AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

think i care (jett)

i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 726 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ben nordberg.
crédits : @morrigan. @tumblr & self.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Jan - 16:00
tu sautes dans la voiture, en vitesse. ton grand frère, qu'il faut aller chercher. déjà dehors ? ce n'était pas prévu. pas de si tôt. mais tu veux être le premier sur les lieux, le premier à lui avouer que marcus ne se contrôle plus, qu'il n'en fait qu'à sa tête et que ça dépasse l'ententement. parce que ces gamines, elles ne sont pas assez fortes pour ça. et que ça va finir par des journées en prison, tu le sais. pour tous. et tu ne veux pas risquer une seule seconde ce genre de destin pour rob. à croire que t'es le seul à y penser, pendant que marcus touche à tout, mais ton frère malade ne peut pas tenir une seconde en prison. et ça, ça devrait faire de l'effet à jett si la prison et la rancoeur ne lui a pas retiré son sens de la famille. tu roules, pensant un peu trop. tu manques de griller un feu, tu vas trop vite. t'es impatient de le voir, de le retrouver. juste pour lui parler de ça, presque pas parce qu'il te manque. difficile d'expliquer que t'as eu l'impression d'avoir moins de problèmes depuis qu'il est là bas. et même si tu ne lui souhaitais pas, ça t'as permis de souffler. mais pas encore de tenir marcus en place. tu te gares, tu souffles. tu sors, pour le retrouver. t'as rien à signer, lui non plus. il est libre, juste là à côté du grillage. tu t'approches, tendant ta main pour serrer la sienne. il n'a pas changé. content de te voir. tu dis, rapidement. presque trop. gêné de la situation, un peu. inatendu, faut l'avouer. tu tentes un sourire, coin de ta lèvre qui tremble.

_________________
    i'm killing the habbit, finding my own path
    through time and space. holding my own love
    and my lonely destiny.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 212 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 1:47
c'est étrange, comme les choses que l'on attend le plus nous arrivent parfois si rapidement entre les mains qu'on ne s'en rend pas compte. cette après-midi là t'as fait cet effet là. t'avais tellement imaginé le jour de ta sortie que tu ne l'aurais pas reconnu si on te l'avait mis en face. t'avais imaginé ce que tu porterais, ce que tu dirais à tes copains en partant : qui tu appellerais, ce que tu ferais en premier. et puis tu t'es retrouvé d'un coup d'un seul de l'autre côté de la grille, celui des puissants, en vieux jogging, un papier à la main. sans dire au revoir à personne. sans savoir où aller. tu as rallumé ton téléphone et c'est le premier numéro qui est apparu dans tes derniers contacts, toy. pas étonnant que ça soit lui. le petit sauveur, le fils réussi, enfin, après les trois autres. ce qui fait le toi le premier brouillon, la première esquisse, en théorie le moins abouti. tu as souris, et puis tu l'as appelé. une demi-heure plus tard, tu vois ses cheveux mal coiffés qui sortent d'une vieille caisse. une première chose que vous avez en commun. en s'approchant, tu le vois qui tend la main comme le petit con bien élevé qu'il est. tu souris en coin. content de te voir. pour toi, ça sera accolade. grande main qui tombe dans son dos, vous êtes frères, merde. ça se voit, frangin, ça se voit. tu souris, malicieusement. on s'taille, ok ? on parlera dans la voiture, tu dis, tes affaires déjà sur ton dos, dévalant la route jusqu'au parking.

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 726 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ben nordberg.
crédits : @morrigan. @tumblr & self.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Jan - 19:57
un peu stressé, un peu inquiet, t’attends ton frère la sortie. le plus grand, le plus fort. le plus mature, le plus sûr de lui. celui qui devrait vous protéger mais qui, à défaut, a fait quelques années en taule. tu restes figé, lorsque tu le vois s’approcher. il a vieillit un peu. a croire que c’est vrai, ce qu’on dit. la prison forge les hommes. ton frère l’est, maintenant. et même s’il a toujours été plus mature que marcus, il n’a jamais eu ce que tu as. le sens des responsabilités pour cette famille qui tombe en ruine. tu t’approches, avec un léger commentaire pas réellement marqué par ton bon sens, et par un sourire franc. t’es même plutôt du genre à garder ce genre de sentiments pour toi, surtout devant tes grands frères. tes faiblesses sentimentales, seul rob les connait. ton frère malade, que jett a probablement déjà oublié. il frappe ton épaule, tu lâches malgré tout un sourire sur ce visage tiré. ça se voit, frangin, ça se voit. il plaisante, tu t’en doutes. et tu t’en fous, t’as beaucoup à lui dire. tu t’apprêtes d’ailleurs à le faire, mais il te tient par ses mots. on s’taille, ok ? on parlera dans la voiture. tu hoches la tête, tu peux comprendre qu’il veuille s’éloigner d’ici, et tu peux comprendre qu’il ne veuille pas qu’on le voit, aussi. tu ne connais pas bien les détails du procès, t’as suivi ça de loin. tu pensais déjà à la défense de marcus, et même peut-être à la tienne si jamais t’es accusé de complicité. parce que tout se sait, dans une famille. et tu sais bien que tu n’échapperas pas à la justice. tu démarres, roulant déjà vite sur la nationale. t’attends un peu, que le silence vous prenne de court. t’es au courant des plans de marcus ? question naïve, si jett ne sait pas. question réfléchie, si jamais il sait déjà. que tu n’aies pas à en parler, à voix haute.

_________________
    i'm killing the habbit, finding my own path
    through time and space. holding my own love
    and my lonely destiny.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 212 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Fév - 1:27
tu es bizarrement pris d'un sentiment d'apaisement, fusse-t-il éphémère, mais bien présent. c'est comme si là, sur ce parking, devant ces grilles, à la frontière entre la mort et la vie, tu voyais enfin se dérouler devant toi des possibilités, des espoirs. derrière toi, un passé sombre avec lequel tu ne veux pas renouer. devant toi, un futur incertain et troublé incarné par tous les visages que tu as laissé en partant purger ta peine. mais en attendant, un oiseau chante, la température s'est radoucie. en attendant ce parking c'est le plus bel endroit que t'aies jamais vu de ta vie. toy arrivé, tu le quittes cependant, ton petit coin de paradis, parce que ton empressement de vivre prendra toujours le dessus. ce sac que tu balances dans un coin de la banquette arrière, parce que t'en a plus rien à foutre, c'est évident. installés, vous partez sans dire un mot, non pas que tu t'attendais à plus. tu ouvres la fenêtre et sort de ta poche une vieille clope roulée un peu froissée et un briquet, t'allumes le tout sans demander l'avis de quiconque. t'es le grand frère, t'as pas à le faire. t’es au courant des plans de marcus ? tu tournes lentement le visage vers lui, un sourcil tendu vers le haut.es "oui, toy, je vais bien, t'inquiète pas. je me suis pas fait violer dans les douches, j'ai même des copains. oh et puis pour mon premier jour j'aimerais bien qu'on aille boire une bière tous les deux, puisque tu demandes", tu lâches sur un ton sarcastique parfaitement propre aux vaughns. t'as tout sauf envie de parler de ton idiot de petit frère à cet instant, et t'aurais aimé que toy le réalise de lui-même.

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 726 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ben nordberg.
crédits : @morrigan. @tumblr & self.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Fév - 9:27
aller chercher son frère à la sortie de la peine. tu ne pensais pas le faire, jusqu’à ce que ça arrive. tu ne pensais pas que ça arriverait, jusqu’à ce que ce soit évident. souvenir de gamins, alors que tu pensais que tu pourrais vivre normalement, heureux. joyeux. c’est terminé, ce temps-là. oui, toy, je vais bien, t'inquiète pas. je me suis pas fait violer dans les douches, j'ai même des copains. oh et puis pour mon premier jour j'aimerais bien qu'on aille boire une bière tous les deux, puisque tu demandes. tu entends, tu souris mais tu ne dis rien. c’est un silence que tu lui rends, alors que tu devrais plaisanter avec lui. ces derniers temps, tu n’y arrives pas. cette vie, tu ne l’as pas choisie. aller chercher tes frères en taule, ou alors régler leurs problèmes avec les femmes, tu ne l’as pas choisi. et pourtant, aujourd’hui, t’es obligé de t’en occuper. donc tu sais que tu devrais être sympa, tu sais que tu devrais sauter au cou de ton frère mais étrangement, tu ne t’en sens pas capable aujourd’hui. trop de questions, trop de problèmes et l’amour qui t’est tombé dessus. ça te paralyse de savoir que tu peux être heureux mais que tu t’en empêches pour les protéger. tu pensais que ça irait, mais non. tu veux ces moments en famille, tu veux profiter de ton fils. hors, rien n’est possible dans tout ça. à cause d’eux, de ce qu’ils sont. va pour la bière. tu tournes le volant de la voiture sans plus de commentaires. t’es concentré sur la route, et surtout, tu veux que jett trouve une solution pour sortir les idées noires de la tête de marcus. c’est tout autant sa responsabilité, que la tienne. complicité, et prison. peut-être que jett est fait pour ça, mais sûrement pas toi.

_________________
    i'm killing the habbit, finding my own path
    through time and space. holding my own love
    and my lonely destiny.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 212 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Fév - 10:21
va pour la bière. il dit, d'un ton monotone qui vous qualifie autant que l'ironie constante qu'est votre vie. toujours dans les emmerdes, sautant de solutions précaires en solutions précaires, comme des petits pions abîmés d'un grand jeu d'échec. quelque chose se règle et un nouveau problème arrive toujours, dans la foulée. il en est comme cela depuis votre enfance, et il ne fait aucun doute pour toi que votre vie sera toujours ainsi. mais c'est plus facile d'encaisser avec une bière bien fraîche dans les mains, toi qui n'a plus ressenti cette sensation depuis bien longtemps. malgré cela, le temps restant de la route, tu es agité. le regard sombre, d'un bleu nuit qui est le tien lorsque tout s'agite à l'intérieur. il a réussi à attiser ta curiosité et t'inquiéter en même temps en ne prononçant que quelque mots : 'plans' et 'marcus' en tête de file. Au bout de longues minutes d'un silence annonçant presque la tempête, il se gare en ville près d'un bar de quartier. sans bruit vous vous y installez, t'as toujours les mains dans les poches et le visage fermé, songeur. t'as le douloureux sentiment que ce qu'il s'apprête à te raconter va colorer ta journée bien différemment de ce qui était prévu.

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 726 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ben nordberg.
crédits : @morrigan. @tumblr & self.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Fév - 9:06
tu ne dis rien, parce que tu n’as rien à dire. ça fait – certes – quelques mois que tu n’as pas vu ton frère, mais trop d’eau a coulé sous les ponts pour lui faire un câlin et rire de ses blagues. il ne se rend pas compte, jett. et au fond, tu te demandes s’il ne s’en fout pas non plus. depuis que t’es gamin, tu supportes leurs histoires. depuis que t’es petit, t’es la personne censée, la personne qui réfléchit. pourtant, ce n’est pas ton rôle. et aujourd’hui, t’aimerais que jett ait le sien. alors oui, tu vas aller prendre une bière et tu t’arrêtes même devant le meilleur bar pour cela, mais tu refuses de le laisser penser que tu vas annoncer de bonnes nouvelles. t’es papa, tu revois isaure. et t’as couché avec bebe aussi. t’as réussi à virer mira pour la sauver. mais ça, ils ne peuvent pas le savoir. par contre, jett peut t’aider à raisonner marcus, à le faire réaliser ses conneries. tout seul, t’y arriveras pas. rob, il ne peut pas le faire. tu ne veux pas qu’il s’en mêle. alors vous êtes le seul espoir de ne pas finir complice d’un crime de la loi, de nouveau. tu t’installes, tu prends une grande inspiration. tu commandes deux bières, et tu regardes ton frère avec insistance. il a pris un léger coup de vieux, mais ça a l’air d’aller. étrangement, ta voix porte. tu ne la contrôles même pas. ça va ? tu demandes, alors que tu n’étais pas parti pour ce genre de discours. a croire que tu restes le gentil des vaughn, quoi qu’il arrive.

_________________
    i'm killing the habbit, finding my own path
    through time and space. holding my own love
    and my lonely destiny.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 212 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Mar - 23:34
il est rare de te voir décocher un sourire, même lorsque les circonstances s'y prêtent. tu sors de cinq ans, plus de 1800 jours de prison. 1800 jours à tourner en rond, voir toujours les même gueules. à parler au mur, à dormir sur un matelas moisi. t'aurais de quoi sourire, aujourd'hui, t'aurais de quoi apprécier un peu les plaisirs de la vie. mais même la bière pétillante que le serveur dépose devant toi, pourtant ta première en si longtemps, même ça ne te pousse pas à accorder à toy le privilège d'un sourire. le 'poker face', un exercice classique pour toi, qui t'a sauvé la vie plus d'une fois, et permis de ne pas t'écrouler face à elle et son regard vide, le dernier jour d'un fameux procès qui t'a brisé tout entier. est-ce que tes frères sont bien conscients de la vérité ? réalisent-il que tout ce temps, tu étais innocent, ou le temps a-t-il eu l'effet d'effacer les derniers restes de ton humanité, la leur avec ? trop de choses à rattraper, mais tu sens que vous vous apprêtez à commencer par les plus mauvaises. il va peut-être t'annoncer que rob a succombé à sa maladie. que marcus s'est pris une balle. qu'il se casse, qu'il se marie ou n'importe quelle autre connerie. alors quand d'un coup sa voix explose contre toi, tu relèves les yeux, interrogateur. tu le fixes un instant bien au fond des prunelles. et puis, d'une voix bien plus posée que la sienne, les deux mains sur une bière dont tu n'apprécieras pas le caractère salvateur, tu décides d'abréger ses souffrances. on verra bien, tu dis simplement, énigmatique. et toi, toy ? tu le sens nerveux, tendu depuis le début. autant mettre une bonne fois pour toutes les pieds dans le plat.

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 726 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ben nordberg.
crédits : @morrigan. @tumblr & self.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Mar - 10:02
assis en face de ton frère, comme si le temps n’était pas passé. quelques années plus tôt, vous auriez sûrement ris aux éclats ensemble. quelques histoires à s’en tordre le ventre, et surtout l’envie de se les raconter. tes yeux sur le verre de bière, tes mains qui jouent avec les bords et un visage assez fermé. tu ne sais pas comment prendre le retour de jett, et tu ne sais pas comment il va gérer la suite des évènements. t’aimerais qu’il te rassure, pour que pour une fois tu ne sois pas celui qui porte les problèmes de marcus sur tes épaules. t’aimerais partager les faits, sauf que tu comprends bien que jett n’en a que faire. ça t’énerve, t’essayes de ne pas le montrer. t’es trop jeune pour être complice de ce qu’il compte faire, t’es trop jeune pour l’empêcher de faire le con. jett devrait pouvoir t’aider, il ne le veut juste pas. tu supposes qu’il a tous les droits de, et que tu devrais faire pareil. t’y arrives juste pas, t’es trop concerné par ces gamines qui pensent travailler gentiment en tant que serveuses, et qui se retrouveront rapidement dans la gueule d’un loup affamé. tu te redresses sur jett, tu prends ton courage à deux mains pour lui demander comment il va. tu évites le sujet, avant de ne plus te retenir. on verra bien. réponse évasive, mais d’actualité. et toi, toy ? il ajoute, ce qui te semble la parfaite opportunité de lancer tes doutes et tes inquiétudes, à ton grand frère. franchement, j’en sais rien. j’passe la plupart de mon temps à surveiller ce que fait marcus et à tenter de sauver les meubles. rob va de moins en moins bien, son état s’aggrave et je ne sais pas quoi faire à ce niveau là non plus. donc .. je vis pour eux deux, sans avoir le temps de vivre pour autre chose. tu pinces les lèvres, et tu sens la pression t’enrouler le ventre. ça serre, et tu sais que rien ne changera ça.

_________________
    i'm killing the habbit, finding my own path
    through time and space. holding my own love
    and my lonely destiny.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 212 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Mar - 3:42
ton corps n'est pas encore agité des soupirs légitimes qui caractériseraient cette conversation, que tu sais déjà à quel point la lassitude se rapproche de toi, déjà dans ton dos. cette peine aura brisé en toi tout ce que tu avais de passion, tout ce que tu avais de valeur. aujourd'hui on peut dire que tu ne crois à rien, ni l'amour, ni l'union familiale. ni la rédemption, encore moins la salvation. tu es résigné à mener le reste de ton existence dans une morne attente de la mort, ni passionné ni aimant, ni dépressif ni taciturne, simplement dans l'expectation inutile d'un jour meilleur. les yeux de toy, eux, malgré les mots durs qu'il te prépare, sont vifs. ils brillent, ils brillent de colère et d'inquiétude, mais l'ensemble de son corps respire la vie. ton regard à toi reste fixé sur cette magnifique énergie que tu n'atteints même pas du bout des doigts. et puis d'un coup, ça explose : tu en sourirais presque. franchement, j’en sais rien. j’passe la plupart de mon temps à surveiller ce que fait marcus et à tenter de sauver les meubles. rob va de moins en moins bien, son état s’aggrave et je ne sais pas quoi faire à ce niveau là non plus. donc .. je vis pour eux deux, sans avoir le temps de vivre pour autre chose. le soupir que tu gardais depuis tout ce temps dans tes poumons frappe enfin l'air, long, las, déçu. tu lèves lentement ta main gauche pour porter à ta bouche une gorgée de bière, qui passe moins bien que prévu. et puis, tu te renforces d'une grande inspiration pour lui rendre ta réponse. je suis content que vous soyez encore tous en vie. tu commences, sans un sourire, sans émotion apparente, contrastant violemment avec tes propos. je vais emmener rob faire de nouveaux traitements. quant à marcus, peux-tu m'expliquer, succinctement, ce qu'il lui arrive ?

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 726 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ben nordberg.
crédits : @morrigan. @tumblr & self.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Mar - 16:46
jett est toujours loin, et il ne suit jamais ce qu’il se passe. ça a toujours été, et bien que ça ne te faisait rien à l’époque – ça a le don de t’énerver aujourd’hui. t’aimerais qu’on t’écoute, t’aimerais qu’on te soutienne. t’aimerais que jett arrive et arrête tout ça, qu’il ordonne à marcus de laisser tomber, et que tous ils se lient pour s’occuper de rob. t’aimerais aussi qu’ils s’occupent de ta famille, qu’ils te laissent avoir un job et sérieusement gagner de l’argent. tu le sais bien que dans tes conditions, tu ne peux pas héberger un enfant. et tu sais aussi que personne ne te l’accordera. donc comment voir ton fils si tu ne le peux pas, que ta famille t’en empêche ? tu rages, tu sens l’énervement monter. et pourtant, jett continue d’être le même. jett continue de faire le mort, à penser que rien ne pourra être changé, que c’est trop tard. je suis content que vous soyez encore tous en vie. tu te recules, et tu roules des yeux. tu bouillonnes, ces derniers temps t’es sous-tension. et tu ne veux pas qu’on t’évite, qu’on fasse l’autruche, qu’on se ferme. tu veux une suite, toi. tu veux qu’on t’écoute et qu’on agisse. enfin. je vais emmener rob faire de nouveaux traitements. quant à marcus, peux-tu m'expliquer, succinctement, ce qu'il lui arrive ? tu redresses les yeux, tu n’attends pas. tu sors ce que tu sais. il a racheté un vieux café, il a tout retapé. il a commencé à embaucher des filles pour servir des mecs. globalement c’était l’idée. mais plus le temps passe, plus il se sert de ces filles pour adoucir ses clients. mais jett, ce sont des gamines. elles sont plus jeunes que moi .. elles sont jolies, et juste en détresse. marcus s’en sert, c’est pas humain ! tu ne dis pas ça que pour l’une, ou l’autre. mais bien pour toutes. et surtout parce que tu sais que ce n’est pas légal. c’est illégal jett, j’veux dire .. on va tous finir en taule à vie. j’peux pas, ok ? j’ai rien fait, j’peux pas ! tu parles vite, mais pas fort. tu veux qu’il comprenne ce que tu dis, et t’as bien du mal à rester calme.

_________________
    i'm killing the habbit, finding my own path
    through time and space. holding my own love
    and my lonely destiny.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 212 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 11:18
dans le fond, tu ne t'en fous pas. tu ferais tout pour tes frères mais tu aimes l'idée qu'ils ne le sachent pas. cela fait bien longtemps que tu as simplement laissé tomber au sol l'idée de devenir un modèle, une sorte de héros, quelqu'un de bien. un jour d'automne il y a cinq ans, une sentence abrupte t'as directement rangé dans le rang des pourris. on t'a collé sur le front l'étiquette d'un homme violent, celle d'un menteur, l'étiquette d'un déchet sur lequel la société ne pose même plus un regard. est-ce que c'est ce que tu es ? t'en sais rien, t'as peut-être fini par y croire. et dans tes idées noires flotte le visage de tes frères qui quelque part, y croient aussi. alors celui que tu étais jett, tu n'en sais rien, tu ne sais plus, jett est mort et c'est jett qui prend désormais sa place. son corps est aussi vif que le tiens souffre encore d'avoir été tenu en cage. il soupire, s'agite, souffle, semble bientôt atteindre son paroxysme. et puis, il explose, dans une retenue violente, une peur toute en murmures et regards de détresse. il a racheté un vieux café, il a tout retapé. il a commencé à embaucher des filles pour servir des mecs. globalement c’était l’idée. mais plus le temps passe, plus il se sert de ces filles pour adoucir ses clients. mais jett, ce sont des gamines. elles sont plus jeunes que moi .. elles sont jolies, et juste en détresse. marcus s’en sert, c’est pas humain ! tu te recules un peu sur ta chaise, le regard plongé dans les bulles désordonnées de ton verre de bière.  c’est illégal jett, j’veux dire .. on va tous finir en taule à vie. j’peux pas, ok ? j’ai rien fait, j’peux pas ! y'a un sourire en coin qui vient se coller à tes lèvres, sans que tu puisses réaliser à quel point c'est déplacé. mais qui est le plus déplacé des deux ? toy qui t'envoie en pleine tête de nouveaux ennuis alors que ton odeur habite encore les murs de ta cellule, ou toi qui ne parvient pas à les prendre au sérieux ? tu souffles, mâchoire serrées. respire, toy. personne va en prison à vie, pour commencer. regarde moi. le faire relativiser, ce n'est peut-être pas le meilleur moment mais quand bien même, tu voudrais le voir grandir un peu. t'as la preuve que c'est illégal, déjà ?

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 726 points : 0
pseudo : step aside (caca)
avatar : ben nordberg.
crédits : @morrigan. @tumblr & self.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 10:50
tu paniques, tu le sais. et tu vois bien que ton frère s’en fout, tu vois bien que ce n’est pas son problème. tu perds patience et il continue de jouer les forces tendres, qui ne prend pas les choses comment elles doivent être prises. trop légères, sans pression. alors que t’en as sur les épaules au point de t’affaisser. respire, toy. personne va en prison à vie, pour commencer. regarde-moi. tu hausses les sourcils, t’as pas vraiment l’impression que jett soit l’exemple à suivre dans ce cas-là. et si lui il peut gérer la prison, tu ne veux même pas essayer de ton côté. pas un jour, pas une heure ; pas même une seconde. t'as la preuve que c'est illégal, déjà ? il demande alors, et tu le regardes encore plus surpris, encore plus choqué, encore plus énervé. tu plaisantes ? jett, putain, ces meufs .. elles peuvent parler. j’veux dire, tu demandes à une de ces gamines ce qu’il se passe, et .. j’ai vu marcus avec l’une d’elle, jett. et c’est que le début. tu ne parles pas fort mais tu fais des milliers de gestes avec tes bras, et avec tes mains. tu prends trop de place, mais tu veux que ton frère ouvre les yeux. tu ne veux pas repenser à ce que marcus a fait, avec bebe. tu ne veux pas avoir cette image à l’esprit. et pourtant, c’est bien ce qui déclenche d’autant plus ta guerre contre ton frère. on peut être loyaux entre nous, mais jett .. ces gamines, elles ne vont pas cachés ce qu’il se passe à la police. pas sans .. assurance. tu hausses les épaules, et tu comprends par tes mots que tu vas devoir les menacer pour qu’elles ne disent rien. et que pour ça, il va falloir que tu te mettes au niveau de marcus. pour te sauver, parce que c’est trop tard. et pour sauver ta famille même si t’aurais préféré ne jamais t’en occuper.

_________________
    i'm killing the habbit, finding my own path
    through time and space. holding my own love
    and my lonely destiny.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 212 points : 0
pseudo : loulou again.
avatar : gaspard.
crédits : aldebaran x etherals x palpal
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 14:21
t'as même pas le sentiment d'exagérer tant tu es parfois profondément ailleurs. comme si ces années bien à l'ombre du monde avaient fait de toi une sorte de fantôme, là sans être là, vivant sans être vivant, faisant partie d'une famille dont tu ne portes que le nom. tu es pourtant l'ainé, toi, jett, le premier enfant de malheur a être né de ces parents irresponsables. le premier, celui qui aurait du protéger le second, encadrer le troisième, cajoler le dernier. au lieu de quoi, tu causes des soucis à tout le monde et pire, même, tu t'en fiches éperdument. chez ton jeune frère toy, la colère monte doucement, tu le vois dans ses yeux qui agrandissent vers toi un regard incrédule et bouillant. tu te dis que dans le pire des cas, tu pourras toujours le retenir de tes bras, maigrichon comme il est. tu sirote ta bière mais sans plaisir, plus préoccupé par les dires de ton frangin que tu ne veux bien le montrer. tu plaisantes ? jett, putain, ces meufs .. elles peuvent parler. j’veux dire, tu demandes à une de ces gamines ce qu’il se passe, et .. j’ai vu marcus avec l’une d’elle, jett. et c’est que le début. coup d'oeil vers le bas, tu prends le temps de réfléchir. autant il t'est difficile de céder à l'alarmisme un peu naïf de toy, autant tu sais malheureusement que marcus est capable de bien plus de choses que vous trois réunis. on peut être loyaux entre nous, mais jett .. ces gamines, elles ne vont pas cachés ce qu’il se passe à la police. pas sans .. assurance. tu hausses un sourcil, incline presque les lèvres vers un sourire. tu l'observes, cet oeil fou posé sur toi, surpassé par la panique, le dégoût, l'envie d'en finir. et t'entends quoi, par assurance, toy-le-caïd ? tu te moques gentiment de lui, parce que tu sais qu'après, il faudra que tu reprennes réellement le flambeau.

_________________

pas de vengeance, pas de sourires forcés, yeux disent le contraire, yeux disent le contraire. j'ai craché des mots tranchants, fille n'a pas été blessée, yeux disent le contraire. (oups je l'ai touchée dans l'coeur)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» pas le moral
» 2ne1 (K-pop) Juste parce qu'elles sont extra!
» quelle tasse ?
» (+) life’s too short to even care at all (maysilee)
» (F) INDIA EISLEY ◊ love me, or kill me, i don't care. (avatar négociable)
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: left over the sea :: park slope
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum