AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

again and again (virgile)

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 268 points : 216
pseudo : cécé
avatar : marilhéa peillard
crédits : polarize
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Fév - 22:14
  tes rues que tu retrouves tout les jours. seule à présent, plus personne pour t’accompagner. plus personne pour surveiller tes arrières. ils sont déjà bien assez abîmer par le dernier con que t’as engagé. t’as pas trouvé la force d’en chercher un autre. au final t’es peut-être mieux seule. mauvaise idée sûrement mais tu t’en rends pas compte pour le moment. client que tu retrouves prêt de ton entrepôt. tu le vois arriver, tu vois le manque dans lequel il est. t’arrives pas à comprendre comment on peut se foutre dans de tels états pour une merde pareil. mais toi t’en as rien à faire, parce que ça te permets de rentrer de l’argent au final. tu lui expliques que tes prix ont augmenté, la personne qui te fournie tout ça à augmenter ses tarifs et toi tu ne fais que suivre. mais il n’a pas l’air de vouloir comprendre, il n’a pas assez sur lui et tu ne fais pas de crédits. c’est le principe de la maison, tu le sens qui s’énerver, mais pourtant tu ne prends pas peur. tu peux très bien haussé le ton toi aussi. sauf que tu ne t’attends pas à la suite, il te pousse au sol, t’arrachant le sachet des mains. t’atterris directement sur tes fesses. tu souffres. encore. t’as rien vu venir et l’autre se taille déjà avec la marchandise. fais chier. t’es encore à terre, t’essayes de récupérer tes esprits. au final un garde du corps c’est peut-être mieux. t’es même pas capable de gérer un mec en manque. ou alors tu devrais te mettre à apprendre à te défendre. tu n’en peux plus de te retrouver en position de faiblesse face à ces types. tu souffles. tu prends même pas la peine de regarder autour de toi, il est probablement déjà loin. et toi tu regardes juste tes pieds. il faudrait que tu te relèves, mais t'as l'impression de n'en avoir même pas la force.    

_________________

      ( Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1684 points : 120
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : vinnie woolston.
crédits : ninetofive, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Mar - 22:04
Mauvais endroit au mauvais moment. Tu es le témoin d’une scène que t’aurais préféré éviter. Pourtant, t’es là et tu ne bouges pas. Tu ne fais pas de bruit et tu retiens même ta respiration. T’as pas envie de te prendre une balle si la meuf décide de sortir une arme. Pourtant quand tu la vois être malmenée, tu lèves les yeux au ciel. Sérieux, elle vend de la drogue mais elle a pas de d’armes pour se défendre ou même quelqu’un avec elle pour le faire. Tu te mets alors en mouvement et tu choppes le mec avant qu’il ne s’éloigne trop. Il te pousse pour passer, mais toi t’es en pleine possession de tes moyens et tu récupères la came avant de te diriger vers la jeune femme qui a toujours le cul au sol. Tu lances le sachet de drogue devant elle avant de croiser les bras sur ton torse. « Tu sais gamine, si tu veux jouer dans la cours des grands, faudrait éviter d’avoir l’air si fragile. » Tu te moques pas d’elle, tu exposes juste des faits. Elle semble être fragile, trop fragile pour travailler dans l’ombre de cette façon et puis, elle semble jeune aussi, beaucoup trop jeune. T’estimes qu’elle doit avoir le même âge que Sophie et Remus. C’est peut-être pour cette raison que tu lui aies venu en aide, parce qu’elle te faisait penser à ta sœur qui a besoin d’une somme considérable d’argent. « Tu comptes rester le cul vissé au sol pendant longtemps ? » demandes-tu en lui tendant la main pour qu’elle y prenne appui afin de se lever. Tu souris même gentiment à la jeune femme parce qu’elle semble avoir mal aux fesses. En même temps tu peux le comprendre le type n’y a pas été de main morte pour la pousser sur le bitume.

_________________

Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être. Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence, quelle qu'elle soit. — Francisco de Paula Fernández.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 268 points : 216
pseudo : cécé
avatar : marilhéa peillard
crédits : polarize
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Mar - 23:11
t'es encore le cul au sol, incapable de te relever pour le moment, la tête toute retourner, t’essayes de remettre tes esprits en place. et d’un coup tu vois le sachet que le mec t’as volé atterrir devant toi. tu comprends pas bien, alors tu relèves la tête et tu te retrouves face à un inconnu. et voilà qu’il prend la parole, rien que ses premiers mots te font souffler. pour qu’il se prend de te traiter comme une gamine. et puis il te balance ce qu’il ne faut pas, ce qui et fais déjà assez chier depuis plusieurs semaines, depuis toujours. t’aimerais avoir l’air d’un dur, mais à la base t’en avais pas besoin, à la base t’avais viho à tes côtés. regard méchant, ça tu sais faire au moins, tu sais paraître plus dur. les gens pensent souvent que t’es sans coeur. t’as juste aucune force au niveau des muscles. c’est ça ton problème nala et t’as trouvé encore personne pour t’apprendre le combat. tu ne réponds même pas à ses affirmations, il ne le mérite pas, tu ramasses juste le sachet qu’il t’as lancé et tu le fourres dans ta poche. sa main qu’il te tend alors qu’il continue à t’énerver encore plus. tu la repousses sur le côté et tu t’appuies toi-même sur le sol pour essayer de te relever. ça te prends sûrement plus de temps que s’il t’avait aidé, mais t’en as rien à faire. tu souffres, mais ça aussi t’as l’habitude, c’est pas la première fois que tu prends des coups, faut croire que tu vas commencer à t’y habituer, sans personne pour qui te protéger pour le moment. tu le regardes, ton visage qui se radoucit pas, tu le remercies même pas pour le sachet qu’il t’a ramené, pas après ses paroles. pas après avoir touché la corde sensible et tu tournes juste le dos à ce con pour rentrer chez toi. tu marches doucement, douleur dans les fesses et le bas du dos, il ne t’as quand même pas loupé, alors que tu te remettais à peine du mur que tu t’étais pris.

_________________

      ( Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1684 points : 120
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : vinnie woolston.
crédits : ninetofive, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Mar - 12:02
ça ne te fait pas plaisir de voir cette femme être malmenée. tu supportes pas les violences faites aux femmes. c’est sûrement pour ça que tu vas récupérer sa marchandise et que tu lui tends la main pour l’aider. t’es peut-être pas le type le plus compatissant du monde, mais tu veux l’aider. ça devrait être assez pour qu’elle accepte ton aide. mais t’étais loin de la vérité. elle veut encore jouer à la femme forte et ça te fait sourire. tu l’aimes déjà bien cette gamine. elle ramasse son sachet de drogue et se relève d’elle-même. un sourire arrogant s’empare de tes lèvres alors qu’elle te jette un regard froid et sans doute un peu meurtrier. est-ce que tu as peur ? non pas vraiment. t’as l’impression qu’elle ne ferait pas de mal à une mouche de toute façon. elle ne va sûrement pas te remercier pour lui avoir ramener sa came. tu le sais à la façon dont elle te regarde et à la façon, dont elle s’est relevée seule. ça veut dire qu’elle veut se débrouiller seule. mais apparemment ça ne lui réussit pas vraiment. tu la vois qui te tourne le dos pour partir. elle marche doucement très certainement à cause de son cul qui lui fait mal. et ça te fait rire tout en te faisant de la peine. t’imagine ta sœur dans cette situation parce qu’elle est dans la merde et qu’elle a besoin de se faire de l’argent le plus rapidement possible. tu stoppes ton rire alors que tu avances nonchalamment vers elle. « tu sais, si tu veux te faire de l’argent, tu devrais pas faire ce genre de chose… » tu sais pas pourquoi tu lui dis ça. tu ne la connais pas, tu ne sais pas d’où elle vient, tu connais pas son passé. tu ne sais rien d’elle. pourtant tu sympathises de sa situation parce que ça pourrait être sophie à sa place. « tu vends aussi ton corps ? » demandes-tu sans savoir si elle va te répondre. mais après tout, si elle vend de la drogue, elle peut très bien se prostituer aussi.

_________________

Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être. Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence, quelle qu'elle soit. — Francisco de Paula Fernández.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 268 points : 216
pseudo : cécé
avatar : marilhéa peillard
crédits : polarize
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Avr - 21:53
 t’exploses pas, tu pars pas au quart de tour, pour une fois tu restes calme. et tu t’en vas juste sans rien dire. après tout il t’a aidé, t’as pas besoin de déverser toute ta colère, même si ses paroles t’agacent au plus haut point. tu marches juste pour t’en éloigner, tu vas rentrer chez toi tranquillement, enfin si t’arrives jusqu’à là-bas sans qu’on t’agresses encore ou qu’on te dire dessus. t’es à découvert, tu risques ta vie à chaque minutes et t’en as conscience. mais t’entends des pas qui résonnent déjà derrière toi, tu prends pas la peine de te retourner, alors que ça pourrait être n’importe qui. mais bizarrement tu te doutes que c’est juste lui. peut-être là pour attendre un merci de ta part, il ne l’aura pourtant jamais. t’entends finalement sa voix et tu souffles déjà. pourquoi il ne laisse pas juste tomber ? pourquoi il ne te laisse pas rentrer chez toi ? il juge déjà et t’es encore plus entrain de bouillonner, il cherche la merde ou quoi ? mais t’as pas encore tout où, ses dernières paroles s’abattent et t’as juste l’impression  d’halluciner. pour qui il se prend ? tu te retournes d’un coup pour lui faire face. tu te postes face à lui sans avoir peur. malgré ta petite taille. tu le regardes droit dans les yeux et t’as juste envie de lui cracher à la gueule tu te prends pour qui ? que tu cries presque t’es là et tu m’insultes. si t’en cherches une, elles sont un peu plus bas dans la rue, t’as de la chance elles taillent des pipes mêmes aux plus cons. mais par contre il va sûrement falloir attendre la nuit, tu viens un peu trop tôt là vos corps qui ne sont qu’à quelques centimètres, tu lui fais face avant de te reculer un peu à nouveau. t’en reviens pas qu’il t’insulte de la sorte, qu’il arrive là avec sa morale alors qu’il ne connaît même rien. bien sûr avec ta petite carrure, tu fais fille sans défense et le fait qu’il t’ai trouvé dans cette situation n’arrange pas les choses. mais t’es pas une fille de coeur et tu ne te laisseras sûrement pas faire par lui maintenant si tu veux bien, il y en a qui travaille mensonge. t'as plus rien à faire pour le moment, mais ça te permets de t'éclipser à nouveau.

_________________

      ( Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1684 points : 120
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : vinnie woolston.
crédits : ninetofive, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Mai - 21:11
elle te fait rire cette gamine à se croire invincible. sauf qu’elle ne l’est pas et ne le sera probablement jamais. elle est trop fragile pour ça. t’es sûr qu’elle ne sait même pas se défendre seule. elle a donc besoin de quelqu’un près d’elle pour assurer sa protection. mais de ce que tu as pu voir avant de rattraper son agresseur, elle n’a personne. du coup, y a deux idées qui te viennent en tête. soit elle cache bien son jeu, ou alors elle est complètement folle. tu penches plus sur la deuxième option alors que tu la rattrapes parce que même si elle fait un métier dangereux, t’as l’impression de voir sophie en elle et ça te fait de la peine. t’essaies de faire comme si tu ne t’intéressais pas à elle et que tu te moquais d’elle. apparemment ça fonctionne très bien parce qu’elle se tourne vers toi et t’affrontes. tu vois dans son regard qu’elle n’a pas peur et ça te fait sourire. elle est totalement folle et inconsciente et ça te plait bien. elle t’engueule presque et ça n’a pour effet que d’étirer encore un peu plus ton sourire. elle est mignonne à essayer de ressembler à une lionne alors qu’elle n’est qu’un petit chaton sans défense. quand elle finit de parler, elle se recule et te fait comprendre qu’elle va partir. « excuse moi si je t’ai offensé. » t’excuses-tu d’abord même si tu gardes ce petit sourire moqueur au coin des lèvres. tu es vraiment désolé de l’avoir insulté, mais en même temps, si elle fait ce genre de boulot, elle pourrait très bien vendre son corps aussi. c’était une probabilité. « merci du tuyau pour les putes, mais j’suis pas branché fille qui écartent les cuisses pour de l’argent. » c’est vrai que t’as déjà eu une ou deux expériences avec une prostituée mais tu ne l’as jamais payé et surtout, t’as jamais voulu recommencer. après tout ça t’intéresse pas de coucher pour après te faire dépouiller de ton argent. « je demandais simplement parce que t’as l’air un peu perdue j’ai l’impression. » tu lui tapes sur l’épaule gentiment avant de reprendre. « désolé d’avoir interféré dans ton business. je te laisse bosser maintenant. la prochaine fois fait ce genre de transaction avec un garde du corps. en attendant, essaie de pas te faire tuer. » et tu lui passes à côté pour reprendre ta route. tu aurais bien aimé recevoir un merci, même si tu ne l’as pas aidé pour ça. mais c’est la moindre des politesses. enfin, elle a pas du être élevé dans la politesse comme toi.

_________________

Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être. Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence, quelle qu'elle soit. — Francisco de Paula Fernández.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 268 points : 216
pseudo : cécé
avatar : marilhéa peillard
crédits : polarize
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Juin - 18:28
peu de temps pour qu’il te tape sur les nerfs. t’as l’impression qu’il a cette capacité de faire et de dires les choses qu’il ne faut pas. comme ce petit sourire perché sur son visage qui t’agace plus qu’autre chose. parce que tu vois bien qu’il se moque ouvertement de toi. et ça te tape sur le système. t’es sérieuse toi dans tout ça, t’es vraiment énervée mais il ne te prend pas au sérieux. comme beaucoup de monde et ça t’énerve. tout ça parce que tu n’es qu’une fille. les gars et leur sexisme, tu dois vraiment apprendre à te battre pour leur rabattre le clapet et leur montrer que tu n’es pas qu’une petite chose. leur montrer que tu peux aussi faire peur. tu n’arrives pas vraiment à croire aux excuses qu’il te sert, alors tu ne dis rien, t’acquiesce juste pour faire comme-ci. mais tu sais que tu n’es pas prise au sérieux. et t’as juste continué à t’énerver contre lui coute que coute, parce qu’il mérite tout ce que tu déverse. il t’as insulté comme si de rien était et tu ne peux pas accepter tout ça. faire comme si de rien était, sinon dans ce cas n’importe qui pourrait faire comme lui et te rabaisser. c’est pas comme ça que tu vas garder tes clients et ton business autant pour moi, je pensais que c’était les seules qui pourraient bien vouloir de toi  tu ne te radoucis pas. tu n’en as rien à faire de ce gars et de ses faux jugements. bien qu’il t’est foutu en rogne. et là il te touche en plein coeur quand il dit que t’as l’air perdu. le genre de chose qu’on a pas envie qui soit remarqué. mais depuis que t’as plus viho à tes côtés, tu sais plus trop comment faire. il était ton pilier dans ce milieu, dans ta vie en général. et il n’est plus là, parce qu’il a pris une balle pour toi. tu souffles alors doucement. une tape sur ton épaule, il t’as pris pour sa chienne ? tu recules un peu face à son mouvement. mais tu ne dis rien puisqu’il paraît prêt à partir et c’est tant mieux. et comme s’il s’intéressait réellement à ton bien il te dit de faire attention. ne t’en fait pas, j’en recherche activement un comme si ce que tu lui disais pouvais l’intéresser. au final s’il venait à t’arriver quelque chose ça ne lui changerait rien de sa vie. il ne te connait même pas. et c’est pas parce qu’il t’a sortit d’une merde une fois que ça va changer quelque chose.

_________________

      ( Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1684 points : 120
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : vinnie woolston.
crédits : ninetofive, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Juin - 13:16
cette femme c’est une vraie tigresse. elle se donne un genre mais au final, ce n’est qu’un petit chaton qui s’est retrouvé bousculé par un prédateur plus imposant qu’elle. et toi tu es celui qui l’a aidé. sauf que t’as été maladroit dans tes propos et elle s’est sentie offensée. du coup, tu comprends qu’elle puisse être si dure avec toi. tu ne lui en tiens pas rigueur et tu balaies sa phrase d’un geste de la main, comme si ça n’avait pas d’importance. c’est vrai que ce n’est pas important. si elle pense que tu te tapes des putes, qu’elle pense ce qu’elle veut. tu la connais pas, tu vas pas te formaliser de si peu. quoique tu aurais pu si ça n’avait pas été une femme. tu ne touches pas les femmes, heureusement pour elle. tu finis par la laisser seule après lui avoir donné une petite tape sur l’épaule. elle recule à ton contact et tu souris un peu. qu’est-ce qu’elle te fait ? tu vas pas la violer ou lui faire du mal. si c’était ce que tu avais en tête, tu l’aurais fait depuis le début. tu tournes alors les talons en lui demandant de ne pas se faire tuer. pourquoi tu t’intéresses tant à elle ? sûrement parce qu’elle a l’âge d’être ta sœur et que tu as l’impression que personne n’a jamais pris soin d’elle. est-ce que tu joues encore au preux chevalier ? t’es certainement. sa voix te parvient encore une fois et tu te retournes vers elle intéressé. « faut faire quoi pour le devenir ? » tu demandes alors que tu reviens vers elle et que tu te plantes devant elle. « je sais pas quelles compétences tu cherches, mais j’peux peut-être convenir. » t’es sûr que tu conviens. t’as fait de la taule, tu t’es battu contre des mecs beaucoup plus fort que toi et t’as réussi à survivre. tu sais ce que c’est de vivre en étant un hors la loi.  « tu cherches un garde du corps et je cherche un boulot… c’est gagnant/gagnant pour tous les deux. » que t’ajoutes en souriant. c’est vrai que vous y gagnerez tous les deux. elle te paierait pour la protéger et toi tu ferais ton métier. certes, t’as jamais protégé quelqu’un mais tu sais que tu peux le faire. après tout, elle ne semble pas avoir d’ennemis et il faudrait juste la protéger de mecs comme celui que tu as mis à terre quelques temps auparavant. c’est pas bien compliqué au final et ça serait un bon compris pour vos intérêts. au pire, si tu lui conviens pas, elle pourra toujours te garder le temps d’en trouver un autre plus compétent.

_________________

Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être. Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence, quelle qu'elle soit. — Francisco de Paula Fernández.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 268 points : 216
pseudo : cécé
avatar : marilhéa peillard
crédits : polarize
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Juin - 11:35
 tu l’envoies encore bouler. de toute manière t’en as rien à faire. qu’il t’ai aidé ou pas. il a juste était un connard, t’insultant à sa manière et ça te peux juste pas laisser passer. tu te laisses pas abattre par des mecs comme lui, tu ne l’as jamais fait et ça ne va pas commencer maintenant. il est pas vraiment compréhensible, à te traiter d’abord de prostituée puis à te dire de faire attention. ça ne tourne sûrement pas rond dans sa tête. mais de toute manière ce n’est pas comme si vos chemins allaient se recroiser un jour. alors t’es prête à partir lui ayant répondu le plus normalement possible. sans sarcasmes, sans méchanceté. mais tu ne t’attendais probablement pas à ce qu’il réagisse à ça. pourtant c’est un demi tour direct qu’il fait vers toi. tu le regardes intriguée. et là il commence à te sortir tout son baratin. tu le regardes et l’écoutes sérieusement. aucun expression sur ton visage. t’arrives pas à croire qu’il se propose pour être ton garde du corps. pas après tout ça. ce mec est vraiment timbré. déjà faut pas être un con tu le regardes sérieusement. c’est dommage pour lui non. tu ne comptes sûrement pas le prendre comme garde du corps, pas après tout ça oups et bien c’est dommage, ça te convient pas du coup maintenant t’es sarcastique. maintenant tu te fous de lui. mais dans le fond il n’a pas vraiment tord, t’as besoin d’un garde du corps et il ne cours pas les rues. en tout cas les bons. il t’a quand même aidé là. tu réfléchis quelques instants. mais pas lui nala si ? t’as pas besoin de lui. tu soupires. qu’est ce qui me fait croire que tu pourrais couvrir mes arrières ? t’envisages peut-être les choses un peu. après tout t’as pas besoin d’être pote avec lui, t’ant mieux si tu ne le supportes pas. mais il va devoir prouver qu’il vaut vraiment le coup parce que ce que t’as vu là c’est rien… si seulement il savait dans quoi il peut s’embarquer. mais tu ne sais pas si c’est une bonne idée de lui dire qu’on a déjà essayé de te tirer dessus. t’as peur que ça le fasse fuir. mais il faut aussi qu’il soit au courant pour pouvoir être prêt. dilemme. tu vas déjà voir ce qu’il a à te dire.

_________________

      ( Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. )
Revenir en haut Aller en bas
 
again and again (virgile)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ▶ virgile thomas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: get to the right-
Sauter vers: