AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 12662 points : 0
pseudo : forward. (marie)
avatar : kendall jenner.
crédits : lolitaes, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Aoû - 10:44
t'essayes de te lever depuis cinq minutes. on t'a dit que ça viendrait mais que c'était trop tôt pour l'instant... t'as appelé ta mère, elle a dit que tu pourrais rester quelque temps chez eux, le temps de te rétablir. t'as prévenu personne d'autre. lolly, elle s'en fiche probablement... et puis mimi, t'as pas envie de lui montrer qu'elle avait juste raison... attirer l'attention d'isaï de cette manière... ce n'était même pas ton intention. t'as pas fait exprès, marcus, il faisait partie de ta vie de flic. une descente réussie, mais une descente de flic. ton métier. ta vie à une époque. tu regrettes d'avoir tout abandonné parfois. t'aimerais pouvoir retrouver ton poste. collaborer à nouveau... même comme consultante. tu connais les personnes à mettre derrière les barreaux. et tu sais qu'isaï ne fait plus partie de ces contre-bandiers que tu ne voulais pas abandonner. maintenant, t'es seule. t'as besoin de en penser qu'à toi hein ? t'imagines alors que tu poses ton pied sur la jambe touchée par l'impact de la balle. tu sais que les médecins ont réussi à la retirer. ça a touché quelques endroits fragiles, et tu vas avoir besoin de rééducation. on t'a déjà dit tout ça. mais tu te crois toujours plus forte cola. t'as envie d'être plus forte que ça en tout cas. alors tu poses le pied dessus et... comme prévu par la moitié de l'hôpital, tu tombes à terre tant la douleur est immense. un petit cri s'échappe de ta gorge. quand vas-tu pouvoir reprendre ta vie si t'es pas capable de marcher hein ? t'as envie de pleurer déjà. t'aurais dû faire ce qu'il disait. danser sur son comptoir. agiter ton cul devant des pervers qui n'attendent que ça. c'est pas toi pourtant... et même encore aujourd'hui, tu préfères avoir pris cette balle que de te laisser aller à ce genre de pratique malsaine.

_________________

j'ai des milliers d'images dans la tête
c'est comme un long voyage qui s'arrête
danse avant qu'on ne regrette.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 520 points : 27
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club (ava) vinyles idylles (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Aoû - 8:41
tournée des patients. tu dois aller prendre leur constante afin de vérifier s’ils vont biens. c’est ce que tu fais. tu passes d’une chambre après l’autre, sagement. tu souris, tu prends des nouvelles, tu demandes si tout va bien. tu arrives finalement à la chambre de cette ancienne flic, arrivée avec une balle dans la jambe. tu étais la seule, disponible, et t’as pas hésité à l’amener au bloc pour la sauver. elle avait vraiment mal choisi son jour pour se faire tirer dessus, tous les titulaires étaient déjà sur des cas importants. mais tu as géré jordan, même si depuis tu t’inquiètes un peu. beaucoup. tu te demandes simplement si tu as bien fait ton travail, en réalité. tu te demandes si tout est correct. alors quand tu entres dans la chambre et que tu la vois sur le sol, tu paniques. tu t’approches, elle a les yeux ouverts et te regardes. madame deketh ! tu lances, tu t’agenouilles doucement, avant de la prendre par les épaules pour la soulever et l’aider. tu la transportes et tu l’aides à se remettre dans le lit. tu commences déjà à l’ausculter. vous vous êtes fait ma en tombant ? tu demandes, tu prends sa tension, son rythme cardiaque, tu vérifies ses constantes. vous avez voulu vous lever ? tu finis par demander, d’une toute petite voix, à peine audible, à peine perceptible. tu n’oses pas en demander plus, tu ne veux pas l’embêter non plus mais tu as besoin de savoir. tu es réellement inquiète jordan, tu es toujours inquiète pour tes patients en réalité, surtout ceux que tu as soigné, toi-même. tu as confiance en toi, mais pas assez pour évacuer tout ce que tu peux ressentir. j-je ne veux pas vous faire la morale, mais vous avez vraiment besoin de vous reposer. tu souffles, d’une petite voix, elle s’est pris une balle. elle s’en rend compte ? est-ce qu’elle en a déjà pris quand elle exerçait encore ? tu ne sais pas bien.

_________________
☾ je n'dis pas que t'es malheureuse, je dis que tu pourrais être plus heureuse.


Dernière édition par Jordan Stephens le Mar 22 Aoû - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 12662 points : 0
pseudo : forward. (marie)
avatar : kendall jenner.
crédits : lolitaes, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Aoû - 18:26
tu ne sais pas encore combien de temps il va falloir pour que tu puisses marcher. ça a touché un muscle. tu ne pensais pas que ça ferait si mal. quand t'as reçu la balle de yoan dans l'épaule, ça n'a pas été si terrible. la porte s'ouvre au pire moment. t'as jamais eu été aussi faible... tu secoues la tête. t'as envie de pleurer, tu veux qu'on sorte et qu'on te laisse tranquille. madame deketh ! elle t'aide. tu te retrouves dans ton lit rapidement, sans réellement savoir comment. t'as pas touché le sol avec ton pied. t'y arrives pas, ça fait trop mal. et tu te plains, intérieurement, de ne pas être capable de faire seulement ça... c'est rien putain ! t'étais capable il y a encore quelques jours. t'as envie de tuer marcus pour avoir osé te faire ça. vous vous êtes fait mal en tombant ? vous avez voulu vous lever ? tu secoues la tête et puis tu hoches la tête. tu manques de mot. non, t'as rien... si ce n'est la balle qui a traversé ta jambe. et oui, t'as essayé de te lever. ça ne te donne pas réellement envie d'appréhender la suite. combien de temps encore devras-tu rester ici, en regardant les gens se mouvoir autour de toi sans que tu ne sois capable de faire grand chose pour aller mieux ? j-je ne veux pas vous faire la morale, mais vous avez vraiment besoin de vous reposer. elle dit. sans doute justement. t'avales difficilement ta salive. t'imagines qu'ici, tu seras moins capable de faire des conneries. tu ne voulais pas.. tu veux juste pouvoir rentrer chez ta mère et oublier toute cette vie terrible que tu es en train de vivre. je sais. tu souffles en époussetant la couverture sur tes jambes. pansement encore trop grand pour protéger les points de l'opération. t'as rien demandé à personne cola... et t'imagines que t'es plus en sécurité ici que tu ne l'as jamais été... quand est-ce que je pourrais remarcher ? tu demandes alors. juste te mettre debout d'ailleurs... t'as envie de savoir quand tu pourras quitter cet enfer, quand ta vie prendra un tournant plus agréable, enfin... t'es pas capable de le faire d'ici... et ce docteur n'y est pour rien...

_________________

j'ai des milliers d'images dans la tête
c'est comme un long voyage qui s'arrête
danse avant qu'on ne regrette.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 520 points : 27
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club (ava) vinyles idylles (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Aoû - 13:47
tu l'aides à se remettre dans le lit. la jambe dans un grand pansement. tu te souviens parfaitement de ce que tu as dû faire pour retirer cette balle. t'as eu peur au début, t'as eu peur de le faire seule, mais ils étaient tous occupés. grosse journée. au final, tu as pu le faire, tu l'as fait, mais t'as toujours l'appréhension de l'avoir mal fait. alors, oui, tu doutes toujours, surtout quand tu la retrouves sur le sol. elle répond affirmativement quand tu lui demandes si elle s'est levé, et négativement quand à la question si elle s'est faite mal en tombant. tu l'aides, tu lui fais une légère morale, jamais trop. tu te permets de le faire uniquement pour tes frères et sœurs, généralement. je sais. elle souffle, malgré tout. elle ne t'en veut pas, de tes quelques mots, bien heureusement. quand est-ce que je pourrais remarcher ? elle finit par demander. tu t'approches, tu reprends son dossier en main et tu commences à prendre connaissance de ces dernières constantes même si tu connais tout par cœur; si tu avais le temps, tu viendrais même toi même pour les faire, les vérifier et faire les conclusions. la balle a fait beaucoup de dégâts, mais soyez sûre que vous remarcherez rapidement si déjà vous lui laissez le temps de se reposer. vous avez vécu un grand choc. tu précises, tu finis par sortir le nez des papiers et la regarder. tu souris, un peu, en rangeant les documents. ne vous apitoyez pas. d'ici une semaine, vous commencerez sûrement la rééducation et qui dit rééducation, dit marcher. d'accord ? t'es bien plus jeune qu'elle, mais tu comprends ce qu'elle vit dans un sens. t'aimerais pas ne plus pouvoir marcher, ne plus pouvoir te déplacer comme tu veux.

_________________
☾ je n'dis pas que t'es malheureuse, je dis que tu pourrais être plus heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 12662 points : 0
pseudo : forward. (marie)
avatar : kendall jenner.
crédits : lolitaes, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 8:39
t'as l'impression que ça dure déjà une éternité. t'aimerais qu'elle te dise que demain tout ira bien déjà. tu sais pourtant que c'est impossible, que tu ne remarcheras pas correctement avant plusieurs semaines, plusieurs mois même non ? tu soupires. et tu te dis que marcus le payera probablement. mais pas tout de suite parce que tu n'as pas la force, ni l'envie de te rendre justice. tu voulais seulement pouvoir vivre ta vie seule en quittant la police. t'aurais aimé qu'on arrête de t'obliger à vivre ce genre de chose alors que tu tentes te t'éloigner de toute ces choses qui ont brisé ta vie jusque là. tu observes le médecin regarder ton dossier. elle comprend sûrement mieux que toi ce qu'elle est en train de lire. la balle a fait beaucoup de dégâts, mais soyez sûre que vous remarcherez rapidement si déjà vous lui laissez le temps de se reposer. vous avez vécu un grand choc. tu baisses un peu la tête. t'es triste cola... tu ne voulais pas vivre ce choc. t'essayais de rester loin de toutes ces histoires. t'arrives pas à croire que ce que tu as fait lorsque tu étais encore dans la police continue de jouer en conséquence sur tes épaules. ne vous apitoyez pas. d'ici une semaine, vous commencerez sûrement la rééducation et qui dit rééducation, dit marcher. d'accord ? tu lèves les yeux vers elle. ça veut dire que tu vas rester une semaine dans ce lit à attendre de pouvoir reposer les pieds sur la terre. tu hoches la tête un peu, pourtant. d'accord. tu veux pouvoir guérir rapidement, et oublier ça à la vitesse de la lumière. tu te souviens de la douleur, elle était au moins équivalente à celle que tu as ressentie quand yoan t'as tiré dans l'épaule. tu ne veux plus encaisser ce genre de chose cola... pas quand tu mets des mois à t'en remettre. c'est vous qui me suivrez jusqu'au bout ? tu demandes alors.. par envie d'être rassurée principalement. t'aimerais qu'elle te dise que tout ira bien et qu'elle s'en assurera jusqu'à ce que tu puisses courir comme tu le faisais. t'imagines que c'est elle qui t'a sauvé, quand t'es arrivée, et t'es reconnaissante du temps qu'elle t'a donné pour pouvoir te libérer.

_________________

j'ai des milliers d'images dans la tête
c'est comme un long voyage qui s'arrête
danse avant qu'on ne regrette.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 520 points : 27
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club (ava) vinyles idylles (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Sep - 14:34
t'es pas inquiète non, mais quand même un peu perdue. tu ne veux pas qu'elle panique pour rien. évidemment qu'il lui faut du temps, comme tout à chacun. elle s'est prise une balle quand même ! tu te souviens parfaitement de la plaie, tu te souviens du sang et du morceau que tu as réussi à retirer contre toute attente. t'étais toute seule à ce moment, tout le monde semblait être occupé sur des cas urgents. t'as fait le job. d'accord. elle t'accorde, tu hoches un peu la tête, tu reposes le dossier. tout va bien, pour le moment, si elle s'accorde ce temps de repos. t'espères sincèrement qu'elle le fera, qu'elle le prendra. c'est important qu'elle prenne son temps. tu lui souris un peu, prête à repartir, à la laisser. c'est vous qui me suivrez jusqu'au bout ? elle demande pourtant, te retenant de justesse, tu n'as pas eu le temps de bouger. tu ne réfléchis pas longtemps à la question, c'est une évidence pour toi. oui, je ne vous lâcherai pas madame deketh à moins que vous demandiez quelqu'un d'autre évidemment. ce que tu peux comprendre, t'es jeune, les gens n'ont pas forcément confiance, pourtant tu viens de prouver que tu savais faire. autant aux autres qu'à toi même, pour le coup. est-ce que.. vous avez des proches ? quelqu'un qui pourrait venir vous voir au moins pendant cette semaine qui risque d'être un peu longue.. ? tu proposes, parce que t as bien conscience que rester renfermée dans une chambre à ne pas bouger d'un lit, c'est pas marrant et c'est sûrement très très long. alors peut-être que ça lui ferait du bien de partager ce moment avec d'autres ? avec ses proches et ses amis surtout.

_________________
☾ je n'dis pas que t'es malheureuse, je dis que tu pourrais être plus heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 12662 points : 0
pseudo : forward. (marie)
avatar : kendall jenner.
crédits : lolitaes, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Oct - 9:51
tu ne sais pas si... c'est parce que tu as envie de parler, ou... parce que tu préférerais qu'on ne te laisse pas seule. t'as besoin d'avoir une stabilité. quelqu'un qui soit là pour répondre à tes questions, quoiqu'il arrive. t'as l'espoir dans les yeux, sûrement un peu trop. l'espoir qu'elle soit là pour toi quoiqu'il arrive. parce que t'as envie de lui faire confiance aveuglément, après qu'elle ait sauvé ta vie sur la table d'opération. tu soupires, tu te redresses un peu, lentement, pour lui montrer que tu prends soin de toi malgré tout. oui, je ne vous lâcherai pas madame deketh à moins que vous demandiez quelqu'un d'autre évidemment. tu secoues la tête vivement. tu n'as pas envie, tu préfères que ce soit elle. elle n'a pas jugé, elle n'a même pas demandé comment ça t'était arrivé. tu veux qu'elle continue à être là et qu'elle t'aide simplement. est-ce que.. vous avez des proches ? quelqu'un qui pourrait venir vous voir au moins pendant cette semaine qui risque d'être un peu longue.. ? tu baisses la tête sur tes mains en secouant la tête. lolly ne viendrait pas. isaï le sait déjà, c'est lui qui t'a ramené ici... et puis ta mère... elle s'inquiéterait de trop, tu préfères ne lui dire que lorsque tu sortiras de l'hôpital. non. tu souffles. un peu honteuse. t'as personne. parce que tu as repoussé tout le monde. même mimi. mimi te manque tellement... t'aimerais qu'elle revienne, ou tu devrais juste lui écrire. après tout, c'est trop qui a merdé. toi qui devrait lui demander de ses nouvelles plutôt que de continuer à vivre dans ton égoïsme. cola... appelez-moi cola s'il vous plait. tu détestes qu'on t'appelle par ton nom. encore... ça te rappelle tes années dans la police, toujours. la semaine prochaine je serai sortie alors ? tu demandes quand même, avec grand espoir, tu pensais que ce serait plus long, tu te trouves légèrement chanceuse, tout à coup.

_________________

j'ai des milliers d'images dans la tête
c'est comme un long voyage qui s'arrête
danse avant qu'on ne regrette.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 520 points : 27
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club (ava) vinyles idylles (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Oct - 17:43
non. qu'elle te répond, presque trop rapidement. comme si elle n'avait pas pris le temps de réfléchir, comme si cette réponse, elle l'avait préparé depuis des heures. alors.. elle n'a vraiment personne ? t'es déçue, pour elle, évidemment. tu pensais qu'elle avait du monde la douce. cola... appelez-moi cola s'il vous plait. tu hoches doucement la tête. tu vas faire en sorte de venir la voir, souvent, de jouer le rôle de ces proches qu'elle n'a pas. c'est pas simple de rester dans un lit, tout seul, toute la journée. alors tu vas faire ce que tu peux pour venir la voir, un peu tous les jours, prendre de ses nouvelles et pourquoi pas parler avec elle aussi. la semaine prochaine je serai sortie alors ? elle demande, tu t'approches doucement du lit et tu la regardes dans les yeux tu ne comptes pas mentir. si tout va bien, oui, mada-.. cola. oui, si vous restez dans le lit et que vous ne tentez pas de aire un salto ou je sais pas quoi, d'ici une semaine vous êtes sortie mais vous aurez de l'aide. vous aurez besoin d'une béquille, ou d'une canne au moins jusqu'à la deuxième séance de rééducation. tu veux qu'elle soit au courant des moindres détails, tu veux qu'elle les prenne en compte, qu'elle commence déjà à y réfléchir mais surtout et avant tout à s'y faire. tu sais que ce n'est qu'une petite question de temps. laissez vous du temps, laissez vous le temps de vous en remettre d'accord ? si vous faites ça, vous n'aurez aucune séquelle, ce n'est pas rien ce qu'il vous ait arrivé.. rester là, tranquille, au moins les inspecteurs vous laisseront tranquille tant que vous serez en convalescence. parce qu'évidement, une blessure par balle ça fait venir la police.

_________________
☾ je n'dis pas que t'es malheureuse, je dis que tu pourrais être plus heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 12662 points : 0
pseudo : forward. (marie)
avatar : kendall jenner.
crédits : lolitaes, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Oct - 22:05
t'as l'espoir de ne pas rester trop longtemps ici. t'as pas envie de pourrir entre les murs d'un hôpital parce que tu n'auras pas su fuir le danger quand il le fallait. t'as compris maintenant. t'as besoin de te méfier même quand tu as l'impression d'être libérée de tout. tu retiendras la leçon par la cicatrice que laissera l'impact de la balle sur ton corps, même s'il aura été réparé par le meilleur chirurgien du monde. t'es pas à l'épreuve des balles. tu ne le seras visiblement jamais... si tout va bien, oui, mada-.. cola. oui, si vous restez dans le lit et que vous ne tentez pas de faire un salto ou je sais pas quoi, d'ici une semaine vous êtes sortie mais vous aurez de l'aide. vous aurez besoin d'une béquille, ou d'une canne au moins jusqu'à la deuxième séance de rééducation. tu baisses la tête à nouveau. t'aimes pas cette idée. même si tu le savais. tu vas passer combien de temps à te remettre de ça ? c'était sans doute ce qu'il te fallait pour t'ouvrir les yeux... convalescence longue de ton coeur, plus longue encore qu'il n'en faut pour ta jambe. t'es sur la fin maintenant... il te fallait juste une leçon pour te rappeler que tu n'as pas le droit au bonheur trop longtemps. laissez vous du temps, laissez vous le temps de vous en remettre d'accord ? si vous faites ça, vous n'aurez aucune séquelle, ce n'est pas rien ce qu'il vous ait arrivé.. rester là, tranquille, au moins les inspecteurs vous laisseront tranquille tant que vous serez en convalescence. tu relèves les yeux vers elle. est-ce qu'elle sait des choses elle ? tu n'as pas envie de parler à la police. tu les as quitté. tu ne veux plus avoir à faire avec eux... après tout, ils auraient dû te protéger de ça... ils auraient dû être capable de faire tomber le business de marcus vaughn avant que tu ne tombes toi-même sous les balles. je ne veux pas parler aux inspecteurs. tu lances, tu sais que ce serait pour toi mais... à quoi bon hein ? pour qu'on te rappelle une fois de plus que tu n'as pas été ce qu'il fallait pour eux. non merci. t'as donné. t'en as fini avec eux. c'est possible de les renvoyer s'ils viennent ? tu demandes, alors que tu connais la réponse. tu les as bien connu après tout...

_________________

j'ai des milliers d'images dans la tête
c'est comme un long voyage qui s'arrête
danse avant qu'on ne regrette.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 520 points : 27
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club (ava) vinyles idylles (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Oct - 16:58
une balle, ce n'est pas rien, pourtant, tu sens bien qu'elle aimerait pouvoir se lever et courir comme si de rien était. mais ce n'est pas possible. elle s'est pris une balle, que t'as réussi à déloger, toute seule. une belle épreuve, pour toi, tu as relevé ce défi et depuis tu t'attaches à cette patiente pour qu'elle soit en sécurité. tu n'as pas envie d'avoir mal fait. tu es certaine que non, mais si elle bouge de son lit, tout le travail pour panser ses blessures pourraient être réduits à néant. alors tu essaies de la convaincre que pour son bien, il est préférable qu'elle reste allongée. je ne veux pas parler aux inspecteurs. elle lance alors, de ses gros yeux. a-t-elle des choses à cacher ? et si c'est le cas ? tu t'en fiches, jordan, ce ne sont pas tes affaires. elle fait ce qu'elle veut, c'est comme ça dans le métier. elle n'est peut-être pas une fille "bien" mais elle est ta patiente, peu importe son passé. c'est possible de les renvoyer s'ils viennent ? tu hoches un peu la tête, puis les épaules en t'avançant vers elle. est-ce que tu peux les renvoyer ? oui. oui, je peux.. mais.. une, ou deux fois, en prétextant que vous êtes fatiguée. elle doit bien le savoir, ça, que tu ne pourras pas faire mieux que ça. tu as bien eu des infos, sur sa personne, tu sais d'où elle vient.. tu te demandes juste pourquoi elle est partie de ces rangs. pas tes affaires, jordan, tu ne dois pas poser la question. ensuite.. ils m'écraseront comme la petite bestiole sur le chemin.. en attendant, vous vous reposez et si vous vous ennuyez, essayez de vous souvenir de ce qu'il s'est passé pour que le moment avec eux soit.. plus agréable. tu pinces tes lèvres, ça ne sera pas forcément agréable, mais peut-être qu'ils seront plus gentils avec elle ? vous êtes sûres.. que je ne peux appeler personne de votre entourage ?

_________________
☾ je n'dis pas que t'es malheureuse, je dis que tu pourrais être plus heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 12662 points : 0
pseudo : forward. (marie)
avatar : kendall jenner.
crédits : lolitaes, skate vibe.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Nov - 12:58
tu veux la paix. tu veux t'échapper quelques heures encore. tu sais qu'elle ne sera pas capable de le faire longtemps mais t'as besoin de répit. parce que t'en sais trop et que tu n'as plus envie de mentir maintenant. tu dois faire les choses bien. t'as compris ce que t'as dit isaï hier soir, c'était assez terrible de le vivre pour que ça te touche moralement. tu voudrais pouvoir remarcher maintenant et t'échapper pour la vie. tu devrais téléphoner maintenant à ta mère d'ailleurs, pour qu'elle vienne te voir mais t'en as pas la force. t'avais promis que tu ferais attention à toi et tu n'y arrives plus. c'est pas toi le problème... c'est tout autour de toi. tu ne voulais pas qu'il vienne, tu ne voulais pas qu'il puisse savoir où tu vis. tu ne voulais pas non plus qu'il tire. tu l'as cherché, peut-être, lorsque tu as compris que ça pourrait arriver. t'as compris que t'étais encore vivante quand t'as senti la douleur. c'était tellement stupide... oui, je peux.. mais.. une, ou deux fois, en prétextant que vous êtes fatiguée. tu hoches la tête, t'es soulagée. ce n'est pas un mensonge de toute façon. et tu sais bien comment ça fonctionne, t'as fait ça des millions de fois, de l'autre côté... ensuite.. ils m'écraseront comme la petite bestiole sur le chemin.. en attendant, vous vous reposez et si vous vous ennuyez, essayez de vous souvenir de ce qu'il s'est passé pour que le moment avec eux soit.. plus agréable. tu pouffes un peu. t'es sûre que rien de tout ça ne sera agréable. jamais. tu verras leur regard, de savoir la vérité à ton sujet. tu verras leur pitié, de te voir agoniser dans un lit d'hôpital. tu verras tout le reste aussi, de l'histoire que tu leur raconteras, celui de ceux qui penseront que tu le mérites au final... tu hoches la tête. merci. tu souffles, t'as rien de mieux à dire. vous êtes sûres.. que je ne peux appeler personne de votre entourage ? tu baisses un peu les yeux. tu penses à isaï, c'est lui qui t'a sauvé. c'est le seul que t'aurais envie de voir aujourd'hui. ma mère. tu lances quand même. finalement. t'as besoin d'elle, même si tu sais qu'elle sera pire encore que la poignée de policiers qui viendront jusqu'à toi. mais préparez-vous à répondre à tout un tas de questions délirantes. tu préviens. tu la connais, quand elle s'inquiète, elle devient quelqu'un d'autre. il est parti, l'homme qui m'a emmené ? tu demandes finalement, la question qui brûlait tes lèvres. tu sais que oui. tu le sais... mais t'as besoin de l'entendre, juste pour te rappeler qu'il est loin, une fois de plus.

_________________

j'ai des milliers d'images dans la tête
c'est comme un long voyage qui s'arrête
danse avant qu'on ne regrette.
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 520 points : 27
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club (ava) vinyles idylles (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Déc - 12:36
tu prends soin d'elle, comme tu peux. tu veux qu'elle soit à l'aise, mais surtout qu'elle se repose. il est inutile qu'elle tente de se remettre sur ses jambes. ça serait simplement stupide, complètement stupide de sa part de prendre la fuite. tu veux juste lui faire comprendre qu'elle est en sécurité, ici, dans cette chambre. tu ne laisseras rien lui arriver, toi. tu veux faire en sorte qu'elle en prenne conscience. même les officiers ne passeront pas. pas de suite. tu finiras pas être obligée, légalement parlant, et peut-être même physiquement. tu les imagines bien débouler et te pousser pour arriver jusqu'à la brune. mais tu remonteras tes manches et feras en sorte de la protéger. c'est ton rôle, après tout. merci. elle souffle, tu lui souris, un de ces grands sourires que tu ne sais pas garder pour toi. t'es fière de toi, parce que t'as réussi au moins ça. c'est déjà un bon point, à ton avis. tu reviens pourtant sur le sujet des personnes que tu pourrais appeler. elle n'a pas à rester toute seule, ici, entre ces murs. c'est stupide, c'est même moche. elle devrait avoir de la compagnie. elle doit bien avoir de la famille.. ou des amis, non ? c'est impossible qu'elle soit seule. ça te ferait mal d'apprendre ça. ma mère. elle en vient à dire. ton visage s'illumine, elle doit le voir, elle te fait revenir sur terre. mais préparez-vous à répondre à tout un tas de questions délirantes. tu souris, tu hoches doucement la tête. ne vous inquiétez pas pour moi, je connais. c'est pas la première fois que tu feras face à une mère paniquée, ou ce genre de choses. tu sais gérer, tu as appris à le faire même si ce n'est pas souvent très simple. il est parti, l'homme qui m'a emmené ? elle vient demander alors. tu la regardes, un peu perdue. t'essaies de te souvenir de ce moment où elle est arrivée. je.. je pense que oui. tu dis, doucement. il y avait beaucoup de monde ce soir là, je ne me souviens pas très bien, je suis désolée. t'as bien l'impression que ça la touche énormément. je peux renseigner, vous voulez que je me renseigne ?


_________________
☾ je n'dis pas que t'es malheureuse, je dis que tu pourrais être plus heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: left over the sea :: park slope :: brooklyn public hospital
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum