AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

hold back the river. (jad)

Aller à la page : Précédent  1, 2
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 562 points : 42
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : killer from a gang (avatar) jugband blues (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Fév - 10:27
pour clore votre histoire ou lui offrir un second souffle, t'en sais rien. mais ça se passe dans le plus grand respect et la plus grande tendresse. ses bras, son corps, sa chair. tout est comme avant, rien n'a changé. repères, souvenirs.. tu te noies dans ce que vous étiez pour oublier celui que tu es. et tu apprécies, grandement, peut-être même trop. c'est comme ça, ça reste entre vous. c'est pas forcément de l'amour, ou peut-être bien que si. t'es sûr de rien, tu te poses pas de questions finalement. et puis, vous vous endormez, l'un contre l'autre. tu ne rêves pas cette nuit, pas du tout. au contraire. tu te surprends à dormir sur tes deux oreilles, sourire sur tes lèvres. quand tes yeux s'ouvrent, tu mets un certain temps à réaliser que tu n'es pas dans ton lit, mais dans celui d'iva. tu souris, doucement. tu te tournes mais elle n'est plus là. alors tu te relèves, tu enfiles un boxer et tu quittes la pièce. tu la retrouves dans la cuisine. tout sourire, tu t'approches d'elle sans t'annoncer. tes bras enlacent son corps frêle et frais. t'embrasses son cou bonjour. que tu dis doucement. elle se retourne, tu l'embrasses rapidement sur ses lèvres. t'es heureux d'être là, finalement. t'as passé une bonne nuit, comme tu en passais déjà à l'époque. près d'elle, la réalité à un goût plus simple à accepter. t'oublierais presque l'enfermement et la prison.

_________________

y'a beaucoup de gens qui sont malhonnêtes,
j'erre dans la ville mais j'ai toi en tête,
tout est rose mais c est l'enfer,
notre histoire est légendaire,
bienvenue sur riverdale
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 221 points : 134
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Fév - 22:44
Cette soirée puis cette nuit avec Jad... Iva ne sait pas vraiment ce que cela signifie. Il a pris soin d'elle, comme à chaque fois... Comme la fois avant qu'il parte en prison. Elle ne savait pas à ce moment-là, qu'il se ferait arrêter, et pourtant... Elle se souvient de chaque instant de cette fois-là. Tout ce qu'elle sait, quand elle le voit dormir, c'est qu'elle l'aime encore. Elle ne l'a pas oublié, Jad. Même si elle l'a laissé, alors qu'il était derrière les barreaux, elle n'a pas réussi à faire taire ses sentiments pour lui. Il la traite avec tellement de respect, et il la regarde différemment. Un baiser au coin de ses lèvres, et elle quitte le lit. Elle a envie de lui faire plaisir, alors elle file lui préparer le petit-déjeuner. Peut-être essaye-t-elle de le retenir grâce à la nourriture, aussi. La pile de pancakes commence à grandir, et elle a sans doute vu les choses en trop. Il y en a beaucoup trop pour deux, c'est certain... Mais tant pis. Soudainement, elle sent ses bras autour d'elle, léger sursaut, et elle sourit bien vite. Ses lèvres dans son cou, il lui dit bonjour. Ça lui avait tellement manqué, sa voix au réveil... Elle pose la spatule, laissant un pancake sur le feu, avant de se tourner vers lui. « Salut... » souffle-t-elle près de ses lèvres. Comme avant, elle enroule ses bras autour de sur ses épaules, devant se mettre sur la pointe des pieds, et plonge son regard dans le sien. Les yeux bruns de Jad... Tout lui a manqué de lui, et elle a déjà l'impression qu'elle ne pourra plus jamais s'en passer. Elle s'emballe peut-être, mais elle n'a pas envie de s'empêcher, alors que ça pourrait être leur seconde chance. « Bien dormi ? » demande-t-elle à voix basse, venant passer sa main sur sa joue.

_________________

walking the wire
jad&valerian ⊹ And we'll take what comes Take what comes Feel the wind in your hair Feel the rush way up here (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 562 points : 42
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : killer from a gang (avatar) jugband blues (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Mar - 9:39
l'équilibre fragile de votre histoire qui renaît. celle que t'as jamais oubliée, que t'as jamais cherché à remplacer. et puis, tout le reste.. bourrasques de vent qui menacent de vous faire tomber. mais tu t'en moques, ce matin. t'es bien.. t'as bien dormi, c'est rare depuis que t'es sorti de prison. alors tu souris, bêtement. tu t'approches d'elle, tu l'enlaces. comme avant. parce que les habitudes ont la peau dure et que t'as décidé d'agir comme si rien n'avait jamais existé. bulle confortable qu'il te faudra pourtant bien percé à un moment ou un autre pour affronter la terrible vérité ; t'es libre, jad. libre de faire ce que tu veux et pourtant, t'es prisonnier de tes propres pêchés. incapable de sortir de ton carcan, tu ne retrouveras plus le chemin de tes fidèles et de l'église, car aujourd'hui, on te considère comme un menteur, un pariât.. pire encore, un hypocrite. toi qui avais juré fidélité et loyauté. terrible réalité, celle que tu repousses, dans les bras d'une femme que t'aimais, que t'aimes sans doute encore. elle embrasse tes lèvres, elle sourit bien dormi ? oh que oui ! tu souris aussi. sa main sur ta joue. les réflexes d'autrefois. c'est si cosy, si confortable. tu embrasses ses lèvres à ton tour, sans la quitter des yeux merveilleusement bien. et puis, tu te détaches. tu te souviens de tout, ou presque.. tu sais où se trouve le frigidaire, et tu sais qu'elle a toujours un litre de lait qui n'attend que toi. tu trouves facilement les verres pour n'avoir jamais pu te sortir votre relation de la tête et puis, tu t'installes au comptoir en la regardant, allègrement. tu accueilles l'armée du salut, ce matin ? tu plaisantes en voyant la pile de pancake qui ne cesse de croître, te servant un verre pour le porter à tes lèvres. ici, t'es l'homme que tu étais avant. et dehors, tu seras qui, jad ?

_________________

y'a beaucoup de gens qui sont malhonnêtes,
j'erre dans la ville mais j'ai toi en tête,
tout est rose mais c est l'enfer,
notre histoire est légendaire,
bienvenue sur riverdale
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 221 points : 134
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Mar - 22:57
Les bras de Jad autour d'elle, Iva rayonne... Comme avant. Du temps où ils étaient encore ensemble. Ce matin c'est tout comme. C'est même comme si rien ne s'était passé, comme si tout cela n'était qu'un mauvais rêve. Elle ne pense pas à ce qui pourra leur arriver après, quand ils affronteront la réalité. Elle profite simplement du moment présent, venant l'embrasser en douceur. Elle passe sa main sur sa joue, barbue comme avant, et sa peau douce malgré tout. Elle pose le même regard sur lui qu'à l'époque, parce qu'il n'a pas changé, pour elle... C'est toujours l'homme qu'elle a aimé. Elle vient lui demander s'il a bien dormi, et ça semble être le cas. Grâce à elle ? Peut-être... Elle sourit d'autant plus, en le voyant retrouver ses habitudes, à aller chercher la bouteille de lait dans le frigo. Ça lui fait un bien fou de le voir comme ça. Puis elle se tourne de nouveau, venant retrouver la préparation des pancakes. La pile est de plus en plus imposante. Il faut dire qu'elle a vu les choses en grand ce matin ! D'ailleurs, Jad ne tarde pas à la taquiner à ce sujet. « J'en ai fait trop ? » demande-t-elle d'un air innocent en se tournant furtivement pour le regarder. Elle laisse la pâte cuire, et pendant ce temps elle sort les ingrédients. Bonbons, pâte à tartiner, fruits, sirop d'érable... Elle étale tout sur la table. Un vrai petit-déjeuner royal. Une assiette devant Jad, puis une autre pour elle. Elle s'approche de lui, une nouvelle fois, venant se coller dans son dos pendant de longues secondes... Un peu comme si elle avait peur qu'il lui échappe. Elle ferme les yeux, restant contre lui plus de temps qu'elle ne le pense. Elle retrouve son odeur, et la chaleur de son corps. D'un coup, elle se détache en sentant une odeur de cramé et fait quelques pas rapides pour aller remédier à ça. Elle jure, avant de faire un rapide signe de croix en se rendant compte de son attitude. « Et voilà ! » lance-t-elle en posant la pile de pancakes entre eux avant de s'installer à son tour.

_________________

walking the wire
jad&valerian ⊹ And we'll take what comes Take what comes Feel the wind in your hair Feel the rush way up here (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 562 points : 42
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : killer from a gang (avatar) jugband blues (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Mar - 13:18
il y a du bon dans les habitudes, la routine. parfois, on oublie que ce sont ces instants là qui nous rapproche le plus du bonheur, de l'épanouissement. en passant par la case prison, t'avais eu loisir d'apprendre à apprécier tous ces instants qui te paraissaient si longuets à l'extérieur et qui pourtant ne faisaient que te manquer. comme ce matin.. comme cette nuit. iva, c'est une habitude que tu pourrais bien reprendre dans ta vie. mais si t'as fait de la prison, c'est également parce que t'as toujours eu l'impression d'être parfaitement à l'aise dans deux rôles bien différents. l'un d'eux, iva le connaissait par coeur puisqu'elle était ta fidèle la plus loyale et avenante.. mais l'autre, elle n'a jamais vraiment eu à loisir d'apprendre à le connaître. tes petits coups en douce et tes petites frappes, elle en ignore tout. et tu sais que c'est mieux comme ça. en étant près d'elle, ce matin, tu te sens l'homme que tu aurais voulu être toute ta vie. le mec responsable, qui construit sa vie sur des bases solides et sur un réel engagement. pas le malfrat.. pourtant, tu sais parfaitement que si tu pouvais abandonner tes petites passes le temps de quelques mois, le manque finirait par venir frapper à ta porte. personnalité complexe scindée en deux dans un corps trop petit pour les accueillir sans poser de problèmes. j'en ai fait trop ? son regard innocent, sa moue taquine. tu souris. tu dis rien. t'as faim, de toute façon. tu pourrais retomber amoureux.. as-tu seulement cessé de l'être un jour ? tu penses trop, quelque fois. tu devrais te laisser guider par tes émotions, comme elle. quand tu la sens près de toi, ton coeur chavire. mauvaise habitude.. tu le sais déjà. t'aimerais que la parenthèse dure plus longtemps, t'aimerais te débarrasser de tes vieilles manies pour elle. elle retourne face aux fourneaux, elle jure, fait un signe de croix. tu souris, tendrement. elle en vaut la peine, tu le sais. et voilà. alors tu la vois qui s'assied, et tu souris. cette vie, ça pourrait être la votre. déjeuner, balades, câlins, regards tendres.. mais t'es pas dupe jad, tu ne saurais jamais vraiment apprécié tout ça si tu ne risquais pas ta vie, en dehors. les courses illégales, les vols.. merci. tu lui dis, en lui épargnant le bénédicité. tu prends un premier pancake que tu poses sur ton assiettes. gourmand, tu attrapes la confiture et tu l'étales, comme un gosse. t'es bien, pourtant, comme ça, jad.

_________________

y'a beaucoup de gens qui sont malhonnêtes,
j'erre dans la ville mais j'ai toi en tête,
tout est rose mais c est l'enfer,
notre histoire est légendaire,
bienvenue sur riverdale
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 221 points : 134
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Mar - 18:55
Une nuit, un matin, et tous les espoirs d'Iva renaissent. Avoir quelqu'un à ses côtés, l'aimer, faire des projets à deux... C'est ce dont elle a besoin, et elle sait que Jad pourrait être cet homme-là. Seulement, peuvent-ils surmonter leur passé ? Le fait qu'elle ait préféré se détacher de lui quand il était derrière les barreaux ? Elle l'espère, même si elle n'est pas certaine de le mériter. Pourtant, elle évite de se poser de questions, prenant les choses comme elles viennent. Elle profite du fait qu'il soit là, profite de sa présence qui lui fait tant de bien. Elle a de l'amour à revendre Iva. Un sentiment peu réciproque, depuis quelques mois, les hommes jouant de sa naïveté, du fait qu'elle pense pouvoir trouver le prince charmant en claquant des doigts. Et là... Elle se dit qu'il est à ses côtés, parce que Jad a tout ce qui lui faut. Le courant passe toujours aussi bien, malgré tout, et elle ne peut pas faire autrement que de le taquiner... Puis elle vient derrière lui pour le câliner. Elle aurait pu ne faire que rester dans ses bras, ça lui aurait convenu. Elle retourne finalement aux fourneaux, jurant mais se faisant aussitôt pardonner par un signe de croix avant d'apporter l'assiette de pancakes. Une véritable Tour de Pise. Il la remercie, et elle le regarde se servir. Elle ne se lasserait jamais de cette vision. Ça pourrait être tous les jours comme ça qu'elle la savourerait toujours autant. C'est tout ce dont elle a toujours rêvé, partager des petits instants de sa vie comme celui-ci avec quelqu'un qu'elle aime. Et elle a l'impression que du côté de Jad, il y a toujours quelque chose aussi. Peut-être qu'il a vu d'autres femmes, avant qu'il ne revienne vers elle, mais elle a fait la même chose. Elle ne lui en voudrait donc absolument pas. Pour elle en tout cas, ces hommes ne sont pas aussi importants que lui. Elle se sert à son tour, versant du sirop d'érable sur le pancake. Elle en prend un petit morceau, puis son petit chien, Drago, vient entre eux, réclamant son petit-déjeuner lui aussi. Elle lui en donne un peu, puis elle tourne la tête vers Jad, « T'as un endroit où rester ? Parce que si tu veux, tu peux... » propose-t-elle doucement, laissant sa phrase en suspens. Ça lui ferait plaisir, qu'il revienne... Et puis si ça peut l'aider, ça ne sera que mieux.

_________________

walking the wire
jad&valerian ⊹ And we'll take what comes Take what comes Feel the wind in your hair Feel the rush way up here (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 562 points : 42
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : killer from a gang (avatar) jugband blues (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Mar - 8:50
de l'extérieur, vous pourriez être ce couple qu'on envie, qu'on admire, qu'on regarde avec une légère pointe de jalousie mais qu'on respecte pour sa stabilité et sa complicité. car rien n'a disparu, de cette belle époque, jad. tu l'aimais, autrefois. elle t'aimait également. t'as l'impression que si vous vous perdiez dans le temps, maintenant, vous pourriez sans doute retrouver les sentiments qui nourrissaient votre histoire auparavant. mais de l'intérieur, vous n'avez sans doute plus rien à voir avec ceux que vous étiez, avant. t'as changé, jad. toi le premier.. t'es différent. les mêmes démons, les mêmes failles. mais accentuées par un manque d'activité évident. tu ne bosses plus, tu ne répands plus la bonne parole.. difficile de confesser les crimes que tu t'apprêtes à commettre et t'as bien peur de ne jamais plus pouvoir équilibrer ta propre balance. est-ce ce que tu veux, pour elle ? la laisser choir dans tes propres ténèbres ? tomber avec toi ? tu la regardes, un instant, entre deux bouchées. l'image te plait, vraiment. et ton coeur se remet à battre doucement. mais les conséquences t'effraient, bien plus que tu ne le laisses paraître. iva pourrait revenir dans ta vie, aujourd'hui. lui accorder une nouvelle chance, vous en accorder une ne serait sans doute pas la plus mauvaise de tes idées, tu dois bien l'admettre. mais.. tu préfères ne pas t'enfoncer dans ce genre de sombres pensées, pas ici, pas dans cette bulle qu'elle t'offre depuis hier soir. tu regardes son chien, tu souris. quand elle relève les yeux vers toi, elle te fait une proposition qui te laisse pantois. t'as un endroit où rester ? parce que si tu veux, tu peux.. pas besoin qu'elle finisse sa phrase, tu sais où elle veut en venir. mince espoir, le votre, le sien, le tien.. sans doute. un couple, qui renaît de ses cendres. si vite ? t'es pas certain que l'idée soit bonne. tu souris, tendrement. j'ai.. j'ai trouvé une colocation. tu lui expliques. la nana est un peu barrée et ses cuisses sont aussi fréquentées que le pont de brooklyn aux heures de pointes, mais elle est gentille, à sa manière. tu poursuis j'apprécie la proposition iva.. mais, je suis pas certain que vivre ensemble serait une bonne chose.. tu te veux tendre dans ta manière d'expliquer les choses. on vient à peine de.. enfin.. j'aimerais pas prendre le risque de forcer les choses entre nous, tu sais. nouveau sourire, même si celui-ci est un peu plus estompé qu'avant. tu te sens mal à l'aise, subitement. t'as l'impression de rompre avec elle sans savoir pourquoi.. après tout, c'est elle qui a brisé ton coeur, non ?

_________________

y'a beaucoup de gens qui sont malhonnêtes,
j'erre dans la ville mais j'ai toi en tête,
tout est rose mais c est l'enfer,
notre histoire est légendaire,
bienvenue sur riverdale
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 221 points : 134
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Mar - 22:04
Ce matin, Iva se sent comme dans un autre monde. Hier encore, elle se réveillait seule, prenait son petit-déjeuner seule. Et là, Jad est à ses côtés... Comme avant, comme si rien ne s'était passé, comme si les barreaux de sa cellule ne les avaient jamais séparés. Elle, elle est prête à tourner la page... Après tout, elle l'aime encore. Il lui fait toujours le même effet, elle en est certaine. Elle ne l'a jamais vraiment oublié, même si ça lui faisait mal, d'aller le voir au parloir, de découvrir une facette de lui qu'elle ne soupçonnait pas. À croire que l'amour la rendait aveugle... Elle a toujours eu tendance à le voir comme l'homme parfait, pieux, dont elle partageait la foi et les ambitions. Peut-être que s'il n'était pas allé en prison, qu'ils se seraient mariés et auraient eu au moins un enfant. C'est comme ça qu'elle voit sa vie, Iva, à fonder une famille. Il n'y a que comme ça qu'elle sera véritablement épanouie. En attendant d'avoir un mari et des enfants, Iva partait à la recherche de l'amour, avec, en tête, l'idée de pouvoir le croiser n'importe où. Aujourd'hui, elle se dit que la réponse est simplement sous ses yeux, quand elle le regarde. Et finalement, elle lui demande s'il a un endroit où rester, soucieuse. Elle n'aimerait pas qu'il dorme n'importe où, et c'est naturellement qu'elle lui propose de rester chez elle. Peut-être que c'est précipité, mais sur le moment, elle n'y pense pas trop. Elle se laisse simplement guider par sa bonté. Jad lui explique alors qu'il vit en colocation, avec une fille... Une fille facile, apparemment. Elle en est un peu jalouse, dans le fond, parce qu'elle a l'honneur de partager le même toit que lui. Et qui sait, peut-être qu'elle lui plaît... Enfin, il lui dit avec tact que ce ne serait pas forcément une bonne chose qu'ils vivent ensemble, au vu de la situation. Elle le laisse terminer, et elle lui adresse un sourire, ne lui en voulant pas le moins du monde. « Oui, je comprends... T'en fais pas, je ne le prends pas mal. Je voulais juste être certaine que t'avais un endroit où dormir. » explique-t-elle. Elle ne lui en tient vraiment pas rigueur, d'avoir refusé sa proposition. Elle tient juste à ce qu'il sache que la porte lui sera toujours ouverte. « Enfin t'es le bienvenu, si tu veux venir de temps en temps... » dit-elle doucement en le regardant. Rien ne lui ferait plus plaisir que de le revoir, même pour passer quelques soirées avec lui.

_________________

walking the wire
jad&valerian ⊹ And we'll take what comes Take what comes Feel the wind in your hair Feel the rush way up here (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 562 points : 42
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : killer from a gang (avatar) jugband blues (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 15:30
avec des si, on mettrait paris en bouteille, c'est bien connu. et pourtant, dans cette cuisine, près de cette femme, tu peux pas t'empêcher de te demander "et si ma vie avait été différente", "et si je n'avais pas été arrêté" qu'en serait-il devenu de vous deux ? vous seriez-vous mariés ? auriez-vous eu un enfant ? sans doute.. le temps aurait fait de vous un couple modèle, préfabriqué par vos opinions similaires et votre foi commune. auriez-vous été heureux ? t'en doutes pas un seul instant.. et aujourd'hui, tu réalises que même si tout ne s'est pas déroulé comme vous auriez pu le souhaiter, vous avez conservé ce petit rien qui fait que votre histoire n'est pas morte en vain. finalement, vous êtes restés les mêmes, tout en évoluant chacun de votre côté. tu retrouves dans ses yeux la malice qui les habitait déjà avant. et tu as plaisir à l'entendre te parler comme elle avait l'habitude de le faire, avec tendresse et douceur. sa proposition t'appelle, tu craquerais volontiers. tu donnerais tout pour te débarrasser de laurel une bonne fois pour toute mais quelque chose en toi te dit que ce n'est sûrement pas raisonnable, pas en ce moment. vous êtes coincés dans un passé qui n'existe plus, et t'as besoin de temps.. de temps pour savoir si des cendres de votre histoire pourrait naître un nouveau chapitre. elle le comprend, bien sûr. ça ne t'étonne pas d'elle quand elle te répond oui, je comprends... t'en fais pas, je ne le prends pas mal. je voulais juste être certaine que t'avais un endroit où dormir. enfin t'es le bienvenu, si tu veux venir de temps en temps... et tu souris, sans vraiment le réaliser. sur la table, tes mains viennent chercher les siennes tandis que tes yeux se plongent dans son regard.. celui qui te tourmente encore comme la première fois, quand tu l'avais remarquée sur les bancs de ton église. si les choses avaient été différentes.. tu commences par dire j'aurai sans doute été le plus heureux des hommes, avec toi. sincère, jusque dans tes propos. tu le penses vraiment. parce qu'à l'époque, t'étais prêt à franchir toutes les étapes de la vie en sa présence.. mais à l'époque, il y avait toute cette part de toi qui ne réclamait qu'adrénaline et folie qu'iva ne pouvait pas t'amener.

_________________

y'a beaucoup de gens qui sont malhonnêtes,
j'erre dans la ville mais j'ai toi en tête,
tout est rose mais c est l'enfer,
notre histoire est légendaire,
bienvenue sur riverdale
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 221 points : 134
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Avr - 14:43
Revoir Jad a ravivé la flamme qui semblait éteinte, depuis qu'elle l'a quitté. C'est la plus grosse erreur qu'elle ait faite, elle en prend conscience aujourd'hui. À sa sortie, il serait tout de suite revenu vers elle, et ils auraient repris les choses où elles en étaient. En plus d'être un homme bon, Jad partage la même foi qu'elle. Les croyants se raréfient, et elle a sans doute besoin d'un homme avec qui elle pourrait aller à l'église, le dimanche. Il n'y a sans doute qu'avec lui qu'elle pourrait faire ce genre de choses. Enfin, ce qui la tracasse pour le moment, c'est qu'il n'ait pas trouvé de toit, ou qu'il ne soit pas bien installé. C'est naturellement qu'elle lui propose de venir vivre avec elle, mais il lui explique que ce n'est peut-être pas une bonne idée. Elle n'avait pas pris le temps d'y réfléchir. Avec Iva, tout se fait de manière spontanée, y compris ces choses-là. Elle n'aime pas trop qu'il vive avec une autre fille, mais elle ne dit rien. Elle comprend qu'il ne veuille pas précipiter les choses, qu'il la freine un peu. Quoi qu'il en soit, comme elle le lui dit, il reste le bienvenu, s'il veut venir parfois. Il pourrait même venir tous les jours que ça ne la dérangerait pas. Bien au contraire... Il a remis de la vie dans son appartement, et tout ça est agréable. Des matins comme celui-ci, elle en voudrait tout le temps. En douceur, il vient attraper ses mains, son regard dans le sien. Ses yeux clairs se noient dans ses yeux sombres. Une nouvelle fois, elle se fait la réflexion qu'il n'a pas changé. La prison ne l'a pas abîmé comme elle l'aurait cru. Il lui confie alors que, si les choses avaient été différentes, qu'ils auraient été le plus heureux des hommes, avec elle. Elle ne le quitte pas du regard, le cœur battant à tout rompre. Elle retire doucement une de ses mains, pour venir la passer sur sa joue, sur sa barbe parfaitement entretenue. « Je donnerais tout pour t'avoir de nouveau à mes côtés, Jad... » dit-elle, dans un murmure. Peut-être qu'elle n'a pas le droit de lui faire ce genre de confidences, après ce qu'elle lui a fait... Mais elle l'aime tellement, encore aujourd'hui, qu'elle ne se voit pas le lui cacher.

_________________

walking the wire
jad&valerian ⊹ And we'll take what comes Take what comes Feel the wind in your hair Feel the rush way up here (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 562 points : 42
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : killer from a gang (avatar) jugband blues (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 13:53
t'es sincère lorsque tu lui parles, tu lui dis ce qui te vient et tu en penses chaque mot. t'aurais été heureux, près d'elle, t'en doutes pas un instant. iva est une femme qui te convient.. tout du moins, qui te convenait. autrefois, vous partagiez les mêmes centres d'intérêts et la même foi, surtout. c'était un critère important pour toi, aujourd'hui encore, sans doute. le problème, c'est qu'à l'époque, t'étais un mec bien, jad. pas sous tous rapports mais en surface, t'étais respecté par les autres. on te regardait comme un homme bien.. ce que tu n'es plus aujourd'hui, évidemment. t'es un ex-taulard. y a aucune honte à le penser, mais de là à l'afficher près d'une femme comme elle.. tu ne peux pas. tu connais sa réputation, à iva, tu connais également la femme qu'elle est. tu ne supporterais pas d'être le boulet que l'on traîne derrière soi. la pitié des gens ne t'intéresse pas. et si tu dois te remettre avec elle, alors tu prendras le temps de récupérer le peu de respect que tu pouvais avoir, autrefois.. tu souris, quand elle pose sa main sur ta joue et qu'elle dit je donnerais tout pour t'avoir de nouveau à mes côtés, jad... ça te touche, et tu n'en doutes pas une seule seconde. elle est comme ça, iva. tendre et gentille, elle est spontanée également. elle t'aime encore, ça se lit dans son regard. tu l'aimes toujours, t'espères qu'elle le voit dans tes yeux. mais y a toutes ces inconnues qui entrent en considération dans l'équation de ton existence, jad. t'as pas de job, tu vis en colocation et, pire que tout, t'as appris récemment l'existence d'un enfant dont tu ignorais encore tout. tu poses ta main sur la sienne merci. tu lui dis, sans rien ajouter de plus. tu ne saurais pas quoi faire, quoi dire pour être à la hauteur de ses sentiments, jad. t'es si petit, face à elle. tu finis ton assiette et puis, tu demandes est-ce.. est-ce que tu veux bien qu'on aille marcher. j'aimerais.. j'aimerais parler avec toi, iva. et tu ne veux surtout pas rentrer, surtout pas retrouver laurel et surtout pas quitter ce cocon confortable dans lequel vous vous trouvez pour l'instant.

_________________

y'a beaucoup de gens qui sont malhonnêtes,
j'erre dans la ville mais j'ai toi en tête,
tout est rose mais c est l'enfer,
notre histoire est légendaire,
bienvenue sur riverdale
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 221 points : 134
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 17:21
Plus Iva passe du temps avec Jad, plus ce qu'elle ressentait et ressent encore est fort. Elle se rend compte de combien il lui a manqué, et du fait qu'elle aimerait avoir une seconde chance avec lui. Elle n'a pas envie de se contenter de cette nuit, même si comme toujours avec elle, c'est bien parce qu'il y avait des sentiments derrière. Ce qu'il lui dit la touche, lui fait un bien fou même. Il y a pourtant un peu de regrets, du côté de la jeune femme... Elle aurait aimé que ça ne s'arrête jamais entre eux, et elle aurait aussi aimé le rendre heureux. Porter ses enfants, c'était son plus grand désir, et ça l'est toujours d'ailleurs. C'est un homme bien, et elle sait combien il ferait un bon père. Comme toujours, elle se projette trop, prise dans le tourbillon de ses sentiments. Elle n'arrive pas à faire autrement... Elle lui confie qu'elle donnerait tout pour l'avoir de nouveau à ses côtés, et elle est sincère. Elle ferait vraiment n'importe quoi pour lui. En douceur, elle a posé sa main sur sa joue, qu'elle laisse sans le quitter du regard. Il pose sa main par dessus la sienne, et la remercie. Elle lui adresse un sourire sincère, puis elle le laisse finir son petit-déjeuner. Elle commence à remballer doucement, après lui avoir demandé s'il voulait encore quelque chose. Il lui demande alors si elle veut bien aller marcher. Apparemment, il a des choses à lui dire. La manière dont il lui dit l'inquiète un peu, mais elle hoche la tête, et répond doucement « Bien sûr... » Elle ne peut rien lui refuser, et tant qu'elle peut passer un peu plus de temps avec lui... Elle vient déposer un baiser sur sa joue. « Je vais me préparer et on y va. Tu peux prendre une douche si tu veux. » lui propose-t-elle, même si dans son esprit, il est toujours chez lui ici. Comme dit, elle file se préparer. Elle essaye de faire vite, mais elle ne se néglige pas non plus. Elle se coiffe bien, et se maquille légèrement. Elle n'en fait jamais trop. Dès qu'elle en a fini, elle met la laisse de Drago, se disant qu'elle va en profiter pour lui faire sa promenade du matin.

_________________

walking the wire
jad&valerian ⊹ And we'll take what comes Take what comes Feel the wind in your hair Feel the rush way up here (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 562 points : 42
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : killer from a gang (avatar) jugband blues (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Mai - 10:15
il existe certaines personnes avec lesquelles, naturellement, on se sent bien. pas la peine de dire grand chose pour se comprendre ou pour sourire. il suffit de se regarder.. avec iva, c'est comme ça. tu l'as tant aimée. avec douceur et gentillesse, avec une affection toute particulière que toi même tu ne comprenais pas à l'époque. elle te manque, elle te manquera sans doute toujours, mais ce n'est pas raisonnable.. pas du tout même de vous lancer à corps perdu à nouveau dans la quête d'une histoire qui n 'existe plus que dans vos souvenirs. sachant tout le chemin parcouru depuis. t'as changé, jad. t'es plus le même homme. t'aimera-t-elle toujours autant si tu ne prêchais plus pour ta paroisse, si tu te contentais d'une vie de larcins et de cambriolages ? tu n'crois pas.. et tu n'veux pas être ce genre d'homme pour elle. elle mérite mieux. néanmoins, tu refuses de briser cette bulle dans laquelle tu te sens à l'abri du monde extérieur. tu lui proposes une balade, bien sûr... elle accepte avec plaisir. je vais me préparer et on y va. tu peux prendre une douche si tu veux. tu ne te fais pas prier. tu prends tes affaires et file dans la salle de bain. une douche, c'est ce qu'il te fallait. ici, tout est connu, tout est à sa place. tu te retrouves des mois en arrière, quand tu l'aimais assez pour vivre avec elle. et puis, tout a disparu. elle aussi. tu soupires, sous l'eau. tu retrouves d'anciennes habitudes.. tu retrouves surtout les siennes. finalement, tu te prépares, toi aussi, mais plus rapidement qu'elle. quand tu la retrouves, dans le hall, elle attache son chien. tu ouvres la porte, la laisses sortir en première et puis, tu la suis. à l'extérieur, naturellement, ta main vient chercher la sienne et vous marchez. au premier petit parc, vous bifurquez.. t'oublies le monde autour, t'es bien, jad. et pourtant, y a des choses dont tu devrais lui parler.. à commencer par theo. j'aimerais te confier quelque chose, iva. tu lui dis, sans pression.

_________________

y'a beaucoup de gens qui sont malhonnêtes,
j'erre dans la ville mais j'ai toi en tête,
tout est rose mais c est l'enfer,
notre histoire est légendaire,
bienvenue sur riverdale
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 221 points : 134
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 15:47
Iva ne remarque pas, que Jad a changé. Pour elle, c'est toujours le même homme, et elle en est amoureuse, comme avant. C'est aussi comme si rien n'avait changé, ce matin. Elle ne veut plus le quitter, et elle a envie qu'il revienne. Elle ne lui demandera pas une nouvelle fois, pourtant. Elle va laisser passer un peu de temps, et voir ce que ça donne. Peut-être qu'ils pourront reprendre là où ils en étaient, un jour. C'est tout ce qu'elle désire. Elle sait qu'elle serait heureuse avec lui, qu'il la traiterait toujours aussi bien. Il lui propose ensuite d'aller dehors, et elle accepte tout de suite. Elle le laisse aller à la salle de bain, tandis qu'elle se prépare dans sa chambre, sans en faire de trop, e toujours avec l'espoir qu'elle lui plaira encore. Dès qu'elle en a fini, elle attache son chien pour qu'ils le promènent par la même occasion. Il la laisse passer, après avoir ouvert la porte d'entrée. Les quelques marches descendues, la porte de son immeuble débouche sur la rue. La main de Jad trouve la sienne, et elle sourit, tenant la laisse de Drago de l'autre. Ils prennent le chemin du parc, leurs doigts toujours entrelacés. Rien que ça, ça lui fait un bien fou. C'est comme avant, ils retrouvent leurs vieux réflexes. Elle ne lâche sa main que pour laisser son chien gambader dans l'espace vert. Il se met à courir, un peu partout, tandis qu'elle n'a plus d'yeux que pour Jad. Il lui dit avoir quelque chose à lui confier, et elle cherche à capter son regard, cette fois. « Tu peux tout me dire. » lui dit-elle, en douceur, sa main serrant la sienne de la même manière. Elle l'écoutera, même s'il a besoin de lui parler des erreurs qu'il a pu faire... Et elle ne prendra pas la fuite cette fois. Elle a bien l'intention de ne pas le laisser filer, même si elle est prête à lui laisser l'espace dont il pourrait avoir besoin. Elle reste attentive, dans l'attente de sa confidence.

_________________

walking the wire
jad&valerian ⊹ And we'll take what comes Take what comes Feel the wind in your hair Feel the rush way up here (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 562 points : 42
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : killer from a gang (avatar) jugband blues (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 15:47
t'as conscience que tu nourris de faux espoir quant au couple que vous pouvez former et pourtant.. ça te fait du bien, de tenir sa main, juste ça. de te balader jusqu'à ce parc dans une tranquillité presque normale et dans un état d'esprit libre et neuf. t'as l'impression de n'avoir pas fait de prison, ni d'avoir perdu ton temps loin d'elle et pourtant, tout est là, sur ta peau. quelques cicatrices et ta peau, bien plus dure qu'elle ne l'était avant. tu tiens sa main, dans un confort qui n'existe sans doute plus mais qui te fait encore défaut. tu regardes devant toi, profitant de l'instant présent sans te soucier de la tempête qui menace. et puis, tout à coup, ce besoin irrationnel de parler, de te confier. parce que tu lui as toujours fait confiance mais également parce que tu ne veux pas baser votre relation actuelle sur des mensonges pieux et futiles. tu veux qu'elle te croit, mais également qu'elle se confie à toi.. redevenir amis avant d'envisager le reste. elle s'arrête net, elle te regarde tu peux tout me dire. tu souris, hochant même la tête. tu l'amènes jusqu'à un banc, t'as besoin de t'assoir. tu regardes droit devant toi, sans savoir comment le faire, comment le lui expliquer. et puis, tu réalises une chose, jad.. la manière importe peu, ce qui fait la différence, c'est la sincérité et l'honnêteté. et si tu veux qu'elle te fasse confiance, tu ne peux rien faire de plus j'ai un fils de dix-huit ans. tu tournes ton visage vers elle, plantant tes yeux dans les siens.. tu souris à peine, parce que ça te blesse, tout ça. et je viens à peine de l'apprendre. voilà qui entame la discussion, voilà qui lance un sujet et qui argumentera un débat à venir. t'as envie qu'elle te conseille et qu'elle t'aide, vraiment.

_________________

y'a beaucoup de gens qui sont malhonnêtes,
j'erre dans la ville mais j'ai toi en tête,
tout est rose mais c est l'enfer,
notre histoire est légendaire,
bienvenue sur riverdale
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 221 points : 134
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Juil - 23:04
Iva pourrait garder sa main dans celle de Jad pour toujours. Mais peut-être qu'après leur balade, cette parenthèse sera terminée. Le retrouver lui fait un bien fou, bien que tout puisse s'écrouler d'une seconde à l'autre. Et finalement, il a besoin de se confier à elle. Il pourra toujours compter sur Iva, parce qu'en plus d'une profonde amitié, elle aura toujours de l'amour pour cet homme avec lequel elle avait tant en commun. Gentiment, elle le pousse à se confier, parce qu'elle est ouverte, et qu'elle tolérera tout ce qu'il voudra bien lui dire. Au départ, elle se dit qu'il veut parler d'eux, mais bien vite, elle se rend compte qu'il ne s'agit pas de ça. Tout s'éclaire quand il le dit de vive voix. Il a un fils... Un fils de dix-huit ans. Elle ne s'attendait pas à ça, mais elle ne le juge pas. Ses yeux s'écarquillent quand même, sous l'effet de l'annonce. Elle se doute qu'il ne le sait pas depuis longtemps, et ses doutes se confirment justement l'instant d'après. Ça doit être difficile... Parce qu'elle sait que Jad aurait fait un bon père, qu'il aurait été présent pour son fils s'il l'avait pu. « Tu sais comment il est ? Tu as pu le voir ? » demande-t-elle. Si c'est le cas, elle espère que ça s'est bien passé... Mais c'est d'un ado qu'il s'agit, et communiquer avec eux n'est pas toujours simple, à un âge où on se pose beaucoup de questions. Elle lui demanderait bien aussi comment il l'a appris, mais elle se concentre avant tout sur le fils de Jad. Au fond, elle aimerait bien le voir, peut-être pour trouver une ressemblance avec cet homme qui fait toujours battre son cœur. Elle le regarde toujours, l'encourageant à parler avec un léger sourire, bienveillant.

_________________

walking the wire
jad&valerian ⊹ And we'll take what comes Take what comes Feel the wind in your hair Feel the rush way up here (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 562 points : 42
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : killer from a gang (avatar) jugband blues (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Aoû - 14:25
tu gardes sa main dans la tienne, comme soutien, comme support. étrangement, ça te fait du bien, jad. parce qu'avec iva, tu te sens libre de dire tout ce qu'il te passe par la tête. et peu importe la suite, peu importe ce que vous vivrez demain, tu sais qu'elle est là et quelque part, cette constance t'apporte exactement ce dont tu avais besoin après tout ce que tu as traversé récemment. tu souris, légèrement, avant de lui annoncer la nouvelle. tu vois bien que ça la surprend. elle ne s'attendait certainement pas à ça. mais toi, ça te libère. marco avait eu une réaction un peu moins mesurée qu'iva, et t'avais pas pu t'empêcher de te sentir agressé. alors que la jeune femme, elle, sait faire preuve de retenue. alors doucement, en pressant ta main en signe de soutien, elle te demande tu sais comment il est ? tu as pu le voir ? sans insister sur le reste. tu la remercies silencieusement pour le respect qu'elle témoigne à toute cette histoire et tu détaches ton regard du sien. pas encore.. mais emily m'a certifié qu'il avait envie de me rencontrer. tu dis, librement. tu te rends pas forcément compte de l'impact de tes mots. mais si tu cites emily, c'est pas pour provoquer une quelconque réaction chez iva mais simplement parce que tu sais que tu peux lui ouvrir ton coeur sans qu'elle ne se sente jamais vraiment menacée. emily.. sa mère. tu la regardes, souriant doucement. on s'était rencontré à une soirée, il y a dix-huit ans. ça n'a été l'histoire que d'une nuit. tu te sens obligé d'ajouter, pour être tout à fait honnête. il s'avère que c'est aussi elle qui m'a arrêté l'année dernière. elle est flic, aujourd'hui. tu souris devant le ridicule de la situation.

_________________

y'a beaucoup de gens qui sont malhonnêtes,
j'erre dans la ville mais j'ai toi en tête,
tout est rose mais c est l'enfer,
notre histoire est légendaire,
bienvenue sur riverdale
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 221 points : 134
pseudo : emy.
avatar : emilia clarke.
crédits : emy.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 22:01
Ils se tiennent la main, comme s'ils étaient toujours le couple qu'ils étaient, il y a quelques années. Elle le retrouve, et tout se fait naturellement, sans le moindre contrôle. C'est agréable, parce qu'il ne lui en veut pas. Il l'a comprise, et maintenant, c'est à lui de lui ouvrir son cœur. Il lui parle de son fils, dont il découvre tout juste l'existence. Elle est surprise, mais dans le fond, ça se tient. Elle sait que Jad a eu une vie avant. Chacun son passé. Elle lui pose des questions sur son fils, plus que quant à pourquoi il vient de l'apprendre. Quand elle entend parler d'une Emily, elle devine rapidement qu'il s'agit de la mère de son fils. D'un côté, sans connaître cette femme, elle l'envie... C'est tout ce dont elle rêve, avoir un bébé de Jad, mais dans de bonnes conditions, cela va sans dire. Mais elle ne montre pas le moindre signe de jalousie. Au contraire, elle est contente de savoir que le fils de Jad a envie de le rencontrer. Ça pourrait ne pas être le cas. Ça ne doit pas être facile à vivre, pour un adolescent. En tout cas, elle l'écoute, quand il lui parle de sa rencontre avec Emily. C'était un accident, la grossesse de la jeune femme. Et puis, Jad lui confie que c'est elle qui l'a arrêté l'année dernière. Elle se souvient de son arrestation, des jours qui ont suivi et des moments au parloir... C'était difficile à vivre, de le voir là-bas. Mais finalement, elle sourit, parce que la situation est digne d'un film. Elle se met même à rire, sans lâcher sa main. « Désolée... » dit-elle après quelques secondes, tentant de reprendre une certaine contenance, « Mais franchement Jad... T'as le don pour te mettre dans de beaux draps. » ajoute-t-elle, dans un sourire taquin. Elle reprend, plus sérieuse, « Je veux tout savoir, quand tu l'auras rencontré. »

_________________

walking the wire
jad&valerian ⊹ And we'll take what comes Take what comes Feel the wind in your hair Feel the rush way up here (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 562 points : 42
pseudo : dieu multi-face
avatar : michiel huisman.
crédits : killer from a gang (avatar) jugband blues (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Oct - 14:03
de toutes les réactions possibles que tu pensais iva être capables, rire était sans doute la dernière. tu vois son sourire qui s'agrandit et tu devines pourtant la suite. elle se moque clairement de toi, et tu sais pas pourquoi, mais cette scène te fait chaud au coeur. cette femme, près de toi, sa main dans la tienne, à l'écoute de tes problèmes qui se met à rire comme si la situation était pathétique au possible, ça désamorce une atmosphère qui te paraissait presque trop lourde et étouffante. alors tu te mets à rire, toi aussi. quand elle finit par s'excuser, tu souris en reprenant doucement ton souffle. ouais, vous êtes de ces vieux couples qui pourtant n'en sont plus. tu l'aimes, encore, c'est sûr, et tu chéris cet instant plus que n'importe quel autre. mais c'est plus aussi simple entre vous, plus aussi évident. y a la prison, y a les secrets et y a ce gamin, désormais. nais franchement jad... t'as le don pour te mettre dans de beaux draps. je veux tout savoir, quand tu l'auras rencontré. tu la regardes en souriant, charmeur. t'aimes son enthousiasme et t'es ravi qu'elle se sente assez à l'aise avec toi pour se montrer à l'écoute et prête à t'entendre lui parler de son fils encore des heures. les seuls draps dans lesquels j'aime me glisser, ce sont les tiens. tu lui glisses, taquin, avant de reprendre mais oui, tu sauras tout. tu promets, en quelque sorte. t'en sais rien si tu la tiendras, mais t'es prêt à tenter le coup. iva le mérite amplement. tu veux marcher, encore un peu ? tu lui demandes, comme pour en revenir à la normal.

_________________

y'a beaucoup de gens qui sont malhonnêtes,
j'erre dans la ville mais j'ai toi en tête,
tout est rose mais c est l'enfer,
notre histoire est légendaire,
bienvenue sur riverdale
Revenir en haut Aller en bas
 
hold back the river. (jad)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» (M/LIBRE) MAX IRONS - hold back the river
» Premium Kit Sigma are back !
» back to mac après dépotage
» *RESOLU* fdt fix fluid sans bouchon -> back to mac ?
» BACK TO SCHOOL CHECK LIST

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: down to the sun :: flatslands-
Sauter vers: