AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

le portefeuille (eliott)

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 108 points : 0
pseudo : amandine
avatar : ellie martin
crédits : astra, Solsken, faust
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Fév - 19:04
Une ville, ce n’est qu’une ville. Une réflexion que tu t’es faites de nombreuses fois. Tu aurais pensé qu’après autant d’années passées au même endroit tu aurais appris à t’attacher à ce genre de lieu. Tu l’as cru mais dans le fond, ce n’est pas vraiment le cas. Cela en est même loin. Tu pourrais partir dès demain s’il le fallait. Insensible ? Tu ne l’es pas pour autant, c’est tout autre chose dans le fond, cette même peur qui continuera de t’envahir jusqu’au restant de tes jours : qu’ils te retrouvent… Qu’ils viennent réduire ce semblant de vie que tu as encore à néant. Attachement qui ne prend pas pour ta propre protection. Parce que même sous ce nom, tes traits n’ont pas changés. Comment le pourraient-ils ? Tu n’as pas tellement changée, quelques centimètres mais tout ton être semble s’être arrêté de changer depuis lui. Comme pour te rappeler que jamais tu n’échapperas totalement à ce passé. Perdu dans tes pensées, tu ne fais pas forcément attention au monde autour de toi. Tes écouteurs dans les oreilles, tu oublies un peu tout le reste et ça te fait du bien dans le fond. Dans cette rue, tu n’es pas forcément différente des autres, tu es une jeune femme comme une autre, tes problèmes ne se marquent sur tes traits. Une bonne chose, la seule qui pouvait te sauver dans le fond. Une fille à problèmes ça n’intéresse personne. Mais il ne faut pas longtemps à autrui pur découvrir les soucis qui enveniment ton être. Tu n’es pas l’archétype de la fille charmante. Le devenir n’est jamais entré en ligne de compte pour toi, n’y rentrera sans doute jamais. Comme bien souvent, tu décides de t’acheter un café, un peu de chaleur dans ton corps, un moyen de supporter le froid. Tu ne remarques pas en partant que ton portefeuille tombe à côté de ton sac au lieu d’entrer dans ce dernier. Le problème avec les écouteurs c’est qu’on se coupe du monde, pour les bons comme pour les mauvais côtés…

_________________

I wanna take you somewhere so you know I care. But it's so cold and I don't know where. And I wanna kiss you, make you feel alright. I wanna cry and I wanna love but all my tears have been used up.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 782 points : 30
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : bailey sondag.
crédits : blue comet, instagram, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Fév - 10:38
ville qui déborde d'amour en ce moment. ça te dégoûte. t'en peux plus de voir toutes ces cartes de voeux dans les magasins, devoir supporter les annonces et les chocolats en tout genre, le tout bordé de rouge et d'amour. t'es célibataire maintenant eliott, il va falloir t'y faire. t'en as pas envie. et tu ne supportes pas les pensées qui te traversent l'esprit lorsque tu penses à örn. est-ce qu'elle pense encore à toi ? est-ce qu'elle se souvient de ce rituel que vous aviez le jour de la saint valentin ? est-ce qu'elle a déjà retrouvé un autre homme pour te remplacer ? tu n'as pas envie d'y penser. c'est trop difficile. ce serait pire encore de la croiser, de la voir avec quelqu'un d'autre. tu veux la savoir heureuse. t'as fait tomber la pluie dans son quotidien doré et t'en as jamais été autant désolé. vous aviez l'habitude d'être ensemble. une vie presque. t'as jamais vécu sans elle eliott. et t'as du mal à trouver des repères désormais. t'essayes de retrouver tes soeurs, sans grand succès. un puit sans fond qui vous sépare tous les trois quand vous auriez dû vous unir de l'épreuve que vous avez vécu. t'as pris l'indépendance qu'il fallait pour le supporter. plus maintenant qu'örn est aux abonnées absente de ta vie. derrière cette femme, t'attends ton tour, t'as besoin de café, t'as pas dormi de la nuit. tu vois son portefeuille tomber à terre. tu l'attrapes d'un coup de main mais elle est déjà sortie. tu prends ta commande rapidement avant de courir pour la rattraper. une main sur son épaule pour l'arrêter. excusez-moi, vous avez fait tomber ça. tu lui dis. mais t'es pas sûre qu'elle t'entende, les écouteurs vissés sur les oreilles. t'aurais sans doute dû le laisser au sol eliott... t'as pas le temps pour ça, ni même le courage d'être encore quelqu'un de bien quand la seule personne qui devrait le penser n'est même plus présente dans ta vie...

_________________

there's no crime, let's
take both of our souls
and intertwine,  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 108 points : 0
pseudo : amandine
avatar : ellie martin
crédits : astra, Solsken, faust
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Fév - 15:01
La saint valentin ? Tu ne fêtes pas cette fête, tu ne l’as jamais fait, tu ne le feras jamais, tu ne vois pas le bien que ça pourrait te faire. Au contraire… Tu n’attends vraiment de positif de cette fête, vraiment rien. Pour toi, il s’agit avant tout d’un évènement commercial sans aucune importance. Pas besoin d’un jour attitré pour dire à une personne qu’on l’aime, si elle compte vraiment en tout cas…Tu regardes pas trop les décorations, elles ne t’intéressent pas vraiment. Dans le fond, rien ne t’intéresse à par ce café que tu tiens entre tes mains, que cette sensation que tu vas te réchauffer un peu. Tu penses pas au reste, tu n’en vois pas l’intérêt. Tu n’as pas une situation assez stable pour envisager de te mettre en couple et puis, qui pourrait bien dompter les tourments de ton cœur ? Tu ne vois personne. Tu bois une nouvelle gorgée de ton café, la musique dans les oreilles, tu te laisses porter dans la foule, toi qui n’est qu’une parmi tant d’autres. Sensation étrange et en même temps bénéfique, pouvoir se perdre sans avoir besoin d’exister, rien qu’un instant… T’es seule jusqu’à ce que tu ne sentes une présence sur ton épaule. Pour peu tu aurais presque sursauté ce qui n’est vraiment pas une bonne chose. Tu te tournes vers la personne en question. « excusez-moi, vous avez fait tomber ça.» Qu’il te dit mais tu n’entends rien avec la musique dans tes oreilles. Pourtant tu remarques quelques choses dans sa main, quelque chose que tu connais bien. Tu éteints ta musique avant d’enlever tes écouteurs et de ranger ton téléphone. Tu viens ensuite attraper ton portefeuille. Tu l’ouvres pour vérifier qu’il s’agit bien du tien… Et quand tu vois ta photo, tu vois rouge. « Pourquoi vous avez mon portefeuille sur vous ? » Que tu viens dire, n’étant pas du tout contente de cela. Tu ne peux t’empêcher de vérifier le contenu tout en jugeant l’homme d’un mauvais regard.

_________________

I wanna take you somewhere so you know I care. But it's so cold and I don't know where. And I wanna kiss you, make you feel alright. I wanna cry and I wanna love but all my tears have been used up.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 782 points : 30
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : bailey sondag.
crédits : blue comet, instagram, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Mar - 22:30
une bonne action que tu fais. sentiment agréable de faire quelque chose de bien pour une fois. tu regrettes de ne pas pouvoir travailler pour te faire pardonner d'örn. elle te manque tout le temps. mais tu dois penser à autre chose hein ? tu dois pouvoir avancer pour pouvoir l'accueillir à nouveau quand elle pensera que tu pourras redevenir digne de confiance. tu ne sais pas si ça arrivera un jour, c'est pour ça qu'elle t'a dit d'oublier toi aussi hein ? coolsen elle a raison... dans un sens. t'as pas envie de la laisser penser qu'elle puisse avoir raison. tu souris un peu quand tu lui rends son porte feuille. t'es gentil, t'as aucune mauvaises pensées et tu vois tout de suite que tu déranges... t'es surpris. tu ne comprends pas... elle enlève ses écouteurs pour prendre son porte feuille. celui que tu sembles avoir volé sur le coup. tu l'observes faire. elle arriverait presque à te faire croire que tu es coupable lorsque tu vois son regard se poser sur toi, regard noir et menaçant. pourquoi vous avez mon portefeuille sur vous ? tu sens l'accusation dès le premier mot. tu t'y attendais pas. t'es sensible ces derniers temps. t'as déjà fait trop d'erreurs pour qu'on t'accuse d'en faire d'autres encore. tu secoues la tête, ayant très bien compris ce qu'elle sous entend derrière ses mots. je l'ai trouvé par terre. tu annonces, pure vérité. tu peux pas croire qu'elle puisse te penser coupable de vol ! tu serais devenu caïd dans ton sommeil après avoir trompé ta copine ? tu tournes la tête, comme si tu voulais lui montrer l'endroit. vous l'avez fait tomber avant de partir ! tu t'exclames. c'est logique, la solution la plus envisageable.

_________________

there's no crime, let's
take both of our souls
and intertwine,  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 108 points : 0
pseudo : amandine
avatar : ellie martin
crédits : astra, Solsken, faust
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Mar - 18:05
tu te sens épiée, tu te sens pas vraiment à ton aise. ton portefeuille qu’il tient entre ses mains. ça ne t’annonce vraiment rien de bon. pour toi, la réaction première qui te vient c’est que c’est un voleur. tu n’as pas entendu le début de ce qu’il a dit. tu es méfiante, bien trop, tu devrais sans doute arrêter mais pas aujourd’hui. pas devant un homme. pour eux, tu l’es encore davantage, ça ne cessera jamais, même si tu aimerais, même s’il le faudrait, non, tu en es incapable. tu le regarde et tu l’accuses quasiment. parce qu’il a dans ses mains un bien qui t’appartient, un bien que tu lui reprends sans doute trop rapidement. tu ne cesses de le regarder sans savoir quoi penser, comment le penser. tu le vois qui secoue la tête face à tes propos et t’es pas vraiment à ton aise, tu en es même loin. « je l'ai trouvé par terre.» qu’il te dit. il voudrait sans doute que tu le crois, que tu lui donnes raison, que tu aies confiance en lui mais c’est un inconnu et même s’il a l’air sincère, toi, tu sais pas si tu peux le croire ou pas, t’en doutes même fortement, plus que cela d’ailleurs, c’est d’un compliqué pour toi et tu en es consciente. « si vous le dites. » que tu laisses entendre totalement méfiante. ce n’est pas bien, pas du tout même, surtout qu’il ne te veut aucun mal mais cela tu ne peux le deviner, tu ne peux le mettre en avant. « vous l'avez fait tomber avant de partir» pour lui c’est sans doute la solution la plus envisageable mais ce n'est pas du tout ton cas. pour toi, c’est une autre qui est probable, son envie de te voler, tu voudrais croire que ce n’est pas le cas mais tu as pourtant bien du mal. « pourquoi je vous croirais ? » que tu finis par dire, clairement, ce n’est pas quelque chose de facile pour toi, ça en est même loin. toi tu lui fais vraiment pas confiance.

_________________

I wanna take you somewhere so you know I care. But it's so cold and I don't know where. And I wanna kiss you, make you feel alright. I wanna cry and I wanna love but all my tears have been used up.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 782 points : 30
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : bailey sondag.
crédits : blue comet, instagram, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Mar - 10:33
si vous le dites. t'ouvres des yeux ronds. celle-là, on ne te l'avait jamais faite ! t'aurais simplement dû le laisser par terre, elle aurait bien été dans la merde et toi, tu n'aurais pas eu de problèmes ! tu ne comprends pas la méfiance qu'elle t'oppose. t'aurais pu partir avec, sans lui parler si t'avais réellement eu envie de lui voler quelque chose. d'ailleurs, t'as pas besoin de voler toi, t'as tout ce qu'il te faut et t'as sûrement pas besoin de voler ou de faire la charité pour obtenir ce dont tu as besoin. tu secoues la tête, presque trop outré par la situation. tu te dis que tu retiendras cette histoire la prochaine fois que tu voudras faire quelque chose de sympa et d'altruiste. ta gentillesse te perdra eliott. c'est dommage, t'étais prêt à l'être pour tout le monde. finalement... la mérite ne rien qu'à peu de personnes. pourquoi je vous croirais ? tu hausses des épaules. ça parait plus logique dans ta tête que dans la sienne. tu fais un pas en arrière. ça commence déjà à te gaver. je sais pas... tu dis en ouvrant les yeux. tu commences à t'agacer, ça ne devait pas se passer comme ça. sans doute parce que j'aurais pu me barrer avec. tu annonces simplement en hochant la tête, tu frappes tes cuisses avec tes mains, complètement surréaliste. ça m'apprendra à vouloir faire quelque chose de bien. la prochaine fois, tu ne viendras pas te plaindre si t'as perdu ton portefeuille et que personne ne t'a prévenu. tu commences à gueuler, t'es fatigué d'être un méchant. aller, j'me casse. bon vent. tu dis, de toute façon, c'était pas grand chose et ça t'importe pas grand chose ce qu'elle pense de toi !

_________________

there's no crime, let's
take both of our souls
and intertwine,  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 108 points : 0
pseudo : amandine
avatar : ellie martin
crédits : astra, Solsken, faust
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Avr - 18:37
t’arrives pas à le croire, tu voudrais mais t’es trop méfiante, c’est la vie qui t’a amenée à l’être autant, tu le sais bien. t’aimerais changer, parfois mais pas aujourd’hui. parce que si tu l’étais moins, peut-être que tu ne serais plus vivante, pas dans cette vie-là en tout cas. long regard vers lui. t’arrives pas à croire qu’il s’agit d’un bon samaritain. ça te parait gros, vraiment trop gros. t’as pas forcément rencontré de mecs bien depuis que t’es arrivée ici et c’est sans doute pour cela que tu es aussi méfiante. ton métier n’aide pas non plus à croire cet homme. il hausse les épaules quand tu lui demande pourquoi tu devrais le croire et ça te rassure vraiment pas. ton regard est un peu trop mauvais. c’est pas forcément la bonne idée tu en es consciente… « . je sais pas...» qu’il vient te dire et tu aurais presque envie de rire. clairement, tu as envie de rire quand il te dit une pareille chose, quand il met en avant qu’il sait même pas pour qu’elle raison tu devrais lui faire confiance. « sans doute parce que j'aurais pu me barrer avec.» ce qui n’est pas faux dans un sens mais en même temps c’est peut-être une ruse. non, t’arrives pas à t’empêcher de voir la ruse. t’es pas une fille qui fait confiance facilement et ce qu’il te dit ne te pousse pas vraiment on changer d’avis sur ta manière de voir les choses. « ça m'apprendra à vouloir faire quelque chose de bien. la prochaine fois, tu ne viendras pas te plaindre si t'as perdu ton portefeuille et que personne ne t'a prévenu.» il commence à crier, sans doute vexer par ta manière de réagir. ce n’est sans doute pas celle qu’il avait en tête. il pensait que t’allais le remercier, que t’allais te comporter comme la parfaite petite fille mais tu n’as jamais été bien dans ce rôle, vraiment jamais. « aller, j'me casse. bon vent.» qu’il te dit et il s’en va. et toi, tu le regardes s’en aller, tu le laisses partir un moment avant de. « attend. » que tu cries avant de le rejoindre. tu sais pas trop pourquoi tu le fais dans le fond, vraiment pas. « je suis désolé, j’ai vraiment été sur la défensive. » que tu avoues, parce que c’est le cas, tout simplement, parce que c’est ainsi que tu vois les choses… parce que tu ne peux faire autrement… « je peux t’offrir un café pour me faire pardonner. » parce qu’un voleur ne serait pas parti aussi énervé, tu commences peu à peu à croire en son histoire.

_________________

I wanna take you somewhere so you know I care. But it's so cold and I don't know where. And I wanna kiss you, make you feel alright. I wanna cry and I wanna love but all my tears have been used up.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 782 points : 30
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : bailey sondag.
crédits : blue comet, instagram, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Avr - 17:11
t'as pas de temps à perdre avec les gamines sans confiance incapables de croire un gars qui ramène gentiment un portefeuille tombé par terre. t'en reviens pas de t'être énervé pour ce genre de broutille. probablement parce que tu t'es revu ce jour-là, dans le salon de l'appartement, en train de te faire engueuler par örn. coupable cette fois. tu pensais être capable de passer à autre chose mais tu réalises que non... elle est toujours là, quelque part, dans ta tête. et elle veille à ce que tu n'oublies jamais ce que tu as fait pour qu'elle te quitte pour de bon. t'avais jamais connu une autre vie que celle qu'elle t'offrait. c'était facile parce que t'étais habitué. maintenant tu ne l'as plus et tu galères comme un débutant... attend. qu'elle lance à travers la rue sans que tu ne t'arrêtes pour autant. tu ne la regardes pas quand elle arrive à ta hauteur. t'es trop agacé et tu lui lances un regard noir sans même t'en rendre compte. je suis désolé, j’ai vraiment été sur la défensive. tu t'arrêtes, tu ricanes un coup. sans blague. tu glisses. de toute façon, tu t'en fous, t'es un voleur, tu peux bien être un connard et un menteur aussi. tu dormiras quand même sur tes deux oreilles ce soir. tu ne la connais pas cette fille et elle t'a fait passé l'envie d'être cordial avec les inconnus pour une bonne dizaine de jours... je peux t’offrir un café pour me faire pardonner. tu hausses un sourcil. tu ne crois pas. un piège ? pour te faire avouer des choses que tu n'as pas fait. tu deviens parano à ton tour... probablement parce que tu as dû essayer de prouver que tu n'étais pas en train de voler un putain de portefeuille. t'es sûre ? parce que je pourrais partir avec les billets et te laisser avec deux cafés sur les bras. tu balances sans réfléchir. ça n'a aucun sens mais t'imagines que c'est aussi absurde que son histoire débile de vol dont tu n'as jamais été coupable...

_________________

there's no crime, let's
take both of our souls
and intertwine,  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 108 points : 0
pseudo : amandine
avatar : ellie martin
crédits : astra, Solsken, faust
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Avr - 17:04
tu t’en veux un peu. tu comprends à la réaction de ce type que clairement, il a un bon fond, que ce n’était pas du tout son but de te faire de la peine ou quoi que ce soit de la sorte. que ce qu’il voulait vraiment c’était te rendre ton portemonnaie. t’aurais dû te montrer plus confiante. mais la confiance, ce n’est pas quelque chose que tu possèdes c’est même une chose qui te fait surement plus que cruellement défaut. tu sais pas comment le changer, sans doute que tu pourras jamais changer ta manière de voir les choses que c’est totalement au-dessus de tes forces tout simplement. t’as pas l’habitude de revenir vers les gens, t’as vraiment pas l’habitude de fonctionner de la sorte. changer, tu sais pas trop comment faire aussi. le changement ça a quelque chose d’assez effrayant, surtout dans ta situation. alors, tu reviens vers lui mai doucement en te demandant s’il acceptera de te pardonner. parce que tu vois son regard noir, tu vois que tu lui en a fait subir bien trop malheureuement.il a un regard de tueur comme celui que tu avais auparavant. changement des rôles, ça pourrait presque t’amuser si a n’était pas pathétique. « sans blague.» tu mérites sa mauvaise humeur, tu en es consciente. tu lui proposes un café e tu vois bien qu’il a des difficultés à te croire. tu le comprends dans un sens, t’as pas forcément agit comme il le fallait. « t'es sûre ? parce que je pourrais partir avec les billets et te laisser avec deux cafés sur les bras.» qu’il vient dire et tu peux pas t’empêcher de rire. parce que tu trouves cela ridicule. lui qui voulait te rendre ton portefeuille qui voudrait maintenant te le voler. « j’ai pas assez dans mon portefeuille, le café ça vaut mieux. » que tu dis doucement. c’est comme ça que tu vois les choses en tout cas. long regard vers lui, tu te demandes s’il va accepter, tu vas pas le supplier, ça c’est au-dessus de tes moyens.

_________________

I wanna take you somewhere so you know I care. But it's so cold and I don't know where. And I wanna kiss you, make you feel alright. I wanna cry and I wanna love but all my tears have been used up.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 782 points : 30
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : bailey sondag.
crédits : blue comet, instagram, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Avr - 21:38
tu t'énerves plus qu'avant ces derniers temps. t'y peux rien. elle non plus. si ce n'est qu'elle n'a fait qu'entretenir ta passion un peu trop forte. tu souffles fort et tu croises tes bras sur ton torse, persuadé qu'elle se fout encore de ta gueule. tu ne sais pas réellement ce qu'elle attend de toi, sans doute que tu avoues encore quelque chose que tu n'as pas fait... tu devrais probablement partir maintenant et arrêter de faire les frais de ces conneries sur lesquelles tu n'as définitivement aucun contrôle. tu ne t'attends pas à ce qu'elle rigole d'ailleurs. t'as juste l'impression qu'elle se fout un peu plus de ta gueule et que ce n'est qu'une occasion rêvée pour te piéger dans la connerie qu'elle semble croire. dans quoi es-tu tombé eliott. tu soupires. tu t'apprêtes à reprendre ta route dans l'autre sens. t'as déjà des problèmes a réglé, tu n'as pas envie de te mettre à gérer une folle dingue rencontrée dans la rue. et contre laquelle tu te bats depuis tout à l'heure pour un malentendu complètement débile. n'importe qui remarquerait ton innocence dans cette histoire. tu es déjà certain que tu ne rendras plus jamais service de cette manière, sait-on jamais qu'on te traite de voleur encore une fois. j’ai pas assez dans mon portefeuille, le café ça vaut mieux. tu hausses un sourcil, tu ne comprends rien. t'imagines que c'est une manière comme une autre d'enterrer la hache de guerre. tu la regardes quand même du coin de l'oeil. pas certain qu'elle soit réellement sincère dans ce nouveau revirement de situation. ok. tu dis seulement, déstabilisé. tu soupires. tu lèves les yeux au ciel. je m'appelle eliott. tu dis, trop gentil pour rester fâché trop longtemps.

_________________

there's no crime, let's
take both of our souls
and intertwine,  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 108 points : 0
pseudo : amandine
avatar : ellie martin
crédits : astra, Solsken, faust
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 0:14
tu as appris à ne compter que sur toi. tu as appris à ne penser qu’à toi… et quand ce gars est venu avec sa gentillesse t’as agi comme à ton habitude mais pour une fois tu aurais dû te montrer plus sympathique. tu le comprends maintenant et c’est sans doute pour cela que tu lui proposes de prendre un café. tu ne ferais pas cette proposition à n’importe qui et ce n’est pas souvent que tu t’excuses. mais pour une fois, tu as tord ou au moins pour une fois tu acceptes d’admettre que tu n’as pas forcément bien agi. que t’énerver et le traiter de la chambre ce n’était pas la bonne solution. c’est rare mais ça arrive. et c’est inconnu est la preuve vivante qu’il ne faut jamais dire jamais. d’ailleurs, il doit vraiment avoir le cœur sur la main ce type pour accepter de venir boire ce café avec toi après ce que tu viens de lui dire et de lui faire. clairement, t’en crois pas tes yeux de te retrouver dans une scène aussi surréaliste .son ok te surprend encore.  et ça doit se voir sur ton visage, pour une fois tu ne caches pas trop, c’est rare mais ça arrive parfois, comme maintenant.  « je m'appelle eliott. » qu’il vient te dire en douceur et tu trouves que cela lui va bien comme prénom. « maia. » que tu annonces doucement. tu avances finalement avec lui vers le café le plus proche où vous vous installez. « tu veux boire quoi eliott ? » que tu viens dire doucement, tu te sens pas forcément à ton aise. rencontrer de nouvelles personnes, ce n’est vraiment pas ton fort… mais là, tu fais un effort, pour pas toujours te comporter comme une garce, comme une chieuse même si ça te permet de te protéger…

Spoiler:
 

_________________

I wanna take you somewhere so you know I care. But it's so cold and I don't know where. And I wanna kiss you, make you feel alright. I wanna cry and I wanna love but all my tears have been used up.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 782 points : 30
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : bailey sondag.
crédits : blue comet, instagram, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 16:30
tu t'apaises eliott. t'es plus tellement en colère. tu sais te calmer quand il le faut et puis... ce n'est même pas ton genre de te mettre à crier pour rien... t'as juste eu l'impression d'être en porte à faux alors que tu n'avais rien fait ! marre d'être probablement le responsable de tout... t'es pas un vilain garçon eliott. t'as toujours tout fait pour que tout le monde aille bien et soit heureux. t'as fait une erreur avec örn, tu la regretteras probablement toute ta vie, ou assez longtemps pour réellement pouvoir tourner la page maintenant. t'es fatigué. t'as bien envie de boire un café, t'as oublié d'en prendre un avec toute cette histoire du coup... maia. qu'elle répond. t'aurais jamais deviné. de toute façon, t'es pas très fort pour les devinettes, même quand elles sont faciles. tu la suis, tu la regardes. tu te demandes pourquoi elle est si agressive maia. pourquoi elle ne t'a pas cru du premier coup alors que tu n'as pas tellement l'air d'un criminel. hein ? tu l'espères en tout cas. parce que tu n'as jamais rien fait de mal dans ta vie. à part briser le coeur de ta copine. tu veux boire quoi eliott ? qu'elle demande alors que tu regardes déjà la carte des cafés au loin. un café au lait. tu dis, parce que c'est toujours ce que tu prends eliott. t'aimes pas tellement le café quand t'y penses. t'en prends seulement lorsque tu es fatigué et que tu en as physiquement besoin. alors ? c'est quoi ton histoire ? pour croire que tous les inconnus sont capables de te voler même quand ils ont l'air de sortir de l'école primaire ? parce que tu le sais eliott, que t'as l'air d'un gosse. il y a forcément une histoire, on te la fait pas à toi...

_________________

there's no crime, let's
take both of our souls
and intertwine,  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 108 points : 0
pseudo : amandine
avatar : ellie martin
crédits : astra, Solsken, faust
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 15:36
tu devrais sans doute arrêter de voir tout le monde comme un ennemi mais c’est compliqué, surtout dans ta situation, tu sais pas comment faire. pas totalement, alors tu tentes de trouver sans jamais avoir la moindre certitude de vers où te mènes tes décisions. pour une fois, les choses ne sont pas vraiment bonnes, pas vraiment comme elles devraient l’être. elles en sont même loin, tu l’as pris pour un voleur alors qu’il n’est rien de tout cela, qu’il est même tout le contraire, c’est en tout cas l’impression que toute cette situation te donne. il doit pas être si méchant eliott. t’as un peu moins tendance à mal voir les choses, à mal les ressentir également, t’es prêt à lui donner une petite chance, à te laisser un peu plus aller, pas grand-chose, juste ce qu’il faut pour ne plus le voir comme un étranger qui te voudra forcément du mal. tu finis même par lui dire ton prénom pas le vrai, pas le premier mais celui que t’es devenue d’une certaine manière. celui que tu as emprunté jusqu’à le faire devenir tien. « un café au lait.» qu’il énonce quand tu lui demandes ce qu’il veut boire, ça ne t’étonne pas vraiment. c’est un choix assez classique mais t’as pas forcément envie de passer ton temps à analyser son choix de café. tu vas rapidement commander les boissons, un au lait pour lui et un noir pour toi. tu finis par t’installer à une table, pas loin, avec lui, dans l’attente de vos boissons. tu devrais surement faire la conversation mais ce n’est pas vraiment ton fort…« alors ? c'est quoi ton histoire ? pour croire que tous les inconnus sont capables de te voler même quand ils ont l'air de sortir de l'école primaire ? » tu le regardes avec attention. pour toi, il est bien loin d’avoir l’air de sortir de l’école primaire. sans doute parce que t’as appris à te méfier de tous les hommes que tu rencontres… que cela ne changera plus jamais. alors il pourrait avoir une tête de gentil garçon que tu ne le verrais même pas… tu commences par hausser les épaules, t’as clairement pas envie de lui dire qui tu es, d’en dire trop, c’est loin d’être ton envie même. il a pas besoin de connaitre ta vie, vraiment pas… « la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille. » que tu avoues, pour toi c’est le cas en tout cas. pour toi les choses sont souvent compliquées… pour toi, un homme comme eliott peut bien cacher au fond de lui le pire monstre de la terre. « et puis certains psychopathes peuvent se cacher derrière de beaux visages. » vos boissons finissent par arriver et tu le regardes sans doute un peu trop intensément. sans doute parce que t’aimerais bien connaitre ça, l’impression que tout ne peut que bien aller. te retrouver rien qu’une minute dans la peau d’eliott.

_________________

I wanna take you somewhere so you know I care. But it's so cold and I don't know where. And I wanna kiss you, make you feel alright. I wanna cry and I wanna love but all my tears have been used up.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 782 points : 30
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : bailey sondag.
crédits : blue comet, instagram, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 14:59
t'es curieux maintenant. la rancoeur est passée. tu ne fais jamais longtemps dans gueule eliott. c'est un fait. et t'aurais aimé qu'örn soit comme toi, un peu, pour qu'elle puisse au moins essayer de te pardonner mais... ce n'est pas le cas et t'en demande sans doute trop désormais. tu n'as plus envie de te rendre triste pour une histoire qui n'aura sûrement pas de suite. c'est fini maintenant. t'as compris. et t'essayes de faire ton deuil comme tu le peux. tu ne sais pas exactement pour qui elle t'a pris maia. mais t'es inoffensif comme garçon. et t'imagines qu'elle s'en serait rendu compte si elle n'avait pas une histoire compliquée derrière pour expliquer cette manière de parler aux gens dès l'instant où ils lui rendent ses affaires qu'elle a fait tomber à terre. la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille. qu'elle dit, énigmatique. t'aimes pas beaucoup ça. ça voudrait dire que tu n'auras que ça à te mettre sous la dent ? tu pensais qu'il y aurait quelque chose de plus intéressant à écouter que les petites choses de la vie. certes, ce n'est pas un long fleuve tranquille, elle ne l'est pas pour toi aussi mais... tu sais qu'il y a des nuances. et qu'elle en vit sûrement une différente de la tienne. et puis certains psychopathes peuvent se cacher derrière de beaux visages. tu souris alors alors que vos boissons arrivent. tu secoues un peu la tête. peut-être qu'elle a raison quand t'y penses. tu trouves que j'ai un beau visage alors ? tu demandes, malin. après tout, t'en as marre de parler de psychopathe. elle a plus l'air folle que n'importe qui dans ta vie, c'est certain, alors t'es pas capable de parler de la possibilité que tu le sois toi. alors que tu n'as jamais même écrasé une mouche... elle te semble être un peu trop sur la défensive et sortir des trucs que tu n'envisageais même pas dans ton esprit. elle est étrange et tu n'arrives même pas à cerner comment alors que le monde continue de tourner autour de vous. exactement comme avant que tu ne tombes sur elle.

_________________

there's no crime, let's
take both of our souls
and intertwine,  
Revenir en haut Aller en bas
 
le portefeuille (eliott)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» difficulté avec Eliott à table ...
» Un portefeuille perdu en Corée du Sud réapparaît aux Etats-U
» mes petites folie du mois et mon cracage mac d'hier !!!
» Les épluchures : c’est bon pour la santé, le portefeuille et l’environnement !
» Sézane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: get to the right-
Sauter vers: