AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

mr. tub of lard (loki)

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 270 points : 40
pseudo : kenny.
avatar : h. cavill.
crédits : balaclava (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Fév - 13:41
rendez-vous avec l'avocat de ton père aujourd'hui, pour régler les derniers détails du testament. tu t'attends pas à grand chose, sinon quelques babioles ça et là. t'as enfilé un costume, c'est rare. le même que le jour des funérailles. t'es pas à ton aise dans ce genre de vêtements. soupirant, tu quittes le taxi en laissant un joli pourboire et puis, tu marches les derniers mètres qu'il te reste à faire. l'esprit ailleurs, l'esprit partout à la fois. brooklyn, ces grands bâtiments et puis, son passé, votre histoire, elena et tout ce qui peut s'y rapprocher. ton départ, à nouveau. la quitter, encore. déchirure. t'en peux plus. t'aimerais que les choses soient plus simples mais suite à son divorce, tu la sens fragile et déstabilisée. tu ne comptes pas profiter d'elle ni de sa tristesse pour te taper l'incruste dans son quotidien déjà bien bouleversé. alors, peinard, tu vas partir, à nouveau. dire adieu à deran, à clyde.. faire tes valises et déguerpir. le grand large, la grande vie. choc sourd, tu recules d'un pas. tu secoues ton visage je- je regardai pas où j'allais.. phrase en suspend quand tes yeux se posent sur lui. loki atkins.. souvenirs qui remontent à la surface. un tyran, le tien. de ceux qui t'emmerdaient plus jeune parce que t'étais en surpoids. visage dur, fermé. tu le regardes, de haut en bas. ça faisait un bail que tu ne l'avais plus revu.. pas depuis la dernière blague pourrie qu'il avait dû te faire à la remise de diplôme. loki atkins. que tu t'entends dire sans le quitter des yeux. à voir son expression, il en te reconnait pas. tu t'en délectes. c'est malsain, mais c'est une première petite victoire pour le gamin obèse que tu étais ; mr tub of lard, comme ils aimaient t'appeler.

_________________
why do you have to go and make things so complicated ? i know the way you're acting like you're somebody else gets me frustrated.. honestly, you promised me i never gonna find you fake it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in charge for a month
i'm in charge for a month
messages : 828 points : 25
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : xmcflurry, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Fév - 12:24
Revoir Billie avait été une véritable torture pour toi. Ça avait fait plus de mal que de bien. Tu ne sais même pas si un jour tu seras capable de lui pardonner à défaut d’oublier. T’étais prêt à le faire avant d’apprendre qu’elle avait couché avec Baldur. Pour toi, les deux n’ont plus aucune place dans ta vie. Tu ne veux plus jamais en entendre parler. Pourtant tu sais que l’un comme l’autre sont importants dans la vie de Emily : Billie parce qu’elle est sa mère et Baldur parce qu’il est son oncle. Mais pour le moment, tu ne veux pas leur pardonner. Tu ne peux pas. Ça te tue cette situation, ça te ronge, mais tu tiens bon. T’es vraiment pathétique d’avoir cru qu’elle serait sincère avec toi, qu’elle ne te mentirait plus. Pourtant c’est ce qu’elle a fait. Si ton frère n’avait rien dit, tu lui aurais pardonné en ne sachant pas la vérité. Tu pousses un soupir, la tête baissée et tu continues d’avancer. Tu sais même pas où tu es et tu t’en moques totalement. T’es perdu dans tes pensées et tu percutes quelqu’un. Tu lèves le regard vers l’homme que t’as bousculé et il commence une phrase avant de se stopper. « Pardon. » dis-tu d’un ton las prêt à reprendre ta route. Mais tu t’arrêtes une fois de plus en entendant ton prénom. Tu lèves à nouveau ton regard vers lui. Qui est-il ? Est-ce que tu le connais ? T’en as pas l’impression, mais apparemment lui il te connait puisqu’il a dit ton prénom et nom de famille. Tu l’observes un peu, trouvant son visage familier mais sans plus. T’arrives pas à mettre un nom sur sa figure. « On se connait ? » demandes-tu peu soucieux de le blesser parce que tu l’auras oublié. C’est peut-être un ancien client de la banque où tu travaillais. Ou alors, ça remonte plus loin. Mais t’as beau cherché, tu trouves pas.

_________________
i always loved you
les femmes aiment les mots. tu dois lui dire ce que tu ressens. dis le, dis le encore, dis le différemment. apprends à le dire encore mieux, apprends à le chanter. écris le, envoie lui un poème ou une lettre avec un bouquet de fleurs. grave le sur le tronc d’un arbre, dans le ciment frais d’un trottoir. tatoue le sur ton bras... •• ALASKA (teen wolf)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 270 points : 40
pseudo : kenny.
avatar : h. cavill.
crédits : balaclava (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Fév - 13:28
c'est comme retourner des années en arrière. pardon. même sa voix n'a pas changé. tu le regardes, perplexe. tu sais bien qu'il ne te reconnaitra pas.. il ne t'a jamais vu comme ça, diego. loki, il a l'habitude du petit gamin rond qui ne savait pas parler aux femmes. celui qui trainait toujours avec les mêmes copains et qui se faisait régulièrement insulté par les autres garçons de sa classe. jusqu'à tes dix-huit ans, t'as été le faire-valoir de tout-un-chacun. t'es pas étonné quand il te dit on se connait ? parce qu'au fond, t'es persuadé que personne ne pourrait jamais te reconnaître s'ils te voyaient, aujourd'hui. ton visage s'est affiné, même si tes yeux sont restés les mêmes. tu souris, largement. première victoire sur l'enfant obèse que tu étais. celui qui se faisait régulièrement emmerder par les autres. loki, c'était ton tyran.. l'un de ceux qui s'amusaient à te traiter de gros lard et à te jeter insultes et remarques en pleine tronche. tu te rappelles de son rire gras et méchant lorsque, satisfait d'avoir lancé une pique, il se foutait de toi. en classe comme ailleurs. t'osais à peine quitter ton domicile pour ne pas avoir à essuyer critiques et remarques déplacées. alors aujourd'hui, tu prends ta revanche. tu t'avances, tu le surplombes. t'as grandi, t'as mincis. c'est délectable. ce regard qu'il pose sur toi. tu laisses le silence planer un instant et puis tu dis diego garcia. en te touchant du doigt, te rappelant à son bon souvenir par un surnom qu'il employait sans arrêt. mr tub of lard. tu hausses un sourcil, t'imagines le choc qu'il va vivre et tu t'en délectes d'avance.

_________________
why do you have to go and make things so complicated ? i know the way you're acting like you're somebody else gets me frustrated.. honestly, you promised me i never gonna find you fake it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in charge for a month
i'm in charge for a month
messages : 828 points : 25
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : xmcflurry, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Fév - 16:08
T’excuser et partir c’était ce que tu voulais faire. Mais apparemment, c’est pas l’objectif du type de te laisser partir. Il te connait mais toi tu n’arrives pas à le remettre. Ouais son visage te dit quelque chose, mais c’est tout. Tu te souviens pas d’avoir eu quelqu’un comme lui dans tes connaissances ou dans tes clients. Tu cherches donc, en vain. Alors, quand t’en as marre de ne pas savoir, tu lui demandes. Ça te saoule de ne pas arriver à le reconnaitre. Ça te saoule parce que t’as autre chose à faire, te morfondre par exemple, mais aussi parce que t’aimes pas ne pas savoir. Il se rapproche de toi et tu te sens tout à coup minuscule. Il a au moins une tête de plus que toi et t’es presque intimidé par la façon dont il se rapproche de toi. Qu’est-ce qu’il te veut à la fin ? Il te fixe et tu te sens tout d’un coup mal à l’aise. Sérieux, c’est quoi son problème à ce type ? Et puis il te donne son prénom et nom. Hmm, Diego Garcia, ça te dit rien du tout. Tu hausses les épaules parce que tu ne vois pas du tout qui il est. Et puis la suite arrivé et tu ouvres la bouche sur la surprise. C’est le petit gros que tu martyrisais à l’école. Enfin, petit gros, maintenant il est plus grand que toi, sûrement mieux bâti et il a maigri. C’est sûrement ce dernier point qui te choque le plus. Il a fondu comme de la glace au soleil. Il n’a plus rien de ce gamin que tu prenais plaisir à insulter. C’était un de tes jeux préférés plus jeune de te foutre de la gueule des gens. Liz aussi en a fait les frais. « Wahou ! » C’est tout ce que tu arrives à sortir alors que tu le passes en revu comme si tes yeux étaient un scanner. « Je m’attendais pas à un tel changement Garcia. » Tu ne peux plus utiliser le surnom que tu lui avais attribué en premier à l’école parce qu’il n’est plus gros. C’est bizarre, t’as l’impression de regarder une autre personne.

_________________
i always loved you
les femmes aiment les mots. tu dois lui dire ce que tu ressens. dis le, dis le encore, dis le différemment. apprends à le dire encore mieux, apprends à le chanter. écris le, envoie lui un poème ou une lettre avec un bouquet de fleurs. grave le sur le tronc d’un arbre, dans le ciment frais d’un trottoir. tatoue le sur ton bras... •• ALASKA (teen wolf)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 270 points : 40
pseudo : kenny.
avatar : h. cavill.
crédits : balaclava (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Fév - 11:26
y a pas de quoi être fier, finalement. c'est même assez orgueilleux et égoïste comme comportement mais quand tu le reconnais, tu peux pas t'empêcher d'imposer ta présence à son souvenir. comme si tu avais besoin qu'il te reconnaisse pour pouvoir lui prouver que, toi aussi, t'avais fait du chemin. tu te rappelles des blagues, des moqueries et des surnoms. surtout d'un. celui qui t'avait sans doute suivi toute ta scolarité. dieu sait que tu les avais détestés ces élèves là.. c'était simple pour eux, de se foutre de toi. ils avaient tout pour réussir et toi, toi tu n'étais qu'un petit môme obèse incapable de se défendre. elena avait pris ta défense, parfois, jusqu'à rencontrer joren et oublier carrément qui tu étais. y avait que clyde qui était resté.. véritable constante dans ta vie. il t'avait toujours défendu, ce qui t'avait permis d'éviter les coups et blessures. mais aujourd'hui, face à loki, c'est avec un plaisir non dissimulé que tu t'avances pour lui rappeler qui tu es. c'est malsain, comme comportement. tu cherches quoi ? de la reconnaissance ? des excuses ? le temps a passé, les gens ont changé.. toi aussi. mais tu gardes en toi les failles et cicatrices qu'ils ont ouvertes. cette confiance en toi que t'as perdue, c'est leur faute. wahou ! je m’attendais pas à un tel changement garcia. sa manière de te regarder, d'ouvrir la bouche. la surprise dans ses yeux. tu y prends un plaisir sournois, tu croises les bras même. sourire sur tes lèvres. t'es ravi de voir que le changement le choque.. mais t'es là pourquoi diego ? pour lui casser la gueule ? tu espérais quoi, que je reste toute ma vie l'enfant obèse que tu adorais emmerder ? ton ton change. merde, tu deviens presque méchant dans tes propos. pourquoi ? y a la colère qui surgit, tu ne sais pas d'où exactement. tes membres qui tremblent. une vengeance à prendre sur un passé qui t'a traumatisé, finalement.

_________________
why do you have to go and make things so complicated ? i know the way you're acting like you're somebody else gets me frustrated.. honestly, you promised me i never gonna find you fake it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in charge for a month
i'm in charge for a month
messages : 828 points : 25
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : xmcflurry, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Fév - 23:25
Tu ne t’attendais pas à un tel changement sur le gamin obèse que tu martyrisais à l’école. Tu te doutais qu’il perdrait un peu de poids. Mais de là à ce qu’il devienne comme ça. Tu ne t’en doutais pas du tout. Il est presque canon, presque. Parce qu’il y aura toujours derrière lui cette image de bouboule et toi ce connard d’adolescent qui se foutait de sa gueule presque H24. On fait tous des trucs lorsque l’on est jeune, que l’on regrette après coup. Toi t’être moqué de Diego pendant toute sa période scolaire en fait partie. Alors, oui t’es surpris de son changement et tu n’hésites pas à lui dire. Tu vois bien que ça lui fait plaisir que tu ne l’aies pas reconnu, que tu sois si surpris de ne pas avoir remarqué que c’était lui. Quand il reprend la parole, tu sens toute la colère qu’il te porte et tu le comprends. Il doit te détester, peut-être même qu’il garde des séquelles de tes nombreuses moqueries. Alors tu ne le prends pas mal. tu trouves même que c’est légitime. Il est même un peu trop gentil avec toi. « Non pas du tout. C’est juste que je m’attendais juste pas à un tel changement. Je pensais que t’allais perdre mais pas forcément autant… » T’avoues sans arrière-pensée. T’es plus le gamin que tu étais à l’époque. T’es père de famille maintenant, et t’es bien loin de ces conneries que tu faisais quand tu étais encore jeune et insouciant. « Je crois que je te dois des excuses pour ce que j’ai fait quand j’étais plus jeune. » commences-tu. Tu n’essaies pas de faire disparaitre ce que tu as fait, parce que tu ne le pourrais pas. Mais déjà des excuses pourraient l’apaiser. « Je suis désolé. » Tu es sincère, et même s’il n’y croit pas, c’est la vérité.

_________________
i always loved you
les femmes aiment les mots. tu dois lui dire ce que tu ressens. dis le, dis le encore, dis le différemment. apprends à le dire encore mieux, apprends à le chanter. écris le, envoie lui un poème ou une lettre avec un bouquet de fleurs. grave le sur le tronc d’un arbre, dans le ciment frais d’un trottoir. tatoue le sur ton bras... •• ALASKA (teen wolf)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 270 points : 40
pseudo : kenny.
avatar : h. cavill.
crédits : balaclava (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Mar - 13:33
on se rend pas compte de la cruauté dont on fait preuve quand on est gosse. et surtout, on ne s'imagine pas les conséquences que ça peut avoir sur un enfant. toi.. t'avais fui le pays, t'avais fui la terre et surtout, t'avais fini par fuir ta famille. c'est pas vraiment leur faute, à ces gamins snobinards qui n'avaient jamais rien trouvé de mieux que de te faire la misère, mais quelque part, ils en étaient tout aussi responsable qu'elena. puisque tu sais, parfaitement, que si t'avais pris le large, c'était pour changer de vie. oublier la femme que tu aimais dans l'ombre et dont tu pleurais l'absence et tous ces gosses qui avaient jugé bon de se moquer de toi. loki n'en était qu'un parmi tant d'autres.. mais curieusement, c'est souvent à lui que tu penses quand tu replonges dans de vieux souvenirs. il était le plus virulent, le plus constant. il n'avait jamais laissé tomber l'affaire, même quand ça n'amusait plus personne. lui, il trouvait toujours le pire moment pour te tomber dessus. et finalement, t'avais souffert.. plus qu'avec les autres. alors voir la surprise dans ses yeux, ça te fait presque plaisir. ça te satisfait, surtout. t'es content de prendre ta revanche, plaisir égoïste et cruel. non pas du tout. c’est juste que je m’attendais juste pas à un tel changement. je pensais que t’allais perdre mais pas forcément autant.. tu te vexes pas, tu veux pas. y a une partie de toi qui rêve de lui en coller une et l'autre qui essaie de rester plus adulte, plus intelligent. parce que si tu le frappes, tu ne vaudras pas mieux que lui, finalement. je crois que je te dois des excuses pour ce que j’ai fait quand j’étais plus jeune. je suis désolé. tu pouffes de rire, sans le vouloir. tu trouves ses excuses minables, presque pathétique. y a une vérité qu'il ignore et que tu vas pointer du doigt tes excuses ne ramèneront pas toutes les années que j'ai passées à éviter brooklyn et mon père. tu croises les bras sur ta poitrine. tes excuses ne me le ramèneront pas non plus loki. tu le fixes, lèvres tremblantes. à cause de gosses dans ton genre, à l'âge de dix-huit ans, j'ai fui le pays à bord d'un bateau. j'ai passé ma vie en mer, à me reconstruire, loin de la seule famille que j'ai eue, loki. et devine quoi.. tu ris, jaune. je suis rentré au pays pour l'enterrer. sans avoir jamais eu l'occasion de m'excuser de l'avoir abandonné. parce que c'est triste à en mourir mais que c'est réel.. diego, toute cette rancoeur, tu l'inventes pas. elle est là, en toi.

_________________
why do you have to go and make things so complicated ? i know the way you're acting like you're somebody else gets me frustrated.. honestly, you promised me i never gonna find you fake it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in charge for a month
i'm in charge for a month
messages : 828 points : 25
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : xmcflurry, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Mar - 20:54
Jusqu’à maintenant, t’aurais jamais pensé revoir Diego. Il n’était qu’une ombre de ton passé, un gamin que tu martyrisais parce que ça t’amusait. Tu te sentais puissant quand tu le trainais dans la boue et que les autres se rassemblaient autour de toi pour le rabaisser. Et puis quand tout le monde a fini par se lasser, c’est devenu une habitude. Tu le faisais sans même t’en rendre compte. Alors, oui c’est un choc de le voir devant toi et tu lui dis. Tu t’excuses même parce qu’à l’époque, tu n’étais qu’un gamin, un petit con. Mais il rigole de tes excuses. Tu penses que c’est totalement légitime vu tout ce que tu lui as fait subir. T’as été le pire avec lui et maintenant tu t’en veux. Tu voudrais donc qu’il comprenne que c’est sincère même si elles arrivent sûrement trop tard. Sauf que tu ne t’attendais pas à la suite. Tu sais que tu l’as fait souffrir par ton comportement, mais tu ne t’imaginais pas que ce soit autant. Tu n’oses même plus le regarder alors qu’il te raconte ce qui s’est passé après les brimades dont tu as été l’auteur. Tu n’avais pas réalisé à l’époque que tu l’avais profondément meurtri et qu’il en garderait encore les séquelles et les traumatismes des années après. Quand il finit de parler, tu finis par le regarder, sans savoir quoi dire. Qu’est-ce qu’il y a à dire après tout ça ? Tes excuses, il n’en veut sûrement pas. Ta pitié, encore moins. Alors qu’est-ce qu’il te reste comme option ? « Je savais pas… » souffles-tu ayant de plus en plus de mal à le regarder dans les yeux. Tu te sens par rapport à tout ça et encore plus maintenant que t’es adulte et que tu as du recul sur ce que tu as fait. Si tu pouvais retourner à cette époque, tu n’aurais pas agi de la sorte avec lui. Sauf que tu ne peux pas retourner en arrière. C’est impossible. « Pour ce que ça vaut, je suis vraiment désolé. » Tu te stoppes cherchant tes mots parce que tu dois les choisir avec attention. T’as pas envie de t’en prendre un même si tu le mériterais. « J’ai pas mesuré l’impact que mes actions et mots ont eu sur toi… Je suis désolé. » répètes-tu même si t’es pas sûr que ça change grand-chose.

_________________
i always loved you
les femmes aiment les mots. tu dois lui dire ce que tu ressens. dis le, dis le encore, dis le différemment. apprends à le dire encore mieux, apprends à le chanter. écris le, envoie lui un poème ou une lettre avec un bouquet de fleurs. grave le sur le tronc d’un arbre, dans le ciment frais d’un trottoir. tatoue le sur ton bras... •• ALASKA (teen wolf)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 270 points : 40
pseudo : kenny.
avatar : h. cavill.
crédits : balaclava (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Mar - 9:30
il ne voit que le château de cartes, finalement, loki. celui que t'as réussi à faire tenir debout en quittant la ville et en te reconstruisant à l'étrange. ce qu'il ne réalise pas, c'est la fragilité dont tu peux faire preuve, parce qu'un seul coup de vent pourrait bien tout faire basculer.. t'es ce château de cartes, diego. tu le seras toute ta vie. t'es parti avec un sérieux handicap que t'as cherché à masquer. t'as passé des années à manger saint, à faire du sport. en mer, t'as fait tes armes.. t'es devenu quelqu'un de sentimentalement distant et très aigri. parce que l'enfance est une étape capitale dans la vie d'un homme.. elle construit le caractère, forge le tempérament. t'étais loque quand t'as pris la mer, la première fois. rabaissé au plus haut point, tes kilos en trop sous le bras et tes boutons sous l'autre. t'étais rien, et puis, t'as appris. tardivement, mais relativement vite. à l'adolescence, sur un rafiot, t'as compris ce que c'était que de vivre à la dure. t'as fondu, en un rien de temps. manger du poisson, ça aide, en même temps. et puis, t'as changé.. trop.. l'enfant timide mais serviable et gentil a laissé place à un homme froid, méfiant et cynique. quand tu exposes tout ça à loki, tu vois dans ses yeux l'ombre des regrets qui s'installe. effet immédiat, léger sourire sur tes lèvres. t'es content.. revanche que tu prends, des années plus tard. lui faire prendre conscience de ce qu'il a provoqué, c'est le mettre face à ta propre réalité. je savais pas… qu'il dit, et tu veux bien le croire. on n'imagine jamais l'impact des mots sur une personne. il ne pouvait pas savoir ce qui s'en suivrait, toi même tu n'imaginais pas un seul instant ne jamais remettre les pieds à brooklyn avant aujourd'hui. pour ce que ça vaut, je suis vraiment désolé. j’ai pas mesuré l’impact que mes actions et mots ont eu sur toi… je suis désolé. tu souris, tu veux pas non plus enfoncer le couteau dans la plaie, t'avais juste besoin qu'il sache, une fois.. c'est ta manière à toi de faire le deuil d'une époque désormais révolue. tu fais peur, au premier abord, mais t'es un gars tendre diego. parce que l'enfant obèse au grand coeur est resté là, tout au fond. tu tapes son épaule, gentiment c'est bon, t'en fais pas vieux. que tu lui dis, pour le rassurer. t'es pas ici pour chercher la guerre, ni pour te battre. ce qui est arrivé à ton père n'est pas sa faute, ce qui t'est arrivé également. tes choix, tes décisions, tu les as prises seul. évidemment, s'il avait été plus sympa, ç'aurait peut-être aidé à ce que tu restes. si tu veux vraiment te rattraper.. dis moi que t'as raté ta vie, qu'elle s'est chargée elle même de te punir pour tout ce que tu m'as fait quand on était gosse. petit sourire en coin, sans le quitter des yeux. la colère qui gronde toujours en toi, au fond, mais que tu refoules par principe. t'as changé.

_________________
why do you have to go and make things so complicated ? i know the way you're acting like you're somebody else gets me frustrated.. honestly, you promised me i never gonna find you fake it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in charge for a month
i'm in charge for a month
messages : 828 points : 25
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : xmcflurry, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 1:46
quand on est gamin, on ne peut pas comprendre et se rendre compte de l’impact que nos paroles ont sur les autres. mais maintenant que t’es plus vieux et plus mature, tu le comprends. t’as fait de la vie de diego un enfer quand il était jeune et maintenant, il t’en veut. tu ne peux que le comprendre. après tout, pendant des années, il a été ton souffre-douleur. aujourd’hui, tu as changé, tu n’es plus le même que lorsque tu le prenais pour cible. alors, tu t’excuses parce que c’est tout ce que tu peux faire. ça ne ramènera pas toutes les années qu’il a perdu à cause de toi, t’en as conscience, mais ça peut lui faire du bien de savoir que tu t’en veux de lui avoir pourri la vie. sa main atterrit sur ton épaule et il la tapote gentiment comme pour te dire que ce n’est pas grave. d’ailleurs ses mots sont chaleureux et tu pourrais presque sourire si tu n’avais pas si honte de ton comportement. il continue en te demandant si ta vie a été aussi ratée que la sienne et tu soupires. « si ça peut te rassurer, ma vie est un véritable enfer. » commences-tu en le regardant dans les yeux. tu vas pas forcément t’étaler sur tout ce que tu as vécu, mais tu vas lui faire un résumé. « j’ai lâché ma petite amie qui était enceinte parce que je voulais pas de gosse. sauf qu’un an plus tard elle s’est pointée avec un bébé de trois mois et me l’a laissé. elle s’est barrée sans donner de nouvelles pendant deux ans et maintenant elle est de retour pour nous récupérer qu’elle dit. » tu craches presque les derniers mots avec mépris. comment pourrait-elle penser te récupérer maintenant que t’as appris que baldur et elle avaient eu une aventure. tu ne pourras jamais leur pardonner, que ce soit à elle comme à ton grand frère. « et pour bien arranger les choses, elle s’est aussi tapé mon frère après m’avoir laissé notre fille. » aucune émotion ne transperce dans tes mots alors que tout ton corps est tendu. tu soupires en détournant les yeux. tout ce que tu as vécu n’est pas comparable à ce que tu as fait vivre à diego, mais vous pouvez sûrement vous tenir la main à cause de vos merdes. « disons que la vie m’a puni pour ce que je t’ai fait subir. » t’esquisses un léger sourire tout en te massant la nuque maladroitement. t’as été un enfoiré quand t’étais jeune, c’est juste un retour de karma, tu penses.

_________________
i always loved you
les femmes aiment les mots. tu dois lui dire ce que tu ressens. dis le, dis le encore, dis le différemment. apprends à le dire encore mieux, apprends à le chanter. écris le, envoie lui un poème ou une lettre avec un bouquet de fleurs. grave le sur le tronc d’un arbre, dans le ciment frais d’un trottoir. tatoue le sur ton bras... •• ALASKA (teen wolf)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 270 points : 40
pseudo : kenny.
avatar : h. cavill.
crédits : balaclava (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 16:06
tu lui en veux plus.. plus vraiment. t'as grandi, diego. et puis, c'était un mal nécessaire, non ? apprendre de leurs erreurs pour devenir plus fort. tu n'aurais pas accompli la moitié de ce que tu as fait ces dernières année s'ils ne t'avaient pas tous malmenés. quelque part, tu devrais sans doute les remercier d'avoir forgé ton propre caractère. néanmoins, tu peux pas t'empêcher de croire que s'ils n'avaient pas été aussi méchants, tu serais sans doute rester auprès de ton père toutes ces années et tu aurais vécu différemment.. qui sait, peut-être même aurais-tu pu conquérir le coeur d'elena bien plus tôt et peut-être aurais-tu pu t'éviter bien des déconvenues.. si ça peut te rassurer, ma vie est un véritable enfer. j’ai lâché ma petite amie qui était enceinte parce que je voulais pas de gosse. sauf qu’un an plus tard elle s’est pointée avec un bébé de trois mois et me l’a laissé. elle s’est barrée sans donner de nouvelles pendant deux ans et maintenant elle est de retour pour nous récupérer qu’elle dit. quand il a commencé à parler, t'as pas voulu le croire.. sa vie, un enfer ? alors qu'il avait tout pour réussir ? non, t'y crois pas.. sauf que quand il se met à t'expliquer le pourquoi du comment, tu serres les dents, légèrement. mince, c'est pas cool, tout ça. tu retiens même ton souffle.. effectivement, il a vécu pas mal de déconvenues, lui aussi, alors quand il rajoute et pour bien arranger les choses, elle s’est aussi tapé mon frère après m’avoir laissé notre fille. tu peux pas t'empêcher de dire aïe, ça doit faire mal. pensif.. t'oses pas imaginer ce que t'aurais ressenti à sa place. sans doute de la trahison. après tout, ça se fait pas non ? d'agir comme ça entre frères ? mais t'es personne pour juger diego, toi, t'es fils unique. et tu t'en portes bien.. enfin, la plupart du temps. à l'époque, avoir un grand frère t'aurais aidé à surmonter les épreuves qu'on t'imposait. disons que la vie m’a puni pour ce que je t’ai fait subir. tu ris, gentiment. ok, vous êtes à égalité, tu crois bien. tu tapes son épaule, encore, toujours aussi gentiment. je lui en demandais pas autant. tu regardes ta montre, tu regardes autour de vous. je t'offre un whisky, ça te tente ? y a pas meilleur remède pour oublier les maux, les douleurs et les peines.

_________________
why do you have to go and make things so complicated ? i know the way you're acting like you're somebody else gets me frustrated.. honestly, you promised me i never gonna find you fake it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in charge for a month
i'm in charge for a month
messages : 828 points : 25
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : xmcflurry, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 20:13
revoir diego après tant d’années ça te fait un choc. tant par son changement physique que par le fait que tu réalises que dans ta jeunesse t’as été un bel enfoiré. parce que diego n’était pas le seul dont tu t’es moqué malheureusement. il y a aussi eu elizabeth. deux de tes têtes de turcs. deux personnes qui subissaient ta frustration de devoir être le meilleur pour tes parents. deux personnes qui n’avaient rien demandé et sur qui tu t’es acharné sans aucune raison et par simple plaisir pervers. tu le regrettes maintenant, mais c’est trop tard. tu ne peux pas retourner en arrière pour réparer tes erreurs. et pourtant, dieu seul sait à quel point tu t’en veux. peut-être que tout ce qui t’arrive avec billie est le résultat d’une opération divine qui cherche à te punir. c’est sûrement pour cette raison que diego veut en apprendre plus sur ta vie, pour voir si tu as eu la belle vie ou si ta vie ne ressemble en rien à un conte de fée. bah si c’est ça il va être servi au vu de tout ce qui s’est passé ces trois dernières années. tu lui racontes tout sans omettre un seul détail. après tout, il a le droit de savoir que t’as aussi merdé ta propre vie en plus de celles d’autres personnes. quand t’arrives à baldur et billie, il s’exclame et tu en ris presque. « comme tu dis… ça fait mal. » parce que c’est vrai, t’as mal. tu souffres de cette situation bien plus que tu ne peux le lui laisser paraitre. ça t’a complètement détruit de l’intérieur, mais t’évites de le montrer parce que ta fille emily n’a pas besoin de savoir que tu ne vas pas bien. tu finis par dire que c’est très certainement une punition pour ce que tu lui as fait subir. il rit et tu souris légèrement avec lui. ce qui t’arrive n’est rien en comparaison avec le traumatisme que tu as laissé en lui. mais il ne semble plus trop t’en vouloir. c’est déjà un bon point. il te propose même d’aller boire un verre avec lui. tu souris un peu plus. « avec plaisir… je crois que ça nous fera du bien. » que tu viens lui dire. cependant, t’as bien vu qu’il jette des coups d’yeux réguliers à sa montre. il est sûrement attendu quelque part. « mais tu sais on peut passer le verre si tu dois te rendre quelque part. » ajoutes-tu en faisant un signe de tête pour lui désigner sa montre. tu vas pas t’imposer s’il est pressé. parce que ça se trouve il est juste sympa et t’as proposé à boire par politesse tout en cherchant un moyen de se défiler.


_________________
i always loved you
les femmes aiment les mots. tu dois lui dire ce que tu ressens. dis le, dis le encore, dis le différemment. apprends à le dire encore mieux, apprends à le chanter. écris le, envoie lui un poème ou une lettre avec un bouquet de fleurs. grave le sur le tronc d’un arbre, dans le ciment frais d’un trottoir. tatoue le sur ton bras... •• ALASKA (teen wolf)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 270 points : 40
pseudo : kenny.
avatar : h. cavill.
crédits : balaclava (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Aoû - 14:38
t'as jamais souhaité à tes ennemis quoi que ce soit, tu dois bien l'admettre. en quittant brooklyn, à l'époque, t'avais surtout espéré que la vie t'offre un rien de répit et une nouvelle chance. t'avais pensé qu'à toi, égoïstement. parce que ce qui t'importait le plus, c'était de trouver un nouveau souffle, une nouvelle chance, un renouveau.. et tes ennemis, tu les avais passés aux oubliettes. t'avais préféré arrêter d'y penser plutôt que de rester coincé sur des gens qui n'avaient fait que pourrir ton existence. alors retrouver loki, même après tout ce temps, ça ne te fait pas forcément plaisir. et pourtant, face à ce que tu éprouvais au moment même où tes yeux se sont posés dans les siens et à ce que tu ressens à présent que tu sais que la vie ne lui a pas forcément fait de cadeau, il y a tout un monde qui existe. de l'empathie, voilà tout.. et tu pourrais te moquer, diego. t'en aurais le droit, mais tu n'en profites pas. pas un seul instant. tu te montres clément, à ton tour. parce que t'es adulte, aujourd'hui, et que tu ne supporterais pas de te comporter comme les enfants que vous étiez comme tu dis… ça fait mal. tu hoches la tête, gentiment. effectivement, c'est moche, ce qu'il traverse. t'oses même pas imaginer comment tu le vivrais, toi.. sans doute aussi mal qu'à l'époque. tu te fais gentillesse, alors, diego. et ça te ressemble pas tant que ça, finalement.. mais derrière les muscles et l'ours, il y a toujours ce gosse un peu maladroit et tendre que tu étais à l'école. tu lui proposes un verre, parce que t'as l'impression que ça pourrait l'aider, le rassurer et le réconforter, juste un peu. avec plaisir… je crois que ça nous fera du bien. mais tu sais on peut passer le verre si tu dois te rendre quelque part. tu hausses les épaules, un peu surpris. non.. non, je ne suis attendu nul part. tu dis, en souriant. t'es juste un peu surpris que votre relation prenne cette tournure.. si on t'avait dit à l'époque que tu partagerais un verre avec ton pire ennemi. viens, je t'offre la première tournée. tu dis en partant en direction d'un bar, pas loin de là où vous vous trouvez.

_________________
why do you have to go and make things so complicated ? i know the way you're acting like you're somebody else gets me frustrated.. honestly, you promised me i never gonna find you fake it.
Revenir en haut Aller en bas
 
mr. tub of lard (loki)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrice Gélard et le cumul des mandats
» ROUELLE DE LARD ET JARDINIERE
» Velouté de petits pois-lard et chantilly persillée au...
» Lentilles au lard
» Lotte caramélisée aux épices jus de lard fumé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: down to the sun :: flatslands-
Sauter vers: