AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

(flashback) it's your fault.

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
i'm in charge for a month
i'm in charge for a month
messages : 828 points : 25
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : xmcflurry, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Juil - 14:54
t’arrives pas à croire que beech a réellement récupéré tout ce qui appartenait à emily dans l’appartement. est-ce qu’il t’a enlevé ta fille comme ça ? est-ce que tu peux maintenant retourner vivre ta vie comme si elle n’avait jamais existé ? tu pourrais, mais tu ne peux pas faire comme si elle n’était jamais entrée dans ta vie. billie l’a déposé chez toi et s’est barrée. tu peux pas faire comme si tu ne l’avais jamais vu. et puis t’as l’impression qu’il te manque quelque chose maintenant qu’elle n’est plus là. prendrais-tu conscience que tu dois assumer ton rôle de père ? pas vraiment. tu veux juste pas que ce soit beech qui s’en occupe. il n’est pas son père, il ne sera jamais. tu es son père que tu le veuilles ou non. le jeune homme a raison sur ce point. c’est donc à toi de t’en occuper et ce même si ça ne te dit rien du tout. après tout, tu ne peux pas abandonner ta gamine. elle n’a rien fait de mal. c’est votre faute parce qu’elle, elle n’a pas demandé à naître dans une famille aussi brisée que la vôtre. alors, tu te précipites à la porte et tu l’ouvres prêt à courir derrière beech pour récupérer emily. cependant, une fois que tu as la petite devant les yeux, tu te figes. tu peux pas. elle ressemble trop à emily. tu soupires avant de lui demander s’il va s’occuper d’elle. tu vois bien que ta question le surprend et tu t’attends à ce qu’il t’engueule une fois le choc passé. ça ne loupe pas et tu grimaces quand il commence à s’énerver. l’avantage, c’est que vous êtes sur le palier et il ne va pas gueuler de peur d’ameuter tout l’immeuble. mais c’est surtout un avantage pour toi et ton mal de crâne. il reprend la parole et tu soupires une nouvelle fois. « j’ai jamais dit que j’allais la laisser dans un caniveau. » répliques-tu d’un ton las. si tu devais abandonner la petite, ce serait dans un orphelinat pas dans les égoûts. t’as beau être un connard pour le moment avec elle, t’es pas non plus un monstre. tu poses alors ton regard sur emily, oubliant jusqu’à la présence de beech à tes côtés. la petite te regarde avec ses yeux bleus qui sont un mélange des tiens mais également de ceux de billie. à part ça, tu ne vois rien d’autre t’appartenant. elle ressemble plus à billie qu’à toi. est-ce que c’est parce que billie est partie que tu la vois en elle. et puis, la petite te sourit et tu fonds. tu sais pas si elle a capté que tu voulais pas d’elle et qu’elle essaie de te faire culpabiliser. ça fonctionne, bien trop d’ailleurs. tu reprends la parole alors que t’as toujours le regard fixé sur elle. « tu crois que j’y arriverai ? » tu parles à beech du fait d’être père. tu sais pas si t’y arriveras.

_________________
i always loved you
les femmes aiment les mots. tu dois lui dire ce que tu ressens. dis le, dis le encore, dis le différemment. apprends à le dire encore mieux, apprends à le chanter. écris le, envoie lui un poème ou une lettre avec un bouquet de fleurs. grave le sur le tronc d’un arbre, dans le ciment frais d’un trottoir. tatoue le sur ton bras... •• ALASKA (teen wolf)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1389 points : 0
pseudo : caca (step aside)
avatar : harvey n. hayden.
crédits : (ava) sdisaster (sign) tumblr, thomston.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Juil - 19:40
tu ne peux pas croire ce que tu vois. loki revient sur ses mots alors que t’allais partir. si t’avais su, tu l’aurais fait plus tôt. t’aurais pris la petite et tu l’aurais éloigné de son père, pour qu’à jamais il regrette. c’était juste ça. tu t’approches donc de lui, en hurlant un peu. tu cherches le conflit, mais tu lui annonces aussi qu’il est temps qu’il fasse un choix. tu ne vas pas rester là à le regarder indéfiniment, tu ne vas pas attendre que le temps passe et laisser la petite sans manger, sans boire, sans aimer. tu la tiens contre toi, elle dort à moitié. tu la regardes, ta main sur sa tête. tes yeux sur loki ensuite, et sur ses doutes que tu vois enfin. il est loin de ce qu’il était tout à l’heure, heureusement. il réfléchit, il y pense. tu tiens le bon bout. j’ai jamais dit que j’allais la laisser dans un caniveau. il ajoute. tu restes face à lui, sans vraiment lui faire confiance sur ses mots. il ne s’est pas rendu compte loki, et là .. en une seconde, tu retrouves l’homme que billie a connu. le vrai loki, celui qui aime son prochain et qui est prêt à tout pour aider. pas le loki énervé, et paniqué. tu lis une gentillesse dans ses yeux, lorsqu’il regarde la petite. tu crois que j’y arriverai ? il demande. tu entres dans l’appartement, tu refermes la porte. loki, bien sûr que tu vas y arriver .. tu dis, sans hésiter une seconde et sans quitter tes yeux suppliants de son visage. je ne te cache pas que ça va être difficile, mais tu vas l’aimer tellement fort cette petite .. laisse-lui une chance ! tu prends une longue inspiration, tu souris en touchant la tête de la petite. endormie. et je suis dans le coin. tu n’auras peut-être pas billie, mais je serai là pour t’aider quand t’as besoin. ok ? c’est ta dernière chance de le convaincre. c’est la dernière chose que tu peux faire pour ta meilleure amie. offrir un père à sa fille, et faire en sorte que vous vous en sortiez pendant son absence. elle finira par revenir, et elle sera fière de vous.

_________________
    all the words i want to say won't ever be enough. i've always have to speak for the both of us.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in charge for a month
i'm in charge for a month
messages : 828 points : 25
pseudo : bloostream/marion.
avatar : aaron paul.
crédits : xmcflurry, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Aoû - 0:25
t’es sur le pas de la porte, beech avec emily devant toi et tu sais plus vraiment pourquoi t’es sorti. est-ce que tu fais le bon choix en repoussant cette gamine qui n’a rien demander ? t’es pas sûr. tu devrais l’aimer de tout ton cœur pour compenser l’absence de sa mère parce que tu ne sais pas quand, ni même si, bille reviendra. alors, il faut que tu portes tes couilles et que tu endosses ce rôle de père qui t’effraie plus que toutes les courses de voitures que tu as fait. ça te fait peur parce que tu ne sais pas si tu seras à la hauteur. après tout, elle pourrait n’avoir besoin ni de toi, ni même de sa mère mais de quelqu’un qui l’aimera vraiment, quelqu’un qui sera lui donner l’amour qu’elle mérite. en gros, une personne comme beech. pourtant, plus t’y penses et plus cette idée te donne envie de vomir. emily c’est ta fille, la chair de ta chair, le sang de ton sang. tu ne peux tout simplement pas te résoudre à l’abandonner alors qu’elle est entrée dans ta vie. si billie ne l’avait jamais amené ici, tu n’aurais jamais eu ce besoin pressant de t’en occuper. est-ce que ça aurait été la même chose si tu étais resté avec sa mère ? est-ce que tu aurais eu envie de la chérir comme la chose la plus précieuse au monde ? tu ne connais pas la réponse à cette question et tu ne l’auras d’ailleurs jamais. tu baisses ton regard vers ta fille et tu demandes si tu y arriveras. ça te brûle les lèvres parce que tu ne sais pas si tu pourras le faire. après tout, tu n’as jamais eu d’enfants, ni même la fibre paternelle. est-ce que tu t’en sortiras ? rien n’est sûr. beech entre à nouveau dans ton appartement et une fois à l’intérieur il ferme la porte essayant de te rassurer. tu peux le faire, qu’il affirme. mais tu doutes de toi. et si elle ne t’aimait pas ? tu ne penses pas que t’arriverais à supporter ça. tu l’écoutes t’encourager, te demander de laisser une chance à la petite et t’apporter son soutien si jamais t’en as besoin et tu sens les dernières barrières que tu avais érigé autour de ton cœur s’effondrer. tu poses à nouveau ton regard sur la petite et tu sens ton cœur déborder d’amour pour ce petit être que tu n’as jusqu’à maintenant pas voulu connaitre. « ok, très bien. » tu capitules en poussant un soupir. « je vais lui laisser une chance. » murmures-tu en levant la tête vers beech. c’est pas sa faute à la petite si elle se retrouve entre sa mère et son père. tu ne dois pas lui en tenir rigueur et l’élever.

_________________
i always loved you
les femmes aiment les mots. tu dois lui dire ce que tu ressens. dis le, dis le encore, dis le différemment. apprends à le dire encore mieux, apprends à le chanter. écris le, envoie lui un poème ou une lettre avec un bouquet de fleurs. grave le sur le tronc d’un arbre, dans le ciment frais d’un trottoir. tatoue le sur ton bras... •• ALASKA (teen wolf)

Revenir en haut Aller en bas
 
(flashback) it's your fault.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» I'm glad to see you again ♥ [Lizzie] FLASHBACK
» Fleur du Mal - Flashback [- 07 ]
» *it's my fault to think you'll be true
» (F/RESERVEE) JENNA COLEMAN ≈ the fault in our stars.
» [Flashback 13 janvier 2014] Cours d'aide en Potions {feat. Néron C. Zabani}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: down to the sun :: flatslands-
Sauter vers: