AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

no news, bad news ? (jadily)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Oct - 16:56
T'avais attendu de recevoir un message de sa part, t'avais attendu plusieurs jours. Tu pensais que Jad voudrait le voir, rapidement. Après votre dernière conversation, t'avais imaginé qu'il serait pressé de le rencontrer. T'avais imaginé qu'il t'écrirait peu de jours après. Mais toujours rien. Tu t'inquiétais un peu. Tu connais bien l'expression pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Mais t'es pas franchement certaines que ça s'applique ici. T'as plutôt l'impression que ça pourrait signifier le contraire. T'avais tenu plusieurs jours à attendre. C'était à Jad de faire le pas, normalement. C'était à lui de t'écrire, il avait ton numéro. Il pouvait le faire, n'importe quand. Mais rien, pas de messages, rien du tout. T'avais fini par craquer. T'étais pas sûre que ce soit une très bonne idée. Mais t'avais cherché son adresse dans votre base de données. Il habitait Fort Greene. Tu n'avais pas mis très longtemps à le savoir. Tu partais chez lui, rapidement. Prête à lui parler. Tu voulais t'assurer que tout allait bien. T'avais mauvaise conscience pour la manière dont les choses se sont déroulées. C'est de ta faute tout ça, t'en es consciente. Et ce serait l'occasion pour vous de reparler de tout ça plus calmement, tu l'espères. T'en as besoin. T'as encore envie de t'excuser, parce que tu sais que t'as merdé. Sur toute la ligne. T'arrive devant son immeuble. T'essayes de pénétrer à l'intérieur, mais la porte est bloquée. Il y a des interphones. T'appuies sur le bouton pour son appartement et t'attends. T'attends qu'il te réponde. T'espère qu'il va te répondre. Tu t'es un peu fait du souci, ces derniers jours.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Nov - 13:46
t'as pas recontacté emily depuis plusieurs jours. presque une semaine. tu veux pas bousculer les choses, t'as besoin de réfléchir. poser les choses et prendre la meilleure décision. avoir un fils qui déboule dans sa vie, dix-huit ans après sa naissance, c'est un changement qui s'opère au-delà du concevable. et pour être tout à fait honnête, ta vie n'est peut-être pas assez bien pour que tu accueilles un mouflet, pour l'instant. t'es pas certain que l'idée soit aussi séduisante qu'elle peut l'être sur le papier. mais t'as un gosse, jad. quelque part, qui traine, qui sort, qui boit et qui, certainement, fréquente des gens qui pourraient le mettre en danger. ton devoir serait de le rencontrer, lui expliquer qui tu es et tenter de nouer contact avec lui. mais dix-huit ans sans son père le pousseront peut-être à vouloir continuer sur la même voie. t'as peur de la déception, plus encore que du reste. quand soudain, l'interphone sonne. tu t'y rends, tu demandes qui est là et quand tu réalises qu'il s'agit d'elle, tu ouvres la porte. qu'est-ce qu'elle vient t'annoncer cette fois ? quand elle frappe à la porte, tu ouvres, un rien mesquin qu'est-ce qu'il y a emily ? tu la regardes, haussant un sourcil t'es venu m'annoncer que tu avais eu des jumeaux et qu'il y a quelque part une fille de dix-huit ans qui a grandi sans son père ? mouais, pas classe, pas mature non plus mais tu peux pas t'en empêcher. tu lui en veux, encore. c'est légitime, après tout.

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Nov - 9:20
Tu t'inquiétais quand même un peu. Lors de votre dernière conversation tu avais vraiment eu l'impression que Jad était pressé de le rencontrer. Tu t'attendais donc à ce qu'il t'écrive assez rapidement pour fixer une date afin de voir son fils, enfin. Mais rien du tout. Pas un message, pas un appel. Aucun signe de vie. T'avais donc pris la décision après une semaine d'aller lui rendre visite. Tu savais bien qu'il pouvait prendre le temps qu'il voulait pour rencontrer son fils et que ce n'était pas à toi de le presser. Mais t'avais besoin de t'assurer que tout allait plus ou moins bien et peut-être d'avoir une conversation un peu plus calme avec lui que la dernière que vous avez eue tous les deux. Tu viens de sonner à son interphone et quand il répond tu t'annonce. T'as peur qu'il refuse d'ouvrir en sachant que c'est toi. Mais t'entends le déclic et tu pousses la porte pour finalement arriver devant celle de son appartement. Tu respires un bon coup et tu frappes à sa porte. Tu sais qu'encore une fois ça ne va pas être facile. Mais honnêtement tu culpabilises beaucoup de ce qu'il se passe en ce moment. L'accueil ressemble un peu à celui que tu attendais. Jad t'en veut toujours, c'est une évidence. Tu ne t'attendais pas à mieux de toute façon. Tu laisses même échapper un rire forcer. Non Jad, je ne te cache pas d'autres enfants, c'est bon. T'imagines que tu l'avais bien méritée cette remarque de toute façon. Mais ça ne fait quand même pas du bien de l'entendre te dire ça. T'as merdé, tu le sais. T'aimerais bien que la conversation avance un peu plus loin que ça. Non en réalité je venais m'assurer que tout va bien. Comme je n'ai pas reçu encore de messages, je m'inquiétait un peu. C'est tout. Tu dis ça presque à demi-mot. Parce que t'aimes pas trop reconnaître que t'as pu t'inquiéter pour lui.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Nov - 15:31
elle te fait face mais tu ne la reconnais pas. depuis votre dernière entrevue, tout a changé. t'as l'impression de ne plus la connaître, emily. et pourtant, tu ne l'avais jamais vu qu'une fois avant qu'elle ne t'arrête. mais tout ce temps sans vous apercevoir alors que vous viviez dans la même ville et cette coïncidence au bout de tes menottes, c'était trop beau pour être vrai. pour toi, la vie t'envoyait clairement un signe. emily était ta planche de salut, et peut-être même la femme de ta vie sauf que là... t'as déchanté. et la chute a été trop douloureuse. la voir, maintenant, ça ne te fait pas plaisir. et tu pries presque pour que laurel se ramène, à moitié à poil, rien que pour qu'elle s'en aille. sauf que ça marche pas comme ça, les prières. tu lui sors donc un pique qu'elle attrape au vol. son rire n'a rien de sincère, tu t'en moques. tu sais que t'es dans ton droit le plus légitime. c'est toi qui a un fils dont tu ne connais rien, pas elle. non jad, je ne te cache pas d'autres enfants, c'est bon. tu la laisses pas entrer pour autant. tu restes planté devant elle, sans la lâcher du regard. t'es pas prêt à lui pardonner, pas comme ça, c'est trop simple. non en réalité je venais m'assurer que tout va bien. comme je n'ai pas reçu encore de messages, je m'inquiétais un peu. c'est tout. tu hausses un sourcil, bras croisés. je trouverai ça presque touchant si j'étais pas sûr que cette inquiétude ne soit là que pour servir tes intérêts emily. tu te râcles la gorge. alors dis moi... qu'est-ce que je peux faire pour soulager ta conscience ? parce que tu sais qu'elle s'en veut. c'est humain comme réaction. mais t'es pas près à lui expier ses pêché. tu sais que je ne pratique plus... je ne peux donc pas te faire confesser. pas d'humour, juste du cynisme.

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 11:18
Tu ne supportes pas la situation dans laquelle tu te trouves aujourd'hui. Pourtant, tu sais bien que c'est entièrement de ta faute si tu en es là aujourd'hui, si tu te retrouves devant lui à présent à essayer de te faire pardonner. Au moins un petit peu. T'aurais dû réfléchir à l'époque, aujourd'hui c'est bien trop tard, tu t'en rends effectivement compte. Et ce n'est pas Jad qui te montrera un petit peu de pitié. Bien au contraire. Il se montre plus qu'exécrable avec toi. Tu encaisse, comme tu peux. Parce que t'as plus vraiment d'autres choix aujourd'hui. Tu serres les dents, sans broncher, à chacune de ses paroles et tu avoues timidement que tu es là parce que tu t'inquiétais. C'était vrai pourtant, tu voulais effectivement t'assurer que tout allait bien. Essayer de comprendre pourquoi il ne t'as pas encore écrit. Peut-être qu'il a peur, tu le comprendrais après tout. La situation n'est pas du tout facile pour lui à présent. Par ta faute, tu le sais bien. Si tu peux au moins faire quelque chose pour l'aider. Il ne te laisse pas entrer dans son appartement. Tu restes là devant sa porte. Ton regard plongé dans le sien, tu ne bouges pas. Les bras croisés, tu serres les dents encore une fois face à ses mots. Je ne suis pas là pour soulager ma conscience. Tu dis doucement. Je voulais juste... Tu cherches encore une fois à te justifier. Mais tu t'arrêtes. Tu réalises que quoi que tu dises, Jad cherchera toujours à te faire culpabiliser. Tu perds patience. Tu sais quoi ? Laisse tomber. Je venais juste voir si quelque chose te retenait de rencontrer ton fils. Je peux peut-être aider, mais finalement, si c'est pour que tu passes ton temps à me faire culpabiliser, ça sert à rien. J'ai compris Jad, vraiment. Mais si ça te fait plaisir de tourner encore et encore le couteau. Vas-y fais-toi plaisir.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Nov - 10:58
tu fais mouche, t'appuies là où ça fait mal. on peut pas te l'enlever, ça, c'est vrai. tu te révèles être une ordure lorsque tu en as besoin. t'as beaucoup appris de la prison, t'hésites pas à t'en servir, d'ailleurs. t'es mesquin, déloyal surtout. tu retournes le couteau dans une plaie béante et bien ouverte. mais l'est-elle seulement chez elle ? non, elle l'est tout autant chez toi. tu la détestes de t'avoir menti mais tu te détestes tout autant de ne pas avoir encore osé franchir le pas. t'as peur de l'inconnu, peur de la réaction de ce gamin quand il découvrira qui tu es. je ne suis pas là pour soulager ma conscience. je voulais juste... silence, elle prend conscience. tant mieux. ça va exploser, tu l'sais déjà. tu sais quoi ? laisse tomber. je venais juste voir si quelque chose te retenait de rencontrer ton fils. je peux peut-être aider, mais finalement, si c'est pour que tu passes ton temps à me faire culpabiliser, ça sert à rien. j'ai compris jad, vraiment. mais si ça te fait plaisir de tourner encore et encore le couteau. vas-y fais-toi plaisir. tu la lâches pas du regard, tu ricanes. tu hausses les épaules. j'y trouve aucun plaisir. tu dis, tout simplement. ma vie est un bordel. j'ai pas de toit, j'ai pas de job. et tu voudrais quoi emily ? que je prenne contact avec lui pour qu'il découvre à quel point je suis décevant ? tu hausses un sourcil. certainement pas. tu croises les bras. j'aurai qu'une chance emily. qu'une cartouche dans mon fusil. si je tire à côté, j'pourrai plus essayer. si ce qu'il voit ne lui plait pas, alors il disparaîtra, tout simplement. et je le perdrai une seconde fois.

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Nov - 11:56
T'as pas pu t'en empêcher. T'as laissé totalement ressortir ta colère, sans même réussir à le contrôler. Parce que tu lui en veux pour son comportement, mais surtout tu t'en veux à toi-même d'en être arrivé là aujourd'hui. Alors tu craques et tu lui balances tout. D'une traite, sans même reprendre ton souffle. T'espères que ça aura eu son effet sur lui. Mais t'en es pas certaine. Il hausse les épaules pour commencer. Et puis il finit par se lancer lui aussi dans un discours. Il te parle de sa vie, qui ne semble pas des plus roses et de ses craintes vis-à-vis de son fils. Craintes que tu peux tout à fait comprendre. Toi-même tu ne saurais dire comment ton fils réagira lorsqu'il rencontrera Jad. Mais t'es persuadée qu'il lui donnera quand même sa chance. Parce qu'il reste son père. Ca te touche, de voir à quel point Jad accorde de l'importance à tout ça. Tu te rends compte qu'il aurait certainement été bon dans le rôle de père. Mais beaucoup trop tard malheureusement. Tu te calmes, un peu. Tu continues de le regarder droit dans les yeux. Je ne pense pas qu'il te trouvera décevant Jad. Tu es son père et je sais qu'il veut te connaître. Peu importe ce qu'il se passe dans ta vie, peu importe dans quelle merde tu es en ce moment. T'es son père et ça pour lui ce sera plus important que tout le reste. T'en es persuadée. Ton fils te pose de plus en plus de questions au sujet de Jad, tu t'attends donc à ce qu'il se montre plutôt réceptif le jour où Jad viendra à votre porte. Tu fais de ton mieux pour essayer de le rassurer. Parce que c'est la seule chose que tu puisses faire aujourd'hui. Je sais bien que t'es dans cette situation à cause de moi. Mais je suis vraiment prête à t'aider à franchir le pas, si tu en as besoin. Tu lui dois bien ça.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Nov - 13:21
de vos colères respectives se muent un respect mutuel et quelques confessions. en arriver à de tels extrémités pour réussir à vous dire les choses telles qu'elles sont n'est pas ce qu'on peut appeler un comportement d'adulte mais la colère que tu as gardé en toi suite à la nouvelle qu'elle t'avait balancée la dernière fois n'avait fait que croître avec le temps et les interrogations. ton fils, c'est ta nouvelle bataille. mais t'es pas certain d'avoir le courage nécessaire pour la mener à bien. tu veux pas le perdre une seconde fois, tu ne veux courir aucun risque. t'as trop peur qu'il ne t'apprécie pas à ta juste valeur. tu as besoin de temps, un peu plus. de temps pour te reconstruire, toi, avant d'aller vers lui. emily se calme, instinctivement. la mère prend la place de l'ancien plan cul, tu trouves ça renversant. elle t'apparaît plus mature que tu ne l'avais jamais soupçonné. ça remonte à si loin, en même temps. je ne pense pas qu'il te trouvera décevant jad. tu es son père et je sais qu'il veut te connaître. peu importe ce qu'il se passe dans ta vie, peu importe dans quelle merde tu es en ce moment. t'es son père et ça pour lui ce sera plus important que tout le reste. tu ne souris pas, mais ses mots te touchent, en plein coeur. tu les entends, sans en concevoir le fond de vérité qui s'y cache. ton fils t'attend ? est-ce seulement une tactique d'approche ou un compliment bourré d'empathie histoire de calmer tes angoisses ? tu la regardes, elle poursuit je sais bien que t'es dans cette situation à cause de moi. mais je suis vraiment prête à t'aider à franchir le pas, si tu en as besoin. tu retiens ton souffle. il est peut-être temps de rendre les armes, t'as assez bataillé contre elle. tu te pousses de la porte entre, emily. tu glisses avant de fermer la porte derrière elle. tu la regardes évoluer dans ton salon et tu prends peur. tu te souviens de ce que t'as continué à éprouver pour elle malgré iva, malgré le reste. l'absence n'a rien changé, la colère non plus. elle se tient face à toi et tu es prêt à replonger la tête la première.

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Nov - 11:54
Tu finis par craquer. Parce que tu n'en peux plus de l'entendre te faire des reproches sur le passé. T'as merdé, tu le sais. Tu l'as avoué, tu t'es excusée, des milliers de fois. Aujourd'hui t'es pas là pour ça, mais pour discuter de votre fils et de leur rencontre. Parce que tu t'attendais à recevoir un message rapidement de Jad. Tu découvres alors qu'il redoute ce face à face. Tu te décides à lui proposer ton aide. C'est une manière pour toi d'essayer de te faire pardonner. Au moins un petit peu. Même si tu sais qu'au fond il ne te pardonnera jamais complètement. Tu essayes alors de montrer à Jad que son fils l'appréciera, forcément. T'en es persuadée. Ce n'est pas sa vie actuelle, ses problèmes qui vont intéresser votre fils. Il voudra connaître l'homme et comme tu viens de le dire, Jad est son père. C'est déjà énorme pour lui. Tu attends, après avoir proposé ton aide. Tu ne sais pas ce que Jad va te répondre, tu redoutes qu'il te repousse, encore une fois. Mais il s'écarte de la porte et te laisse enfin entrer chez lui. Merci. Tu regardes rapidement l'appartement et tu vas au salon, tu prends place sur le canapé. Tu fais un peu comme chez toi, quoi. Tu lèves les yeux vers Jad. T'es pas encore tout à fait à l'aise avec tout ça. Cette sensation d'être la méchante de l'histoire, t'aimes pas du tout ça. Mais aujourd'hui tu vas faire de ton mieux pour aider Jad, au moins un petit peu. Tu dis rien, sur ce canapé. Tu le regardes et tu te rends compte qu'en réalité tu ne sais pas vraiment quoi lui dire. Tu en as déjà dit beaucoup il y a quelques minutes.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Déc - 10:25
finalement tu cèdes... tu te montres plus gentil, moins hargneux. t'étais parti pour lui en vouloir, encore un petit moment. t'en avais toutes les raisons, t'en avais même le droit. et finalement, face à son regard, à ses explications, tu cèdes. tu baisses la garde. tu t'en veux presque plus que tu la portes responsable de ses choix. et pourtant... c'est elle, elle seule qui a caché la vérité et qui a éloigné ton fils de toi. elle seule qui a décidé que tu n'étais apparemment pas assez bien pour faire partie de sa vie tout ce temps. et là voilà qui pénètre chez toi, parce que tu l'invites. merci. qu'elle se permet même de dire. mais merci de quoi ? d'être aussi bon ? tout le monde sait qu'à être trop bon, on est souvent trop con. et toi, t'es là. tu souris, tu essaies de te montrer hargneux mais dès qu'elle dégaine, tu te rabaisses. le pouvoir qu'elle exerçait sur toi est encore là, au fond de toi. et quoi qu'il se passe entre vous, tu n'arrives pas à la détester parce que tu l'as sans doute trop aimée. tu files en cuisine, pichet d'eau, deux verres. tu poses ça devant elle. tu t'assieds sers toi, je t'en prie. c'est modeste chez toi, et c'est pas chez toi. t'habites avec laurel. c'est déroutant, mais c'est comme ça. t'as pas les moyens pour vivre seul. tu t'en veux, un peu. t'aimerais offrir ce qu'il y a de mieux à ton fils mais t'en serais tout bonnement incapable. qu'est-ce qu'il fait ? dans la vie, ton fils ? des études, il bosse déjà ? presque dix-huit ans. t'en reviens pas. c'est un bonhomme déjà. et t'aimerais être fier de lui, si seulement tu en savais plus.

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Déc - 14:49
T'en reviens pas qu'il te laisse entrer. Il te faut tout de même quelques secondes avant d'entrer dans son appartement. Tu regardes d'ailleurs autour de toi, pour admirer l'endroit que tu ne verras peut-être qu'une seule fois. T'es là pour ton fils, pour l'idée qu'il puisse enfin connaître son père. Mais tu sais très bien qu'après ça, Jad n'aura plus envie de te voir, certainement. Il se contentera de voir ton fils, peu importe ce que toi tu feras. Mais tu veux vraiment faire cet effort pour ton fils et pour aider peut-être Jad à faire le pas. Parce que visiblement, il éprouve quelques problèmes à le faire. Si tu peux l'aider, tu le feras. Vous êtes à présent assis, il dépose devant vous une carafe d'eau et deux verres, t'invitant à te servir. Tu t'exécutes, immédiatement et en silence. Tu remplis ton verre. Je te sers ? Et tu attends pour remplir le sien, tu imagines que oui, sinon il n'aurait pas amener de verre. Mais t'essayes de briser un peu ce silence qu'il y a entre vous et qui commence à te gêner, un peu. Il te demande ensuite qu'est-ce qu'il fait, ton fils. Tu te redresses et t'appuies contre le dossier du canapé. Ton verre à la main, tu regardes Jad. Tu ne crois pas que tu devrais en discuter directement avec lui, de tout ça ? Je veux bien te répondre, mais c'est peut-être mieux que ce soit lui qui te le dise, non ? Tu penses que c'est important qu'ils discutent de tout ça ensemble, qu'ils apprennent à se connaître tous les deux. Il me pose quand même des questions, sur toi. Il veut te connaître. Tu lui avais déjà dit qu'il posait des questions. Mais tu avais un peu évité la question, parce que tu n'avais jamais vraiment pu répondre comme il faut aux questions de ton fils. Trop honteuse de ce que tu as pu faire, sans aucun doute.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Déc - 10:57
tu la regardes qui évolue dans ton salon, ça te fait bizarre. tu pensais pas que ça arriverait un jour. t'étais à mille lieues de prévoir tout ce que ces dernières années t'avait offertes. l'emprisonnement, les retrouvailles. tout ça quoi... tu restes pourtant figé, face à elle. face à ce que tu pensais avoir partagé avec elle le temps d'une nuit. souvenir indélébile marqué à jamais sur ton coeur. et puis, la surprenante nouvelle. celle qui change la donne, qui modifie le cours de ta propre histoire. un gamin, quelque part. tu lui en voulais, tu lui en veux déjà plus. son regard dans le tien, la douceur de ses gestes. tu te rappelles de la femme que t'as sûrement aimée, un jour. elle n'a pas vraiment changé. je te sers ? polie, serviable. tu hoches la tête. pourquoi pas. t'as pas soif. t'as pris un verre en plus par habitude, sait-on jamais. elle porte son verre à ses lèvres. tu poses une question, toute simple. besoin d'en savoir plus, d'en apprendre d’avantage sur celui qui porte tes gênes et ton sang. elle se redresse, sourire en coin. elle dit tu ne crois pas que tu devrais en discuter directement avec lui, de tout ça ? je veux bien te répondre, mais c'est peut-être mieux que ce soit lui qui te le dise, non ? tu te sens légèrement agacé par sa moral. comme si elle avait le droit de te la faire après le mensonge qu'elle avait certainement servi à son fils sur l'identité de son père toutes ces années. elle ajoute il me pose quand même des questions, sur toi. il veut te connaître. regain de chaleur. toi aussi, tu veux. mais t'oses pas, pas pour l'instant. ta vie est en désordre, tu peux pas l'accueillir. tu veux pas prendre le risque de le perdre avant même de l'avoir retrouvé. tu soupires, t'as soif cette fois. manque d'eau, le ventre qui se serre. je suis pas prêt. pire qu'une gonzesse, tu bois. tu regardes emily. je peux pas... pas pour l'instant. tu confesses. t'es personne, t'es plus personne. pas même un père pour ce marmot. tu veux pas prendre de risques inutiles. regarde autour de toi emily. je vis en colocation avec une femme qui offre une entrée gratuite à son intimité à tous les hommes qui acceptent de traverser la rue. tu penses que c'est un environnement saint pour construire quelque chose avec un gamin que je connais même pas ? réelle question, parce qu'au fond, t'as envie qu'elle comprenne qu'à ce stade des choses... t'es pas assez bien dans tes pompes pour laisser qui que ce soit venir bouleverser tes projets et tes plans de carrière.

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Déc - 11:35
T'es bien consciente que c'est compliqué pour Jad de gérer cette situation. Tu sais très bien que ce que tu lui as annoncé il y a quelques jours n'est pas quelque chose d'anodin. T'as compris qu'il puisse t'en vouloir et tu peux comprendre qu'il ne soit pas prêt à le rencontrer. Tu ne sais pas vraiment comment tu aurais réagis à sa place, mais tu te doutes que ce soit compliqué. Tu essayes pourtant de le pousser à aller le voir alors qu'il commence à te poser des questions sur lui. Tu veux bien lui répondre, mais tu estimes que ce sont des questions à poser directement à votre fils. Tu le regardes et tu vois qu'il ne semble pas très à l'aise soudainement. Il t'avoue ne pas être prêt. Tu restes silencieuse, tu le laisses parler. Tu le laisses expliquer ce qu'il pense de tout ça. Il te parle de sa situation. Il pense que ce n'est pas saint ici pour construire quelque chose avec un gamin qu'il ne connaît pas. Tu vois bien qu'il n'est vraiment pas très bien face à cette situation. Tu ne sais pas comment t'y prendre pour le rassurer au moins un petit peu. Pour lui faire comprendre que son fils ne va pas le juger par rapport à ça. Tu ne penses pas en tout cas. Oui je comprends bien que tu ne te sentes pas prêt. Mais je ne pense pas que ta situation actuelle poserait problème. Je ne peux pas prétendre que je te connais bien, mais pour ce que je sais tu restes quelqu'un de gentil. Il te suffit d'être toi-même. Il t'acceptera comme tu es. J'en suis persuadée. Tu marques une pause. Mais si tu ne te sens vraiment pas prêt, on peut attendre encore un peu. C'est toi qui choisis, je ne veux pas te forcer la main. Tu le regardes et tu reprends un peu d'eau dans ton verre. Tu veux bien l'aider un peu, mais tu ne peux l'obliger en rien, tu le sais bien.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Jan - 10:38
elle, assise en face de toi, c'est perturbant. à bien des égards. tu sais pas comment te comporter. elle, dans ton appartement, c'est encore plus impressionnant. mais elle, et toi, parents, ça, ça te dépasse. t'aurais voulu la retrouver pour d'autres raisons. peut-être même construire quelque chose sur des bases plus solides avant que la question ne se pose. vous ne vous êtes vus qu'une fois, vous avez couché ensemble et hop... t'es père. t'es pire que l'ange gabriel, sur ce coup, jad. que t'aurais juste posé ton index sur son ventre, le résultat aurait été le même. tu soupires, t'es pas prêt pour ça. t'as pas les épaules assez solides. elle se rend pas compte, forcément. mais toi, toi tu sais. si t'avais dû rencontrer ton père à dix-huit ans, t'aurais espéré qu'il soit à la hauteur de tes exigences. dieu sait ce dont il rêve ce gosse. mais certainement pas d'un père au chômage qui sort tout juste de taule. tu veux pas le décevoir, ce gamin. parce que tu l'aimes déjà, sans savoir vraiment pourquoi. alors tu te livres, un peu, à emily. t'expliques ton point de vue, mais elle ne comprend pas. oui je comprends bien que tu ne te sentes pas prêt. mais je ne pense pas que ta situation actuelle poserait problème. je ne peux pas prétendre que je te connais bien, mais pour ce que je sais tu restes quelqu'un de gentil. il te suffit d'être toi-même. il t'acceptera comme tu es. j'en suis persuadée. mais si tu ne te sens vraiment pas prêt, on peut attendre encore un peu. c'est toi qui choisis, je ne veux pas te forcer la main. tu ne souris pas. air grave sur ton visage. tu passes une main dans tes cheveux. mais tu piges rien emily. tu lui dis, sur un ton plus sec. il a passé dix-huit ans de sa vie à s'imaginer un père. tu sais ce que ça veut dire ? même s'il ne t'en a pas parlé, il s'est forcément construit l'image d'un père qui le rendrait fier. tous les gamins sont comme ça. dieu seul sait ce qu'il a dû s'inventer à mon sujet... tu secoues le visage de gauche à droite. et tu veux que du jour au lendemain, je me pointe chez vous et je lui annonce que son père est un raté ? un mec au chômage qui sort de taule mais qui est... gentil, quand même ? tu soupires. ce serait l'humiliation complète pour lui... la déception que je pourrai lire dans ses yeux m'achèveraient, emily. et t'es pas prêt pour ça. t'as pas les armes pour te défendre.

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Jan - 11:17
T'essayes de le convaincre. Tu fais de ton mieux pour lui faire comprendre que l'important pour Theo est de rencontrer son père. Peu importe son histoire, peu importe son passé. T'es persuadée qu'ils pourront bien s'entendre. Parce que finalement ton fils a aussi ses airs de bad boy, ses manies de délinquant qui ont tendance à t'énerver parfois. Peut-être que ça lui plaira d'avoir un père comme Jad. T'en sais rien. Dans tous les cas personnes ne le saura vraiment tant qu'il n'aura pas fait l'effort de le rencontrer. Tu fais donc de ton mieux pour trouver les mots. Mais tu ne fais qu'empirer la situation. Tu l'écoutes, tu soupires. T'es pas d'accord avec lui parce que tu ne penses pas que les choses se passeront ainsi. Theo voudra le connaître et il verra forcément plus loin que le raté que Jad est entrain de te décrire. Tu te lèves du canapé, tout en continuant de le regarder droit dans les yeux. Bon tu sais quoi Jad. Je suis pas venue pour t'écouter t'apitoyer sur ton sort. Si tu penses que Theo sera déçu, crois ce que tu veux. Reste enfermé chez toi et ne va jamais le voir. Pour ma part ça m'est totalement égal après tout. C'est ton problème à toi. Je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis, je ne pense pas qu'il te verra comme ça. Mais si tu ne veux pas me croire, je peux rien faire de plus. Tu n'as pas haussé le ton, mais tu perds un peu patience. Tu peux comprendre que ce ne soit pas facile pour Jad, cette histoire. Evidemment. Mais s'il ne veut pas t'écouter et rester borné sur ces idées, tu ne peux rien faire de plus pour lui malheureusement.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 15:37
t'as toujours été buté. c'est pas un défaut, en ton sens. t'es pas certain d'avoir toujours raison, mais t'as les pieds parfois trop ancrés à terre pour laisser une chance au hasard. tu te bases sur les faits, en règle générale, sauf lorsqu'il s'agit de religion. alors oui, tu peux être exaspérant, mais tu lâches pas le morceau. tu peux pas te présenter à ton fils, pas comme ça. t'aimerais, mais c'est au-dessus de tes forces, tu crois. emily s'emporte, tu peux comprendre. tu la vois qui se dresse sur ses jambes. ça te fait sourire. bon tu sais quoi jad. je suis pas venue pour t'écouter t'apitoyer sur ton sort. si tu penses que theo sera déçu, crois ce que tu veux. reste enfermé chez toi et ne va jamais le voir. pour ma part ça m'est totalement égal après tout. c'est ton problème à toi. je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis, je ne pense pas qu'il te verra comme ça. mais si tu ne veux pas me croire, je peux rien faire de plus. ok, tu abdiques, tu lèves les deux mains au ciel. ok, ok. tu aimes pas le ton qu'elle emploie. t'es les pieds au mur, et dans le fond, elle a raison. il a passé dix-huit ans a idéalisé son père, c'est vrai, mais une image vaut-elle mieux que la réalité ? tu peux être là pour lui, aujourd'hui. parle lui, s'il te plait. tu dis en te levant. prépare un peu le terrain, pour moi. tu plantes tes yeux dans les siens, sourire en coin. tu veux qu'elle te soutienne, c'est ton droit non ? après tout ce qu'elle t'a fait, elle peut bien parler de toi à votre fils.

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Jan - 15:35
Conversation qui tourne en rond, c'est le sentiment que tu as, gentiment. Tu le regardes et tu finis par t'emporter. Tu n'en peux plus. Il veut rencontrer son fils, qu'il le fasse. Ca ne sert à rien d'imaginer ce qu'il pourrait penser de lui. Dans tous les cas tu es persuadée que Theo sera heureux de voir son père. Pour la première fois. Peu importe son histoire, peu importe qui il est vraiment. Il reste son père. Et de toute façon il ne peut pas changer qui il est. S'il continue de penser ainsi, il ne rencontrera jamais son fils. C'est ce que tu essayes de lui faire comprendre lorsque tu t'emportes. T'es même prête à partir de chez lui parce que tu as vraiment l'impression que tu perds ton temps avec lui en ce moment. Mais ton discours semble avoir eu son petit effet. Tu le vois lever les mains. Il semble prêt à t'écouter, prêt à faire le pas. Tu poses ton regard sur lui, bras croisé. Oui, je peux bien faire ça pour toi. Je vais lui parler de toi. Comme il faut. Tu dis plus calmement cette fois-ci. Tu continues de le regarder, tu te rapproches même un peu de lui. Cette fois-ci tu parles avec une voix qui se veut rassurante, parce que tu te doutes que ce ne sera pas facile pour lui. Mais ça se passera bien, j'en suis sûre. Tu... Tu me raconteras ? Tu ne sais pas si ton fils t'en parlera, mais surtout tu veux savoir comment ça s'est passé pour Jad. Tu veux être sûre que les choses se déroulent au mieux. T'as merdé à l'époque, mais aujourd'hui les choses pourraient finalement rentrer dans l'ordre.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Fév - 14:14
tu cèdes, parce qu'emily trouve les mots justes mais également parce que tu te rends compte que vous êtes tous les deux aussi butés l'un que l'autre. tu trouverais cet échange presque charmant si vous aviez été un couple. mais vous ne l'êtes pas, enfin, pas vraiment. vous êtes juste les heureux parents d'un môme de dix-huit ans. elle l'a élevé quand toi, tu viens tout juste de l'apprendre. le fossé qui vous sépare est trop grand pour que les choses redeviennent ce qu'elles étaient cette fameuse nuit. tu pensais avoir rencontré la femme de ta vie, pas la mère de ton gosse. elle semble ravie néanmoins que tu changes d'avis, elle se calme aussitôt. oui, je peux bien faire ça pour toi. je vais lui parler de toi. comme il faut. tu la remercies d'un sourire, en te redressant sur tes jambes. vous êtes faces l'un à l'autre, à vous regarder en chiens de faïences. pourquoi ? dans quel but ? et puis, c'est quoi la suite ? les dîners de famille, les réunions avec les professeurs et les anniversaires ? mais ça se passera bien, j'en suis sûre. tu... tu me raconteras ? parce qu'avant d'être une femme, d'être celle qui t'a passé les menottes et d'être vindicative, elle est une mère. une mère qui s'inquiète, tu trouves ça touchant. tu t'approches d'elle, poses ta main sur son épaule. geste qui te paraît déplacé, au possible. bien sûr. tu promets sans te départir de ton sourire. en attendant, tu veux bien t'assoir. je vais nous servir un verre. s'il faut que je rencontre mon fils, j'aimerais en apprendre plus sur sa mère. tu dis en plaisantant. parce que tu t'es rendu compte que, finalement, tu ne la connaissais pas plus que tu connais ton fils, emily. et c'est triste, en un sens.

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Fév - 11:18
T'es contente de voir que Jad a fini par se détendre, qu'il a fini par accepter qu'il devra rencontrer son fils tel qu'il est maintenant. De toute façon il ne peut pas changer son passé, il ne peut pas changer qui il est aujourd'hui. Mais t'es persuadée que Theo l'acceptera ainsi. Tu l'espères en tout cas. Tu promets de préparer le terrain, tu sais que tu vas devoir tout expliquer à ton fils. Une bonne fois pour toute. Sans pour autant rentrer dans des détails au sujet de Jad. C'est à lui de parler de son histoire, tu ne veux pas prendre les devants à ce sujet. Tu ne voudrais surtout pas dire quelque chose que Jad pourrait te reprocher par la suite. C'est déjà bien assez compliqué entre vous comme ça. En tout cas ce qui est certain c'est que tu veux des détails, sur cette rencontre. Tu veux savoir comment ça s'est passé entre eux, comment ils se sont entendus, tout ça. Il s'approche de toi et pose une main sur ton épaule. Premier geste affectif entre vous depuis que vous vous êtes revu, tu penses. Tu souris quand il t'affirme qu'il le fera. Heureusement. Et puis t'es surprise par la suite. Surprise en bien. Il te demande de rester, pour en apprendre plus sur toi. Tu souris et tu reprends place sur le canapé. D'accord. Tu réponds tout en levant ton regard vers lui. Mais je ne sais pas s'il y a grand chose d'intéressant à savoir sur moi.. Tu sais déjà que je suis flic et un super bon coup au lit. Tu dis tout en rigolant, un petit peu. C'est pas dans tes habitudes de te vanter comme ça d'habitude, mais tu trouvais la situation amusante pour ça.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Fév - 9:18
tu souhaites alléger l'atmosphère pour avoir une réelle discussion avec emily. parce qu'aujourd'hui, vous êtes parents, c'est un fait. mais tu ne la connais pas finalement, pas plus que ça. tu as couché avec elle, il y a dix-huit ans. tu ne l'avais jamais revue jusqu'à ce qu'elle procède à ton arrestation et puis, en sortant, une seule fois. depuis, t'as l'impression d'avoir partagé bien plus que ça et pourtant, tu ne sais rien d'elle. alors tu lui demandes de rester, tu veux en apprendre plus. elle s'exécute, touchée. elle s'assied, et toi, tu prends place en face d'elle. d'accord. mais je ne sais pas s'il y a grand chose d'intéressant à savoir sur moi.. tu sais déjà que je suis flic et un super bon coup au lit. elle rit, tu fais de même. remarque légèrement déplacée quand on sait que c'est à cause de ça que vous avez un gosse en commun, mais tu peux pas t'empêcher de trouver gentil de sa part d'essayer de faire de l'humour pour désamorcer la situation. tu glisses tes mains sur tes jambes, tu la regardes. je veux savoir qui tu es, emily. tes passions, tes projets, ce que tu as fait toutes ces années et puis, comment tu t'en es sortie avec lui. parce que votre fils ne peut pas être éludé de votre conversation entièrement, t'as besoin de savoir qu'elle n'a manqué de rien pour te débarrasser de cette culpabilité que tu ressens depuis que tu sais que tu l'as laissée seule avec un enfant à charge. et puis, y a la emily que tu ne connais pas, également. dans son quotidien. celle qui mange, qui se prépare, qui sort un peu et qui flirte. celle qui a sans doute vécu des aventures, des expériences. sans oublier celle que t'avais aimée, à l'époque..

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Fév - 15:08
Jad qui veut en savoir plus à ton sujet. Ca te perturbe, qu'il te le dise. Tu ne pensais pas qu'il voudrait encore discuter avec toi. Mais ça te flatte, en même temps. Tu ne refuses pas, loin de là. Tu prends place, lui en face de toi. Tu le regardes et tu ne peux t'empêcher de plaisanter. Pour détendre l'atmosphère un petit peu, mais tu le fais sans doute un peu trop maladroitement. Tu n'aimes pas vraiment parler de toi. Beaucoup de choses sur ton passé dont tu ne veux plus parler. Beaucoup de détails sur toi que peu de gens connaissent. Peut-être même personne, pour certains. Tu le regardes et il te pose des questions. Tes passions, tes projets. Comment tu t'en es sortie avec Theo. Des questions pertinentes. Tu hausses les épaules. C'est vraiment pas ton fort de commencer à te confier sur ta vie. Je ne sais pas si j'ai vraiment de projets. Je vis au jour le jour depuis bien longtemps. Je préfère ne rien trop prévoir dans ma vie, en fait. J'aime bien cuisiner, lire et le cinéma. Mais j'ai jamais vraiment beaucoup eu de temps pour moi. Entre le travail et Theo. Tu marques une pause, ton regard dirigé vers celui de Jad. Parler de Theo, comment tu t'es débrouillée avec lui, c'est ce que tu vas devoir faire. Mais tu ne saurais pas vraiment l'expliquer. Avec Theo, j'ai fait comme j'ai pu. Je me suis débrouillée par moi-même très jeune, en fait. J'ai essayé d'inculquer ça à Theo. Etre indépendant et responsable. J'ai pu m'arranger un peu avec mon travail pour passer le plus de temps avec lui. Mais c'était pas toujours facile, surtout quand il était plus petit. Mais je pense que le résultat n'est pas si mal. Tu expliques, en parlant vite. Tu veux changer de sujet. Et toi alors, c'est quoi tes passions, tes projets, ce que t'as fait toutes ces années ? Tu préfères parler de lui, même si tu connais peut-être certaines parties de sa vie un peu mieux que lui ne te connaît.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Fév - 10:15
si t'avais eu les moyens, t'aurais sans doute ouvert une enquête sur emily. fantôme du passé, mais dont tout reste très trouble et flou. t'aurais voulu apprendre à la connaître, cette fameuse nuit. le destin en avait voulu autrement. tu n'te rappelles plus lequel d'entre vous deux n'avait jamais donné suite mais toujours est-il que vous vous étiez perdus de vue, tout simplement. et puis, elle avait sans doute tourner la page, depuis longtemps, tu pensais.. jusqu'à ce que t'apprennes que de cette nuit, il y avait un enfant qui était né. les choses ont donc changé dans ton esprit, te forçant à penser tout ce qu'elle avait dû traverser tout ce temps. en acceptant de l'élever, de la garder, elle avait dû accepter de vivre avec votre souvenir à jamais. te voir dans ses traits, dans ses yeux, dans son sourire, sûrement. pénible, plus pour elle que pour toi, qui étais retourné à ta petite vie tranquille, loin de tout. je ne sais pas si j'ai vraiment de projets. je vis au jour le jour depuis bien longtemps. je préfère ne rien trop prévoir dans ma vie, en fait. j'aime bien cuisiner, lire et le cinéma. mais j'ai jamais vraiment beaucoup eu de temps pour moi. entre le travail et theo. tu écoutes attentivement. tu entends bien qu'elle n'aime pas parler de toi. elle va à l'essentiel, sans trop prendre le temps d'approfondir les sujets. tu vois bien qu'il y a un certain malaise dans sa manière de parler de ses passions, de ses envies. comme si toute sa vie ne se résumait finalement qu'à son job et son fils, votre fils. avec theo, j'ai fait comme j'ai pu. je me suis débrouillée par moi-même très jeune, en fait. j'ai essayé d'inculquer ça à theo. être indépendant et responsable. j'ai pu m'arranger un peu avec mon travail pour passer le plus de temps avec lui. mais c'était pas toujours facile, surtout quand il était plus petit. mais je pense que le résultat n'est pas si mal. et toi alors, c'est quoi tes passions, tes projets, ce que t'as fait toutes ces années ? elle change de sujet, survolant très rapidement l'éducation de votre enfant. tu soupires, t'aimerais qu'elle se livre un peu plus. emily.. pourquoi- pourquoi tu n'aimes pas parler de toi ? tu lui demandes, en toute franchise. tu t'avances un peu, tes bras sur tes genoux, le visage en avant, tes yeux dans les siens. tu survoles tous les sujets sans trop approfondir. tu reportes l'attention sur moi dès que tu le peux.. qu'est-ce qu'il y a ? parce que t'étais prêtre, parce que ton rôle avait été d'écouter tes fidèles, parce que t'avais appris à lire entre les lignes et parce que t'es d'une nature beaucoup trop curieuse.

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Fév - 9:38
Il veut parler. Parler de toi, parler de tes passions, de tes envies. De ta vie avec Theo, comment tu as géré tout ça. Tu fais l'effort de raconter, quelques points. Tu ne veux pas donner de détails, tu ne veux pas parler de toi, tout simplement. Et tu espères que ça passera inaperçu. Tu reportes d'ailleurs rapidement sur lui la conversation, tu veux qu'il parle à ta place. Tu veux en savoir plus sur lui et ne pas parler de toi. Mais malheureusement ton plan ne semble pas fonctionner. T'as oublié dans l'histoire que Jad est prêtre et qu'il a dû en entendre des gens raconter leur histoire. Il a dû apprendre à déceler certaines choses chez les gens. Et là il a bien remarqué que tu ne veux pas te confier, que tu ne veux pas parler de toi. Regard dans le sien. Il te demande ce qu'il y a et tu ne sais pas quoi répondre. Ou plutôt tu ne veux pas répondre. Silence lourd qui s'installe. Tu ne le quittes pas des yeux, mais tu ne sais pas quoi dire. T'as jamais voulu parler de toi. Remonter dans ton passé, penser à ses choses que tu as préféré enfouir au plus profond de ton esprit. Il n'y a rien, Jad. Ma vie n'est pas si passionnante que ça c'est tout. Ca ne sert à rien de creuser plus et je n'aime juste pas que l'attention soit sur moi, c'est tout. Plus facile d'affirmer ça que de donner des vérités qui te dérangent. Passé trop lourd à porter, la peur de faire faux, de reproduire des choses que tu ne voudrais pas. T'as fait de ton mieux pour élever ton fils. Lui qui a connu la même vie que toi, finalement. Un seul parent à ses côtés. Mais toi au moins t'as tout fait pour être un bon exemple, tu l'espères en tout cas. T'as eu peur, pendant bien longtemps. Très peur de faire des erreurs avec lui. T'en as fait, en le privant de son père. Mais tu penses avoir plutôt bien réussi son éducation. Tu détournes finalement le regard. Mal à l'aise que Jad t'accorde autant d'attention. Tu ne veux vraiment pas ça.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 471 points : 0
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : smoak (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Fév - 14:04
vous n'avez partagé qu'une nuit. rien ne vous oblige à vous entendre, à vous connaître. et pourtant.. tu crèves d'envie d'en savoir plus sur elle. parce que t'as l'impression qu'à l'époque, c'était plus qu'une nuit. toi, tu l'as aimée.. et même si t'as rencontré d'autres femmes par la suite, elle a laissé en toi une emprunte que tu voulais indélébile. ça n'a jamais été plus vrai qu'aujourd'hui, puisque de votre rencontre est né un fils.. un gamin ! le votre. histoire liée, quoi qu'elle en dise. du coup, t'insistes. tu devrais pas mais c'est dans ton caractère. elle se butte, elle se ferme. long silence, tu comprends pas. y a quelque chose qui va pas, tu le sens. ça te fait de la peine. t'aimerais qu'elle ait assez confiance en toi pour se confier mais tu peux pas la forcer il n'y a rien, jad. ma vie n'est pas si passionnante que ça c'est tout. ça ne sert à rien de creuser plus et je n'aime juste pas que l'attention soit sur moi, c'est tout. nouveau silence. t'accueilles mal ses paroles, ça te blesse. t'es le père de son fils, quelque part, ça te rend légitime. et puis, t'as un déclic. un truc en toi qui s'opère.. une envie de changer les choses, de rendre la situation plus confortable. tu te lèves, tu viens t'accroupir devant elle et tu emprisonnes ses deux mains dans les tiennes. elle baisse les yeux sur toi, elle comprend pas. tu souris, faiblement je suis là, maintenant. tu dis, avec tendresse. elle est belle, emily, elle l'a toujours été, sans doute. tu te souviens de cette nuit avec beaucoup de nostalgie. tu n'es plus toute seule. tu n'as plus à affronter ça toute seule une promesse, au hasard. l'envie de lui faire comprendre que peu importe les obstacles, elle n'a plus à se sentir abandonnée par qui que ce soit.

_________________

quelques années au compteur,
ça ne suffit pas.
blessure, le grand canyon dans mon cœur,
j’t’en prie reviens moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
you see how my butt looks good?
you see how my butt looks good?
messages : 598 points : 0
pseudo : keep smiling (alex)
avatar : Sophia Bush
crédits : lux aeterna (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Mar - 16:04
Attention qui est bien trop concentrée sur toi. Des choses dont tu ne veux pas parler à ton sujet. Même de simples petites choses. Tu ne veux pas parler de toi, tu ne veux pas parler de ta vie. Enfance douloureuse que tu préfères oublier. Même si c’est difficile, t’arrives à faire abstraction de tout ça, parfois. Mais pas toujours. Tu ne veux pas que Jad découvre cette partie de ta vie que peu de gens connaissent. Fille maltraitée. Faible, c’est comme ça que tu te voyais à l’époque. T’as forgé cette carapace par la suite et jamais tu ne pourras l’enlever. Jad insiste et toi tu te braques encore plus. Affirmant que ta vie n’a rien de bien passionnant. Rien ne sert de creuser, ce qu’il y a à découvrir n’est pas très beau de toute façon. Et puis tu le vois se lever et s’approcher de toi. Tu ne comprends pas ce qu’il fait. Il s’accroupit devant toi, il prend tes mains et toi tu fronces les sourcils. Elan d’affection que tu ne comprends pas. T’as jamais eu ça. De l’affection. Jamais. Tu ne sais pas ce que c’est, t’en as jamais eu besoin. Si ce n’est avec ton fils. Et les mots de Jad qui raisonne. Il est là, pour toi. T’es plus seule. T’as de la peine à le croire ça. T’es seule, depuis toujours. T’as l’habitude de ça. Tu hausses les épaules. Ton regard que tu détournes rapidement du sien, mal à l’aise par tout ça. Tu ne sais pas vraiment ce que tu dois répondre. Merci. C’est tout ce que tu trouves à dire. Regard que tu plonges de nouveau dans le sien difficilement. Mais t’es pas obligé de faire ça pour moi… Soit présent pour Theo, surtout. Tu ne penses toujours qu’à ton fils, à son bonheur à lui. Toi, tu passes en second plan. Toujours. Ton bonheur passe après. Tu ne veux pas que ton fils garde une mauvaise image de ses parents.

_________________



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
 
no news, bad news ? (jadily)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Naval news in the world
» Site News Parfums
» News Kids On The Block
» Les News du monde...
» News Space Marine du Chaos V6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: fort greene-
Sauter vers: