AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

for reasons unknown. (ivarian)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 18:07

for reasons unknown.
Iva&Valerian



Iva et son cœur d'artichaut... C'est pas près de s'arrêter. Quand un homme se fiche d'elle, elle ne retient jamais la leçon... On lui dit pourtant, de faire attention à leurs belles promesses, mais elle les croit toujours, jusqu'à temps qu'elle tombe de haut. Elle aime trop les hommes pour se montrer méfiante... Sauf que là, elle ne va pas bien. Ce soir, elle s'était fait belle, impatiente d'être à ce rendez-vous qu'un client de l'hôtel lui avait proposé... Dans un restaurant chic en plus. Le genre d'endroits qu'Iva ne connaît pas si bien, au final... Au boulot, elle évolue dans ce milieu mais en dehors, elle s'en tient éloignée, parce qu'on lui accorderait trop d'attention si c'était dans un autre cadre. Cela dit, elle pourrait presque passer incognito, dans sa jolie robe de soirée qu'elle a confectionnée elle-même. Elle attend, presque une heure à la table de ce restaurant où même l'eau est hors de prix. Puis elle perd patience... Mais surtout, elle comprend qu'il ne viendra pas, que ce type s'est encore joué d'elle. Alors elle règle la note, pour l'eau, et regagne son scooter. Elle roule jusqu'à son quartier, sauf qu'elle n'a aucune envie de rentrer. Bêtement, elle se dit qu'elle ne saura pas se contenter de quelques verres d'eau ce soir. Alors elle gare le scooter à son emplacement habituel, et fait quelques mètres jusqu'à un bar, en bas de chez elle. Sans réfléchir, elle commande une vodka. Elle grimace, en y trempant ses lèvres une première fois, mais le verre ne tarde pas à se vider. Puis, un homme vient s'asseoir à côté d'elle... Ce n'est pas le moment, elle est pitoyable. Elle le regarde, et le reconnaît sans peine... Cet insupportable type qui livrait des légumes, dans les cuisines de l'hôtel. Elle se contente de soupirer, sans lui adresser le moindre mot, avant de commander un autre verre.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Déc - 8:01
soirée tranquille, il paraît. t'as juste pas envie de rentrer. pas envie d'affronter winnie, tu le supporterais pas. vous vous prenez la tête sans cesse ces derniers temps, ton coeur en souffre, quelque part. mais t'y peux rien, t'es comme ça. sanguin, rancunier et surtout agressif. depuis quelques temps, t'arrêtes plus. dès qu'elle ouvre la bouche, elle t'exaspère. et puis, ensuite, tu t'excuses. pitoyable. tu pourrais presque lever la main sur elle parfois tant le sang te monte au crâne. mais tu te retiens, y a des limites que t'es toujours pas fichu de franchir. la pomme tombe jamais bien loin de l'arbre, non ? t'es comme ton père. celui-là même que ta mère a réussi à faire enfermer quand t'étais qu'un gosse. tu la détestes toujours autant pour ça, dans le fond. et c'est peut-être parce qu'elle t'a trahi que t'es devenu comme ça... ou parce que winnie s'en est chargée toute seule. fausse couche douloureuse, tu t'en es jamais remis. t'allais avoir une famille. mais non. et pour enfoncer le clou un peu plus, voilà que la soeur de winnie vous colle son marmot dans les pattes. tu les détestes, toutes autant qu'elles sont. t'entres, l'ambiance te réchauffe un peu. tu souffles. tu regardes autour, tu avances. le bar, un verre. tu t'en approches. ton visage tourne légèrement et la silhouette à tes côtés te ramène à un vieux souvenir. tu rigoles j'pensais pas que les nonnes avaient droit de boire. tu lances tout en commandant ton verre. elle, tu la reconnais sans peine. cendrillon dans son plus triste élément. robe de soirée, mine déconfite. aussi pitoyable que toi, n'est-ce pas ?

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Déc - 10:12

for reasons unknown.
Iva&Valerian



C'est bien rare qu'Iva soit déterminée à aller boire quelques verres pour oublier ces hommes qui se jouent d'elle... Mais à force, c'est trop. Quand elle entre dans ce bar, à quelques mètres de chez elle, elle est un peu comme Cendrillon dans sa robe de bal... Sauf que le prince charmant ne s'est pas pointé. Elle vide alors son premier verre bien vite, plus vite qu'elle n'en a jamais vidé un de sa vie. Derrière son beau sourire, Iva est désespérée de trouver enfin un homme qui lui convienne, afin de réaliser ses rêves de famille mais surtout, d'aimer et d'être aimée en retour. En grande rêveuse, elle n'abandonne pas l'idée... Ce soir, elle a simplement besoin de noyer un peu son chagrin dans l'alcool, et d'être seul bien qu'entourée de quelques clients du bar. Et quand un homme vient s'asseoir à côté d'elle, elle espère secrètement qu'il ne lui parle pas, parce qu'elle est lamentable à se pochetronner comme ça. Et quand elle le reconnaît... Elle commande bien vite un autre verre sans lui adresser le moindre mot. Elle n'est pas vraiment en forme pour les joutes verbales... C'est lui qui entame la conversation. Il doit la trouver encore plus pathétique que la dernière fois... Mais ça ne l'atteint pas tant que ça, trop blessée par ce qui vient de se passer avec l'autre homme. Elle hausse simplement les épaules avant de répondre « Les religieux fabriquent de l'alcool depuis la nuit des temps... », et de boire une nouvelle gorgée. Qu'est-ce qu'elle peut bien lui dire de plus ? Lui raconter pourquoi elle a décidé de se mettre une cuite ? S'intéresser à lui ? Elle n'en a pas la moindre envie, en réalité. « Je suis plus une nonne depuis longtemps... » marmonne-t-elle, en pensant à ses vœux de chasteté, brisés par sa naïveté... Encore et toujours.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Jan - 11:30
parmi tous les endroits où tu pensais la croiser un jour, celui-ci te parait bien saugrenue. lors de votre rencontre, sinon le fait d'avoir un caractère de merde, elle ne t'avait pas laissé penser qu'elle pouvait s'adonner parfois au plaisir de l'alcool. t'avais bien remarqué qu'il lui manquait quelques cases mais pas au point d'avoir à picoler. du coup, t'es surpris, mais amusé. finalement, la soirée se passera pas si mal que ça et puis, ça te fera un peu d'exercices non ? plutôt que de crier sur winnie, tu pourras toujours passer tes nerfs sur cette pauvre cendrillon. elle te regarde à peine pour te répondre les religieux fabriquent de l'alcool depuis la nuit des temps... tu ricanes. tu la retrouves bien là, à se justifier, comme la dernière fois. à sortir des phrases sans aucun sens juste pour éviter de te laisser le dernier mot. tu réponds du tac-au-tac, tu comptes bien l'allumer un peu. j'me disais bien que t'avais l'air vieille. c'est bas, c'est même pas intéressant mais c'est que le début. tu t'échauffes. on te serre ton verre, tu en bois un peu quand elle ajoute je suis plus une nonne depuis longtemps... tu souris, regard dans le vide, droit devant toi. sourire fugace qui traverse ton esprit si tu te jettes sur les hommes comme tu t'es jetée sur moi, ça ne m'étonne pas, cendrillon. que tu dis, la provoquant un tout petit peu. tu sais qu'elle déteste ce surnom et tu sais également qu'elle ne va pas en rester là. tu l'attaques, elle va forcément répondre, c'est dans sa nature, tu commencerais presque à la connaître, ta cendrillon.

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Jan - 23:14

for reasons unknown.
Iva&Valerian



S'il y a bien quelqu'un qu'Iva ne voulait pas croiser après une déception pareille, c'était bien le livreur de légumes de la dernière fois. Elle ne sait rien de lui, même pas son prénom, mais par contre... Elle est certaine qu'il l'agace. Iva est patiente pourtant, mais ce type est tellement dédaigneux qu'il l'insupporte. Il a l'air étonné de la voir ici, lui aussi, mais même ça ce n'est pas normal chez lui. Toujours à la qualifier de tous les surnoms possibles... Elle hausse les épaules, sans prendre la peine de répondre. Il a raison pourtant... Elle approche la trentaine, doucement mais sûrement. Et qu'est-ce qu'elle a accompli ? Rien. Elle n'a même pas de copain, pas d'enfant... Comme elle le lui dit, elle n'est plus nonne depuis longtemps. Iva n'a fait que dévier du droit chemin, tout ça parce qu'elle est aveuglée par ses sentiments pour tel ou tel homme. Avec lui, ce type qui l'agace, ce n'est pas comme si elle pouvait tomber amoureuse. C'est déjà une bonne chance. Il suppose qu'elle se jette sur les autres hommes comme sur lui, alors qu'avec lui, ce n'était rien que pour lui prouver qu'il avait tort, qu'elle n'était pas coincée. Allez savoir pourquoi ça comptait tant pour elle de le prouver à ce type dont elle ne connaissait rien. Ce soir par contre, elle s'en veut d'aller si souvent aux devants des hommes, tout ça pour enchaîner les déceptions, venant de types qui lui font miroiter des belles choses. Elle doit reconnaître une chose, c'est que ce type-là, il se montre sous son véritable jour, aussi mauvais soit-il. Elle se contente de boire, ne préférant pas répondre à sa provocation, surmontée du surnom qu'il affectionne tant. Elle n'en a pas la force comme la dernière fois, de se lancer dans des joutes verbales. Au lieu de ça, elle lui demande « Pourquoi t'es là, toi ? » Les gens ont toujours une raison, pour aller boire un verre seul, et généralement... Ce n'est rien de bon.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Jan - 10:28
tu fais face au silence. enfin, façon de parler. y a ce brouhaha incessant autour de vous mais elle, elle ne répond rien. et ça a le don de te surprendre, de t'agacer même. la seule joute verbale que vous aviez eue t'avait fait le plus grand bien. dans l'fond, t'oseras pas l'avouer, mais t'avais apprécié la rencontrer, iva. parce qu'elle avait eu du peps, un peu de piquant. un rien qui avait redonné à ta journée un rien de couleur, juste un peu. alors forcément, tu la provoques. pas tant pour l'emmerder mais pour pouvoir t'amuser à ses dépends. pour trouver du réconfort dans une nouvelle partie de répliques cinglantes et piquantes. sauf que là... elle se mure dans un silence qui te surprend. ton visage tourne vers le sien. pourquoi ? pourquoi elle te fait ça ? t'es pas là pour lui prendre la main et lui passer la crème dans le dos. non, t'es là pour te disputer. parce que si tu passes tes nerfs sur elle, tu les passeras pas sur winnie plus tard. pourquoi t'es là, toi ? voix monocorde, monotone. merde, elle va pas bien. t'aurais dû le sentir venir. elle a envie de se confier ? à toi ? non, c'est pas possible. t'es pas son pote, tu le seras sans doute jamais. et puis quoi encore. manquerait plus que tu t'adoucisses avec le temps. hors de question, tu portes le verre à tes lèvres, tu le finis d'une traite avant d'en recommander un autre. emmerder le monde, comme à mon habitude, je suppose. tu lui lances sans même la regarder. va surtout pas croire que ça m'intéresse mais... t'es quand même curieux de nature, comme tout le monde. tu devrais pas te lancer sur cette pente glissante mais tu supportes mal l'idée qu'elle puisse changer de comportement. t'aimes cerner les gens, et t'aimes qu'ils soient exactement ce que tu crois qu'ils sont. elles sont passées où tes remarques cinglantes, cendrillon ?

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Jan - 16:29

for reasons unknown.
Iva&Valerian



Ce soir, Iva n'a pas la force de se laisser aller à des joutes verbales avec le type des légumes. Trop déçue, trop anéantie pour ça sans doute. Encore une fois, elle s'est fait de faux espoirs et cette fois... C'était pire que tout. Elle pensait qu'elle aurait un rendez-vous normal, comme bien des jeunes femmes, mais loin de là. Il s'est foutu d'elle, lui aussi. Elle commence à en avoir assez des hommes qui jouent les princes charmants alors qu'ils n'en ont aucun critère, au final. Lui au moins, le type des légumes, il ne se fait pas passer pour quelqu'un qu'il n'est pas. Il reste aussi détestable qu'il semble l'être, en toutes circonstances. Elle se souvient de combien il avait été horrible avec elle, la dernière fois, et même si elle est du genre à croire que chacun a du bon en lui... Elle n'avait pas cherché plus loin parce qu'il l'agaçait trop pour ça. Peut-être est-ce aussi l'image qu'il veut se donner... Parce qu'elle n'a pas envie de parler d'elle et qu'elle ne lui dira sans doute rien, elle lui demande pourquoi il est là, lui. Pas qu'elle s'y intéresse, mais qu'elle cherche à détourner l'attention de sa propre situation. Emmerder le monde... La réponse ne l'étonne pas plus que ça, en vérité. « Au moins une chose qui ne change pas... » marmonne-t-elle. Ça ne dure pas bien longtemps, voilà qu'il lui demande où sont passées ses remarques. À croire que cette discussion qui n'avait ni queue ni tête lui manque, ce soir. Il emploie encore une fois ce surnom qu'il affectionne tant, mais elle ne relève pas. Elle n'a pas envie de se justifier, et certainement pas de lui dire pourquoi elle est dans cet état. Elle ne répond pas tout de suite, et trempe de nouveau ses lèvres dans son verre. « Disparues, c'est tout... » souffle-t-elle, trop épuisée pour se battre avec lui ce soir. Elle n'a pas envie qu'il cherche plus loin non plus. Elle est là pour boire, boire pour oublier comme bon nombre de clients.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Fév - 9:35
tu voulais un peu d'animation, t'es mal tombé. elle te parait plus éteinte que jamais et même si tu devrais t'en fiche, t'arrives pas à faire comme si ça te paraissait normal et tracer ta route. y a quelque chose qui t'intrigues, chez elle. comme si toute la peine du monde s'était abattue sur ses épaules, ce soir. tu la regardes, tu perds pas de ta répartie, jamais. elle dit au moins une chose qui ne change pas.. et tu t'empresses de rétorquer je ne te plaira pas sinon. en ajoutant le clin d'oeil de trop. tu sais pas pourquoi t'es comme ça avec elle, à la taquiner, la provoquer. t'aimes le fait qu'elle ait du répondant, tu crois. parce que c'est pas le genre de winnie, faut bien l'admettre. et toi, tu crois que dans le fond, t'as juste besoin d'être recadré de temps en temps. sauf que ça, winnie, elle l'a toujours pas compris. alors forcément, cendrillon, elle te plait bien. parce qu'elle ose te dire tout haut ce qu'elle pense et qu'elle n'hésite pas à te rentrer dans le lard... enfin, n'hésitait pas. ce soir, elle dit rien, elle regarde son verre et d'un oeil vide, elle dit juste disparues, c'est tout.. et ça t'fait chier. merde, tu te réjouissais d'avoir enfin trouvé quelqu'un à ta taille. ça t'agace de comprendre qu'elle ne cherchera pas à t'affronter, ce soir. parce que tu peux pas concevoir qu'on soit fatigué de le faire, au fond. tu roules des yeux. t'es d'une compagnie exécrable, cendrillon. tu lui dis en prenant ton verre, prêt à tourner les talons et partir à la conquête d'autres âmes distordues. rien que pour oublier un instant ta peine, et tout le reste.

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Fév - 22:42

for reasons unknown.
Iva&Valerian



Iva devrait avoir l'habitude, des désillusions... Elle en a connues, de nombreuses, à tous les âges. Mais elle n'apprend pas de ses erreurs, c'est certainement son plus grand défaut, assemblé à sa naïveté. Revoir le type des légumes ne lui rappelle qu'à peine qu'elle peut devenir sauvage, parfois. Elle est vraiment dans un sale état, et ne rebondit pas beaucoup sur tout ce qu'il peut bien dire pour la provoquer. Cela dit, il ne lui plaît pas, elle en est certaine. Le baiser qu'elle lui avait donné, c'était rien que pour lui prouver qu'il avait tort de la penser coincée. Rien de plus. « Tu ne me plais pas quand même. » répond-elle du tac-au-tac. Et c'est bien la seule répartie dont elle fait preuve. C'est qu'il a presque l'air attristé qu'elle ne lui fasse plus les mêmes remarques que la dernière fois, un peu comme si c'était plus un jeu qu'autre chose au final. Elle n'a pas assez de force pour continuer ce petit jeu, pas ce soir. Il semble agacé même, et lui fait clairement comprendre qu'elle est de mauvaise compagnie. Il veut s'en aller, mais elle... Elle n'en a pas vraiment envie. Au départ, elle désirait seulement passer une soirée avec un ou plusieurs verres, sauf qu'elle aimerait qu'il reste. Par réflexe, elle pose sa main sur son bras... Comme si elle pouvait trouver un quelconque réconfort en sa compagnie. Comme s'il pouvait être plus misérable qu'elle ou, au contraire, se montrer gentil avec elle. Mais elle n'attend pas trop de lui, parce qu'elle a vu son vrai visage dès qu'ils se sont rencontrés. Elle fait signe de leur resservir un verre chacun, quelque chose de fort comme dans les pays d'Europe de l'Est, et demande « C'est quoi la vraie raison ? Pourquoi t'es là toi ? » C'est que sa vie doit être triste aussi, pour qu'il soit tout seul dans ce bar...
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Fév - 15:19
t'es là, sans être là. elle aussi. mais ça t'agace. t'espérais pouvoir t'en prendre un peu à elle. c'est gentil, tu crois.. juste une manière comme une autre de penser à autre chose le temps d'une soirée. oublier winnie, oublier ce que tu lui fais subir et ne penser à rien d'autre qu'à cendrillon. aux vannes toutes pourries que tu peux lui lancer et aux piques que tu pourrais recevoir. le problème, c'est qu'elle est clairement pas en jambes. même quand elle te dit tu ne me plais pas quand même. t'arrives pas à y croire. alors tu tournes les talons. voilà.. tu vas aller ailleurs, trouver une autre personne à emmerder. peut-être un mec. c'est plus violent un mec. il t'en foutra une en pleine tronche, tu l'auras bien mérité. et ça te fera peut-être du bien. ouais, voilà.. mais au moment où tu décides de partir, y a sa main sur ton bras. tu te retournes. dans ses yeux, y a tout ce qu'elle ne veut pas te dire qui s'affiche. cette solitude, la même que la tienne. ton coeur se serre, tu t'assieds en silence alors qu'elle commande à boire pour vous deux. regard dans le vide, tu l'entends qui te dit c'est quoi la vraie raison ? pourquoi t'es là toi ? et tu sais pas pourquoi, tu t'entends lui répondre du tac-au-tac j'suis une pourriture. comme un constat. le dire en vrai, à voix haute, c'est douloureux pour toi. tu soupires, tu bois une gorgée. tu la regardes, elle te fixe. tu vois bien qu'elle pige pas, tu ajoutes je la fais souffrir et malgré tout, elle reste. pour que ça se précise dans sa tête. ouais, t'as une copine, ouais tu te comportes comme un con avec elle et ouais, t'es minable valerian.

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Fév - 17:25

for reasons unknown.
Iva&Valerian



Le type des légumes, elle ne connaît même pas son nom... C'est pourtant la deuxième fois qu'ils se croisent, la deuxième aussi où il essaye de la provoquer. La première fois, ça avait fonctionné à merveille... Mais ce soir, Iva n'est pas en forme. Elle rétorque qu'il ne lui plaît pas, parce que ce n'est pas son genre d'hommes. Pas assez viril pour elle, et trop provocateur aussi. Ce n'est pas Jad, ni Vlasios. Sauf qu'au moment où il s'en va, elle n'a pas la moindre envie de se retrouver toute seule, avec son verre. Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle le retient, mais elle plonge son regard dans le sien. Elle ne sait pas ce qu'il peut y lire, mais elle s'en fiche... Il n'a certainement pas besoin de ça pour se faire un avis sur elle. La dernière fois, il semblait déjà tout savoir d'elle, avec son air arrogant. Il vient se rasseoir alors qu'elle commande de nouveau à boire, quelque chose qui arrache la gorge des plus novices. Elle lui demande pourquoi il est là, pour de vrai. Il lui dit être une pourriture. S'il le reconnaît, peut-être qu'il ne l'est pas tant que ça ? Il n'a pas été tendre avec elle, le jour de leur rencontre surtout, mais peut-être bien qu'il n'est pas si mauvais qu'il dit l'être. Elle le regarde, attendant plus de détails. Et là, elle apprend qu'il a une petite-amie, qu'il fait souffrir, mais qu'elle reste. Lui il a quelqu'un, et elle... Elle désespère d'avoir un homme à ses côtés, avec qui elle ferait des projets. « Tu la trompes ? » demande-t-elle, naïvement. Elle n'imagine pas une seule seconde que ça puisse même être pire que ça. Elle ne le voit pas véritablement mauvais... Ses malheurs lui ont presque fait oublier le comportement du jeune homme ce jour-là. Il doit avoir un peu de bon en lui, malgré tout, ou il n'aurait personne dans sa vie...
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Mar - 10:12
tu sais pas vraiment pourquoi.. en regardant le fond de ton verre, tu te laisses aller à une seule confidence. jusque là, elle ignorait tout de toi et puis, brusquement, tu laisses entrevoir une faille. une seule.. la plus grosse, pourtant. ta vulnérabilité, étalée sous ses yeux, à même le comptoir. t'es pitoyable, valerian. a bien des égards, et tu t'en veux. t'aimerais changer. mais c'est pas simple, ça se fait pas du jour au lendemain. t'es programmé pour être un connard, tu l'as toujours été. ton seul mode de fonctionnement, finalement. t'auras au moins hérité ça de ton père, non ? tu soupires, tu poses ton verre, tu le fixes. tu n'oses même pas imaginer la tronche qu'elle fait, certainement surprise d'apprendre que t'as quelqu'un. tu la trompes ? c'est tout ce qu'elle te demande. tu ris, doucement. plus comme un gloussement, d'ailleurs. si seulement c'était juste ça.. t'aimerais, en fin de compte. la tromper, c'est pas si grave. ça se pardonne, si ça n'arrive pas régulièrement. mais toi.. toi t'es bien pire que ça valerian. tu pouvais pas te contenter de la briser psychiquement par une simple trahison, non, toi, il faut que tu marques son corps. tu te tournes vers iva, tu la fixes. tu sais pas pourquoi, mais ça sort tout seul je la frappe. consternation, révélation.. tu ricanes, sans la quitter du regard. regarde moi, je suis exactement le monstre que tu envisageais que tu pourrais lui dire. finalement, elle n'avait pas tort, la première fois, iva. t'es inhumain, valerian. et puis, tu l'assumes, finalement.. ça te blesse, quelque part. constat délicat, mais réel. tu la frappes. pas souvent, mais ça arrive. et c'est pas normal, tu devrais pas.. mais ton père le faisait et toi, t'as jamais eu d'autres exemples.

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Mar - 10:28

for reasons unknown.
Iva&Valerian



Pourquoi le retient-elle ? Elle ne se pose même pas la question qu'elle pose sa main sur son bras, pour qu'il reste avec elle. Elle n'a peut-être tout simplement pas envie de se retrouver seule dans ce bar après ce rendez-vous avorté. Puis, elle essaye de chercher à le comprendre... D'ailleurs, elle ne pensait pas qu'il aurait quelqu'un dans sa vie. Elle se demande comment c'est possible, quand on sait comment il s'est comporté avec elle quand ils se sont rencontrés... Et apparemment, il fait souffrir sa petite amie. Elle ne voit qu'une chose, d'emblée... Les infidélités de Valerian. Ce que condamne l'église. Elle s'attend à ce qu'il confirme... Et au lieu de ça, il glousse. Qu'est-ce qu'il peut y avoir de drôle à faire souffrir la personne qui partage sa vie ? Ou peut-être est-ce nerveux ? Peut-être... Après tout, elle ne sait pas quoi penser de lui, et elle se doute qu'il dresse des barrières pour que personne ne puisse l'atteindre. Et là, quand il lui répond qu'il la frappe, c'est la stupéfaction. La première fois, il lui avait fait une mauvaise impression et là... C'est pire que tout. Elle ne sait pas quoi dire, et elle ne dit rien. Non, elle vide son verre d'une traite et en commande un autre aussitôt. Il semble assumer, d'être de ces bêtes qui frappent leur petit-amie... Et elle, elle ne comprend toujours pas. Comment peut-on en arriver là ? Blesser la personne qu'on aime ? Si au moins il a des sentiments pour elle... Elle n'est même pas certaine qu'il puisse ressentir quelque chose. Elle n'a pas quitté son regard, depuis qu'il a lancé la bombe, et toujours droit dans les yeux, elle lui demande « Pourquoi ? Qu'est-ce qu'elle t'a fait ? Pourquoi tu ne la quittes pas au lieu de la blesser ? » Tout ce qu'elle veut elle, c'est essayer de le comprendre... Pourquoi il se montre si désagréable, si cynique, tout le temps...
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Mar - 11:03
tu t'attends pas à ce qu'elle te comprenne, ni même à ce qu'elle reste. au contraire.. tu sais qu'elle va te condamner. t'es coupable, valerian. d'aimer maladroitement mais surtout douloureusement. parce que tu lui fais du mal, à winnie. elle, elle ne demande rien, pourtant. rien d'autre que ton respect et ton affection. autrefois, tu savais t'y prendre. vous êtes ensembles depuis si longtemps. mais tout a changé, tu as changé. et irrémédiablement, tu te diriges sur la même voie que ton père. ça te dégoûte, mais tu sais pas faire autrement. ton corps réagit tout seul dans ces instants délicats. ta colère parle pour toi, ta raison disparaît. monstre de foire, tu sais que tu la dégoûtes. pas la peine qu'elle vide son verre d'un trait pour le réaliser. elle te regarde avec de grands yeux.. c'est quoi la suite ? essayer de te comprendre ? pourquoi ? qu'est-ce qu'elle t'a fait ? pourquoi tu ne la quittes pas au lieu de la blesser ? tu roules des yeux, léger sourire. oui, elle veut essayer de comprendre.. tu regardes ton verre, tu en commandes un nouveau et puis tu te tournes face au barmaid. tu dis rien, à quoi bon.. y a rien à dire, ta situation est telle qu'elle est parce que t'es incapable de te maîtriser et parce que t'as toute cette colère à évacuer. c'est comme ça. tu dis, simplement. tu bois une nouvelle gorgée.. tu vas pas lui déballer ta vie privée, tu la connais à peine. mais tu voulais lui prouver.. lui donner raison. parce qu'au fond, elle avait visé juste, valerian. t'es une pourriture et il lui avait suffit de te voir une seule fois pour le comprendre.

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Mar - 18:50

for reasons unknown.
Iva&Valerian



Iva n'arrive pas à comprendre... Comment cet homme peut lui dire aussi simplement qu'il frappe sa copine ? Pourquoi rit-il comme ça ? Ça doit être nerveux, impossible qu'il soit fier de ça. D'être violent avec celle qui partage sa vie... Elle ne veut pas croire qu'il soit aussi mauvais qu'il fait semblant de l'être. Il fait forcément semblant, pour se protéger d'on ne sait quoi. Alors elle lui pose des questions, pensant naïvement que cette fille lui a fait du mal, pour déchaîner la bête en lui. Mais eu lieu de la blesser, ne serait-ce pas plus simple de la quitter ? Ses questions le font sourire, et elle se demande comment il peut encore le faire. Puis il commande un nouveau verre. Elle, elle boit quelques gorgées du sien, attendant sa réponse. Réponse résignée qu'elle ne comprend toujours pas... Elle pose son verre, avant de secouer la tête. Elle n'accepte pas cette réponse, ça n'en est pas une bonne. Il y a forcément quelque chose. « Non. C'est trop facile, de dire que c'est comme ça et c'est tout. » Elle reprend un peu du poil de la bête, et ce n'est pas désagréable, c'est peut-être l'alcool qui lui fait pousser des ailes. Dieu sait qu'elle en avait besoin, avec une soirée pareille. « Tu l'aimes ? » demande-t-elle, sérieusement. À cette question-là, y a pas grand chose à répondre si ce n'est oui ou non. S'il l'aime, pourquoi lui fait-il du mal ? Iva, elle a encore un regard d'enfant, sur toutes ces choses. Pour elle, si y a de l'amour entre eux, ils devraient être heureux, parce que c'est un don du ciel. Elle a eu quelques relations, mais souvent, ce n'était que des hommes qui se jouaient d'elle, pour obtenir ce qu'ils désiraient. Sa connaissance en la matière est donc très limitée...
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Mar - 13:46
tu vas pas chercher plus loin, t'as pas d'autres explications à lui donner après tout. tu te moques bien de ce qu'elle peut penser de toi maintenant.. ou pas.. tu sais plus. t'es juste certain qu'après ce soir, tu ne la reverras plus. et ça te fait chier, quelque part, sans que tu veuilles bien l'admettre. t'aimes bien sa présence, à cendrillon. elle a le don de te calmer, un peu. même si t'as qu'une envie, c'est la rabaisser et l'humilier. t'es comme ça, valerian. une montagne entière de contradictions et de phrases toutes trouvées pour faire chier le monde, ton monde. tu la regardes pas, tu sais qu'elle se contentera pas de tes réponses, et pourtant. tu bois une gorgée, elle dit non. c'est trop facile, de dire que c'est comme ça et c'est tout. tu tournes ton visage vers elle, tu la trouverais presque touchante à s'offusquer de la sorte. elle veut quoi ? un descriptif des horreurs que tu commets au quotidien ? même pas en rêve. elle ajoute tu l'aimes ? et t'éclates de rire. tu t'y attendais, à celle là. c'est tout aussi simple de trouver des réponses dans un sentiment qui n'existe que parce qu'il est désiré. tu soutiens son regard, tu te tais un instant. t'oublies le monde autour, la musique en fond. t'entends rien d'autre que sa respiration.. ta question est tout aussi facile, vois-tu. tu lui dis, en ajoutant ensuite la vie n'est pas un comte de fée, cendrillon. tu bois une nouvelle gorgée puis poses ton verre sur le bar. tu détournes tes yeux, tu souris en coin. tu la trouves presque attendrissante dans sa manière de percevoir les choses. tu commences à la cerner, la jeune femme. aucun prince ne te courra après parce que tu auras dansé avec lui et oublié une chaussure sur les marches de son palais. tu soupires, tu roules même des yeux. les princes sont des monstres qui ne s'assument pas, c'est tout. et tu commandes un nouveau verre, pour la peine.

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Mar - 21:47

for reasons unknown.
Iva&Valerian




En seulement deux rencontres, c'est un lien étrange qu'Iva a lié avec Valerian. Elle ne sait pas grand chose de lui, mais ce soir, il a commencé à se livrer à elle, sans complexe... Lui avouant qu'il frappe sa petite-amie. Bien sûr que ça la choque, ce ton presque détaché qu'il a employé. Mais le pire, c'est sans doute cette fatalité, l'idée du c'est comme ça. C'est ça qui la perturbe le plus, ne comprenant pas pourquoi il ne cherche pas à s'améliorer. Alors elle lui dit qu'elle n'est pas d'accord, ça ne lui fait pas peur. Puis, elle lui demande s'il l'aime, sa copine. Dans un sens, elle aurait du mal à le croire, mais si c'était le cas... Ne serait-ce pas une raison de lutter contre qui il est. Il la regarde un moment, et elle ne détourne pas le sien, attendant sa réponse. Finalement, il lui dit que sa question est facile, sauf qu'elle ne pense pas que ça le soit vraiment. Elle se contente de secouer la tête, et il lui rappelle que la vie n'est pas un conte de fées. Elle l'a bien réalisé ce soir, avec ce rendez-vous qui n'a finalement pas eu lieu. « Je sais bien... Mais c'est pourtant pas compliqué. Soit tu l'aimes, soit tu ne l'aimes pas. Il n'y a pas d'entre-deux. » C'est ce qu'elle pense... Il faut dire qu'Iva, quand elle aime quelqu'un, ce n'est jamais à moitié. C'est toujours inconditionnellement. Elle ne relève même plus le surnom qu'il lui donne, presque habituée. Encore une fois, elle remarque qu'il a une vision de la vie bien triste, trop noire, mais elle ne comprend pas vraiment pourquoi il lui dit ça. C'est que ça sonnerait presque comme une mise en garde. Là non plus, elle ne voit pas les choses de la même manière que lui. « Tous les hommes ne sont pas des monstres... » Elle pense bien évidemment à ceux qui ont chacun marqué sa vie, à leur manière... Vlasios, Kamil, Jad... Eux, ce sont des hommes bien, profondément gentils. Ils ont bien quelques défauts, mais ça ne fait pas d'eux des monstres.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Mar - 9:07
t'es réaliste, valerian. quelque part.. tu sais que les choses sont comme ça parce qu'elles ne peuvent être autrement. tu fais du mal à la seule personne que t'aimes, ici bas. et sûrement la seule qui peut être capable, aujourd'hui, de t'aimer en retour. l'âme sombre, presque trop.. tu t'en veux, souvent, d'être incapable de gérer tes colères mais tu ne fais aucun effort, finalement. parce que winnie l'accepte, depuis longtemps, et que tu te confortes dans ce que tu connais. votre relation a pris ce virage malgré toi, malgré elle. depuis que la petite est entrée dans vos vies, depuis qu'elle a perdu l'enfant qu'elle portait.. depuis que.. tu soupires. t'es pas fataliste non plus, pourtant, tu en as l'air. tu parles de tout ça comme d'un fait réel sans pour autant être dupe. si tu voulais faire des efforts, tu serais sûrement capable d'en faire. je sais bien.. mais c'est pourtant pas compliqué. soit tu l'aimes, soit tu ne l'aimes pas. il n'y a pas d'entre-deux. tu ris. étrange naïveté qui te touche, quelque part. toutes les femmes sont pareilles, faut croire. elles espèrent toutes tomber sur un homme qui sera capable d'aimer sans conditions.. mais elles se leurrent. le monde n'est pas tout rose, ni tout blanc. le monde est difficile, les choix aussi. parfois, on aime, et puis parfois, on n'aime plus. mais ça ne nous empêche pas de continuer à vivre une relation parce qu'on sait que les sentiments feront à nouveau surface. t'es naïve ma pauvre. ça n'existe pas, l'amour inconditionnel. tu te contentes de dire avant de commander un nouveau verre. t'es brut de décoffrage, valerian. tu mens pas, tu sais pas le faire. et puis, tu te moques bien de ce qu'elle peut penser de toi. sans savoir pourquoi, tu te livres, tout simplement. tu parles, sans tabou, sans gêne. tous les hommes ne sont pas des monstres.. tu ricanes, encore. tous les hommes le sont, tu pourrais démonter chacun des contre-exemples qu'elle te donnerait en deux secondes, mais t'as pas envie de perdre ton temps. tu tournes ton visage vers elle, et tu lui poses une simple question alors pourquoi t'es ici, toute seule ? qui sonne comme une vérité. lourde et douloureuse.

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Avr - 21:15

for reasons unknown.
Iva&Valerian




Il se confie à elle, sans aucune gêne, sur la partie de sa personnalité la plus sombre. Il frappe sa petite-amie... Et au lieu de prendre la fuite, Iva cherche à comprendre, à recueillir ses confessions. Mais la grande question est sans aucun doute : est-ce qu'il aime cette fille ? Pourquoi n'apprend-il pas à se dominer pour elle ? Pour elle, il n'y a pas d'entre-deux. C'est évident quand on aime une personne. Encore une fois, Valerian et Iva n'ont pas la même notion des choses. Pour elle, l'amour existe, y compris celui qui est inconditionnel. Elle y croit elle, au grand amour, au prince charmant et à toutes ces choses-là. Lui, il voit tout d'une manière bien trop noire, ce qui ne devrait pas l'étonner vu le personnage. « Bien sûr que si... » souffle-t-elle seulement, quand il lui dit que l'amour inconditionnel n'existe pas. Et puis encore une fois, il essaye de faire atterrir Iva, mais c'est mission impossible, pour elle qui y croit dur comme fer. Il pense que derrière chaque prince charmant se trouve un monstre, mais elle lui dit le contraire, pensant à des hommes qu'elle connaît bien... Des hommes bons pour qui elle éprouve divers sentiments. Elle en connaît, des hommes bien. Lui peut-être pas, mais elle sait qu'il y en a. Ça fait rire Valerian, et puis il lui pose une question... Une question qui fait mal. La déception de cette soirée avortée lui revient, comme si elle s'était un peu effacée en retrouvant le jeune homme. Elle qui s'attendait à une soirée exceptionnelle, elle avait tort... ça n'a absolument rien de ce qui était prévu. « J'ai pas eu de chance, c'est tout. » dit-elle doucement, avant de lever la main en direction du barman pour commander de nouveau la même chose. Pauvre Iva, elle fait vraiment peine à voir... Dans ces moments-là, elle perd un peu espoir, se demandant quand est-ce qu'elle trouvera l'amour, mais c'est si compliqué. Elle garde ses interrogations pour elle, parce qu'elle sait que rien de bon n'en sortira, avec lui à côté. Mieux vaut qu'elle se taise, qu'elle continue à se morfondre mentalement, plutôt que de partager sa peine... Quand bien même il s'est ouvert à elle, lui.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Avr - 14:20
bien sûr que si.. tu la trouverais presque touchante, iva, finalement. elle est gentille, douce, mais tellement naïve. à croire que l'amour existe encore, mais toi, t'y vois clair depuis longtemps. vous êtes tous les mêmes, des crevards. vous finirez tous par les faire souffrir. elles ne demandent rien, pourtant, juste du respect. mais vous êtes bien incapables d'en faire preuve. vous êtes des monstres, endormis, certainement, mais des monstres quand même. t'essaies de le lui faire comprendre, tu vois bien que ça fait pas écho en elle. elle a sa manière d'appréhender l'amour, bien trop loin de la tienne. tu sais à quel point tu peux blesser la gente féminine aujourd'hui, principalement winnie. t'as vu la peur dans son regard, dans ses yeux, tu l'as entendue dans sa voix qui tremblait et tu l'as compris dans ses larmes. tu veux plus de ça, mais t'es incapable d'agir autrement. parce que c'est plus fort que toi, parce que la violence qui se nourrit de toi est insatiable et qu'elle semble en demander toujours plus. iva ne te convaincra pas du contraire, c'est vrai. mais tu dois bien admettre que la réciproque est vrai. j'ai pas eu de chance, c'est tout. tu souris, t'as touché un point sensible, tu penses. finalement, t'es pas loin de la vérité, et elle se contredit toute seule. tu bois une gorgée de ton verre, tu regardes devant toi. la vie est ainsi faite, y a les heureux, les malheureux. le noir, le blanc. pas de juste milieu. et iva et toi, vous faites partie du même package sans pour autant avoir des situations similaires. elle est seule et toi en couple.. elle rêve d'être en couple quand tu envies la vie d'un célibataire. et depuis quand tu as pas de chance, cendrillon ? parce que déjà la dernière fois, tu sentais en elle quelque chose de fêlé. tu te doutes bien qu'elle n'a pas plus de chance ce soir que les autres. elle est seule, toute seule. tu tournes ton visage vers elle admets le, on est des connards. tu souris, satisfait.

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Avr - 15:03

for reasons unknown.
Iva&Valerian




Ce jeune homme-là, c'est une énigme pour Iva. Elle a grand mal à le comprendre, parce qu'ils ne pensent pas pareils. En vérité, ils sont opposés. Elle ne prétend pas être meilleure que lui, seulement elle ne sait pas pourquoi il a cette facette si sombre, ni pourquoi il voit sans arrêt la vie du mauvais côté. Elle, elle désespère un peu, et puis elle remonte en selle. Elle n'est pas du genre à se laisser abattre, et elle a toujours de l'espoir en le genre humain. Elle croit en l'amour, en la bonté des gens... Ce soir, elle aurait pu baisser les bras, et tout voir du mauvais côté, mais elle s'efforce de garder la tête haute. Sauf que la question de Valerian la ramène à la déception de cette soirée, au lapin que ce type lui a posé alors qu'elle attendait ce rendez-vous avec impatience. Il s'est joué d'elle, peut-être parce qu'il a vu combien elle était naïve. Elle ne veut pas en parler au jeune homme, parce qu'elle sait qu'il trouvera un moyen de la blesser encore. Elle limite ça à un manque de chance, ni plus ni moins. Il n'a pas l'air de vraiment la croire, lui demandant depuis quand elle n'a pas de chance. « Depuis toujours, sûrement. » Après tout, l'homme avec lequel elle se voyait finir sa vie a fait un séjour derrière les barreaux, et tous ceux auxquels elle s'attache se fichent d'elle, en jouant avec ses rêves. Elle veut seulement un mariage heureux et des enfants, mais plus personne ne semble partager cette vision de la vie avec elle. Elle ne relève même plus, quand il emploie ce surnom qui lui colle à la peau. Et voilà qu'il en rajoute une couche, voulant qu'elle admette une chose avec laquelle elle n'est pas en accord. « Je n'admettrai pas ça... Déjà parce que je ne te connais pas, et parce que je ne suis pas comme ça. » se défend-elle, refusant d'être comme lui. Elle est celle qu'elle est, et il est celui qu'il est. Ils n'ont rien en commun, et ça elle l'a bien compris. Elle tente de ne pas le juger, même s'il semble vouloir donner une image négative de lui.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 11:29
sa naïveté est écoeurante, à bien des égards. tu pourrais le lui dire, le lui signaler, mais tu sais qu'elle en aurait rien à fiche.. après tout, elle a l'air de se plaire dans ce rôle de martyr. la femme devant qui les portes se ferment sans cesse mais qui garde espoir, encore et toujours. tu te demandes jusqu'à quand ça fonctionnera.. tu te demandes bien quand est-ce que la flamme s'éteindra enfin et qu'elle réalisera tout le temps qu'elle a perdu à être prise pour une quiche au détriment d'hommes qui ne valaient certainement pas le coup.. et pourquoi ? pourquoi tu te mets dans le lot subitement ? t'as rien fait pour elle, tu feras jamais rien.. t'es avec winnie et t'es sans doute le plus gros des salopards qu'il serait donné pour elle de fréquenter. tu veux pas lui infliger ton poison, valerian. parce que contrairement à l'image que tu donnes, t'es pas un monstre.. pas entièrement. tu tacles pas un animal déjà à terre. et clairement, iva, elle est allongée à même le sol, le coeur agonisant et le regard vide. depuis toujours, sûrement. elle te répond, et toi, tu souris. tu le savais. qu'elle l'admette, alors.. vous êtes tous des cons, tous les mêmes aussi. toutes les filles rêveraient de pouvoir se planter en face d'un homme et lui balancer cette phrase toute faite, d'ailleurs. pourquoi pas elle ? pourquoi elle garde cet espoir en elle ? qu'est-ce que le monde a de différent de son point de vue à elle ? tu la regardes, perplexe. je n'admettrai pas ça... déjà parce que je ne te connais pas, et parce que je ne suis pas comme ça. sa naïveté t'écoeur et puis, te rend dingue, finalement. tu craques, tu finis ton verre, t'en commandes un nouveau. t'es à deux doigts de perdre pied, valerian, mais ses bêtises te donnent soif. mais dans quel but ? tu demandes, sans comprendre. pourquoi tu t'acharnes à croire qu'il existe.. tu finis pas tes phrases, tu développes pas non plus. dans ton état, c'est même plus envisageable.

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 14:13

for reasons unknown.
Iva&Valerian




Iva, elle est sans doute étrange aux yeux de tous… Elle en a vu de toutes les couleurs, mais elle garde espoir. Parce qu’elle a des rêves qu’elle ne veut pas laisser tomber. Y a toujours l’image d’une famille qui se dessine dans l’esprit d’Iva. C’est vraiment quelque chose sur lequel elle ne tirera pas un trait. L’homme à côté d’elle ne la comprend pas, et inversement. Elle a essayé de le cerner pourtant, mais elle a toujours du mal à le comprendre. Ils sont bien différents, mais elle tente de ne pas le juger. On lui a appris la tolérance, l’amour des autres, depuis toute petite. On lui a mis dans la tête que personne ne pouvait être totalement mauvais, et elle y croit dur comme fer. De son côté, elle sait qu’elle fait des erreurs, qu’elle est parfois trop naïve, mais c’est dans sa personnalité. Elle n’arrive pas à aller contre. Elle relève les yeux vers lui, quand il lui demande pourquoi elle a encore espoir. Elle le regarde, droit dans les yeux, se disant qu’il doit être désespéré pour chercher des réponses d’elle. Elle est une énigme pour lui, comme il l’est pour elle sans doute. Elle lui en donne une, pourtant, “Si on perd tous espoir, on est tous foutus non ?” Elle s’appuie sur son optimisme, pour toujours garder la tête haute, alors que d’autres auraient déjà abandonné l’idée. Certains se seraient dit que l’amour, ce n’était tout simplement pas pour eux, et auraient fait une croix dessus sans chercher plus loin. “Et toi ? Pourquoi tu baisses tout le temps les bras ?” se risque-t-elle à demander. Elle n’a pas peur de le froisser, de toute façon. Elle sait qu’il n’a pas besoin de ça pour se montrer incisif avec elle. Elle ne lui en tient pas rigueur pourtant, quand bien même il n’a pas vraiment cherché à se rattraper pour l’impression qu’il a pu lui donner, quand ils se sont rencontrés. Et encore ce soir, il ne s’est pas montré plus tendre… Mais il faut croire qu’elle s’habitue à sa présence, à son tempérament aussi.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 327 points : 107
pseudo : kenny.
avatar : r. sheehan
crédits : moony (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 10:33
tu cherches à la comprendre, peut-être. pourquoi ? t'en sais rien.. t'as trop bu pour t'analyser, valerian. tu te laisses porter par une émotion, n'importe laquelle. de la pitié, de la compassion ou de l'envie ? peu importe.. c'est plus vraiment toi qui t'exprime mais ce que tu ressens à l'intérieur. et c'est pas très beau, tout ça. parce que tu sais qu'au fond, t'es sans doute en aussi piteux états que le raton laveur qui se serait fait écraser sur la chaussée. t'es en miettes, parce que t'as arrêté d'y croire quand ton père s'est fait arrêter. peut-être que si ta mère n'avait rien dit, t'aurais été encore romantique aujourd'hui, à ta manière, certes.. mais peut-être que si ta mère avait accepté de prendre des coups sans jamais se plaindre, ça t'aurait donné l'illusion de croire qu'on pouvait aimer de manière inconditionnelle. tout ça, désormais, ce ne sont plus que des conneries à tes yeux.. même ton couple bat de l'aile. tu restes, pourtant. parce que ouais, tu l'aimes winnie. sans doute mal, mais tu l'aimes quand même. alors tu poses une question, une simple question. tu veux des réponses, rien de plus si on perd tous espoir, on est tous foutus non ? tu soupires, ricanant même. moral à deux balles, voilà qui ne t'apporte aucun réconfort. tu regardes ton verre tu vas les piocher où tes réponses, dans les carambars ? tu ricanes encore alors qu'elle se permet, à son tour, de te demander et toi ? pourquoi tu baisses tout le temps les bras ? tu te tais, un instant. puis tu la regardes, sans rien dire. tu cherches dans ses yeux l'ironie de sa question mais t'en vois pas.. elle veut savoir, très bien. tu dis parce que ma mère est une salope. tu portes le verre à tes lèvres, tu le finis.

_________________

j'aurai voulu te dire ''je t'aime'', pouvoir empêcher ton départ. j'aurai voulu savoir essuyer tes larmes et faire briller dans tes yeux une lueur d'espoir. j'aimerais seulement y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 206 points : 69
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : alaska.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Mai - 15:11
Ils cherchent à se comprendre l'un l'autre, sans parvenir à se cerner. Quand elle veut voir la vie du bon côté, lui en montre les plus mauvais. Elle ne comprend pas pourquoi il voit la vie de cette manière. Peut-être qu'elle ne lui a pas fait de cadeau. Elle ne voit que ça. Ça n'a pas toujours été facile pour elle non plus. Fille d'immigrés, avec peu de moyens, elle a fait comme elle a pu dès qu'elle a été en âge de travailler. Ce n'est peut-être pas le plus beau métier du monde, de faire le ménage dans un grand hôtel, mais au moins elle ne passe pas son temps à se tourner les pouces. Puis elle a des rêves quand même, comme celui de se consacrer entièrement à la couture, pour créer sa propre ligne de vêtements. Pour l'instant, ce n'est pas encore d'actualité... Valerian le voit encore d'un mauvais œil, qu'elle ait toujours de l'espoir. À sa question, elle se contente de secouer la tête. Qu'est-ce qu'elle peut bien lui dire ? Il ne pense pas comme elle, un point c'est tout. À la place, elle lui retourne la question, dans l'autre sens. Pourquoi il voit toujours les choses de leur plus mauvais côté ? Sa réponse a le don de la surprendre, encore une fois. Elle, elle ne se permettrait jamais d'insulter quelqu'un... Même s'il s'agit d'une personne qui l'a blessée au plus profond d'elle. Alors dire une telle chose de sa mère, elle ne pourrait pas le faire. Elle fronce les sourcils, elle le regarde toujours, cherchant à comprendre. Il y a forcément une raison, à cette haine qu'il éprouve pour tout le monde, y compris sa mère. La femme qui lui a donné la vie quand même... « Pourquoi ? Elle t'a abandonné ? » Elle ne voit que ça, l'histoire d'un orphelin derrière autant de pessimisme.
Revenir en haut Aller en bas
 
for reasons unknown. (ivarian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (M/LIBRE) SEAN O'DONNELL - unknown brother

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: down to the sun :: flatslands-
Sauter vers: