AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

l'amour en solitaire.

i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 528 points : 46
pseudo : forward. (marie)
avatar : charly jordan.
crédits : self, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 10:00
t'es sereine lorsque tu t'endors devant la télévision. la petite est dans la chambre de son père, tu n'as pas bougé d'un pouce, de peur de faire trop de bruit. t'as probablement pris la meilleure décision de ta vie. partir de l'appartement de ton père, non loin, pour retrouver le confort d'une chambre et d'une vie non polluée par les nuisants. cole te manque moins que ton père. c'est une certitude. et tu passes quand même pas mal de temps chez eux. pour t'assurer que ton père n'est pas en train de tomber dans quelque chose qui ne lui ressemble pas. de la part de cole, ça ne t'étonnerait pas. tu n'arrives toujours pas à comprendre pourquoi ton père lui fait confiance et tu ne comprendras sûrement jamais d'ailleurs. tu dors paisiblement depuis plus d'une demie-heure, journée longue au quatre saisons. les gens achètent toujours plus de fruits et légumes frais dès que les rayons du soleil s'invitent de nouveau dans le ciel. tu te réveilles en sursaut, elle pleure. elle pleure ? tu trembles déjà à cette idée. tu n'es pas sa mère, même pas quelqu'un qu'elle connait. tu te lèves et t'y vas, sans même réfléchir, oubliant ton téléphone sur le canapé. elle est là, au centre du grand lit, le visage tuméfié de larmes. pourquoi pleure-t-elle comme ça ? tu t'approches. tu l'attrapes sans trop savoir ce que tu fais et tu la serres un peu contre toi. ses bras entourent ton cou instantanément. tu vas appeler will, tout de suite, avant que la situation ne dégénère mais... quand tu la poses sur le canapé et que tu te réinstalles à côté d'elle. c'est comme si elle était déjà repartie dans les bras de morphée. impressionnée, tu la regardes sans savoir exactement comment te placer maintenant qu'elle vient de s'endormir contre ton corps. tu fais comment ? bloquée, tu glisses un coussin de l'autre côté pour reposer ta tête. inconfortablement, tu te rendors quand même, la journée a été longue. t'as presque oublié la présence de la petite à côté de toi.

_________________
 
i want something
just like this.  
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 298 points : 68
pseudo : romane (breakfast club).
avatar : axel pons.
crédits : @self.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 21:09
c’état la deuxième fois qu’il demandait à allison de garder lily. il savait que la grande blonde n’éprouvait qu’un intérêt minime pour la petite blonde. mais il n’arrivait pas à faire confiance à quelqu’un d’autre. non, allie n’était pas qualifiée, l y avait de forte chances qu’elle oublie de surveiller lily une minute pour répondre à un texo plus important. mais il savait qu’il n’y avait aucun risque pour que la blonde parte avec la gamine et c’était tout ce qu’il demandait. le fait qu’elle exerce à domicile était un plus non négligeable. une brune s’endormait dans ses bras et will réussi à se glisser hors du lit sans la réveiller et éviter toute question ou autre proposition à passer la nuit. en arrivant chez lui, il était déjà trois heures du matin. il espérait qu’il ne ferait pas de bruit et que tout ce serait bien passé. qu’allison serait en train de dormir ou vaquer à ses occupations et que lily serait dans son lit jusqu’au lendemain. mais quand il ouvrit la porte sur le salon, il remarqua les deux blondes endormies sur le canapé. ça ne pouvait vouloir dire qu’une chose, lily s’était mise à pleurer. il attrapa la petite doucement, et la déposa dans son lit avec mille précautions pour ne pas la réveiller. puis il retourna au salon retrouver allie. il secoua doucement son épaule. « allie, je suis rentré. » il souffla doucement. il savait qu’il était redevable à sa colocataire d’accepter de vivre avec lui et une petite fille, qui n’était pas la sienne qui plus est. mais allison n’avait jamais posé de question à ce propos et will ne s’était pas étalé sur le sujet. ils avaient posé leurs conditions à une vie commune. lily était la responsabilité de will et il devait s’appliquer à ce que ça de déborde pas trop sur la vie d’allison. mais il savait qu’au fond, ça ne devait pas la déranger tant que ça. même lui, n’aurait jamais cru qu’il serait dans cette situation aujourd’hui…
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 528 points : 46
pseudo : forward. (marie)
avatar : charly jordan.
crédits : self, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juil - 9:53
t'as jamais eu trop d'avis par rapport aux enfants. t'y as jamais pensé. t'es encore une enfant, dans ton esprit. t'as toujours été seule. t'as pas l'habitude. même enfant... t'étais le trésors de tes pères. il n'y avait personne d'autre. personne n'est venu rejoindre votre belle famille qui a de toute façon fini par éclater. tu ne sais pas comment te comporter avec lily. il le sait will. il fait attention en règle général. tu ne sais pas s'il a réellement compris pourquoi tu ne voulais pas. c'est pas que tu ne l'aimes pas, t'as juste peur... peur d'être trop responsable s'il lui arrive quelque chose. peur de ne pas avoir assez conscience des dangers. tu dors comme un loir, déjà encore. tu n'entends même pas la porte s'ouvrir. tu ne sens pas non plus la petite qu'il retire à tes côtés. et quand il revient pour te réveiller en douceur. allie, je suis rentré. c'est en sursaut que tu te retournes pour vérifier qu'elle est toujours là. disparue. tu t'inquiètes tout de suite. tu n'avais qu'une seule mission allie... attendre que will revienne et faire en sorte qu'elle ne puisse pas juste... disparaître ou mourir pendant ce temps. tu regardes autour de toi, tu la cherches des yeux. c'est une enfant, elle n'a pas pu aller bien loin si ? elle était là. tu souffles. tu t'inquiètes. tu paniques même déjà. tu te lèves sans le regarder. t'oserais plus jamais s'il lui ait arrivé quelque chose. il y a tellement de choses dangereuses, les couteaux dans la cuisine, la distance entre le canapé et le sol aussi. elle a quoi ? deux ans ? t'es même pas sûre qu'elle dépasse le mètre... elle était là will, sur le canapé, à côté de moi. je... tu désignes le canapé que tu viens de quitter. c'est exactement pour cette raison que tu refuses d'être quelqu'un pour elle. t'es pas assez responsable pour ça allie. t'as toujours eu à t'occuper que de toi dans ta vie !

_________________
 
i want something
just like this.  
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 298 points : 68
pseudo : romane (breakfast club).
avatar : axel pons.
crédits : @self.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil - 13:49
will n’avait jamais imaginé vivre en colocation. ce n’était pas son truc. il était assez solitaire. will avait fait ses armes tout seul et il n’avait pas prévu changer ça. mais quand eva était morte, il s’était retrouvé seul avec lily et l’argent était difficile à faire rentrer. sans compter qu’avec ses trois boulot, seul il ne pouvait pas s’occuper d’elle. quand il était revenu voir cet appartement, il avait pas réfléchit à tout ça. mais will pouvait vivre avec allie, ils partageraient les frais et il aurait quelqu’un pour l’épauler un peu avec la petite blondinette qui trainait dans ses pas. une fois qu’il eut remis lily dans son lit, il la regardait une minute. il était fier d’elle. pas parce que c’était lui qui l’élevait mais il trouvait qu’elle était particulièrement facile à vivre. il n’avait que rarement entendu allie s’en plaindre. a pas quelques fois quand le matin, lily avait confondu leur deux chambres et que c’était vers elle que la petite allait finir sa nuit. grosso-modo, il était difficile d’être négatif à propos de lily. allie se réveilla en sursaut quand will la secoua doucement. « elle était là. » souffla allie. il la regarda se lever et regarder partout autour d’elle, sans comprendre, sur le moment, ce qu’elle cherchait. « elle était là will, sur le canapé, à côté de moi. je... » will se redressa à son tour. il posa sa main sur l’épaule d’allison pour qu’elle arrête de bouger. « allie, eh… je suis allé la remettre au lit, elle dormait. » il lança doucement pour la calmer. il la poussa légèrement pour que la blonde se rassoit sur le canapé. il se laissa tomber à coté d’elle. « ça c’est bien passé ce soir ? » il demanda, dans un bâillement. la nuit serait coute, encore une fois.

_________________
And now you're giving me the look, look
But just remember how we shook, shook
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 528 points : 46
pseudo : forward. (marie)
avatar : charly jordan.
crédits : self, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Aoû - 9:27
c'est exactement pour cette raison que tu refuses d'être responsable de cette enfant d'une manière ou d'une autre. tu n'as pas envie qu'il lui arrive quelque chose quand c'est toi qui est avec elle, ni même qu'elle puisse disparaître sous ta surveillance. t'es pas bien allie. t'as l'impression d'avoir échoué alors qu'il avait confiance en toi... tu vas faire quoi maintenant ? il va falloir que tu la trouves à tout prix. c'est qu'une enfant, elle n'a pas pu aller bien loin si ? dans la cuisine ? avec les couteaux... t'es paniquée. il semble le voir alors que tu sursautes encore au contact de sa main sur ton épaules. allie, eh… je suis allé la remettre au lit, elle dormait. il dit pour te rassurer. tu te calmes instantanément. elle n'est pas perdue alors ? elle est dans son lit en train de dormir paisiblement ? t'as l'impression qu'un sceau de glace se repend en toi. ça va mieux. et t'es certaine que tu ne referas jamais deux fois la même erreur. t'es pas faite pour garder les enfants des autres. t'es même pas faite pour avoir des enfants en réalité... tu le sais depuis le début de ta vie... et l'abandon de ta famille biologique est bien le signe que jamais tu ne pourrais t'imaginer avec une vraie famille... quand bien même tes pères auront été les meilleurs parents du monde avec toi. ça c’est bien passé ce soir ? tu hausses des épaules et tu hoches la tête un peu. elle a commencé à pleurer. t'avoues à demi mot en baillant un peu trop fort, faisant tomber ta tête sur son épaule. t'avais bien commencé ta nuit avant qu'elle ne se mette à pleurer... j'ai été la chercher du coup, mais je me suis rendormie avant de t'appeler. t'expliques, jamais tu n'aurais laissé sa fille comme ça sans le prévenir, pas aussi près de toi, pas dans ces conditions. t'avais dit qu'elle ne se réveillerait pas. tu souffles quand même pour le lui rappeler très justement.

_________________
 
i want something
just like this.  
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 298 points : 68
pseudo : romane (breakfast club).
avatar : axel pons.
crédits : @self.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Aoû - 14:50
will s’appliquait généralement à ne pas déborder sur la vie d’allison. ils s’étaient retrouvés à vivre ensemble un peu part hasard et parce que will l’avait proposé. il essayait donc de rester à sa place autant que possible, autant qu’il le pouvait avec une gamine de deux ans dans ses bagages. mais jusqu’à présent il lui semblait qu’il avait su ne pas trop envahir l’espace de sa colocataire blonde. il savait bien qu’au fond, elle était certainement contente de vivre avec eux, sinon cette colocation serait terminée depuis bien longtemps. mais il savait aussi qu’allison n’avait pas une passion dévorante pour les enfants. will essayait de ne pas poser de questions. il semblait que la vie familiale d’allison ne soit pas des plus simples et il se disait que si elle avait envie de lui en parler, elle le ferait toute seule. « elle a commencé à pleurer. » expliqua la blonde doucement, se calmant de ses émotions. « j'ai été la chercher du coup, mais je me suis rendormie avant de t'appeler. » ajouta la blonde. se souvenant de sa soirée, il nétait pas sur qu’il aurait répondu, mais will garda cette réflexion pour will. à vrai dire, il n’avait jamais été inquiet à l’idée de confier lily à allison, aussi bizarre que ça puisse paraître. « t’avais dit qu’elle ne se réveillerait pas. » accusa-t-elle. will haussa les épaules et s’installa à coté d’elle sur le canapé. « j’ai une chance sur deux, quand je fais cette promesse. » il avoua. will se frotta le visage, la nuit commençait à être longue, il fallait bien le reconnaître. « je suis désolé, je m’arrangerai autrement, la prochaine fois. » assura will, pour essayait qu’allison ne lui en veuille pas trop. « ça va, en ce moment ? » il demanda finalement à sa colocataire, essayant de s’assurer qu’elle avait bien et qu’elle avait juste paniqué à cause de lily.

_________________
And now you're giving me the look, look
But just remember how we shook, shook
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 528 points : 46
pseudo : forward. (marie)
avatar : charly jordan.
crédits : self, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Sep - 22:15
peut-être que tu te plains un peu trop allie... il finira probablement par en avoir marre. et dans ce cas là, tu seras obligée de retourner vivre avec ton frère... ton frère ?  franchement ? t'es toujours pas prête à accepter ce que tu as appris. ton père semblait être ce genre de type à n'avoir jamais eu d'histoire avant ton autre père. la preuve en est de l'état dans lequel il se trouve maintenant que le deuxième se remarie. t'étais prête à croire absolument tout mais... pas qu'il ait eu une vie avant, une vie avec une femme qui lui aurait donné un fils... un fils qui ne lui ressemble en rien d'ailleurs. le connard de première que t'es obligée de supporter de toute façon puisqu'il semble avoir un peu plus de légitimité que toi. n'est-ce pas ? le pouvoir de la génétique, somme toute... j’ai une chance sur deux, quand je fais cette promesse. tu pourrais presque en rire... tu l'observes qui s'installe et tu te détends en faisant la même chose. maintenant tout va bien, il est là, il peut s'occuper de sa fille. plus aucune responsabilité sur tes épaules. je suis désolé, je m’arrangerai autrement, la prochaine fois. tu hoches la tête. t'espères bien. c'est pas que tu n'aimes pas cette petite. t'as juste trop peur qu'il puisse lui arriver quelque chose alors que tu étais censée la surveiller. t'es pas habitué. tu n'as jamais eu à t'occuper que de toi dans ta vie. ça va, en ce moment ? il finit par s'intéresser comme pour se faire pardonner. tu hausses des épaules. encore. tu baisses les yeux aussi, sur tes mains. parfois, je me dis que c'était plus simple d'être loin et de n'être jamais au même endroit.. tu souffles dans un excès de nostalgie. t'as envie de retrouver ce qui te donnait la sensation d'être vivante lorsque tu voyageais... tu vois, je suis partie, il y a dix ans, quand mes parents se sont séparés. j'ai fugué en fait... et j'ai passé un mois à traverser la pays alors que j'avais quinze ans. tout le monde a été alerté. et personne ne m'a jamais trouvé avant que j'arrive chez ma grand-mère à malibu. t'es pas sûre de lui avoir un jour raconté ça... et tu te sens l'âme de le faire ce soir. c'était cool... ça me manque... et j'me sens comme cette fois-là où j'ai finalement décidé de faire mon sac pour prendre la route. tu ne sais pas s'il arrive à capter ce que tu ressens. c'est sans doute trop abstrait dans l'immédiat.

_________________
 
i want something
just like this.  
Revenir en haut Aller en bas
i'm getting there
avatar
i'm getting there
messages : 298 points : 68
pseudo : romane (breakfast club).
avatar : axel pons.
crédits : @self.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Oct - 19:21
will avait peut-être exagéré en confiant lily à allie. si les deux filles arrivaient à s’entendre et à cohabiter, ce n’était certainement pas pour autant qu’allison voulait jouer aux baby-sitters. will regrettait un peu de lui avoir imposé ça. ça avait été la solution de facilité pour lui, égoïstement il n’avait pas pensé au reste, juste au fait de sortir et de ne s’inquiéter de rien ce soir là. mais il avait retenu la leçon : allison n’était pas prête pour ça, mieux elle n’en avait pas envie. pour essayer de jauger à quel point sa colocataire pouvait lui en vouloir, il décida de terminer la soirée à ses cotés. ils ne prenaient que rarement le temps de se parler. ils étaient des colocataires cordiaux et will appréciait la compagnie de la blonde. mais il n’avait jamais posé de questions. il écoutait ce qu’elle lui disait, mais il ne creusait jamais plus loin. de son coté, il aimait bien garder les détails de sa vie pour lui et il estimait qu’il n’avait pas à chercher, les gens lui racontaient ce qu’ils acceptaient de lui dire. « parfois, je me dis que c'était plus simple d'être loin et de n'être jamais au même endroit.. » commença allie. il était assez surpris qu’elle entame cette idée. il ne s’attendait pas à ça. « tu vois, je suis partie, il y a dix ans, quand mes parents se sont séparés. j'ai fugué en fait... et j'ai passé un mois à traverser la pays alors que j'avais quinze ans. tout le monde a été alerté. et personne ne m'a jamais trouvé avant que j'arrive chez ma grand-mère à malibu. » raconta la blonde. will savait pour ses pères, mais pas plus. il était étonné de ces révélations de la part d’allie, il ne s’attendait pas à ça de cette petite blonde. « c'était cool... ça me manque... et j'me sens comme cette fois-là où j'ai finalement décidé de faire mon sac pour prendre la route. » il sentait qu’elle avait terminé pour cette partie là, tout du moins. le brun tourna la tête vers elle. « t’as envie de partir ? » il demanda, curieux. il ne savait pas trop s’il avait envie d’apprendre qu’il devait vivre sans elle. ils s’étaient mutuellement habitué à la présence l’un de l’autre et will n’avait pas envie de changer ça. il n’osait même rien dire de peur de lui donner une raison de partir pour de bon.

_________________
And now you're giving me the look, look
But just remember how we shook, shook
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 528 points : 46
pseudo : forward. (marie)
avatar : charly jordan.
crédits : self, bonnie.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Oct - 14:54
tu ne sais pas pourquoi tu lui racontes tout ça. il s'en fiche probablement... et toi, tu racontes les détails comme si ton histoire était réellement importante. tu te sens perdue en ce moment. c'est de la faute de cole et de ses révélations. est-ce que tu te sentirais mieux si tu ne savais pas qu'avant toi, ton père a eu un fils avec une femme ? tu te sens coupable au fond... comme si on t'avait préféré à lui alors qu'il aurait pu grandir avec son père. tu ne pouvais pas savoir allie.. tu n'étais qu'un bébé quand tu as été adoptée. toi, tu n'as jamais su pourquoi tes parents ne voulaient pas de toi... cole, lui, il l'a toujours su. tu te demandes si c'est ça qui l'a rendu comme il est aujourd'hui... t'es perdue dans tes pensées, tu n'as même pas remarqué qu'il n'a pas tiqué une seule fois pendant ton histoire. t’as envie de partir ? il finit par demander. tu tournes la tête vers lui. est-ce qu'il aurait envie que tu t'en ailles ? t'as l'impression que non... toi, t'aimes vivre ici, tu te sens libre, même s'il y a cette petite fille. elle n'est pas si terrible. c'est juste que tu as peur de mal faire avec elle. comme tout... t'as toujours peur de taper dans le vide, de ne pas être capable de prendre tes responsabilités. parfois. tu avoues du bout des lèvres. tu n'as pas envie de mentir de toute façon. t'as toujours été honnête avec tout le monde. c'est ce qui t'a mené loin de tes parents la première fois, quand tu n'étais plus capable de vivre avec eux s'ils ne vivaient pas ensemble. tu souris rapidement quand même. t'en fais pas, je ne vais pas partir, je sais que t'as trop besoin de moi. t'oses, sourire large, blague à part. t'aimes bien ce gars et sa gamine. t'as l'impression qu'ils pourraient être un substitut de famille stable pour une fois.

_________________
 
i want something
just like this.  
Revenir en haut Aller en bas
 
l'amour en solitaire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je passe de l'amour total à l'agacement complet !
» Roch Voisine - sauf si l'amour s'évapore
» parfait amour et perfect haze
» bebe d amour
» les poignées d'amour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: left over the sea :: fort hamilton-
Sauter vers: