AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

how are you (siozi)

i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 231 points : 47
pseudo : margaux (mags)
avatar : nathan owens
crédits : forward (avatar) prométhée. (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Oct - 15:12
ce soir, tu passes voir siobhan. tu ne sais pas si elle va mieux, ou bien même. tu sais que vous ne parlez pas souvent. c'est plutôt charnel, entre vous. tu lui donnes ce qu'elle attend, pas plus. t'as bien compris qu'elle n'était pas prête à parler. pour le moment, tu restes dans cette situation, ce style de relation qui te convient. alors quand tu arrives chez elle, tu ne réfléchis pas longtemps quand elle t'ouvre. tu attrapes doucement son visage entre tes mains et tu l'embrasses à en perdre ton souffle. tu en oublies de respirer. tu avances, tu la fais reculer, tu avances et tu fermes la porte à l'aide d'un léger coup de pied. tu ne penses à rien, tu ne dis rien non plus. tu n'oses même pas lui demander comment elle va pour le coup. tu te perds dans des gestes et dans des déplacements. tes lèvres contre les siennes et tes mais qui la redécouvre déjà. tu te rends pourtant vite compte de quelque chose qui a changé. tes mains sur son ventre, qui n'est plus aussi plat. tu décides de passer outre. sûrement ton esprit qui te joue des tours. pourtant, tu reprends, une fois de plus, tes lèvres contre son ventre mais cette fois, tu le vois, de tes propres yeux. il y a bien une petite bosse. tu n'as jamais vu de femme enceinte, enfin si, tu as vu la mère de tia.. mais elle allait accoucher. là, c'est tout neuf si tel est le cas. tu es.. ? tu essaies, de demander, tu tentes. ton regard qui tombe dans le sien. elle est là, allongée dans son canapé, toi au-dessus, tous les deux à moitié nus. ça à de quoi casser quelque chose, pour le coup. tu t'es arrêté, onzi, comme un bleu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 136 points : 13
pseudo : emy.
avatar : olivia wilde.
crédits : blue comet.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Oct - 18:57
Parfois, elle prévoit de le voir, parfois non. Mais Siobhan ne refuse jamais qu'Onzi vienne. Quand il est là, elle se sent moins seule, moins triste. Elle a besoin de cette présence masculine, même si ce n'est pas au quotidien. Elle a besoin de savoir qu'elle est encore désirée, même si elle est enceinte, même si ces relations n'engagent à rien. Elle n'a pas envie de parler de ce qu'elle ressent, depuis qu'elle est veuve, et depuis qu'elle a appris qu'elle attendait un bébé. Onzi l'a bien compris, même s'il ne sait pas grand chose d'elle. Elle laisse les mains du jeune homme passer sur son corps, ses lèvres retrouver sans cesse les siennes. Elle sait qu'elle lui plaît, et ça lui redonne un peu confiance en elle. Il découvre une nouvelle fois son corps, sans vraiment faire attention à ce qui a changé depuis la fois précédente. Ça faisait longtemps, en vérité, parce que ce n'était pas simple dernièrement. Y a eu l'échographie, puis ces semaines où ça remuait beaucoup à la boutique, où elle a dû recruter. Elle se retrouve sur le canapé, son corps épousant le cuir. Les mains du jeune homme passe sur son ventre, sans relever, puis ce sont ses lèvres qui y descendent. Elle ne s'attendait pourtant pas à ce qu'il s'interrompe, et encore moins pour la regarder dans les yeux. Il a compris. Peut-être pense-t-il que le bébé est de lui ? Il est de son mari, elle en est convaincue... Mais même du temps où Jasper était encore en vie, elle a eu des aventures. « Enceinte, oui... » murmure-t-elle, en réponse à sa question qui reste en suspend. « Mais c'est pas grave. » décrète-t-elle, retrouvant les lèvres du jeune homme, ses mains posées sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 231 points : 47
pseudo : margaux (mags)
avatar : nathan owens
crédits : forward (avatar) prométhée. (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Oct - 22:30
tu ne t'attendais pas à voir ça, en réalité. tu ne pensais pas que tu tomberais sur un petit ventre arrondis, finalement tu n'en as jamais vraiment vu de près.. elle a débarqué, prête à accoucher, tu l'as viré et elle est revenue avec la petite avant de disparaître à jamais en rejoignant les étoiles. évidemment, t'es un peu choqué, tu ne pensais pas. pourtant, tu ne bouges pas. enceinte, oui... mais c'est pas grave. qu'elle revient vers toi, bien rapidement, tu hoches à peine la tête que tu sens ses lèvres qui viennent se plaquer contre toi. tu souris, tu l'embrasses et tu fais abstraction le temps des prochaines minutes. c'est dans un corps à corps endiablé que vous vous retrouvez, même si tu ne peux pas t'empêcher de te montrer doux, adorable, presque trop tendre maintenant que tu sais qu'elle porte la vie en elle. c'est essoufflé que tu retombes à côté d'elle. tu prends le temps de reprendre ta respiration, c'est d'ailleurs tout ce que vous entendez dans ce silence. tu le laisses s'installer avant de reprendre la parole. tu devrais peut-être te rhabiller et partir, tu devrais peut-être parler d'autre chose et pourtant il n'y a qu'une seule chose qui te vient en tête. tu ne connais pas sa vie, mais tu sais au moins qu'elle n'a personne. pas officiellement en tout cas, à moins qu'elle t'ait menti. j'ai une fille. voilà ce que tu viens lui dire. généralement, tu n'en parles pas, en tout cas, pas avec ses femmes avec qui tu partages tes nuits. elles n'ont pas besoin de savoir que tu as une fille, une petite princesse qui t'attend chaque soir. pourtant, tu fais l'exception avec sio, tu lui souffles, sans prévenir, ne sachant même pas ce que tu cherches à savoir.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 136 points : 13
pseudo : emy.
avatar : olivia wilde.
crédits : blue comet.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Nov - 18:52
Siobhan osait espérer que cela passerait inaperçu... Mais non. Même dans un moment pareil, elle ne peut plus être seulement une femme comme elle l'était avant. Il semble surpris, plus doux aussi d'un coup. Pourtant, elle décrète que ce n'est rien, que ça ne doit rien changer. Elle a besoin de cette chaleur qu'Onzi lui donne, et tant pis si ce n'est pas sain. Elle se laisse porter, mais remarque que là aussi il change de comportement. Il fait attention à elle... Ce n'est pas désagréable. Elle ferme les yeux, souvent. Elle pose aussi ses lèvres sur les siennes, avec une passion différente des fois précédentes. Et finalement... Il se laisse retomber près d'elle. Le souffle saccadé, elle vient poser sa tête sur son torse. Elle réclame encore un peu d'attention, simplement. Elle tire une couverture sur eux, sans un mot, la tenant contre elle d'une main. C'est lui qui brise le silence, lui avouant qu'il a une fille. Elle ne s'y attendait pas, elle ne se posait même pas la question de comment pouvait bien être sa vie. Elle se redresse un peu, assez pour le regarder dans les yeux. D'où la douceur d'Onzi avec elle, quand il a su qu'elle portait la vie. « Comment est-elle ? Elle a quel âge ? » demande-t-elle, intéressée. Parce que c'est le genre de sujets dont elle peut parler aujourd'hui, qu'elle se sent proche de tous ceux qui sont parents même si elle n'est pas dans la même situation qu'eux. Qui a un mari décédé, qui va devenir papa ? Ce n'est quand même pas tous les jours que ça arrive. « Je vais avoir une fille aussi. » souffle-t-elle, avec un petit sourire. Elle aimerait bien qu'elle lui ressemble, qu'elle ait les mêmes yeux qu'elle et des cheveux bruns. Qu'on lui dise qu'elle est son portrait craché.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 231 points : 47
pseudo : margaux (mags)
avatar : nathan owens
crédits : forward (avatar) prométhée. (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Nov - 21:04
ta respiration qui essaie de se calmer, doucement, pendant qu'elle vient poser sa tête contre ton torse. tu ne bouges plus, tu regardes même le plafond, pendant un instant. blanc, commun, neutre. tu finis par souffler, quelques mots quand elle remonte le drap sur vos corps dénudés. tu souffles une vérité, flagrante, quelque chose qui t'a tapé dans l'oeil quand tu as vu son ventre, rebondi. un enfant, là-dedans. finalement, elle se redresse siobhan, quand tu souffles ces mots, et elle te regarde, droit dans les yeux. les siens sont si bleus, si clairs. tu plonges ton regard dans le sien, un instant. Comment est-elle ? Elle a quel âge ? elle lance, rapidement, sans te laisser le choix, tu souris, évidemment. parler de tia ne te dérange pas, c'est ta princesse. elle a sept ans, tia. c'est une petite princesse aux cheveux frisés, le genre que j'ai du apprendre à coiffer très tôt. tu souris, doucement, encore, heureux. de bons souvenirs en tête. j'ai tendance à dire qu'elle ressemble à sa mère mais.. j'en sais trop rien au fond. tu ne sais pas si tu as raison de t'engager sur cette histoire. tu ne sais pas. tu la regardes, un instant, une vague de tristesse dans tes yeux. Je vais avoir une fille aussi. elle te souffle, te redonnant de l'aplomb. une fille. tu verras, c'est.. indescriptible, mais c'est fort. tu lui expliques, rapidement. tu ne bouges pas, trop, tu as juste ton bras qui encercle son corps. une question qui reste en suspend. qui.. je sais pas si j'ai le droit de te demander, mais, son père ? tu demandes, tu sais pour son mari, tu as connu sio quand elle était encore avec, avant qu'il ne disparaisse, tragiquement. tia n'a pas de maman tu rajoutes, pour la rassurer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 136 points : 13
pseudo : emy.
avatar : olivia wilde.
crédits : blue comet.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Nov - 16:56
Siobhan tue la solitude comme elle le peut... Elle a connu d'autres hommes, quand Jasper est décédé. Elle avait même commencé avant, essayant de combler ce vide d'enfant autrement. Désespérée, elle pensait que ses aventures l'aideraient d'une manière ou d'une autre. Elle a remonté le drap sur Onzi et elle. Elle ne veut pas qu'il s'en aille, pas tout de suite... Mais apparemment, il ne compte pas le faire. Il se confie à elle, pour la première fois. Il en sait sûrement plus sur elle qu'elle n'en sait sur lui... Elle ne s'attendait pas à ce qu'il soit déjà père. Curieuse, elle lui pose quelques questions au sujet de sa fille. Elle se demande à quoi elle ressemble... Elle a sûrement la peau mate, comme son papa. Les cheveux frisés aussi, selon ses dires. Une jolie chevelure... Elle est impatiente de pouvoir coiffer sa propre fille, et ça la fait sourire. « Elle doit être belle. » souffle-t-elle, parlant de la petite avant qu'il ne lui dise qu'il ne sait même pas si elle ressemble à sa mère. Une femme de passage, peut-être. Siobhan lui confie qu'elle aura aussi une fille, restant contre lui sans bouger. « C'est déjà fort, je n'imagine même pas quand elle sera vraiment là. Rien que de la sentir bouger... Par contre, quand elle ne bouge plus, j'ai peur. » explique-t-elle. Elle a peur de perdre sa petite fille... Elle s'y raccroche... Elle l'aime d'un amour incomparable avec tout ce qu'elle a pu ressentir auparavant. Onzi lui demande qui est le père de la petite. Elle ne le prend pas mal... C'est sa faute, si elle se voit poser ce genre de questions. « C'est Jasper. » dit-elle, sûre d'elle. Bien sûr que c'était son mari, le père de son bébé. Son enfant, elle est persuadée que ce sera le portrait craché de Jasper. Onzi ajoute que sa fille à lui n'a pas de maman, et elle ne le quitte pas du regard, « Elle est partie en la laissant derrière elle ? » demande-t-elle, ne voyant que cette raison. C'est quelque chose qu'elle ne pourrait jamais faire, depuis le temps qu'elle désirait avoir sa propre famille.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 231 points : 47
pseudo : margaux (mags)
avatar : nathan owens
crédits : forward (avatar) prométhée. (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Déc - 20:58
tu parles de ta petite fille, naturellement. c'est pourtant quelque chose que tu n'es pas censé faire, surtout avec les femmes que tu croisent entre quelques draps. normalement, tu ne mets pas ta fille sur le tapis, justement parce que tu désires la protéger de tout ça. tu n'es pas stable dans tes relations et elle n'a pas besoin de ça. tu fais une exception avec la brune. tu as envie de le partager, sûrement à cause ou grâce à ce petit ventre arrondis. tu n'as jamais vu ce stade là, d'aussi près. quand elle est venue t'annoncer pour tia, elle n'était qu'à quelques semaines du terme. elle doit être belle. tu souris, les yeux un peu rêveur tout en laissant ta main s'appuyer contre son avant-bras que tu caresses déjà du bout des doigts. tu ne fais pas attention à tes gestes, ils sont naturels. c'est déjà fort, je n'imagine même pas quand elle sera vraiment là. Rien que de la sentir bouger... par contre, quand elle ne bouge plus, j'ai peur. tu serres tes doigts, comme pour la rassurer, comme pour la soutenir, quoique tu puisses faire. c'est normal tu as besoin de te rassurer et tu n'as que cette façon là, j'imagine. tu souffles, avant de finir par demander qui est le père de cette petite fille. après tout, tu sais que son homme a disparu maintenant. c'est jasper. elle t'assure, et tu hoches la tête même si elle ne le verra sûrement pas. tu hoches un peu la tête. tu comprends pourquoi cette enfant est encore plus important à ses yeux. c'est un bout de cet homme disparu, c'est fort évidemment. elle est partie en la laissant derrière elle ? elle demande, finalement. tu tournes ton regard, tu croises ses pupilles en secouant la tête. elle.. elle n'est pas vraiment partie en le voulant. elle était malade, condamnée. t'expliques, c'est une histoire dont tu ne parles pas souvent. tomber enceinte était presque impossible. c'était qu'une histoire, et elle a débarqué deux semaines avant de mettre au monde tia. deux semaines plus tard, elle n'était déjà plus de ce monde. t'annonce, une certaine émotion dans la voix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: left over the sea :: park slope
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum