AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

after the fucking exam' (craig)

i'm on my way
avatar
i'm on my way
messages : 93 points : 80
pseudo : sophie
avatar : ashley graham
crédits : angel180886
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Oct - 14:44

T’as appelé ton frère pour qu’il vienne te chercher à l’hosto après ton examen. T’es au bout de ta vie, t’es fatiguée et tu ne te sentais pas capable de rentrer seule mais t’aimes pas, t’aimes pas lui demander sans arrêt de l’aide, t’as l’impression d’être un poids pour lui. Il a toujours été là pour toi, t’as toujours soutenu et toi, t’es certaine que tu rends sa vie compliquée. Tu n’aimes pas dépendre de quelqu’un mais tu ne peux pas faire autrement puis tu n’as que lui ici, c’est lui qui t’a demandé de venir avec, ici à Brooklyn parce qu’il te disait que les meilleurs médecins étaient là alors tu l’as suivi, t’as pas voulu dire non, pour pas lui faire de la peine parce que tu sais tout ce qui fait pour toi, tu l’aimes ton frère. Il a eu raison de te faire venir ici parce que tu acceptes mieux le traitement, tu le supportes pas comme les autres avants, même si t’es toujours aussi fatigué, ça ne change pas par contre. T’es rentrée, tu te poses dans le canapé et tu fermes les yeux, tu vois que Craig s’inquiète pour toi, pourtant il a l’habitude, t’es toujours comme ça après l’examen. Tu soupires, tu te demandes vraiment si tu guériras un jour, apparemment tu vas beaucoup mieux mais ce n’est pas totalement parti et à tout moment tu peux rechuter, comme tu l’as déjà eu. Tu poses ton regard sur ton frère, tu lui souris faiblement « Désolée de t’avoir appelé… Mais je ne me sentais pas capable de rentrer seule » que tu dis d’une petite voix, t’aimes pas le déranger comme ça, surtout quand il est au travail parce que ça ne se fait pas, tu le sais mais si tu rentres seule et qu’il t’arrive quelque chose, tu sais qu’il va t’en vouloir de ne pas l’avoir appeler, que tu ne le déranges jamais « T’étais pas trop occupé j’espère ? » tu connaissais déjà sa réponse mais tu ne peux pas t'empêcher de lui demander, comme si tu te sentais coupable de l'avoir déranger

_________________


Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 522 points : 85
pseudo : fancy/kenny
avatar : jensen a.
crédits : eyliam (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Oct - 8:31
cercle vicieux qui se répète à l'infini. elle appelle, tu accours. c'est pas une corvée, c'est un choix.. ton choix ! t'as toujours été comme ça. les seules femmes de ta vie sont tes soeurs, ta mère et ta grand-mère. t'as toujours tout sacrifié pour elle, jusqu'à ta vie de couple, ta vie professionnelle. regarde toi craig, t'es pas heureux et pourtant, tu continues d'agir comme si.. il te suffit de penser à son traitement et aux résultats qui en sortent pour que tu y retrouves du réconfort. t'es pas un héro, pourtant, et tu ne pourras jamais sauver tout le monde. tu continues quand même d'espérer qu'un beau jour, les médecins te diront que tout est réglé et que ta soeur pourra retourner à sa vie sans soucis, reprendre ce qu'elle avait déjà entrepris et redevenir le rayon de soleil qu'elle avait toujours été. alors oui, tu accours. mais tes raisons sont bonnes, tu crois. tu te poses pas plus de questions quand elle ne dit rien, durant le trajet du retour. le silence est pesant mais tu sais combien c'est difficile pour elle de s'isoler de la sorte, de vivre tout ça. t'aimerais pouvoir la soulager, à ta manière, mais t'en es tout bonnement incapable. parce que t'es pas magicien et que ce cancer est là, qu'il restera là encore longtemps. quand vous rentrez, elle se pose sur le canapé et toi, tu fais le tour du bar pour ouvrir le frigo. désolée de t’avoir appelé… mais je ne me sentais pas capable de rentrer seule. tu réponds pas grand chose mmmmh. tu sors une bouteille d'eau, de la charcuterie et du fromage. tu dresses le tout sur un plateau et tu viens jusqu'au sofa, près d'elle. t'étais pas trop occupé j'espère ? tu souris en posant le tout sur la table, devant elle. mange un peu, s'il te plait. tu lui dis avec tendresse avant de vous servir deux verres d'eau. tu passes ta main sur son front pour vérifier qu'elle n'a pas de fièvre.

_________________

never in my dreams did i think that this could happen to me.

Revenir en haut Aller en bas
i'm on my way
avatar
i'm on my way
messages : 93 points : 80
pseudo : sophie
avatar : ashley graham
crédits : angel180886
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Oct - 20:55

ton frère, toujours là pour toi, quoiqu'il arrive. tu ne sais pas ce que tu ferais sans lui puis tu le sais que sans lui tu n'es rien, tu ne serais même pas ici. peut-être que tu serais déjà morte... c'est lui qui a insisté pour que tu te fasses soigner à brooklyn, c'est lui qui s'occupe de toi depuis que t'es malade et tu ne sais jamais comment le remercier, t'as l'impression qu'il gâche sa vie pour toi et même si les résultats sont meilleurs qu'avant, t'es faible rylee, tout peut basculer à tout moment et toi t'as déjà pensé à tout arrêter parce que t'avais plus la force de continuer. t'as jamais osé l'avouer à craig, t'oseras jamais mais il t'arrive de le penser, te demandant si tu guériras un jour, si tu pourras reprendre la vie que tu avais auparavant, ton job et fonder ta famille. en pensant à ça, t'as aussi cette impression que craig se prive de quelque chose, qu'il lui manque quelque chose et surtout qu'il n'est pas heureux. assise dans le canapé, tu soupires doucement et tu regardes ce que craig ramène, une assiette pour que tu manges, que tu prennes des forces. t'as pas le coeur à ça, t'as le coeur à rien faire de toute façon, c'est toujours comme ça après cet examen de toute manière j'ai pas faim craig... que t'oses dire, tu sais très bien comment il va réagir, comme un grand frère protecteur mais t'as pas la force de manger quoique ce soit, c'est trop tôt. le fait qu'il ne répond pas à ta question t'énerve aussi, il évite toujours tes questions sur lui je suis à la maison, tu peux retourner faire ce que tu faisais craig, je me débrouille t'en fait pas t'as pas envie qu'il reste là, qu'il se prive de faire quoique ce soit, t'es un fardeau pour lui, t'es consciente de ça et t'as envie qu'il fasse quelque chose qu'il aime, qui lui fasse plaisir parce que ce que tu lui demandes, il le fait parce qu'il t'aime mais c'est tout, il n'y a pas de plaisir à rester avec une fille malade, même si c'est quelque de la famille..

_________________


Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 522 points : 85
pseudo : fancy/kenny
avatar : jensen a.
crédits : eyliam (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Nov - 13:36
c'est par choix, que t'éludes la question qu'elle te pose. t'as pas envie de lui dire ce que tu fais ni ce qui te tracasse. t'évites de lui parler de tes problèmes soigneusement pour ne pas l'inquiéter. tu sais qu'elle pourrait t'aider à les résoudre, pour la plupart, tu sais même qu'elle serait prête à le faire mais toi, t'es trop focalisée sur sa maladie et sa guérison. tu veux pas lui donner une bonne raison de se fatiguer un peu plus, alors t'évites de répondre quand elle s'intéresse trop à ton état et ta vie privée. tu sais que ça l'agace, mais c'est pour la protéger, encore et toujours. elle ne s'en rend sans doute pas compte, après tout, y a des tas de choses que vous devriez vous dire mais dont vous ne parlez jamais. t'envisages pas la vie sans elle et pourtant, il faudra bien un jour aborder le sujet d'un éventuel décès, de l'héritage et de l'enterrement. ça te fait froid dans le dos, craig. alors tu préfères faire comme si tout allait bien et lui apporter à boire et à manger. j'ai pas faim craig. qu'elle te dit sur un ton las et fatigué. tu sais que ces examens l'épuisent mais les médecins lui ont conseillé de manger, de ne surtout pas se priver par manque de forces. tu t'assieds près d'elle, tu dis me force pas à te donner la béquée rylee. tu souris à peine, t'es toujours très sérieux lorsqu'il s'agit de son traitement. je suis à la maison, tu peux retourner faire ce que tu faisais craig, je me débrouille t'en fait pas. tu la regardes sévèrement. tu as fini ? c'est bon ? tu te lèves, tu files vers l'armoire à dvd. ça sert à rien de jouer les martyrs dans le but de me faire partir, tu sais très bien que je ne bougerai pas. tu lances, sans la regarder. tu prends le premier dvd que tu trouves, l'enfiler dans le lecteur et allume la télévision. et puis regardes nous, affalés devant la télévision à bouffer des cochonneries. on dirait qu'on a seize ans, à nouveau. tu souris tendrement en la regardant, prenant la couverture près de toi pour la placer sur ses jambes.

_________________

never in my dreams did i think that this could happen to me.

Revenir en haut Aller en bas
i'm on my way
avatar
i'm on my way
messages : 93 points : 80
pseudo : sophie
avatar : ashley graham
crédits : angel180886
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Déc - 17:22

ça te peine que craig ne te dit pas tout, te cache sûrement des choses parce que tu sens qu'il n'est pas au top de sa forme, t'as envie de l'aider comme il t'aide lui depuis que t'es malade, t'aimes pas être un fardeau parce que c'est ce que tu es rylee, tu fais subir à ton frère ta maladie. tu souffles en l'entendant, tu sais pas comment tu dois le prendre, t'as pas faim c'est tout. tu mangeras quand l'envie te prendra c'est bon craig, je suis assez grande pour me nourrir moi même, là j'ai pas faim c'est tout tu lui dis calmement, t'as pas envie qu'il s'énerve parce que c'est toujours comme ça quand t'as pas envie de manger, tu sais que c'est pour ton bien qu'il dit ça mais t'aimes pas qu'on te force à faire quelque chose, t'as trente et un ans, t'es plus un bébé et si t'as pas envie d'un truc, personne ne peut t'obliger à le faire. tu lèves les yeux au ciel en croisant tes bras, tu l'écoutes à moitié, c'est toujours les mêmes mots qui sortent de sa bouche. tu trouves ça mignon mais t'as pas envie de ça maintenant on est plus des ados, on a passé trente ans là... même si tu gardes encore une âme d'enfant en toi, t'as pas la tête à regarder un dvd avec ton frère. tu le reconnais plus, tu sens bien qu'il te cache quelque chose, qu'il est pas heureux, ça se lit sur son visage et puis tu le connais que trop bien craig, vous êtes très proches j'ai pas envie de regarder quelque chose craig, j'ai juste envie que tu penses à toi aussi et pas que à moi tu poses ton regard sur lui parce que t'es malheureux depuis qu'on est ici craig, j'ai pas envie que tu foutes ta vie en l'air à cause de moi, à cause de ma maladie. tu m'aides déjà bien assez alors pense à toi un peu merde... si ça se trouve dans quelques mois je crèverai de cette foutue maladie de merde alors putain, pense à toi et à ton avenir tu ne mesures pas les mots que tu balances mais t'es énervée rylee, énervée parce qu'il s'occupe pas de lui alors qu'il en a besoin, tes yeux sont humides et rouges parce que pour l'instant moi.. j'ai aucun avenir tu renifles et tu essuies les larmes qui coulent sur tes joues. ta leucémie fait yoyo, un jour ça va mieux et un jour c'est la dégringolade, tu sais pas si tu guériras un jour alors si tu dois mourir, t'as envie de voir ton frère heureux et non l'inverse.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 522 points : 85
pseudo : fancy/kenny
avatar : jensen a.
crédits : eyliam (avatar)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Déc - 16:07
tu n'es pas du tout permissif avec ta soeur, bien au contraire. tu te montres trop souvent catégorique et presque étouffant. tu joues les pères de substitution là où elle n'a sans doute jamais eu besoin d'en avoir vraiment un. bien sûr, vous avez été élevés par une mère aimante, mais au fond, t'as toujours cru nécessaire de prendre cette place, de t'ériger au titre de patriarche dans cette famille un peu particulière. alors oui, tu te montres souvent trop ferme, même quand il s'agit de manger. tu veux pas qu'elle manque à ses obligations, tu sais très bien ce qu'elle doit faire avec son traitement. t'appelles régulièrement son médecin pour qu'il t'informe de ce qu'elle fait ou non. tu sais que c'est sans doute trop, mais tu préfères avoir un oeil sur elle, sachant bien qu'elle pourrait te cacher tout et n'importe quoi. c'est bon craig, je suis assez grande pour me nourrir moi même, là j'ai pas faim c'est tout. tu fais de ton mieux pour accuser le coup, tu retiens même une nouvelle remarque. tu vas pas insister, pas pour l'heure. alors tu t'installes près d'elle. tu sens bien qu'elle ne veut pas de toi. pourquoi ? tu dois admettre qu'elle est différente. si elle s'est toujours montrée un peu récalcitrante, elle a toujours accepté ton aide sans jamais rien dire. ce soir, elle fait preuve de trop de mauvaise volonté pour que ça soit normal. on est plus des ados, on a passé trente ans là.. tu la regardes, prêt à répliquer. t'aimes pas qu'elle s'adresse à toi de manière aussi cynique. t'aimes pas non plus qu'elle se montre aussi froide. si elle savait tout ce que tu sacrifies dans l'ombre pour son bonheur, peut-être serait-elle un peu plus reconnaissante. j'ai pas envie de regarder quelque chose craig, j'ai juste envie que tu penses à toi aussi et pas que à moi tu poses ton regard sur lui parce que t'es malheureux depuis qu'on est ici craig, j'ai pas envie que tu foutes ta vie en l'air à cause de moi, à cause de ma maladie. tu m'aides déjà bien assez alors pense à toi un peu merde... si ça se trouve dans quelques mois je crèverai de cette foutue maladie de merde alors putain, pense à toi et à ton avenir. le temps s'arrête, c'est pire qu'un uppercut dans la mâchoire. tu ne t'y attendais pas. les mots sont vrais, les mots sont blessants. t'as arrêté de vivre pour elle, mais tu ne t'en es jamais plains. tu ne lui as jamais reproché l'absence de tout objectif ou toute ambition dans ta vie parce que tu as toujours jugé plus important sa santé que la tienne. mais pourquoi tout à coup se montre-elle si.. parce que pour l'instant moi.. j'ai aucun avenir. tu te lèves d'un bon, furibond. tu sens la détresse dans ses mots mais également dans ta façon de réagir. je t'interdis de dire ça. tu la pointes du doigt, comme si tu avais encore quatorze ans. parce que t'es blessé par ses mots, blessé par sa manière de briser ce que tu t'acharnes à faire depuis que vous êtes là. et ce que je fais de ma vie ne regarde que moi. si j'ai envie de mettre la priorité sur ma soeur, alors je mets la priorité sur ma soeur. tu t'accroupis devant elle, tu prends ses mains entre les tiennes. merde. je t'aime rylee. laisse moi t'aider, c'est tout ce que je veux. le reste, je m'en fiche.. et c'est vrai, parce que t'as toujours été comme ça. et si demain elle mourrait ? alors peut-être que tu le regretterais.. mais la question ne se pose pas, t'es persuadé qu'elle s'en sortira rylee.

_________________

never in my dreams did i think that this could happen to me.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Exam et Dudu...
» (M/LIBRE) DANIEL CRAIG ~ give me the blame
» décue par mon gynéco
» James BOND agent OO7
» Se déstresser avant une interro
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: left over the sea :: park slope
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum