AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

when it burns /inséparables

i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 4093 points : 97
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @saturn. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Aoû - 15:30
maééééééééééééééééééé ? tavi hurlait à travers l'appartement. depuis deux heures, elle avait mis sa cape d'organisatrice de soirée et clairement, cette cape ne la mettait pas à son avantage. stressée et obsedée par le fait de bien faire, elle courait partout, rangeait le moindre truc qui dépassait et ne laissait pas les filles dire quoi que ce soit sur l'organisation. tavi pouvait être une vraie chieuse et ça, tout le groupe le savait. mais au delà de ça, elle organisait toujours les soirées pour que tout le monde ait nourriture, boisson et divertissement. à volonté. la musique était toujours bien, sans que quelqu'un ait à s'en occuper et il y avait toujours un jeu, obligeant tout le monde à se mettre dans l'ambiance. tavi, elle était chiante mais à la fin, tout le monde était content. t'as pas vu le cendrier ? elle hurlait à nouveau au point de permettre aux voisins de répondre. tout était près, il ne manquait que les détails. tavi voulait que ce soit parfait. c'était la première soirée de la bande depuis qu'ils étaient tous à brooklyn et tavi avait hâte qu'ils se retrouvent. tavi passa devant la glace de l'entrée, détachant ses cheveux blonds qu'elle avait lissés. elle avait une petite robe courte prune. cette robe collait à son corps, avec des bretelles qui se croisent dans son dos. tavi ne s'était pas trop maquillée, elle n'aimait pas ça. ce soir, elle sortait le grand jeu. elle retrouvait sean, après l'incident du toit. elle n'avait aucune idée de son statut face à lui, de ce qu'ils étaient. mais elle n'avait l'intention de le laisser dormir dans la baignoire.

Citation :
à vous de répondre comme bon vous semble I love you sachant que les filles sont déjà toutes à la coloc, il ne manque que prisca. pas d'ordre préci, juste des réponses assez courte

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1833 points : 70
pseudo : fancy (kenny).
avatar : b.behrs
crédits : myself (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Aoû - 11:13
T'avais reçu l'invitation de Tavi, normal, puisque tu faisais partie à part entière du groupe que vous formiez à San Francisco. Oui, mais les choses avaient changé et vous aviez tous, chacun de votre côté, pris des directions différentes et, parfois, opposée. Alors... tu n'étais pas contre l'idée de les retrouver l'espace d'une soirée mais tu appréhendais énormément de te confronter à leur regard, leur commentaire. La personne que tu étais, ici, était foncièrement opposée à la fille que tu avais pu être à SF. Cette image de fille facile qui te collait à la peau là-bas n'avait jamais eu raison d'être ici, puisqu'à Brooklyn, tu étais une fille rangée et tout ce qui se fait de plus responsable et respectable. Alors, la boule au ventre, c'est vrai, tu avais enfilé du Gucci comme on enfile un masque, tu t'étais caché derrière une marque pour n'avoir à te dévoiler et puis, tu avais ramené tes cheveux sur le devant, les laissant tomber en cascade sur tes épaules. Non, t'avais plus le style hippie de la fille que tu étais à SF mais tu cultivais aujourd'hui le look branché d'une femme d'affaire dans le coup. Ton job, voilà à quoi se résumait ta petite personne... et si ça ne leur suffisait pas ? Tu les avais tous revus dans des contextes différents mais jamais, jamais tu n'avais pu les retrouver au même endroit, tous ensembles. Le souvenir de vos folles soirées te hantent et, lorsqu'enfin tu te retrouves à toquer à la porte de l'appartement que partage Tavi avec les autres filles du groupe, tu sens ton coeur manquer un battement. Tu n'fais plus vraiment partie de ce monde là, tu t'en es éloignée à juste titre pour défendre ta carrière et te faire un nom... Aujourd'hui, tu n'étais qu'un oignon de luxe aux couches superficielles qu'il fallait avoir le courage d'enlever pour t'y découvrir, sensible, drôle et naturelle. Lorsque la porte s'ouvre, tu affiches ton plus beau sourire.

_________________
you plaid that foolish game.
you loose and i'm sorry.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 9 Sep - 9:52
nina était en train de rattrouper ses affaires, pendant que sean assis sur le canapé, la regardait faire en faisant rouler son briquet dans sa main. elle remet ses cheveux longs bruns presque noirs et lève la tête vers lui. elle lui sourit et sean tente de rendre ce sourire, tout en se trouvant monstrueux. elle s’assoit à coté de lui. « j’y vais, tu fais quoi c’soir, toi ? » elle lui demande et lissant le devant de son tshirt. « j’sais pas, je vais voir… » il ment. nina l’embrasse doucement et quitte l’appartement. sean passe une main sur son visage, quelle connerie… il regarde l’heure sur son téléphone, il devrait déjà être chez les filles. il espère qu’il sera pas le premier ce qui éviterait toute situation gênante. une fois ses cigarette dans une poche et son portable dans l’autre, sean part pour rejoindre la coloc. arrivé il frappe et ouvre la porte dans la foulée. il pas vraiment envie d’attendre que quelqu’un se manifeste. il entre et découvre que prisca est déjà là. instinctivement, sean se dirige vers elle. il l’embrasse et se tourne pour regarder l’appartement. il n’est pas venu souvent, mais il a toujours l’impression qu’il est différent. il remarque tavi, un peu plus loin. le fait qu’il soit chez elle l’oblige à aller la voir. tavi était avec maé. il embrasse maé, qui pour une fois ne semble pas avoir envie de le tuer. et sean se tourne vers tavi. il savait que ce genre de situation arriverait, mais pas aussi tôt… tavi s’est fait jolie et ça marche. il se penche vers elle et l’embrasse au coin des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 21 Sep - 19:10
- maééééééééééééééééééé ?
- quoiiiiiiii ?
- t'as pas vu le cendrier ?
Soupir de l’intéressée.
Maé, elle aime beaucoup Tavi, vraiment beaucoup, mais des fois vraiment, qu’est ce qu’elle peut être chiante quand même !
- devant toi, sur la table.
Ouvre les yeux Tavi, avant d'hurler dans mes oreilles.
Maé elle a le cœur qui tambourine un peu parce que c’est quand même vachement cool de revoir tous les copains de San Fran, mais en même temps ça fait tellement longtemps qu’ils n’ont pas passé de soirée tous ensemble comme ça. Et si ça ne marchait plus ? Et si les mois passés avaient usé les liens qui les liaient si bien sous le soleil de la côte ouest ? Et si chacun avait évolué de façon tellement différentes qu’ils n’auraient plus rien à se dire, plus rien pour en rire ?
Maé elle met tellement de et si dans sa caboche que ça se mettrait presque à bourdonner, et ça la surprend toujours un peu que les autres n’entendent pas le bordel qui se passe derrières ses yeux un peu trop rond pour être détendus.
C’est quand même con d’être flippée comme ça alors qu’on retrouve ses copains.
La première à passer la porte, c’est Prisca, avec son sourire à l’émail un peu trop parfait qui cris bien haut « je suis une fille qui assure », et ça l’intimide toujours un peu, à Maé, de voir ses copines en jolies robes alors qu’elle-même  s’accroche comme un mollusque à ses jeans élimés et ses all star un peu bousillées. Maé elle a l’air d’une gamine au milieu de toutes ces grandes blondes.
Et c’est presque avec un soulagement qu’elle voit Sean passer la porte, avec son air de je-sais-pas-où-me-mettre. Parce que même si c’est Sean, c’est quand même rassurant de voir qu’elle n’est pas la seule à se sentir un peu de traviole au milieu des barbies pomponnées.
Et son regard glisse vers Tavi en suivant celui du brun qui regarde sans regarder.
Et même si ça fait plusieurs heures qu’elle lui tape sur le système à Maé, Tavi c’est quand même sa super copine, et la super copine elle a l’air d’avoir quelque chose à régler avec l’autre moustachu.
C’est quand même pas facile de prendre une décision pour les autres, et Maé, elle sait plus trop ce qu’elle doit faire là tout de suite, elle sait plus trop ou poser ses fesses pour pas déranger. Pas déranger. Elle a changé Maé, pourquoi elle flippe comme ça Maé ?
Y a un blond dans le coin de sa tête, un blond mal coiffé qui a tout bousculé, et Maé derrière son sourire elle est un peu paumée, alors elle baisses les yeux
- je vais chercher une bière, quelqu’un d’autre en veut ?
l’alcool détend, et Maé là tout de suite, elle a vraiment besoin d’arrêter de flipper, parce qu’elle est pas comme ça Maé. Tu penses trop Maé, si tu continues tu vas exploser, et c’est ni le lieu ni le moment, alors débranche un peu pour voir ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 4093 points : 97
pseudo : step aside (caca)
avatar : ryan cooper.
crédits : ava @saturn. sign @slimane.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Sep - 9:41
devant toi, sur la table. avait répondu maé. tu tournais la tête vers la table et en effet, il était là. juste là. tu laissais s'afficher un sourire sur ton visage stressé, tu savais bien que tu poussais maé à bout. mais tu savais aussi qu'elle t'aimait pour ça. alors tu prends le cendrier et tu le poses à l'extérieur. tu t'allumes une clope pour te détendre et tu profite des dernières minutes de tranquillité. ce n'est que lorsque tu écrases ton mégo que la sonnerie de la porte retenti. tu sautilles jusqu'à l'ouverture et tu prends prisca dans tes bras, contente de la voir. tu serres un peu fort, tu sais pas trop pourquoi. on dirait que t'es déjà bien alcoolisée, mais tant pis. t'avais juste envie que tout se passe bien, ce soir. tu voulais que tout soit parfait. je suis contente que tu sois la première. avait-elle dit à prisca en prenant ses affaires et la faisant entrer dans le salon avec cuisine ouverte et baie vitrée sur le pont de brooklyn. mets toi à l'aise, fais comme chez toi. avait ajouté tavi, lui servant un verre sans même qu'elle ait le droit de dire quelque chose. elle lui tendit et s'apprétait à parler lorsque la porte s'ouvrit de nouveau, sur sean. tavi se mit à rougir, d'un coup. elle ne savait pas du tout comment les choses allaient se passer. elle ne savait même pas ce qu'ils étaient vraiment. mais il s'avance et pose un baiser sur ses lèvres, doucement. tavi sourit, jetant un regard discrèt à prisca. tu veux un verre, toi aussi ? elle lance à sean. elle lui sourit, elle le regarde avec envie. elle est contente qu'ils soient là. elle est contente que tout se passe bien pour le moment. je vais chercher une bière, quelqu’un d’autre en veut ? maé venait de faire son entrée, laissant tavi avec le loisir de s'installer dans le canapé pour enfin discuter avec prisca. comment ça va, au boulot ? première demande basique, faudra penser à demander le reste plus tard.

_________________
    c'est vide là, où y'avait l'amour là. y'avait ce risque là, suffisait d'une fois. tu verras, quand viendra mon tour là, je ferai le bon choix. en souvenir de toi.


Dernière édition par Tavi Ghioni le Lun 28 Sep - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 1833 points : 70
pseudo : fancy (kenny).
avatar : b.behrs
crédits : myself (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Sep - 11:52
pour l'occasion, t'avais quand même fait l'effort de te montrer moins guindée que d'habitude même si, forcément, les habitudes que t'avais mises si longtemps à prendre ne pouvaient disparaître aussi rapidement. lorsque Tavi t'ouvre la porte, tu souris en lui adressant un petit signe de la main. elle te saute au coup, t'enlace et t'embrasse. tu ne ripostes pas, tu es habituée à ces effusions-là avec ce groupe... à l'époque, vous aviez tendance à vous prendre dans les bras à n'importe quelle occasion. alors forcément, ça a quelque chose de réconfortant. ça a le goût de la vieille SF. tu souris à sa remarque, tu réponds. Prisca la ponctuelle, tu m'connais. et tu ris doucement. t'es un peu coincée parce que dans l'appartement, tu retrouves automatiquement un groupe de fille qui habite en colocation. quelque part, ça te fait plaisir d'avoir ton propre chez toi mais parfois, tu les envies. toi, t'as pas de copine avec qui parler mec et boulot... non, juste une cheminée, une vue magnifique et un appartement grand et vide. le verre qu'on te pose dans la main arrive à point nommé, tu t'oses même à le vider d'une traite. ouais, t'es pas forcément à l'aise. donc tu te laisses tomber dans le canapé à regarder les autres sans dire un mot. dans le groupe, t'étais la fille facile et folle que tout le monde adorait ou détestait... aujourd'hui, t'étais l'ombre sur le tableau. la fille qui détonne avec les autres parce que, contrairement à eux, t'avais changé... trop changé ! lorsque Tavi s'installe à côté de toi, tu perds le file de tes pensées, alors tu souris et tu lui réponds. oh, la routine. rien d'exceptionnel... je vise la place de gérante mais pour l'instant, pas de promotion en vue. alors j'attends, patiemment. et toi... et là, t'as un doute, tu cafouilles... merde tu penses, alors que tu réalises brusquement que tu sais même pas dans quoi bosse tavi. tu rougis de honte, tu attrapes une cigarette dans ton sac que tu portes à tes lèvres pour gagner du temps. mais rien... alors, tu changes de sujet. ... comment se passe la colocation ? voilà, t'as bien géré.

_________________
you plaid that foolish game.
you loose and i'm sorry.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 30 Sep - 0:20
Maé observe son petit monde avec un silence gênée.
Réagi Maé, il faut réagir !
Elle s’en veut un petit peu pour le pincement qu’elle a au cœur en voyant Tavi se précipiter vers Prisca. Elle pense à San Francisco. A l’Australie aussi. A l’époque où Tavi était toujours là pour écouter les histoires de Maé. Non pas l’Australie, l’Australie c’est interdit. L'Australie il ne faut pas y penser, ça met du noir dans les idées. Maé avale d’un coup le verre de whisky qu’elle tient entre ses doigts, comme pour se donner du courage, ou alors un répit, quelques secondes pour effacer la morosité qui pointe le bout de son nez.
Elle adresse alors un grand sourire à Sean, parce que si personne n’est prêt à écouter Maé, elle peut toujours embêter le grand brun et son air mi-figue mi-raisin.
Et surtout poser la question qui lui brule les lèvres, parce que ce qu’elle vient de voir, là juste à l’instant, c’était bien un baisé non ? Et pas de ceux qu’on fait à une bonne copine (sauf quand on s’appelle Nik et qu’on est australien). Puis surtout parce qu’aux dernières nouvelles, Sean il avait pas une copine ?
Maé se tourne vers son ami avec le visage sévère de celle qui a une leçon à donner, les yeux levée pour fixer le fautif dans les prunelles avec cet regard qu’elle ne réserve qu’à Sean (et Kurt parfois, quand il refusait de faire la vaisselle), cet air de tu-ne-vas-pas-y-échapper.
« C’était quoi, ça ? Tu te fiche de qui là ? Tu l’as prise pour qui Tavi ? Et Nina ? »
Les questions fusent un peu trop vite pour une voix qui se voudrait autoritaire.
Maé tripote nerveusement le paquet de cigarette abandonné sur la table derrière elle, c’est toujours difficile d’y résister. Mais c’est difficile de se focaliser sur quelque chose ce soir, surtout lorsque tout le monde semble si… étrange… différent.
Ils ont tous grandis ou quoi ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 1 Oct - 17:02
sean se sentait un peu de trop ce soir là. les garçons n’étaient pas là. et tavi et lui étaient dans une phase qui n’était pas simple. et il sentait bien que cette soirée n’était pas comme les autres. tavi partie voir prisca et sean se jeta sur un verre. il regrettait de ne pas avoir pu embarquer blair avec lui sur ce coup là. mais même si sean en portait pas azel dans son cœur, il avait encore assez de respect pour elle pour ne pas lui imposer la présence de son ex. encore que… azel n’était même pas là. il remarquait alors l’absence de sa rivale préférée. il but une gorgée dans son verre et attrapa un gateau apéro, pour le manger. maé débarqua en face de lui. il referma la bouche sans manger quoi que ce soit. « c’était quoi, ça ? tu te fiche de qui là ? tu l’as prise pour qui tavi ? et nina ? » nina, nina, nina. il fallait vraiment qu’il trouve une solution. il n’allait pas supporter ce genre de remarques encore longtemps. il regarda au loin tavi avec prisca et reporta son attention sur la – petite – maé. il fourra dans sa bouche son biscuit. « maé ! sois pas relou, c’est assez compliqué comme ça. » il lança. il avait déjà subit un sermon par azel la dernière fois, il n’avait pas envie de remettre ça avec maé. « j’me fous pas de tavi, ok ? je gère. » il assura en buvant une nouvelle gorgée. « prends un gateau. » il lui ordonna, histoire de l’occuper.
Revenir en haut Aller en bas
 
when it burns /inséparables
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jeune parents inséparables!!!!!
» 2 chats inséparables (frère et soeur) 3 ans, sociables et stérilisés - 02
» Comment insérer une image d'après Servimg.com ?
» Le sentiment d'insécurité
» placenta bas inséré et recouvrant..césarienne programmée..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: V3 :: rp abandonnés-
Sauter vers: