AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

something to tell you.

i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 1967 points : 35
pseudo : forward. (marie)
avatar : thom morell.
crédits : magma, instagram.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 18:21
tu n'arrives pas à croire que tu es marié. tu ne pensais plus que ça t'arriverait un jour. cette bague, elle est là, à ton doigt... elle symbolise tout ce qui t'es arrivé ces dernières années. garçon acculé contre le mur après avoir vécu des peines de coeur et d'amitié désastreuses... finalement, tu devrais leur en être reconnaissant. sans eux... tu n'aurais sûrement jamais voulu changer de boulot, ou tu n'aurais jamais rencontré mila. tu soupires, respirant l'air d'un matin où mila est toujours là et que personne ne viendra te la prendre de force parce qu'elle n'a plus ses papiers ou parce qu'elle ne fait pas partie de votre communauté. elle est ta femme désormais. ce qui fait d'elle... une citoyenne américaine comme toutes les autres femmes. tu souris comme un débile depuis trop longtemps. apprêté des pieds à la tête, tu marches vite. t'es pas en retard. tu ne travailles même pas aujourd'hui mais... tu comptais demander quelques jours à ton patron pour pouvoir partir un peu en voyage avec mila, fêter votre union comme il se doit... ta chemise blanche te donne chaud et ta cravate te donne l'air d'un adulte désormais... tu tournes la tête un peu trop vite. l'illusion d'un homme que tu n'avais plus vu depuis longtemps. il vivait dans le même appart' que toi, à quelques rues d'ici. l'appartement que tu as acheté, fou que tu deviens maintenant que les étapes s'enchaînent dans ta vie. tu crois à un mirage. le fait qu'il n'ait pas été là à ton mariage, probablement. t'as souvent pensé à lui ces derniers temps. sans doute parce que tu n'aurais voulu personne d'être que lui pour témoigner à tes côtés. c'est trop tard maintenant. tu baisses les yeux, quelques minutes, pour les relever devant lui. mirage fort, ou réalité. t'ouvres grand tes yeux pour te rendre compte que brooklyn est finalement assez petite pour vous permettre ce genre de surprise. simon. tu bloques. tu fronces un peu les sourcils. t'espères qu'il n'est pas revenu pour reprendre sa place à l'appartement parce que tu n'as plus de place pour lui aujourd'hui, ni même pour personne d'autre que mila... je ne savais pas que t'étais de retour à brooklyn. tu lances. accusations sans doute. t'as compris pourquoi il a laissé le temps s'occuper de vous séparer... t'aurais juste aimé qu'il te dit qu'il ne te pardonnerait jamais d'avoir été avec sa soeur... tu supposes. t'en sais rien en réalité, tu ne le connais plus.

_________________

when i fell for you,
i fell hard.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 306 points : 365
pseudo : neptune. (zoé)
avatar : robbie wadge.
crédits : ava @skate vibe. sign @audrey, erin hanson.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 23:48
t'avais besoin de partir, de prendre l'air. tu voulais voir personne. tu pouvais pas quitter la ville alors t'as décidé de marcher, mais t'es pas allé très loin simon. tu t'imaginais finir à l'autre bout de la ville, t'as atterri dans le quartier d'à côté. tes pas t'ont guidé vers ton ancien appartement, celui que t'as partagé avec tes anciens amis pendant un moment. il s'en est passé des choses là-dedans. tu te souviens de ton emménagement, de ta rencontre avec zaim, et puis avec kit. de l'installation de charlotte. des regards noirs d'ohara. de la fois où t'as surpris zaim avec jordan. de tous ces silences qui ont suivi. et puis de ton déménagement. t'espérais une vie meilleure, t'as eu tout le contraire. finalement, t'étais pas si mal ici. tu t'éloignes parce que ça sert à rien de rester ici à fixer ton ancien chez-toi, et puis t'as pas envie de tomber sur une ancienne connaissance. tu marches encore un peu, pas très loin non plus. juste assez pour ne pas reconnaître la rue. tu fouilles tes poches, t'en sors un paquet de cigarettes quasi pas entamé et un briquet. t'as pas le droit de fumer simon, et tu le sais. tu dois être au meilleur de ta forme si t'espères obtenir des bons résultats, et c'est pas en bousillant tes poumons que tu vas réussir à gagner tes courses. mais là, tout de suite, tu t'en fiches. t'en as besoin de cette cigarette, t'as besoin d'évacuer tout ce qui te reste en travers de la gorge et t'as pas trouvé de meilleure solution. « simon. » t'entends derrière toi, et tu te figes immédiatement. la vérité c'est que tu reconnaîtrais cette voix entre mille. « zaim » tu lâches à ton tour après t'être retourné pour lui faire face. t'avais peur de le croiser devant chez lui, et évidemment tu tombes sur lui trois rues plus loin. t'es pas sûr qu'il soit content de te voir, t'es pas sûr de l'être non plus. en fait, t'en sais rien. après tout, vous ressemblez plus à des inconnus l'un pour l'autre qu'à des amis aujourd'hui. « je ne savais pas que t'étais de retour à brooklyn. » qu'il te sort, et tu baisses brièvement les yeux avant de croiser à nouveau son regard. « je suis jamais vraiment parti. » tu fronces légèrement les sourcils. t'as quitté le quartier pour un autre, voilà tout. et maintenant tu vis dans le quartier d'à côté, mais t'as pas vraiment eu le choix. tu t'es adapté à tina. après tout, t'es pas souvent là, tu t'en fiches un peu d'où tu vis. t'avais même pas remarqué que t'étais aussi proche de ton ancien appartement. « t'as l'air... en forme. » t'hoches doucement la tête alors que ton regard s'attarde sur sa chemise et sa cravate. ça le change. tu te rappelles pas de l'avoir déjà vu habillé comme ça, mais tu l'as ignoré pendant tellement longtemps que tu faisais pas attention à ce genre de détails. toute cette rancœur te semble tellement inutile aujourd'hui.

_________________

there is freedom waiting for you, on the breezes of the sky, and you ask, what if i fall? oh but my darling, what if you fly?
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 1967 points : 35
pseudo : forward. (marie)
avatar : thom morell.
crédits : magma, instagram.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 1:21
zaim. t'as trop pensé à lui ces derniers temps. c'est pour ça sans doute que tu le vois aujourd'hui. t'es perplexe, tu te rappelles trop bien de comment vous vous êtes plus ou moins quitté. t'avais pas l'impression d'être son ennemi mais... tu n'étais plus son ami en tout cas. t'as été triste, autant par la fin de ton histoire avec jordan que par celle de ton amitié avec simon. on touche pas aux soeurs en général zaim, t'aurais dû t'en rappeler au moment où t'as posé tes mains sur celle de simon. de l'histoire ancienne désormais. t'es content de le voir mais... t'as tellement peur que ce ne soit pas réciproque que tu n'essayes même pas de donner le change. les choses ont tellement changé dans ta vie depuis son départ de l'appartement... t'as plus tellement l'impression d'être le même. et t'imagines que simon aussi, sans doute. tu ne sais pas quoi dire d'autre, tu le pensais loin d'ici. parce que tu préférais penser qu'il s'était perdu dans sa vie, loin, plutôt que de l'imaginer tout proche sans être capable de reprendre le contact avec toi. t'as pas essayé non plus zaim. t'as pris sur toi pour devenir l'adulte qu'il fallait que tu deviennes. qu'est-ce qu'il penserait de tout ça simon ? de savoir que tu fais le job que tu ne voulais pas faire, par rebelion, de savoir que tu es marié désormais... je suis jamais vraiment parti. tu baisses un peu les yeux, rien que de penser qu'il était là et que t'aurais sans doute dû venir le chercher pour participer aux moments les plus importants de ta vie. quand tu penses à ce qu'il s'est passé... tu regrettes parfois. t'aurais pas dû. t'as l'air... en forme. des mots banals pour ne pas te laisser croire qu'il préférerait être autre part, sans doute. tu ne sais pas, ça fait longtemps que tu ne sais plus réellement le cerner. ouais. tu dis. c'est la vérité ! t'es encore dans l'euphorie de l'instant. tu replaces ta cravate comme il le faut. l'eau a coulé sous les ponts. vous ne vous connaissez plus. toi aussi. tu dis. la gêne est présente. tu ne sais plus quoi dire. il y a une époque où tu lui aurais tout dit. t'as commencé à te réserver au moment où sa soeur est entrée en jeu. tu soupires. j'allais au travail. plus ou moins. tu précises, pour justifier tes fringues. tu ne peux pas t'empêcher. tu te sens presque coupable d'avoir avancé pendant cette année si particulière. t'étais encore qu'un pauvre sandwichman lorsque vous avez arrêté d'être des amis... t'aurais envie de tout lui dire. lui parler de mila et... de tout en fait. dasaret, sa fille et l'alcool. tu ne dis jamais rien à personne. parce qu'il était ton ami, et que tu n'as pas envie de le remplacer. toujours en course ? tu demandes, tu tâtonnes. c'est con. tu savais tout avant. tu ne sais plus rien.

_________________

when i fell for you,
i fell hard.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 306 points : 365
pseudo : neptune. (zoé)
avatar : robbie wadge.
crédits : ava @skate vibe. sign @audrey, erin hanson.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Sep - 13:27
tu pensais pas le revoir, et en même temps au fond de toi tu savais que ce jour arriverait tôt ou tard. new york est grande, mais le monde est si petit lui. tant de contradictions, comme la relation que vous partagez tous les deux. tu sais plus où vous en êtes, vous êtes partis fâchés mais avec tout de même une once de réconciliation. il faut dire que le décès de charlotte n'a aidé en rien. tu t'es refermé sur toi-même, t'as plus fait aucun effort et t'as arrêté d'entretenir tes amitiés. peut-être que c'est le moment ou jamais d'arranger tout ça ? tu sais plus ce dont t'as envie aujourd'hui. « ouais. » il répond lorsque tu lui dis qu'il a l'air en forme. t'es content pour lui, tu crois. tu rêves pas de te balader en costume-cravate, mais t'imagines que c'est bien. pour lui. « toi aussi. » il lance et tu souffles dans un rictus. t'as sans doute l'air plus en forme qu'un an auparavant, c'est sûr. cette année est différente. tu te sens différent. pas forcément bien, mais différent. « j'allais au travail. » il t'explique, et tu comprends mieux sa tenue du coup, même si tu l'avais un peu deviné. t'imagines mal zaim porter de tels vêtements pour aller faire les courses, et il n'est pas du genre à se rendre à des événements très chics. enfin, peut-être que c'est le cas maintenant, il faudrait que tu lui demandes pour le savoir. « j'imagine que t'as changé de boulot ? » tu demandes sans réellement demander, alors qu'un fin sourire naît au coin de tes lèvres. tu te demandes bien quel poste il occupe maintenant. peut-être qu'il est toujours dans les sandwichs, mais à un poste bien plus élevé. ce serait assez ironique, mais sympa t'imagines. mais bizarrement, tu penses pas. « toujours en course ? » il demande, pour connaître ta situation à toi aussi. t'as pas tellement changé simon finalement, pas au niveau professionnel en tout cas. la dernière fois que tu l'as vu, t'étais aussi en formule 2. t'avais juste pas encore entamé ta saison. « ouais. plus qu'une avant les vacances. » t'expliques, sans savoir s'il se souvient du rythme. tu lui avais expliqué, à l'époque. quand t'étais encore tout nouveau dans ce monde qui te faisait tant rêver. et qui te fait toujours tant rêver. tu combles le silence en portant ta cigarette à nouveau à tes lèvres, tu l'avais presque oubliée celle-là. « t'as... un peu de temps devant toi ? ou tu dois aller bosser ? » tu demandes en haussant une épaule. parce que t'es peut-être en train de le mettre en retard là. étrangement, t'as pas envie qu'il s'en aille. ça fait trop longtemps pour que vous vous échangiez seulement deux phrases avant de vous quitter à nouveau.

_________________

there is freedom waiting for you, on the breezes of the sky, and you ask, what if i fall? oh but my darling, what if you fly?
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 1967 points : 35
pseudo : forward. (marie)
avatar : thom morell.
crédits : magma, instagram.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Sep - 15:15
j'imagine que t'as changé de boulot ? il demande alors. t'as l'impression que c'est sa manière à lui de te demander des nouvelles sans le faire réellement. tu souris un peu. t'es touché, même si t'essayes de ne pas le montrer. tu te souviens comment vous vous êtes quittés. et ce n'était pas joli. il t'a souvent manqué. surtout le jour de ton mariage. t'aurais eu besoin de lui, vraiment... et t'es triste de ne pas avoir réussi à régler ça avant que ça arrive. romantique que tu es, t'aurais préféré que la personne qui a été ton meilleur ami pendant si longtemps soit celui qui t'accompagne pendant ce jour... tu hoches un peu la tête. j'ai cédé. tu lances avec un ton plaisantin. tu ne peux plus mentir. t'as fini par faire ce pourquoi tes parents ont payé tes études. on m'a présenté une offre il y a quelques mois, là où j'ai terminé mon dernier stage à la fin de mes études il y a presque deux ans... je suis ingénieur maintenant. tu lances avec une certaine fierté, alors que tu continuais à faire des sandwichs il y a encore un an et demi. tu t'intéresses à lui aussi, tu ne peux pas t'en empêcher, ça fait trop longtemps maintenant. ouais. plus qu'une avant les vacances. tu hoches la tête, t'aimerais bien aller le voir, ça fait longtemps ça aussi... t'aurais dû continuer à le suivre malgré tout. t'as... un peu de temps devant toi ? ou tu dois aller bosser ? tu secoues un peu la tête. tu te rends compte que t'as envie d'en savoir un peu plus, ça fait trop longtemps, t'as jamais eu l'habitude d'être séparé si longtemps te ton plus vieil ami. j'ai du temps, je ne travaille pas aujourd'hui. tu lances avec un sourire. j'allais juste demander un service à mon patron. tu expliques sans être capable de t'arrêter sur les détails qu'il n'a pas encore appris. je me suis marié la semaine dernière, j'aurais voulu prendre une semaine de vacances pour partir en voyage. tu lances, en pensant que tu devras en parler avec mila ensuite, t'es sûr qu'elle aime les surprises. comme cette bague que t'es allé lui acheter le jour où elle a emménagé pour qu'elle ne se sépare plus jamais de toi. mais ça peut attendre. t'oublies pas d'ajouter. après avoir précipité les choses, vous n'êtes plus à une semaine près. t'as oublié qu'il n'était pas là, et qu'il n'avait sans doute pas remarqué cette bague autour de ton doigt.

_________________

when i fell for you,
i fell hard.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in charge for a month
avatar
i'm in charge for a month
messages : 306 points : 365
pseudo : neptune. (zoé)
avatar : robbie wadge.
crédits : ava @skate vibe. sign @audrey, erin hanson.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Oct - 23:40
après plus d'un an et demi sans nouvelles de lui, tu te rends compte que t'en as envie, d'en savoir plus sur sa vie. c'est entièrement de ta faute, c'est toi qui t'es éloigné, avant même que tu perdes charlotte. t'arrivais juste pas, à passer à autre chose à l'époque. c'était sous tes yeux chaque matin, chaque midi, chaque soir. quand tu posais tes yeux sur lui, t'y pensais sans cesse. et puis charlotte est partie, et tu pouvais juste pas rester ici. ça t'aurait peut-être bien aidé, d'avoir zaim à tes côtés, mais tu pouvais pas. est-ce que c'est trop tard aujourd'hui ? est-ce que t'aurais dû revenir plus tôt ? c'est le hasard qui vous a réunis aujourd'hui, mais est-ce que le destin y est pour quelque chose ? « j'ai cédé. » il t'avoue en ce qui concerne son nouveau boulot. il ne t'en faut pas plus pour deviner qu'il n'est définitivement plus dans les sandwichs. qu'il fait désormais ce qu'il était censé faire depuis le début. « on m'a présenté une offre il y a quelques mois, là où j'ai terminé mon dernier stage à la fin de mes études il y a presque deux ans... je suis ingénieur maintenant. » il t'explique, et t'hoches la tête. tu comprends mieux maintenant. t'es même plutôt impressionné simon. « ah ouais, sympa » tu lâches alors. sa vie a dû bien changer ces derniers mois. t'aurais aimé voir ça, plutôt que d'en être témoin aujourd'hui seulement. mais tu peux pas changer le passé malheureusement. du coup, tu lui demandes s'il a un peu de temps devant lui, histoire que vous rattrapiez tout ce que vous avez manqué cette dernière année. « j'ai du temps, je ne travaille pas aujourd'hui. » il sourit et tu fais de même, malgré ton sourcil arqué de surprise. t'étais persuadé qu'il allait travailler, habillé comme ça. c'est donc comme ça qu'il s'habille ses jours de repos ? « j'allais juste demander un service à mon patron. » il ajoute, comme explication. maintenant tu comprends mieux. même s'il te reste tout de même une zone d'incertitude. « quoi comme ? » tu demandes du coup. tu te demandes quel genre de service il peut bien vouloir lui demander pour être vêtu de la sorte. « je me suis marié la semaine dernière, j'aurais voulu prendre une semaine de vacances pour partir en voyage. » il te répond, et tu peux difficilement masquer la surprise qui se dessine sur ton visage. zaim est marié. t'en as manqué des choses simon. toi aussi t'es marié, mais pas par amour. et t'as aucunement envie d'en parler, là. « tu t'es marié ? » tu répètes, encore un peu sous le choc. et oui, il a avancé sans toi simon. comme tout le monde. « avec qui ? je la connais ? » tu lances, alors qu'un fin sourire naît sur tes lèvres. il a l'air heureux, t'as envie de l'être pour lui. comme avant. comme il y a longtemps. « mais ça peut attendre. » il dit, et ton sourire s'élargit, rien qu'un peu. alors quoi, vous pouvez mettre toute cette histoire de côté ? recommencer à zéro, repartir du bon pied ? « t'as envie d'aller boire un truc ? genre, je sais pas, un café ? » t'hausses une épaule. tu sais pas quoi proposer d'autre en fait. t'es pas expert en retrouvailles. mais peut-être que tu devrais le devenir.

_________________

there is freedom waiting for you, on the breezes of the sky, and you ask, what if i fall? oh but my darling, what if you fly?
Revenir en haut Aller en bas
i'm the queen, can't taste it
avatar
i'm the queen, can't taste it
messages : 1967 points : 35
pseudo : forward. (marie)
avatar : thom morell.
crédits : magma, instagram.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Oct - 22:48
tu réalises qu'il y a trop de choses qui se sont passés depuis qu'il est parti. t'as souffert de son départ mais t'imagines qu'il était nécessaire pour que vous puissiez vous retrouver ici, comme avant. tu lui racontes un peu trop de choses d'un coup, sans savoir exactement ce qui te pousse sur cette voix. la fierté sans doute. t'es plus le même homme que lorsqu'il est parti. tu ne savais que faire de ta vie. t'aimais toutes les filles qui entraient dans ta vie. sa soeur incluse. t'as fait ce qu'il fallait pour ne plus tomber comme une merde face à n'importe qui. t'as rencontré la femme avec laquelle t'a décidé de te marier pour qu'elle ne puisse pas t'abandonner pour une pays où t'aurais pu difficilement aller la visiter. tu t'es marié ? il demande. surprise sur son visage qu'il ne peut pas cacher. tu comprends. tu t'aurais surpris aussi si à l'époque, on t'avait dit que tu finirais par te marier avant la trentaine. tu hoches la tête légèrement dans lui montrer les preuves. t'imagines que ta parole suffit pour ces choses-là. avec qui ? je la connais ? t'as envie d'aller boire un truc ? genre, je sais pas, un café ? il demande tout d'un coup. tu ne peux t'empêcher de pouffer un peu. finalement... la vie vous aura appris à vous pardonner sans même en parler officiellement. tu hoches la tête encore. tu veux bien aller boire un café avec lui. t'es persuadé que tu pourrais encore trouver en lui celui qui était ton meilleur ami à l'époque. on y va. tu lances. puisque ça peut réellement attendre pour le coup. tu glisses ta main, celle qui prouve que t'as épousé quelqu'un, sur son épaule pour le guider avec toi dans ce quartier où tu travailles tous les jours maintenant. tu connais les endroits sympas. je ne pense pas que tu la connaisses. je l'ai rencontré à ce cours de cuisine débile où tu m'as inscrit avant de partir. tu lances, pas pour remuer le couteau dans la plaie, loin de là, surtout pour lui montrer que sans lui et ses blagues incessantes sur ton talent médiocre pour la cuisine, t'aurais jamais rencontré la femme de ta vie. elle s'appelle mila. tu dis avec un fin sourire. trop fier de ce que tu vis en ce moment. tu entres dans un café. c'est le moment où vous rattrapez le temps perdu, enfin.

_________________

when i fell for you,
i fell hard.
Revenir en haut Aller en bas
 
something to tell you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: fort greene-
Sauter vers: