AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

men with girls problems (marcile).

i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1785 points : 98
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : vinnie woolston.
crédits : hedgekey, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Fév - 20:49
Ta vie est un vrai foutoir. Entre Agathe qui est revenu dans ta vie, que tu as finis par embrassée de nouveau, Mona qui y est entré simplement pour une bonne baise de temps en temps et que t’as fini par foutre enceinte et Grace avec qui tu es totalement perdu, tu vas bientôt exploser. T’as plus l’habitude d’avoir ce genre de soucis. Au moins quand t’étais en prison, ton seul soucis, c’était de savoir si t’allais te faire emmerder et si t’allais te battre. Mais depuis que t’es sorti, t’as l’impression que les merdes s’enchaînent une à une, comme si la vie te disait merde. C’est presque comme si le destin s’acharnait sur toi. Alors, ce soir t’as décidé de mettre de côté tout ça et d’aller voir Marco. Avec lui, le temps semble se stopper et t’as plus l’impression que ta vie soit si merdique que ça. T’espères que ses colocs ne seront pas là. T’as pas envie de discuter avec des femmes ce soir. Tu veux juste passer quelques instants entre hommes, sans œstrogène. T’as donc prévu le stock de bière et cette fois-ci à la place des pizzas, t’aurais aimé prendre chinois. Mais t’étais pas sûr que Marco aime. Alors, tu t’es rabattu sur les pizzas, une valeur sûre. Tu te gares devant chez lui et tu sonnes. Il ne met pas longtemps à ouvrir et tu lui montres ce que tu as ramené. « Salut mec. T’as du temps à m’accorder ? » Tu sais pas s’il a prévu quelque chose et ça te ferait bien chier que ce soit le cas. « Je me suis dis que si t’étais seul ce soir, on pourrait être seul à deux. » Tu continues de sourire, espérant toujours qu’il soit seul et que vous puissiez passer une soirée tous les deux, comme la dernière fois.

_________________

Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être. Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence, quelle qu'elle soit. — Francisco de Paula Fernández.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 384 points : 0
pseudo : amandine.
avatar : rami malek.
crédits : faust, vinyles idylles.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Fév - 10:15
Les femmes, elles seront ta perte, tu le sais depuis des années d’ailleurs, depuis que ta route a croisée celle de Kelsi, c’est là que tout a démarré non ? C’est là que tout est parti du mauvais côté, que tu as enchainé les emmerdes de ce côté-là et t’es pas sûr d’un jour arriver à t’en sortir. Tu as pris le mauvais chemin dans cette direction et maintenant t’es un peu obligé de le suivre même si c’est pas forcément ce que tu aurais désiré au début de ta vie. Tu n’as rien prévu ce soir. Sans doute parce que tu n’es plus dans cette période où tu sortais tous les soirs pour trouver quelqu’un avec qui rentré. Tu t’es lassé de cette idée, c’est juste qu’après ta sortie de prison, tu avais quelques besoins à remplir mais maintenant, c’est un peu différent. Tu sais que tu veux autre chose sans pour autant avoir envie de te casser. C’est plus qu’il y a ce souci Manel, cette épine dans ton pied qui rend difficile d’avancer, pour toi en tout cas. Finalement, t’es sorti de tes pensées par la sonnette. Sans doute l’une de tes colocs qui a du oublier ses clés. Sauf que finalement, quand tu ouvres la porte, tu as une bonne surprise. Pas de femme mais un mec et c’est pas plus mal en ce moment, surtout quand tu vois ce qu’il a dans les bras. « Salut mec. T’as du temps à m’accorder ?» Qu’il vient te dire et tu peux t’empêcher de rire avant de rajouter rapidement un « toujours ». parce que c’est le cas, tu auras toujours du temps pour Virgile, c’est ton ami et rien ne changera cela. « Je me suis dis que si t’étais seul ce soir, on pourrait être seul à deux.» Qu’il rajoute et ça te fait rire, vraiment. Il se rend pas compte de ce qu’il dit ou de la manière dont les choses pourraient être interprétées. Tu lui laisses la place pour qu’il rentre chez toi avant de refermer la porte. « Je vais finir par croire que je te plais vraiment beaucoup Virgile. » Que tu viens dire pour rire, tu sais qu’il le comprendra. « Tu tombes bien, je savais pas trop quoi faire ce soir. » Que tu avoues doucement tout en le regardant, content de pas passer ta soirée tout seul.

_________________

should've stayed, were there signs, i ignored? can i help you, not to hurt, anymore? we saw brilliance, when the world, was asleep there are things that we can have, but can't keep.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1785 points : 98
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : vinnie woolston.
crédits : hedgekey, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Mar - 20:25
T’es toujours heureux de passer du temps avec Marco. Ça te rappelle l’avant prison, le temps où tu étais insouciant et où ton casier judiciaire était encore vierge de tout délit. T’achètes donc pizzas et bières comme la dernière fois et tu te présentes devant chez lui. Il ne met pas longtemps à t’ouvrir. Tu lui présentes ce que tu as dans les mains avec un grand sourire. T’es persuadé que ça lui fera plaisir et quand son toujours sort de sa bouche, tu sais que t’avais raison. Tu lui proposes de passer la soirée avec toi parce que vous êtes tous les deux seuls et tu rentres pendant qu’il te taquine encore une fois sur tes préférences sexuelles. « Et si c’était vrai ? » Tu prends un air sérieux alors que tu le regardes. Il sait très bien que tu aimes trop les femmes pour que ce soit vrai. Mais t’as quand même envie de le faire flipper pendant quelques secondes. Quand t’as fini de jouer, un sourire en coin s’affiche sur tes lèvres. « T’en fais pas, t’as pas ce qu’il faut où il fait. » Marco t’apprends ensuite qu’il savait pas quoi faire ce soir. Tu souris encore un peu avant d’aller déposer les bières et les pizzas sur la table basse comme la dernière fois. « Je suis ton sauver alors. Je savais que j’aurais du venir avec ma cape. » Tu parles pas de slip par-dessus le pantalon sinon tu risques d’avoir des réflexions qui te colleront à la peau pendant des jours. Tu prends une bière pour toi et pour lui et tu lui tends avec un sourire. « Du coup, tes colocs, elles sont pas là ? » Tu imagines que c’est le cas puisqu’à part vous deux tu n’entends pas un bruit. Mais sait-on jamais. Tu ne voudrais pas que Apolline sorte de nulle part ou l’autre. Tu te souviens pas de son prénom, quoique tu sais même pas si Marco te l’a un jour dit.

_________________

Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être. Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence, quelle qu'elle soit. — Francisco de Paula Fernández.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 384 points : 0
pseudo : amandine.
avatar : rami malek.
crédits : faust, vinyles idylles.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Mar - 11:31
c’est bizarre comme depuis ta sortie de prison, il y a des gens avec lesquels tes rapports sont plus que tendus et d’autres avec qui tout se passe bien. tu rangerais virgile dans la première catégorie, comme si la prison n’était fait que renforcer votre amitié. comme si ce passé maintenant commun vous permettait de voir les choses différemment de les ressentir à votre manière et de faciliter tout le reste. t’es d’ailleurs heureux de le voir chez toi, surtout avec des bières de la pizza et clairement ça te fait plaisir. une fois de plus tu te mets à rigoler sur vos préférences sexuelles, il n’y a pas plus hétéro que vous et tu le saï bien, lui aussi d’ailleurs. « et si c’était vrai ?» qu’il vient te dire sur un ton sérieux mais tu ne le crois pas une seule seconde, clairement, c’est pas le genre de type qui aime les hommes. il peut à peine se passer d’une femme pendant quelques heures alors changer de bord, clairement t’y crois pas. alors, tu viens tout simplement taper sur son épaule. « bien sûr et combien de filles tu as baisé cette semaine déjà ? »que tu viens lui demander plus que certain que le nombre de demoiselles est plus que élevé. « « t’en fais pas, t’as pas ce qu’il faut où il fait.» qu’il rajoute et tu te mets à rire parce que tu savais déjà que oui, t’étais pas son type comme il n’est pas le tien et cela ne changera jamais pas vrai. « tu me rassures. » que tu viens dire sur le ton de l’humour, c’est le meilleur à employer, entre vous, quand tout va bien. votre soirée commence, toi qui savait pas quoi faire, lui qui apporte de quoi vous sustenter, t’es content lui, aussi, une soirée entre homme qui s’annonce. « je suis ton sauver alors. je savais que j’aurais du venir avec ma cape.» tu peux t’empêcher de rire de sa connerie, parce que c’est drôle et que tout cela te plait, cette ambiance simple, cette impression que rien de mal ne peut se passer, pas tout de suite, pas entre vous. «et oublie pas le slip au-dessus du pantalon si tu te prends pour superman, faut le faire jusqu’au bout. » que tu viens rajouter pour le taquiner tout en attrapant la bière qu’il te tend, tu mets pas longtemps avant d’en boire la première gorgée, ça te fait du bien. « du coup, tes colocs, elles sont pas là ?» tu commences par hausser les épaules pour lui faire un peu peur avant de répondre. « non pas pour le moment. » que tu commences à dire. « tu peux souffler, tu verras pas appo sortie nue de la salle de bain. » chose que tu n’as jamais vue non plus mais quand même t’aimes bien le taquiner et lui faire peur, c’est marrant, drôle, ça te change, ça te fait du bien de rire marco.

_________________

should've stayed, were there signs, i ignored? can i help you, not to hurt, anymore? we saw brilliance, when the world, was asleep there are things that we can have, but can't keep.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1785 points : 98
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : vinnie woolston.
crédits : hedgekey, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Mar - 12:04
ça ne t’a jamais embêté de faire des remarques de ce genre avec marco, parce que vous savez tous les deux qu’elles ne sont que des blagues, certes douteuses, mais ça reste des blagues. aucun de vous n’a d’intérêt pour le même sexe. vous aimez les femmes et vous les aimez sûrement trop d’ailleurs. du coup, tu ne peux pas t’empêcher de lui demander ce qu’il dirait si t’étais vraiment attiré par lui. et tu ne peux pas retenir ton rire de sortir de ta bouche. t’as pas baisé tant de femmes que ça cette semaine. t’as même été plutôt sage au vu des circonstances. « pas tant que ça figure toi. » tu lui indiques avant de le rassurer sur le fait qu’il n’est pas à ton goût. ce truc qui pend entre ses jambes ne t’intéresse absolument pas. toi tu préfères les seins et les vagins. mais passer une soirée en compagnie de marco est plus intéressante en ce moment que les femmes. tu voudrais pas en foutre une autre enceinte. ce serait le comble. avoir deux de tes plans culs avec un de tes gosses dans le bide. alors, tu as enfiler ta cape invisible pour venir sauver ton ami de sa soirée solo en même temps que tu te sauves toi. « ok promis la prochaine fois, je foutrais mon slip rouge sur mes collants bleus. » et t’es capable de le faire. t’as peur de rien et encore moins du ridicule. alors, tu pourrais très bien te ramener comme ça la prochaine fois que vous vous voyez. tu finis par lui demander si ses colocs sont là et il te dit que non avant d’ajouter que tu verras pas apo nue. tu gémis comme dégoûté avant de lui lancer un regard meurtrier. « sérieux, t’étais obligé de me foutre cette image dans la tête. » apolline c’est comme ta sœur et ça te plairait pas de la voir nue ou même de savoir que marco l’a déjà vu à poil. tu préfères donc changer de sujet le plus rapidement possible. « bon tu me racontes quoi depuis la dernière fois ? » tu commences par lui demander des précisions sur sa vie à lui avant d’attaquer ta vie à toi. t’es pas encore prêt à parler de agathe, mona et grace. pourquoi c’est toujours compliqué les relations avec les femmes. au moins, avec marco, t’as pas besoin de faire attention à ce que tu fais ou même dis.

_________________

Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être. Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence, quelle qu'elle soit. — Francisco de Paula Fernández.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 384 points : 0
pseudo : amandine.
avatar : rami malek.
crédits : faust, vinyles idylles.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Mar - 11:53
« pas tant que ça figure toi.» ça te surprend comme réponse. Toi qui avait l’habitude de le voir avec une fille différente tous les soirs depuis sa sortie de prison. Tu te demandes vraiment ce qui est en train de se passer pour lui pour qu’il change de comportement. « me dit pas qui en a une qui sut rentrer dans ton cœur ? » que tu demandes. Tu as envie d’en savoir plus, de savoir pourquoi maintenant il ne se fait plus autant plaisir, tu es certain qu’il a pas pris cette décision tout seul, qu’une femme est lié à ce choix et tu as bien envie de savoir le pourquoi du comment. Vous rigolez ensemble sur vos préférences sexuelles tout en étant certain l’un comme l’autre que c’est le sexe opposé que vous préférez. Vous passez un bon moment tous les deux, parlant de tout et de rien et surtout partant dans des délires toujours plus grands, toujours plus gros. Lui qui se voit comme un super héros, toi qui lui rappelle que sa tenue n’est pas vraiment complète pour se prendre pour superman. « ok promis la prochaine fois, je foutrais mon slip rouge sur mes collants bleus.» tu ris, tu ne peux te retenir de ris tout en imaginant la tenue qu’il porterait. C’est tellement stupide, tellement fou que ça te fait rire tout simplement. « d’accord, la prochaine fois, je t’interdis de rentrer si tu n’as pas des collants bleus et un slip rouge. » que tu viens dire avant d’éclater une nouvelle fois de rire. Et ce n’est pas fini, tu parles de apolline, de comment, elle ne sortiras pas nue et tu vois sa tête, son dégout et tu éclates à nouveau de rire avant même qu’il ne parle. « sérieux, t’étais obligé de me foutre cette image dans la tête.» et tu ris de plus belle. « pardon vieux mais je suis sûr qu’elle est bien foutue. » que tu viens dire tout en continuant de rire, tu ne peux plus t’en empêcher surtout en le voyant de la sorte, en voyant combien il est dégouté. Toi ça te dégout pas vraiment, ça pourrait même te plaire. « bon tu me racontes quoi depuis la dernière fois ?» changement de sujet pas du tout subtil mais ça te plait dans un sens qu’il tente de s’en sortir. « j’ai trouvé un emploi, technicien de surface dans une entreprise mais au moins ça paye les factures. » que tu dis, c’est pas la grande joie mais c’est mieux que rien. « et toi ? » que tu viens demander doucement, attendant de savoir ce qui a pu changer dans sa vie à lui.

_________________

should've stayed, were there signs, i ignored? can i help you, not to hurt, anymore? we saw brilliance, when the world, was asleep there are things that we can have, but can't keep.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1785 points : 98
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : vinnie woolston.
crédits : hedgekey, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Mai - 21:15
t’as pas encore dit à marco que t’avais foutu un de tes plans cul enceinte. alors quand il te demande combien de femmes tu as baisé cette semaine, tu lui dis qu’il n’y en a pas eu autant qu’il croit. seulement une. pour le moment, tu es plutôt sage au vu des circonstances. t’as pas envie de te retrouver encore une fois avec une femme qui t’appelle pour t’annoncer une grossesse. t’es pas prêt à entendre ça et encore moins à devenir papa. la réflexion de marco te fait sourire. elle est pas entrée dans ton cœur, mais dans ta vie avec un gosse. et puis y a aussi grace… mais ça c’est encore autre chose. « c’est compliqué. » murmures-tu alors que tu vois bien qu’il veut en savoir plus. mais t’as pas encore envie de lui apprendre pour mona. t’as envie de garder cette atmosphère légère plutôt que de parler de problèmes plus important. d’ailleurs, vous repartez encore une fois sur vos préférences sexuelles. à croire que c’est votre sujet de prédilection quand vous vous voyez. la suite te fait tout autant rire. superman, son slip rouge sur ses collants bleus t’ont traumatisé à vie. pourquoi un slip par-dessus des collants ? « fais attention, j’pourrai te prendre au pied de la lettre et vraiment me pointer avec des collants et un slip. » ajoutes-tu carrément prêt à le faire. y a très peu de choses qui t’arrête et le ridicule n’en fait pas parti. tu serais totalement prêt à le faire. d’ailleurs, tu le feras très certainement la prochaine fois que tu viendras t’incruster chez lui. la conversation dérive sur apolline et tu ne peux pas t’empêcher de le regarder dégoûté. comment il peut te parler de la jeune femme de cette façon. elle est comme une sœur pour toi et il le sait. tu soupires, persuadé qu’il l’a fait exprès. « elle peut être bien foutue, n’empêche je veux pas savoir. » et tu secoues la tête catégorique sur ça. apo, tu la préfères habillée et c’est tout. tu n’as jamais envisagé la jeune femme d’une autre manière. sûrement parce que tu la connais depuis trop longtemps et que tu l’as vu grandir. tu changes donc de sujet sans réellement essayer d’être subtil. c’est juste que ça te met mal à l’aise de parler de apolline de cette façon, qui plus est avec ton meilleur ami qui est aussi son coloc. tu veux donc savoir ce qui se passe dans sa vie depuis la dernière fois que vous vous êtes vus. t’apprends qu’il a trouvé un boulot et t’es content pour lui. toi, t’es encore à la rue niveau boulot. marco te renvoit la question et tu soupires, buvant une gorgée de ta bière avant de lui répondre. « c’est super que tu aies trouvé quelque chose. moi c’est toujours la dèche à ce niveau… » y a rien qui t’es proposé et quand tu te présentes et qu’on te demande ce que tu as fait pendant cinq ans, tu finis toujours par être renvoyé chez toi avec une réponse négative. « j’ai mis un de mes plans culs enceinte… elle sait pas si elle va garder le gosse ou pas… » tu lances comme si tu parlais de la pluie et du mauvais temps. tu sais que ça va faire un choc à ton ami, alors, tu ne parles que de mona. t’aborderas le sujet grace plus tard.

_________________

Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être. Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence, quelle qu'elle soit. — Francisco de Paula Fernández.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 384 points : 0
pseudo : amandine.
avatar : rami malek.
crédits : faust, vinyles idylles.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Juin - 23:11
tu t’intéresses à la vie de ton ami et tu as bien envie de savoir qui a pu lui faire tourner la tête à ce point. t’as clairement envie d’en savoir plus. un peu d’amour, un peu de véritable amour ça peut vous aider. mais toi finalement, t’es pas encore en état de passer à cette étape. t’as vie est déjà trop compliqué. ou peut-être que tu veux pas l’admettre. peut-être que tu n’es pas encore prêt à admettre qu’une fille est déjà un peu dans ton cœur. non, t’es pas encore prêt marco. alors, tu préfères vraiment rapporter ton attention sur ton ami et sur ce qu’il ressent. « c’est compliqué.» qu’il t’avoue t cela ne te donne que plus envie d’approfondir le sujet.« à quel point ? » que tu viens demander. tu veux qu’il accepte d’en parler mais en douceur tout simplement. tu veux pas le brusquer, en aucun cas. mais en attendant qu’il accepte d’en parler, tu continues à rire avec lui. tu continues de mettre en avant votre petite blague sur vous deux. « fais attention, j’pourrai te prendre au pied de la lettre et vraiment me pointer avec des collants et un slip.» tu ne peux t’empêcher de rire quand il te dit cela tu ne peux faire rien d’autres que de rire tout simplement. « chiche. » que tu dis doucement. tu ne veux rien d’autre. tu veux le voir avec cette tenue et rire plus que tout. ça va vraiment le faire même. tu vas même le prendre en photo et sans doute que tu le montreras à apolline. d’ailleurs, tu vois bien en parlant d’elle qu’il n’aime pas du tout quand tu abordes le sujet mais tu le taquines encore un peu là-dessus. « elle peut être bien foutue, n’empêche je veux pas savoir. » qu’il t’avoue et tu te dis que tu vas lui laisser un peu la paix par rapport à ce sujet. « d’accord, je te le dirais pas. » que tu avoues. changement de sujet : le boulot que toi tu as trouvé, pas forcément facilement mais tu as trouvé tout de même et c’est ce qui compte… « c’est super que tu aies trouvé quelque chose. moi c’est toujours la dèche à ce niveau… » qu’il vient te dire et tu viens taper sur son épaule. « tu veux que je demande à mon patron s’il veut en engager un autre ? c’est pas le job de rêve mais ça paye. » que tu avoues doucement. et finalement, un silence entre vous. un silence que tu comprends va amener à un sujet un peu sérieux alors tu lui laisses le temps de le faire. tu lui laisses le temps de savoir, de faire face à la vérité qu’il n’arrive pas encore à annoncer. « j’ai mis un de mes plans culs enceinte… elle sait pas si elle va garder le gosse ou pas… » qu’il finit par dire et tu comprends que ça ne va vraiment pas être facile comme sujet. « oh merde. » que tu dis. tout en le regardant. « t’en penses quoi de tout ça ? » que tu viens lui demander doucement, t’as envie de savoir dans quel état il est et comment il arrive à gérer tout cela.

_________________

should've stayed, were there signs, i ignored? can i help you, not to hurt, anymore? we saw brilliance, when the world, was asleep there are things that we can have, but can't keep.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1785 points : 98
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : vinnie woolston.
crédits : hedgekey, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Juin - 14:39
tu veux pas vraiment parler de ta vie amoureuse pour le moment. mais tu ne peux pas non plus te taire quand marco te pose des questions. alors, tu restes évasif. cependant, il veut plus de détails, et tu ne peux pas lui en vouloir. si tu avais été dans la situation inverse, tu l’aurais bombardé de questions pour en apprendre le plus possible. alors, tu ne peux pas l’engueuler de faire de même. « deux femmes, c’est assez compliqué ? » enfin, trois, si tu rajoutes agathe dans l’équation. parce que clairement elle entre dans la balance. mais tu préfères ne pas la mentionner et rester sur mona et votre gosse, ainsi que grace et ton attirance pour elle. tu ne sais pas où tu vas avec les deux, mais ce qui est sûr c’est que t’es prêt de te prendre un mur. t’y foncerais presque à fond malheureusement. tu changes de sujet préférant parler d’autre chose et tu ris avec marco en t’imaginant arriver chez lui en collant bleu et slip rouge. tu serais cap de le faire. le ridicule ne t’a jamais fait peur. alors, quand il te met au défi de le faire, tu bombes le torse et tu réponds avec un air sérieux. « défi accepté. je te préviens, la prochaine fois, j’arrive avec toute la panoplie de superman. » t’imagines déjà la tête de tes colocs quand ils te verront avec et ça te fait rire. tu le feras et ne reculeras pas devant l’adversité. t’espères juste que apolline ne sera pas là pour te voir quand tu reviendras chez eux. parce que sinon, elle t’en parlera pendant des années et tu n’aurais aucun moyen de contrattaquer. d’ailleurs en parlant d’elle tu informes ton ami que tu ne veux pas savoir si elle est bien foutue ou non. ça t’intéresse pas, parce que pour toi, elle restera cette gamine chiante à souhaits qui était ta voisine. tu hoches la tête quand il te dit qu’il ne te dira rien et tu passes à autre chose. le sujet boulot vient sur le tapis et contrairement à toi, il a trouvé quelque chose. peut-être que tu devrais te bouger un peu plus le cul à chercher un job qui paiera les factures. parce que tu commences à être à court d’économies là et c’est hors de question que tu demandes de l’aide. « pourquoi pas. tu sais au point où j’en suis j’pourrais tout accepter. » enfin t’exagères un peu. tout c’est un bien grand mot. tu feras pas la pute c’est sûr mais t’es prêt à faire quelques sacrifices. c’est ensuite à toi de parler de ta vie, et tu prends une grande inspiration avant de parler de mona et de sa grossesse. la réaction de marco ne se fait pas entendre et t’as un petit ricanement nerveux. oh merde ! c’est exactement ce que tu penses. ton ami te demande alors ce que tu penses de tout ça et tu pousses un soupir. « je sais pas vraiment… » tu commences détournant le regard pour fixer un point au loin. « la meilleure décision à prendre serait qu’elle avorte. mais si c’est pas le cas, je lui ai dit que je serai là pour l’aider et la soutenir… mais j’ai vraiment pas envie d’avoir un gosse, encore moins avec une fille que je connais pas et que j’ai baisé dans une voiture. » nouveau soupir alors que tu racontes ça. tu voulais juste prendre du bon temps avec la jeune femme et t’as fini par la foutre enceinte.

_________________

Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être. Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence, quelle qu'elle soit. — Francisco de Paula Fernández.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 384 points : 0
pseudo : amandine.
avatar : rami malek.
crédits : faust, vinyles idylles.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Aoû - 10:57
tu sens une petite réticence de sa part, tu sens bien que toute cette situation est loin d’être facile pour lui alors en tant qu’ami, tu as envie de l’aider. de faire de ton mieux pour que la situation soit plus facile à gérer pour lui. même si tu te doutes qu’à ton niveau tu ne pourras pas vraiment faire de miracles. «deux femmes, c’est assez compliqué ? » qu’il commence à te dire et tu te doutes que c’est vraiment compliqué comme situation. « toi t’aimes pas la facilité. » que tu viens lui dire de manière à détendre l’atmosphère mais également de lui faire comprendre que t’es là s’il a envie de t’en dire plus. d’ailleurs vous finissez par changer de sujet, vous amusant d’une tenue que tu aimerais le voir porter. tu disais cela pour rire mais lui, il a tendance à prendre tout cela un peu au sérieux ce qui te fait sourire tout simplement. c’est sympa entre vous, passer de sujets bien sérieux à d’autres qui le sont un peu moins. comme ce costume de superman que tu le défies de porter la prochaine fois, tu ris d’avance en le voyant prendre un air sérieux et se bomber le torse… « défi accepté. je te préviens, la prochaine fois, j’arrive avec toute la panoplie de superman.» tu ris, tu ris de tout ton cœur quand tu l’imagines dans sa tenue. « j’ai hâte de te voir ainsi. »que tu viens dire avant de changer une nouvelle fois de sujet. t’aimes le taquiner avec apolline du moins un peu, tu sais qu’en le faisant trop cela n’est pas bon pour aucun de vous, tu vois bien que l’idée de l’imaginer nue ne lui plait pas vraiment. c’est chouette avec virgile pouvoir tout se dire, ne pas avoir peur de changer de sujet, de passer de quelque chose de vraiment sérieux à moins, maintenant ça revient vers du plus problématique : le boulot. t’aimes pas forcément ce que tu fais mais au moins ça te permet de payer les factures et c’est déjà une bonne chose pour toi. et puis, avec ton passé, tu ne peux pas vraiment être exigeant. « pourquoi pas. tu sais au point où j’en suis j’pourrais tout accepter. » qu’il vient te dire et tu ne peux que le comprendre, tu t’es déjà retrouvé plus d’une fois dans cette situation. « pas de soucis, je demanderais à mon patron s’il engage. et puis qui mieux que moi pour vanter les mérites de superman virgile. » que tu viens rajouter pour le taquiner un peu, pour garder tout de même un peu du moins jusqu’à l’annonce… tu restes un moment sans savoir quoi dire, tu sais que cette situation est loin d’être évidente, t’as jamais foutu une fille enceinte mais tu ne sais pas trop comment tu réagirais si c’était le cas… mais t’essayes de mettre de côté tes propres pensées pour te concentrer sur lui, sur ce qu’il peut ressentir, sur ce que tout cela provoque comme réaction chez lui. «je sais pas vraiment… la meilleure décision à prendre serait qu’elle avorte. mais si c’est pas le cas, je lui ai dit que je serai là pour l’aider et la soutenir… mais j’ai vraiment pas envie d’avoir un gosse, encore moins avec une fille que je connais pas et que j’ai baisé dans une voiture. » tu comprends ce qu’il pense, pourquoi il voit les choses de la sorte, toi aussi tu serais pas vraiment à l’aise d’avoir un gosse encore moins dans cette situation. alors sans rien dire tu te lèves pur aller vous chercher une bouteille d’alcool que tu gardes pour les grandes occasions. tu sers deux verres avant de boire une grande partie du tien. « j’avoue que c’est par les meilleures conditions. » que tu commences à dire. « mais je pense que t’as pris la bonne décision, être là pour elle quel que soit son choix. » tu parles doucement mais tu es certain que c’est vraiment la bonne manière d’agir.

_________________

should've stayed, were there signs, i ignored? can i help you, not to hurt, anymore? we saw brilliance, when the world, was asleep there are things that we can have, but can't keep.
Revenir en haut Aller en bas
 
men with girls problems (marcile).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dynamite Girls #Vintage Vinyl# Nouvelles photos p1
» Dynamite Girls SIS style
» yep les girls
» Les groovy girls de Gripette
» 2 Broke Girls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: williamsburg-
Sauter vers: