AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

falling into you (onzi)

i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 432 points : 0
pseudo : cécé
avatar : miranda kerr
crédits : dark dreams.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Aoû - 22:05
un ex qui n’aime finalement pas les femmes. un ex qui revient d’entre les morts. tu supposes que t’as pas beaucoup  de chances avec les hommes. tu supposes que ça serait des bonnes raisons pour aller boire un verre. mais tu ne peux même pas. tu prends encore les médicaments de l’hôpital et t’es pas sûre que ça ferait bonne effet avec l’alcool. alors tu erres juste dans les rues. tu marches encore un peu de travers. ton abdomen qui se tord à chacun de tes pas. tu pourras au moins frimer avec ta cicatrice plus tard. elle n’est pas trop laide de ce que t’as pu voir. tu finis quand même dans un bar. tu sais pas vraiment ce que tu fais là. peut-être l’ambiance. ces gens qui sont tous plus tristes les uns que les autres assis au comptoir. ça te rassure un peu sur ta propre vie. il y a sûrement des gens qui ont des problèmes bien plus grave. t’es toujours en vie, c’est déjà une belle nouvelle pas vrai ? tu t’assieds parmi toutes ces personnes qui seront sûrement des cadavres dans plusieurs heures. toi tu te commandes un verre, de l’alcool. mais tu finis juste par le regarder. t’hésites. tu te demandes vraiment si ça serait réellement dangereux avec les médicaments. t’es pas médecin mais sur les boîte il y avait marqué qu’il ne fallait pas faire le mélange. alors tu soupires un peu plus et finalement tu le vois dans un coin. tu vois ce visage que tu ne peux que reconnaître. pour l’avoir vu courir dans tout les sens sur un terrain, mais aussi pour l’avoir vu beaucoup plus près de toi, des fois bien trop près. tu te lèves, laissant ce stupide verre sur le comptoir, il fera sûrement le bonheur d’un autre.   et bien ça alors, onzi rice, si je m’attendais à te revoir un jour un mince sourire sur tes lèvres. des souvenirs pleins la tête.

_________________

      ( the hardest part of losing someone, isn't having to say goodbye, but rather learning to live without them. always trying to fill the void, the emptiness that's left inside your heart when they go. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 202 points : 32
pseudo : margaux (mags)
avatar : nathan owens
crédits : forward (avatar) prométhée. (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Aoû - 10:13
un léger moment de décompression, rien de bien fou. toute l'équipe est là pour fêter le début de la saison. elle va bientôt débuter et une fois de plus, tu seras sur le banc pour aider ton équipe. tu n'iras pas sur le terrain, parce que ça fait des années que tu ne joues plus, des années que tu t'es reconverti en coach. tu souris, doucement, et tu finis par rester seul. ils sont tous partis les uns après les autres. t'as un peu bu, un peu trop, alors tu décides d'attendre que ça redescende avant de rentrer. t'as pas envie que ta fille te voir de cette manière là. alors tu attends que le temps passe, ton verre d'eau gazeuse devant les yeux. une jeune femme s'approche, et c'est lorsque tu lèves ton regard que tu la reconnais. t'as un sourire éclatant qui s'affiche immédiatement sur tes lèvres. et bien ça alors, onzi rice, si je m’attendais à te revoir un jour tu souris, encore. mademoiselle ottaway ! tu lances, parce que pour toi, ça sera toujours mademoiselle. même si elle a quelqu'un, même si elle est mariée. tu te souviens de son regard que tu pouvais croiser dans les gradins. t'imagines que ta vie aurait pu être différente si tu t'étais accroché à la brune plutôt qu'aller voir ailleurs. mais en même temps, tia est née, alors t'as pas fait tant d'erreur que ça. je t'en pries, installe toi si tu veux. ça fait un bail quand même. qu'est-ce que t'es devenue ? tu lances, en jouant finalement avec ton verre d'eau gazeuse. tu fais tourner le liquide dans un sens et tu laisses le tourbillon se former. c'est étrange de revoir la brune, t'as presque l'impression de rajeunir d'un coup. ça fait du bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 432 points : 0
pseudo : cécé
avatar : miranda kerr
crédits : dark dreams.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Aoû - 11:11
tu ne fais que te plaindre des hommes. entre shin, angel et gaultier, t’as été servi en ce moment. pourtant ce soir au lieu de rester loin de cet homme que t’as fréquenté dans le passé, tu fonces vers sa table. t’as pas envie de rester seule plus longtemps à ce comptoir. t’as pas envie de te morfondre plus longtemps sur ton sort. mademoiselle ottaway ! et ton sourire s’élargie. il se souvient. t’imagines que c’est dur à oublier, tu n’aurais pas pu, vu les bons moments que vous aviez partagé. tu ne te souviens même plus de la raison qui vous a fait arrêté. vous vous amusiez bien tout les deux ensembles. ce n’était que de bons moments sans prise de tête. je t'en pries, installe toi si tu veux. ça fait un bail quand même. qu'est-ce que t'es devenue ? qu’il te dit et tu ne te fais pas prier pour t’asseoir. mais quoi dire sur toi ? t’imagines qu’il y a un tas de choses qu’il vaut mieux que tu gardes et ça te ne fais plus grand chose à raconter. je tiens une galerie que tu dis simplement. il y a quelques jours, t’aurais dit que tu travaillais aussi pour une grande entreprise. celle de ton meilleur ami ou ancien meilleur ami plutôt. t’étais fière de travailler là-bas, t’étais fière de ce qu’il avait accomplie. mais tu ne pouvais plus marcher dans ces couloirs, sans avoir pour constant rappel que votre amitié avait pris fin en même temps que le retour d’angel. je sais pas si je t’en avais parlé à l’époque, mais je fais de la photographie. c’est vrai que vous ne parliez pas spécialement beaucoup. vous aviez une tout autre façon de vous exprimez et tu te dis qu’il te faudrait ça dans ta vie en ce moment. mais onzi a sûrement avancé dans la vie. tout le monde n’est pas bloqué dans la case célibataire sans enfant dans la trentaine. et toi alors ? toujours sur le terrain ? tu te souviens de ses matchs que tu regardais telle une groupie. t’es pas sportive, mais quand il s’agit de voir des hommes courir sur le terrain, ça ne te dérange plus.

_________________

      ( the hardest part of losing someone, isn't having to say goodbye, but rather learning to live without them. always trying to fill the void, the emptiness that's left inside your heart when they go. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 202 points : 32
pseudo : margaux (mags)
avatar : nathan owens
crédits : forward (avatar) prométhée. (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Sep - 18:06
croiser honey, tu ne t'y attendais clairement pas. tu te souviens de cette période, de cette jeunesse. tu n'avais aucune attache, tu vivais ta vie comme tu l'entendais et c'était souvent sous les draps avec honey que tu te retrouvais. elle est toujours aussi jolie, toujours ce même regard et ces lèvres pulpeuses. tu lui souris, évidemment, comment pourrais-tu en faire autrement. maintenant que tu y penses, quand tu couchais encore avec honey, tu avais ta petite tia qui grandissait doucement dans le ventre de sa maman. comme quoi. je tiens une galerie elle t'informe, rapidement, tu ouvres des yeux un peu plus grand. un peu sur les fesses parce que tu ne savais pas qu'elle faisait de l'art, mais quoi exactement ? peinture ? sculpture ? je sais pas si je t’en avais parlé à l’époque, mais je fais de la photographie. tu secoues vivement la tête de droite à gauche. non, bien sûr que non, ou alors.. tu n'as jamais fait attention. tu sais que tu étais un petit con, quand tu étais jeune, tu faisais ce que tu voulais. tu ne faisais pas vraiment attention aux gens autour de toi. je sais pas, je sais plus, mais ça m'intéresse. tu fais ça depuis longtemps ? et tu exposes souvent ? tu demande, plus qu'intéressé par ce qu'elle te raconte. tu lui souris, t'arrives pas à cacher son sourire. t'es content de la revoir et tu n'as aucune raison de le cacher, n'est-ce pas ? et toi alors ? toujours sur le terrain ? il fallait bien que cette question arrive à un moment donné, comme elle arrive toujours quand tu revois une ancienne connaissance. alors tu secoues un peu la tête. pas vraiment non. je suis pas très loin. je suis coach actuellement pour les nets, à brooklyn, j'entraîne l'équipe de nba, j'y joues plus. tu ne pourras pas venir me voir jouer. tu te souviens, elle était une fervente supportrice de ton jeu, à tout moment. elle était sans cesse à être là, dans les gradins et ça te plaisait. c'était une femme comme ça que tu aurais dû rencontrer, avec honey que tu aurais pu construire une belle vie, une belle chose. en fait.. c'est une longue histoire et je ne sais pas si tu veux l'entendre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 432 points : 0
pseudo : cécé
avatar : miranda kerr
crédits : dark dreams.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Sep - 13:39
t’oublies que vous n’aviez pas vraiment l’habitude de parlez à l’époque. à part pour vous dire des choses pas très catholiques. t’oublies que vous ne discutiez pas vraiment sur l’oreiller après l’acte. ce n’était que purement physique entre vous deux. et t’imagines qu’aujourd’hui encore cette complicité au lit n’a pas pu disparaître. mais ce n’est pas là dessus que t’as envie de te concentrer. t’as envie d’apprendre les choses que tu n’as jamais pu apprendre à l’époque. t’as envie de parler de choses dont t’as jamais parlé. je sais pas, je sais plus, mais ça m'intéresse. tu fais ça depuis longtemps ? et tu exposes souvent ?  t’as toujours ce sourire sur les lèvres quand tu parles de ta passion. parce que tu sais que tout le monde ne peut pas en vivre. onzi a vécu de sa passion et aujourd’hui tu ne sais pas s’il en vit encore. mais c’est une question pour plus tard. je fais de la photo depuis le lycée et j’ai ma galerie depuis quelques années. je la tiens avec ma meilleure amie. y’a des photos en permanence, mais c’est vrai que j’aimerais bien faire des soirées à thème peut-être, genre des expositions spéciales. maintenant que t’as plus de temps à consacrer à tout ça, t’imagines que tu peux réellement t’investir. tu peux trouver encore plus de choses à faire. il va falloir que ça te rapporte plus d’argent que ce que tu gagnes pour le moment avec. t’as des économies de côté mais tu pourras pas vivre toute ta vie dessus. je te donnerai l’adresse, si tu veux passer une fois. tu sais pas s’il est vraiment branché dans la photographie. mais ça te ferais plaisir de le voir passer. comme ça te fais plaisir de lui demander des nouvelles à lui. pas vraiment non. je suis pas très loin. je suis coach actuellement pour les nets, à brooklyn, j'entraîne l'équipe de nba, j'y joues plus. tu ne pourras pas venir me voir jouer.  tu ris doucement. c’est dommage ça. ça me donnait toujours envie de faire des choses en plus. tu sais pas vraiment à quoi tu joues. mais t’as plus personne dans ta vie et ça fait bien longtemps que tu ne partageais plus grand chose avec shin. tu sais pourquoi maintenant. alors t’imagines que t’as juste ce côté joueuse de l’époque qui ressort un peu. en fait.. c'est une longue histoire et je ne sais pas si tu veux l'entendre.  qu’il dit et t’es bien sûre intriguée. j’ai toute la journée. tu souris doucement. t’as envie de connaître l’histoire. comment passe t’il du terrain à coach ? ou plutôt pourquoi ?

_________________

      ( the hardest part of losing someone, isn't having to say goodbye, but rather learning to live without them. always trying to fill the void, the emptiness that's left inside your heart when they go. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 202 points : 32
pseudo : margaux (mags)
avatar : nathan owens
crédits : forward (avatar) prométhée. (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Sep - 12:30
tu échanges avec honey. elle te parle, tu lui parles, comme deux amis finalement. deux amis qui ont quand même vécu un peu plus dans le passé. vous avez été amant. tu te souviens encore quand tu prenais cinq secondes à chaque début de match pour tenter de la voir, pour tenter de savoir si elle était là ce soir. je fais de la photo depuis le lycée et j’ai ma galerie depuis quelques années. je la tiens avec ma meilleure amie. y’a des photos en permanence, mais c’est vrai que j’aimerais bien faire des soirées à thème peut-être, genre des expositions spéciales. tu hoches un peu la tête. c'est compréhensible, mais tu ne savais rien de tout ça. elle, cette galerie et sa meilleure amie. ça semble être vraiment intéressant en tout cas mais tu ne sais pas si tu es fait pour toi, toi, à côté. je te donnerai l’adresse, si tu veux passer une fois. elle propose, tu acceptes. pourquoi pas oui ! j'te promets rien, parce que la saison a repris, mais je pense pouvoir me libérer un de ces soirs pour que tu me montres tout ton talent. tu lui mets la pression, en la taquinant évidemment, tout ce que tu aimes et sais faire si facilement. tu souris. tu lui expliques finalement que tu ne joues plus. non, tu entraînes maintenant. c’est dommage ça. ça me donnait toujours envie de faire des choses en plus. son sourire qui remue ton estomac, doucement. elle flirte ? on dirait bien. ça te plaît. t'as le droit, toi aussi, t'as personne. elle a personne elle, n'est-ce pas ? tu souris. ah oui ? tu rentres dans le jeu, en souriant encore. dent blanche digne d'une pub pour dentifrice. j’ai toute la journée. elle t'annonce, alors, concernant ton histoire. tu souris, tu t'installes un peu mieux avant de reprendre. quelques temps après qu'on.. perde contact ?  quelque chose comme ça. tu bougeais beaucoup, tu partais loin. une jeune femme est revenue vers moi et m'a annoncé que j'étais papa. j-je.. je me suis retrouvée avec une gamine entre les bras la mère était malade et est décédée deux semaines après la naissance de tia. tu lui dis, petite lueur triste dans les yeux, mais tu ne la connaissais même pas. une histoire, une fois. rien de plus. j'ai tenté mais j'pouvais pas.. m'occuper d'elle, tu vois ? et jouer en même temps. elle avait déjà plus de mère..  tu souffles, t'as pris la version courte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 432 points : 0
pseudo : cécé
avatar : miranda kerr
crédits : dark dreams.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Oct - 22:32
 tu parles de ta passion, tu te laisses emporter, lui proposant des choses que ne le tente peut-être même pas. pourquoi pas oui ! j'te promets rien, parce que la saison a repris, mais je pense pouvoir me libérer un de ces soirs pour que tu me montres tout ton talent. il te répond. et tu comprends. il n’est même pas obligé de venir, s’il ne veut pas. même si t’en aurais bien envie, t’as bien envie de lui montrer de quoi tu es capable comme il le dit. parce que t’as travaillé dur pour en arriver là où t’es et tu sais qu’il sait ce que c’est. t'en fait pas, tu passes si t'as un moment. je ne t'oblige à rien.  tu tiens à préciser, alors que tu le regardes. des désirs pleins les yeux quand tu lui parles et tu sais que tu joues à un jeu dangereux. ah oui ? tu souris, tu laisses planer le suspens. et tu passes à son histoire. tu te sens d’humeur joueuse, la vie qui a essayé de t’abattre à coup de balle qui s’envole dans ta direction. mais t’es là aujourd’hui, t’es plus seule que jamais. et onzi fait remonter tes souvenirs, les souvenirs d’une époque où tu jouais simplement. où t’étais heureuse, de n’avoir aucune contrainte. et tu vois bien dans son regard qu’il rentre dans le jeu. t’imagines qu’il n’a personne. peut-être qu’il n’a pas changé depuis l’époque, toujours à la recherche de chaire féminine. et t’aurais bien envie d’être celle qui le comblerait ce soir. mais tu ne t’attendais sûrement pas à son histoire. quelques temps après qu'on.. perde contact ? tu hoches la tête doucement, vous pouvez surement dire ça. tu ne sais même plus pourquoi vous aviez arrêté de vous voir à l’époque. des nuits que vous partagiez assez souvent et puis plus rien. t’as pas vraiment chercher à comprendre. vous ne vous deviez rien l’un à l’autre.  une jeune femme est revenue vers moi et m'a annoncé que j'étais papa. j-je.. je me suis retrouvée avec une gamine entre les bras la mère était malade et est décédée deux semaines après la naissance de tia. j'ai tenté mais j'pouvais pas.. m'occuper d'elle, tu vois ? et jouer en même temps. elle avait déjà plus de mère.. qu’il t’annonce et tu ne t’attendais sûrement pas à apprendre qu’il avait une petite fille. la vie est remplie de surprise et d’un coup ça te coupe un peu dans ton élan de séduction. parce qu’il n’est sûrement plus réellement comme avant. parce qu’il doit être plus sérieux, c’est ce que tu comprends dans ses paroles. une petite fille alors ? elle a quel âge ?   que tu demandes intéressais par tout ça et changeant totalement ta trajectoire d’action. tu commandes un coca au serveur qui passe en vitesse à côté de vous. t’as bien envie de continuer cette discussion, alors tu t’installes, tu prends tes aises.




_________________

      ( the hardest part of losing someone, isn't having to say goodbye, but rather learning to live without them. always trying to fill the void, the emptiness that's left inside your heart when they go. )
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 202 points : 32
pseudo : margaux (mags)
avatar : nathan owens
crédits : forward (avatar) prométhée. (sign)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Oct - 22:00
t'en fait pas, tu passes si t'as un moment. je ne t'oblige à rien. tu hoches un peu la tête, de haut en bas. si j'te dis oui, je viendrai tu sais, honey. j'ai un peu changé, pas complètement mais j'ai une parole maintenant. ce que tu n'avais pas forcément avant. tu te laissais vivre, tu faisais ta vie, et tu parlais sans pour autant penser le moindre de tes mots. tu as changé, t'es devenu bien plus responsable et tu lui expliques d'ailleurs pourquoi, et comment. comment t'es devenu cet homme : principalement grâce à cette petite fille aux cheveux bouclés. une petite fille alors ? elle a quel âge ? elle lâche, apparemment elle vient de tomber de haut. toi aussi, tu ne t'y attendais pas quand elle a débarqué avec son ventre arrondi.. puis avec ce nouveau né qui avait à peine quelques jours, un peu plus. elle a sept ans maintenant.. pleine de vie, en forme même si.. j'ai peur, tu sais, qu'elle ait la même chose que sa mère. tu souffles, tu descends ton regard sur ton verre d'eau. tu restes bloqué dessus. elle a changé ma vie, ma fille, ça change la vie. j'ai compris où étaient mes responsabilités. tu finis par avouer, tu souris, doucement. tu remontes ton regard vers honey, avec un beau sourire. c'est fou hein ? je n'pensais pas non plus en arriver là, tu sais. alors j'en suis heureux, même si jouer au papa et à la maman en même temps, c'est pas forcément simple. tu finis par souffler, un peu plus fort, cette fois. tu retrouves ton beau sourire avec tes dents beaucoup trop blanches. tu continues de sourire et tu la regardes dans les yeux, cette fois. tu.. tu penses à quoi ? tu demandes, sans passer par quatre chemins, tu vois bien qu'elle a quelque chose en tête, ça se voit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: up high in the streets
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum