AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

words remain.

avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1702 points : 40
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : charlie winzar.
crédits : self, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Juil - 17:09
retrouver de la famille. ça t'arrive de plus en plus. tu ne sais pas ce qui se passe en ce moment. c'est comme si tout le monde se dévoilait de jour en jour. mao l'année dernière... ça fait quelques mois que tu as pu rencontrer will, enfin, après avoir passé des années à entendre parler de lui. le temps passe mieux maintenant que les choses rentrent dans l'ordre. gill est là, elle ne semble plus t'en vouloir autant et t'as l'impression qu'elle va mieux, à sa manière. t'aimerais bien que tout redevienne d'un coup comme avant mais t'as compris, ce n'est pas possible. alors tu te contentes d'attendre et de prendre ce qu'elle te donne maintenant que tu es sûr que tu es ce qu'elle veut avant tout. t'as eu peur noël. tu pensais que tu l'avais perdu et qu'elle finirait par retenter la folie après avoir essayé de te quitter pour de bon. vous n'êtes pas solides mais... ça viendra. t'as confiance. t'as envie de te marier. et quand vous serez près... vous essayerez à nouveau d'avoir un enfant. et tu la protégeras plus que de raison pour ne jamais revivre ce que vous avez vécu cette année. t'es confiant désormais. tu marches avec détermination. tu sais où le trouver aujourd'hui. il fait chaud, c'est le jour du seigneur. personne ne travaille aujourd'hui. même pas toi qui travaille pourtant chaque fois que l'occasion te le permet. les horaires n'existent pas pour tes clients. tu le rejoins au parc, celui où il traîne souvent avec sa fille. t'as pas tout compris. tu ne poses pas tellement de question. t'aimes bien cette famille décousue. elle ressemble un peu à la tienne et puis... ça te permet de t'évader un peu lorsque tu regardes ces enfants et que tu te dis que ton fils, ou ta fille, s'amuse quelque part, dans le même genre d'endroit, dans le paradis des bébés où tu ne pourras jamais le rejoindre. tu soupires, t'installant sur le banc à côté de lui. tu sais que, comme ça, si on sait pas qu'elle est à toi, tu ferais presque flipper autour de ces gosses ? tu demandes, plaisantin, tu poses tes coudes sur le dossier. t'as l'air de quoi toi aussi maintenant ? certainement pas d'un père de bonne famille.

_________________

it's been a hell of a ride
driving the edge of a knife,
let me love you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 166 points : 57
pseudo : romane (breakfast club).
avatar : david prat.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 19:31
il avait été réveillé par des petits cheveux blonds platine qui lui chatouillaient le nez. will avait mis quelques secondes avant d’émerger. puis il avait reconnu le crane de lily. il ne voyait pas son visage mais il savait qu’elle était en train de sucer son pouce et que sa main libre jouait avec son gros orteil, comme elle le faisait toujours. elle avait la tête posée sur son torse. lily finissait chaque matin dans son lit, mais elle n’essayait jamais de le réveiller, elle se contentait de se coller à lui et d’attendre que will finisse sa nuit. il posa sa main sur sa tête et la blondinette se redressa. elle avait des yeux bleus pétillants, qui lui rappelait sa mère. « p’pa ! » cria-t-elle. il n’avait jamais cherché à la contredire. il avait connu eva enceinte, même si ce n’était pas ses plans de carrière, il avait pris la responsabilité d’être le père de lily. a l’époque, aucun papier ne lui avait semblé nécessaire, aujourd’hui c’était un défaut qu’il payait le prix fort. a tout moment, lily pouvait lui être retirée. mais will préférait ne pas penser à ce genre d’éventualité. « t’es là depuis longtemps ? » il demanda. la petite compta sur ses doigts et en leva six. il hocha la tête. lily ne savait pas compter, encore moins lire l’heure, il savait que six, à ses yeux c’était beaucoup, mais ça ne correspondait à rien. will l’attrapa et il la posa sur son épaule comme un sac de patate. il l’emmena à la cuisine. « fais pas de bruit lil’ » il ordonna doucement. allison devait dormir encore et leur accord de colocation impliquait qu’il ne lui impose pas de hurlements de bébé dans la nuit ou tôt le matin. elle hocha la tête. pendant que son biberon de lait chauffait, will éplucha une pomme qu’il coupa en petit morceaux. il lui donna ensuite son lait et but un café. « on va aller au parc, ce matin. noël viendra nous voir. » lily hocha la tête. comme lui elle parlait peu, jamais pour en rien dire et il lui était reconnaissant d’être aussi facile à vivre et à élever. quand elle fut lavée, habillée et coiffée – deux couettes sur la tête – will embarqua lily, allison n’avait toujours pas donné signe de vie, mais il n’avait pas prévu de s’en inquiéter avant le soir. lily jouait depuis quelques minutes à faire des allers-retours au toboggan, quand une voix sortit will de sa surveillance. « tu sais que, comme ça, si on sait pas qu'elle est à toi, tu ferais presque flipper autour de ces gosses ? » will répondit à son cousin d’un rire. il était content d’avoir un peu de famille ici, finalement. « c’est le meilleur plan drague du monde, les bébés. » il lança. will regarda lily puis tourna la tête vers son cousin. « part contre là, on a juste l’air d’un couple homo qui a adopté. » il lança d’un petit rire. il ne savait même pas s’il disait vrai, ce genre de choses ne l’intéressait jamais. « comment tu vas ? » demanda will.

_________________
And now you're giving me the look, look
But just remember how we shook, shook
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1702 points : 40
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : charlie winzar.
crédits : self, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 16:06
tu rigoles de ta connerie sans penser une seconde que t'aurais probablement eu le même air si vous aviez eu votre bébé avec gill. t'as pas l'air d'un père noël. et pourtant... c'est sans doute ce que tu aurais le plus voulu à un moment. maintenant c'est trop tard. le bébé n'es plus là et ton couple trop fragile pour envisager de pouvoir traverser ça à nouveau. t'es heureux pour will, parce qu'il semble s'en sortir, malgré tout. il est seul, c'est ce qui t'impressionne le plus. vous étiez deux avec gill et vous n'étiez clairement pas préparés à ce qu'il allait se passer. tu te demandes comment ça se passe en réalité. t'es jaloux parfois, quand t'y penses trop. tu t'installes à côté de lui, pour regarder le même point que lui, sa fille. en quelque sorte. c’est le meilleur plan drague du monde, les bébés. il dit. il a sûrement raison. t'en sais rien, t'en as encore jamais fait l'expérience et, de toute façon, ce n'est pas comme si tu en avais tellement besoin. tu peines à retrouver celle que tu considères comme la femme de ta vie, tu n'aurais sûrement jamais osé utiliser ton enfant pour atteindre d'autres femmes. par contre là, on a juste l’air d’un couple homo qui a adopté. tu pouffes en secouant la tête, posant ton dos contre le banc. t'as besoin de te détendre. la tempête est passée maintenant, tu vas pouvoir reprendre une vie normale. un an que tu n'avais pas été aussi serein noël. il était temps. comment tu vas ? il demande, se fichant probablement de l'air que vous donnez de l'extérieur. ça va mieux. tu lances, en regardant sa fille monter dans le toboggan. t'aurais peut-être eu une fille. tu réalises que t'as toujours penser à un garçon alors que... ce n'était pas une certitude. tu hausses des épaules. j'pense que... ouais, ça va. tu souris, ça faisait longtemps. tu vis à nouveau avec gill, vous essayez de redevenir le couple que vous étiez avant tout ça. c'est plus gérable, moins sous pression. et toi ? t'arrives à t'en sortir ? avec les heures de travail et la gamine. t'imagines que ce n'est jamais facile.

_________________

it's been a hell of a ride
driving the edge of a knife,
let me love you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 166 points : 57
pseudo : romane (breakfast club).
avatar : david prat.
crédits : balaclava.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Aoû - 13:19
en partant d’angleterre pour aller vivre aux etats-unis, will avait pris la décision de se couper définitivement de sa famille. il avait voulu laisser derrière lui, la noblesse et l’étiquette, le luxe et les faux-semblants. en arrivant à brooklyn, il avait découvert une nouvelle vie, qui lui plaisait. will aimait être dans la moyenne. il n’était pas riche, mais il avait de quoi payer un appartement et de quoi s’occuper de lily. le brun n’avait jamais rien demandé de plus dans le fond. il était responsable de cette petite blonde. même si rien ne l’y forçait, il ne l’aurait abandonné pour rien au monde. le fait que lily l’aime comme un père facilitait grandement les choses, ça allait sans le dire. et puis il avait retrouvé noël et malgré lui, will avait renoué avec un peu de sa famille. noël ne posait jamais de question la dessus, il s’en fichait, il avait bien assez de choses à régler, et c’était certainement pour son silence entendu que will était content d’avoir retrouvé son cousin. « ça va mieux. » répondit noël, et will hocha la tête. rassuré. il savait que son cousin avait eu une sale période. « j'pense que... ouais, ça va. » will était content, soulagé de savoir que le ciel s’éclaircissait pour lui, il le méritait. « et toi ? t'arrives à t'en sortir ? » il demanda. will reporta son attention sur lily, qui semblait avoir de l’énergie à revendre, malgré tous ces aller-retours sur le toboggan, sans jamais s’arrêter. « ça va. j’ai pas à me plaindre, c’est la gamine la plus calme de l’univers, même si là ça paraît pas évident. » la petite s’approcha et demanda de l’eau. will lui demanda de saluer noël avant de la servir. elle repartit aussi vite qu’elle était venue. « j’ai reçu un courrier des services sociaux. la famille d’eva veut récupérer lily. j’ai pas encore de solution. » il expliqua à noël sans le regarder, ses yeux fixés sur la petite blonde souriante qu’il aimait plus que sa propre vie.

_________________
And now you're giving me the look, look
But just remember how we shook, shook
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm the queen, can't taste it
i'm the queen, can't taste it
messages : 1702 points : 40
pseudo : FORWARD. (marie)
avatar : charlie winzar.
crédits : self, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Aoû - 22:44
beaucoup de choses qui passent dans les yeux de ton cousin. tu ne pensais pas que ça pourrait être une question piège. t'imagines que la vie est toujours plus compliquée une fois qu'un enfant entre dans le décor. tu n'apprendras pas cette leçon pour le moment... bébé injustement volé à la vie alors que vous l'aimiez déjà tant. t'es perdu et tu reposes ta stabilité en ce qui se passe de mieux en ce moment dans ta vie. t'avances mieux maintenant que tu peux respirer librement dans cette matin qui n'a plus été la tienne pendant des mois. t'imagines que les temps sont durs pour chacun d'entre vous et même si t'es heureux de pouvoir partager ton temps avec la fille de ton cousin, tu sais que les bas sont plus proches que les hauts ces derniers temps. ça va. j’ai pas à me plaindre, c’est la gamine la plus calme de l’univers, même si là ça paraît pas évident. tu hoches la tête avant qu'elle n'arrive pour qu'il puisse jouer au père exemplaire. tu te demandes si tu aurais été comme lui. tu souris à la gamine, elle te connait maintenant, tu l'enlaces, tu ris un peu. elle semble pressée de repartir jouer, déjà. t'aimerais avoir encore son âge. celui où tous les problèmes n'ont pas encore de sens... j’ai reçu un courrier des services sociaux. la famille d’eva veut récupérer lily. j’ai pas encore de solution. tu fronces un peu les sourcils, les regardant tour à tour. elle, si heureuse dans son élément. et ce gars qui semble vouloir la garder malgré tout. t'as pas tout compris et t'imagines que tu ne comprendras jamais tout mais... ils ont le droit de faire ça ? tu lui demandes. parce qu'il t'apparaît évidement que cette enfant est heureuse dans l'environnement qu'il lui offre. tu ne peux pas croire qu'on puisse l'arracher de cette manière à une foyer qui lui convient parfaitement. toi qui aura eu la chance de pouvoir vivre ta vie près de ta mère malgré l'absence d'un père que tu ne connais pas.

_________________

it's been a hell of a ride
driving the edge of a knife,
let me love you.
Revenir en haut Aller en bas
 
words remain.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» with the words of a love song . ◮ (lysander&lullaby)
» Abi Jäger - Just like ice in a glass, your words go round and round

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: get to the right :: east new york-
Sauter vers: