AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

comme l'évidence (paul)

i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 522 points : 57
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club (ava) vinyles idylles (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 10:39
une journée comme une autre, la nuit qui tombe doucement et les urgences qui se remplissent en même temps. plusieurs cas, un peu de tout, surtout. tu n’y fais pas tellement attention. tu prends en charge plusieurs patients à la suite, travail à la chaine un peu et pourtant vous n’avez pas le choix si vous voulez soigner toutes les personnes. tu fais attention, à chacun de tes gestes en ayant toujours cette crainte de tomber sur quelqu’un que tu connais. il y a deux jours, encore, tu étais ici en tant que patiente, quelques points au crâne après une chute non désirée. une bagarre dans ce bar, il n’y a que sonji qui est au courant, et quelques personnes de l’hôpital. tu ne comptes pas en parler, tu ne veux pas que ça se sache, tu sais que ta famille pour s’inquiéter à cause de cette épisode passé où tu t’es réveillée sans te souvenir de toute la soirée. alors que tu vas prendre en charge une autre personne, on arrive vers toi et on t’informe que ton frère est ici. t’as la peur au ventre. lequel de tes frères, au juste ? on te le décrit, rapidement, pas besoin de beaucoup pour que tu reconnaisses paul, ton grand frère, le plus âgé. tu t’excuses et tu vas directement le voir. on t’indique où est-ce qu’il attend. tu le vois, il semble blessé à l’arcade. t’as le cœur qui bat trop vite.. trop fort. paul ! c’est bon, je m’occupe de lui. tu assures à l’infirmière qui était en train de prendre soin de lui. tu prends les devants, tu t’imposes et tu le regardes avec cette petite moue sur le visage. t’es toujours inquiète pour lui, avec le métier qu’il fait, il vient souvent dans le coin, pas pour les bonnes raisons. qu’est-ce qui t’est arrivé encore. regarde-moi ça.. tu le sermonnes en tachant de désinfecter la plaie. faut que tu fasses plus attention ! c’est l’inquiétude qu’on entend, dans ta voix, l’inquiétude d’un jour le retrouver dans un bien pire état. on ne sait jamais, t’as conscience qu’il y a des fous qui traînent et lui, il les pourchasse. c’est ton héros paul.

_________________
☾ je n'dis pas que t'es malheureuse, je dis que tu pourrais être plus heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
i'm on my way
avatar
i'm on my way
messages : 70 points : 159
pseudo : forever&always
avatar : alex o'loughlin
crédits : fressia
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 21:59
Et te voilà une nouvelle fois dans la banque centrale de NY avec un flingue sur la tempe. Tu tentes pour la énième fois de sauver des vies en cette belle fin de journée d’été. Ton après-midi  avait été si calme que tu avais eu le temps de faire un billard avec tes collègues, de rédiger quelques rapports qui trainaient sur ton bureau, bref une journée calme. Ta soirée aurait pu l’être aussi si des mecs n’avaient pas décidés de braquer la banque centrale de NY. On t’avait donc appelé ton équipe et toi sur les coups de 20h. Cinq malfrats venaient de prendre une quarantaine de personnes en otage. Des employés principalement, mais aussi quelques touristes venus ici pour découvrir ce bâtiment si impressionnant.  Une fois sur place, la zone étant déjà fermée au public, tu n’avais plus qu’à penser à une stratégie. Les preneurs d’otage avaient déjà annoncés la couleur : ils voulaient sortir de ce bâtiment, avec une voiture blindée et un avion réservé pour quitter le pays. Rien que ça. Tu savais très bien que ça ne se terminerait jamais comme ça. Alors quand tu les avais eu au téléphone, tu avais négocié ta vie contre celle de trente otages. Pas rien comme négociation. Trente vies sauvées contre la tienne et celle d’un de tes gars, également entrainés à ce genre de situation.  Et une fois à l’intérieur, on te tabasse pour prouver surement leur dangerosité. Ici la négociation n’avait pas lieu d’être. Les malfrats iraient jusqu’au bout. Et ça, tu l’avais rapidement compris. Il fallait agir, et vite. Ni une ni deux, tu avais une arme à la main, et tu tirais sur les assaillants. Ton équipe arrivait en renfort, et faisait sortir les otages un à un. Cette arme, tu l’avais caché dans la chaussure de ta collègue. Ils ne s’étaient pas attardés bien longtemps sur les jambes de la jeune femme, trop occupé à tripoter d’autres recoins. Bonne tactique pour cette fois. Tu ne préfères pas penser à ce qui aurait pu se produire s’ils l’avaient trouvé sur elle. Cette pensée te glace le sang, comme à chaque fois. En attendant, tu te relèves tant bien que mal, avec surement une côte cassée, et un bon mal de crâne. Mais ça va. Tout le monde est sorti vivant, et les preneurs d’otages sont soit morts, soit blessés. Alors finalement c’est une bonne soirée.  Enfin la nuit est quand même entamée, il est plus de minuit mine de rien. « Chef, je vous conduis à l’hôpital. » Ta jeune collègue avec qui tu t’es jeté dans la gueule du loup qui te donne un ordre ? « Je vais bien je vous remercie. Je vais juste mettre un peu d’alcool sur ça et ça ira très bien. » Tu te touches la tête, et ta main est recouverte de sang. Ça a dû cogner fort. « Chef, on est tous d’accord. Vous ne nous laissez pas le choix quand c’est nous ? Et bien là c’est la même chose. » Le plus vieux de son équipe qui s’y met à présent. Tu te sens pris au piège et tu ne peux que dire oui lorsqu’on te propose de t’y conduire. Pour faire plaisir va-t-on dire. Te voilà donc quelques minutes plus tard dans l’entrée des urgences. Tu pries pour ne pas tomber sur Jordan, car elle va forcément t’engueuler pour la prise de risque. Les TVs des salles d’attente ne diffusant QUE ta tête et celle de ta collègue entrant dans la banque, ça va être compliqué. Tu vas t’asseoir sur un lit dans un petit box, planqué derrière un rideau. Une infirmière prépare tout ce qu’il faut à côté de toi, et tu espères que dans 15 min max tu seras chez toi, sous la douche, puis au lit. Tu baisses la tête comme pour savourer cette pensée, et là tu entends le rideau, puis ta sœur qui déboule face à toi. « Désolé petite sœur, je pensais plutôt te voir autour d’une soirée dvd pop corn plutôt qu’ici… » Tu lui fais une tête toute triste, pour qu’elle puisse redescendre en pression. « C’est juste un petit coup  la tête ! Rien de bien grave ! » Tu te gardes bien de lui dire que tu as sûrement aussi une côte cassée…
Spoiler:
 

_________________
Can we start over?
Come alive, come alive, come alive again (imagine dragons ◊ astra)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 522 points : 57
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club (ava) vinyles idylles (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Aoû - 14:27
tu le regardes en fronçant les sourcils. tu es toujours inquiète quand il y a quelqu’un que tu connais qui fini à l’hôpital. mais ton grand frère c’est une toute autre histoire, parce que c’est ton grand frère et qu’il risque sa vie à chaque fois ! il ne fait jamais attention et ça t’énerve évidemment. c’est uniquement parce que tu l’aimes, t’en as conscience, tu ne veux pas qu’il tombe plus bas, ou qu’il arrive un jour les yeux clos définitivement. oui c’est son métier, mais tu juges qu’il ne fait pas assez attention. Désolé petite sœur, je pensais plutôt te voir autour d’une soirée dvd pop corn plutôt qu’ici… tu secoues la tête, il t’arrache un sourire pendant que tu sors le matériel pour t’occuper toi-même de son cas. une chaise plus haute que la normale que tu approches pour venir prendre soin de lui. tu t’assieds et commences à le soigner. C’est juste un petit coup la tête ! Rien de bien grave ! tu soupires, un peu. pourquoi sont-ils tous des casse-cou dans ta famille au juste ? paul et les interventions musclées, skye et ses reportages sans frontière, liam et sa descente en enfer, simon et ses courses de voiture. il n’y a que josh et encore, manière des sécateurs et des tondeuses c’est dangereux. j’suis sûre que tu t’es encore jeté la tête la première, on me la fait pas à moi hein. tu commentes en croisant les bras un instant avant de revenir à ta tâche. tu ne le regardes plus, t’es concentrée sur ce que tu fais, tout ce que tu fais pour le soigner. tu fais attention à chacun de tes gestes. . qu’est-ce qu’il s’est passé ? et pas la peine de me mentir hein, ça va faire le tour des journaux télévisés. tu précises mine de rien. le désinfectant que tu reposes, il a besoin de quelques points, ce que tu comptes lui faire sans aucun anesthésiant. ça lui fera du bien de se souvenir que ça fait mal aussi, de se faire soigner ! tu sais que je ne survivrai pas si je perdais l’un de mes frères ou ma sœur. tu finis par préciser pour lui faire comprendre que tu comptes énormément sur lui, et sur les autres. t’es la petite dernière.

_________________
☾ je n'dis pas que t'es malheureuse, je dis que tu pourrais être plus heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
i'm on my way
avatar
i'm on my way
messages : 70 points : 159
pseudo : forever&always
avatar : alex o'loughlin
crédits : fressia
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Sep - 18:41
Atterrir à l’hôpital c’est pas vraiment ce que tu préfères dans ton métier. Surtout quand c’est toi le patient. Non pas que tu n’aimes pas les infirmières, mais tu n’aimes pas quand c’est ta sœur l’infirmière. Et tu le sais, à chaque fois où tu finis la bas, tu peux être certain qu’on prévient ta jeune sœur Jordan. Comme si ses collègues voulaient à chaque fois la faire flipper encore plus. L’infirmière qui t’a accueilli te paraissait compétente mais il a fallu que la jeune Stephens débarque. Tu le sais, même avec l’humour tu vas avoir le droit à des sermons. Ton métier est dangereux, elle le sait, mais c’est surement plus fort qu’elle. Et puis quand toi tu débarques avec ton air sur de toi, ça doit encore plus lui mettre les nerfs. « Non ma collègue aussi est venue avec moi » Tu blagues sur son idée de te jeter dans la gueule du loup. C’est souvent le cas effectivement. Mais là tu n’étais pas le seul à faire ta tête brulée. Tu grimaces quand elle pose son coton sur ton visage. Aie elle a choisi de faire sans. « Tu pourrais au moins mettre un truc apaisant sur ton coton. Tu n’es pas sympa avec ton vieux frère. » Tu continues de grimacer et en plus tu images sa tête quand elle va voir les infos en boucle. « C’est déjà diffusé sur ta TV en salle d’attente alors je doute que tu louperas mon intervention. Trois fois rien je t’assure ! » Ça aura surement l’air de quelque chose de grave, les médias en font toujours plus de toute façon. Toi tu es là après tout. Alors rien de grave.  Cette fois ci, comme toutes les autres après tout, ta sœur a l’air inquiète. Et toi ça te touche toujours. C’est vrai que sur le coup tu penses aux vies des potentiels victimes, et non à ta famille. Tu n’y penses toujours qu’après. Sur le coup tu es à 100% pour ta ville, quoi qu’il arrive. « Je sais que tu t’inquiètes mais c’est mon métier. C’est pas facile tous les jours,  ça arrive que ça soit plus impressionnant parfois, mais je fais de mon mieux petite sœur. » Il aurait presque ajouté « pour rester en vie » mais ça sonnerait comme un effroyable combat. Au lieu de ça, tu te lèves, comme pour repartir vers des situations à risque. Machinalement tu te tiens le ventre, ou plutôt tu grimaces en te touchant une cote. Surement cassé par l’un des preneurs d’otage. Tu te retournes vers ta sœur, en espérant qu’elle n’est pas vu ce petit geste. « Bon allez on se voit plus tard hein ? » Tu récupères vite fait tes affaires en espérant que ta sœur ne veuille pas voir ça de plus près.  

_________________
Can we start over?
Come alive, come alive, come alive again (imagine dragons ◊ astra)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 522 points : 57
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club (ava) vinyles idylles (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Sep - 14:00
Non ma collègue aussi est venue avec moi tu lèves les yeux au ciel. c'est triste à dire, mais tu t'en fiches de sa collègue, complètement en réalité. tout ce qui t'importe c'est lui et sa manière de se mettre dans des situations impossibles. tu lui en veux même si tu sais que c'est son boulot, c'est comme ça que ça doit fonctionner, t'en as conscience mais.. tu t'inquiètes quand même évidemment. Tu pourrais au moins mettre un truc apaisant sur ton coton. Tu n’es pas sympa avec ton vieux frère. C’est déjà diffusé sur ta TV en salle d’attente alors je doute que tu louperas mon intervention. Trois fois rien je t’assure ! tu lèves déjà les yeux au ciel, l'air de dire que tu ne le crois pas. tu te plains vraiment pour un bout de coton ? sérieusement paul.. j'suis sûr que ce que tu viens de faire est dix fois plus dangereux. tu lui lances un léger regard noir pour qu'il comprenne que t'es pas stupide non plus. et tu sais aussi que quand tu vas tomber sur la télévision, tu vas paniquer, évidemment ! Je sais que tu t’inquiètes mais c’est mon métier. C’est pas facile tous les jours, ça arrive que ça soit plus impressionnant parfois, mais je fais de mon mieux petite sœur. tu hoches doucement la tête, tu lui offres un léger sourire, te radoucissant. je sais.. je sais bien, mais ça n'empêche pas que je suis inquiète. petite voix toute douce, comme ta personnalité, il te comprend c'est déjà ça, il n'a plus qu'à faire attention maintenant.. non ? tu le regardes se lever, grimacer et tenter de fuir alors que tu l'arrêtes dans sa course. Bon allez on se voit plus tard hein ? tu croises tes bras et tu secoues une fois de plus la tête. et puis quoi encore, tu crois que tu vas t'en aller ? même pas en rêve, je vais demander à ce que tu sois garder en observation. parce que tas ce pouvoir, tu sais aussi que tu ne le feras pas, parce que paul fait toujours ce qu'il veut au final..

_________________
☾ je n'dis pas que t'es malheureuse, je dis que tu pourrais être plus heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
i'm on my way
avatar
i'm on my way
messages : 70 points : 159
pseudo : forever&always
avatar : alex o'loughlin
crédits : fressia
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Oct - 22:10
Ton acte passe en boucle à la TV. Pour toi, c’est ton quotidien. Les médias ne savent parfois pas tout, et heureusement pour la population. Tu ferais peur à beaucoup de personnes si tu devais donner des détails précis sur tes interventions. Les médias servent à faire peur et c’est bien pour ça que tu ne leur parle pas toi-même. Tu laisses tes chefs leur raconter ce qu’ils veulent entendre. La gloire, très peu pour toi. Seul les vies comptent. Et là en l’occurrence, seule une bonne douche compte. Ta sœur, tu l’adores, mais tu sais qu’elle va vouloir t’examiner des pieds à la tête. En même temps c’est son boulot. Tu ne peux pas la blâmer de s’inquiéter, tu es le premier à toujours vouloir savoir si tous tes frères et sœurs vont bien. « On est comme ça les Stephens, on s’inquiète ! Mais c’est mon rôle de grand frère ça. Vous, vous avez juste à profiter de la vie et à penser à moi et à mon petit cœur. » Tu essayes de filer en douce sur cette bonne parole. Sauf que ta grimace t’a trahi et que tu te retrouves avec ta sœur en colère. « Trois fois rien ça aussi. Tu peux regarder mais je ne veux pas rester ici cette nuit. Je rêve de dormir dans mon lit tu n’imagines même pas ! » Tu lèves ton tee-shirt, en grimaçant comme d’habitude. En y jetant un coup d’œil tu vois du sang, et ta peau qui est absolument tout sauf bronzé. Il t’a sérieusement amoché ce ***. « Je suis certain que c’est impressionnant à voir mais en vrai c’est rien docteur Stephens ! » Tu n’es pas prêt de partir de là…

_________________
Can we start over?
Come alive, come alive, come alive again (imagine dragons ◊ astra)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 522 points : 57
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club (ava) vinyles idylles (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Oct - 18:23
On est comme ça les Stephens, on s’inquiète ! Mais c’est mon rôle de grand frère ça. Vous, vous avez juste à profiter de la vie et à penser à moi et à mon petit cœur. tu hausses un peu les épaules, et tu souris. évidemment qu'il est drôle, ton frère, mais il n'a pas totalement tort. il a même raison, c'est son rôle de grand frère, comme simon lorsqu'il s'inquiète pour toi, parce que c'est ton grand frère aussi. mais t'es quand même dans l'obligation de t'inquiéter, surtout quand tu le vois arriver. ça serait la même chose avec simon, ou avec skye, tu fonctionnes comme ça. tu prends soin de ta famille, parce qu'ils comptent plus que tout. Trois fois rien ça aussi. Tu peux regarder mais je ne veux pas rester ici cette nuit. Je rêve de dormir dans mon lit tu n’imagines même pas ! il lance, tu lèves les yeux au ciel et tu t'approches déjà pendant qu'il soulève son haut. tu restes de marbre, avant d'être choquée par ce que tu vois. Je suis certain que c’est impressionnant à voir mais en vrai c’est rien docteur Stephens ! il tente, quand même, mais t'es pas dupe, et encore moins aveugle, tu vois bien qu'il y a bien plus que ça, tu vois bien que c'est pas beau, que c'est moche, et qu'il doit avoir mal. non mais, vas-y, continues de mentir les yeux dans les yeux. mon dieu paul, c'est vraiment.. pas beau. mais vu où c'est placé, j'peux rien faire.. oh la la, t'es pas possible, tu peux pas faire un minimum attention non ? t'es plus inquiète qu'énervée, mais t'es tout de même les deux à al fois. je vais te donner une ordonnance, d'accord ? et je vais te laisser partir.. à une condition ! tu files acheter tes médicaments avant, et tu rentres directement chez toi. pas de je vais fêter mon intervention au bar ou quoique ce soit hein.

_________________
☾ je n'dis pas que t'es malheureuse, je dis que tu pourrais être plus heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
i'm on my way
avatar
i'm on my way
messages : 70 points : 159
pseudo : forever&always
avatar : alex o'loughlin
crédits : fressia
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Déc - 17:59
En étant le plus grand de la famille, tu as toujours voulu être un exemple. Déjà petit, tu voulais tous les contrôler, savoir où ils étaient, ce qu’ils faisaient, avec qui. Tu as grandi trop vite, tu as pris le rôle parfois de ton père, et as finalement accentué ce trait en t’engageant dans la police. Jouer à la bagarre c’était peut-être ton moyen de montrer ta force et de t’assurer que ta famille serait toujours protégée. Mais il y a des éléments que tu ne maitrises pas. Comme le métier de tes frères et sœurs. Tu les aurais imaginé dans des métiers sans autant d’action que toi, juste pour ton mental. Et au lieu de ça, tu as par exemple Jordan qui se retrouve à l’hôpital, le pire lieu pour toi. Bon ok Skye est en zone de guerre, mais Jordan est toujours là quand tu finis à l’hôpital. Une balle ? Un bras cassé ? Tout se sait à vitesse éclaire. C’est un beau métier, et finalement pas si casse cou que ça, mais tu la retrouves toujours là, à te voir souffrir. Tu peux donc comprendre quand elle se fait du souci pour toi. « Au moins je suis conscient » Tu tentes la blague même si tu sais qu’elle va râler. « Allez viens faire un câlin à ton vieux frère. Viens par là. » Tu t’avances vers elle et grinces des dents lorsqu’elle te touche le ventre. « Je serai toujours là pour toi, tu le sais. Il faut bien des personnes pour arrêter les méchants. Mais je te promets que je fais toujours attention. Tu ne vas pas te débarrasser de moi aussi facilement. » Ton rôle de grand frère tu y tiens. Alors non tu ne vas pas mourir, tu as encore trop de trucs à faire dans ta vie, et surtout, tu as encore beaucoup de choses à faire pour la vie de ta famille. « Promis, promis promis. Je file à la pharmacie, je rentre, je prends les petites pilules, et hop au lit. » Tu lèves la main comme pour jurer. « Si jamais tu penses à moi après ta garde, j’aime surtout le café noir, avec un nuage de lait et des petits croissants. » Tu lui fais un clin d’œil. Ta maison est toujours ouverte quand elle le souhaite.

_________________
Can we start over?
Come alive, come alive, come alive again (imagine dragons ◊ astra)
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 522 points : 57
pseudo : margaux
avatar : diana silvers
crédits : breakfast club (ava) vinyles idylles (icon)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Déc - 13:35
forcément que tu t'inquiètes pour ton grand frère. t'es toujours aux premières loges dès que ça commence à partir dans tous les sens, en réalité. t'es toujours là quand il se retrouve dans une chambre avec un bras cassé, au mieux, et une balle dans la jambe, au pire; forcément que tu t'inquiètes, parce que t'es pas certaine de survivre à plus. tu tiens à ta famille, comme personne, ou comme paul. le plus vieux, et la plus jeune, vous faites en sorte d'être le ciment de cette famille. au moins je suis conscient. allez viens faire un câlin à ton vieux frère. viens par là. tu lèves les yeux au ciel, forcément, avant de venir te perdre dans ses bras, malgré tout. parce qu'il n'est pas si amoché au final, et c'est ce qui est important. tu te blottis dans ses bras, tu profites de ce contact rassurant, ce genre de contact dont tu manques un peu trop. je serai toujours là pour toi, tu le sais. il faut bien des personnes pour arrêter les méchants. mais je te promets que je fais toujours attention. tu ne vas pas te débarrasser de moi aussi facilement. tu lui souris, tendrement, en t'écartant avant de venir déposer un baiser sur sa joue, doucement. tu commences déjà à lui écrire une ordonnance pour qu'il ait ce dont il a besoin et qu'il s'en sorte sans désagrément. comme si t'avais le choix, t'es obligée d'être toujours là, en fait. j'te laisse pas le choix. tu lui dis, en souriant un peu plus cette fois. s'il fait de l'humour, c'est qu'il va pas si mal. promis, promis promis. je file à la pharmacie, je rentre, je prends les petites pilules, et hop au lit. si jamais tu penses à moi après ta garde, j’aime surtout le café noir, avec un nuage de lait et des petits croissants. tu ris doucement en lui tendant le bout de papier. je termine vers sept heures, selon les urgences qu'il y a. je passerai évidemment te voir pour m'assurer que tu vas bien, tu ne t'échapperas pas comme ça, tu sais. tu le raccompagnes vers la sortie et au moment où il va partir, tu viens te perdre dans ses bras. peut-être que votre père n'a pas toujours assuré, mais paul a toujours su faire la balance. tu le serres contre toi, en t'excusant du regard quand tu t'écartes. t'as du lui faire un peu mal.

_________________
☾ je n'dis pas que t'es malheureuse, je dis que tu pourrais être plus heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» ça ne se passe pas comme je voulais...
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Paul Watson pirate des mers pour combattre les bateaux tueurs de baleines...
» Le Polonais comme Langue étrangère
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: left over the sea :: park slope
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum