AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

the light of the dark black night (SIRIUS)

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 449 points : 5
pseudo : Zoey
avatar : Chico
crédits : @Nephilim. (avatar) @cobain (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Fév - 21:31
T’as pas répondu au dernier sms de ton frère. Il n’y avait rien à répondre. Tu es en colère contre lui. Et tes raisons sont peut-être immatures, mais elles sont bien présentes. Tu lui en veux de t’avoir caché ce qu’il savait. T’aurais peut-être mieux réagit à la révélation de votre mère si tu y avais été préparé. Mais non, il a gardé cette information pour lui, et t’as eu l’impression d’être le dindon de la farce. T’as coupé tout contact avec les Stark. En premier lieu, tu es allé à l’hôtel. Finalement, t’es trouvé un petit appartement dans un quartier sympa et pas trop loin de chez Chelsea, pour ne pas perturber votre fils. Cette semaine, tu t’occuper de lui. Et chaque moment en compagnie d’Adriel est un véritable plaisir. Ce gosse est un rayon de soleil, il sourit tout le temps, et semble être tout le temps de bonne humeur. T’étais comme ça toi aussi, il y a 2 mois. Cyrus, comme le dieu soleil. Mais ton soleil s’est couché, maintenant. Il doit être onze heure trente et ton fils vient de se réveiller de sa sieste. Tu ne veux pas le nourrir trop tôt alors tu attends, tu joues avec lui dans le salon tout en faisant tes comptes. C’est à ce moment précis que la sonnerie retentit. Tu jettes un coup d’œil à Adriel, concentré sur ses petites voitures et te lèvres pour aller ouvrir la porte. Devant toi, tu ne t’y attendais vraiment pas, se trouve Sirius. Tu ne lui as pas dit où est-ce que tu habitué, tu ne sais pas comment il a passé la sécurité de la porte, et pourtant, il est là, devant toi, fidèle à lui-même. Tu sers la mâchoire. « Sirius. » tu dis. « Comment tu as trouvé mon adresse ? » tu demandes en t’effaçant pour le laisser entrer, par impoli non plus. « J’ai pas beaucoup de temps. Adriel va bientôt manger… »

_________________

Baby baby boy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 933 points : 40
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : bramble hearts (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Fév - 11:11
t'as pris sur toi, trop longtemps. tu supportes pas qu'il joue aux cons plus longtemps. d'ordinaire, c'était toi le gamin irresponsable et immature. celui qui fuyait. la preuve en est, puisque t'avais quitté la maison avant tout le monde. à juste titre... aujourd'hui, la vérité a éclaté et quelque part, t'es content de ne pas t'être trompé à l'époque. ta famille a toujours été louche, trop louche pour toi. tu supportais mal la présence de tes vieux et de ton frère. y avait quelque chose sous l'image parfaite qu'ils essayaient de renvoyer. un truc sombre, un truc moche. il est là, maintenant, bien présent. double identité. tu perds un père, t'en gagnes un nouveau. t'es pas à l'aise avec cette situation. et tu souffres. en silence. parce que t'as pas le choix. faut t'occuper de ta mère, faut la rassurer et puis, y a ton frère aussi. t'es le plus responsable de tous, en ce moment, et ce rôle te convient pas. tu vas exploser, tôt ou tard. et alors ? ils s'en fichent, ils ne le remarquent même pas. tu frappes à la porte, tu sais qu'il habite là. il ouvre, il est surpris. sirius. comment tu as trouvé mon adresse ? tu le fixes, l'air grave. la mère de ton gosse. que tu réponds, tout simplement. ça t'avait coûté de lui causer, à chelsea. tu l'as jamais portée dans ton coeur, faut dire. mais la faim justifie les moyens. tu entres, t'attends pas qu'il t'invite. j’ai pas beaucoup de temps. adriel va bientôt manger… tu te retournes, tu lui fais face. t'en as pas marre cyrus ? tu le fixes, t'es à bout de nerfs. t'en peux plus de cette famille qui se déchire. c'est bon, t'as fait ta crise d'adolescent, t'as quitté la maison. et après ? c'est quoi la suite ? tu t'en moques de parler fort, de parler trop. ça va durer encore longtemps cyrus ou tu comptes retrouver l'esprit ? bras croisés, ferme. visage fermé, regard sévère.

_________________
trois tours du périph', fenêtres ouvertes. j'vois passer ce qu'on aurait pu être. et je t'en veux, mais moins qu'à moi. et puis pourquoi m'avoir rappelé, pourquoi revenir me chercher... pour te voir rire, te voir pleurer sans moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 449 points : 5
pseudo : Zoey
avatar : Chico
crédits : @Nephilim. (avatar) @cobain (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Fév - 17:21
Ton frère et toi, vous avez grandi dans la facilité. Tout vous a toujours été céder, vos parents ne disaient que rarement non, alors tu as grandi en pensant que le monde était simple, rose. Ça fait de toi quelqu’un d’assez immature, tu supposes, t’as jamais vraiment pris conscience de la valeur de l’argent, ni que tes actes avaient des conséquences. Mais Adriel, et cette histoire avec ta mère, ça t’a fait prendre conscience de beaucoup de chose, t’as l’impression de grandir, maintenant que tu es seul, d’être plus responsable. Ce n’est cependant pas l’avis de ton frère. A ses yeux, tu fais le gosse. Pourtant, lui plus que personne devrait comprendre ta position. Visiblement, non. Sinon, il ne serait pas là, devant toi. Le regard dur, le regard froid. Il t’en veut, toi aussi. Bien. Vous ne vous êtes pas vu depuis Noël, après tout. Il s’invite, entre dans ton petit appartement et te fais face. Tu croises les bras, position d’hostilité. « Marre de quoi ? Que vous me prenez pour des cons ? Ouais, assez. » Tu dis, froidement. Et puis le ton monte, tu secoues la tête. « Vas-y, gueule plus fort, j’dirais rien. Je te signale qu’il y a un gosse à dix mètres de toi, mais t’as pas pris le temps de le regarder. » Tu dis à ton tour. « Tu trouves ça immature, de prendre un appartement pour élever mon fils ? C’est un peu fort quand on sait que toi, t’as quitté la maison pour…mais pour quoi d’ailleurs, on n’a jamais vraiment su en fait.» Il veut jouer ? Tu vas jouer aussi, tu t’en fous, d’être blessant maintenant, tu dis ce que t’as à dire, point. « J’arrêterais peut être quand elle sera disposée à nous dire la vérité, peut être ? » Adriel commence à pleurer, toute cette négativité va lui retourner le cerveau. Tu te diriges vers le salon pour le prendre dans tes bras. « bah alors bébé, t’as faim ? » tu lui demandes, la voix beaucoup plus douce avant de te tourner vers ton frère. « Rends toi utile, allume le gaz. »

_________________

Baby baby boy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 933 points : 40
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : bramble hearts (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Fév - 14:02
t'es même plus sur la défensive, pas avec lui. tu le connais trop bien cyrus, pour savoir qu'il n'attaque pas facilement. faut le pousser à bout pour ça. heureusement pour toi, il est à fleur de pot aujourd'hui. bien plus que tu ne le soupçonnais. ton but n'étant pas d'en rajouter une couche mais de lui faire ouvrir les yeux sur la situation de votre famille.. ou du moins, ce qu'il en reste. alors ouais, t'es dans l'agressivité, peut-être trop. ça te ressemble pas. mais tu perds pied avec la réalité depuis que t'as découvert tout ça. stark, posen. ça se mélange, c'est difficile à suivre et à comprendre. t'aimerais que ça coule de source mais tu l'as toujours pas avalée, la nouvelle. cyrus non plus, il monte les tours bien plus vite que toi. marre de quoi ? que vous me prenez pour des cons ? ouais, assez. vas-y, gueule plus fort, j’dirais rien. je te signale qu’il y a un gosse à dix mètres de toi, mais t’as pas pris le temps de le regarder. tu trouves ça immature, de prendre un appartement pour élever mon fils ? c’est un peu fort quand on sait que toi, t’as quitté la maison pour…mais pour quoi d’ailleurs, on n’a jamais vraiment su en fait. t'aimerais répondre, parce qu'il est à côté de la plaque, complètement. mais ça commence à pleurer et il quitte la pièce pour récupérer son gamin. tu restes sur ta faim, t'es agacé sirius, même presque énervé. tu le trouves puéril dans son comportement, pire encore dans ses excuses. bah alors bébé, t’as faim ? rends toi utile, allume le gaz. tu t'exécutes sans rien dire et puis, tu te retournes vers lui, tu le fixes droit dans les yeux. je suis parti de l'appartement le jour où j'ai senti que je n'y avais plus ma place. j'ai toujours su qu'il se passait quelque chose cyrus, c'est peut-être pour ça que j'ai pas été plus surpris que ça d'apprendre tout ça. tu reprends ta respiration. le problème, ce n'est pas que t'aies soudainement décider de t'émanciper pour prendre soin de ton gosse. le problème, c'est que tu refuses de parler à ta mère sous prétexte qu'elle a passé vingt ans de ta vie à te mentir. tu t'approches de lui c'est égoïste cyrus. tu ne lui as même pas laissé le temps de t'expliquer ce qui l'avait poussé à garder le silence. t'es parti.. et aujourd'hui, t'as le culot de te plaindre parce qu'on t'a caché tout ça alors qu'au fond, t'as même pas envie de l'écouter. tu te trouves mature ? les mots peuvent blesser mais s'avèrent souvent nécessaires, non ?

_________________
trois tours du périph', fenêtres ouvertes. j'vois passer ce qu'on aurait pu être. et je t'en veux, mais moins qu'à moi. et puis pourquoi m'avoir rappelé, pourquoi revenir me chercher... pour te voir rire, te voir pleurer sans moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 449 points : 5
pseudo : Zoey
avatar : Chico
crédits : @Nephilim. (avatar) @cobain (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Fév - 22:34
T’aimes pas ça, te disputer avec Sirius. Parce que c’est ton frère, tu l’aimes, et tu ne veux pas être fâché avec lui. Mais t’es sur les nerfs en ce moment, et t’as l’impression que Sirius, il fait en sorte de, justement, t’énerver davantage. Il est venu ici, chez toi, pour te pousser à bout, pour pointer ta connerie, et c’est ça le pire, tu te rends bien compte que t’as exagéré. Mais tu ne peux plus rebrousser chemin, c’est trop tard maintenant. Tu soupires, l’écoutes, gueules un coup, et puis ton fils se met à pleurer, ça te déchire le cœur et immédiatement, tu viens le prendre dans tes bras. Il a faim, et ça le rend grognon. Tu demandes à ton frère d’allumer le gaz et tu viens dans la cuisine, à sa suite. Il se tourne vers toi, t’en profites pour mettre le bébé dans ses bras. « Tiens, mets le dans la chaise haut, s’il te plait » et tu vas ouvrir le réfrigérateur pour en sortir des bacs à glaçons. T’as mis de la purée de carotte maison dedans, c’est facile de dosser, comme ça. Tu sors 6 glaçons de carottes, avant de remettre le reste au frais. Tu les mets dans la casserole avec un peu de beurre. Tu sors ensuite trois steak-haché du frigo que tu fais cuire à part. Finalement, tu te tournes vers ton frère et, yeux dans les yeux, il t’assène coup sur coup. Merde. « J’arrive pas, ok » tu lui dis finalement, parce que tu ne sais pas quoi faire d’autre. Tu passes une main dans tes cheveux, soupires, regardes le sol. « Je sais pas comment faire. T’imagine pas le nombre de fois où je suis allée devant la porte de la maison, mais je suis incapable de sonner, de lui parler. Je ne sais pas pourquoi, j’y arrive pas, alors ça sers à rien de me dire tout ça, je le sais déjà que je suis immature, Sirius, de nous deux, t’as toujours été le plus indépendant, le plus adulte, mais je le sais tout ça. » Tu lui dis en sortant deux assiettes et un bol en plastique, ainsi que des pâtes, du frigo, que tu réchauffes au micro-onde. « Assis toi. » tu lui dis en soupirant.

_________________

Baby baby boy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 933 points : 40
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : bramble hearts (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Fév - 10:36
tu dis ce que t'as sur le coeur. qu'il pense que tu aies tort ou non, ça n'change rien. t'as besoin de lui parler, t'as besoin d'exploser. t'en peux plus de porter leur chagrin à bout de bras. t'as l'impression d'être seul borgne dans un monde d'aveugle. oui, t'en veux à ta mère. c'est normal, qui ne lui en voudrait pas. vingt ans de ta vie qui sont recouvertes de mensonges et de faux semblants. ouais, vous avez joué les familles modèles alors qu'elle savait pertinemment que joren n'était pas votre père. bien sûr que tu lui en veux, bien sûr que tu as colère. mais t'es adulte, sirius. peut-être trop, parfois. t'oublies que ton rôle n'est pas de les aider à recoller les morceaux mais plutôt de faire la fête et de boire tout ce que ton organisme est capable d'avaler pour oublier. tiens, mets le dans la chaise haute, s’il te plait. c'est la première fois que tu tiens ton neveu. ça te coupe complètement dans ton élan. tes yeux se posent dans les siens et tu souris, c'est instinctif il paraît. il sourirait presque, tu crois. alors délicatement, tu le poses sur sa chaise. tu restes silencieux, à l'observer. c'est fou.. c'est ton frère, un peu. il lui ressemble. quand tu te retournes, vos yeux se plongent les uns dans les autres. j’arrive pas, ok, je sais pas comment faire. t’imagines pas le nombre de fois où je suis allé devant la porte de la maison, mais je suis incapable de sonner, de lui parler. je ne sais pas pourquoi, j’y arrive pas, alors ça sers à rien de me dire tout ça, je le sais déjà que je suis immature. sirius, de nous deux, t’as toujours été le plus indépendant, le plus adulte, mais je le sais tout ça. t'es touché par ses mots, quelque part, sans vraiment comprendre pourquoi. assieds toi. tu t'exécutes, sans le quitter du regard. pourquoi tu commencerais pas simplement par un bonjour ? tu ne fais pas dans l'ironie, t'es sérieux quand tu t'exprimes. surtout en ce moment. t'as pas besoin d'entendre toute la vérité d'un coup. mais peut-être juste de t'assoir cinq minutes près d'elle, de discuter de ta journée et puis, de rentrer. tu souris, très faiblement. je suis content que tu habites seul, cyrus. je t'assure. mais tu fais partie de cette famille, que tu le veuilles ou non. tu rigoles doucement en ajoutant crois moi, j'ai essayé de fuir, j'y suis jamais arrivé. sans te douter que tu réitèrerais l'expérience d'ici peu..

_________________
trois tours du périph', fenêtres ouvertes. j'vois passer ce qu'on aurait pu être. et je t'en veux, mais moins qu'à moi. et puis pourquoi m'avoir rappelé, pourquoi revenir me chercher... pour te voir rire, te voir pleurer sans moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 449 points : 5
pseudo : Zoey
avatar : Chico
crédits : @Nephilim. (avatar) @cobain (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Avr - 23:43
C’est pas souvent que ça arrive, ce genre de chose. Vous deux, qui parlent. Vraiment. De choses importantes. En effet, rare sont les fois où vos conversations ne sont pas frivoles. Vous n’aimez pas vraiment vous dire les choses en face, par ici. Alors vous oubliez ce qui a vraiment de l’importance, pour se concentrer sur autre chose. C’est comme ça depuis toujours. Mais aujourd’hui, c’est yeux dans les yeux, à cœur ouvert, que vous parlez. Ton fils est trop jeune pour comprendre. Il n’y a que lui et toi. Lui qui est en colère depuis tellement longtemps, et toi qui commence tout juste. Mais aujourd’hui, c’est lui qui t’engueule surement pour la première fois de ta vie. Ça te fait tout drôle, vraiment. Tu te revois petit garçon, à courir autours de la maison pour échapper à la colère de ton père. Tu te sens exactement de la même façon. Et oui, c’est vraiment étrange. Tu regardes ton frère sourire à ton neveu. Il avait peur d’être un mauvais oncle, mais toi, tu sais qu’il sera parfait. Tu le vois dans son sourire et dans ses yeux. Tu t’actives toujours dans la cuisine, pour préparer le déjeuner de ton petit garçon. T’en profites également pour faire à manger à ton frère, ainsi qu’à toi. Quand tout est prêt, tu poses la nourriture sur la table, et l’assiette d’Adriel devant ce dernier. « Tu veux le nourrir ? » que tu demandes, la voix douce en souriant au petit bonhomme. Et puis tes yeux croisent ceux de ton frère, et c’est en soupirant que tu lui avoues tes peurs, ta colère et tes frustrations. Il semble comprendre, il te répond et tu souris, doucement. « Ouais… » Tu dis. Il a raison, tu le sais, mais ce n’est pas facile, vraiment. « Je vais essayer. » que tu lui dis, et c’est une promesse. « Je sais que c’est ma famille, Sirius, mais je ne sais pas…c’est plus la même… » Tu soupires et Adriel râle. Il a faim. « Je n’aime pas être fâché avec toi. » tu dis d’une petite voix. La même que tu utilisais quand, dans la cours de récré, tu voulais jouer avec lui mais que tu n’osais pas le lui demander, impressionné par tous ses amis.

_________________

Baby baby boy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 933 points : 40
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : bramble hearts (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Avr - 10:15
la tendance qui s'inverse et toi qui reste là, les bras ballants. t'as pas tout dit à ton frère, et tu comptes l'épargner aussi longtemps que possible. ta mère t'a fait une autre révélation, après son départ, un autre secret que tu sais cyrus incapable de supporter. alors tu ne dis rien, tu te concentres sur le reste sachant pertinemment qu'il t'en voudra d'avoir été au courant dès le début sans jamais le lui dire.. comme pour le reste. t'es pourtant là, à tenter de les réconcilier quand toi, t'es même pas certain de pouvoir un jour y retourner. tu te bats pour une famille qui a déjà explosé, qui n'existe plus pour toi depuis trop longtemps. tu te bats pour eux, avant tout. parce que t'es indépendant, sirius, mais lui ne l'est pas et ne le sera jamais. il a besoin de votre mère, plus que toi. alors t'es là pour ça, par pour toi. tu veux le nourrir ? tu regardes ton neveu, puis ton frère. tu secoues le visage, tu veux bien être gentil mais t'es quand même pas gâteux à ce point là et puis, tu sais pas y faire et t'as pas forcément envie d'apprendre de suite. non.. non merci. tu te décales pour qu'il puisse s'en occuper. tu lui dis ce que tu as sur le coeur, ça trouve sans doute écho en lui puisqu'il finit par te répondre ouais… je vais essayer. je sais que c’est ma famille, sirius, mais je ne sais pas… c’est plus la même… je n’aime pas être fâché avec toi. tu souris, légèrement. tu le regardes s'affairer après son fils, tu restes en retrait. c'est inévitable, de toute manière. vous finirez par être fâchés. parce qu'il comprendra que tu lui as menti et qu'il t'en voudra de l'avoir fait. parce qu'il y a un frère ou une soeur qui se balade dans les rues de brooklyn dont vous ignorez tout mais que t'es bien trop lâche pour le lui dire. on a jamais été une famille normale. tu dis en glissant les mains dans tes poches, coupable. et je suis pas fâché après toi. mais t'oses pas le regarder, parce que t'aimes pas parler de tout ça, sirius. t'es pas à l'aise avec tes sentiments. et pourtant, tu l'aimes, c'est ton frère.

_________________
trois tours du périph', fenêtres ouvertes. j'vois passer ce qu'on aurait pu être. et je t'en veux, mais moins qu'à moi. et puis pourquoi m'avoir rappelé, pourquoi revenir me chercher... pour te voir rire, te voir pleurer sans moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 449 points : 5
pseudo : Zoey
avatar : Chico
crédits : @Nephilim. (avatar) @cobain (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 17:23
T’as l’habitude de vivre à cent à l’heure, ces derniers temps. Il faut bien, parce qu’un bébé, ça n’arrête pas de vivre, ça ne se met pas sur pause. Alors seul, t’apprends à jongler avec ta vie, avec ton fils, avec toutes ces nouvelles choses te tombant dessus. Ton frère, les bras ballants, il te regarde, ne sachant pas trop quoi faire, visiblement. Ça t’amuse, dans un sens. T’étais pareil que lui, il y a encore deux mois. Tu t’es même fait cracher dessus, la première fois que tu as nourris ton fils. Quand t’y repenses, ça te fait rire, mais t’étais pas fière, au début. Tu lui proposes d’essayer, mais il ne semble pas encore prêt à être tonton, ce que tu comprends parfaitement. Alors, assis face à ton fils, tu le nourris, jonglant entre l’éternel, avion-cuillère et la discussion, plutôt sérieuse, que tu entretiens avec ton frère. Vous parlez à cœur ouvert, et ça faisait longtemps, il faut l’avouer. Tu penses vraiment qu’il est sincère. Qu’il ne te cache rien, pourquoi le fairait-il, alors que c’est lui qui vient te voir ? Tu lui dis également ce que tu penses, et lorsqu’il te répond que vous n’êtes pas vraiment une famille normal, tu ris, c’est vrai. Ton fils rit également, et la purée lui sort de la bouche alors qu’il regardait ton frère. Alors ouais, t’as déjà reçus de la compote dans la gueule, et c’est aujourd’hui son tours. Tu le regardes, surpris, tu ne sais pas comment il va réagir, mais toi, ça te fait bien rire.

_________________

Baby baby boy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 933 points : 40
pseudo : fancy/kenny
avatar : zayn.
crédits : bramble hearts (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 10:25
tu devrais sans doute lui dire ce que tu sais, ce qu'elle t'a dit.. mais t'oses pas. tu préfères ne pas mettre les pieds dans le plat de suite, tenter de les réconcilier parce que tu sais, au plus profond de toi, qu'ils ont besoin l'un de l'autre. ça a toujours été le cas, après tout. tu t'es toujours senti mis de côté par leur relation mais tu ne leur en veux pas, tu n'y es jamais arrivé. tu les aimes, tous, trop, sans doute.. tu cherches à les préserver, à les protéger. tu penses pas être à la hauteur de tes ambitions mais tu te donnes le droit d'essayer. tu l'aimes ton frère, et tu veux qu'il comprenne que peu importe les épreuves, tu seras toujours là pour lui. tu lui en veux pas, pas le moins du monde. sa réaction était justifiée. t'espères juste qu'avec le temps, il saura relativiser. il ne répond rien, il s'occupe de son gosse. tu souris, trouvant ça presque attendrissant. t'as jamais été un mec à bébé, sirius. tu les fuis comme la peste mais quand il s'agit de famille, c'est différent. celui-là te paraît presque mignon.. tu souris, en les voyant tous les deux. jusqu'à ce que cette chose se mette à rire et qu'elle crache sur toi ce qu'elle contenait dans sa bouche. tu te recules d'un coup sec, surpris.. tu lèves les bras. merde. tu lances, en soupirant. tu te regardes c'est crade ! tu regardes ton frère qui rigole.. tu soupires c'est hilarant, c'est vrai. mais tu le penses pas une seule seconde. tu te retournes vers l'évier, tu fais couler l'eau et tu en passes sur ton visage.

_________________
trois tours du périph', fenêtres ouvertes. j'vois passer ce qu'on aurait pu être. et je t'en veux, mais moins qu'à moi. et puis pourquoi m'avoir rappelé, pourquoi revenir me chercher... pour te voir rire, te voir pleurer sans moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 449 points : 5
pseudo : Zoey
avatar : Chico
crédits : @Nephilim. (avatar) @cobain (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 11:28
Stupidement, tu te refusais de faire le premier pas. Pourtant, ton frère, il te manque énormément. Vous n’avez jamais été proche, du genre à vous faire des calins, où des trucs comme ça. Et pourtant, tu sais que tu pourras toujours compter sur lui, comme lui peut compter sur toi. Et ça te fait chaud au cœur de le voir aujourd’hui. Tu le lui montres, tu le lui dis. C’est ton frère, tu l’aimes, et il t’a manqué. Tu sais que cette situation l’embête, qu’il n’aime pas voir sa famille aussi déchirée. Mais elle l’est, et au fond de toi, tu n’es pas certain qu’un jour, les choses reviendront dans l’ordre. Assis en face de ton gamin, tu le nourris en parlant à ton frère. Tu avais oublié que, lorsque tu ris, ton fils fait automatiquement la même chose. Alors le voilà qui rigole aux éclats, reccrachant sa purée droit sur son oncle. Super, pour une première rencontre ! Tu grimaces, mais ris malgré toi, et Sirius tire la tronche. « Allez, fait pas cette tête, Sirius, il ne l’a pas fait exprès, et regarde, il sourit de toutes ses dents, il est pas trop mignon ? » tu hausses un sourcil en observant ton frangin puis ton adorable petite garçon. « Bah alors ! Il faut la manger, la purée, et pas la cracher, espèce de petit diable ! »

_________________

Baby baby boy
Revenir en haut Aller en bas
 
the light of the dark black night (SIRIUS)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur les teintes de msf "naturel"
» Style Black Collection
» comparatif Mutsy 4 rider light/Whizz
» A boire sans soif ! (Shweppes pêche light)
» reportage photo contours light

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: fort greene-
Sauter vers: