AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

café entre amis (hyeho)

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 262 points : 50
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : son naeun.
crédits : kimlee, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Fév - 22:06
Quand ton téléphone a vibré alors que tu étais en pleine dissertation, tu as jeté un coup d’œil rapide. Le numéro qui s’est affiché t’étais inconnu alors, t’as regardé ce que la personne t’avait écrit. T’as été surprise de voir le prénom de Viho. T’aurais pas pensé qu’il utiliserait ton numéro. A vrai dire, t’aurais plutôt pensé qu’il jetterait le morceau de papier sans s’en servir. Après tout, tu n’es qu’une gamine pour lui, une fille qui fait des études de psycho qu’il a rencontré dans un groupe de soutien auquel, il ne voulait même pas assisté. Ton cœur s’est affolé. Est-ce que ça voulait dire qu’il avait apprécié ta compagnie ? Qu’il te voulait en tant qu’amie ? T’as passé ta soirée à sourire alors que tu finissais ta rédaction. Est-ce qu’il deviendra ton premier véritable ami ici ? Cette question est passée en boucle dans ton esprit toute la nuit et t’as eu du mal à dormir. Puis quand tu t’es réveillée le matin, tu ne sors pas de ta chambre jusqu’à trouver la tenue parfaite. Tu sais pas vraiment ce que tu devrais mettre pour ce genre d’occasion. T’as jamais été boire un café avec un ami du sexe opposé. Tu te doutes qu’il ne faudrait pas que tu en fasses des tonnes. Tu pourrais demander conseil à ta jumelle, mais t’as pas envie de subir un interrogatoire. Alors t’optes simplement pour un débardeur que tu couvres par un pull noir. Hors de question de laisser apparaitre tes cicatrices. Tu mets aussi un jean et avec des converses blanches ça fera tout à fait l’affaire. Tu te maquilles un peu pour cacher ces cernes noires qui s’affichent sous tes yeux. Quand tu finis par sortir de ta chambre, t’es seule dans l’appartement de ton frère. Tu soupires de soulagement. T’auras pas à répondre à leur question. T’avales un truc vite fait avant de te mettre à tourner en rond comme un lion en cage. T’as rien pour t’occuper alors, tu ranges un peu histoire de ne pas finir folle. Quand tu penses que ce ne sera pas trop tôt pour te rendre au lieu de rendez-vous, tu sors de chez toi et tu marches un peu jusqu’à ce café dont Viho à parler dans son message. Tu entres et tu le vois à l’intérieur. Tu souris instantanément avant de t’avancer vers lui. « Salut Viho. Ça va ? Tu m’attends depuis longtemps ? » demandes-tu vraiment soucieuse de savoir si ça fait longtemps qu’il t’attend.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 535 points : 70
pseudo : margaux
avatar : sergio carvajal
crédits : vinylles idylles (avatar) bigflo&oli (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Fév - 13:13
tu l'as envoyé, ce message. il était là, écris pendant quelques secondes. tu as hésité. pourquoi est-ce que tu veux la revoir ? tu ne sais pas vraiment. t'en as envie. il y a quelque chose d'étrange chez cette jeune femme, tu ne sais pas quoi et tu n'as même pas envie de savoir. t'es juste là, les mains sur ton téléphone et finalement tu décides. tu envoies le message. elle ne tarde pas à répondre et ça te fait sourire. vraiment. ça te fait du bien de sourire, tu acceptes ce sourire, ce petit instant de bonheur. le lendemain arrive rapidement et tu pars en avance. tu ne sais pas combien de temps il va te falloir pour arriver jusque là-bas avec tes capacités réduites. tu sais que t'es lent, que tu gênes les gens mais surtout que tu ne peux pas courir pour entrer dans le métro. faut que tu joues des coudes mais tu commences à t'y faire. béquilles en avant, ce sont tes nouvelles armes pour garder le contrôle de la situation. tes meilleures amies tout en étant tes meilleures ennemis. un peu des deux, finalement. tu arrives donc rapidement. on t'ouvre la porte en te souriant, tu remercies et tu vas directement t'installer à une table. ta veste que tu fais tomber sur le dossier, tes béquilles posées au sol et tu attends. téléphone devant les yeux, tu hésites. tu aimerais envoyer un message à nala. quelque chose, peu importe quoi. mais rien ne s'écrit, rien ne vient. tu ne veux pas la déranger, tu ne veux pas souffrir alors tu verrouilles ton téléphone trop rapidement. quelques secondes plus tard, la belle asiatique entre dans le café, le sourire sur ses fines lèvres. t'es content de la voir et t'es content qu'elle soit venue. elle s'approche immédiatement. salut viho. ça va ? tu m’attends depuis longtemps ? tu souris, tu secoues la tête. t'aimerais te lever, tu ne peux pas alors tu te contentes de sourire. salut toi, je vais bien, et toi ?  tu demandes, simplement pendant qu'elle s'installe. veste qu'elle dépose sur le dossier de la chaise, tu la regardes faire, peut-être trop. tu épies tous ses gestes. t'inquiète pas, je voulais pas arriver en retard, comme je suis plutôt lent avec ma jambe, j'ai pris de l'avance, mais je t'ai pas attendu trop longtemps.  tu reprends, pour la rassurer. alors comme ça, tu habites dans le coin ?  tu dis, tu demandes, doucement, tu ne savais pas, elle te l'a dit par message. c'est nu beau coin, un beau quartier. t'es content pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 262 points : 50
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : son naeun.
crédits : kimlee, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Fév - 16:08
T’as stressée pour ce rendez-vous comme si c’était un rendez-vous amoureux. Mais ce n’est pas le cas. Viho n’est qu’un ami. Enfin, t’es pas tellement sûre que ce soit vraiment le cas. Vous n’avez discuté que quelques fois lors des groupes de soutien. C’est la première fois que vous allez vous voir en dehors de l’hôpital. Tu sais que ce n’est pas bien. Ton maître de stage t’a fait comprendre que tu ne devais pas avoir de relation autres que professionnelles avec les patients dont tu t’occupes. Mais t’as pas envie de traiter Viho comme un patient. D’abord parce que lui-même ne se voit pas comme ça, mais aussi parce que tu ne le vois pas comme ça. Certes, il a peut-être une jambe qui lui fait défaut, mais c’est tout. Il reste un être humain normal. Pas besoin de le foutre dans la case patient. Alors, tu t’es préparée, sûrement avec trop d’attention, pour lui. Mais faut te comprendre, c’est ton premier ami. Tu ne sais pas comment réagir. Du coup, quand tu le vois qui t’attends dans le café, t’es complètement embarrassée, parce que t’as pris soin de toi et parce qu’il t’attends. Tu ne sais pas depuis combien de temps il patiente, mais t’aimes pas ça. « Je vais bien merci. Ça m’a fait plaisir de recevoir un message de ta part. » t’avoues, le rouge aux joues alors que tu prends place en face de lui. Il t’assure qu’il ne t’a pas attendu longtemps et que c’est à cause de sa jambe. Tu l’aurais presque oublié cette jambe. « Oh je vois. J’espère que c’était pas trop loin de chez toi alors. » Tu t’en voudrais de lui avoir fait traverser tout Brooklyn pour te rencontrer, même si ce n’est pas toi qui a donné l’adresse de ce café. « Oui j’habite pas très loin à vrai dire. J’habite chez mon grand frère pour le moment avec ma jumelle. » Tu lui as sûrement déjà dit quand vous vous êtes rencontrés, mais tu préfères lui redire. On ne sait jamais qu’il ait oublié entre temps, vu que ce n’est pas une information capitale. « Et toi, tu vis seul ? » demandes-tu curieuse. Tu ne sais pas pourquoi, mais tu ne le vois absolument pas habiter avec quelqu’un. Il a plutôt l’air d’un loup solitaire plutôt que d’un loup à avoir une meute.

_________________
let's not fall in love
the cruelest thing you can do to a person, is to pretend they mean more to you than they actually do. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 535 points : 70
pseudo : margaux
avatar : sergio carvajal
crédits : vinylles idylles (avatar) bigflo&oli (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Mar - 18:03
je vais bien merci. ça m’a fait plaisir de recevoir un message de ta part. elle te souffle doucement avant de venir prendre place juste en face de toi. tu souris, simplement, devant ces mots. toi aussi, ça t'a fait plaisir de l'envoyer ce message, encore plus de voir un message en retour. de voir qu'elle te répondait rapidement et positivement. elle avait accepté et elle était maintenant là, en face de toi avec cette petite touche rosée sur les joues. adorable, mais tu ne commenteras pas, tu ne veu pas la mettre mal à l'aise. tu souris, simplement. oh je vois. J’espère que c’était pas trop loin de chez toi alors.. tu secoues la tête, est-ce qu'elle se souvient que c'est quand même toi qui a proposé ce bar ? tu ris un peu, doucement. tu te rappelles quand même que c'est moi qui est proposé ce bar hein, te sens pas mal comme ça, si c'est loin de chez moi c'est ma faute, et pour tout te dire, c'est pas si loin.  tu souris, doucement.Oui j’habite pas très loin à vrai dire. J’habite chez mon grand frère pour le moment avec ma jumelle. et toi, tu vis seul ? tu hoches la tête, elle habite avec sa famille, ou en tout cas, avec son frère et sa jumelle. elle n'est pas seule, du coup, et tu te demandes ce que ça peut faire d'habiter avec d'autres personnes. c'est pas ton genre, toi, t'as dû mal à partager certainement, ou juste t'aimes ta solitude. bon, moins en ce moment, beaucoup moins depuis que tu ne travailles plus. c'est pas trop pénible d'habiter avec ton frère et ta jumelle ? enfin, vous ne vous disputez pas trop souvent ?   t'as pas eu de frère, ni de soeur, mais tu sais que les fraternités sont souvent vues comme ça. comme des gosses qui se prennent la tête, et ceux jusqu'à pas d'âge. alors tu te demandes si c'est son cas. non, non, moi j'vis tout seul, j'ai un petit appartement tranquille. rien de fou, mais qui convient très bien à une personne seule.  tu lui indiques simplement. t'es bien tout seul, tu ne sais pas si t'es fait pour la colocation, des gens tous les jours, du bruit aussi. t'en sais rien. t'aimes bien tes habitudes. et tes cours alors, ça se passent bien ? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 262 points : 50
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : son naeun.
crédits : kimlee, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Mar - 13:55
son sourire te fait sourire aussi alors que tu rougis un peu. t’as pas l’habitude d’avoir ce genre de rendez-vous. tu sais que viho n’est qu’un ami, mais ça te fait quand même bizarre parce que c’est la première fois. à seattle, t’avais pas d’amis, t’étais toute seule. là, petit à petit, ça commence à changer et tu aimes ça. et puis, tu peux pas t’empêcher de te faire du soucis pour sa jambe. t’espères que c’était trop loin pour lui. tu sais que c’est lui qui a proposé l’endroit. mais c’est plus fort que toi. tu hoches la tête à sa réponse et tu sais pas si c’est vrai ou s’il essaie de te rassurer. tu scrutes son visage à la recherche de la réponse. mais tu n’arrives pas à lire en lui. tu laisses donc tomber pour le moment. après tout, il l’a dit lui-même si c’était loin de chez lui, c’est de sa faute. tu lui révèles alors que t’habites pas très loin avec ton frère et ta jumelle. sa question te fait sourire même si tu n’es pas sincère. en vérité c’est un calvaire de vivre avec eux, particulière hyejeong. t’as l’impression qu’elle te flique comme si elle avait peur que tu replonges une nouvelle fois. tu ne le feras plus. t’as eu trop mal et trop de peine en entendant ses appels déchirants alors qu’elle te découvrait les poignets en sang dans votre baignoire. tu ne veux plus revivre cet instant. tu sais qu’elle fait ça pour toi. mais ça t’étouffe, beaucoup trop. « oh tu sais himchan, mon grand frère, il est souvent en répétition. il est acteur de comédie musicale à broadway. donc, je le vois pas souvent. et pour ce qui est de hyejeong, je pourrais pas vivre sans elle, alors non c’est pas pénible. » la première moitié n’est pas faux. himchan n’est presque jamais à la maison parce qu’il est la tête d’affiche du nouveau spectacle proposé. cependant, quand t’es passé sur hyejoeng t’as un peu menti. c’est vrai que tu ne pourrais pas vivre sans elle, mais maintenant ça devient pénible qu’elle doit toujours sur ton dis comme elle l’est actuellement. t’apprends ensuite que viho vit seul et tu te mets à imaginer ce que ce serait de vivre seule. tu voudrais bien de temps en temps que ce soit le cas. vivre seule, ça sonne bien. cependant, tu connais trop bien ta jumelle pour savoir qu’elle ne le permettrait pas. « mais tu t’ennuies pas tout seul ? » c’est ce qui te ferait le plus peur, t’ennuyer en étant seule. viho te demande alors comment se passe tes cours et tu lui souris. « ça va, ils se passent bien. un peu ennuyant, surtout sur la philosophie grecque. j’ai déjà étudié ce qu’on fait en ce moment quand j’étais à seattle. » c’est un cours que tu adores, mais refaire ce que tu as déjà fait n’est pas intéressant du tout.

_________________
let's not fall in love
the cruelest thing you can do to a person, is to pretend they mean more to you than they actually do. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 535 points : 70
pseudo : margaux
avatar : sergio carvajal
crédits : vinylles idylles (avatar) bigflo&oli (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Mar - 18:16
petite lumière devant tes yeux. son rouge aux joues qui te changent les idées. vous construisez quelque chose, tu le sais. ça se voit. tu partages ta vie, ton expérience et ce que tu penses avec la brune. tu lui parles de toi, tu lui poses des questions. le début d'une amitié, voilà ce à quoi tu penses. t'espères que c'est vrai, en tout cas, t'espères sincèrement que vous pourrez vous entendre. il n'y a pas de raison. ça avait mal commencé entre vous après tout; à cause de ton mauvais caractère. mais elle a su te canaliser, rapidement et c'est ce qui fait que tu es maintenant en face d'elle. tu l'as rappelé, parce qu'elle a su te faire oublier le temps d'un instant que t'avais une jambe merdique. oh tu sais himchan, mon grand frère, il est souvent en répétition. il est acteur de comédie musicale à broadway. donc, je le vois pas souvent. et pour ce qui est de hyejeong, je pourrais pas vivre sans elle, alors non c’est pas pénible. tu hoches un peu la tête. tu souris, son frère doit beaucoup travailler pour le coup. tu aimerais rencontrer sa soeur jumelle, rien que pour voir si elles sont similaires. est-ce que tu saurais les distinguer ? vraies jumelles ou fausses jumelles ? t'es peut-être trop curieux, alors tu gardes tes questions sagement. mais tu t’ennuies pas tout seul ? elle finit par te demander. tu secoues doucement la tête en riant un peu. non. enfin. ça dépend. j'imagine que toi, des fois, ce doit être étouffant. du coup, oui, des fois je m'ennuis surtout en ce moment vu que je bosse plus mais sinon non.. je ne m'ennuis pas.   tu conclus, ça t'arrive mais pas tant que ça. t'as toujours appris à vivre seul, à être indépendant, maintenant, tu changes tes habitudes et ça ne te plaît pas vraiment. c'est compliqué pour toi. tu t'intéresses à sa vie, ses études. ça va, ils se passent bien. un peu ennuyant, surtout sur la philosophie grecque. j’ai déjà étudié ce qu’on fait en ce moment quand j’étais à seattle. elle t'explique. seattle, tu ne savais pas qu'elle été passé par là-bas. ça te plaît l'idée. tu ne connais pas ce coin, toi, tu n'as jamais vraiment bougé d'ici. t'es un natif, comme on dit. c'est sûr, c'est jamais cool de reprendre ce que tu connais, mais bon, c'est mieux dans ce sens que dans l'autre. si tu n'y arriverais pas, ça serait moins bien je pense ! par contre, tu viens de seattle du coup ? c'était sympa là-bas ? parce que du coup.. t'es venue avec ton frère et ta soeur récemment ou pas ? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 262 points : 50
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : son naeun.
crédits : kimlee, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 11:29
tu penses que tu peux considérer viho comme ton premier ami ici et tu es rassurée par ça. t’avais peur de te retrouver toute seule sans réel ami et il est apparu dans ta vie. certes, au début ce n’était pas ça, parce qu’il se méfiait de toi. en même temps, qui ne le ferait pas. après tout, tu fais des études de psychologie et lui a besoin d’un soutien pour sa jambe. à sa place tu aurais douté de tes intentions. mais si tu lui as parlé ce n’était pas pour l’analyser loin de là. bon, peut-être un tout petit peu au début, mais maintenant que t’es avec lui dans ce café tu n’as plus envie de voir à travers ses failles. tu veux que ce soit lui qui te parle de lui-même. enfin, pour le moment, c’est toi qui lui parle de ta vie, du moins en surface. tu lui parles de himchan, de hyejeong mais tu ne mentionnes pas tes années de calvaire, ta tentative de suicide et donc la réelle raison de ta présence à brooklyn. tu souris alors quand viho sourit. tu ne peux pas lui laisser voir que tu ne dis pas toute la vérité. tu n’as pas envie de subir un interrogatoire. tu ne veux pas que les rôles soient inversés et qu’il devienne ton psy. du coup, tu préfères changer de sujet et lui parler de sa vie de célibataire et solitaire. tu sais que toi tu ne pourrais pas vivre seule. t’aurais trop peur de faire face à tes démons du passé. là, même si hyejeong est avec toi et essaie de te faire sortir la tête de l’eau, tu arrives un peu à oublier un peu ce qui s’est passé à seattle. « oh je vois… mais tu fais quoi de tes journées du coup ? » tu te rends pas forcément compte que cette question peut le blesser. t’as pas dit ça méchamment, t’es juste curieuse de connaître ce qui lui arrive de faire puisqu’il ne travaille plus et que sa jambe refuser de fonctionner comme il l’entend. viho s’intéresse à nouveau à toi et tu lui souris. t’aimes ce genre de personne qui ne sont pas centrés sur leur petite personne. le jeune homme a l’air de vraiment vouloir te connaître et pour une fois, t’as pas l’impression que ce soit vraiment que par politesse, ou alors, il le cache bien. mais si ce n’était que par courtoisie, pourquoi t’aurait-il demandé de venir boire un café avec lui ? tu lui réponds donc, mentionnant le fait que ce que vous voyez dans un des cours, tu l’as déjà étudié à seattle. et là, c’est la douche froide. tu t’es pas rendue compte que tu lui as parlé de cette ville comme si de rien était. il te pose des questions dessus et tu te crispes légèrement. quelle idiote ! « oui c’est sûr que c’est mieux, mais je m’ennuie en cours. » commences-tu laissant quelques secondes avant de reprendre sur seattle. « oui on est tous né là-bas. et c’était pas mal. » tu retiens à grande peine la grimace qui menace de pointer avant de reporter son attention sur ton frère. « non himchan habite brooklyn depuis des années maintenant. son rêve était de devenir chanteur à broadway et il a réussit. avec hyejeong, on a juste déménagé en janvier pour se rapprocher de lui parce qu’il nous manquait. on a toujours été proches les uns des autres. » te sens-tu obligée de rajouter, espérant noyer le poisson dans l’eau.

_________________
let's not fall in love
the cruelest thing you can do to a person, is to pretend they mean more to you than they actually do. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 535 points : 70
pseudo : margaux
avatar : sergio carvajal
crédits : vinylles idylles (avatar) bigflo&oli (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 14:19
parler à hyejin te fait du bien. elle ne s’en rend pas compte, mais les nouvelles connaissances te font du bien. ces personnes qui ne te connaissaient pas avant, qui te connaissent uniquement comme ça, avec cette jambe en moins. c’est étrange, mais tu préfères. tu n’as pas à te souvenir de ce que tu pouvais faire avec eux, avant. tu n’as pas à te dire qu’ils te préféraient avant, même. non, parce qu’ils t’ont seulement connu de cette manière là. alors oui, tu l’apprécies la belle asiatique. oh je vois… mais tu fais quoi de tes journées du coup ? elle demande, en toute innocence, et ça te fait un peu rire, sur le coup. il en faut beaucoup, pour te vexer, surtout depuis que tu as ta jambe inutilisable. alors oui, tu ris un peu et ça aussi, ça fait du bien. pour tout te dire, pas grand-chose.. tu lances, avec un clin d’œil. t’imagines bien que je ne peux pas faire ce que je veux. je fais un peu de sport, je dors, je regarde la télé. les journées sont parfois longues, mais je n’ai pas tellement le choix tant que je n’aurai pas trouvé une solution. et donc ta mère biologique. oui c’est sûr que c’est mieux, mais je m’ennuie en cours. oui on est tous né là-bas. et c’était pas mal. elle commence alors à te parler de seattle et tu l’écoutes, sagement. non himchan habite brooklyn depuis des années maintenant. son rêve était de devenir chanteur à broadway et il a réussit. avec hyejeong, on a juste déménagé en janvier pour se rapprocher de lui parce qu’il nous manquait. on a toujours été proches les uns des autres. tu hoches un peu la tête, tu souris. tu trouves ça beau, qu’ils soient aussi proches les uns des autres. une belle famille. ce que tu n’as jamais vraiment eu. enfant adopté, fils unique, apparemment, maintenant, t’en sais rien. t’imagine que ta mère biologique a dû avoir une vie après ton abandon. tu souris, doucement. elle est chanceuse, t’espères qu’elle s’en rend compte. c’est super, que vous vous entendiez aussi bien, jusqu’à vivre ensemble. j’trouve ça beau. tu dis ce que tu penses, t’es honnête. tu l’as toujours été. et il te reste encore beaucoup d’années d’étude maintenant ? tu demandes, curieux, finalement. tasse entre tes mains, tu prends des informations.

_________________
mais dès qu'elle est rentrée dans la pièce elle est rentrée dans son cœur,
elle avait des beaux yeux verts avec un parfum de fleur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 262 points : 50
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : son naeun.
crédits : kimlee, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 12:11
tu te rends pas compte que ta question peut être mal prise par viho. pour toi, il n’y a rien de mal à demander ce qu’il fait de ses journées, malgré le fait qu’il soit handicapé. t’es innocente, bien trop pour ton propre bien d’ailleurs. t’es sûre qu’il y a des tonnes de choses qu’il peut faire même en ayant une jambe en moins. il peut voir ses amis, sortir un peu comme il le fait là avec toi, regarder des films ect… tu pourrais lui faire une liste de choses à faire, tellement ton esprit en est rempli. pourtant, quand il te répond, tu grimaces un peu. il ne fais pas grand-chose malgré l’infinité d’activité que toi tu pourrais faire même en ne devant utilisé qu’une seule de tes jambes. tu finis par sourire quand il rajoute qu’il fait quand même quelques trucs même si c’est pas beaucoup. « et tu vois pas tes amis ? si tu veux, je pourrais venir de temps en temps te voir pour que le temps te paraisse moins long ? » tu proposes timidement, alors que tes joues s’empourprent. si himchan ou même hyejeong avaient été là, ils t’auraient fait la morale sur le fait que tu proposes de te retrouver seule avec un mec dans un appartement. on ne sait jamais ce qui pourrait arriver. mais t’as pas peur. pourquoi tu le devrais ? viho n’a pas l’air d’être ce genre de mec et puis tu sais te défendre, t’es plus une petite fille. au pire, tu lui diras que tu as un petit ami, ce qui n’est pas totalement un mensonge, mais pas vraiment la vérité non plus. tu souris en continuant la conversation, parlant de tes cours, de seattle brièvement et de ta fratrie. ton sourire s’agrandit un peu plus quand il complimente vos liens fraternels. tu caches la vérité derrière un sourire. ce n’est plus le cas aujourd’hui. après ta tentative de suicide, hyejeong est constamment sur ton dos et tu ne peux plus respirer et avoir de temps pour toi quand elle passe son temps à observer tes moindres faits et gestes. et himchan est au milieu de tout ça, essayant de faire comme s’il ne savait pas que quelque chose se passait entre toi et ta jumelle. t’as beau être innocente et naïve, t’es pas idiote. tu sais qu’il refreine ses questions, attendant que tu te sentes prête à parler. viho reprend la parole pour retourner sur tes études. « assez. il me reste encore cinq ans d’études… mais les dernières années c’est plus des stages, ce genre de choses. » t’auras à peu près vingt-six ans quand tu pourras enfin exercer le métier que tu veux faire. mais d’ici-là, tu auras le temps de changer d’avis si jamais tu ne veux plus faire ça. peut-être que tu arrêteras quand tu te rendras compte que le fait que tu aies menti à tout le monde n'était pas une bonne solution. « je peux te poser une question plus personnelle ? » demandes-tu soudainement. t'as envie d'en savoir plus sur le jeune homme, mais tu veux pas qu'il se braque si tu pars dans sa vie privée.

_________________
let's not fall in love
the cruelest thing you can do to a person, is to pretend they mean more to you than they actually do. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 535 points : 70
pseudo : margaux
avatar : sergio carvajal
crédits : vinylles idylles (avatar) bigflo&oli (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 15:11
tu ne te caches pas derrière une carapace ou quelque chose de ce genre. tu sors très peu de chez toi, mais cette fois, tu as pris l’initiative de contacter quelqu’un et de sortir. péripéties que ça a été pour venir jusqu’ici, mais tu te dis que ça ne peut que te faire du bien de sortir de ton appartement. alors t’es content de l’avoir fait, et encore plus qu’elle ait accepté de te revoir. il faut dire qu’aux premiers abords, tu as été loin d’être le gentil petit viho. et tu vois pas tes amis ? si tu veux, je pourrais venir de temps en temps te voir pour que le temps te paraisse moins long ? tu souris un peu en haussant les épaules cette fois. tu ne sais pas si c’est de la pitié, de la compassion, ou simplement le fait qu’elle soit adorable. je.. je n’en ai pas beaucoup. je n’ai jamais vraiment eu le temps d’entretenir des relations amicales, en réalité. et enfin.. j’ai l’impression que tu jouerais plus le rôle d’aide à la personne en venant me voir. tu pouffes un peu de rire, t’es pas vexé, non, mais tu te demandes pourquoi elle s’accroche à ce point. ça ne te déplaît pas, bien au contraire. mais tu peux passer quand tu veux, ou on peut se faire des sorties du genre, toutes les semaines. je ne veux pas que tu t’inquiètes pour moi surtout. tu précises quand même. elle doit bien voir, que moralement, c’est pas ça, mais tu ne veux pas qu’elle se fasse trop de nœuds au cerveau. t’es vivant, et t’imagines que c’est ce qui compte surtout. assez. il me reste encore cinq ans d’études… mais les dernières années c’est plus des stages, ce genre de choses. tu hoches la tête. cinq ans, c’est long encore. c’est comme si tu reprenais tes études. oui, mais pour faire quoi ? c’est ce qui te manque aussi. un objectif professionnel. c’est bien, enfin, c’est surtout de la pratique, j’imagine que c’est mieux que les cours. tu commentes, tu n’y connais pas grand-chose ; tu as toujours fais du sport et peu d’études pour devenir garde du corps. je peux te poser une question plus personnelle ? elle finit par demander. tes yeux qui tombent dans les siens. tu plisses un peu et tu tentes de savoir ce qu’elle va te demander. tu n’en sais rien. elle ne semble pas réfléchir à ce qu’elle dit, normalement, et t’es un peu perdu, mais tu hoches déjà la tête, de haut en bas. oui, oui bien sûr, je t’écoute. tu lances, en souriant. tu n’as pas grand-chose à cacher viho.

_________________
mais dès qu'elle est rentrée dans la pièce elle est rentrée dans son cœur,
elle avait des beaux yeux verts avec un parfum de fleur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 262 points : 50
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : son naeun.
crédits : kimlee, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Juin - 12:56
quand tu proposes à viho de venir le voir pour l’aider à passer le temps, tu ne le fais pas parce que tu as pitié de lui. tu le fais parce que tu le veux, parce que tu as envie de le connaître mieux et de t’en faire un véritable ami. t’as jamais eu d’amis mais en sa personne tu arrives à voir les liens qui commencent à se tisser entre vous, tels une toile d’araignée. alors, t’as pas envie de laisser passer cette chance. tu te doutes que lui ne doit pas voir ça de la même façon que toi. après tout, tu n’es qu’une étrangère à ses yeux. tu n’es rien de plus que la stagiaire du psy du groupe de soutien. mais si c’était vraiment le cas, est-ce qu’il aurait pris la peine de t’envoyer un message pour que vous vous voyez ? non tu ne penses pas. t’as pas l’impression d’être une personne comme ça pour lui. peut-être même que comme toi, il considère que vous commencez une amitié. ce serait bien s’il pensait également de cette façon. « on peut très bien faire ce genre de sorties toutes les semaines. ça te fera sortir et voir du monde et moi aussi par la même occasion. je connais pas grand-chose de la ville pour le moment. tu pourras me faire découvrir comme ça. » faut pas oublier que t’es nouvelle ici. t’es là que depuis quelques mois. alors, faut pas qu’il s’attende à ce que tu l’amènes dans des endroits supers. ce sera plutôt son job à lui de trouver des lieux qui pourraient vous plaire à tous les deux. « et t’en fais pas. si je peux aider, je veux bien passer pour une aide à la personne. ça me dérange pas du tout. » t’es trop gentille d’ailleurs. sûrement pour cette raison que tu as été harcelé à l’école, parce que tu savais pas dire non. heureusement, maintenant que tu as changé de ville, tu te sens revivre. t’as l’impression d’être une nouvelle personne. sauf que ce n’est pas le cas, tu as juste enfermé l’ancienne hyejin dans une carapace qui peut se fissurer à n’importe quel moment. tu ne sais pas réellement quand tu arriveras à te défaire de cette ombre qui te suit partout. t’essaies très certainement de le faire avec tes études. il te reste d’ailleurs cinq ans à faire. « les cours sont intéressants, parce qu’on apprend pleins de moyens d’analyser les gens. mais oui la pratique c’est tellement mieux. être au contact des gens. et puis surtout pour un même problème on ne traitera pas de la même manière deux personnes. parce que chaque individu est unique. » tu te stoppes alors, remarquant que comme lorsque tu parles de psychologie, tu es partie dans un monologue. tu souris avant de reprendre. d’ordinaire, tu ne demandes pas de permission et tu dis ce qui te passe par la tête au moment où ça te passe par la tête. mais là, t’as envie de savoir si tu peux parce que ça te touche directement. « est-ce que tu m’as invité à boire ce café parce que tu m’apprécies ou t’as d’autres motifs ? comme par exemple savoir si je t’ai analysé ou si tu peux me mettre dans ton lit ? » t’es maladroite quand on en vient aux relations humaines quand elles n’ont aucun rapport avec la psychologie. du coup, tu veux savoir avant de ressentir plus d’affection pour lui.

_________________
let's not fall in love
the cruelest thing you can do to a person, is to pretend they mean more to you than they actually do. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 535 points : 70
pseudo : margaux
avatar : sergio carvajal
crédits : vinylles idylles (avatar) bigflo&oli (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 13:43
on peut très bien faire ce genre de sorties toutes les semaines. ça te fera sortir et voir du monde et moi aussi par la même occasion. je connais pas grand-chose de la ville pour le moment. tu pourras me faire découvrir comme ça qu’elle te lance, rapidement, prête à s’accrocher malgré tes tendances lunatiques et pas franchement appréciables, sauf peut-être avec elle. il est vrai qu’elle n’en prend pas trop pour son grade, t’arrives à rester simple et honnête. tu en oublierais presque ta jambe quand elle te parle de découvrir la ville, comme si tu pouvais marcher et voyager encore et encore. partir à l’aventure, malgré tout. quelque chose qui te plairait énormément. tu souris, un peu. et t’en fais pas. si je peux aider, je veux bien passer pour une aide à la personne. ça me dérange pas du tout. tu souris, un peu plus. si ça la dérange pas alors, tu n’as plus grand-chose pour la prévenir. on peut faire ça, j’veux dire, se voir régulièrement, ça m’irait. tu avoues, sans en faire trop. elle te sortirait de ton quotidien monotone et terriblement déprimant. tu lui poses des questions, tu t’intéresses à sa vie, réellement. son parcours, son avenir, ce qu’elle compte faire par la suite. les cours sont intéressants, parce qu’on apprend pleins de moyens d’analyser les gens. mais oui la pratique c’est tellement mieux. être au contact des gens. et puis surtout pour un même problème on ne traitera pas de la même manière deux personnes. parce que chaque individu est unique. tu hoches la tête à ses fins de phrases, tu la suis mais tu vois surtout à quel point ça lui plaît de parler de ça, à quel point c’est son truc finalement. t’as l’air passionné, vraiment. j’suis sûr que tu pourrais en parler pendant des heures non ? tu lances, l’air de rien, tu ne te moques pas, bien au contraire, tu trouves ça beau. elle finit par te demander l’autorisation de poser une question. tu n’hésites pas, tu lui accordes sans aucune appréhension, pour une fois. est-ce que tu m’as invité à boire ce café parce que tu m’apprécies ou t’as d’autres motifs ? comme par exemple savoir si je t’ai analysé ou si tu peux me mettre dans ton lit ? tu dois faire une drôle de tête, parce que tu ne t’attendais vraiment pas à cette question. tu restes comme un con, pendant quelques secondes. toi, un don juan ? ça serait une blague, uniquement, tu n’es pas capable de faire ça. puis l’analyse.. non. j’veux dire non, t’es pas là pour ces raisons.. qu’est-ce qui te fait penser ça ? tu lances, un peu surpris mais pas encore sur la défensive. je ne suis pas ce genre de mecs là et .. pour l’analyse, je vois déjà une psy tu sais. non, elle ne le savait pas, mais maintenant, c’est le cas. j’ai fait quelque chose de mal ? tu demandes alors, soucieux de lui avoir fait mauvaise impression.



_________________
mais dès qu'elle est rentrée dans la pièce elle est rentrée dans son cœur,
elle avait des beaux yeux verts avec un parfum de fleur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 262 points : 50
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : son naeun.
crédits : kimlee, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Juin - 20:28
est-ce que tu lui fais peur à vouloir absolument à accepter sa proposition de vous voir souvent ? est-ce que tu ne t’accroches pas trop à lui ? tu sais pas vraiment vu que tu n’as jamais eu d’amis. mais tu veux qu’il est tout seul et qu’il a sûrement besoin de compagnie tu veux te proposer et qu’importe si tu deviens son aide à la personne. du moment, que tu passes du temps avec lui, ça te dérange pas. t’as peur quand même qu’il trouve encore des excuses pour que vous ne vous voyez pas. si c’est le cas, tu n’insisteras pas. après tout, il sera sûrement trop poli pour te dire qu’il ne veut pas te voir. cependant quand il te dit que ça lui va, tu es surprise. tu t’y attendais pas et ce même si c’est lui qui a commencé sur le sujet. tu pensais qu’il proposait juste pour être sympa pas parce qu’il le voulait réellement. et tu souris sincèrement, sûrement trop. ça te fait plaisir qu’il veuille bien te voir. « parfait alors. » que tu dis sans rien ajouter de plus. vous allez vous voir plus souvent et ça te va parfaitement. ça vous permettra d’apprendre à vous connaître un peu plus même si vous le faites là avec les questions que vous vous posez. tu lui apprends combien de temps il te reste dans les études et tu pars dans un monologue sans même t’en rendre compte. mais c’est pas ta faute, t’aimes ce que tu fais et t’aimes en parler. c’est même la seule chose qui te donne de la joie dans la vie en ce moment. alors, comme viho te le fait remarquer, tu pourrais en parler des heures tellement tu es passionnée par le sujet. « désolée, je parle trop. tu devrais me le dire si je t’ennuie. » parce que tu veux pas que ce soit le cas. t’as plus envie d’être un boulet pour les autres et si tu le deviens par la parole, bah tu te tairas. mais pour le moment, tu ne le fais pas, parce que tu passes un bon moment avec viho. il est charmant, sympathique et tu peux converser facilement avec lui. cependant, t’as toujours l’impression que ça cache quelque chose. c’est sûrement du à toutes ces années où tu as servi de bouc émissaire aux gens de ta classe. tu te méfies de tout et de tout le monde malheureusement. et le jeune homme va en faire les frais parce que tu lui demandes s’il a d’autres motifs que d’être sympa avec toi pour ce café. tu dois sûrement passer pour une folle mais tu as l’habitude maintenant. ça ne te fait plus rien. sur son visage une expression de surprise s’affiche et tu comprends qu’il ne s’attendait pas à ce genre de question. mais tu es comme ça, tu dis souvent ce qui te passe par l’esprit sans réellement chercher à mettre les formes ou même à voir si le fond passerait. viho s’explique et tu sais pas pourquoi, mais t’as l’impression qu’il se justifie, qu’il cache quelque chose. t’as le cœur qui se serre à cette pensée et tu baisses la tête pour éviter qu’il ne voit les larmes qui s’accumulent au coin de tes yeux. qu’est-ce qui va pas chez toi ? pourquoi tu peux pas simplement apprécier de prendre un café avec un ami ? tu te mors l’intérieur de la joue, comme une punition à tes mots que tu as jeté sans réfléchir. « non non. t’as rien fait de mal… c’est moi. » tu dis en relevant légèrement la tête pour poser ton regard sur tes doigts entrelacés sur la table. « c’est juste que j’ai pas l’habitude… de tout ça. » et tu fais un cercle avec ta main pour illustrer la situation. t’as pas l’habitude d’avoir des amis et encore moins de partager ce genre de moment. « désolée… » tu lances, détournant le regard.

_________________
let's not fall in love
the cruelest thing you can do to a person, is to pretend they mean more to you than they actually do. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 535 points : 70
pseudo : margaux
avatar : sergio carvajal
crédits : vinylles idylles (avatar) bigflo&oli (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Juil - 11:07
parfait alors. qu’elle commente pour finalement conclure cet échange. oui, vous vous reverrez et tu trouves ça bien. elle est gentille la brune, elle ne se prend pas trop la tête, elle parle beaucoup ce qui te permet d’écouter. ça te fait du bien d’écouter et de ne pas trop parler. de toute façon, tout ce que tu as à dire n’est pas forcément joyeux. tu reviendras forcément sur ta jambe, ton problème, ta vie et tout ce qui tombe en ruine. de ce fait, tu préfères nettement écouter que parler. t’es plus à l’aise. quand elle te parle de ses études, cette passion, tu sens que c’est important pour elle. tu sens que c’est une bonne partie de sa vie, de ce qui la fait vivre et ce qui l’aide à se lever le matin. t’aimerais retrouver ce sentiment-là. ce sentiment d’avoir quelque chose à accomplir. tu ne l’as pas. pas encore. alors tu erres à travers ton appartement. c’est triste mais peut-être qu’un passage à vide. désolée, je parle trop. tu devrais me le dire si je t’ennuie. tu secoues la tête en levant un peu la main pour lui signifier que non. elle ne t’ennuie pas. tu ne m’ennuis pas, au contraire. t’as l’air passionné et c’est plaisant. tu lui assures. il t’en faut beaucoup pour t’ennuyer au final. tu restes silencieux, pour qu’elle pose sa question et elle ne met pas longtemps avant de te surprendre comme il faut. tu restes muet, un peu perdu aussi sous ses mots. tu ouvres grands tes yeux et t’essaies de comprendre comment elle a pu penser une telle chose de toi. évidemment que t’es perdu. elle baisse immédiatement la tête, tu fronces les sourcils. non non. t’as rien fait de mal… c’est moi. qu’elle te chante, mais tu ne la crois absolument pas. ça se voit que ça ne va pas, que tu as dit quelque chose qui ne fallait pas ; tu ouvres grand tes yeux encore. c’est juste que j’ai pas l’habitude… de tout ça. tu essaies de trouver des mots qui pourraient l’aider, mais aucun ne te vient. tu restes étrangement silencieux viho. désolée… elle reprend, sans même te regarder, comme si tu pouvais la manger à tout instant. tu ne cherches pas une quelconque relation, même si elle est mignonne. ce n’est pas ce que tu voulais en venant boire un café et t’es déçu. déçu de toi, évidemment, parce que tu n’as pas su envoyer le bon message. arrête, ça se voit que j’ai fait quelque chose de mal. je m’en excuse, ce n’était pas mon but, vraiment pas. tu reprends en reculant un peu, n’osant pas entrer dans sa bulle protectrice. tu sens bien qu’elle se referme et t’es incapable de savoir comment faire pour la garder avec toi. peut-être que justement, elle, elle s’attendait à plus ?


_________________
mais dès qu'elle est rentrée dans la pièce elle est rentrée dans son cœur,
elle avait des beaux yeux verts avec un parfum de fleur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 262 points : 50
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : son naeun.
crédits : kimlee, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 1:02
tu parles beaucoup, sûrement trop de ta passion. mais ce n’est pas ta faute, une fois que tu es lancée sur le sujet de la philosophie ou de la psychologie, tu peux te mettre à en parler pendant des heures. t’as le regard qui s’illumine et tu arrives à être réellement toi-même quand tu discutes de ces sujets avec quelqu’un. pourtant, tu te stoppes parce que tu ne veux pas ennuyer viho avec tout ça. tu sais très bien à quel point ça peut être chiant d’écouter quelqu’un parler alors que ça nous intéresse pas. tu ne veux pas lui faire subir ce genre de choses. pourtant, ça ne semble pas le cas et tu le regardes surprises. il dit sûrement ça pour te rassurer et pour être poli parce que ça ne doit pas vraiment l’intéresser. pourtant tu lui en es reconnaissante d’essayer de te mettre à l’aise. sauf que tu n’y arrives pas. tu ne sais pas comment y faire avec les gens et tu finis par être maladroite dans tes propos. tu pousses un soupir quand tu comprends que tu as gâché votre petite entrevue. pourquoi ne peux-tu simplement pas apprécier la compagnie d’une personne sans te sentir mal à l’aise ou même demander si elle n’a pas des motifs derrière ses actions ? tu sais pourquoi, mais tu ne veux pas l’admettre. tu pensais qu’ici, ça serait différent, mais tu n’arrives pas à te faire à l’idée qu’on puisse être gentil avec toi simplement parce qu’on est réellement gentil. t’auras sûrement toujours l’impression qu’on veut quelque chose de toi, ou pire qu’on va t’humilier. si hyejeong avait été là, elle se serait sûrement moquée de toi et elle t’aurait dit qu’il fallait que tu ailles faire une thérapie. sauf que tu ne veux pas, parce que tu te voiles la face. ici tout va bien. ici tu n’es plus la même. mais c’est faux. la preuve en es là alors que tu essaies de te justifier et que tu t’excuses. t’as tout fait raté encore une fois. tu pourrais presque entendre leurs voix alors qu’ils te rabaissent. tu te recroquevilles sur ta chaise, au bord des larmes. tu voudrais rentrer chez toi et laisser tout sortir, mais tu n’as pas la force de te lever et de partir. alors, tu restes comme ça essayant de te protéger du mieux que tu peux. viho doit sûrement te prendre pour une folle, mais c’est pas grave. sa voix te parvient et tu relèves les yeux vers lui. ils sont embués et tu es à deux doigts de fondre en larmes. quand tu prends la parole pour lui répondre, ta voix est faible, et on peut clairement entendre les sanglots que tu retiens. « non non, c’est pas toi, c’est moi. » que tu répètes parce que c’est le cas. c’est ta faute. c’est toi qui a merdé, pas lui. « je… » tu commences ravalant un sanglot. tes joues se mouillent et tu les essuies rapidement pour éviter qu’il ne se sente coupable. tu veux pas le mettre plus mal à l’aise qu’il ne l’est maintenant. « j’ai jamais eu d’amis… » t’avoues en chuchotant et en baissant le visage de honte. c’est la première fois que tu dis quelque chose sur ton passé à quelqu’un. mais t’as besoin de lui faire comprendre que c’est toi qui ne va pas bien, mais que lui n’y est pour rien. c’est toi et simplement toi qui détraque.

_________________
let's not fall in love
the cruelest thing you can do to a person, is to pretend they mean more to you than they actually do. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 535 points : 70
pseudo : margaux
avatar : sergio carvajal
crédits : vinylles idylles (avatar) bigflo&oli (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui à 8:27
tu te retrouves comme un con devant la brune qui semble se perdre à mesure que le temps passe. tu ne comprends pas ce que tu as bien pu faire. tu étais venu ici, faisant l’effort de sortir, de voir du monde, de rencontrer de nouvelles personnes, pour arrêter de te morfondre sur ton sort. au final, t’as l’impression que tu fais mal les choses, comme si tu ne savais plus t’y prendre avec les gens. comme si tu avais loupé quelque chose concernant les relations humaines. alors t’es perdu en faisant face à un petit animal blessé, presque sans défense. elle cherche à te comprendre, alors que tu n’es pas si compliqué à déchiffrer. alors tu t’excuses encore et encore, mais ça ne semble pas remettre les choses dans l’ordre, bien au contraire. son regard qui n’ose plus se poser sur toi, t’as beau le chercher, rien à faire. elle est bloquée. non non, c’est pas toi, c’est moi. elle arrive à souffler, sa voix qui a changé, radicalement. elle est faible, dépourvue de confiance, juste perdue entre mille sanglots. ça te fait du mal de l’entendre de la sorte, tu aimerais la sauver, la sortir, rien à faire. je elle commence, se perd encore, n’y arrive pas. t’as presque envie de l’arrêter, qu’elle n’en dise pas plus non. qu’elle ne se fasse pas plus de mal que ça. tu ne le supporterais presque plus. j’ai jamais eu d’amis… elle finit par avouer, de but en blanc alors que tu plonges dans son regard, surpris. comment est-ce possible ? pour toi, ce n’est pas possible, on a toujours des amis, surtout à l’école, ou pendant les études ! à tes yeux, elle est une belle personne, d’autant plus, une petite lumière qui perd doucement de sa brillance en t’avouant ses plus sombres secrets. j-je.. s’il te plaît, ne pleurs pas.. tu souffles, tu aimerais serrer sa main dans la tienne, tu aimerais la prendre dans tes bras et la protéger du monde extérieur, mais t’es pas capable de te lever et de le faire. puis, tu n’es personne et sûrement responsable de son mal-être. je veux être ton ami moi, tu me laisses être ton ami ? j’te jure que je ne suis pas là par.. je sais pas, je suis là parce que j’avais envie d’en apprendre plus sur toi. t’expliques pour essayer de lui remonter le moral comme tu peux. j’ai encore envie d’en apprendre plus. tu précises, doucement, ne trouvant certainement pas les bons mots. tu attrapes ta serviette propre et tu la lui tends doucement pour qu’elle puisse se moucher et chasser les larmes de son visage.

_________________
mais dès qu'elle est rentrée dans la pièce elle est rentrée dans son cœur,
elle avait des beaux yeux verts avec un parfum de fleur
Revenir en haut Aller en bas
 
café entre amis (hyeho)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mon traditionnel apero de noel entre amis
» Petits Débats entre amis :)
» cherche plat unique pour repas entre amis!!!!!!
» Petite promenade entre amis...
» P'tit vote entre amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: williamsburg-
Sauter vers: