AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

before (vahy)

i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 757 points : 15
pseudo : velvet. (axelle)
avatar : taylor lashae
crédits : @forward, morrigan
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Oct - 11:42
les révélations de riley t’avaient ébranlée. il s’agissait bien de la personne que tu pensais. il s’agissait bien de celui avec qui tu t’amusais tellement. celui contre lequel tu oubliais tes soucis. celui contre lequel tu te laissais aller à la débauche la plus totale. tu ne le pensais pas capable de ça. tu le pensais clean, autant que toi tu pouvais l’être du moins. mais tu ne le connaissais pas vraiment robby. tu ne connaissais que la partie immergée de l’iceberg. celle qu’il voulait bien te montrer durant les quelques heures que vous passiez ensemble. tu ne pensais pas que, durant son temps libre, il s’amusait à faire chanter de pauvres filles qui n’avaient rien demander. il n’avait pas besoin de ça robby, pour coucher avec l’une d’elle. tu voyais bien le charme qu’il opérait sur toi. il ne devait pas être différent sur les autres. alors pourquoi ? pourquoi ? c’était la raison de ta venue aujourd’hui. la raison pour laquelle tu frappais à sa porte ce matin. tu n’avais jamais vu sa villa de jour. elle semblait encore plus imposante que de nuit. plus imposante que lorsque tu y venais, ivre et affamée. la porte s’ouvrit sur lui. il avait l’air dans un sale état. comme s’il n’avait pas dormi de la nuit. comme s’il n’avait pas dormi depuis plusieurs jours. tu t’engouffras dans l’ouverture qu’il te laissait, sans lui adresser un mot. tant pis si sa conquête de la nuit dernière était encore là. tant pis si elle n’était même pas rhabillée. ce que tu avais à lui dire ne pouvait pas attendre qu’il finisse ses jeux pervers. c’était important. urgent. tu jetas un coup d’œil dans la grande pièce pour t’assurer que vous étiez seuls. pour t’assurer qu’une oreille indiscrète ne traînait pas dans un coin. même si tu lui en voulais, même si tu voulais qu’il tombe, tu te devais te le confronter seul d’abord. pour comprendre. comment t’as pu faire ça robby ? tu commenças, les sourcils froncés, le ton glacé. à la limite du mépris. et ne t’avises même pas de faire l’innocent parce qu’elle m’a tout dit. le simple fait de repenser à riley, son visage trempé et ses yeux inquiets, te donnait envie de le gifler. de le voir dans cette combinaison orange que tu t’étais promise qu’il porterait. mais pas avant que tu lui aies régler son cas. pas avant qu’il t’ait donné des explication.

_________________

eveyday i spend my time,
drinking wine, feeling fine.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 948 points : 114
pseudo : margaux
avatar : thomas d.
crédits : acare (ava) pando (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Oct - 19:03
la tête qui tourne, encore et l'esprit endormi, une fois de plus. une conscience réduit au silence, un coeur éteint et la musique à fond dans les oreilles. tu ne bouges plus robby. fond de rock sur une ambiance électro, à deux doigts de prendre des cachetons. tu pourrais, t'oublierais, tu ne te réveillerais peut-être pas, peut-être plus. tout arrêter, tout stopper, des idées noires qui ne verront jamais le jour. t'es un lâche et t'en seras toujours un. la seule issue reste les barreaux, la tenue orange et tout ce qui va avec. c'est tout ce qu'il te reste. tu respires, un coup, puis deux. tu te lèves et tu décides enfin à sortir de ta chambre. vision trouble, une fois de plus, vision trouble et un peu trop de lumière. tu les éteints tour à tour quand tu entends frapper. t'attends personne. t'as envie de voir personne. tu vas ouvrir. contradiction pure. tornade brune qui s'infiltre, un rêve de voir moe pendant un instant. un rêve de l'entendre te dire qu'elle ne voulait pas partir, qu'elle aurait voulu partir avec toi, même. pas moe. non. mais vahé. le corps en éveille dès qu'elle ose s'afficher dans ton champ de vision. putain d'alchimie que t'es pas capable de contrôler non plus. tu devrais fermer les yeux et fuir, pourtant tu ne fais que la déshabiller du regard. comment t’as pu faire ça robby ? tu dis rien. tu comprends. sans comprendre. comment elle sait ? tu fronces les sourcils, tu hausses les épaules. et ne t’avises même pas de faire l’innocent parce qu’elle m’a tout dit. tu secoues la tête. elle.. elle ? lozen ? elle ne connait pas lozen ? qu'est-ce que tu as pu faire robby ? de plus que ce que t'as déjà derrière toi. des boulets que tu traînes. que tu ne sais pas traîner, même.   quoi ? qui ? crie pas. quelques mots, pas plus, une main en l'air pour qu'elle arrête de parler si fort. elle ne parle pas fort, c'est juste ton esprit qui n'est pas capable d’emmagasiner plus. à la traîne, clairement.

_________________
☾ je te veux depuis que j't'ai connu, je sais même pas comment j'ai tenu.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 757 points : 15
pseudo : velvet. (axelle)
avatar : taylor lashae
crédits : @forward, morrigan
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Oct - 11:52
les révélations de riley t’avait mise hors de toi. tu ne comprenais comment il pouvait faire ça. comment il pouvait vivre en sachant qu’une personne souffrait à cause de lui. tu pensais le connaître robby pourtant. tu pensais qu’en découvrant la moindre parcelle de son corps, tu parviendrais aussi à comprendre son esprit. tu t’étais trompée apparemment, parce que la personne que t’avait décrite riley, n’était pas celle avec qui tu aimais jouer. en entrant comme une tornade chez lui, tu ne remarquas pas les cernes sous ses yeux. tu ne remarquas pas non plus la barbe naissante sur ses joues. ni même son air fatigué. tu n’étais pas venue pour prendre des nouvelles, mais bien pour lui faire comprendre que ses actes avaient des conséquences. et que tu n’aimais celles que subissaient ton amie. quoi ? qui ? crie pas. tu retournas vers elle, apercevant enfin son état. il devait avoir une sacré gueule de bois. elle devait même durer depuis plusieurs jours pour qu’il ait l’air aussi lamentable. riley, les photos ? t’as oublié ? tu dis en baissant un peu le ton, sans pour autant apaisé ta colère. t’espérais qu’il aurait une explication à te donner. t’espérais qu’il trouve au moins une excuse potable pour éviter de lui en vouloir. tu tenais à robby, sûrement plus que tu n’aurais dû le faire. mais c’était trop tard maintenant, il avait tout gâcher. sûrement mieux que tu n’aurais su le faire. t’as vraiment une sale tête. tu lanças en te calmant un peu. continuer de t’énerver contre lui n’arrangerait rien à son état. au contraire. il ne te dirait rien si tu restais de cette humeur. tu voulais qu’il comprenne qu’il avait fait une erreur en s’en prenant à une de tes amies, mais tu ne pouvais pas le lui faire comprendre alors qu’il tirait une tête de chien battu depuis que tu étais entrée. ça fait combien de temps que t’as pas dormi ? riley avait peut-être raison finalement. peut-être que quelque chose clochait vraiment chez lui. peut-être qu’il y avait beaucoup plus que toute cette histoire de chantage. soudain, tu regrettas d’être venue. vous n’étiez pas amis avec robby, pas vraiment. tu ne savais pas si tu devais le secouer ou le consoler. ou si tu devais simplement tourner les talons et faire comme si tu n’étais jamais passée. sacré dilemme.

_________________

eveyday i spend my time,
drinking wine, feeling fine.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 948 points : 114
pseudo : margaux
avatar : thomas d.
crédits : acare (ava) pando (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Nov - 18:08
tu comprends pas ce qu'elle te reproche, après tout. tu as fait tellement de choses ces derniers temps, tu as tellement de choses à te reprocher.. mais vahé ? vraiment ? elle, tu ne lui as rien fait, t'as été correct, ou presque, ce n'était qu'une histoire de sexe, en plus. vous deux, contre le reste du monde, vous deux à oublier combien ça fait mal, sûrement un truc du genre. toi, t'oubliais que tu ressentais des choses, elle t'en sais rien mais elle est là maintenant et elle crie à travers le salon de la maison familiale des gahler. c'est atroce, terrible, t'as vraiment pas besoin de ça, et apparemment elle a décidé de te tuer un peu plus encore. elle est là, la main au-dessus de ta tête et elle appuie pour t'enfoncer un peu plus. riley, les photos ? t’as oublié  ? elle balance, sûre d'elle, parlant encore trop fort pour ta tête. ton esprit est retourné, sans dessus dessous, ton esprit, il est prêt à affronter la prison, pas à affronter une amie en colère contre un type maître chanteur.. merde. j'les ai plus.. son mec est déjà venu me casser la gueule. tu dis, c'est simple, tu n'es simplement pas capable de faire de longues phrases, tu te contentes du principal, tu ne passes pas par quatre chemins, en fait. t’as vraiment une sale tête. elle lance, tu vois son regard, elle te regarde à son tour, tu en fait de même, sans oser quoi dire. ouais, t'as une sale tête, et alors ? ça fait combien de temps que t’as pas dormi ? tu hausses les épaules, une fois de plus. j'sais pas. on est quel jour ? parce que t'as plus aucun notion du temps. tu sais pas si t'es sorti d'affaire, tu t'en fiches, qu'est-ce qu'elle peut bien te faire de pire, vahé ? rien, évidemment. tu attrapes ta bouteille que t'avais mis sous le bar et tu te laisses tomber dans le canapé. encore un peu d'alcool pour adoucir les moeurs. tu veux pas qu'on baise plutôt ? plutôt qu'elle te crie dessus, ça changera rien. puis, de toute façon, t'as rien fait avec les photos et t'as rien fait à riley. absolument rien.

_________________
☾ je te veux depuis que j't'ai connu, je sais même pas comment j'ai tenu.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 757 points : 15
pseudo : velvet. (axelle)
avatar : taylor lashae
crédits : @forward, morrigan
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Nov - 16:33
t’étais arrivée énervée. t’étais arrivée hors de toi, prête à lui faire renoncer au plan débile qu’il pensait avoir mis en œuvre pour faire chanter ton amie. prête à faire ce qu’il fallait pour le faire changer d’avis. tu n’avais aucune idée de comment faire ça. aucun plan infaillible comme tu avais d’habitude. juste une colère incontrôlée pour celui qui te faisait pourtant te sentir mieux dès qu’il posait les mains sur toi. tu ne pouvais pas oublié les bons moments qu’il t’avait fait vivre. tu pouvais pas oublier le contact de son corps contre le tien. tu ne pouvais pas oublier qu’il était ta meilleure échappatoire. mais il le fallait pourtant. il le fallait pour honorer ton amitié pour riley. j'les ai plus.. son mec est déjà venu me casser la gueule. tu fronças les sourcils. est-ce que riley le savait ça ? est-ce qu’elle savait qu’elle n’avait plus rien à craindre ? cette nouvelle te calma aussitôt. ta colère semblait t’être évaporée aussi vite qu’elle était montée. tu te sentais presque désolée pour lui maintenant, et son état n’arrangeait rien à ça. il n’avait plus rien du robby que tu connaissais. il n’était plus que l’ombre d’un homme que tu étais toujours heureuse de voir. un homme avec qui tu partageais un goût certain pour la décadence. j'sais pas. on est quel jour ? qu’il lança, et ça te fit soupirer, parce que tu ne pouvais pas en vouloir à une personne qui semblait si mal en point. qui semblait être à deux doigts de se briser sous le poids de ta voix. tu le regardas saisir à nouveau sa bouteille avant de s’affaler dans ce canapé que tu connaissais si bien. mardi je crois. tu dis en t’asseyant à côté de lui, légèrement inquiète qu’il semble si perdu. riley n’avait pas exagéré en disant qu’il n’y avait plus d’étincelles dans son regard. tu veux pas qu'on baise plutôt ? tu souris, à la limite de rire. tu le reconnaissais un peu plus déjà. mais ce n’était pas pour ça que tu sauterais sur l’occasion de lui enlever ces vêtements, même si l’idée était plutôt tentante. t’es sérieux là ? tu crois vraiment que je vais coucher avec toi alors que t’as menacé une de mes amies ? tu demandas en lui prenant sa bouteille des mains avant d’y poser les lèvres pour prendre une gorgée. si tu étais coincée avec l’ombre de robby sur les bras, autant rendre le moment un peu plus plaisant. autant dédramatiser la situation avec un peu d’alcool.

_________________

eveyday i spend my time,
drinking wine, feeling fine.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 948 points : 114
pseudo : margaux
avatar : thomas d.
crédits : acare (ava) pando (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Déc - 13:40
t'as pas besoin qu'on vienne te faire la moral, tu te charges de ça très bien tout seul. riley est le cadet de tes soucis. elle devrait s'estimer heureuse que tu ne lui aies rien fait, si ce n'est prendre soin de son corps pendant quelques heures, une nuit. t'as rien fait de plus à cette femme qui ne comprend rien. qui ne te comprend pas. personne ne te comprend de toute façon. tu n'attends rien de la suite, tu n'attendais rien de demain. tu ne sais même pas quel jour est demain. mardi je crois. elle tombe dans le canapé, à tes côtés, elle semble avoir laissé la colère s'en aller, détaler au coin de la rue. pas de place pour la colère ici. il te reste quelques jours à vivre en pleine liberté. quelques jours à accepter comme tels, t'as pas envie de les passer à te faire crier dessus. ça t'a suffit de gemma. gemma et son ventre qui v as'arrondir. merde. t'as besoin de la bouteille. une gorgée pour oublier. deux gorgées pour ne plus y penser. une proposition qui sort naturellement.t’es sérieux là ? tu crois vraiment que je vais coucher avec toi alors que t’as menacé une de mes amies ? tu souffles, fort. tu t'en fiches. elle prend ta bouteille. tu grognes. tu te tournes vers elle, ta main qui vient se poser sur sa cuisse. et quoi ? t'es jalouse ? tu veux que j'te menace aussi ? tu proposes, l'air de rien en faisant remonter ta main le long de sa cuisse pour arriver à tes fins. vous n'êtes bon qu'à ça, tous les deux, de toute façon, vous n'êtes bon qu'à vous déshabiller pour crier toute la nuit. ça va, j'lui ai rien fait à ta pote, j'ai même plus ces putains de photos. je lui ai tout rendu alors si t'es venue que pour ça tu peux t'en aller. parce que toi, tu sais ce que tu veux, et c'est pas ça.

_________________
☾ je te veux depuis que j't'ai connu, je sais même pas comment j'ai tenu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: left over the sea :: park slope
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum