'hui, t'es reconnaissante envers ta famille de t'aider à vivre ta vie d'étudiante en parallèle de ta vie de maman. tu frappes à la porte, il était temps. c'est plus tard que prévu. mais ça n'avait pas tant d'importance hein ? il a été sage comme une image. que tu entends à l'instant même où la porte s'ouvre sur la rousse et ton petit garçon. tu souris pour prendre ton fils dans tes bras et le dévorer de bisous. tu le sais, ton garçon est le plus sage des enfants. ce n'est certainement pas grâce à toi s'il a été si bien élevé. tu pourras en remercier ta mère plus tard. tu restes un peu ? tu hoches la tête, entrant. tu connais bien les lieux alors tu t'y invites sans réellement réfléchir. tu regardes autour de toi et tu devines que ton fils doit être heureux lorsqu'il se trouve entre ces murs. ça va toi ? tu demandes, curieuse. t'aimes bien les potins, t'en manques ces derniers temps. vous avez fait quoi ? tu demandes aussi. parce que t'aimes bien connaître tous les instants de sa vie d'enfant. c'est bien pour cette raison que tu peines à le laisser à son père...

_________________

cause i don't ever want to know.
don't ever want to see things change.
cause when i'm living on my own.
i'll wanna take it back and start again.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 231 points : 66
pseudo : emy.
avatar : deborah ann woll.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Avr - 15:38
C'est agréable pour Freya, de passer du temps avec le petit garçon de Chelsea... C'est un amour, et ça lui change un peu les idées. Ça met même un peu de couleurs dans sa journée. Elle prend soin de lui comme de son fils, s'il seulement il avait pu voir la lueur du jour. Elle y pense un peu, et elle donne beaucoup d'amour au bambin, dans sa voix et dans ses gestes. Et comme toujours, Freya est d'une douceur incomparable, quand elle le prend dans ses bras. Le temps passe, sans qu'elle ne s'en rende compte, et Chelsea frappe à sa porte. Elle a un peu de retard, mais ça ne la dérange pas. Au moins, elle a pu passer plus du temps avec le petit. Elle ouvre à la jeune femme, avec le petit garçon contre elle, lui disant qu'il a été sage. Comme il l'est toujours, d'ailleurs... C'est bien un Moore, un véritable petit ange. Elle le tend à la jeune maman, et lui propose de rester. Elle serait vraiment ravie... Puis ça lui permettrait d'attendre le retour de Maggie en n'étant pas seule. Chelsea lui demande comment elle va. Question bien difficile pour la blonde, avec tout ce qui se passe dans sa vie... A croire qu'elle n'aura jamais la vie calme à laquelle elle aspirait. Elle se contente de hocher la tête à la question de la jeune femme, même si c'est totalement faux... Elle ne va pas bien, depuis qu'elle a appris que Javier s'est enfui de l'hôpital. Elle lui en parlera après, et se concentre pour l'instant sur sa deuxième question. « On a joué un peu, et puis on a fait de la peinture. Viens voir. » lui dit-elle gentiment d'un signe de tête. Elle a laissé la peinture à l'eau sécher sur la table du salon. Elle regarde Chelsea, attendant de voir sa réaction. Elle, elle se souvient encore des dessins de Maggie. Elle les a tous gardés dans une pochette. « Je te sers à boire peut-être ? À manger ? » propose-t-elle ensuite. Elle se décide enfin à répondre à la question de Chelsea, « Bunny a dû te dire... Javier s'est enfui de l'hôpital. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1043 points : 43
pseudo : forward. (marie)
avatar : olivia holt.
crédits : lempika, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Avr - 2:39
tu t'intéresses toujours à la vie de ton fils. t'aimes bien savoir ce qu'il a fait pendant qu'il n'était pas avec toi. surtout depuis qu'il passe un peu plus de temps avec son père.. avant, tu savais toujours chelsea. quand cyrus est arrivé... t'as compris qu'il y aurait forcément des zones d'ombre. c'est là que tu t'es rendu compte que tu étais une vraie maman. de celles qui ont des difficultés à laisser partir leur enfant. t'avais confiance à tout l'entourage que tu avais fait entrer dans sa vie. maintenant tu n'as plus tant confiance et tu ne sais pas si les choses vont s'arranger un jour dans le bon sens... on a joué un peu, et puis on a fait de la peinture. viens voir. tu souris lorsque tu vois les oeuvres de ton garçon. un artiste déjà. tu ne sais pas d'où ça lui vient, toi, t'es une piètre dessinatrice. pas que ses oeuvres ressemblent réellement à quelque chose mais toi, t'aimes. sans doute parce qu'elles sont les productions de ton garçon. tu sais que tu garderas ça précieusement et que tu les montreras à ta mère pour qu'elle te raconte quels sont les progrès de ton fils... créativité que tu apprécies beaucoup. quand il est avec freya, t'es toujours rassurée. je te sers à boire peut-être ? à manger ? tu hoches la tête en la suivant vers la cuisine. j'ai trop faim. tu lui avoues. t'as passé des heures dans une salle d'examen. tu pourrais manger n'importe quoi du moment que tu es capable de le digérer. bunny a dû te dire... javier s'est enfui de l'hôpital. tu lèves les yeux vers elle. tu secoues la tête en t'installant l'air grave. non. maman ne m'a pas dit. tu souffles. mais tu comprends. t'avais d'autres choses à penser ces derniers temps, elle n'a sûrement pas voulu te mettre ces choses dans la tête pendant ta dernière ligne droite. comme a-t-il pu s'enfuir ? on surveille pas les patients à l'hôpital ? tu demandes, dans l'incompréhension la plus totale.. t'imagines que quelqu'un est responsable de ces choses là...

_________________

cause i don't ever want to know.
don't ever want to see things change.
cause when i'm living on my own.
i'll wanna take it back and start again.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 231 points : 66
pseudo : emy.
avatar : deborah ann woll.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Avr - 16:23
Garder le fils de Chelsea, ça a fait du bien à Freya. Elle se porte toujours volontaire, quand la jeune femme a besoin d'une nounou, et qu'elle ne travaille pas à ce moment-là. Avec lui, elle essaye toujours de faire des activités. Aujourd'hui, c'était peinture à l'eau, et c'est naturellement que la blonde montre à la jeune femme les œuvres de son fils. Elle guette sa réaction, trouvant le regard qu'elle porte sur les dessins attendrissant. Elle se souvient qu'elle était pareille, quand Maggie faisait quelque chose. Elle trouvait tout ce qui venait d'elle absolument merveilleux. Encore aujourd'hui, sa fille a une tendance à la fasciner, même si elle n'a plus les occupations d'une petite fille. Naturellement, Freya propose à boire et à manger à la jeune femme. Celle-ci la suit jusque dans la cuisine, et la blonde la laisse s'installer. Elle sort des gâteaux, qu'elle pose devant elle, et puis quelques boissons aussi et des verres. En même temps, elle lui parle des dernières nouvelles... La fuite de Javier, surtout. Ça la préoccupe beaucoup tout ça, et elle ne sait même pas où il est, en ce moment même. Elle ose espérer qu'il est en sécurité en tout cas. Elle pensait que Bunny en aurait parlé aux Moore, mais apparemment pas. Pas que ça ne soit pas important, mais elles n'ont peut-être pas eu le temps d'en parler, et elle ne le prend pas mal. Comme elle, Chelsea se demande comment on peut bien s'enfuir d'un hôpital. Non, clairement les patients ne doivent pas être suffisamment surveillés. « Si, mais pas assez apparemment... Et puis tu sais, Javier avait de l'entraînement, j'imagine que ça a aidé... » L'armée, ça a forcément laissé des traces, elle s'en doute bien. Il doit se souvenir de ses premières années, quand il faisait encore partie des Marines. « J'ai aucune idée d'où il peut être... » souffle-t-elle, les yeux baissés. Elle lâche un léger soupir, se demandant quand est-ce que les choses rentreront dans l'ordre. Elle n'en peut plus de tout ça, ça l'épuise à force...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1043 points : 43
pseudo : forward. (marie)
avatar : olivia holt.
crédits : lempika, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Avr - 22:38
tu fronces un peu les sourcils devant cette information. t'es pas souvent à la maison ces derniers temps. tu contactes souvent ta mère uniquement par sms pour qu'elle aille chercher ton garçon à ta place. tu t'en veux tout à coup. t'as sans doute manqué des choses importantes du coup... cette histoire te parait assez énorme. tu ne comprends pas, comment peut-on perdre un patient hein ? t'imagines qu'il doit y avoir des gens partout dans un hôpital, un accueil, quelqu'un qui aurait pu le voir se faire la malle. mais non visiblement... il s'est enfuit, purement et simplement. tiré par les cheveux ? à peine. t'es dans la réflexion de comment ça à pu se passer lorsqu'elle te tire de tes pensées. si, mais pas assez apparemment... et puis tu sais, javier avait de l'entraînement, j'imagine que ça a aidé... tu hausses des épaules. t'imagines aussi. tu comprends que ce n'est pas facile pour elle. tu poses ta main sur son bras pour le serrer un peu. geste compatissant. t'es jamais très douée avec ces choses là. on dit souvent que tu es égoïste, que tu ne vois pas plus loin que le bout de ton nez. peut-être qu'ils ont raison. t'en sais rien. t'essayes d'être un meilleur toi mais t'y arrives peu. surtout quand tu te rends compte que tu ne sais pas quoi dire face à cette situation. j'ai aucune idée d'où il peut être... tu ne sais pas plus qu'elle malheureusement. tu ne connais pas assez javier pour avoir une idée quelconque de l'endroit où il pourrait se cacher. il finira par revenir non ? tu demandes, un peu sans réfléchir. et si elle pense que non ? tu fais quoi ? il allait bien ? tu demandes pour te rattrapé. s'il allait mal, il n'a sans doute pas pu aller bien loin. t'y connais rien après tout. quelle idée de s'enfuir d'un hôpital ?

_________________

cause i don't ever want to know.
don't ever want to see things change.
cause when i'm living on my own.
i'll wanna take it back and start again.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 231 points : 66
pseudo : emy.
avatar : deborah ann woll.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Avr - 23:08
Avec Javier Dieu sait où, il y a une partie de Freya qui est ailleurs aussi. C'est impossible pour elle que de ne pas penser à lui, de se demander s'il va bien. Ça l'obsède au point que ça l'empêche de dormir. En le retrouvant, elle avait l'impression qu'il ne lui échapperait plus jamais, qu'il serait enfin en sécurité... Mais il ne l'est peut-être pas. Et si quelqu'un l'avait blessé et qu'il était mal en point quelque part ? Trop d'incertitudes. Pour elle, sa fuite a été facilitée du fait de ses nombreux entraînements. Il lui en a parlé quelques fois, et elle sait bien qu'on leur apprend à ne pas se faire repérer. Il a dû profiter d'un moment d'inattention pour prendre la poudre d'escampette. Le fait est qu'elle ne sait toujours pas où il est, et qu'elle prie pour qu'il soit en sécurité. Chelsea semble penser qu'il reviendra, mais même ça, la blonde ne pourrait pas l'affirmer. Il ne se souvient certainement même pas de leur appartement. Peut-être qu'il irait là où il vivait avec la mère de Maggie. « Je ne sais pas, je l'espère... Il ne se souvient plus de sa vie avec moi, alors où est-ce qu'il reviendrait... Je ne sais pas. » Puis, la jeune femme lui demande s'il allait bien, ce à quoi elle secoue la tête. « Non, pas du tout. Il était totalement paniqué, et quand il a vu ses jambes... Il était fou de rage. » En réalité, Freya n'avait jamais vu Javier aussi mal en point. Elle n'a pas reconnu l'homme qu'elle a aimé. C'est comme s'il en avait l'allure, mais que son âme n'était plus là. Envolée. « Je suis désolée de t'ennuyer avec tout ça... » souffle-t-elle. Elle aurait aimé lui raconter des choses plus joyeuses, mais malheureusement, sa vie ne l'est pas. Elle qui pensait voir le bout du tunnel, en le retrouvant, elle en était encore bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1043 points : 43
pseudo : forward. (marie)
avatar : olivia holt.
crédits : lempika, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Avr - 10:04
tu sens la détresse dans les yeux de freya et le fait que tu sois désarmée face à cela. c'est trop dur pour juste elle et toi. t'es pas du genre à réconforter. t'attends qu'on le fasse pour toi. c'est bien pour cela que t'es encore si attachée à ta famille, à ta mère. tu regardes freya dans l'incompréhension et la vigilance. tu ne comprends pas comment l'hôpital a pu perdre un patient, et t'es sûre que tu aurais probablement crier que de savoir qu'un être cher s'est tiré sans laisser de trace et de moyen de le retrouver dans la plus totale sérénité. t'es presque choquée par cette histoire qui n'a aucun sens à tes yeux. je ne sais pas, je l'espère... il ne se souvient plus de sa vie avec moi, alors où est-ce qu'il reviendrait... je ne sais pas. tu soupires, il ne se souvient plus de sa vie avec elle... ça devient tout de suite de plus en plus compliqué comme histoire. non, pas du tout. il était totalement paniqué, et quand il a vu ses jambes... il était fou de rage. tu inspires longuement. pensant à l'état dans lequel elle doit se trouver intérieurement. t'es presque impressionnée de la voir encore sourire à ton fils alors que l'heure semble grave. je suis désolée de t'ennuyer avec tout ça... tu secoues la tête et tu t'installes confortablement. non non, ne t'inquiètes pas. tu glisses complètement compréhensive. tu n'as pas envie d'avoir l'air impolie. je... j'ai juste un peu de mal à comprendre... j'espère qu'il va revenir. tu souffles. autant pour elle que pour lui. t'imagines qu'il doit être complètement désorienté. t'as prévenu la police ? tu demandes. j'veux dire... ils pourraient le chercher eux non ? il ne peut pas se cacher bien loin... tu proposes même si tu n'en es pas si sûre.

_________________

cause i don't ever want to know.
don't ever want to see things change.
cause when i'm living on my own.
i'll wanna take it back and start again.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 231 points : 66
pseudo : emy.
avatar : deborah ann woll.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 17:41
Freya n'est pas souvent en colère... Mais elle l'a été, quand elle a appris que Javier avait pu filer sans que personne ne s'en aperçoive. Perdre un patient, c'est juste inimaginable. Ça ne devrait arriver nulle part... Elle s'en veut aussi, elle est furieuse contre elle-même parce qu'elle ne l'a pas surveillé assez. C'est cette même culpabilité qu'il y a des années, quand elle se reprochait de l'avoir laissé partir. Elle avait essayé, mais elle avait échoué, et la finalité était la même. Tout est toujours si compliqué... L'idée qu'il revienne vers elle, elle ne compte pas trop dessus. Elle lui avait fait peur, même elle, après tout ce qu'ils ont vécu ensemble. C'est comme si rien n'avait existé, dans l'esprit de Javier. Pour elle, tout est encore bien là, dans ses souvenirs et dans son cœur, dans les moindres détails. Mais elle se souvient aussi de sa réaction, à l'hôpital. Il l'a traitée comme une étrangère, et il était fou de rage. C'est bien le terme, elle ne l'avait jamais vu comme ça. Finalement, elle s'excuse auprès de Chelsea qu'elle n'a pas envie d'embêter avec ses histoires. Pourtant, ce n'est pas le genre de choses qu'on peut garder pour soi. La jeune femme la rassure, lui disant simplement qu'elle a du mal à comprendre. « T'en fais pas, c'est vrai que c'est compliqué... Tellement compliqué. Mais j'espère qu'il reviendra aussi. » C'est tout ce qu'elle veut aujourd'hui, elle ne pense à rien d'autre qu'à ça. Elle lui demande si elle a prévenu la police, et elle secoue la tête. Peut-être que ce serait la chose à faire, sauf que la situation est bien plus complexe que ça. « Il n'a pas pu aller bien loin de toute façon... » souffle-t-elle. Qui sait, il n'est peut-être qu'à quelques pâtés de maisons. « Enfin, je crains que la police lui fasse peur. Il est tellement fragile... J'ai pas envie qu'ils le brusquent et qu'il se braque. Il était déjà suffisamment méfiant, alors si je les lance à sa recherche, je ne sais pas ce que ça va donner. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1043 points : 43
pseudo : forward. (marie)
avatar : olivia holt.
crédits : lempika, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Mai - 1:00
tu comprends que ça te dépasse. clairement. t'as trop de mal à penser à tout ça dans l'ordre. et tu te demande toujours comment c'est possible de s'enfuir d'un hôpital lorsqu'on est encore censé être surveillé. tu t'inquiéterais tellement si ta mère ou une de tes soeurs faisaient ce genre de chose. t'imagines que c'est surtout parce que c'est la nature de javier et tu ne sais pas tellement comment appréhender la chose aujourd'hui. t'en fais pas, c'est vrai que c'est compliqué... tellement compliqué. mais j'espère qu'il reviendra aussi. tu hoches la tête. tu proposes des solutions auxquelles elle a probablement déjà pensé mais... tu ne peux pas t'en empêcher alors que ton fils continue de jouer seul pendant que tu discute avec freya. tu ne comprends pas tellement bien comment il est possible que personne ne l'a déjà retrouvé... il n'a pas pu aller bien loin de toute façon... qu'elle dit pour justifier le fait de n'avoir pas prévenu la police pour son évasion. enfin, je crains que la police lui fasse peur. il est tellement fragile... j'ai pas envie qu'ils le brusquent et qu'il se braque. il était déjà suffisamment méfiant, alors si je les lance à sa recherche, je ne sais pas ce que ça va donner. tu hausses des épaules sans réellement comprendre ce qu'elle est en train de te dire. et donc tu le laisses ? tu demandes. tu remets sans doute un peu trop en questions ses décisions mais ça t'échappe. t'aurais probablement déjà remué ciel et terre depuis longtemps à sa place. j'veux dire... on s'en fiche qu'il soit fragile ou méfiant non ? c'est sa sécurité qui compte ! tu t'exclames sans réfléchir à la portée de tes mots. tu penses souvent trop chelsea. et tu dis trop de choses qui dépassent ton esprit.

_________________

cause i don't ever want to know.
don't ever want to see things change.
cause when i'm living on my own.
i'll wanna take it back and start again.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 231 points : 66
pseudo : emy.
avatar : deborah ann woll.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 15:03
Freya veut bien comprendre que ce ne soit pas simple, pour la jeune femme, de suivre une histoire comme celle-là. C'est encore plus compliqué qu'il y a quelques semaines, quand il n'avait pas encore ouvert les yeux. Ça relevait du miracle, qu'il ait été rapatrié à Brooklyn, même dans le coma. Mais comme si le sort n'en finissait pas de s'acharner sur eux, il ne souvient plus d'elle. Il n'est plus l'homme qu'elle a connu, et elle sait qu'il n'a jamais été comme ça. Tout ce qu'elle espère, c'est qu'il reviendra, si elle ne parvient pas à le trouver d'elle-même. Elle refuse de prévenir la police, par crainte que ça ne fasse qu'empirer la situation, que ça le fasse fuir plus loin encore. Malgré tout, il a gardé ses années d'entraînement militaire. La preuve, pour avoir réussi à s'échapper sans alerter qui que ce soit. La jeune femme ne la comprend pas, et si Freya était susceptible, elle hausserait certainement le ton. Au lieu de ça, elle s'explique, posément, « Je ne le laisse pas, Chelsea... Je fais ce que je peux de mon côté. Je le cherche, je vais dans les endroits qu'il connaissait. Je suis même passée par là où il vivait avec Claire, mais il n'y était pas. » Claire... Elle est toujours sa femme, pour lui, parce qu'il a oublié les années passées. Bien sûr qu'il n'y a que la sécurité de Javier qui compte, mais elle s'obstine à penser que lancer la police à se recherche n'est pas la solution. « Je sais, et je pense pareil. Seulement, je t'assure qu'il n'a plus rien à voir avec le Javier que t'as connu. Il est brusque, il n'a plus aucun contrôle. » Elle se souvient, de combien il l'avait effrayée à l'hôpital... Même elle, elle ne le reconnaissait plus. Il n'a plus rien à voir avec l'homme qu'elle aimait, elle se doit bien de le reconnaître.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1043 points : 43
pseudo : forward. (marie)
avatar : olivia holt.
crédits : lempika, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Mai - 9:06
tu n'arrives pas à comprendre. probablement parce que tu es plus impulsive que freya et bien moins patiente quand il s'agit d'attendre. t'aurais probablement insulté tout le personnel de l'hôpital pour avoir été aussi incompétent. n'y a-t-il pas des agents pour la sécurité ? des personnes pour s'assurer que personne ne se promène dans les couloirs ou même quelqu'un pour faire des rondes et vérifier que les lits qui devraient être occupés le sont bien ? tu ne saisis pas tellement et tu peines à te mettre réellement dans la tête que les choses se sont passées de cette façon sans que personne ne puisse réagir. je ne le laisse pas, chelsea... je fais ce que je peux de mon côté. je le cherche, je vais dans les endroits qu'il connaissait. je suis même passée par là où il vivait avec claire, mais il n'y était pas. tu hoches la tête, un peu, convaincue qu'elle devrait quand même mettre la police sur le coup. que ça le dérange ou pas... est-ce que ça compte réellement dans ces cas là hein ? t'es sûre que non... qu'il a besoin de quelqu'un pour faire bouger les choses. tu te demandes d'ailleurs pourquoi ta mère n'a pas essayé de le faire elle-même ! je sais, et je pense pareil. seulement, je t'assure qu'il n'a plus rien à voir avec le javier que t'as connu. il est brusque, il n'a plus aucun contrôle. tu hausses des épaules. tu ne comprends toujours pas mais t'imagines que tu pourrais faire semblant alors tu hoches la tête. convaincue toujours de la même façon que ce n'est pas une raison suffisante pour ne pas appeler la police et les laisser chercher eux-même avec leurs moyens. tu peines à ne rien dire d'ailleurs. sans doute pour cette raison que tu te permets de dire quand même ce que tu penses de cette histoire... justement... ce ne serait pas mieux qu'il tombe sur des gars entraînés plutôt que sur une femme qu'il pourrait repousser comme une poussière sur son épaule ? tu demandes, tu vas sûrement trop loin mais tu ne comprends pas chelsea. t'as l'impression que les excuses ne sont pas valables et que finalement... il se traîne quelque part exactement comme il en a envie alors qu'il pourrait se faire du mal à lui-même...

_________________

cause i don't ever want to know.
don't ever want to see things change.
cause when i'm living on my own.
i'll wanna take it back and start again.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 231 points : 66
pseudo : emy.
avatar : deborah ann woll.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Mai - 13:50
Deux visions des choses qui s'opposent... Freya comprend bien le point de vue de Chelsea. Mais elle refuse qu'elle pense qu'elle n'agit pas. Elle le fait avec ses propres moyens, plutôt que d'envoyer des flics aux trousses de Javier. Elle craint que ça le terrorise plus qu'autre chose, et elle a bien remarqué qu'il n'a pas besoin de ça pour s'imaginer que tout est contre lui. Puis comment pourrait-elle gagner sa confiance en envoyant des hommes après lui. Elle aura tout essayé, même retourner là où il allait avec Claire et Maggie, là où ils vivaient... Aucune trace pourtant. Elle le retrouvera, c'est ce qu'elle essaye de se dire. Un peu comme il y a quelques années, c'est impossible qu'il se soit simplement évaporé dans la nature. Elle a eu du mal à voir en lui l'homme qu'elle a aimé, quand il l'a rejetée, et qu'il lui disait clairement qu'il pensait qu'elle était contre lui... Il doit toujours être quelque part, au fond de lui. Elle y croit encore. Chelsea se dit toujours que ce serait probablement mieux qu'il tombe sur des policiers plutôt que sur elle, qui serait plus vulnérable. Elle soupire doucement, pas tant par agacement que par tristesse. Elle aimerait tant que ce soit plus simple, qu'il n'ait pas pris la fuite... Elle aurait pu prendre soin de lui. « Oui, probablement... Mais il ne me blesserait pas. » De ça, elle en est certaine. Il ne chercherait à se défendre que s'il voyait quelqu'un qui ferait le poids, face à lui. Peut-être qu'il a changé, mais au point de s'en prendre à elle. Elle ne peut tout simplement pas y croire. Il n'est pas comme ça. Et s'il était brusque, c'est seulement parce qu'il était en colère pour sa jambe, n'est-ce pas ? Parce qu'il ne se reconnaissait plus ? Là encore, c'est ce qu'elle essaye de se dire, même si la guerre a indéniablement laissé des traces. Il y en aura toujours, parce que c'est violent et traumatisant. Elle fera tout ce qu'elle pourra pour le soutenir, quand elle l'aura retrouvé. Elle serait prête à tout laisser pour être à ses côtés. « Enfin... Rien de particulier de ton côté ? La famille, les études ? » demande-t-elle, autant pour passer à autre chose que parce qu'elles n'ont pas encore parlé d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1043 points : 43
pseudo : forward. (marie)
avatar : olivia holt.
crédits : lempika, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 22:11
tu voudrais qu'elle ouvre les yeux freya. tu ne comprends pas pourquoi elle ne t'écoute pas... après tout, est-ce qu'elle a réellement envie de le retrouver ? t'en sais rien. tu voudrais appeler la police sur le champ rien que pour qu'il puisse avoir une chance de se faire soigner. on ne perd pas un patient comme ça. et tu doutes sincèrement que l'on doive laisser un mec aussi perdu dans la nature alors qu'il pourrait très bien se blesser ou blesser quelqu'un. il est fort javier. et il sait exactement faire ce qu'il faut pour qu'on ne le retrouve pas, visiblement... oui, probablement... mais il ne me blesserait pas. c'est sans doute ce qu'elle croit. ou ce qu'elle veut croire. t'en sais rien. ça te fait de la peine quand t'y penses d'ailleurs... elle l'aime sans doute trop pour prendre les bonnes décisions. aveuglée par l'amour qu'elle ressent pour lui et le désir incroyable qu'il puisse l'écouter elle parce qu'il l'a aimé par le passé. tu ne comprends sans doute rien à l'amour chelsea... c'est pour ça que tu n'arrives pas à la comprendre elle... enfin... rien de particulier de ton côté ? la famille, les études ? changement de sujet clair et net. t'as sans doute plus rien à dire à ce propos. après tout, qui es-tu pour la juger. tu soupires. t'as plus envie de toute façon chelsea. ça ne sert à rien. tu n'en vois pas l'intérêt. ça va. je vais bientôt être diplômée et puis... enfin... le père d'adriel a fini par apprendre la nouvelle alors on jongle un peu entre tout ça pour qu'il puisse le connaître... même si... enfin... j'en avais pas tellement envie. t'avoues en baissant la tête. tu voulais garder ton fils pour toi toute seule chelsea. c'est trop tard maintenant.

_________________

cause i don't ever want to know.
don't ever want to see things change.
cause when i'm living on my own.
i'll wanna take it back and start again.


Dernière édition par Chelsea Moore le Ven 30 Juin - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 231 points : 66
pseudo : emy.
avatar : deborah ann woll.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Juin - 18:22
Freya ne se sent pas comprise, de Chelsea… D’un côté, ça lui fait de la peine, mais de l’autre, elle se dit que personne qui ne traverse ça ne peut comprendre. Il y a eu cette période, où il avait disparu en plein Moyen-Orient, et maintenant, c’est la même chose à Brooklyn. C’est différent pourtant, même si elle craint toujours pour lui. Elle se démène, elle fait ce qu’elle peut… Mais peut-être ne veut-il pas être retrouvé tout de suite. Elle l’avait effrayé, malgré elle, et il y a une partie de la blonde qui se dit que c’est de sa faute s’il a pris la fuite. Elle tente de mettre tout cela de côté pour prendre des nouvelles de la jeune femme. Elle doit avoir des choses bien plus joyeuses à raconter, du moins elle l’espère. Elle mentionne la famille Moore, les études, comme souvent, et Chelsea commence à lui répondre. Elle sera bientôt diplômée, et Freya lui sourit sincèrement… Sauf que son sourire s’efface quand elle lui explique que le père de son fils le connaît, désormais. Ça ne la réjouit pas, ça se voit. « Tu as peur qu’il te le prenne ? » demande-t-elle en essayant de comprendre. Elle ne lui laisse pas vraiment le temps de répondre qu’elle lui pose une autre question « Comment ça s’est passé avec lui ? » Peut-être que ça s’est bien passé justement, et que ça l’inquiète d’autant plus. Dans un sens, Freya sait ce que c’est, devenir mère jeune. Peut-être que Maggie n’est pas d’elle… Mais elle avait vingt ans, quand elle a connu Javier, puis Maggie ensuite. Et c’est naturellement qu’elle a joué le rôle d’une mère, quand celle-ci a perdu la sienne. Cependant, ce n’est pas le même cas de figure… Là, c’est délicat d’une autre manière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1043 points : 43
pseudo : forward. (marie)
avatar : olivia holt.
crédits : lempika, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Juin - 15:11
tu fais part de tes doutes. t'aurais sans doute pas dû, après tout... freya n'a pas à apprendre tout ce qu'il se passe dans ta vie. elle aurait sûrement fini par être au courant de toute façon. par ta mère ou n'importe qui d'autre autour de toi. t'aimes pas tellement la présence de cyrus mais tu n'as pas envie qu'adriel se rende compte que ça te dérange. adriel a grandi pendant presque trois ans sans père. maintenant, tu redoutes les questions qu'il aura lorsqu'il comprendrais que c'est de ta faute tout ça... s'il n'a pas connu son père pendant deux ans. si t'as préféré ne pas le lui dire plutôt que de vivre ce truc avec cyrus. maintenant c'est fait. t'as plus qu'à attendre les conséquences finalement... tu as peur qu’il te le prenne ? tu hausses des épaules et puis tu secoues la tête. après tout, t'es presque certaine que jamais cyrus ne te ferait ça... il n'a pas forcément beaucoup de compassion pour toi, à cause de toi. mais tu penses qu'il veut le meilleur pour adriel après tout... c'est votre fils, c'est le tien, et t'es sa mère... c'est important pour vous trois. comment ça s’est passé avec lui ? tu hausses encore des épaules quand t'y penses. il t'a menacé parce qu'il avait peur que tu ne lui donnes jamais la chance de connaître adriel. maintenant, tu n'as plus rien à dire. ni à faire. il fait comme il veut et il s'en sort plutôt bien. bien. je pense. tu avoues avec un léger sourire. je pense qu'il m'en veut de l'avoir garder pour moi mais en même temps... il a envie d'être là pour adriel alors, il prend sur lui et il essaye de passer outre le fait que je ne lui ai rien dire. tu hausses des épaules encore. finalement, vous n'êtes pas encore bien mais vous y arriverez sans doute.

_________________

cause i don't ever want to know.
don't ever want to see things change.
cause when i'm living on my own.
i'll wanna take it back and start again.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 231 points : 66
pseudo : emy.
avatar : deborah ann woll.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Juil - 9:55
Pendant de longues minutes, Freya a parlé de sa situation à Chelsea. Bien sûr, c'est difficile pour elles de se comprendre. Elles ne sont pas dans la même position face à tout cela... Et finalement, elle change de sujet, elle prend des nouvelles de la jeune femme parce qu'elles n'ont pas parlé d'elle à un seul instant jusque-là. C'est là que Chelsea lui confie que le père d'Adriel est enfin au courant de sa paternité. Elle sait combien ça a été difficile pour elle, d'autant plus qu'elle était jeune quand elle est devenue mère... Elle aussi est devenue mère assez tôt, quand Maggie est entrée dans sa vie. Elle avait tout de suite pris son rôle très au sérieux, et encore aujourd'hui, le fait de ne pas être sa mère biologique n'y change rien. Au cours de sa vie, elle a appris que le sang ne faisait pas tout. Elle n'a pas vraiment l'air de savoir quoi en penser. Ce qui est sûr, c'est qu'elle n'est pas ravie que le jeune homme ait appris qu'Adriel était son fils. Elle cherche à la comprendre, lui demandant si elle a peur qu'il lui prenne son fils. Pas spécialement, mais elle ne semble pas vouloir le partager. Elle lui demande ensuite comment ça s'est passé. Pas si mal. Dans un sens, c'est évident qu'il doit en vouloir à Chelsea pour n'avoir rien dit pendant tout ce temps, mais c'est son fils, et c'est important pour lui. « Je vois... » souffle-t-elle. C'est délicat comme situation, et elle espère pour elle que tout se passera bien. « Mais du coup, tu vas lui laisser Adriel de temps en temps ? » l'interroge-t-elle ensuite. Parce qu'il a forcément des droits sur son fils, dont celui de visite. Il faut bien qu'il passe un peu de temps avec lui maintenant qu'il est au courant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1043 points : 43
pseudo : forward. (marie)
avatar : olivia holt.
crédits : lempika, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 19:12
tu n'es pas sûre de savoir gérer la situation avec cyrus. il est là, mais tu ne l'as jamais prévu dans le décor. tu pensais d'ailleurs qu'il ne se rendrait jamais à l'évidence... le fait est que ton fils lui ressemble, à bien des égards. t'as beau être la mère. tu ne lui as donné que cinquante pour cent de son patrimoine génétique. celui qui s'exprime dans son adn. tu ne sais pas comment faire part autrement de ce que tu vis maintenant que tu dois partager ton fils. il ne le comprend sans doute pas encore, il est trop petit mais... tu n'as pas le choix hein ? un jour... il se rendra compte qu'il est le seul à avoir une seule mère... et puis... il te posera des questions. ces choses n'arriveront plus jamais. parce que son père est là désormais. et qu'il n'y aura plus jamais de question à poser à ce sujet... je vois... elle dit, même si finalement... t'es pas certaine qu'elle comprenne exactement ton point de vue à ce sujet. bien sûr qu'elle voit, elle voit probablement la tristesse sur ton visage. ou l'impression d'être reléguée au second rang, à la même place que son père... en revanche, elle ne comprend pas ce que tu ressens à l'intérieur. la jalousie, cette envie que tu avais de ne plus jamais vivre avec cette culpabilité... mais du coup, tu vas lui laisser adriel de temps en temps ? tu hausses des épaules. tu secoues un peu la tête. tu n'as pas le droit de ne pas lui laisser votre fils. il a menacé d'en appeler à la justice hein ? et toi, tu n'as pas envie de demander à ta mère de payer un avocat en plus de devoir s'occuper de temps en temps de ton fils parce que tu n'es pas capable de le faire seule... je n'ai pas le choix... tu soupires. même si ça ne m'enchante pas. tu baisses les yeux. tu sais qu'elle comprendra. t'as jamais eu envie de partager ton enfant. et t'es certaine que tout le monde le sait autour de toi...

_________________

cause i don't ever want to know.
don't ever want to see things change.
cause when i'm living on my own.
i'll wanna take it back and start again.
Revenir en haut Aller en bas
 
a child's eyes. (chelsea)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "au coeur du mal " de chelsea cain
» Glossy smoky eyes???
» L'Arrivée de Chelsea (Pukifee Ante)
» ELF (Eyes Lips Face)
» Les bases du Smokey eyes ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: get to the right :: east new york-
Sauter vers: