AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

once we can fly.

i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 683 points : 189
pseudo : forward. (marie)
avatar : janis danner.
crédits : self, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Juil - 15:24
mal de crâne que tu n'avais pas vu venir. paraît que c'est comme ça lorsque l'on boit trop. t'avais jamais connu encore. t'es plus sûr d'avoir envie de savoir ce que ça fait finalement. tu passes tes doigts sur tes yeux alors que le bus t'emmène jusqu'à williamsburg. t'as pris le temps de prendre du douche mais rien à faire, t'as toujours l'impression d'avoir la tête dans ton oreiller alors que tu descends du bus en te faisant bousculer par des gens bien trop vifs pour toi aujourd'hui. t'as dit à horia que tu viendrais. tu viens les mains vides en plus mais... t'avais pas réellement envie d'aller chercher quoique ce soit. l'idée même d'entendre les codes barres biper au passage de la caissière te rend malade. tu regardes le grand immeuble dans lequel tu entres sans aucune hésitation. tu frappes rapidement, tes paupières s'ouvrent et se ferment trop lentement pour la vie autour de toi. t'as l'impression qu'elle apparaît littéralement devant la porte. t'étais pas préparer. t'entres sans te faire prier. tu manques sans doute un peu de politesse. salut. tu souffles quand même. déjà tu t'installes comme une masse sur le canapé, prêt à finir ta nuit. t'es là au moins non ? elle pourra sans doute continuer à ton cadavre lorsque tu seras mort de fatigue après avoir un peu trop profité de ta vie hier soir. t'as un remède contre l'étau coincé autour de ta tête ? tu lui demandes sans préciser ce que tu as fait pour te retrouver dans cet état. c'est bien pour cette raison que tu fais n'importe quoi en ce moment hein ? parce que tes potes semblent être bien plus importants que le reste du monde... sauf que le monde continue de tourner et que tu vas forcément finir par perdre des amis si tu continues de cette manière gin...

_________________

don’t want to let you down
but i am hell bound
though this is all for you
don’t want to hide the truth.
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 101 points : 5
pseudo : ems, marina.
avatar : marina nery.
crédits : ©lonewolf/valkyries.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Aoû - 20:47
horia tâche de s'imposer au calme alors qu'elle attend l'arrivée de gin. la vérité c'est qu'elle tourne en rond, débordant d'un trop plein d'énergie mais surtout de frustration qu'elle n'arrive pas à dépenser correctement. ça fait longtemps qu'elle n'a pas pris le large pour quelques jours de camping sauvage au beau milieu de nul part, et elle commence à se sentir comme un lion en cage. elle espérait que la présence de gin parviendrait à l'apaiser un peu, la contraignant à réprimer ses réflexes impulsifs tandis qu'elle se répéterait une fois encore qu'il avait tellement plus de qualités qu'elle. sa bonne humeur était rafraîchissante et elle avait l'impression qu'il la rendait un peu plus optimiste quand il était avec elle. pourtant il se fait attendre, gin. elle est partie se chercher un énième verre d'eau quand il finit enfin par arriver. salut. elle ne retrouve pas chez lui cet enthousiasme naturel et, quand elle se décale pour le laisser rentrer, il se précipite dans la pièce avec une hâte inhabituelle. horia fronce un sourcil tandis qu'elle referme la porte derrière lui et s'approche du canapé où il est déjà installé. t'as un remède contre l'étau coincé autour de ta tête ? c'était donc ça. elle n'avait pas eu besoin de demander et, à l'entente de ces mots, tout devenait soudain plus clair. gin taylor serait-il en gueule de bois ? demande-t-elle en s'asseyant sur l'accoudoir tandis qu'elle croise ses bras contre sa poitrine, un brin amusée mais pas moins sceptique pour autant. elle ne pensait pas que c'était son genre, à gin. j'en ai bien un mais il risquerait de ne pas te plaire. répond-t-elle pensive en songeant un instant à l'assommer pour qu'il puisse profiter de quelques heures de sommeil profond dont il semble clairement manquer. alors, c'était quoi l'occasion ? demande-t-elle en recouvrant un air un peu plus troublé, curieuse de connaître la raison d'un tel enivrement.

_________________
.
give me some love and hold me
tight,.i.am.waiting for your love
and.waiting for.our.eyes to meet
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 683 points : 189
pseudo : forward. (marie)
avatar : janis danner.
crédits : self, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Sep - 9:48
elle t'observe comme une bête curieuse. t'as l'impression d'être un animal coincé dans une cage dans un zoo. t'as mal à la tête et t'as l'impression que ça l'amuse plus qu'autre chose ! toi, ça ne te fait pas rire. tu pourrais promettre que tu ne boiras plus jamais de ta vie... toi qui avais toujours fait attention avant... on ne peut pas dire que tu te trouves très malin aujourd'hui, une main sur la tête en train de supplier presque pour la mort quand elle te rejoint sur le canapé. t'es venu parce que t'avais prévu de la voir, certainement pas parce que ton état te le permet. tant pis. gin va tomber de son trône. petit enfant sage qui ne l'est plus tant. les fréquentations sans doute, l'absence de maman autour de toi. tu l'as vu il y a peu pourtant ! mais elle t'a dit de profiter de ta vie elle, parce qu'elle t'aime assez pour savoir que tu te retiens plus que tu ne profites de ta vie... gin taylor serait-il en gueule de bois ? tu lèves les yeux un peu, pour voir si elle rit ou si elle juge... t'aimes pas le jugement, surtout pas d'elle. j'en ai bien un mais il risquerait de ne pas te plaire. t'oses pas faire preuve d'imagination, t'as l'impression que ça pourrait te détruire rien que d'y penser aujourd'hui. alors, c'était quoi l'occasion ? tu hausses des épaules avec un profond soupir. tu te souviens de ça par contre et tu sais que c'était pour toi principalement. mon retour à new-york. tu lances, parce que tu viens de passer trois semaines en australie et que ça faisait autant de temps que tes potes n'avaient pas pu profiter de ton accent pour aller draguer dans les bars. t'es là maintenant et il fallait fêter ça comme il se doit. un aspirine ? tu demandes, incapable de faire des phrases complètes désormais. t'es un malade compliqué quand tu l'es et t'as l'impression de l'être aujourd'hui...

_________________

don’t want to let you down
but i am hell bound
though this is all for you
don’t want to hide the truth.
Revenir en haut Aller en bas
 
once we can fly.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: williamsburg-
Sauter vers: